04/02/21

Driven, de K. Bromberg

DrivenJe découvre tardivement cette série (en raison d'une longue période de diète car je n'en pouvais plus de la romance ces dernières années et maintenant je rattrape mon retard mouahaha).
Par contre, j'ai bien cru jeter mon livre aux orties tellement j'ai été déçue par la première rencontre du couple.
Contexte : lors d'un gala de charité organisé par la boîte de Rylee, la jeune femme est bloquée dans une remise après que la porte se soit accidentellement refermée sur elle. Crise de panique. Un étranger vole à son secours. Terriblement sexy et attirant. Hop, il lui vole un baiser auquel elle ne dit pas non.
Hmmm.
Même pas 50 pages lues et déjà une affaire bouclée ? Noooon.

Finalement, la nana va se ressaisir et rembarrer l'individu trop entreprenant. Ce dernier est en fait Colton Donavan. Pilote de course et tombeur notoire. Il affiche très clairement ses intentions, la belle se rebiffe (ouf).
Enfin, elle succombe assez facilement tout en étant prévenue que le type est allergique aux relations sérieuses et aux engagements sur le long cours.

Voilà, voilà.

Serait-elle assez naïve pour croire qu'il changerait d'avis à force de passer du temps avec elle ? Oui. Mais ne lui jetons pas la pierre car Colton se montre très convaincant. Ses gestes, ses paroles, ses sourires. Tout est troublant. On sent également le lien se nouer entre eux et on a vraiment envie d'y croire, nous aussi.
Pauvre Rylee. Elle avait pourtant été mise en garde mais le coup est bas. Pff. Maintenant je m'interroge sur la suite. Deux tomes. Mmmm. C'est beaucoup, non ? Cela signifie que la valse des hésitations va durer et durer et durer. Un pas en avant, deux en arrière. Un jour je souffle le chaud, le lendemain je souffle le froid.
Ça me fait peur ! Dois-je me lancer dans la suite ??? Ça vaut le coup ou pas ?

Pour l'instant, j'ai bien aimé ce premier tome (la faute au fantasme du pilote inaccessible). Certains points sont agaçants mais c'est de la romance donc il faut s'y attendre. Globalement la lecture a été plutôt distrayante. Est-ce que j'ai honte ? Oui, un peu.

©2015 Hugo Roman. Traduit de l'anglais par Marie-Christine Tricottet (P)2016 Audible Studios

  • Lu par : Ludmila Ruoso
  • Série : Driven, Volume 1
  • Durée : 12 h 55
  • Lecture divertissante et bien interprétée par Ludmila Ruoso.

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d'elle-même jusqu'au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise... Colton Donavan, superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu'il désire.

Une histoire d'amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

 

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Beautiful Stranger (Beautiful #2), de Christina Lauren

Beautiful StrangerParce que j'avais bien aimé Beautiful Player, j'ai voulu donner une chance à ce roman qui figurait également parmi le lot trouvé en bouquinerie l'été dernier. Et ma foi, c'était pas si mal.

D'accord, c'est toujours aussi chaud chaud chaud (les chapitres s'enchainent et ne font guère l'impasse sur une petite scène explicite). En plus le couple se lance des défis avec des jeux coquins et affiche un penchant exhibitionniste. 🤨🤨🤨

Mais finalement, Sara et Max sont très attachants et ont réussi à m'embarquer dans leur histoire. C'est léger, sexy, drôle et divertissant. Pour changer, c'est la nana qui mène la danse et se sert de son apollon pour assouvir ses fantasmes.

Entre nous, Max Stella est hyper craquant. British do it better. ♥

©2013 Hugo Roman. Traduit de l'anglais par Margaux Guyon (P)2014 Audible Studios

  • Lu par : Ingrid Donnadieu
  • Série : Beautiful, Volume 2
  • Durée : 6 h 57 
  • Ingrid Donnadieu, la narratrice, fait le job. S'écoute sans souci.

