11/09/19

Les Royaumes de Feu #1 : La Prophétie, de Tui T. Sutherland

J02224J'ai été agréablement surprise par ce début de série qui cartonne depuis 2015 en France ! Il s'agit ici de l'adaptation en bande dessinée du premier tome, dont on perçoit déjà l'univers riche et foisonnant. Mike Holmes propose une lecture fidèle et accessible pour un public curieux et peut-être un peu frileux.

Nul doute qu'après cette découverte, les lecteurs se tourneront vers les romans pour prolonger le plaisir et picorer les détails qui auraient pu échapper au dessinateur. Les deux supports sont en effet complémentaires et très utiles pour se familiariser à cette saga épique et flamboyante. Il faut certes un peu de patience pour cerner l'univers des dragons, distinguer les noms et les clans, puis l'histoire trouve son rythme et nous embarque dans une aventure à la fois drôle et palpitante.

Aux royaumes de Pyrrhia, les guerres de pouvoir font rage et divisent les familles qui n'hésitent pas à conclure des alliances et à les rompre sans vergogne. Il existe pourtant une prophétie annonçant que cinq jeunes dragons apporteraient enfin la paix. En attendant ce jour, les élus sont arrachés à leurs terres pour être élevés en cachette dans une grotte. Pendant six ans, Argil, Tsunami, Gloria, Comète et Sunny grandissent comme des frères et sœurs... mais rêvent de voler de leurs propres ailes pour retrouver leurs racines et explorer le monde extérieur. Un monde hélas peuplé de créatures envieuses et aux intentions haineuses que la naïveté de nos jeunes dragons maladroits va brutalement découvrir.

Après un démarrage brouillon, l'histoire a réussi à m'alpaguer et à m'intriguer ! Car me voilà désormais impatiente de connaître la suite - La Princesse disparue - que je pense lire dans la foulée.

Gallimard Jeunesse (2019) - Traduction de Vanessa Rubio-Barreau

Adaptation en bande dessinée par Mike Holmes d'après le roman de Tui T. Sutherland :

A66183

 


31/07/19

Ces liens qui nous séparent, par Ann Brashares

J00249Quelle bulle de tendresse, d'amour, de chaleur, d'émotion, et tout et tout... J'ai totalement succombé ! Ann Brashares a réussi à m'embarquer dans son histoire et c'était tellement bon.

Au centre, nous avons une maison près d'un étang que deux familles se partagent. Le couple a divorcé mais refusé de céder sur ce point d'où une répartition millimétrée de son occupation. La tension entre les ex est donc explosive mais leurs filles se sont parfaitement adaptées aux bisbilles. Lila et Robert ont d'ailleurs refait leur vie et ont eu une fille et un fils. Sasha et Ray ont 17 ans, ils se connaissent à travers leurs sœurs et la chambre de Wainscott dans laquelle ils s'imprègnent des odeurs, des lectures, des plantes de l'un et l'autre. Au fil du temps, un lien secret s'est noué entre eux... nourri de fantasmes car jamais Ray et Sasha n'ont eu l'occasion de se rencontrer en vrai.

Mais le roman annonce des semaines et des mois de tourmente pour nos deux familles. En effet, Emma annonce ses fiançailles, Mattie ne sait plus qui elle est, Quinn rêve d'une unité familiale inaltérable, Sasha et Ray veulent enfin franchir la frontière invisible qui les sépare, Lila et Robert se livrent une guerre des nerfs. Bref. Les tensions de longue date ont la vie dure mais vont probablement être mises à plat... du moins, au terme d'un tsunami émotionnel qu'on ne voit pas venir ! Et ça vous renvoie comme une grosse larve échouée sur la plage. Complètement en vrac et en mode léthargique.

Il ressort toutefois de cette lecture une belle sérénité et une immense sensation de bonheur & de bien-être. On vit des tonnes d'émotions mais elles font toutes un bien fou ! Superbe, ce roman.

