04/10/22

Les Secrets d'opale (Les portes du secret #3) de Maria V. Snyder

Oooh, cette couverture... bof ! Débâcle annoncée. Je n'avais pas vu les signes.

Les secrets d'opale

Je suis venue à bout de cette lecture un peu difficilement car l'histoire commençait à s'enliser et devenir lassante. OMG. La première moitié du roman est longue, longue, longue.

Elena s'embarque pour une énième mission qui lui fait prendre des risques fous. Sa relation avec Valek est certes intense mais se nourrit de brèves retrouvailles ou d'interludes ponctuels. C'est FRUSTRANT. Finalement, le couple passe son temps à pourchasser les comploteurs et les assassins.

Dans ce troisième tome, la menace est plus sournoise car la magie s'emmêle et vient corrompre les esprits. Ça vole dans tous les sens, entre les deux contrées ennemies, ça s'éparpille. Et j'ai moins ressenti l'ambiance des débuts, ambiance cocooning et personnages attachants, Le poison écarlate était plein de suspense, d'action et de drames.

On termine la trilogie sur une note plus amère, car l'intrigue prend trop de détours et éloigne des promesses vendues. Suis un peu déçue mais ceci est mon goût personnel.

2020, HarperCollins pour la traduction française & la présente édition.

Traduit par Karen Degrave.

— Merci de m’avoir sauvée. — Tu rends ma vie intéressante, mon amour. Je m’ennuierais sans toi. — C’est tout ce que je suis pour toi ? Une distraction ? — Si seulement les choses étaient si simples...

⭐⭐⭐


03/10/22

Le Souffle d'émeraude (Les portes du secret #2) de Maria V. Snyder

Changement de décor pour ce deuxième tome. Nous partons à la découverte d'une contrée plus sauvage, plus exotique, plus magique aussi.

Le souffle d'émeraude

Après avoir affronté son pire cauchemar et survécu à sa formation de Goûteur, Elena doit maintenant apprivoiser ses pouvoirs et suivre un apprentissage qui doit l'éloigner de ses amis pendant une année. Or, Elena n'est pas douée pour la vie simple.

À nouveau, elle est enlevée par un jeune prince fougueux, héritier de la couronne, puis devient enquêtrice dans une affaire glauque (un tueur en série torture et exécute des adolescentes). S'ajoutent en plus ses retrouvailles avec sa famille, assez perturbantes. Sa place à la Citadelle de Sitia est également compromise car la jeune femme est soupçonnée d'être une espionne.

Ça cavale pas mal dans tous les coins, dans un tourbillon de magie, de rites, de croyances et de traditions. J'ai aimé cet autre aspect de la saga - regarder le reflet du miroir et entrevoir le versant concurrent du territoire voisin, Ixia.

Par contre, certains personnages manquent à l'appel et creusent une petite frustration. Je croise les doigts pour que le tome trois équilibre tout ça et me redonne plus de scènes avec Ari, Janco & Valek.

2020, HarperCollins pour la traduction française.

 Traduction de Sylvie Neaupéry.

Notre destin à nous, c’était de côtoyer les prisonniers, les assassins et les comploteurs. Sans eux, nous nous serions probablement ennuyés. Pourtant, je ne pouvais m’empêcher de rêver à une vie tranquille, sans dangers ni soucis.

⭐⭐⭐⭐

29/09/22

Le Poison écarlate (Les Portes du secret #1) de Maria V. Snyder

Dear Lord, le temps passe. Et me voici en train de relire cette série douze ans plus tard. Notez que c'est toujours aussi bien et que je prends un plaisir fou à découvrir (enfin) la suite !

le poison ecarlate

Condamnée pour meurtre, Elena attend son exécution dans la puanteur de sa geôle lorsqu'elle se voit offrir le poste de Goûteur du Commandant Ambroise. C'est le chef de la sécurité - Valek - qui va la former en employant des méthodes assez rudes (il va l'empoisonner) et ainsi lui ôter toute velléité de fuite. Mais Elena va s'accrocher et suivre son apprentissage malgré les espions et autres ennemis revanchards qui veulent la tuer.

