04/12/13

Un jour, par Morris Gleitzman

IMG_0102

Pologne, 1942.
Félix a dix ans et vit dans un orphelinat, en attendant le retour de ses parents (disparus depuis trois ans). Ces derniers, libraires, parcourent le pays pour sauver les livres et éviter qu'ils terminent au bûcher. Félix patiente en écrivant des histoires. Il a une imagination débordante, pas du tout conscience du danger et clame sa candeur à longueur de pages. Quelque part, c'est drôle et très attachant, même si cette naïveté fait un peu froid dans le dos. Car tout ce que nous raconte le garçon ne masque pas la terrible réalité : l'occupation allemande, l'horreur nazie, l'holocauste, etc.

Un jour, Félix décide de quitter l'orphelinat pour retrouver ses parents. En chemin, il sauve une fillette de six ans, Zelda, d'une maison en feu et entreprend de continuer l'aventure avec elle. Ils seront, hélas, arrêtés et conduits au ghetto juif où un vieux dentiste, Barney, va les prendre sous son aile. Nouvelles arrestations, autres tentatives de fuite, bref les péripéties ne manquent pas ! Et notre cœur bat à tout rompre.

Ce petit roman est extraordinaire. Il alterne les émotions fortes aux séquences légères et désopilantes, puisque l'histoire est racontée par Félix lui-même. Rappelez-vous, il est jeune, dix ans seulement, et d'une naïveté confondante. Mais son innocence fait aussi tout le charme du livre ! Confronté à la réalité du terrain (les fusillades sauvages, les convois vers la mort, la délation, le vol des biens d'autrui, etc.), l'enfant sera meurtri et déçu, mais conservera cette volonté de toujours se raconter des histoires, pour oublier la laideur qui l'entoure et se donner du courage.

Cette lecture, c'est vraiment une petite perle de douceur (et d'humour) dans un univers de brutes ! C'est un livre adorable et attachant, qui devrait d'ailleurs être indispensable dans toutes les bibliothèques des écoles.  

éditions (Les Grandes Personnes), janvier 2011, traduit par Valérie Le Plouhinec, illustration de couv. : Henri Galeron

Posté par clarabel76 à 08:15:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17/05/11

Teaser Tuesday #18

Procopé s'est approché de l'interrupteur près de la fenêtre, il a appuyé, et voilà, le miracle s'est produit.

J'imagine que là, vous désirez désespérément savoir ce qui s'est produit. Si tout a explosé, si on a été attaqués par un paon géant affamé et si on en a profité pour pulvériser de l'eau de javel plein son bec grand ouvert, s'il y a eu des blessés, des yeux crevés, un mort ou deux, si les ronflements se sont arrêtés, si madame Suitée a défoncé la porte et si le paon, du coup, s'est réellement envolé avec l'Etrange Enfant sur son dos.
Enfin, j'espère que vous vous posez ce genre de questions. Au moins une, dans le tas. Si vous vous en foutez complètement et que vous vous demandez juste si le fait qu'on en soit au chapitre 13 ne va pas vous porter malheur, eh bien, dans ce cas-là, je suis un peu vexé.
Ce qui s'est produit, donc, c'est qu'il y a eu un clic, un assez petit clic, mais que, tous les deux, on a très distinctement repéré.
Clic.

IMG_4075

Roman lu, et apprécié un peu. Voici ce que dit la 4ème de couverture (tellement géniale que ce serait dommage de s'en priver) :

Mollux est un garçon passionné de mousses au chocolat et collectionneur de dictionnaires, où il dégote à tout-va des surnoms pour tout ce qui bouge. Ainsi, la plupart de ses profs sont affublés de noms d'animaux étranges, tandis que son père, qui ne lui a parlé qu'à deux reprises, répond au sobriquet de Sauf2fois. Mais voici qu'un lundi, l'adolescent surprend ce dernier dans son salon en compagnie d'un invité pour le moins inattendu : un paon ! Et quand l'incroyable volatile, puis Sauf2fois, finissent par mystérieusement disparaître, Mollux se lance dans une enquête plus que loufoque, aidé - mais pas toujours - de l'impayable Procopé, son seul ami ici-bas.
Un roman résolument drôle où, entre autres désastres, vous croiserez pas mal de foldingues, quelques bêtes à groin ou à cornes et des créations culinaires à vous mettre en grève de la faim...

Il ne faut pas être allergique à l'esprit loufoque pour apprécier l'histoire de Mollux, ou vous risquez de trouver le temps long. Je reconnais que certains passages m'ont fait sourire, mais dans l'ensemble j'ai pensé que c'était excessif et fatiguant à suivre. Mollux est un personnage attachant, qui joue beaucoup avec les mots. Ce n'est pas un garçon parfait (il triche, il ment, il a la trouille et se débine souvent derrière son meilleur pote) et c'est ce qui le rend encore plus sympathique. L'intrigue du roman titille la curiosité du lecteur, et l'action s'emballe sur la fin, mais globalement le rythme est plutôt cool. A découvrir aussi les étonnantes inventions culinaires de la mère, qui donnent des haut-le-coeur !

A la recherche du paon perdu - Angélique Villeneuve
Editions Les Grandes Personnes, 2011 - 192 pages - 14€
illustrations de couverture : Henri Galeron

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,