23/06/16

Pablo et la maison du caméléon, de Martin Zeller & Vincent Caut

IMG_6532

Suite des aventures de Pablo et le Grand Vilain Gribouillis !

On retrouve notre jeune ami se rendre en ville pour faire des emplettes, lorsqu'il croise un caméléon au teint grisâtre. Le pauvre a perdu sa maison ! Pas de problème, déclare le garçonnet, quelques traits ronds, un trait droit et une touche de couleurs, on obtient ainsi un bus pour se rendre au zoo !

Hélas, l'aventure va tourner en déconfiture quand le vieux gardien surgit de nulle part pour mettre tout le monde sous les verroux. Mais on connaît l'astuce, quelques traits droits et un simple rond font apparaître une porte. Pile poil pour se sauver !

Cet album, au graphisme original, livre deux, trois trucs pratiques pour apprendre à dessiner, en plus de raconter une histoire rigolote et très colorée, dont on raffole les dessins interactifs. La lecture interpelle les plus jeunes en les cadrant dans leur technique d'apprentissage des couleurs et des tracés rectilignes... Fort sympathique ! 

Gallimard Jeunesse, coll. Giboulées / Mai 2016

IMG_6533   IMG_6534

IMG_6535

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Léo Sacrin: Mémoires catastrophiques pour collégiens du futur, de L. A. Campbell

Léo Sacrin

Léo Sacrin a douze ans et doit rendre un devoir d'histoire qui consiste à rédiger le journal de son année scolaire destiné aux collégiens du futur. Son professeur envisage de glisser tous leurs cahiers dans une capsule qu'ils iront enterrer sous les gradins du terrain de foot. Galère en perspective pour Léo, qui ne comprend rien à l'utilité du projet (il déteste l'histoire) mais va s'y employer du mieux qu'il peut, en agrémentant son récit de petites photos, de dessins ou de frises chronologiques particulièrement rigolotes.

Élève moyen, pas très populaire, Léo se révèle pourtant un narrateur drôle malgré lui. Il nous raconte des anecdotes de son quotidien assez invraisemblables mais franchement cocasses. Premier point noir, il doit partager sa chambre avec deux petites sœurs qui portent encore des couches, ses parents sont prêts à négocier contre un B en histoire. Il se plaint aussi de son cartable trop lourd (pour secrètement acheter une trottinette hyper branchée) mais se coltine un caddy vintage pour trimballer ses bouquins ! Il porte des vêtements usés, trop grands pour lui, parce que sa mère New Age est contre le gaspillage et dicte à toute la famille un régime végétarien. Mais dès que celle-ci s'absente, son père et lui, allergiques au tofu, deviennent complices dans le crime en faisant un barbecue en plein hiver pour leur festin de viande grillée. 

C'est une lecture très attachante, qui tourne en dérision les petits bobos de la vie. Léo est sans doute le souffre-douleur de garçons bêtes et méchants, mais Léo a aussi un super pote qui partage avec lui ses coups durs (tous deux ne s'entendent pas sur le bal de l'école mais se damneraient pour débloquer le niveau de leur jeu vidéo qui les empêchent de décrocher le Graal). La vie, quoi. Avec son grain de folie et son lot de catastrophes. Cela se lit en un clin d'œil et cela fait penser au Journal d'un dégonflé ou à Big Nate dans le même genre. Une découverte qui vaut le détour. 

Traduit par Vanessa Rubio-Barreau pour Gallimard Jeunesse, 2013

Repris chez Folio Junior, mai 2016

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

21/06/16

Ils ont grandi pendant la guerre (1939-1945), de Vincent Cuvellier

Ils ont grandi pendant la guerre

«Ce n'est pas un livre sur la Seconde Guerre mondiale, mais sur des enfants qui ont grandi pendant la guerre. J'ai rencontré des vieilles dames et des vieux messieurs... des râleurs, des sympas, des tristes, des gais, des combatifs, des politisés, des victimes, des rigolards. Y en a pas deux qui se ressemblent, mais tous ont un point commun: le stress et la peur. J'ai voulu montrer dans ces entretiens que ce sont des enfants d'hier qui parlent aux enfants d'aujourd'hui. Ainsi Jean, Yvan, Marie et les autres se souviennent et racontent...» Vincent Cuvellier

Remarquable ouvrage qui se penche sur l'histoire de nos parents ou grands-parents et leur enfance durant les années noires entre 39 et 45 ! 