Après avoir suivi les aventures de Bennett et Chloé dans Beautiful Bastard, voilà maintenant l'histoire de Sara Dillon, une amie de notre précédente héroïne et du séducteur anglais, Max Stella, rencontré à New York.

En rompant avec son petit ami infidèle, et filant s'installer à Manhattan, Sara a décidé de reprendre sa vie en main. Nouveau travail, nouvelle vie et nouvelle attitude : les hommes c'est fini, au moins pour une relation durable. À peine arrivée, elle va pourtant tomber sur un superbe spécimen masculin d'origine britannique, Max Stella, connu du tout New York pour son amour des femmes.

Jamais une seule n'a su le retenir. Jusqu'à Sara, et les photos coquines qu'elle le laisse prendre d'elle, il ne s'était jamais posé la question de construire un couple. Face au charme viril de Max, Sara sait que finalement elle ne renoncera pas à tous les plaisirs que les hommes peuvent lui offrir...

 

Maybe someday, de Colleen Hoover

Maybe somedayQuelle déception.

L'histoire n'en finit pas de s'enliser dans une bouillie de remords et de regrets larmoyants. Je n'en pouvais plus de supporter leurs jérémiades et souhaitais au plus vite mettre un terme à ce supplice.

Au départ cela s'annonçait plutôt bien - découvrant qu'elle a été trompée par son copain, Sydney est hébergée par son voisin Ridge qui lui propose également de composer avec lui les textes de ses chansons.

De fil en aiguille, cette proximité fait naître des émois amoureux qui leur sont pourtant interdits. En effet, Ridge a déjà une copine (Maggie) qui vit loin pour ses études. Leur histoire dure depuis cinq ans.

Voilà le tableau.

Et moi de hausser les sourcils jusqu'au plafond car cette romance sentait de plus en plus mauvais. Et les personnages n'ont cessé de me consterner dans leurs attitudes et leurs choix.

Bref. Une mauvaise pioche pour moi.

©2016 Hugo Roman (P)2017 Audible Studios

  • Lu par : Christèle Billault
  • Série : Maybe, Volume 1
  • Durée : 9 h  42
  • La voix de la comédienne est lassante, elle rend aussi les personnages très agaçants. Déception pour moi.

Comment rester insensible aux magnifiques mélodies qu'il lui joue à la guitare ? Et si le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse lui aussi vers Sydney. Sauront-ils guérir de leurs blessures et écouter leur cœur ?

 

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26/11/20

Le Pacte, par Karina Halle

Le PacteTout dans ce roman pouvait me rebuter mais j'ai étonnamment beaucoup aimé ! On suit une histoire de trio dans lequel la frontière entre l'amitié et l'amour est vite embrouillée. Sujet sensible pour moi, et pourtant ça l'a fait. J'ai craqué pour Linden MacGregor aussi. Autre argument non négligeable.

Le jour de son vingt-cinquième anniversaire, Stéphanie accepte le pacte de son ami Linden. D'ici leurs trente ans, s'ils sont tous deux célibataires, ils se marieront ! L'idée semble débile et lancée à la légère. Que nenni. Témoin de cette parole insensée, James fronce les sourcils. Lui a déjà vécu une histoire d'amour avec S. jusqu'à ce qu'elle rompt en restant en très bons termes. Nul ne sait que Linden en pince aussi sérieusement pour S. mais affiche une réputation de tombeur pour masquer sa frustration. Et c'est vrai qu'il n'a jamais été pris au sérieux jusqu'à présent donc sa déclaration enflammée se noie dans les vapeurs d'une soirée alcoolisée.

Pourtant, le temps passant, les sentiments sont là. La narration alternée permet de suivre ce cheminement et tout son lot de quiproquos ou autres rendez-vous loupés. On a pleinement conscience de l'attirance physique qui se joue - ce n'est plus de la tension sexuelle à ce stade - c'est carrément érotique et on se surprend à retenir notre souffle dès que le couple s'effleure. Ohlala. Par contre c'est torride aussi quand ça s'y met. Ai-je déjà précisé combien Linden était irrésistible ? Bref. Cette lecture a su me toucher et m'enflammer. Ça ne s'explique pas, sinon que j'ai aimé cette sensation. L'ambiance et les personnages sont au top. Bon point aussi pour l'humour.