Gallimard Jeunesse (2017) - Traduit par Vanessa Rubio-Barreau

Titre VO : The Whole Thing Together

Coup de foudre, secrets de famille, drame familial et lieux de rêve... Un roman sentimental étourdissant qui irradie d'émotion, à dévorer au soleil ou à l'ombre.

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

05/07/19

Pêle-mêle : Comment Akouba inventa l'écriture - Le bon côté du mur - Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill

J00293

Dans le village d'Akouba, les enfants sont tous frappés d'une étrange maladie : tout ce qu'ils apprennent le jour s'évapore dans la nuit. Chaque matin, leur maître est dépité face à ses élèves amnésiques.

Akouba, qui a soif d'apprendre, cherche une solution : graver des chiffres dans le sable ou sur une tablette... Mais ses tentatives ne sont guère concluantes. Puis il remarque la technique de sa mère qui, à base de poudre de noix, est capable de teindre les vêtements et les foulards de la maison.

Le lendemain, Akouba a tout oublié des leçons de son maître mais il a enfin trouvé le remède pour rattraper le temps perdu.

Cette histoire de transmission et de savoir est admirablement racontée par Jean-Philippe Arrou-Vignod et résonne comme un hymne à l'écriture à travers un conte universel et malicieux. Une belle histoire mise en lumière par Tali Ebrard.

Comment Akouba inventa l'écriture, par Jean-Philippe Arrou-Vignod & Tali Ebrad

Gallimard Jeunesse, 2019

================================

J01788

Un mur sépare ce livre : à gauche, le petit bonhomme assure qu'il est du bon côté, plus calme, bien planqué, à l'abri de tout danger. En effet, de l'autre côté du mur, il y a des fauves et surtout un ogre qui rêve de tout dévorer.

C'est du moins ce que raconte notre petit bonhomme... qui ne réalise pas la montée des eaux, les bestioles qui nagent, qui avalent, qui croquent... Et l'eau, toujours, continue de monter.

Tel est pris qui croyait prendre ! Ou l'exceptionnelle destinée d'un petit bonhomme aux idées trop arrêtées.

Cette histoire est aussi un beau pied de nez aux préjugés et aux trouilles répandues sur le vivre ensemble, entre nous, loin des autres, derrière nos lignes et nos frontières. C'est raconté avec beaucoup de tendresse et d'ironie pour une lecture vraiment, vraiment hilarante. Franchement TOP.

Le bon côté du mur, par Jon Agee

Gallimard Jeunesse, 2019

================================

J01964

Jean fait sa rentrée en cours préparatoire, avec un peu la trouille au ventre. Quand la maîtresse demande à chaque enfant la profession des parents, Jean s'inquiète et répond dans un souffle : "Mon père est patron, ma mère secrétaire".

En vérité, cette dernière est depuis longtemps absente car elle voyage autour du monde. Et c'est à la petite voisine, Michèle, qu'elle envoie des cartes postales à faire lire au garçon. Très vite, Jean se prend à rêver... Buffalo Bill, les cowboys, les indiens, il en a des étoiles plein les yeux.

L'histoire de Jean est un fabuleux mélange d'innocence et d'émotion, ponctuée par les jeux d'enfant, l'insouciance, les rires, mais aussi les espoirs insensés. Sa maman lui manque, mais Jean n'ose pas se confier à son père ou à sa gouvernante (Yvette, la reine du chocolat glacé). Il compense plutôt par son imagination débordante, même si ça ne trompe pas le lecteur non plus !

L'histoire est belle, adorable et émouvante. Elle évoque aussi la tendre nostalgie des années 70 (ah, ces fameuses tirettes !). C'est dégoulinant de tendresse, de fraîcheur et de mots couverts. On ne dit pas, on chuchote. Tout ça raconté sous le format d'une bande dessinée, entre fausse candeur, sourires et larmes. Une très jolie réussite.

Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill, par Jean Regnaud & Emile Bravo

Gallimard Jeunesse coll. Folio Junior - 2019

================================

 

26/06/19

Mon corps qui change, par Marawa Ibrahim

J01778

Clairement indispensable pour les demoiselles !
Ce petit bouquin raconte avec humour et sans tabou les bouleversements que traverse notre corps de gonzesse durant la puberté - le pourquoi du comment sur les sautes d'humeur, les hormones, les poils, les boutons, les seins, les fesses, les règles ou la transpiration. Tout, tout, tout. Sans chichis et avec subtilité.

C'est aussi très Girl Power dans le sens où il est judicieusement rappelé aux minettes qu'elles ne doivent rien s'interdire et qu'elles sont les maîtresses de leur destinée. Faire du sport ou de la méditation, s'alimenter au mieux, gérer son temps sur les appareils connectés, dire stop aux regards chelous, accepter ses défauts et en faire une force. La vision est ultra positive et bienveillante.

Marawa Ibrahim est également très drôle et spontanée. Elle s'exprime comme une copine ou une grande sœur. Elle n'est pas avare non plus en confidences et partage même des moments gênants ou ses astuces (comment utiliser une coupe menstruelle, un tampon ou une serviette). Elle conseille des exercices simples pour se sentir bien, raconte son parcours et assène délicatement son mantra : LE SAVOIR C'EST LE POUVOIR.

Et puis les illustrations sont audacieuses et donnent une ambiance pop à ce guide vraiment chouette ! À distribuer en masse (même les garçons devraient le lire... pour cesser d'être parfois aussi lourdauds).

Gallimard Jeunesse (2019)

 

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

La Voix des Ombres, de Frances Hardinge

J00220

Une atmosphère à part, une écriture envoûtante, un rythme assez lent, une intrigue complexe... Beaucoup de points positifs, et pourtant cette lecture aura également suscité doute et interrogation. 

L'histoire se déroule dans l'Angleterre du XVIIe siècle, sous Charles Ier. Makepeace est une petite fille qui fait chaque nuit des cauchemars. Elle voit des fantômes, des monstres... bref. Sa mère la pousse à lutter contre ses crises et à tirer un trait sur leur passé. En effet, elle doit tout ignorer de son père et ne jamais envisager de le retrouver. Au décès de sa mère, Makepeace est malgré tout expédiée dans sa famille paternelle. Nouveau monde, nouvelle vie. Ce qui l'attend risque fort d'exacerber ses angoisses et ses terreurs... mais ne nous hâtons pas.

Car vraiment l'histoire s'inscrit lentement pour décrire son univers - tout semble si étrange et glaçant. Le charme opère, doucement, difficilement, et le début est laborieux. J'aime bien, j'aime pas. Nous sommes loin de la petite promenade insouciante dans la forêt enchantée... bien loin de là. J'avais toutefois envie de connaître la suite car une aura incroyable se dégage du livre. Invisible mais palpable. Avec tout plein de mystères, de zones d'ombre, de complots, de guerres, de trahisons, de personnages malveillants, avec des histoires de possession, de malédiction et des secrets. C'est indescriptible mais grandiose.

Preuve que le charme opérait : cela ne me déplaisait pas de m'installer dans un coin pour replonger dans mon gros bouquin de 500 pages. J'y trouvais même une forme d'excitation et d'impatience. C'est là aussi le pouvoir ensorcelant du roman ! Un drôle de phénomène qui inspire des sentiments confus et contradictoires... mais jamais, non jamais négatifs.

Gallimard Jeunesse (2019) - Traduit (anglais) par Philippe Giraudon

Illustrateur de couverture : Aitch

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04/06/19

Les Mystères de Larispem : Les Jeux du Siècle, de Lucie Pierrat-Pajot

J00248La suite audacieuse du livre qui a remporté la 2e édition du concours du premier roman jeunesse.

Le sang jamais n'oublie était alléchant.
Les Jeux du Siècle confirme son talent !