On y découvre une poignée de témoignages tous plus passionnants et intéressants les uns que les autres : de la jeune Livia, fille de réfugiés italiens installés dans une ferme de l'Isère, qui redouteront d'être pointés du doigt à cause de leurs origines, mais qui n'hésiteront pas à donner un coup de pouce pour d'autres exilés ou pour soutenir la résistance française ; du jeune François, fils de bonne famille, qui suit la tendance, sans faire de vagues, rapport à une éducation rigide et religieuse ; du jeune Charles, dont le père est juif polonais, et qui échappera de justesse avec sa mère à la Rafle du Vél' d'Hiv ; du jeune Lionel Rocheman, qui deviendra le grand amateur de folk américaine, qui a porté une étoile jaune, qui a quitté Paris pour devenir agent de liaison chez les maquisards, qui a tracé sa route et qui est revenu à Paris désabusé, meurtri à jamais, comme souvent les rescapés comme lui... Et il y a la Tante Marie, en Normandie, courageuse et intrépide, bravant le feu pour récupérer l'essence d'un avion, pédalant crânement jusqu'à Caen pour prendre des nouvelles de sa grand-mère, partageant la liesse populaire à l'arrivée des soldats américains...

Au fil des portraits croisés, on parcourt aussi plusieurs aspects de la guerre (vivre sous l'occupation, le rôle de Pétain, le régime de Vichy, survivre avec le marché noir, organiser la résistance, suivre De Gaulle ou pas, la persécution des juifs, le débarquement des alliés, les bombardements, la bataille des Ardennes, le retour des prisonniers, la libération des camps...). Entre chaque témoignage, deux pages de documentaire sont glissées en intercalaire pour allier efficacement la part romancée et l'apport éducatif. C'est super enrichissant.

La lecture vaut de toute façon qu'on s'y attarde. Elle alterne les émotions, nous captive par la délicatesse des personnalités rencontrées, par les histoires confiées parfois avec une pointe de nostalgie, ou une immense tristesse. Certaines sont plus bravaches que d'autres. Et l'on découvre alors une guerre aux multiples visages. Une guerre qui a laissé des traces, qui a creusé des sillons sur les visages, qui hantent les mémoires et qu'il est nécessaire de cultiver par la force du souvenir. L'initiative de Vincent Cuvellier est excellente, à donner la parole aux témoins de l'époque, à cette génération qui s'épuise et qui va prochainement se taire à jamais, d'où l'importance de délier les langues, encore et toujours. 

« La vie normale va pouvoir reprendre. Mais quand on a connu la guerre, rien n'est vraiment normal. »

Une lecture indispensable ! 

Gallimard Jeunesse, coll. Giboulées / Novembre 2015

Textes documentaires : Odile Gandon

Illustrations : Baron Brumaire

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Tobie Lolness, de Timothée de Fombelle **édition 10ème anniversaire**

IMG_6511

Déjà dix ans que Tobie Lolness a croisé mon chemin, avec son millimètre et demi de la racine des cheveux à l'ongle des pieds, ce petit bonhomme a su m'embarquer dans un imaginaire stupéfiant, au prix de longues heures de lecture inoubliable !