Tout de suite, on s'imprègne de l'ambiance sinistre et sombre qui enveloppe cette histoire, entre le passé de l'héroïne, les dangers qui rôdent autour du château depuis le coup d'état contre le roi et ses partisans, les magiciens proscrits du territoire d'Ixia qui tentent des incursions clandestines pour approcher la nouvelle recrue du redoutable Valek, le fantôme de l'homme assassiné et les origines cachées de l'orpheline. Tout ça est lourd, très lourd et dramatique.

Cependant, de longues journées éreintantes occupent notre héroïne, pour reprendre des forces, préparer son départ et trouver son antidote. En même temps, elle prend une part active à la vie du château, aux stratèges politiques et aux missions qui mettent les nerfs en pelote. On apprivoise finalement les lieux et les personnages à son rythme. Fait étrange, elle tisse des liens particuliers avec Valek *dangereux, caractériel et exaspérant* soupirs dans l'assistance.

La relation est certes furtive, tout en douceur et pudeur, même si certaines scènes surviennent de façon peu opportune *tousse*. Je trouve malgré tout follement romantique lorsqu'il murmure en s'inclinant “pour toi, mon amour” après avoir zigouillé son adversaire. L'histoire n'en est qu'à ses prémices, d'autres rebondissements poussent Elena vers d'autres horizons. Et je me frotte les mains d'impatience.

— Un ordre d’exécution n’a jamais réussi à nous séparer. Il y a des moyens de le contourner. Nous nous retrouverons, Elena. — C’est une menace ? — Non, une promesse.


En quête d'une lecture entraînante ? Magie, pouvoir, complots et vengeance, c'est ici. Et c'est très bon. ♥

2006 pour la traduction, 2010 pour la première réédition, 2020 pour la version ebook.

Harlequin / coll. Darkiss. Traduit de l'américain par Lucie Perineau

Le-poison-ecarlate-les-portes-du-secret-1

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19/05/22

Witch Games : Liaison interdite, de Shana Lyès

Espoirs déçus avec cette nouvelle romance paranormale (qui devait hélas relancer le genre chez Harlequin.) 

Witch GamesHannah appartient à une longue lignée de sorcières et, selon la coutume, doit renoncer à tomber amoureuse - mais pas à devenir nonne non plus. En effet, la jeune femme aime batifoler et collectionne les aventures d'un soir selon un subterfuge bien rodé. Ni vu ni connu, elle glisse un filtre d'amnésie dans les boissons de ses prétendants et efface ainsi leurs souvenirs après avoir passé du bon temps ensemble. Après quoi, chacun peut pousuivre son chemin sans la moindre culpabilité. Joie et plaisir pour tous.

Du moins, c'était le cas jusqu'à sa rencontre avec Lionel. Son Bon Samaritain qu'elle ne cesse de croiser partout. Depuis qu'elle a posé les yeux sur lui, elle est incapable d'activer le mode reset. Entre eux, l'attraction est purement physique. Mais une autre connexion prend forme. Et elle a beau dire, elle a beau faire, ce bel inconnu est plus tenace qu'on ne le pense.

Ça semble mignon et très tentant ?

Malheureusement leur idylle va sonner trop artificielle à mon goût. La sensualité, les dialogues... c'est plat ! Et le manque d'action, surtout dans la première partie, qui est longue à se mettre en place, renvoie la sensation d'une romance rapide et qui manque de tension. Dommage. Je n'ai pas accroché aux personnages non plus - ils sont sympas mais ordinaires. Et le prénom Lionel, je ne peux pas. #sorry

Shana Lyès étant astrologue, les allusions ne manquent pas concernant les symboles, les signes, les interprétations... L'histoire n'en a peut-être guère l'utilité. Ou quand on n'en a cure, comme moi, c'est inintéressant au possible. Bref. Petit bilan mitigé. En fait, j'ai davantage le sentiment d'avoir lu un exercice appliqué mais sans fantasie. Peu d'originalité. La plume est charmante, mais la lecture reste ennuyeuse. 

