16/01/17

Harry Potter et l'Ordre du Phénix, de J.K. Rowling & Lu par Dominique Collignon-Maurin

Harry Potter et l'Ordre du Phénix CD

Ce pavé représentant pas loin de 1000 pages, on double aussi notre temps d'écoute, soit près de 31 heures, pour plonger dans un cinquième tome long, lent et volubile. Mais on le supporte sans peine car l'univers est si captivant !

Suite à l'issue tragique du Tournoi des Trois Sorciers, Harry Potter clame haut et fort le retour de Voldemort. Or, le ministère refuse de l'entendre et cherche à le bâillonner en salissant sa réputation dans la presse ou en le menaçant de l'exclure de Poudlard. Dumbledore, le directeur, se montre étrangement distant, ses amis Ron et Hermione n'ont donné aucune nouvelle durant les vacances, et des Détraqueurs sont apparus à Little Whinging pour attaquer Harry et son cousin Dudley. C'est bien tardivement que le garçon découvre l'existence d'une garde rapprochée, autrement dit l'Ordre du Phénix, auquel appartient son propre parrain. Cette résistance de l'ombre est néanmoins encore impuissante et s'épuise à se débattre contre les ignorants, tandis que l'ennemi prépare son offensive sans perdre de temps. 

La rentrée s'annonce douloureuse et frustrante pour Harry, qui explore en même temps les joies de l'adolescence. Ô misère. Ils sont jeunes, fougueux et impatients, et aussi bêtes, jaloux et morveux. L'année promet son lot de singeries, comprenant les premiers émois amoureux, les rapprochements timides, les marmonnements inaudibles et les bisbilles futiles... Car Harry Potter est un héros en colère et ce n'est pas l'arrivée de Dolores Ombrage, chargée par le ministère de fourrer son nez dans les affaires de Poudlard, qui viendra calmer le feu qui brûle dans ses entrailles ! Oh non. Cette femme est stupide, mais redoutable. Et son acharnement, féroce. Ainsi s'écoule la vie de nos apprentis sorciers, entre les cours, les potions, les examens de fin d'année, le Quidditch, les hiboux, les elfes de maison, les feux de cheminée, les rendez-vous à Pré-au-Lard... et l'Armée de Dumbledore - Harry et ses amis ont outrepassé l'interdiction suprême et mis au point une ruse infaillible pour s'entraîner à lutter contre les forces du mal sous le nez de la Grande Inquisitrice ! Woow.

C'est long, c'est vrai, mais on ne peut qu'admirer la profusion de détails pour élaborer cet univers magique. Il y a sûrement trop d'éléments secondaires, comme les turpitudes des personnages, et d'autres qui apportent un éclairage inestimable, dont l'hôpital de Ste Mangouste et le drame des Londubat, l'occlumancie et les souvenirs de Rogue. La trame principale apparaît bien mince, concernant la lutte du bien contre le mal, et ne se déploie que dans les derniers chapitres. Comme souvent, le dénouement est tourbillonnant, intense et déchirant. Tout se bouscule et se précipite en quelques chapitres, hormis la discussion finale entre Dumbledore et Harry qui vaut son pesant d'or. 

Côté technique, Dominique Collignon-Maurin a repris le flambeau après la disparition de Bernard Giraudeau et a reproduit exactement la même interprétation, pleine de verve et d'intensité. J'ai juste trouvé que, parfois, il surjouait avec les voix de Dolores Ombrage ou de Hermione en particulier, ce qui rend la lecture un peu lourde et agaçante. Sinon, dans l'ensemble, j'ai été transportée par le faste de cette histoire ambitieuse et palpitante. Je suis même ravie de retrouver la série en format audio, après avoir craint pour son suivi, et j'attends les deux prochains épisodes avec joie ! Que le comédien adopte mesure et modération dans son ton et sa lecture, et ce sera parfait. ☺ 

Traduction de Jean-François Ménard pour Gallimard Jeunesse / Coll. Ecoutez Lire - Octobre 2016
Texte intégral lu par Dominique Collignon-Maurin pour une durée d'écoute d'env. 31 heures
Titre VO : Harry Potter and the Order of the Phoenix