Liberté, Carmine et Nathanaël sont toujours au cœur d'aventures palpitantes mais sont surtout les pions des enjeux politiques qui ourdissent en coulisses. Ainsi, nos trois amis sont appelés à tromper, mentir, corrompre et trahir dans des sphères inimaginables.
Résultat, ça tourbillonne, ça papillonne et ça secoue pas mal, surtout dans les derniers chapitres... 
L'ambiance de Larispem est toujours fascinante. Les personnages sont tous attachants. Et l'histoire ne manque ni de souffle ni de suspense.
Mais que de zones d'ombres... de flous... de fuites en avant dans cette intrigue qui fait voltiger les sensations. C'est tellement bon.

Lucie Pierrat-Pajot réussit à m'embarquer dans son monde avec une parfaite dextérité.

Je suis complètement fan de cette série ! ♥♥♥♥♥

Dans ce deuxième tome, les jeux de Larispem sont lancés. Carmine, la fougueuse louchébem, Nathanaël, nouvellement apprenti au Cochon Volant, et Liberté, la talentueuse mécanicienne de la tour Verne, forment l'une des six équipes de ce Jeu de l'oie à échelle humaine.

Pendant ce temps, la comtesse Vérité œuvre dans l'ombre pour s'emparer de la Cité-État. Sylvestre, son sombre émissaire, est sur la piste... tandis que la Présidente Lancien et son conseiller Fiori sont à couteaux tirés quant aux mesures à prendre.

Le Livre de Louis d'Ombreville est également au cœur de toutes les convoitises. Son contenu en logogriphes suscite moult interrogations que notre subtile technicienne risque peut-être de déjouer. Mais le climat est lourd, pesant et menaçant à Larispem. L'Esprit de la Commune doit marquer un grand coup ... ou réduire les espoirs à néant.

Course poursuite dans le cimetière Lachaise ou chevauchée sauvage d'un taureau mécanique... les épreuves se succèdent et le danger grandit. Ce décor planté, le lecteur n'a plus qu'à suivre la cadence imposée. Et c'est juste bluffant. Franchement exaltant. On vit des heures fabuleuses en bouquinant cette série dont je suis tombée amoureuse, purement et simplement. Encore un tome avant la fin ! Yup.

Gallimard jeunesse (2017) - magnifiques illustrations de Donatien Mary

 

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27/05/19

L’explorateur, de Katherine Rundell

L'explorateurQuatre enfants survivent au crash de leur avion qui survolait la forêt d'Amazonie... Désormais seuls au monde, dans un milieu inconnu et hostile (avec des caïmans, des mygales, des serpents), Fred, Connie, Lila et Max vont vivre l'Aventure de leur vie !
La couverture aux couleurs chatoyantes laissait déjà entrevoir la perspective d'un voyage incroyable, avec toutes sortes de découvertes et de rencontres étonnantes. Attendez-vous à une expédition hors du commun ! Car nos mômes vont prendre leur courage à deux mains pour se sortir de cette impasse, après avoir compris que ça ne sert à rien d'attendre les secours. S'organisant d'abord pour trouver un abri et de la nourriture, ils vont ensuite avancer dans la jungle pour explorer les environs. Ils vont tomber sur un campement abandonné et imaginer qu'ils ne sont plus seuls. Après tout, il existe de nombreux explorateurs égarés qui nourrissent les légendes...
En tout cas, l'histoire est surprenante avec quatre jeunes héros qui vont tout déchirer. Loin de rester en mode fœtus, tout en geignant sur leur triste sort, ils se comportent comme des enfants qui ont certes la trouille mais qui se débrouillent. Ils observent les singes, se tartinent de fourmis écrasées pour chiper le miel des abeilles, bravent des vautours pour sauver un bébé paresseux. Ils construisent aussi un radeau, décryptent des cartes et voguent au péril de leur vie.
Parfois je me demandais si ce n'était pas un conte que je lisais, et puis non. C'est un vrai roman d'aventures. Pur et dur. Avec une forêt tropicale comme terrain de jeux, des espèces sauvages et une nature pleine de mystères. C'est exaltant. Nos jeunes baroudeurs n'étaient sans doute pas préparés à vivre une telle galère mais vont surmonter les obstacles avec brio. Grâce à leur sens de l'entraide et leur instinct de survie, ils vont ainsi se tirer de situations dangereuses.
Quel roman ! C'est prodigieusement bluffant. On croit rêver tout du long. Bravo Katherine Rundell !