Ceci reste évidemment mon avis personnel. 😞

Harlequin - coll. &H - 2022

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26/04/22

The man you need, de Lyssa Kay Adams

The Man You NeedJ'avais tellement hâte de retrouver le Bromance Book Club, en particulier le personnage de Mack, accessoirement le célibataire de la bande, charmant et séducteur, attentif aux moindres détails et soucieux de plaire au plus grand nombre. J'avais craqué pour lui !

Lorsque j'ai découvert la couverture du tome 2 de la série - argh - j'ai poussé un cri d'horreur. C'était comme flinguer exprès une lecture qui ne méritait pas d'être jugée de l'extérieur. Soupire. Mais je n'allais pas me priver d'un rendez-vous hautement attendu pour une enveloppe (même si ... ). Grrr. Dans ce roman, Braden Mack tient donc le premier rôle. Et l'on découvre un homme qui est tout le contraire de l'image qu'il donne. Ce n'est pas un tombeur pas un collectionneur. C'est un romantique invétéré qui se désespère de trouver son âme sœur ! Eh oui. Un soir, au cours d'un tête-à-tête en galante compagnie au restaurant, Mack croise la belle-sœur de son ennemi préféré (Gavin, vu dans Les hommes virils lisent de la romance). Liv, qui est chef pâtissière, déteste son patron. Obséquieux, désobligeant, faux. Après un service catastrophique, la jeune femme se fait d'ailleurs renvoyer. Parce qu'elle a été témoin d'une scène compromettante et qu'elle constitue une menace pour son boss. Mais ce dernier jure de ruiner sa réputation. Réaction de notre héroïne ? Volcanique. Liv est de toute manière déchaînée en toutes circonstances. Elle déteste les hommes (c'est lié à son père). Elle avait bien poussé sa sœur Thea à divorcer dans Les hommes virils... et ne décolère pas. Maintenant elle en veut à Braden Mack pour avoir précipité sa chute. Qu'importe s'il cherche à faire amende honorable en proposant de faire équipe contre son ancien patron. Un duo de choc qui promet de faire des étincelles !

À ce stade, c'est vrai que j'ai trouvé certaines scènes cocasses. J'aime d'ailleurs cette série pour son humour et ses répliques farouches. Les hommes sont tellement drôles. Ils assument leur penchant pour la romance et n'ont aucune honte à blablater des heures sur leurs romans préférés. Mack a un faible pour le suspense romantique, logique pour lui de vivre en vrai une aventure du même acabit. Seulement, le personnage de Liv est bougrement compliqué. Constamment sur la défensive. Limite hargneuse. Se comportant finalement comme ce qu'elle reproche aux hommes et n'hésitant pas à distribuer des étiquettes aux autres. Quelle ironie. Toutefois, Mack n'hésite pas à le lui faire remarquer. Lui, par contre, c'est un amour. C'est aussi un défaut car le gars n'est pas crédible dans son rôle de mec parfait. Il en devient trop lisse et trop cliché. Le contre-exemple du mec qui affiche sa superbe alors qu'il n'est que sensibilité et douceur. Hmm. Je ne sais pas pourquoi mais je trouve ça factice. Son couple avec Liv en devient bancal, tellement la jeune femme est à cran. Elle cristallise toute la frustration d'une idylle passionnelle. Et moi, elle m'a usée ! Sérieux.

Quoi qu'il en soit, je réclame davantage de séances du Bromance Book Club, au risque sans doute d'effriter certains fantasmes (Braden Mack incarne désormais mon illusion perdue, snif). Les histoires de couple sont définitivement la faiblesse de cette série. Mais comme les réunions des hommes sont franchement désopilantes, ça vaut le coup de se lancer et de poursuivre l'aventure en si bonne compagnie. Allez zou ! ...