Hugo Roman / 2016 pour la traduction / Traduit par Caroline de Hugo

Collection New romance / édition Hugo Poche, 2017

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24/11/20

La Louve et le Glaive (Les MacCoy 3), de Alexiane Thill

La louve et le glaiveLa série élargit son horizon en se tournant vers la jeune sœur de Caleb qui rentre sur son île après avoir été poussée à s'exiler quelques années plus tôt. Elisabeth en a ainsi profité pour voyager à travers le monde. Toutefois son cœur appartient résolument à Inchkeith et à son clan. Or, on sait que la guerre est imminente et les MacCoy doivent ressouder leurs liens pour faire front.

Son retour sur l'île de son enfance signifie également de retrouver Duncan. Le bras droit de son frère. Et son premier amour. Mais Elisabeth a juré que c'en était fini ! Qu'elle a depuis verrouillé ses sentiments sous un cadenas après la trahison subie. Elle se moque complètement de lui. Se dit totalement indifférente à sa présence. Rouspète d'être traitée comme la cadette fragile et vulnérable.

La Louve tape clairement du poing sur la table et affiche son tempérament volcanique. À côté, le Glaive fait pâle figure. Car Duncan est plus calme mais taciturne. C'est bien dommage parce que leur histoire ne m'a pas fait vibrer. Entre eux, c'est silence et amertume tout du long. Ce n'est pas tip top. Après, notez que la romance est peu présente. Le passé prend beaucoup de place aussi, ce qui enrichit l'histoire du clan et des familles. Et ça, c'est vraiment bien !!!

Donc, je suis toujours FAN de la série : l'ambiance et l'intrigue sont irréprochables. Malheureusement le couple Elisabeth / Duncan ne va pas figurer dans mon palmarès des couples fétiches. Encore une fois, la fin est hyper émouvante. Le dernier chapitre ouvre la porte à de nouvelles spéculations et autres folles attentes. Arf je soupire, je soupire. Vivement la suite, quoi.

©2020 Hugo Roman (P)2020 Audible Studios

  • Lu par : Ludmila Ruoso
  • Série : Les MacCoy, Volume 3
  • Durée : 14 h 45
  • Coaching sur la prononciation des mots en gaélique écossais : Niamh Rafferty

Définitivement conquise par cette série, dont j'apprécie l'ambiance et l'intrigue, tout est fignolé précieusement, les caractères des personnages se peaufinent, l'alternance passé et présent permet de découvrir plus longuement les clans et leurs familles. Bref. Je ne suis pas déçue. Ce troisième tome consacré à la jeune sœur de Caleb met en avant son couple avec Duncan. Je ne suis pas très fan de leurs amours interdites mais ça reste en second plan. La performance audio est également intéressante, même si je suis moins convaincue que pour les premières prestations car je n'étais pas emballée par certaines voix... Vivement la suite, en tout cas ! Découvrez cette série riche en émotions & folles passions (amoureuses, charnelles et sanguinaires aussi).

 

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


07/10/20

Fight for Love (Real #1), de Katy Evans

Fight for LoveJ'ai grillé quelques neurones au cours de ma lecture car je suis incapable d'expliquer pourquoi j'ai pris un plaisir fou à tourner les pages du roman. Flûte alors, c'est bourré de fautes et d'inepties, c'est traduit à la truelle et c'est tellement creux comme histoire d'amour.

En revanche, le magnétisme entre Remington et Brooke est animal. Grrr, c'est torride entre eux ! Ces regards qu'il lui lance quand il est sur le ring, prêt à combattre - bon sang de bonsoir. On a l'œil qui frise tellement le gars est sensuel. Et puis il est mystérieux, inaccessible, tourmenté et bouleversant. Rien que pour son personnage, je ne regrette pas d'avoir lu ce bouquin !

Là où ça devient ridicule, c'est combien Brooke est obsédée par lui. Mais. Vraiment. Obsédée. Trop, c'est trop. Elle ne pense qu'à lui sauter dessus et lui tient bon en ignorant ses ruses (en mode Homme de Néandertal : il ne parle pas, il grogne ou renifle son cou) (HaHaHa). Ça chauffe longtemps, longtemps. C'était même pénible au bout d'un moment. Car on finit par subir cette tension sexuelle au lieu d'en ressentir les frissons.

Quoi qu'il advienne dans leur relation, Brooke se révèlera décevante à plusieurs occasions - j'avais trop envie de hurler tant elle se montre inutile et idiote. Au départ je pensais qu'elle serait plus punchy d'où ma déconvenue sur ses réactions. C'est donc une lecture approximative et truffée de maladresses (j'ai bondi d'horreur, vraiment, beaucoup de fois). Malgré tout, j'ai franchement adoré ça. #guilty_pleasure   #not_ashamed_at_all

Hugo roman, coll. New Romance, 2014

Star de la ligue underground, Tate Remington est un boxeur à l'animalité exacerbée dont le pouvoir de séduction rend folles toutes les filles autour du ring. Depuis qu'il a croisé son regard, la seule femme à laquelle il pense, celle qu'il a choisie, c'est Brooke, ancienne athlète de haut niveau qui, suite à un accident, s'est reconvertie dans la thérapie sportive. Mais pour que leur histoire devienne bien réelle, Remington devra se dévoiler à Brooke... Deux caractères forts qu'un désir charnel intense, pur et obsessionnel consume. Une histoire d'amour sous tension et des personnages d'une rare complexité.

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Beautiful Player (Beautiful #3), de Christina Lauren

Beautiful PlayerBah dis donc !

Je ne me souvenais absolument pas avoir déjà lu le premier (Beautiful Bastard) mais je comprends mon ressenti de l'époque car j'étais en pleine saturation du genre. Après quoi, j'ai fait une longue diète de plusieurs années que j'ai interrompue en trouvant dans une bouquinerie cet été un lot de romances (déstockage Hugo Roman). Ceci explique mes récentes lectures - amen.

Verdit : c'est toujours aussi cochon mais scandaleusement distrayant ! Oui j'ai gloussé à plusieurs reprises parce qu'il y a de bonnes répliques, c'est drôle et totalement décomplexé. L'alchimie entre les personnages est plutôt funky. Certes il y a beaucoup trop de galipettes et de scènes explicites. Mais vraiment... ça devient gênant d'écouter l'histoire en livre audio. OUPS !!!

Le schéma du playboy qui tombe amoureux d'une nana qui le fuit est incontournable et irrésistible. Malgré tout, j'ai craqué pour Will et Hanna. Dommage que certaines subtilités dans la traduction n'ont pas davantage été soulignées, comme le fameux “This is my Hanna.” devenu “Hanna, mon amie.” // Tout de suite ça fait un peu moins chavirer !

Bref. Voilà un horrible bouquin d'un érotisme débridé qui ne doit certainement pas rougir de ses objectifs. Après tout, la couleur est annoncée : “Boy meets girl, girl likes boy, girl decides to let boy in her pants.”

©2014 Hugo Roman. Traduit de l'anglais par Margaux Guyon (P)2014 Audible Studios

  • Lu par : Ingrid Donnadieu
  • Série : Beautiful, Volume 3
  • Durée : 8 h 13
  • Je tiens d'ailleurs à souligner l'excellente interprétation d'Ingrid Donnadieu (professionnelle et imperturbable) - l'extrait a été convaincant, la lecture vraiment au top. Aucun regret sur ce plan.

Will, un séducteur notoire, trader à Wall Street, est chargé par son ami d'enfance de sortir la jeune sœur de celui-ci de son cocon académique. Hannah, une surdouée des sciences, aussi intelligente que sexy, emménage à New York, pour terminer son master. Le Casanova invétéré et célibataire endurci, tombe sous le charme de la jeune nerd de 24 ans, aussi innocente que diablement séduisante. Va-t-il, à son tour, parvenir à lui prouver qu'il est pour elle l'homme idéal ?

Après Bennett Ryan ( Beautiful Bastard) et Max Stella ( Beautiful Stranger), voici, Will Sumner, le nouveau héros de la série qui va vous faire chavirer, dans Beautiful Player, le troisième opus de la série des Beautiful.

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

La promesse, de Mia Sheridan

La promesseCela aurait pu être une lecture PARFAITE si la fin n'avait pas été aussi poussive : avalanche de mélodrames, de larmes, de cris, de chantages, de quiproquos et de départs. Vraiment, TOO MUCH.

À part ça la relation du couple est adorable, lui grincheux et méfiant, elle pétillante et d'un optimisme à toute épreuve. On frétille devant leurs petits jeux de séduction, même involontaires. Lui la voit comme une princesse gâtée et tombée de son piédestal, alors qu'elle est simplement en quête de rédemption.

Kira et Grayson se méprennent donc sur leurs intentions réciproques. Et, ma foi, ça donne un roman assez excitant et qui prend son temps. Avec très peu de sexe, notamment !!! Les sentiments sont privilégies, la patience et la découverte aussi. Eh oui, c'est possible.

C'est une lecture qui m'a fait beaucoup sourire mais qui cherche trop à toucher aussi. C'est assez regrettable d'avoir autant de révélations fracassantes dans les derniers chapitres. Où l'attitude de Grayson est définitivement impardonnable. J'ai été très déçue de ses sautes d'humeur et ses jugements hâtifs. Je n'en pouvais plus de lui, c'était foutu pour moi.

Sinon, gros big up pour la scène du bal qui est d'un romantisme fou et qui me rappelle combien ce roman a su être merveilleux pendant très, très longtemps !

©2017 Hugo Roman (P)2017 Audible Studios

  • Lu par : Marie ChevalotRenaud Dehesdin
  • Durée : 10 h 50
  • Gros souci avec le livre audio : de nombreuses erreurs techniques, des montages loupés, des répétitions, des hésitations, des mêmes phrases lues deux fois. Bref. Comme si le travail n'avait pas été supervisé ou corrigé. Un peu dommage, car les voix des comédiens sont irréprochables. J'avais écouté l'extrait avant de me décider, et j'avais été totalement séduite.

Quand Kira croise Grayson à la banque, elle pense avoir trouvé la solution à son problème : il est visiblement à la recherche d'argent et elle est prête à partager celui dont elle héritera si elle se marie. Il ne lui reste plus qu'à faire sa proposition, un peu inhabituelle. Apparemment, ils partagent bien peu de choses. Ils ont également des préjugés l'un sur l'autre. Mais, au cours d'un été, au milieu des vignes, ils vont apprendre à se découvrir, à s'apprivoiser, à découvrir que leur rencontre va peut-être leur permettre de trouver bien plus qu'un avantage financier.

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26/08/20

L'Ours et le Taureau (Les MacCoy #2), d'Alexiane Thill

Complètement happée par ma lecture de L’ogre et le chardon, j'ai enchaîné avec cette suite tout aussi passionnante.

L'ours et le taureau

Après avoir découvert le secret de Caleb MacCoy, Phèdre a choisi de rejoindre son fief sans un regard en arrière. Son cœur est en miettes, mais elle est plus déterminée que jamais à mener son projet de vengeance jusqu'au bout. Enfin, en substance. Entourée de son clan, elle appréhende difficilement le rôle qu'elle doit jouer et l'héritage qu'il lui faut perpétuer. En vérité, Phèdre n'a plus la niaque et donne raison à ses détracteurs en se repliant seule dans son château. Sa foi est brisée, sa confiance balayée... on le sait. Phèdre n'est plus que l'ombre d'elle-même. Mais ses retrouvailles avec l'Ogre viendront lui donner un bon coup de fouet. Et raviver la flamme de la rancœur, de la haine, du désespoir. Oh yeah. Notre cœur bat la chamade au retour des vieux camarades, des passions enfouies et des déclarations enfiévrées.

