28/03/17

Les Aventures inter-sidérantes de l'Ourson Biloute, ép. 1: La baraque à frites de l'espace, de Julien Delmaire & Reno Delmaire

ourson biloute

La native des “Hauts de France” que je suis exulte à la lecture de cette nouvelle série déjantée, qui se propose de mettre en scène l'Ourson Biloute, une peluche vraiment pas ordinaire, avec un fichu caractère et du courage à revendre, qui adore aussi les histoires de science-fiction. Mais ça, son jeune ami (humain) Kevin l'ignore totalement. Chaque soir, après le rituel du coucher, l'Ourson Biloute se faufile hors du lit pour suivre à la tv son feuilleton préféré : Les Envahisseurs de la Galaxie Fantôme. Au cours d'épisodes palpitants, Lemmy le motard et sa frangine Janis livrent une résistance farouche à l'ignoble Blast Ador et son infâme assistant, le docteur Veggaline, qui veulent conquérir la planète. En attendant de vivre à son tour son quota d'aventures rocambolesques, notre Ourson Biloute se console en rêve et s'imagine une vie autrement plus excitante que de devoir prendre un bain chaque semaine dans le tambour à linge. Aussi, lors de la sortie familiale à la ducasse, l'Ourson Biloute met au point son plan d'évasion. Dans sa ligne de mire : la baraque à frites, qui clignote, vibre et se déplace toute seule pour laisser apparaître, à la place du marchand, une créature couverte d'écailles violettes, avec une sale tronche d'iguane mal luné et des griffes à la place des mains. Nom d'une wassingue ! Qu'est-ce que c'est drôle. Et ce n'est pas seulement l'idée d'avoir un ourson grincheux qui prend son destin en main et qui va vivre une épopée inspirée de son feuilleton fétiche, c'est aussi l'ambiance générale, la culture chti mise à l'honneur, les allusions aux comics, au cinéma ou à la musique rock. L'ensemble est fabuleusement décalé et farfelu. C'est très agréable, en plus d'être original et amusant. Pour une fois, on implante une fiction dans les “Hauts de France” avec une vision beaucoup plus positive et attachante. Pour ça, je dis OUI ! Le délire est pleinement assumé et comblera autant petits et grands lecteurs. ;-)

Grasset Jeunesse, 2017 - Parution de l'épisode 2 (Les mutants de la mine noire) : fin avril 2017

Posté par clarabel76 à 19:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


05/12/16

Le Destin (presque) timbré d'Étienne Durillon, par Oren Ginzburg & Estelle Billon-Spagnol

Le destin presque timbré

Étienne Durillon mène une vie de célibataire réglée comme du papier à musique : il se lève tous les matins à la même heure, avale un œuf dur avant de prendre son bus pour se rendre au boulot. Le soir, il regarde son feuilleton préféré en mangeant un œuf au plat puis va se coucher à 20h30 tapantes. 
Parfois, Étienne est saisi d'angoisse, il a les jambes flageolantes et souffre d'une terrible migraine. Trop de routine, trop de monotonie ? En fait, notre héros est un grand timide, solitaire et renfermé, il n'ose pas avouer son béguin pour sa jolie collègue Vanessa par exemple. Et lorsqu'il contemple son existence, il soupire de frustration.
Aussi, le jour où il reçoit une publicité pour transformer sa vie, avec la promesse d'une aventure pleine de surprises, de joie et d'amour, Étienne n'hésite pas à renvoyer son coupon de participation, agrémenté d'un chèque de 3999 euros. Et les effets sont immédiats : dès le lundi matin, notre ami croise les fameux Agents Transformateurs sur son chemin.
Ces derniers agissent naturellement en mode incognito, mais Étienne n'est pas dupe et les reconnaît à travers leurs multiples déguisements, depuis le clochard au pied de son immeuble aux vieilles dames à moto, en passant par le bijoutier spolié et le dangereux escroc. Étienne est ainsi entraîné dans une journée de folie à enchaîner les rencontres et les péripéties sur un rythme trépidant.
Le résultat est très, TRÈS drôle ! La lecture est une franche partie de rigolade, riche en rebondissements et en trouvailles facétieuses. Le personnage d'Étienne Durillon est un gentil naïf qui se découvre un destin de héros audacieux et qui plonge dans la vraie vie avec une fringale inédite. Lui-même se surprend à adorer ça ! 
Il faut dire aussi que l'histoire est portée par un souffle de fraîcheur et de dynamisme qui communique autant de plaisir que d'exaltation. La folie ambiante est contagieuse, entre les illustrations, les couleurs, le ton et l'humour, l'histoire est complètement dingue et c'est tout à son honneur. J'ai souri du début à la fin, en savourant jalousement ce petit roman qui file une pêche d'enfer. 
Goûtez-le sans plus tarder. ☺