Collection &H, Harlequin - 2022, pour la traduction

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


20/03/22

Toutes les étoiles mènent à toi, de Sophie Ranald

Toutes les étoiles mènent à toiJ'ai été immanquablement influencée par la série italienne (Guide astrologique des coeurs brisés) au moment de lire ce roman de l'anglaise Sophie Ranald !
Ici aussi, l'héroïne est une célibataire de trente ans qui se plaint de ses déboires amoureux, quand l'un de ses potes lui propose de sortir avec des gars selon leur signe astrologique.
Mais surtout il lui suggère de s'inscrire sur Tinder pour se remettre en selle ! Et là, c'est l'étalage de l'ignominie et de la dérision dans toute sa splendeur. Zoé ne tombe que sur des tocards ou des queutards.
Ses vraies rencontres, finalement, ont lieu dans la rue. Dans la vie réelle. Dans son quotidien. Au cours d'une manifestation. Au pub ou pendant une soirée Donjons & Dragons.
C'est pourtant loin d'être une comédie ultra rigolote. Certes, le parcours de Zoé prête à sourire mais ne masque pas non plus le versant réaliste de la quête amoureuse dans notre société moderne. Disons que c'est flippant, parfois triste et navrant. Même le romantisme est mort.
Et l'astrologie, définitivement mise au placard. L'obsession de Zoé pour interpréter les symboles me faisait penser à Alice & Tio (Guide astrologique des coeurs brisés). Ça ne sert pas l'histoire ni le roman. Mais ce n'est qu'un détail.
Attendez-vous donc à une pointe d'amertume dans cette histoire qui cherche la légèreté et la candeur : le chemin vers l'amour est parsemé de cactus et donne matière à quelques scènes cocasses. On s'en sort bien, si on aime l'humour pince-sans-rire et les situations ironiques.
Pour moi, ça restera une promesse de lecture en-dessous des (de mes) attentes.

HarperCollins, coll. &H (2022) - Traduit par Luce Michel

⭐⭐⭐ 😄

08/03/22

Rendez-moi Noël ! de Juliette Bonte

Rendez moi noelOh, cette lecture ! 😋 De la gourmandise. De la folie. Et un château écossais. N'en jetez plus. J'ai plongé les deux mains jointes et j'ai passé un très, très bon moment. Sourire aux lèvres. Décors qui font rêver. Waouh, ça m'a fait un bien fou.

Entre les Burns et les Ferguson, les hostilités sont ouvertes dès lors qu'une famille annonce organiser les fêtes de Noël en leur nom propre. Exit les coutumes d'usage. Un vent nouveau va souffler dans la petite ville de Wick. Or, les chocolatiers voient rouge et jurent de se venger de ces aristocrates. Par contre, ils s'indignent ouvertement d'être accusés du vol de précieuses lettres historiques. Ce Walter Burns n'a qu'à bien se tenir, car Robyn Ferguson va mener sa propre enquête et l'étouffer avec son Laphroaig ! Non mais, quel petit pétoncle prétentieux. Dans les Highlands, on se bat pour ses traditions et on se défend de son intégrité avec un angélisme déroutant.

Donnez-moi des familles cinglées, des dialogues pas piqués des hannetons, des soupçons à la pelle, des regards noirs et des sourcils qui froncent tout le temps. Mais aussi des Forêts magiques, des ours cruels et des guirlandes lumineuses. Des lutins féroces. Des grannies avisées. Des secrets d'alcôve. Des collections maladives. Une fête païenne et des cœurs qui voudraient battre plus fort. Des grains de beauté sous l'œil et du chiffre quatre qui sauve tout.

Donnez-moi une comédie digne de ce nom, qui est pétillante et colorée. Qui se savoure toute l'année, et pas seulement en attendant Noël. Une comédie pleine d'entrain et de rebondissements. Enfin, une lecture qui dégouline de charme et qui montre la volonté de réconcilier (parfois) l'irréconciliable. Dans ce roman, les opposés s'attirent et font des étincelles qui donnent des étoiles dans les yeux ! Un pur bonheur. Divertissement assuré. C'était doux et savoureux. Merci Juliette B. !