Cette édition collector, réunissant les deux tomes de cette folle aventure, prolonge donc la magie. À cette occasion, la jaquette se déplie et révèle un grand poster recto-verso illustré par François Place. Magnifique ! Tobie Lolness, c'est l'histoire d'un garçon qui vit dans un grand chêne, en totale communion avec la nature. Lorsque son père refuse de livrer le secret d'une invention pour transformer la sève de l'arbre en énergie motrice, le Grand Conseil entre dans une fureur noire et condamne les Lolness à l'exil dans les basses branches. Dans ce territoire sauvage, Tobie y fait la rencontre de la jolie Elisha et retrouve ce sentiment de confiance qu'il croyait avoir perdu. Hélas, le danger n'est jamais loin et Tobie doit de nouveau fuir et vivre caché loin de ses anciens camarades qui le traquent férocement. Selon le postulat schématique de l'affreux individu qui asservit toute une communauté en la maintenant sous la coupe de la terreur et l'humiliation, Tobie va entrer en résistance pour protéger les siens et préserver leur mode de vie mis en péril. Tournant le dos à son enfance, à ses rêves et ses espoirs, à une vie où l'on s'imagine que l'amitié dure toujours et la trahison n'existe pas, Tobie se lance dans une épopée grandiose et palpitante. L'histoire est à la fois belle et magique, aussi bien dans son écriture que dans l'émotion qui naît au fil des pages. Vivre en harmonie avec la nature et ses semblables est donc primordial pour Tobie Lolness, qui nous entraîne dans cette formidable croisade avec l'envie dévorante d'en découdre. Même dix ans après, ce roman magistral ne cesse d'enchanter ses lecteurs ! 

Gallimard Jeunesse, mai 2016 pour la présente édition

Illustrations de François Place

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08/06/16

Pénélope sur le pot, par Anne Gutman & Georg Hallensleben

IMG_6620

Une chouette compétition s'ouvre entre Pénélope, qui ne porte plus de couche et va sur le pot, et les loupiots qui, eux, trouvent ça nettement plus confortable et pratique, avec pour preuve de nombreux exemples tirés de situations de la vie de tous les jours.

Cette petite histoire de Pénélope est juste charmante et s'inscrit dans le registre de l'apprentissage de la propreté avec une touche d'humour. Un album efficace, simple et drôle.

Gallimard Jeunesse / Juin 2016

IMG_6621   IMG_6622

IMG_6623   IMG_6624

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Pêle-mêle Eoin Colfer : Anna Lisa, docteur Bonheur & Will et ses frères

Anna Lisa, docteur Bonheur

Anna Lisa, docteur Bonheur par Eoin Colfer, illus. par Matt Robertson

Anna Lisa aime traîner dans la salle d'attente de sa mère psychiatre pour consoler les enfants aux mines abattues. Elle fait ainsi la rencontre du petit Edouard, qui est triste, parce que son papa est triste.

Anna Lisa, notre docteur Bonheur, à la rescousse ! La fillette est convaincue qu'un traitement de choc pourra remuer ce papa neurasthénique et débarque chez lui avec des patins à roulettes et une sonnette de vélo. Lui qui pensait que sa vie ne menait à rien, il va vite changer de refrain.

Quelle aventure pleine de drôlerie, certes complètement improbable et exagérée, mais elle raconte à sa façon la recette du bonheur pour soulager les petits drames familiaux, qui touchent de façon irrémédiable les enfants.

Avec sa fraîcheur et sa bonne humeur, Anna Lisa fait montre d'un optimisme à toute épreuve. Sa mère a du souci à se faire ! Car les remèdes prodigués par l'enfant sont radicaux et ne nécessitent aucune prise médicamenteuse ni de rendez-vous à répétition ! ^-^

Un petit roman rigolo, à lire comme tel, avec des illustrations aussi adorables et fringantes.

Gallimard Jeunesse, coll. Folio cadet, mai 2016 - Traduction de Vanessa Rubio-Barreau.

