22/03/21

L'Académie des femmes parfaites, de Helly Acton

L'académie des femmes parfaites

- Est-ce que vous prévoyez toujours de partir en Thaïlande ?
- Absolument.
- Qui sait, peut-être que vous rencontrerez là-bas quelqu'un qui est sur la même longueur d'onde que vous.
- Je n'espère pas, docteur. Je crois que j'ai vraiment pris goût au célibat.


Amy Wright, trente-deux ans, est en couple avec Jamie depuis bientôt deux ans. Ni l'un ni l'autre ne semblent pressés de passer à la vitesse supérieure. C'est simplement la pression sociale qui rend la jeune femme fébrile et perplexe. Lorsque son amoureux la convie pour une soirée spéciale, Amy s'imagine déjà recevoir sa demande romantique et tout le tralala. Or, le goujat la dépose dans un studio pour un nouveau programme de télé-réalité : Les oubliées de l'amour. Elle constate alors qu'elle vient d'être plaquée et désormais candidate pour une émission consistant à faire un travail sur soi pour *s'améliorer* et ainsi devenir *la Perle* (femme parfaite). // Emoji qui vomit //

En tout, elles seront sept femmes larguées par leur compagnon, enfermées dans une villa sous l'œil scrutateur des caméras. Elles doivent suivre une thérapie, accepter un relooking, lister leurs erreurs et vanter leurs mérites pour convaincre le public. Humour acide, nous voilà. Le roman fusille un peu les travers de la société, l'image qu'on colle aux relations, la charge que subissent les femmes, les réseaux sociaux polluants, la notoriété à deux balles et tout ça. C'est assez surprenant de lire un roman de la collection &H qui ne soit pas du tout une romance au final. Et tant mieux. Ça bouscule les lignes. Au final, la lecture montre qu'on peut également avoir un parcours de vie sans tomber dans le schéma mariage et maternité comme but ultime. Amy et ses nouvelles copines ont toutes des histoires qui les rendent attachantes, curieuses et particulières. J'ai bien aimé, c'était grinçant mais très positif !

HarperCollins France / coll. &H / 2020

Traduit par A. Morelli / Titre VO : The Shelf

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17/03/21

The Revenge Plan, de Linda Kage

The Revenge PlanLe roman venant se faufiler entre deux lectures qui m'ont mis la tête à l'envers a bien failli passer à la trappe. Oups. Mais je dois avouer que je n'accrochais pas au début - les personnages, le contexte - tout me semblait poussif. À partir du moment où les familles mettent leur grain de sel, plouf, ça a complètement changé la donne car je me suis surprise à glousser comme une bécasse et j'ai dévoré la suite. Héhéhé.

Dans cette histoire, Haven découvre son petit copain en train de coucher avec sa coloc. En réaction, elle se sauve et se réfugie dans les bras de Wick Webster. C'est un sportif, lui aussi, et c'est l'ennemi juré de son ex. En fait, c'est seulement par pure coïncidence s'il vient à son secours et l'accueille dans son appart. Il était sur son passage alors qu'elle était en pleine crise catatonique. Puis elle a décrété qu'elle vivrait chez lui - même s'il avoue ne pas se sentir à l'aise à cause de ses *seins*. 😂

Enfin voilà, l'histoire paraît insensée au début et cumule les situations saugrenues. Il faut donc absorber tout ça - en prendre et en laisser - pour apprécier le reste. On a d'ailleurs le temps car le roman fait 550 pages ! Mais l'histoire finit par s'enchaîner plus spontanément et nous embarque pour une amitié amoureuse drôle et pimentée. Résultat : c'est très sympa. On ricane pas mal face aux lubies du couple, séduire ou ne pas séduire, un super casse-tête. Pour le coup, Wick est un garçon EXTRA-ordinaire. Ce n'est ni un bourrin ni un macho, au contraire. Il est bienveillant, attentionné et maladroit (timide ?). Bref, il est craquant. On prend donc plaisir à s'incruster dans sa vie et son quotidien avec Haven parce que les anecdotes cocasses ne manquent pas. Si l'issue ne laisse pas de place au doute, on s'interroge néanmoins sur l'origine de son conflit avec Topher. Lui, par contre, c'est un psychopathe patenté. AU SECOURS. Ses coups tordus viennent certes agrémenter l'intrigue en cassant la routine et les clichés. Sauf que c'est flippant. Mouahaha.