Harry Potter et l'Ordre du Phénix

Cover Illustrations by Olly Moss © Copyright Pottermore Limited 2015


05/01/17

Harry Potter et la Coupe de Feu, de J. K. Rowling & Lu par Bernard Giraudeau

Harry Potter CD Coupe de feu

Ce quatrième tome est, d'après l'auteur, le pivot de la série. “Celui où la mort apparaît.” Et effectivement sa lecture nous réserve son lot d'émotions fortes. Les rires font place aux larmes, la tendresse s'incline pour la colère. On en voit de toutes les couleurs et on vit des sensations bigarrées qui nous paraissent si réelles que le retour à la réalité est très troublant. La magie de Poudlard est en place, direction la voie 9¾ pour embarquer à bord de nouvelles aventures !

Celles-ci rivalisent toutes de fascination, de danger, de mystère et d'humour : la Coupe du Monde de Quidditch, le Tournoi des Trois Sorciers, Viktor Krum, Fleur Delacour, Cedric Diggory, le bal de Noël, lSociété d'Aide à la Libération des Elfes, les friandises et les farces des frères Weasley... Harry, Ron et Hermione vont également partager une quatrième année d'études de la sorcellerie en faisant l'apprentissage de l'adolescence. Eh oui. Les enfants grandissent, leurs hormones se réveillent, les garçons et les filles se chamaillent pour des broutilles sans comprendre qu'au fond il est question de jalousie et de premier amour. Cette parenthèse enfantine permet d'adoucir les événements solennels qui s'installent - la compétition féroce du Tournoi, les intrigues à décoder et les pièges à relever au cours d'épreuves exceptionnelles. L'imaginaire enfin s'enflamme et nous transporte dans ce monde magique élaboré avec minutie. Pour la première fois, le film de Mike Newell ne suffit pas à reproduire toute la richesse de l'œuvre, ce n'est guère étonnant au vu des 700 pages du livre, d'où les coupures et les rafistolages pour aller droit au but. Seulement toutes ces petites digressions constituent à leur manière des indices supplémentaires qui rendent les personnages et leurs parcours encore plus bouleversants. La lecture est donc non négligeable puisqu'elle est complémentaire au film. On y ressent, le cœur battant, toute la tension dramatique de l'intrigue, les joies et les pertes, les duperies et les fourberies, les révélations et les actes manqués. On peste contre cette maudite Rita Skeeter qui se répand dans la presse à scandale pour ridiculiser Harry, Hagrid ou même Dumbledore. Mais on sourit aussi, lorsque Ron et Harry se désespèrent de trouver une partenaire pour aller au bal de l'école. Ce quatrième tome est décidément un caméléon - féerique, envoûtant, cocasse et déchirant. Quelle belle aventure ! 

C'est également la dernière participation de Bernard Giraudeau dans le registre de Harry Potter. Décédé en 2010, l'acteur a été remplacé par Dominique Collignon-Maurin mais il aura fallu attendre presque dix ans pour relancer la production audio de la série. Damned.

Traduit par Jean-François Ménard pour Gallimard Jeunesse - Collection: Écoutez lire 
Texte intégral lu par Bernard Giraudeau pour une durée d'écoute d'environ 16 heures
Octobre 2016 pour la présente édition

 

Harry Potter et la Coupe de Feu

Cover Illustrations by Olly Moss © Copyright Pottermore Limited 2015

30/12/16

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, de J. K. Rowling & Lu par Bernard Giraudeau

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban CD

Harry Potter a hâte de retourner à Poudlard pour sa troisième année. Seulement, il règne à l'école de magie un climat étrange depuis l'annonce de l'évasion de Sirius Black. Ce dangereux criminel s'est échappé d'Azkaban et est suspecté d'avoir trahi les Potter en les condamnant à une mort certaine. Il n'y a aucun doute possible qu'il cherche désormais à terminer sa mission en éliminant Harry ! Le garçon prend de plus en plus conscience de son héritage familial et du gouffre béant laissé par la disparition de ses parents. Malgré tout, ses meilleurs amis, Ron et Hermione, comblent sa solitude et n'hésitent pas à courir tous les risques pour le protéger. C'est donc sous bonne garde que l'apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : les cours de divination de l'exubérante Mrs Trelawney, le dressage des hippogriffes façon Hagrid ou les leçons de défense contre les Détraqueurs par leur nouveau professeur, Remus Lupin. Sans oublier la compétition de Quidditch et les commentaires de match qui valent le détour !