Grasset Jeunesse - septembre 2016

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03/12/16

Berty, le plus cool des monstres, de Didier Lévy & Delphine Renon

Berty

Berty est un bon gros monstre sympathique, toujours dévoué pour venir en aide à ses petits camarades, qui lui donnent souvent du fil à retordre. Entre Bingo qui n'en peut plus de recevoir son costume de super-héros, Marius qui broie du noir, Tom le fantôme qui a perdu son drap et Marcel qui tourne de l'œil pour un petit bobo de rien du tout... la vie de Berty n'est pas de tout repos. 

Mais notre bon gros monstre ne manque jamais de ressources pour dépatouiller des situations inextricables : il recycle un colis pour en faire un super cerf-volant, il suggère de grignoter des petits gâteaux pour chasser des pensées amères, il propose aussi une reconversion en tant que Homme invisible, et n'hésite pas à enfiler la blouse de docteur pour couvrir les plâtres des malades avec des petits dessins pour rendre la vie plus commode !

En tout, ce sont quatre histoires charmantes, drôles et facétieuses qui croquent un portrait de monstre hors du commun. À vouloir soulager les petits soucis du quotidien et donner le sourire aux gens, Berty est aussi le docteur du bonheur. Sa prévenance est contagieuse, sa vision décomplexée des tracas est une belle leçon d'humilité et d'optimisme. Je ne peux que recommander cette lecture pour chasser toute morosité ambiante ! Son graphisme aéré, coloré et insolite est également une bouffée de fraîcheur. 

Une lecture qui donne résolument la pêche et le sourire ! Cela fait du bien. ☺

Grasset Jeunesse - septembre 2016

source : Delphine Renon

 

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14/11/16

Hugo de la Nuit, de Bertrand Santini

Hugo de la Nuit« Hugo entendit ses pas s’éloigner dans le noir. 
La porte se referma sans bruit.
Maintenant, la nuit pouvait commencer… »

Ouh-la-la-la-la. Alors que j'étais déjà follement séduite par la couverture, illustrée par Julie Rouvière & Bertrand Santini, j'appréhendais bêtement de plonger mon nez dans ce livre. C'est chose courante quand j'aime des auteurs, je repousse le moment de découvrir leurs nouveaux romans pour des raisons sottes et inexplicables. Passons. Un soir de la semaine, repliée dans mon antre à l'abri du froid et de la pluie, je me décide enfin à rencontrer Hugo de la Nuit. Mon grog de 215 pages.
Hugo, un garçon de douze ans, grandit heureux dans un immense domaine que ses parents préservent jalousement. Ces derniers sont en effet soucieux depuis la découverte de pétrole sur leurs terres, suscitant les plus viles convoitises qu'ils cherchent à repousser au nom d'une espèce de plante rare à protéger. Mais leurs ennuis ne font que commencer... Une nuit, la veille de son anniversaire, Hugo surprend un individu dans la maison. Il fuit aussitôt dans le jardin, court à perdre haleine, dérape, glisse, s'égratigne avant de basculer dans la mare. Fin de l'histoire. Le corps du jeune garçon flotte à la surface de l'eau. Et c'est une bande de fantômes loufoques qui vient le recueillir.
Hein ? quoi ? comment ? Le héros de l'histoire meurt ? Des fantômes à la rescousse ? Mais c'est quoi cette fable ? Rhaaa... Cessez vos jérémiades, et laissez-vous porter par l'incroyable et l'inattendu. Car, oui, cette histoire relève du conte fantastique par son évocation de la mort et des terreurs nocturnes, mais aussi pour son imaginaire fabuleux et sa conduite époustouflante. C'est simple, on se laisse entraîner dans le sillage d'une aventure à la fois drôle, poignante, dramatique et palpitante. Et il s'en passe de belles sous les couvertures ! Bertrand Santini exécute avec brio un formidable tour de passe-passe et n'hésite pas à recourir à l'humour noir pour mener à bien sa mission. Le pari est osé, l'effet est parfois saisissant, mais franchement que de réjouissances ! 
Cette lecture va donc vous surprendre, vous étourdir, vous émouvoir et vous troubler. Avec son style cocasse, ses séquences burlesques, son sens de l'ironie désopilant, son goût du spectacle et son esprit feu follet, elle s'échappe des codes et des genres pour mieux vous régaler. Je n'en dévoile pas davantage, mais ne passez pas votre chemin, foncez, c'est un petit bouquin qui a tout pour plaire aux petits (12 ans) et aux grands. ☺