Au final, j'ai apprécié ma lecture alors que ce n'était pas gagné. C'était beaucoup plus risible et insolite que prévu. Ma foi, j'aime bien me tromper et réaliser que je suis un peu accro à ce que je lis. Les sourires niais, les gloussements etc. C'est peut-être un détail pour vous, Mais pour moi, ça veut dire beaucoup... 😊

HarperCollins France / Collection &H / 2020

Traduit par Sophie A. H. 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22/02/21

Le Petit Café des grands romantiques, de Tash Skilton

Le petit café des grands romantiquesArf ! Je m'attendais à tellement mieux. Et puis, plouf. Légère, légère déconvenue.

Dans ce roman, on part à New York et on accompagne Miles et Zoey dans leur quête du bonheur. Tous deux bossent pour des sites de rencontres en ligne et jouent les Cyrano des temps modernes en guidant les couples à se décoincer dans leurs premières approches.

Leur dernière mission les met justement en contact pour des clients. Mais ils ignorent encore qu'ils se connaissent déjà en vrai et qu'ils ne se supportent pas car ils se chamaillent souvent à cause d'une table dans un petit café.

L'ambiance est donc plutôt sympa - bon point pour les fameux rendez-vous au café et les séquences avec Bree & Scott qui deviennent les marionnettes de Miles et Zoey. C'est très drôle. En revanche, ça piétine et ça souffle pas mal. Beaucoup de dialogues pompeux et tout ça. Bref. C'est un peu long et l'alchimie n'est pas éclatante.

Ça reste cependant un moment de lecture agréable. Pas toujours à la hauteur des espérances. Mais c'était bon d'errer dans les rues de New York. Le chapitre à Brooklyn était incroyable ! Le jeu de piste pour trouver l'hôtel - hahaha. Et le guide touristique - avec accent écossais - fait friser les moustaches. ​#backtothefuture 😄​😞​

HarperCollins France, 2021 - Traduit par Mathilde Joy

Titre VO : Ghosting : A Love Story

>> Tu veux de la comédie ? Pour la subtilité d'un Mhairi McFarlane ou la pétillance d'une Anna Premoli. See the tag how-do-you-write-good-comedy

#Lepetitcafédesgrandsromantiques #NetGalleyFrance

14/02/21

Et ne t'avise pas de m'embrasser ! par Mhairi McFarlane

Et ne t'avise pas de m'embrasserQuelle histoire ! Laurie se fait larguer après dix-huit ans de vie de couple sous prétexte que son copain ne s'estime plus heureux en ménage. Cependant, la jeune femme apprend deux-trois mois plus tard qu'il a déjà trouvé sa remplaçante (et qu'il n'est pas à une goujaterie supplémentaire). Oh non. Du coup, ça bout à gros bouillons car le chagrin a laissé place à la colère.

Comment Laurie va-t-elle se relever d'un tel affront ? En acceptant un pacte avec le Diable - aka Jamie Carter - cet avocat fraîchement débarqué au cabinet ne fait pas l'unanimité dans les couloirs car il est trop sexy et arrogant. Ses dents raient le parquet et sa suffisance dérange. Toutefois, le type a vite compris qu'il devait changer son image pour sa carrière. Il propose alors à Laurie de faire semblant de sortir ensemble, en s'exhibant principalement sur les réseaux sociaux. Ainsi, elle pourrait rendre son ex jaloux et lui parviendrait à obtenir sa promotion. Ce soir-là, Laurie est pompette et désabusée. Elle n'a plus rien à perdre et accepte avec grand plaisir. Mouahaha.

Certes, le plaisir sera grand aussi pour la lectrice qui tombe rapidement sous le charme de Jamie, d'autant plus qu'il révèle une autre personnalité sous sa carapace de tombeur. De son côté, Laurie est également une femme admirable. Elle est belle, drôle et intelligente. Elle a trente-six ans mais s'imagine trop vieille et inexpérimentée sur le marché de séduction. OMG.