C'est incontestablement une lecture drôle, palpitante et poignante. Ce troisième tome de la série marque le début d'un nouveau tournant et annonce des émotions encore plus fortes et incompressibles. Des révélations voient le jour et l'ombre de Voldemort se fait menaçante. Au cœur de l'action, Harry et ses amis évoluent comme des adolescents brouillons, patauds et néanmoins fougueux. Ils commettent des erreurs, ont des jugements à l'emporte-pièce, se laissent déborder par leurs pulsions. Bref, ils se comportent comme des adolescents de leur âge alors qu'ils sont confrontés à des événements d'une ampleur qui les dépasse. Pour l'heure, l'Histoire est en cours. Des détails fâcheux passent entre les mailles du filet, trop tard pour les gommer - après tout, l'impact romanesque n'aurait plus le même sens sans eux ! En attendant, rangeons nos frustrations dans notre poche et  poursuivons la Magie... 

Format audio : Avec talent et humour, Bernard Giraudeau prête à chaque personnage une voix propre. Seules les interprétations de Malfoy ou de Hagrid me laissent perplexe... Sans quoi, l'acteur réserve un magnifique jeu de trublion au reste de l'histoire et nous sert une lecture enlevée, vivante et chaleureuse qui fait bougrement plaisir à écouter ! 

Traduit par Jean-François Ménard pour Gallimard Jeunesse / Collection: Écoutez lire  (Durée d'écoute: 8 h)
Octobre 2016 pour la présente édition
 

Octobre 2016. La saga de J.K. Rowling s'offre de nouvelles couvertures, en grand format, signées Olly Moss

Harry Potter Azkaban

Cover Illustrations by Olly Moss © Copyright Pottermore Limited 2015

 

Ces sept nouvelles couvertures dissimulent un élément secret pour un voyage magique vers la huitième histoire de Harry Potter.

 

  

31/10/15

Harry Potter à l'école des sorciers, de J.K. Rowling, illustrations de Jim Kay

Le jour de ses onze ans, la vie de Harry Potter est bouleversée à jamais quand Rubéus Hagrid, un géant aux yeux brillants comme des scarabées, lui apporte une lettre ainsi que d'incroyables nouvelles. Harry Potter n'est pas un garçon comme les autres : c'est un sorcier. Et une aventure extraordinaire est sur le point de commencer.

IMG_5333

Séquence nostalgie. Séquence émotion. Feuilleter cet ouvrage a simplement été un bonheur sans fin. ♥♥♥

On y retrouve toute la belle histoire de Harry Potter, la découverte de ses origines, son héritage et son entrée à Poudlard, sa vilaine famille de Moldus, prête à s'exiler pour fuir les Hibous, ses rencontres avec Hagrid, Ron et Hermione, ses courses au chemin de Traverse, le rendez-vous sur la Voie 9 ¾, le choixpeau magique, le premier vol sur un balai, le Quidditch, les fantômes dans les couloirs, les copains et les festins dans la grande salle...

Si vous pensiez en avoir déjà fait le tour, ce serait une erreur. Cette version illustrée par Jim Kay nous rouvre les portes d'un monde qui n'a rien perdu de son enchantement et qui continue de produire son petit effet. La lecture se renouvelle et nous transporte - encore et toujours - vers un ailleurs merveilleux et ensorcelant. Le mariage des illustrations en couleur avec l'histoire magique de Harry Potter est lumineux, débordant de charme et de chaleur. Il est enrichi dans un écrin soigné, avec un album de grand format cartonné et une couverture rouge, recouvert d'une jaquette, garni d'un ruban marque-page rouge.

