28/01/22

Les Secrets de Cloudesley, de Hannah Richell

Les Secrets de CloudesleySi vous avez l'habitude de suivre mes lectures, vous n'ignorez pas combien je suis attirée par les romans traitant des vieilles demeures anglaises et des secrets de famille. J'adore ça. Ce roman de Hannah Richell me promettait donc une belle part de cake. Je n'ai pas hésité à me servir. D'emblée, l'histoire m'a séduite. Je suis sensible aux ambiances et aux drames intimes qu'on chuchote et qui s'imprègnent dans les murs des maisons. Il n'y a qu'à tendre l'oreille...

Dans Les Secrets de Cloudesley, nous découvrons l'histoire de Lillian, une jeune fille candide, qui a accepté de se fiancer à Charles Oberon pour devenir une seconde mère pour son fils Albie. Tout de suite, elle a senti chez ce garçon craintif une vulnérabilité qu'elle a voulu combler. Après tout, elle n'était pas amoureuse de Charles mais il était riche et prévenant. Lillian a perdu ses parents pendant la guerre et doit subvenir aux soins de sa sœur handicapée. Charles ayant accepté de tout prendre sous son aile, Lillian n'a plus hésité et a dit oui.

Peu de temps après, au cours d'une soirée fastueuse, la jeune épouse va être troublée par un artiste peintre, Jack Fincher. C'est un invité de son mari qui souhaiterait lui confier une mission. Lillian ne réalise pas encore que cet homme va bouleverser sa vie à jamais. Des années plus tard, c'est une vieille dame malade qu'on retrouve. Seule sa petite-fille Maggie est à son chevet. La situation des Oberon a périclité. La maison tombe en ruines. Et pourtant, Lillian s'accroche et refuse de vendre. Maggie finit par s'y résigner mais va fouiller dans ses papiers pour percer les mystères du passé.

Construit en flashback, l'histoire montre donc la splendeur d'avant et la fin des illusions. Il y a beaucoup de non-dits derrière les sourires et la beauté des couples. On le comprend au fil des chapitres, sans grand suspense non plus, mais j'aime ça. J'ai aimé m'embarquer dans ce voyage dans le temps, admirer les vestiges d'un bonheur perdu, contempler les failles et chercher à retenir ce qui n'est plus. Et que d'élégance... Même si les révélations sont parfois poignantes, jamais l'histoire ne sonne triste ou déprimante. Loin de là. Elle souligne plutôt le caractère de la résilience et le poids des racines.

La Maggie du présent s'implique elle aussi à construire son propre chemin. Artiste bohème et instable, elle n'a pas eu de chance en amour ou n'a pas reçu les bons exemples pour construire une relation solide. Elle a d'ailleurs brisé l'union sacrée entre les frères Mortimer, ses amis d'enfance. Un baiser manqué, un autre échangé par erreur et la vanité de croire à une certaine félicité. Finalement, elle aussi va faire la paix avec ses démons en explorant l'ancien temps et en réparant ce qui est inachevé.

C'était une très belle lecture, délicate et chic. Un roman lu au bon moment, lui aussi.

©2019 Belfond. Traduit par Julia Taylor (P)2019 Audible Studios

  • Lu par : Ludmila Ruoso
  • Durée : 10 h 38
  • Admirable lecture de la comédienne ! Ludmila Ruoso figure parmi les plus belles voix dans ce registre. Merci !

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,