 

 💦💦💦💦💦💦💦💦💦💦

 

La vengeance du pirate   Panique à la bibliothèque

Will et ses frères, La vengeance du pirate / Panique à la bibliothèque (ill. Tony Ross)

Cette série, très rigolote, raconte les aventures farfelues d'une famille de cinq garçons, Will, Marty, Donnie, Bert et HP. En vacances, au camping, l'aîné s'amuse à titiller son cadet en lui racontant la légende du capitaine Crock, un pirate qui a reçu un coup de hache sur la tête par un moussaillon âgé de neuf ans. Après quoi, son fantôme rêve de se venger en kidnappant tous les enfants du même âge ! Forcément, Will a neuf ans...

Une autre fois, Will et Marty sont envoyés par leurs parents à la bibliothèque, pour éviter que les vacances à la maison dégénèrent en chahut incessant. Seulement, les garçons doivent s'armer de courage pour affronter la terrifiante bibliothécaire, Patator, sur laquelle on raconte des histoires qui vous tiennent à carreau ! Gloups, gloups, gloups.

Dans la bonne humeur générale, cette série s'installe pour conquérir les lecteurs dès 8 ans en leur narrant les chroniques savoureuses d'une famille nombreuse, principalement composée de garçons turbulents. Cette lecture me fait penser à la série de Jean-Philippe Arrou-Vignod, avec Les Jean Quelque-chose, la nostalgie en moins, au profit d'intrigues qui mêlent habilement le suspense et l'humour. 

Un univers très convaincant, pimpant, léger, distrayant. À découvrir. 

Gallimard jeunesse, coll. Folio Cadet Premiers romans, rééd. mai 2016

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24/05/16

Bogueugueu : Les copains, l'école et moi, de Béatrice Fontanel & illustré par Marc Boutavant

Bogueugueu

Attention, ceci n'est pas un nouveau titre de la collection Bogueugueu ! Cet ouvrage réunit en fait les quatre histoires racontant l'amitié entre Ferdinand Pompon et Basile Tambour, surnommé Bogueugueu parce qu'il est bègue et bute sur les Bbba, les Ttta, les Ccca dès qu'il ouvre la bouche. Le garçon le vit comme un supplice de chaque instant, car il n'en peut plus d'être la risée de toute la classe. Seulement Ferdinand est touché par son histoire, et va naturellement devenir son pote et l'aider à s'intégrer dans leur école, quitte à devenir leur mascotte. On continuera de suivre notre tandem de choc pour leur entrée en sixième (tiens donc, Bogueugueu a une soudaine extinction de voix...) au sein d'un établissement en chantier, où les élèves sont confinés dans un préfabriqué, dans un boucan pas possible. Même leur professeur de français, Mme Rosmorduc, va jeter l'éponge et emmener sa petite troupe se prélasser sur l'herbe, les doigts de pied à l'air. Une journée tout simplement surréaliste, mais parfaite ! Nos deux amis ont hâte d'y retourner. L'aventure ne s'arrête pas là, puisqu'elle les entraîne dans un voyage mémorable à Londres, où Bogueugueu est oublié dans le bus et découvre qu'il peut baragouiner en anglais sans bégayer. Puis nos amis découvrent l'amour et Cyrano, dont ils vont s'inspirer pour clamer leur flamme à l'élue de leur cœur. C'est chou. Imaginez aussi une mise en page extraordinaire avec les illustrations de Marc Boutavant, dont le style naïf aux couleurs acidulées apporte cette touche de charme supplémentaire (notez aussi l'évolution de son style... c'est grandiose ! la double-page sous la mer, lors de la traversée dans le tunnel, est magique !).

En bref, cette série revient en force pour séduire une nouvelle génération de lecteurs - Bogueugueu a déjà dix ans, mine de rien. Ce nouveau format aussi ne manquera pas de taper dans l'œil en librairie, même s'il faut rappeler que les 166 pages du livre se lisent sans peine, largement compensées par des séquences illustrées, une dynamique espiègle et un découpage en quatre histoires distinctes. Ce sont, de plus, des histoires qui s'adressent à tous et qui parlent de différence et de tolérance sur une note d'humour. Ici l'amitié aide à grandir et ce message est formidable. Souhaitons à nos chers amis une seconde jeunesse aussi fringante que la précédente ! 