C'est une redécouverte fantastique de l'œuvre de J.K. Rowling, qui s'est personnellement investie dans le choix de l'illustrateur (en la personne de Jim Kay, talentueux et époustouflant, même pas peur d'endosser un tel projet) et qui offre ainsi un nouveau voyage extraordinaire dans son œuvre intemporelle. Ce premier tome rappelle aussi le goût de l'enfance et de l'innocence. C'est aussi celui qui m'émeut le plus. Pour toutes les promesses qu'il contient et qu'il ne manquera pas de tenir.

Les tomes suivants bénéficieront également du même traitement de faveur et paraîtront à raison d'un volume chaque année, à l'approche des fêtes (ça sent le sapin !). Mais n'hésitez pas, c'est un cadeau splendide qui ne décevra pas les plus mordus des moldus. ;-)

Gallimard / Octobre 2015 ♦ Illustrations de Jim KAY ♦ Traduit de l'anglais par Jean-François Ménard

IMG_5334   IMG_5335

IMG_5336   IMG_5337

IMG_5339   IMG_5340

 

Et cette tendre connivence qui me serre le cœur à chaque fois...

IMG_5348

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30/04/15

Bilan du mois : Avril 2015 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Springflowers

 Avril printanier, Avril enchanté ... 

Pour accompagner ces belles journées ensoleillées, quelques lectures : 

 

♣ La Prophétie du Paladin, de Mark Frost

♣ Nom de code : BlackBird, d'Anna Carey

♣ Fille des cauchemars, de Kendare Blake

♣ La vérité et autres mensonges, de Sascha Arango

♣ L'homme à l'envers, de Fred Vargas

♣ Chaque soir à onze heures, de Camille Benyamina & Eddy Simon

 

 ♦♦♦ 

Ce mois a également été riche en séries, concerts,  spectacles, sorties...

Au choix ! 

 

Découvrir une série géniale et hilarante, The Wrong ManS

The_Wrong_Mans

Réalisée par Jim Field Smith pour la BBC

 

Retourner, le cœur battant, à Broadchurch (saison 2)

Broadchurch

Créée par Chris Chibnall pour ITV

 

Découvrir Peter Robinson grâce à la série tv DCI Banks

DCI Banks

 

S'offrir une nouvelle évasion suédoise : L'héritage empoisonné

L’HÉRITAGE EMPOISONNÉ

(Tjockare än vatten) Réalisée par Erik Leijonborg

 

Comparer malgré soi l'œuvre littéraire et son adaptation cinématographique

Suite Française

Suite Française de Saul Dibb -) invitation de Gallimard / Folio (merci)

 

Se pâmer devant Johnny-en-vrai-à-deux-millimètres-sans-mentir ! 

Dirty Dancing 

 

Voir sur scène The Dø (électrique et vivifiant)

ThedoConcert

 

et Camelia Jordana (déception... ambiance morose)

 Camelia Jordana

 

Pénétrer dans l'Antre magique,... en chuchotant la mélodie du début à la fin,
au grand dam de ma fille ! :-D

IMG_3569

IMG_3657

 

À nous, maintenant, les vacances ! 

hamac

30/07/14

Harry Potter à l'école des sorciers, de J. K. Rowling & Lu par Bernard Giraudeau

Harry Potter à l'école des sorciers de J

Cet été, je pars à Poudlard !
Virtuellement, s'entend. Je viens en effet d'écouter le 1er tome de la saga, qui est intégralement lu par Bernard Giraudeau (la 1ère édition date de 2004). L'acteur prête à chaque personnage une voix propre (au risque, parfois, de surprendre et décontenancer), mais délivre là un magnifique jeu d'interprète pour une lecture enlevée, vivante et chaleureuse des aventures du plus célèbre des apprentis sorciers.
Cela m'a permis, par la même occasion, de découvrir ce tout premier tome que je n'avais jamais lu ! Bien évidemment, j'ai été complètement fascinée. Ce livre pose ses marques, installe un univers, des personnages, une trame romanesque follement captivante... tout ne demande qu'à se développer, mais c'est déjà un véritable enchantement.
J'ai aimé renouer avec les origines de la série, rencontrer les Weasley et adopter leur formidable esprit de famille, me familiariser à la magie en même temps que les jeunes héros, aimer Neville (déjà) et déceler en Hermione une jeune fille vulnérable, se sentant seule et sans ami. Bref, tout un tableau à peindre, un monde à construire, à explorer et fantasmer ! (Au cinéma, Chris Columbus a réalisé un travail titanesque... et époustouflant ! Tout y est.)
Par contre, j'ai failli être déconcertée lorsque j'ai d'abord découvert les voix attribuées à Hagrid ou Ron (un peu débilitantes), mais aussi la lecture linéaire des noms des personnages, Malfoy ou Granger en français dans le texte (entendez [oi] ou [é]... une hérésie !). Ce choix n'a toutefois pas manqué de m'arracher un sourire. ^-^
Cela n'altère en rien le charme dévastateur de cette lecture, que je redécouvre avec enthousiasme et une passion qui ne s'essouffle guère. Je poursuis bien évidemment l'aventure !  ♥