Gallimard Jeunesse (2019) - Traduit par Alice Marchand

Couverture et illustrations par Hannah Horn

 

Posté par clarabel76 à 16:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22/05/19

Du haut de mon cerisier, de Paola Peretti

J01377Cette lecture ne m'aurait jamais interpellée sans un coup de coude opportun m'invitant à m'y pencher. Imaginez l'histoire d'une fillette de dix ans, atteinte d'une maladie rare aux yeux qui la condamne peu à peu à la cécité. Brrr... un thème vraiment peu avenant.
Je n'ai pas non plus succombé aux premières pages. L'histoire ne me semblait toujours pas une évidence. J'étais assez sceptique et néanmoins curieuse. Car la petite Mafalda est surprenante dans son genre. Elle raconte les choses à sa façon. Et sa façon est unique. Il faut ainsi accepter de lire une histoire vue à travers ses émotions, avec ses mots, sa routine, ses pas comptés, ses lubies, son imagination, ses rêves et sa candeur. Autour d'elle, également, se forme un noyau de tendresse qui va finalement briser toutes mes réserves. Yep. C'est venu d'un coup. Sans comprendre. J'ai succombé tout doucement. J'ai pris le risque de m'attacher et de mettre à mal mon petit cœur tout mou. C'était fichu, j'avais besoin de faire partie de la vie de Mafalda.
J'ai donc appris à connaître ses parents, sa maison, son cerisier, son école, son chat au terrible nom d'Ottimo Turcaret, son amie la gardienne roumaine, son pote un peu fou (Filippo ♥ trop mignon). J'ai évolué avec elle et j'ai appris à voir le monde autrement. J'ai absorbé sa poésie, son courage et son chagrin. C'est drôlement touchant mais jamais déprimant. Il y a même de l'espoir derrière tout ça - Mafalda est « une vraie Amazone, une petite princesse perchée et la fille secrète de Cherlocolme ». En vrai, ça m'a fait sourire et je n'ai surtout pas regretté d'avoir osé m'y aventurer. Ce petit roman - sans être un coup de cœur - est tout de même vibrant de sensations. C'est très fort !

Gallimard Jeunesse (2019) - Traduit de l'italien par Diane Ménard / Illustré par Carolina Rabei

Paola Peretti est née en 1986 dans la province de Vérone. Elle est diplômée en édition et en journalisme et travaille comme enseignante tout en écrivant des articles pour le journal local. Elle vit avec une maladie génétique rare qui provoque une perte progressive de la vision. Il n'existe pas de remède connu à ce jour. Elle parle de sa maladie à travers l'histoire de Mafalda. 

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15/05/19

En poche ! Cœur de loup, de Katherine Rundell

A59982C'est d'abord l'histoire d'une couverture aux couleurs chatoyantes autour d'une petite maison en bois. Là, vivent Féodora et sa mère Marina, qui ont pour vocation de rendre aux loups leur état sauvage.

Dans cette Russie de Pierre le Grand, il était coutume d'en posséder pour épater la galerie. Mais à trop lui donner l'illusion d'être un membre familier, capable d'être domestiqué, le loup a perdu tous ses repères. Et lorsque ses bas instincts se réveillent, le carnage s'ensuit. Les bêtes condamnées étaient alors expédiées chez des maîtres-loups chargés de leur réapprendre à être sauvages (à l'époque, tuer un loup porte malheur). Seulement, des détracteurs ont rapidement sonné le tocsin et commencé à pourchasser les possesseurs de loups accusés, par exemple, de massacrer le gibier du Tsar.