Le roman va donc raconter son chemin vers la reconstruction, en remontant depuis l'enfance et ses liens avec ses parents, sa relation avec Dan et sa rupture douloureuse. Finalement, il offre aussi un contenu plus inattendu et touchant, puisque l'histoire s'intéresse davantage à son rôle de femme dans une société (brutale) tout en soulignant l'amitié naissante entre les personnages, la complicité grandissante et la confusion des sentiments.

C'était super bien dosé & adorable ! J'ai beaucoup, BEAUCOUP aimé ma lecture. De toute manière, les romans de Mhairi McFarlane sont pour moi une valeur sûre. On y trouve à la fois la touche légère de la comédie romantique, mais aussi des points sensibles qui imprègnent l'histoire d'une sincérité attachante. Et moi, je suis FAN. ♥

HarperCollins / coll. &H / 2020

Traduit par Gaëlle Brazon

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08/02/21

Angry God (All Saints High #3), par L.J. Shen

Angry GodIl me tardait de lire ce roman sur Vaughn (le fils de Vicious et Emilia) car dès son apparition dans Dirty Devil, son personnage m'avait tapée dans l'œil. Le type trop beau, trop parfait, terriblement hautain. Waouh, quoi.

Or, son histoire est lourde. On se retrouve avec un gars torturé et déterminé à démolir une nana qui pourrait le fragiliser. Dès lors, s'installe entre eux une relation malsaine, faite de jeux pervers et dérangeants.

Vaughn et Lenora se font effectivement beaucoup de mal et y prennent plaisir. Hum.

De plus, la relation fait son nid dans un contexte vindicatif. Rivalités au lycée, coups bas et harcèlements, mensonges et faux-semblants. Pfiou. La réalité est amère et c'est terrible.

On sent clairement que le fond n'est pas guilleret et qu'il imprègne la romance comme une marée noire. Même si le couple est évidemment attiré l'un par l'autre, lié par une réelle connexion, leur histoire suinte avant tout la détresse et le désespoir.

C'est rude, mais ça n'en demeure pas moins obsédant. Mais j'aime tellement cette série que j'encaisse tout. En fin de compte, et ce sera ma conclusion, mon chouchou aura été mon point faible. Ma rencontre fatale.

Sinon, j'ai aimé retrouver le couple Spencer ♥ / Baron & Emilia / ♥ et les rares apparitions de Jamie Followhill ♥.

Seule L.J. Shen peut me faire adhérer à un univers 100% bitch comme le sien. J'aime les sensations que ses livres procurent, alors que ce n'est pas tout rose et léger. C'est d'un romantisme désœuvré qui titille ma fibre rock-n-roll. Oui, j'aime ça ! Pourquoi pas vous ?

Découvrez sans hésiter Dirty Devil pour comprendre et vibrer jusqu'au bout des orteils ! Bonne chance.

HarperCollins / Collection &H / 2021

Traduit par Lauriane Crettenand

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


15/12/20

Mariage sous les flocons, de Sarah Morgan

Mariage sous les floconsQuelle belle lecture ! Probablement trop sucrée et bien-pensante mais finalement douce et attachante. Une vraie lecture cocooning avec des histoires qui touchent en plein cœur. Dans ce livre, on comprend qu'aucune famille n'est parfaite et qu'on peut faire des erreurs en amour. On comprend surtout qu'il faut parler à cœur ouvert et ne pas se replier sur soi en voulant protéger les autres.

Moi je vous le dis que ce roman est extrêmement touchant et bienfaisant ! ♥

La famille White apprend avec stupeur que Rosie, la petite dernière, va se marier pour Noël avec un fiancé qu'elle connaît depuis trois mois. Sa sœur aînée est convaincue qu'elle se trompe et débarque à Aspen avec la ferme intention de mettre un terme à cette mascarade. Leurs parents sont eux plus soucieux d'annoncer aux filles qu'ils vont divorcer mais veulent attendre la fin des festivités pour tout avouer. D'ici là, ils décident de faire semblant et de prétendre s'offrir une seconde lune de miel. Maggie va d'ailleurs se révéler extrêmement convaincante au moment de descendre de l'avion (elle a noyé ses angoisses en buvant trop de champagne et déboulé complètement pompette pour sa première rencontre avec son gendre). D'où une attitude volubile et très démonstrative avec son futur ex ! J'avoue, c'est assez drôle. De son côté Katie se heurte au témoin du marié qui a immédiatement senti son hostilité et se dresse en rempart pour préserver le jeune couple. Sauf que la Katie est au bout du rouleau et en plein burn-out à cause de son métier de traumatologue.