Gallimard jeunesse, coll.  Écoutez lire, rééd. octobre 2013 ♦ texte intégral lu par Bernard Giraudeau (environ 8 heures d'écoute) ♦ traduction de Jean-François Ménard

02/12/08

Ce soir, Miss C vous propose...

... un programme sur tf1 ce mardi 2 décembre 2008 à 20h50 (j'ai la vocation d'une speakerine !!!) :

jaquette_4132_harry_potter_et_la_coupe_de_feu

Harry Potter, dans le 4ème volume de la série (à noter que le dernier tome vient de paraître en folio junior poche!), et la coupe de feu. C'est aussi pour nous le meilleur, le plus fort, le plus vibrant, le plus dense. C'est le tome qui tourne une page, qui annonce un climat plus oppressant, une menace rampante... et c'est le tome qui me fait pleurer comme une andouille. A chaque fois, j'en sors le nez rouge et le coeur lourd. Je sais bien que ce n'est qu'un film, en plus il ne rend pas assez grâce au roman lui-même, mais je suis ensorcellée par la magie de Harry Potter, de Poudlard et de Dumbledore. Et puis, Harry Potter ça se regarde les soirées d'hiver, au chaud... C'est idéal pour se mettre dans l'ambiance. Les complots, les trahisons, les mensonges, les secrets. Qui a dit que Harry Potter, c'était que pour les enfants ?!

Mais bon, je vous rassure... on se marre aussi dans ce tome 4. Nos jeunes héros grandissent, deviennent des adolescents patauds et ils ont leurs premières histoires de coeur. La scène du bal, notamment, est grandiose. Assez féérique. Et je ne parle pas de l'attitude de Harry et Ron, totalement pathétique. J'oublie aussi de vous parler de l'arrivée en grandes pompes des autres écoles de magie, j'étais bouche bée en le lisant, mais les images ont su me ravir. A noter qu'il y a une française dans ce casting : Clémence Poésy (son nom, c'est déjà tout un programme!) qui interprète l'étourdissante Fleur Delacour.

2005_harry_potter_and_the_goblet_of_fire_072

Enfin je cause, je cause et c'est décousu. Le mieux, c'est de juger par vous-même et de regarder !!!   

Réalisé par Mike Newell
Durée : 2h35

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , ,

05/11/07

Retourne à la vraie vie, Moldue Mordue !

Bah voilà, c'est fini ! Harry Potter vient de me lâcher la main, de me quitter, après 809 pages d'aventures qui ont mis mes nerfs à rude épreuve. Je pensais sortir de cette lecture effondrée, complètement liquifiée et puis non ! Je me sens heureuse et ravie ! (alors cela ne détermine pas l'orientation du bouquin et la façon dont il se termine, c'est juste ce que tout ceci m'inspire,  maintenant que c'est fini !...)  Ce n'est pas un sentiment d'abandon, se dire que ça y est, l'univers créé par JK Rowling vient de fermer ses portes, qu'il ne nous reste plus que des bribes, des souvenirs, bons et douloureux, et qu'il faudra se contenter des miettes désormais. Bah non, étonnament je me sens en paix ! 