Par une froide soirée d'hiver, l'armée impériale débarque chez Marina pour l'arrêter sans ménagement, avant de mettre le feu à la maison. Féo parvient à s'enfuir avec leurs trois loups, Nox, Blanche et Patte-Grise. Se sentant humilié par cette fillette trop fougueuse qui a réussi à l'éborgner, le général Rakov lance ses troupes à sa recherche. Féo tombe ainsi sur Ilya, un apprenti soldat terrorisé aussi bien par les loups que par les réprimandes à venir s'il faillit à sa mission. Toutefois, Féo parvient à le convaincre de se rendre avec elle jusqu'à Saint-Pétersbourg pour sauver sa mère.

Esthétiquement, le roman est une vraie réussite, pour le charme qu'il dégage, pour la promesse d'une épopée lointaine et folklorique, pour le cadre de la sublime Russie et ses hivers rigoureux. L'histoire, ensuite, raconte une aventure fascinante avec une héroïne audacieuse, toujours escortée de ses loups. Une pasionaria exaltée par sa soif de justice, qui mobilise les foules et se lance dans des défis qui surpassent la simple action de délivrer sa mère. En effet, la littérature vient à la rescousse des opérations - on gratte les enluminures en or avant de mettre ses chaussons de danse pour entamer une ballet trompeur et faire entendre la vox populi. Instant magique, inoubliable. Cette histoire d'un grand classicisme ne peut que subjuguer son lecteur, par son univers très élaboré et néanmoins fantaisiste, par ses légendes et ses messages de tolérance. On est pas loin du conte, entre rêve et réalité, fable et vérité. En tout cas, c'est envoûtant.

Folio Junior (2019) - Trad. par Emmanuelle Ghez [The Wolf Wilder]

Couverture & Illustrations de Gelrev Ongbico

Du même auteure, vient de paraître : L’explorateur

 

 

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Pêle-mêle: Fantomelette - Le grand voyage - Massamba - Capitaine Rosalie - Le Grand livre des licornes

J01327

Fantomelette a un problème : elle ne fait peur à personne. Sa famille se moque, son médecin lui conseille la patience mais le temps passe et ses nombreuses tentatives se soldent sur des échecs. Vexée. Dépitée. Inquiète. Finalement, Fantomelette est paumée. Son destin de fantôme est fichu. Alors elle part vivre dans un manoir abandonné, planqué sous un drap gris. Elle ignore que ses proches sont morts de trouille car ils sont sans nouvelles ! Bingo. Fantomelette jubile de bonheur. En plus de ça, elle est désormais capable de faire mourir de rire ! Et c'est un talent bien plus rare.

On craque pour cette adorable héroïne jaune - surtout, évitez les sobriquets... la demoiselle est farouche ! C'est plein d'humour et de tendresse. Ou comment apprendre à s'accepter avec ses qualités et ses défauts. S"assumer sans vouloir rentrer dans le moule à tout prix. Une lecture gaie et pimpante ! On adore.

Fantomelette, par Charlotte Erlich & Marjolaine Leroy

Gallimard Jeunesse, 2019

=============================

 

J01707

Une petite fille ne quitte plus sa belle robe à fleurs que sa mère lui a confectionnée exprès pour elle. Ensemble, elles jouent, vont à l'école et rêvent d'une vraie aventure. Un jour, elles embarquent à bord d'un bateau en direction du nouveau continent. Mais dans la cohue générale, la fillette va perdre sa belle robe oubliée au fond d'une malle. Malheureusement, le temps va passer... La robe, pourtant, n'oubliera pas son amie et attendra patiemment son retour.

On applaudit fort cette lecture bouleversante, qui nous transporte dans un univers très loin du nôtre. L'histoire raconte comment la vie est un éternel recommencement avec ses promesses, ses rêves et ses espoirs. Il y a aussi une histoire de transmission familiale avec la robe offerte en cadeau entre mère et fille. C'est très doux, poétique et attendrissant. Un très bel album, au message précieux qu'on découvre avec émotion.