Grasset Jeunesse - avril 2016

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04/06/16

Un été crème glacée, de Peter Sís

IMG_6385

C'est le début de l'été. Un petit garçon vient de recevoir une lettre de son grand-père qui lui demande des nouvelles. Comment se passent ses vacances ? Celui-ci ne tarde pas à lui répondre... 

Notre bonhomme est très occupé. Chaque jour, il fait des exercices de maths, pose des problèmes, lit beaucoup, fait des dessins, revoit ses classiques, révise son histoire et sa géographie, fait des voyages ou approfondit sa connaissance des inventeurs en dévorant l'encyclopédie reçue en cadeau. 

C'est décidément un été bien studieux ! ^-^

Seulement, notre jeune héros ne cache pas sa passion pour la crème glacée. Il en mangerait du matin au soir, à toutes les sauces, il est incollable sur le sujet, connaît tout par cœur, en fait des rêves, des dessins, des folies. Ne cherchez pas, il adore ça ! Et on lui pardonne.

Car son univers est tout simplement onctueux, sucré et gourmand qu'on ne résiste pas !

L'auteur a donc la bonne idée d'inclure une forme de documentaire à cette délicieuse fiction qui nous plonge au pays de la crème glacée, pour un résultat ingénieux, drôle, instructif et inattendu. Il y a de la glace, partout, dans la vie de ce garçon. C'est fascinant. Cela colle aux doigts. On en mangerait ! 

Un album au charme vintage & une lecture succulente, aux couleurs acidulées, qui fait penser à l'été, au soleil, à la chaleur, aux glaces, aux vacances, dont on a tous besoin urgemment !!! 

Grasset Jeunesse, mai 2016

IMG_6386   IMG_6387

IMG_6388

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


07/03/16

Aujourd'hui, Amos par Anne Cortey & Janik Coat

IMG_5763

Attention, pépite ! Les retrouvailles avec Amos sonnent aussi merveilleuses pour les yeux que douces et enchanteresses aux oreilles. Place donc à quelques minutes de douceur, de poésie et de tendresse... ♥

Un voile de brume s'est abattu sur la maison d'Amos, qui écrit dans son carnet : « Le brouillard a réveillé l'ennui. Il faudrait un balai pour le chasser. » Une jolie prose teintée de mélancolie, qui annonce la tendance à venir. 

Car le soleil se lève enfin et incite Amos à sortir faire une petite promenade, au cours de laquelle il cueille des champignons. Il va ensuite convier son ami Hulo, lui aussi parti remplir un panier de cèpes, à savourer une bonne omelette, au coin du feu. 

Ah, qu'est-ce que c'est bon ! Racontée simplement et sans chichis, l'histoire crée tout de suite un sentiment de bien-être, de chaleur, de sympathie et de bonheur, tout ça concentré dans un album de petit format (17 x 16 cm) aux illustrations épurées et merveilleuses.

C'est une lecture magique, qui invite à voir le monde autrement, à dégoter ces petits riens qui peuvent tout bouleverser, à sentir aussi cette vie qui palpite et qui s'éveille autour de nous. Amos, lui, “tricote ses pensées dans son carnet”. Notre ami est un grand poète, qui rêve de vivre en pays de poésie (c'est si joliment dit !). Il aime aussi l'odeur de la terre mouillée. Et se perdre dans ses pensées. 

Aussi, suis-je naturellement tombée sous le charme de cet album, complètement séduite par son ambiance, par ses mots et par ses couleurs, en total amour pour cette incroyable harmonie. Ce livre évoque avec beaucoup de finesse et en toute sobriété les petits détails qui ont leur importance, et les mots, toujours les mots, qui tintent admirablement et peuvent parer de lumière un imaginaire en apparence terre-à-terre. 

Il est important, aussi de souligner que cet album a été “fait avec amour en pays de poésie” (une note glissée en toute discrétion, mais tellement vraie). Il met à l'honneur la contemplation, la poésie, l'envie de partager, l'amitié, les mots écrits dans un carnet, l’instant présent, et un tas de choses encore. Je ne peux que le recommander chaudement !

Grasset Jeunesse / Février 2016

IMG_5764   IMG_5765

IMG_5766

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15/02/16

Jonas Le Requin mécanique, de Bertrand Santini & ill. de Paul Mager

Jonas le requin mécanique

Ancienne vedette d'une série de films à succès (Les Dents de la mort), Jonas, le requin blanc, coule une retraite paisible à MonsterLand, un parc d'animations réunissant les monstres du cinéma. Il tente ainsi de distraire un public désabusé en singeant ses anciennes prouesses, mais notre mangeur d'hommes accuse les années et une mécanique rouillée. Résultat, le spectacle est constamment annulé, à force de pannes répétées. Le directeur est à bout de patience et décide d'envoyer Jonas à la casse.

Seulement, cette discussion n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd et le vieux Krokzilla veut avertir son pote de prendre la poudre d'escampette. Pourquoi ne pas saisir la chance de vivre son rêve en goûtant à la vie sauvage et aux courants de l'océan ? Mais Jonas en frissonne d'effroi. Il refuse de quitter son nid douillet, persuadé de la bonté des humains, auxquels il a dédié sa vie en tentant de les divertir du mieux possible. Ha, ha. Quel utopiste. 

C'est donc contraint et forcé que le cauchemar des stations balnéaires de Californie s'aventure vers le grand large, croisant en chemin un manchot rigolo, pris au piège d'un filet de pêche. Lui, Jonas, est enchanté de se faire un nouveau copain, sans toutefois oser lui avouer qu'il est fait de boulons et d'huile, de peur d'être ridicule. Loopy tombe dans le panneau et pactise avec le diable pour assurer ses arrières. 

Leur équipée folle et incongrue donne lieu à une lecture absolument désopilante ! 😉 On rit, on frémit, on sourit, on soupire, on râle, on beugle et on pousse des cris... de joie et de bonheur. Franchement, ce sont 110 pages de plaisir, pigmentées d'illustrations semblant tout droit tirées d'un film d'animation -quelle coïncidence - et forte d'une histoire délirante, racontée avec verve et humour, pour un festival de sensations.  

Après le succès du Yark, Bertrand Santini propose un autre héros littéraire à la fois touchant et délicieusement naïf (datant de 2014, depuis l'auteur a aussi raconté les aventures du chien Gurty). Jonas est une créature précédée de sa réputation monstrueuse, alors qu'il est finalement tout sucre tout miel au fond de lui, confronté à un apprentissage de la vraie vie, tantôt brutal, tantôt cocasse.

On croise aussi une belle brochette d'énergumènes dans cette épopée, dont le coriace capitaine Grisby ou le très avide Gavin Payet, plus tous les habitants de Wampanig Island qui lancent une pêche au trésor contre le squale. Les humains sont des idiots. Et Jonas, un doux rêveur. Lui avait pour désir profond de rencontrer sa maman et d'être vivant “pour renifler le froid, le chaud, la faim, sentir la flamme brûler, le vent caresser et renifler les odeurs, même les mauvaises” ! 

Quelle tristesse. On pense aussi à Pinocchio en lisant la fin émouvante, quelque peu précipitée, tout en refermant ce petit bouquin et en soupirant fort, fort, fort... de bonheur. Voilà une lecture exquise, merveilleusement drôle et légèrement attendrissante, conduite avec panache et tendresse. On passe un fabuleux moment en compagnie de Jonas, à terrifier les foules et à braver les tempêtes ! Je recommande.

Grasset Jeunesse / Octobre 2014

J'avoue que j'ai beaucoup aimé la représentation du pirate et de son singe...

SOURCE : Paul Mager

 

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02/12/15

Le Noël blanc de Chloé, de André Marois & Alain Pilon

IMG_5508

Il était une fois une petite fille prénommée Chloé qui adorait la neige et guettait chaque hiver son arrivée au moment des fêtes de fin d'année. Or, le traditionnel Noël blanc à Québec semble sérieusement compromis cette année. Pas un nuage dans le ciel. Le temps est doux, clément, pas menaçant. Chloé est très, très inquiète. Elle se réveille même la nuit pour surveiller la couleur du ciel et se couche fâchée après la lune !

Ses parents tentent de la rassurer du mieux possible, mais n'agissent pas. C'est bien connu. « Les adultes, ils parlent, ils remuent les bras dans tous les sens, ils soupirent fort, mais ils n'agissent pas beaucoup. » Chloé décide donc d'aller chercher la neige pour le réveillon de Noël. Elle va ainsi s'aider d'une montgolfière, d'un couple de harfangs des neiges et des ours polaires pour accomplir son miracle.

Et c'est merveilleux ! Un joli conte de Noël aux accents oniriques, qui surfe sur une aventure palpitante et une héroïne au tempérament intrépide. On craque complètement. Les illustrations apportent de la douceur, de la tendresse, du rêve et de la magie à cette lecture de saison. Parfaite pour se mettre dans l'ambiance et aider aux préparatifs des fêtes.

Grasset jeunesse / Octobre 2015

IMG_5509   IMG_5510

IMG_5511   IMG_5512

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18/07/15

Le Panier à pique-nique, de Gabriele Rebagliati & Susumu Fujimoto

IMG_4401

Une petite fille découvre un jardin merveilleux et s'imagine que c'est un peu grâce à elle s'il se métamorphose chaque jour. Mais en goûtant les premières tomates, elle comprend qu'une main invisible est à l'origine de tous ces miracles. Elle part alors en quête d'exploration et se cache dans les buissons. 

Elle remarque un homme en train de jardiner dans son pré. Il y travaille d'arrache-pied, mais avec respect et passion pour la terre. Il ne se doute pas de la présence de la petite espionne, qui l'observe scrupuleusement, même lorsqu'il dévore son pique-nique. Cela lui donne une envie folle de croquer à pleines dents dans ce casse-croûte, qui semble avoir été préparé avec tout l'amour possible.

Elle va donc chiper son pique-nique, puis réparer son larcin en échangeant les paniers. L'homme n'y voit que du feu. Au fil du temps, celui-ci finit par bâtir une maison, retrouve la femme de sa vie et installe son ménage. La petite fille des prés sortira enfin de sa cachette, prête à aimer et être aimée. « Cette maison et ce jardin allaient être les miens. Nous nous étions trouvés, nous nous étions apprivoisés, et nous serions désormais une famille... »

Quelle belle histoire de partage, de complicité et de rencontre ! Cette fable renoue aussi avec l'amour de la terre, qui rend au centuple l'attention qu'on lui porte. Les illustrations sont éblouissantes, sur de pleines pages de 26 x 32 cm, et dans des tons chauds, pour une sensation enivrante. Cela m'a énormément plu.

Proche du conte onirique, l'histoire se contruit à la manière d'un étrange ballet entre la fillette et le jardinier, où l'émotion, la pudeur, l'admiration et la tendresse sont prégnantes de bout en bout. Une superbe réussite, dont on acquiert la certitude dès l'ouverture du livre, avec de pleines pages débordantes de pommes.

Une célébration des valeurs fortes de la vie (la nature, la famille, le partage) exécutée avec magnificence et virtuosité. 

Grasset Jeunesse / Mai 2015

IMG_4402   IMG_4403

IMG_4404

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/07/15

Les Petits jours de Kimi et Shiro, d'Anne Cortey & Anaïs Massini

IMG_4300

Qu'ils sont adorables, Kimi et Shiro, deux amis inséparables, sauf lorsque c'est Jour de chat et qu'il fait si bon se rouler en boule sous la couette ! L'appel du chien masqué peut toujours attendre... Mais leur amitié n'est jamais aussi belle lorsque l'un parsème pour l'autre des petits signes de tendresse, preuve qu'ils ont toujours une petite pensée quand ils ne se voient pas... Le jour de feuilles les réunit pour un concours de montagnes, de l'Himalaya à l'Everest, on ne sait que choisir pour admirer l'horizon et songer déjà à de nouveaux jeux... Le temps passe, les saisons se suivent et c'est déjà Jour de neige... Kimi trottine dans la forêt, « mais le froid lui toque dans le creux du cou ». Et les flocons de tomber de plus en plus fort, à en métamorphoser le jardin. Elle croise en chemin un yéti blanc et court se réfugier dans sa maison, où l'attend un bon chocolat chaud.

Un petit album, pour un grand moment de lecture ! C'est doux, tendre, poétique. Le duo Anne Cortey & Anaïs Massini fait des merveilles et nous enchante avec ce joli conte qui évoque l'amitié, la nature, les émotions et le bonheur de vivre en toute simplicité. Avec cette fabuleuse maxime comme devise : « Aujourd'hui est différent de la vie de tous les jours. » ♥

Grasset Jeunesse / mai 2015

IMG_4301   IMG_4302

IMG_4303   IMG_4304

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,