** aucune spoiler ne sera dévoilé !!!! **

Harry_potter_7

Je fais donc partie des nombreux lecteurs complètement mordus de la saga Harry Potter. Moi aussi j'ai imaginé des tas de suppositions, j'ai craint pour la vie de untel ou de l'autre, j'ai refusé d'admettre l'impensable et je me suis ainsi longtemps demandé comment - mais, comment ! ? ! - allait se dépatouiller l'auteur avec sa fin de série. Pas facile, entre nous...

Parce qu'à bien lire et relire le début des aventures, les indices étaient probants : le destin de Harry est lié à celui de Vous-Savez-Qui, et donc ... Brrr ! Un face-à-face doit avoir lieu, les deux ennemis ne peuvent occuper l'un et l'autre le même territoire, imaginez donc : le bien contre le mal. Non, il faut trancher. Et il faut bien admettre que depuis quelques tomes, l'avenir était assez sombre pour l'Ordre du Phénix et l'armée de Dumbledore. Le Seigneur des Ténèbres étend son pouvoir sur le ministère, sur la banque des Gringotts et même sur Poudlard ! Harry est pourchassé, ciblé comme l'Indésirable selon les uns (et le Survivant, par les autres !).

Et depuis la fin du tome 6, Harry Potter est investi d'une mission secrète qu'il va décider de mener à son terme en compagnie de ses fidèles Hermione et Ron. Mais nul autre ne doit être tenu au courant du propos de cette quête ! Ainsi, ce tome 7 continue de s'enfoncer dans la tonalité déjà éprouvée depuis la fin du tome 4 (La Coupe de feu) avec une ambiance lourde, flippante, tantôt capturée par les doutes et les questionnements et aussitôt saisie par les rebondissements, les scènes d'affrontements avec les Mangemorts. Tandis que les partisans du Mal accomplissent leurs méfaits avec arrogance, la résistance peine à s'organiser depuis le départ de Harry, forcé de se cacher pour poursuivre sa propre mission ordonnée par Dumbledore.

Mais c'est justement l'heure propice pour les détracteurs de salir l'image de l'ancien directeur de Poudlard en répandant dans la presse et un livre à scandale les pires horreurs sur le personnage, son passé et les erreurs commises par celui-ci. Tout ceci fait que Harry perd de plus en plus confiance en lui-même et se demande s'il n'est pas qu'une marionnette entre les mains de l'homme qu'il vénérait ! Et tout lecteur passionné que l'on est, on se dit que "aïe, aïe" le moindre voile d'incertitude est la porte ouverte aux cauchemars et à l'Ennemi.

Je ne pense pas en dire davantage, c'est tellement dense et touffu qu'il ne faut pas dénaturer ce gros pavé en tirant quelques morceaux. Cela sortirait de son contexte et cela deviendrait tout à fait dangereux. J'ai tellement veillé à ne pas saisir la moindre fuite sur ce dernier tome (j'avais hélas lu LA révélation du tome 6 par mégarde !!!). C'est pourquoi je vais respecter la même ligne de conduite.

Je crois que, selon ses attentes, tout lecteur sortira de ce tome 7 avec un sentiment de bien-être ou de frustration. De toute façon, c'est BIEN ! Comme d'habitude ce dernier livre montre une grande intelligence, véhicule des valeurs honorables, fait sursauter et trembler du début à la fin. Beaucoup d'émotion aussi, mais moins de larmes que prévu ! Enfin bref, il est à l'image de ce qu'on espère. La série avait débuté dans un esprit bon-enfant et se termine en apothéose. Jamais la tension ne faiblit, jamais les personnages ne déçoivent, jamais l'auteur ne pêche ou ne tombe dans la facilité - c'est la dernière ligne droite, celle de toutes les divulgations, tous les éclats et tous les dangers ! C'est LA FIN !  (retourne à ta vraie vie de Moldue Mordue !!!! ;o) )

Et comme d'autres, je pense maintenant à l'avenir de JK Rowling. Comment se reconstruire une autre 'vie' sans Harry ???

Harry Potter et les Reliques de la Mort (tome 7) - JK Rowling - Gallimard jeunesse. 809 pages -  26.50 €

Posté par clarabel76 à 18:15:00 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , ,