31/07/19

Les filles d'Ennismore, de Patricia Falvey

LES FILLES D'ENNISMOREBof bof bof ... quoi !
Tout d'abord je n'ai pas du tout accroché aux personnages - mention spéciale à cette chère Rosie qui ne se remet JAMAIS en question et qui renvoie toujours la faute sur les autres.

Fille de fermiers, Rosie va recevoir une proposition inespérée en suivant des leçons au domaine Ennismore, auprès de la jeune lady Victoria, sur l'invitation des propriétaires. Les fillettes envisageraient d'être amies *n'ai rien vu de tel* mais ne perçoivent pas encore les difficultés à venir. Car Rosie va grandir en reniant ses origines mais avec la conscience de ne pas être à sa place parmi la noblesse non plus. Ce sentiment va lourdement handicaper son parcours et ses choix car la vie va la conduire à ravaler sa fierté et la contraindre à faire des choix dégradants.
Sauf que Rosie va pointer du doigt la famille Bell, à commencer par son ancienne camarade Victoria qui fait son entrée dans le monde et lui propose maladroitement de devenir sa femme de chambre *huhuhu* ainsi que Valentin qui lui a fait miroiter des rêves d'amour !

Je ressors donc de cette lecture avec un sentiment de tromperie car lecture injustement comparée à Downton Abbey pour un contenu assez pauvre et très artificiel. J'ai quasiment passé mon temps à me demander ce que les avis élogieux trouvaient au roman... Rien ne colle. Les événements qui s'enchaînent ne sont pas crédibles. Tout est survolé ou bidouillé de façon absurde. Coïncidences improbables, rebondissements attendus. J'ai beaucoup, beaucoup soupiré.

Amitié, jalousie, lutte des classes, émancipation féminine, drame amoureux... À l'aube du XXe siècle, au cœur d'une Irlande en ébullition, une saga inoubliable dans la droite ligne de Downton Abbey.  *description éditeur*

©2019 Belfond. Traduit de l'anglais (Irlande) par Julia Taylor (P)2019 Audible Studios

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


28/04/19

La Dernière Nuit à Tremore Beach, de Mikel Santiago

la derniere nuit à tremore beachJ'ai adoré l'ambiance de ce roman carte-postale : une maison isolée sur une plage irlandaise. Clenhburran, comté de Donegal. La pluie, le vent, l'orage... c'est somptueux.
Un homme vit seul, en retraite forcée après un divorce douloureux et une carrière en souffrance - il est pianiste de renommée internationale. Peter n'est plus capable de composer et boit trop. Un soir de tempête, en se rendant chez ses voisins, il est victime d'un accident et est frappé par la foudre. Hospitalisé en urgence, il ressort quasi indemne mais souffre de migraines atroces.

Les jours passant, la douleur peine à s'effacer et Peter constate qu'il fait de de plus en plus de rêves étranges, paranoïaques ou prémonitoires, en fait notre homme est convaincu que ses amis vont mourir. Impossible pour lui d'expliquer ce phénomène. La médecine aussi est impuissante. Et ça tourne en boucle comme de la paranoïa aiguë ou une grosse crise hallucinatoire. On nage en plein délire.
Résultat, on trépigne d'envie de savoir ce qui se trame car la narration est lente et longue. Certes, elle fait traîner le suspense et entretient savamment un flou artistique sur les rêves de Peter. Mais c'est parfois un peu trop disparate - heureusement que le décor est magnifique, ça fait passer le temps - aussi on pardonne tous les petits défauts de ce roman chaotique à ses heures perdues. Le dénouement est d'ailleurs explosif - d'un seul coup, sans prévenir. On a un enchaînement intense et vibrant... mais est-ce un rêve ou la réalité ?
En tout cas, le dépaysement a été appréciable. Je me sentais ailleurs durant ma lecture. Complètement transportée.