HarperCollins, coll. &H  (2021)

#RendezmoiNoël #NetGalleyFrance 

⭐⭐⭐⭐ 😊

07/02/22

Ainsi parle mon coeur..., de Johanna Lindsey

Allons donc. Il me semble avoir déjà lu cette romance du temps où elle était disponible sous le titre Épouse ou Maîtresse. Tout un programme. J'y ai replongé avec une certaine délectation qui a néanmoins été douchée par une dure réalité : la romance est datée. 😏

Ainsi parle mon coeurTout d'abord, l'histoire se déroule à l'époque du Moyen-Âge dans des demeures crades et au confort rudimentaire. Rolfe d'Ambert vient d'obtenir ses territoires pour ses services rendus au roi. Mais sa présence n'est pas du goût des locaux qui vont lui faire la misère. De colère, l'homme à la sinistre réputation décide d'épouser sa voisine, autrement dit lady Leonie de Montwyn qu'on prétend vilaine comme un pou. Les bans sont publiés dans la foulée. L'intéressée n'a plus qu'à plier (douloureusement) et subir cette union contrainte et forcée. Le jour des noces, Leonie se drape dans un épais voile noir. Elle ne décroche pas un mot. Son sort est lié à un individu qu'elle déteste. Et elle jure qu'il le regrettera amèrement.

En apercevant vaguement cette petite épouse revêche, Rolfe a la confirmation qu'il a dépassé les bornes, mais le seigneur est trop fier pour l'admettre ou pour reculer, donc il prononce ses vœux puis congédie Leonie sur ses terres dès le lendemain. Il ignore toujours à quoi elle ressemble. Il repart en conflit avec ses adversaires, pensant régler le problème plus tard. D'où des retrouvailles qui ne manqueront pas d'être gênantes ! (Il découvre une charmante créature dans le potager et se méprend sur qui elle est en pensant détrousser une jolie servante.) 😬

Ouaip, au secours. Ce Rolfe est beau, fort et conquérant. Mais il est obtus et grossier. Et surtout, il est bête. Le coup de la maîtresse qui prétend être sa pupille ? Et les conclusions hâtives ? Tout ça sous le nez de la pauvre Leonie qui ne montre rien de son humiliation ni de sa colère (car elle n'est pas dupe). Amis lecteurs, c'est rude. Ma chère Johanna n'a rien à se reprocher, elle rapporte les mœurs archaïques, Milord gronde, milady accourt. Elle SAIT qu'elle devrait dire fuck à ses offenses et donner libre cours à ses pensées. Bah non. Elle bout intérieurement, elle boude, elle pique un peu. Elle est soumise comme toute bonne épouse. 😓

Qu'on ne se trompe pas, j'adore les romances à l'ancienne et Johanna L. figure parmi les papesses du genre. Rappelez-vous mon évasion de rêve avec Sur ordre du Highlander. Pêché mignon par excellence. Dans le cas présent, bof bof. Le héros cumule les erreurs. Le couple passe son temps à réfléchir sur ce qu'il a sur le cœur sans jamais lâcher prise. Trop de tensions inutiles et de malentendus. Par contre, la nuit, oubliez tout : les caresses font frémir notre jouvencelle qui en perd son latin. Bof, donc. Je ne sais pas l'expliquer autrement. C'était bien, classique et décalé. Mais ce n'est clairement pas le meilleur livre de notre Jojo. 😩

Harlequin, 2021 pour la présente édition - collection Victoria

⭐⭐⭐

Downtown Abbey GIFs | Tenor

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28/01/22

Sur ordre du Highlander, de Johanna Lindsey

Sur ordre du HighlanderAaaah ! Johanna Lindsey. Toute ma jeunesse. Ou quand je piquais les bouquins de ma sœur pour les lire en douce. 😊 L'un de mes premiers chocs romanesques : La viking insoumise. Et comme cela faisait un moment que je n'avais pas lu de RH, celle-ci est tombée à point nommé. J'ai adoré.