Bref. Bref. Bref. Vous jetez tout ça dans le shaker et vous secouez bien fort pour obtenir un cocktail onctueux. Il y a même des passages qui collent tellement avec la réalité ou les questions qu'on se pose sur sa vie, son avenir, ses attentes. Roulement des yeux vers le haut. C'était donc mon premier Sarah Morgan et j'ai été conquise. Le décor aussi est fascinant - les montagnes enneigées du Colorado, les cabanes dans les arbres, les balades en traîneau ou les chalets en bois au beau milieu de la nature sauvage. Comment ne pas craquer ? Sur ce, salut les amis. Je vous enverrai une petite carte pour donner des nouvelles. ​😘​❤️️​

HarperCollins / Collection &H / 2020

Traduit par Gaëlla Brazon. Titre VO : A Wedding in December

PS : La couverture en vrai est de toute beauté ! N'hésitez pas à la découvrir.

 

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05/12/20

Je te ferai aimer Noël ! de Caro M. Leene

Je te ferai aimer NoëlCeci n'est pas une déception mais une simple petite frustration. Après avoir tellement aimé son titre Cher père Noël, je voudrais un mec, j'imaginais m'éclater tout pareil. Aussi, par comparaison, j'ai trouvé ce roman moins bon. D'où ma légère déconvenue. Ça reste sympa à découvrir parce qu'il y a beaucoup de douceur, de tendresse et de magie dans cette lecture. Je n'ai juste pas trouvé le grain de folie et l'humour qui m'avaient tant plu (et fait penser à du Sophie Kinsella).

L'histoire se déroule à Londres peu avant les fêtes de Noël. À la tête de son entreprise qui consiste à faire du shopping pour ceux qui n'ont ni le temps ni l'inspiration, Andie est amenée à rencontrer la famille Sullivan qui désire la recruter pour devenir leur coach des fêtes. La famille a besoin de recréer un cocon douillet et se plie aux fantaisies de la jeune femme avec beaucoup d'enthousiasme. Seul le fils Joshua prend la nana de haut et refuse de mordre à l'hameçon. OK. Une relation de haine à amour ? C'est tout bon. Par contre, mon ressenti est en demi-teinte car la relation m'a vite semblé artificielle. Aucun papillon dans le ventre. Pour le reste c'est une lecture pleine de charme et de tendresse pour se fondre dans l'esprit des fêtes. La famille Sullivan est parfaite - Josh a un caractère de cochon même si je reconnais que Andie a agi de façon trop familière pour une supposée “employée de maison”.

En somme il y a quelques maladresses dans l'histoire qui s'expliquent aussi parce que c'est un premier roman mais il est franchement prometteur. Sauf que (pour moi) Cher père Noël, je voudrais un mec est vraiment TOP de chez TOP !!!

HarperCollins / format poche / 2020

Existe une version numérique comprenant Je te ferai aimer Noël ! Cher père Noël, je voudrais un mec ! pour le prix de 9.99€

Un Noël avec Caro M

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03/12/20

Broken Knight (All Saints High #2), par L.J. Shen

Broken KnightJe ne peux pas mettre moins de cinq étoiles après l'avalanche d'émotions ressentie. Non c'est impossible. J'aime tellement cette série. Et pourtant l'histoire de Knight m'a brisé le cœur. Bon sang de bonsoir. Je ne m'y attendais pas du tout, mais j'ai été carrément brisée. Notamment le chapitre 24 a été le coup de grâce. Celles qui savent comprendront. Plaie à vif etc. Bref.