Roman traduit de l'espagnol par Delphine Valentin (Actes Sud, 2016 pour la traduction)

Repris en poche BABEL NOIR (2018)

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25/10/18

#Help, de Sinéad Crowley

help sinead crowleyElles se rencontrent sur internet, se connaissent sous des pseudonymes, partagent ensemble les joies et les déboires de la maternité, se racontent des bribes de leurs vies... qu'un individu surveille secrètement, rassemblant méticuleusement les moindres indices pour percer leur réelle identité. Ainsi, ces mamans qui se livrent avec insouciance sur un forum ne réalisent pas (encore) qu'elles sont désormais les cibles potentielles d'un tueur en série. Quand le sergent Claire Boyle, enceinte de six mois, est contrainte de se ménager, elle découvre l'existence du site NetMaman.com et tombe vite accro. Les langues se délient à une vitesse, les confessions sont sans filtre, les masques tombent. Claire elle-même se surprend à suivre les conversations avec ardeur. Yvonne Mulhern y a aussi trouvé son refuge. Venant tout juste de quitter Londres pour la nouvelle promotion de son mari à Dublin, elle se sent seule et désœuvrée, en plein baby-blues. Pourtant, un détail l'intrigue quand l'une des filles du forum disparaît sans crier gare. Serait-ce la jeune femme assassinée qui fait actuellement les gros titres des journaux ? L'enquête est prenante, avec un dénouement inattendu (ou pas). Qu'on se rassure, Yvonne ne va pas jouer les Jessica Fletcher, rôle attribué à Claire, notre policière acharnée, que son mari doit presque ligoter sur son canapé pour qu'elle veille sur sa santé. Ce qui est intéressant, finalement, c'est de retrouver un quotidien banal et des gens ordinaires, des femmes en détresse ou tiraillées entre leur carrière et leur vie de famille, sans oublier l'impact des réseaux sociaux, l'addiction et la nuisance, s'ils sont consommés à l'aveugle. Certes la couverture est vilaine, le roman classique et sans surprise, si ce n'est un bon gros suspense qui tient la route. Cela ne me dérangerait pas de lire les deux autres livres de cette série (déjà publiés en VO).

Le Masque (2018) - Traduit de l'anglais (Irlande) par Emilie Passerieux

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/09/14

Tombée du ciel, par Cecelia Ahern

tombée du ciel

Adam et Christine se croisent une nuit sur le Ha’penny Bridge à Dublin. Lui se tient sur le pont, prêt à sauter, désespéré d'avoir été largué. Et elle... apprenant que son trente-cinquième anniversaire approche, choisit de se lancer un défi incroyable : lui prouver en deux semaines que la vie vaut la peine d’être vécue. Certes, elle aussi traverse une période de chamboulement, elle est en pleine reconstruction de sa vie (échec conjugal, séparation douloureuse, une vie de famille envahissante et aucune perspective d'avenir...). C'est donc autant pour elle, que pour Adam, qu'elle doit improviser un programme de choc.

Christine pioche des idées dans un manuel de coaching (dont elle est particulièrement accro), même si les solutions proposées sont du genre médiocre. Mais qu'importe, le couple devient inséparable, parcourt la ville à perdre haleine, apprend à se connaître, cherche à cerner la source du problème, lance une campagne de séduction pour reconquérir la fiancée perdue (en se déguisant comme Charlie, un must !).

C'est assez drôle, mais surtout tendre et très attachant. On craque complètement pour les personnages (la famille frappadingue, la copine libraire au bord du désespoir, son assistante excentrique, qui connaît tous les bons plans pour draguer...),  J'ai beaucoup aimé ce roman, qui s'apprécie sur la durée, lentement et doucement. C'est de la littérature sans prétention, mais généreuse et qui fait un bien fou. On se surprend à quitter le livre avec un pincement au cœur, en regrettant cette belle aventure, simple et romantique.
Une très jolie surprise.

Flammarion, juin 2014 ♦ traduit par Florence Bellot (How to fall in love)

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,