Gallimard Jeunesse, mai 2016 pour la présente édition

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21/05/16

Le Mystère des papas, de Clément C. Fabre

IMG_6380

Trois jeunes enfants, qui se connaissent depuis toujours, se demandent aussi ce que trament leurs papas tous les vendredis midis. Car ils ont un rituel, quels que soient le lieu, la saison ou le temps, ils se retrouvent tous les trois et trinquent à leur amitié éternelle. Les enfants, eux, s'imaginent déjà de folles théories : ils répètent ensemble dans un groupe de rock, ou ce sont des espions, et pourquoi pas des super-héros avec des super-pouvoirs ? ! 

Cette histoire est magique ! Le texte, les dessins, la chute de l'histoire... tout n'est que tendresse, enchantement, farce et humour. C'est un album merveilleux, qui évoque l'amitié qui défie le temps qui passe et dont le schéma aussi se répète de génération en génération. L'ambiance procure un sentiment de bien-être (le choix des couleurs et des pastels). Cela donne envie de se fondre dans le décor et de faire partie de l'histoire ! Une vraie réussite. ♥

Gallimard Jeunesse, mai 2016

IMG_6381   IMG_6382

IMG_6383   IMG_6384

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

La Tribu des enfants, de Lane Smith

IMG_6357

Lane Smith revient avec un album poétique et d'une grande finesse, où l'on suit un enfant sauvage, perdu dans la nature, seul, à s'interroger sur le monde qui l'entoure. Avant, il y avait une tribu d'enfants. Où est-elle ? Il décide alors de partir à l'aventure, de parcourir le monde des manchots, des méduses, des baleines, des corbeaux, des éléphants, des singes, des gorilles, des tortues, des chenilles, des papillons... Son chemin, toujours, le conduit vers l'inconnu, lui donne à croiser la faune et la flore dans toute sa générosité. L'enfant est conquis, mais l'enfant cherche toujours sa place. Et puis, soudain, enfin... sa tribu se révèle à lui.

Le texte laisse libre cours à l'imagination pour raconter ce voyage initiatique, qui s'évade parfois vers des contrées oniriques, qui est aussi d'une grande sensibilité et d'un lyrisme poignant. Même les illustrations vous rapportent une histoire sensationnelle, à la fois bouleversante et drôle. De toute manière, c'est un album remarquable, où la nature et les enfants sont mis à l'honneur, pour une lecture fabuleuse et bourrée de charme ! Du grand Lane Smith.

Gallimard Jeunesse, mai 2016

IMG_6358   IMG_6359

IMG_6360   IMG_6361

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

19/05/16

Pip et Prune : Au bord de la mer, par Axel Scheffler

IMG_6466

Pip et Prune vont passer la journée à la plage. Ils s'installent non loin de la mer et s'amusent à ramasser des coquillages ou à patauger dans l'eau fraîche. Après toutes ces activités, Prune décide de faire une petite sieste, tandis que Pip fait connaissance avec leur voisin de serviette, Zac.

Les garçons deviennent inséparables et font les 400 coups, au grand désarroi de Prune, qui se sent délaissée. Elle n'aime pas trop leurs nouveaux jeux. Mais tous trois se réconcilient autour d'une bonne glace. Et quand une mouette vient chiper celle de Zac, Prune est bonne joueuse et lui donne une pièce pour s'acheter un autre cornet.

Cette belle journée se conclut dans la joie et la bonne humeur, également autour d'un gigantesque château de sable, réalisé par trois paires de mains. Car le partage, en amitié, il n'y a que ça de vrai... ;-)

Un fabuleux album de saison, autour des vacances et des jeux en bord de mer... Axel Sheffler complète sa série de Pip & Prune avec un titre savoureux ! 

Gallimard Jeunesse, mai 2016

IMG_6467   IMG_6468

IMG_6469   IMG_6470

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,