Knight Cole est donc le fils adoptif de Dean & Rosie (cf. Devious). Le gamin est fou amoureux de sa voisine Luna Rexroth (fille de Trent & Edie cf. Scandalous). La fillette est muette depuis l'abandon de sa mère biologique. Les plus grands spécialistes n'ont rien pu débloquer. Et depuis toujours Knight a cet instinct de chevalier auprès d'elle. Il la protège, la suit comme son ombre, se désespère d'être aimé en retour. Car sans cesse Luna repousse ses avances. Alors il joue au caïd au lycée en se pavanant comme capitaine de l'équipe de foot et collectionne les conquêtes sans lendemain. Il soigne sa réputation de débauché, arrogant et roi du monde.

En vérité il masque de profondes blessures. Des blessures dont Luna n'est pas étrangère. Mais disons que leur histoire est vraiment, vraiment compliquée. Ces deux-là s'aiment mais ne savent pas y faire. Alors ils s'affrontent et se torturent. C'est parfois ridicule de s'obstiner autant et de repousser l'autre pour des broutilles. Soupir.

Ce roman est sans doute moins électrique que le précédent Dirty Devil sauf qu'il est plus ancré dans l'émotion et l'instinct de survie. Je n'imaginais pas qu'il allait réveiller de vieilles blessures 😭 - j'aurais pu fuir à toutes jambes.

Heureusement ce Knight Cole vaut fichtrement le coup avec son sourire canaille et sa posture dominante. Ses nombreux excès font rugir de mécontentement. Sauf que Knight Cole est franchement un type épatant. Après mes 450 pages de lecture, j'avais mal aux yeux à force d'avoir trop pleurniché mais j'avais aussi le cœur lourd de bonheur. C'était trop bon. Cette série me rend littéralement cinglée !

Soupir d'extase. 🔥❤️️

HarperCollins / ex-Harlequin / collection &H / 2020. Traduit par Lauriane Crettenand

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23/11/20

Cher père Noël, je voudrais un mec ! par Caro M. Leene

Cher père Noël je voudrais un mec

Qu'est-ce que c'était drôle !!! Ce roman nous régale avec une comédie légère et rafraîchissante qui se lit avec un grand sourire aux lèvres. Franchement j'ai gloussé plus d'une fois et j'ai adoré la relation explosive entre Aly et Evan.

Assistante par interim, Aly Hamilton supporte avec peine son patron. Evan Sanders est certes séduisant mais ne cesse de mépriser son travail. Elle se sent constamment sur la défensive dès qu'il approche de son bureau. Un jour, Aly se lâche joyeusement dans un courrier adressé à sa meilleure amie (sa lettre au Père Noël souhaitant un mec etc.) en soulignant le caractère irascible du bellâtre mais l'envoie maladroitement à son chef. Oups.

J'avais tout juste lu quelques chapitres que je sentais déjà que cette lecture allait me plaire ! Les personnages ont ce quelque-chose qu'on trouve dans les romans de Sophie Kinsella par exemple. Autant dire que j'étais sur un petit nuage.

Maladroite, Aly a surtout l'esprit vif et beaucoup de répartie - pas mal de mauvaise foi aussi, mais chut. Elle se cogne souvent contre son boss - froid et indéchiffrable de prime abord, un poil trop sexy à force de le répéter et résolument craquant avec ses sarcasmes et clins d'œil. L'alchimie est top et j'aurais voulu que la tension sexuelle s'éternise au lieu de céder à leurs pulsions au bout d'une centaine de pages. Mais ne croyez pas que c'est du tout-cuit car Evan est beau, séduisant etc. mais c'est aussi un parfait trouduc. Émotionnellement inapte et recalé. Sa trahison pour le gala, hum... c'était vilain. Bouh. Cœur sur toi, Miss Hamilton. ♥

Enfin bref, c'est attendu et convenu mais super efficace. Avec une petite ambiance festive appréciable et surtout de la neige sur New York. C'est magique ! Et une petite séquence qui m'a fait bien ricaner...