Le grand voyage, par Camille Andros & Julie Morstad

Gallimard Jeunesse, 2019

=============================

 

J00633

Massamba a quitté son pays à bord d'une embarcation de fortune, bravé les dangers, la mer déchaînée, les tempêtes, et a échoué sur une plage avant d'être interné dans un camp entouré de barbelés. Le garçon rêve de Paris où l'attend une nouvelle vie. Pourtant la réalité aussi est plus amère : vendre sa marchandise à trois francs six sous sur le parvis de la Dame de Fer, éviter la police et les bandes. Bref. Le quotidien de Massamba n'est pas de tout repos. Jusqu'au jour où il voit un enfant traverser la rue alors qu'un bus roule droit sur lui. Massamba n'écoute que son courage et bondit pour sauver le bambin. De pauvre réfugié traqué et apeuré, il deviendra ange héroïque et admiré par tous. Comme quoi...

Amnesty International a salué cet album « magnifique et sensible » qui donne un nom et un visage aux exilés d'ici et d'ailleurs. Le travail d'Alexandra Huard est remarquable. Cf la vidéo : Massamba le marchand de tours Eiffel

Massamba le Marchand de tours Eiffel, par Béatrice Fontanel & Alexandra Huard

Gallimard Jeunesse, 2018

=============================

 

J01502

Admirez cette beauté. Ceci est en fait un album riche et complet, pour découvrir l'univers fabuleux des licornes (grâce à la Confrérie des Licornes Magiques SVP).

Il est donc question de légendes, de guides, d'infos indispensables, de folklores et j'en oublie. On peut même passer des tests pour connaitre son licorne-totem. Pour les accros du genre, c'est du pain beurré. Les illustrations sont également magnifiques - c'est d'ailleurs son esthétisme qui a attiré mon œil. Le contenu m'a semblé plus compact et moins attrayant en y regardant de plus près. 

Enfin bref. Tout sur les licornes ! Demandez LE livre incontournable des petits amateurs de licornes.

Le Grand Livre des Licornes (Manuel Officiel) Selwyn E. Phipps & Helen Dardik &  Harry et Zanna Goldhawk

Gallimard Jeunesse, 2019

Vient de paraître : Le grand livre des licornes L’album à colorier 

=============================

 

J01403

Hiver 1917. Rosalie a cinq ans et vit seule avec sa maman. Tous les matins, Rosalie se rend à l'école tandis que sa mère va à l'usine. La fillette attend sagement, au fond de la salle, parmi les manteaux et dans l'indifférence générale. Elle ne parle pas et se contente de dessiner dans son cahier tandis que le maître fait cours aux garçons. Le soir, elle rentre dans leur petite maison et écoute les lettres écrites par son papa, envoyé au front, que sa mère lit à voix haute. Ce sont des lettres qui racontent le printemps, le ruisseau et les truites. Des lettres pleines d'espérance et qui font écho à un jour lointain. La fillette ne dit rien. En fait, elle est investie d'une mission secrète. Appelez-la Capitaine Rosalie. Courageuse et déterminée, elle prépare en silence son plan d'action. Rien, absolument rien, ne devra la détourner de son objectif.

Timothée de Fombelle évoque l'enfance et ses combats avec une grâce qui n'appartient qu'à lui. D'où ce petit album pudique, sensible et bouleversant. Comment ne pas succomber à son atmosphère ouatée ? à son silence pesant ? au drame annoncé ? aux larmes qui viennent éclater cette bulle fragile ? J'ai tout reçu en plein cœur. C'est incroyable. Les illustrations d'Isabelle Arsenault apportent naturellement force et délicatesse à cette histoire qui rappelle aussi le devoir de mémoire et le sacrifice des soldats. Magnifique ! Poignant ! Indispensable.

Capitaine Rosalie, par Timothée de Fombelle & Isabelle Arsenault

Gallimard Jeunesse, 2018

=============================