06/06/17

Lady Happy, de Hermann Schulz

lady happy

Sur l'île d'Ukerewe, au large de la Tanzanie, l'arrivée en hélico de Papis Dieng fait sensation ! Ses camarades d'école n'en reviennent pas non plus de son look - des cheveux longs coiffés en tresse jusqu'aux fesses. Les spéculations vont bon train. Avec un père commissaire de police, actuellement en vacances, une location dans une luxueuse villa, ce garçon venu de l'Ouest fascine autant qu'il intrigue. Pour leur part, les mômes d'Ukerewe rêvent du continent et de concerts à Zanzibar, mais n'ont pas un sou en poche. Ils s'imaginent alors qu'un garçon comme Papis Dieng ne doit pas manquer de ressources et le bombardent de questions pour obtenir de bons tuyaux. Papis Dieng leur suggère d'écrire un roman - les histoires basées en Afrique ont le vent en poupe, selon lui. Mais Sam, le narrateur, et sa cousine, Happy Ulisa, ont dans l'idée d'écrire un roman à suspense autour du mystère de cette famille trop belle pour être vraie ! S'appuyant sur une vieille histoire de trésor perdu pendant la guerre, le duo s'embarque dans une étonnante aventure, tout en menant leurs investigations avec pragmatisme et courage. C'est surtout la belle et intelligente Happy qui mène la danse, au grand dam de notre rapporteur des événements, souvent employé comme un pion sur un échiquier. Mais la partie est fine, rusée et pleine de rebondissements, pour un plaisir de lecture diablement efficace ! C'est en effet coloré, inattendu, drôle et truffé d'anecdotes inspirées d'après des faits réels. On passe un vrai bon moment, exotique et dépaysant, auprès de personnages très attachants. Encore un très bon roman de Hermann Schulz, l'auteur de la fabuleuse série Mandela et Nelson

L'Ecole des Loisirs, 2017

Trad. de l'allemand : Rose Labourie

Ill. de couverture : Adrien Albert

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06/07/15

Chut ! je lis : Mandela et Nelson, de Hermann Schulz

IMG_4283

Quelle formidable histoire ! Pour la première fois de leur vie, la jeune équipe de Bagamoyo, en Tanzanie, va jouer contre une équipe européenne. Nelson, le capitaine, n'a plus que trois jours pour organiser la rencontre, ce qui veut dire, avoir un terrain potable, tracer des lignes, coudre des filets de but, trouver des chaussures et des maillots, mobiliser les joueurs, croiser les doigts pour que leur meilleur élément ne fasse pas faux bond à cause de ses soucis d'argent et annoncer aux adversaires que leur équipe comprend trois filles, dont Mandela, sa sœur jumelle, redoutable en défense.

La lecture déborde de charme et de fraîcheur, à suivre l'enthousiasme et la motivation des joueurs africains, qui n'ont rien dans leur vie, à part cette joie de vivre et de s'éclater avec un ballon. On devine que leur quotidien n'est pas toujours rose, et pourtant jamais on ne sombre dans la sinistrose. La peinture faite de cette petite communauté tanzanienne est dynamique et attachante. Et leur engouement est franchement communicatif ! Je regrette juste un peu que la lecture faite par Bertrand Suarez-Pazos manque de peps et d'un brin de fantaisie pour coller à la frénésie ambiante, même si cela reste agréable à l'écoute.

Musique composée et interprétée par Loy Ehrlich (kora, senza, n'goni, tanbur)

Chut ! les livres lus de l'école des loisirs / juin 2015  ♦ Illustration de couverture : Adrien Albert  ♦ Traduit de l’allemand par Domnique Kugler

Ce livre a reçu le prix Sorcières 2012 et le prix Kilalu 2013 des collégiens d'Ivry-sur-Seine.

IMG_4284