Ce deuxième tome est sans temps mort : trahison, rupture, alliance, terrain glissant, révélation, malentendu, sacrifice et drame... Je ne vous raconte pas. C'est diablement palpitant. Les détails fâcheux du #1 sont clairement oubliés. Les coutumes claniques, vieilles comme le monde, semblent mieux intégrées et donc plus acceptables. Par contre, la guerre est déclarée. Ça va saigner. Et je retiens mon souffle en frémissant d'excitation !

Quelle série riche en émotions... très, très bonne trouvaille de mon été 2020. ♥

©2009 Hugo Roman (P)2020 Audible Studios

Tellement hâte de lire le prochain tome, centré sur le personnage de la sœur MacCoy.
Parfaite lecture audio exécutée par Ludmila Ruoso, même les chapitres consacrés au rôle masculin passent crème à l'oreille.

 

06/08/20

L'Ogre et le Chardon (Les MacCoy #1), de Alexiane Thill

L'ogre et le chardon Les MacCoy 1Pour respecter les dernières volontés de son père, Phèdre se rend en Écosse où elle est accueillie par une charmante famille. Elle décroche également un boulot de femme de ménage dans un pub tenu par un irlandais qui lui fait signer un contrat de confidentialité assez étrange (oubliez tout déja vu dans une autre série).

En fait, The Unicorn est aussi le repaire pour des “personnalités” aimant se réunir au sous-sol sans se mélanger au grand public. En tout bien tout honneur. Car Phèdre va rapidement découvrir ce qu'il s'y trame. Un soir, en oubliant son seau et sa serpillère, notre Cendrillon débarque en plein psychodrame. Après quoi, elle est emmenée manu militari sur l'île du clan MacCoy.

Leur chef s'appelle Caleb - surnommé l'Ogre - du fait de son caractère irascible et impétueux. Il déclare haut et fort qu'elle sera désormais sa Pupille. Mais notre demoiselle n'est pas une oie blanche en détresse et va lui tenir la dragée haute. Elle refuse de se soumettre aux règles archaïques de ces écossais repliés dans leurs traditions féodales. Elle a déja souffert dans son enfance d'avoir été maltraitée (ce vieux traumatisme ne cesse de la hanter) et entend aujourd'hui se venger.

Si le début est lancé à vive allure, essaimant des tonnes d'informations difficiles à juguler, la suite trouve peu à peu son rythme de croisière et ne cesse de nous régaler. Eh oui, cette lecture est envers et contre tout convaincante. Car des petits détails me chiffonnent : les rapports entre hommes et femmes sont d'une extrême violence (certaines scènes m'ont choquée). Cette mise en scène du mâle alpha qui prend son plaisir, qui décide qui, comment, où... et surtout qui garde pour lui ses honteux petits secrets - bref, comment dire - ça m'a souvent fait lever les yeux au ciel.

Ceci ne gâche nullement mon plaisir de lecture, car j'ai dévoré ce livre en moins de temps qu'il ne faut pour le dire ! L'auteure mêle habilement contemporain et folklore ancestral, en plus de proposer une intrigue qui tient en haleine. La romance est discutable (ne pas confondre relation passionnelle et abusive), toutefois il y a des échanges très sympas. Suis encore perplexe concernant l'Ogre (ses humeurs lunatiques et ses actes manqués... ça va cinq minutes). Ceci dit, l'Écosse et ses écossais sont irrésistibles.

J'ai donc succomblé pleinement. Évasion, voyage, excitation, soupir, panique et envie que ça ne se termine jamais... c'est à ça qu'on reconnaît une série addictive. Non ? 

©2008 Hugo Roman (P)2020 Audible Studios

Plus que quelques jours pour me plonger dans la suite... en format audio- tome 2 le 13 août. Argh.

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,