L'histoire oppose donc deux clans écossais qui se livrent une lutte haineuse depuis des décennies. Un jour, les Fergusson font un prisonnier qui se révèle être le laird des MacKinnion ! Panique à bord. Âpres négociations. Un mariage est suggéré. Et bim bam boum. Tous les projets tombent à l'eau. En fait, il faut savourer le début du roman comme une vaste comédie vaudevillesque. Dieu que c'est drôle de découvrir les quiproquos et autres enchaînements cocasses. C'est impayable. La situation va se renverser quand l'aînée des Fergusson est à son tour enlevée. Gloups. Il s'agit encore d'un malentendu. Et lorsque Sheena comprend dans quel guêpier elle se trouve, elle est épouvantée. Après tout, Jamie MacKinnion traîne une réputation de barbare sanguinaire. Elle doit absolument préserver son identité secrète et tout faire pour s'échapper. Ça et refuser farouchement les propositions coquines de son ennemi.

Que j'ai aimé cette lecture ! Relation explosive. Personnages impétueux. Scènes mémorables. Tension qui ne faiblit jamais. Et de l'entêtement à foison ! Diantre, le couple ne lâche rien. Question orgueil, ils se posent là. Mais ça donne matière à glousser. En digne amatrice de romances "à l'ancienne", j'ai franchement pris mon pied. Et l'Écosse - on adore ! 

Harlequin, coll. Victoria - 2021 pour la traduction française. Traduit par Elsa Ganem

Titre VO : A Gentle Feuding

⭐⭐⭐⭐⭐😍

bookshelves: highland-feverguilty-pleasureenemies-to-lovers

« Sur ordre du Highlander » de Johanna Lindsey. #SurordreduHighlander #NetGalleyFrance

Posté par clarabel76 à 16:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13/12/21

Je serai ton pire Noël ! de Déborah J. Marrazzu

Cohabiter avec un Père Noël imbuvable (mais très sexy) pour les fêtes ? Quel enfer !

Je serai ton pire Noël

Si la relation démarre sur les chapeaux de roue entre Elsa et Sven (vous avez la référence ?) elle réserve également au lecteur un virage inattendu car leur relation va devenir plus profonde en révélant un passé extrêmement sensible pour l'un et l'autre. C'en devenait, contre toute attente, bouleversant à lire !

Tout commence par une tempête de neige qui contraint Elsa et sa sœur à séjourner dans une auberge au fin fond de la Suède. Deux frères les accueillent, plus ou moins chaleureusement. Car Elsa n'envisage pas de rester sur place et veut à tout prix rentrer chez elle. Sans compter que toutes ces décorations de Noël, cet esprit festif et bienveillant, lui donnent de l'urticaire. Elle doit fuir au plus vite. Ça tombe bien, puisque le dénommé Sven la trouve insupportable et lui prête main forte pour qu'elle déguerpisse sans tarder. Entre eux, il y a de l'électricité dans l'air. Mais à force de passer du temps ensemble, pour chercher un plan de secours, ils deviennent plus complices et plus proches. Ô damnation. La reine des glaces et le renne du nord sont connectés. Bim bam boum. Alignement des planètes. Le couple est tellement en confiance qu'il se livre à des confessions. Dès lors, préparez-vous à une avalanche de délicatesse et de sentimentalisme (presque) exacerbé.

Passons sur le choix de cette couverture puis sur la promesse d'une romance explosive. Mieux vaut l'oublier, car il s'agit davantage d'un court roman tout doux et imprégné par une ambiance de Noël. Cochez les cases suivantes : l'hiver, la neige, le froid, les balades en traîneaux, le chocolat chaud, les traditions, le partage, le pardon et la seconde chance. Au final, c'est une lecture mignonne et beaucoup plus poignante qu'on ne l'imagine.

Harper Collins France, coll. &H, 2021 - format ebook uniquement

#JeseraitonpireNoël #NetGalleyFrance

⭐⭐⭐