Je les observe en retrait, décontenancée. Leur conversation a l'air sérieuse, malheureusement pour moi, je suis trop loin pour intercepter le moindre mot. Tremblante, j'attrape la perruque blonde d'un mannequin, sous le regard ahuri de la vendeuse. Je lui intime d'un simple signe du doigt de se taire, désignant de la tête mon amant et sa meilleure amie. Malgré son air interloqué, j'aperçois dans ses yeux l'étincelle de compassion au moment où elle réalise que je viens de surprendre mon mec en bonne compagnie, et pas au rayon fruits et légumes, ce qui en soi est déjà humiliant.
- Laissez vos sacs là, murmure-t-elle.
Merci mon Dieu ! De nos jours, il y a encore des femmes solidaires.
Joignant le geste à la parole, elle attrape mes sacs et pousse un chariot chargé de cartons vers moi.
- Prenez ça et cachez-vous derrière, ça sera plus discret.
Je regarde, sceptique, la montagne de cartons décorés de sexes masculins.
- Vous croyez ? Ce n'est pas ce que j'appelle une couverture très discrète.
On est loin des gadgets de James Bond. Penny, d'après son badge, lève les yeux au ciel, comme si son idée était évidente.
- Ils sont au rayon des vibromasseurs. Au contraire, c'est l'élément parfait pour vous fondre dans la masse.
- Si vous le dites !
En guise d'encouragement, elle lève son pouce et me chuchote un Go enthousiaste avant de me faire signe de progresser vers ma cible. Je n'ai plus le choix. J'avance avec la plus grande discrétion, postant mon chariot légèrement en retrait. Penny m'observe et me mime d'approcher. Comme je ne l'écoute pas, je la vois avec horreur quitter sa caisse. Mon regard noir ne la dissuade pas d'interférer et, bientôt, elle déplace avec autorité ma couverture. J'essaie de résister sans succès puis, comme si son intervention n'était pas assez désastreuse, elle interrompt Evan et Betty. Je me planque contre le métal, le cœur battant.


​💕​😂​

Je m'en vais lire Je te ferai aimer Noël ! de ce pas... prestement.
Avalanche de rires droit devant & bonne humeur en cascade. Chouette.

HarperCollins / Collection &H ex-Harlequin / 2020

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21/11/20

T’embrasser sous la neige, par Emily Blaine

T’embrasser sous la neigeJ'ai souvent été déçue par les autres romans d'Emily B. donc je ne prévoyais plus d'en lire à nouveau jusqu'à ce que je découvre qu'un rocker se cache dans cette histoire ! Eh oui. L'esprit est fort mais la chair est faible. Amen. Finalement, bien m'en a pris car j'ai été follement séduite par cette lecture ! Youhou.

On croise ainsi Juliette dont le cœur a été meurtri suite à sa rupture (et trahison) de son petit ami. Ses amis voulant la consoler l'incitent à s'inscrire à un concours de baisers et lui suggèrent de jeter une bouteille à la mer en envoyant un SMS à un numéro au hasard. Ce hasard s'appelle Evan. Il est guitariste dans un groupe de rock. Mais surtout il a le moral en berne depuis la mort de son frère. Plus le goût de remonter sur scène ou de composer de nouvelles chansons. Et pourtant, cette invitation tombée du ciel va peu à peu le tirer de son deuil et le conduire à rencontrer Juliette pour un gala de charité. Enfin bref, c'est une histoire qui fonctionne à merveille et c'est tout à la fois magique, incroyable, drôle et savoureux.

J'ai beaucoup aimé l'ambiance générale qui enveloppe ce roman et qui nous absorbe aussi. En plus, c'est loin d'être tristounet malgré les apparences. L'esprit des fêtes est également présent sans en faire des tonnes - si ce n'est un sapin mesurant trois mètres, ça reste très raisonnable ! Haha. On ressent pleinement la sensation chaleureuse et bienveillante que l'auteure a distillée dans son histoire. C'est doux et réconfortant. Tout simplement. Pour ma part, j'avais juste envie de me poser et de sourire béatement. De passer un moment agréable avec des personnages tous adorables. Oui, vraiment : tout est fabuleux. Romantique à souhait et si féerique. ​😁​+​⭐​⭐​=​🤩​

HarperCollins / Harlequin ; Collection &H / 2020

 

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,