09/09/19

Dans le même bateau ? de Cassandra Rocca

Dans le meme bateau cassandra roccaEn tant que collaboratrice dans l'événementiel, Emily participe au lancement d'une croisière réservée aux amoureux mais recroise celui qui lui a brisé le cœur en la larguant juste avant leur mariage. En vrai, elle fulmine de colère car le goujat s'affiche déjà aux bras d'une autre.
Emily feint donc l'indifférence et prétend être en couple avec le propriétaire du paquebot. Ce dernier, séducteur et joueur dans l'âme, va donc profiter de cette comédie pour danser collé-serré avec la plus fuyante des prétendantes.
Eh oui, le scénario classique mais efficace ! Si j'ai d'abord jaugé le couple pendant une bonne soixantaine de pages, j'ai fini par craquer. J'ai surtout apprécié les numéros de charme qui se trament entre Matt et Emily alors que tous deux s'empêchent de succomber au magnétisme de l'autre.
Avec leur caractère fort et orgueilleux, ils ont souvent tendance à se surprotéger (peur de lâcher prise, de renouer avec la déception ou de tomber dans la platitude d'une vie à deux). Rien à voir avec Voisins, amis et rien de plus dans lequel les personnages étaient adorables ! C'est d'ailleurs un peu de leur faute si j'ai pris du temps pour accorder mes violons et apprécier l'alchimie de ce nouveau couple... Je n'arrêtais pas de comparer et c'était fatal.
Ceci dit, il y a de la magie dans l'air - l'attirance entre Emily et Matt est réelle, leur besoin obsessionnel de contrôler cette pulsion aussi. Ça a forcément son charme car ça déploie son lot de tendresse et d'humour au fil des chapitres. Ça manque toutefois du truc indéfinissable qui rend bêtement gaga. Ça papillonne allègrement, et puis... ça met le voile sur les moments plus sensuels et voluptueux par exemple. Mine de rien, ça reste une comédie romantique basique et agréable à découvrir. Une bonne pioche ! 

J'ai Lu (2019) 

Traduction : Alexandra Teissier

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


03/09/19

Voisins, amis et rien de plus, par Anna Premoli

VOISINS, AMIS ET RIEN DE PLUSComment chasser le blues de la fin des vacances en 315 pages !
Merci Anna Premoli de pourvoir à ma dose de bonne humeur avec cette comédie fatalement irrésistible et dans laquelle se mêlent humour, tendresse, dérision, romantisme et charme fou. En plus les personnages sont parfaits !
D'un côté Julia est une romancière de trente-six ans qui écrit des romans d'amour et qui rêve de l'homme parfait selon les codes d'un autre temps (élégance, courtoisie, accent british et prestance).
Un jour, débarque Terrence dans le loft de son immeuble avec son attirail de rock star qui lui fait sortir les yeux de la tête. Sa tranquillité est balayée mais le jeune homme est étourdi par cette excentrique en chaussons à licorne venue réclamer du calme pour son travail. Julie ignore absolument qui il est mais prend conscience du fossé générationnel. Terry a dix ans de moins qu'elle. Il est sexy et a un succès fou auprès des midinettes hystériques.
Pourtant, la naïveté de la jeune femme - son naturel, sa spontanéité, sa fantaisie - vont séduire ce garçon qui se comporte comme le voisin idéal et l'ami improbable. Pour un oui pour un non, Julie et Terrence s'échangent des gâteaux, regardent des films ou discutent en toute insouciance de tout et rien. Une vraie complicité s'installe entre eux. Sans équivoque. Car à aucun moment Julie n'envisage une relation autre avec Terrence - trop jeune, trop sexy etc.
On assiste vraiment à une relation pétillante et riche en sous-entendus que l'héroïne ne capte pas du tout... ce qui rend leur histoire attachante et franchement craquante ! Les répliques fusent. Les sourires sont enjôleurs. Les papillons volent en toute allégresse. Moi aussi j'ai perdu un bout de mon cœur au fil des pages et j'ai adoré ça !
Maintenant je suis en manque. J'ai besoin de trouver un autre livre du même acabit - léger, coquin et cocasse - j'en redemande et je tape du poing sur la table. HELP.

J'ai Lu (2019) - Traduction : Alexandra Teissier

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04/03/19

Follement (Lucy Valentine 1), de Heather Webber

Follement Lucy ValentineVoulant échapper au scandale, le père de Lucy Valentine lui confie les clefs de son agence matrimoniale et part se ressourcer quinze jours au soleil. Affolée, Lucy est désormais seule face à son destin : contrairement aux membres de sa famille, elle ne possède pas le fameux don qui permet de cerner les auras et d'associer les couples. À la place, elle peut deviner où se trouve un objet perdu rien qu'en touchant la personne en détresse. Et ainsi, en rencontrant un nouveau client, elle réalise que la bague confiée à sa fiancée disparue serait actuellement au doigt d'un squelette. Coincée avec son secret, Lucy mène donc sa petite enquête mais demande l'assistance de son voisin, Sean Donahue, un détective privé particulièrement séduisant.

Qu'espérais-je dans cette lecture ? Du divertissement. De la surprise. De l'humour. Des étincelles. Bingo. Ce petit roman tout à fait charmant et sans prétention en est plus que pourvu. On y trouve en effet une belle dynamique, des personnages attachants et moult relations en devenir. Étonnamment, l'auteure ne précipite pas les histoires d'amour et donne rendez-vous dans les prochains épisodes pour suivre leur évolution. Bien sûr, on sait d'avance qui craque pour qui - Sean a ouvertement avoué son attirance et Lucy a eu un flash insinuant qu'ils finiraient ensemble dans un lit. Si j'ai d'abord craint que cela nuirait aux jeux de séduction, j'ai vite été rassurée par la complicité de notre tandem. Et puis Lucy est sur ses gardes, convaincue d'être frappée de la malédiction de Cupidon depuis toujours.

Cette série, traduite en 2014 par les éditions J'ai Lu, a su combiner plusieurs genres : la comédie, la romance, l'enquête policière et la touche fantastique. La lecture est agréable et donne envie de poursuivre plus loin l'aventure. Pour un premier tome, le pari est donc réussi.

J'ai Lu (2014) - traduit par Élisabeth Luc

titre VO : Truly, Madly

 

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06/01/19

Sur ma liste, de Rosie Blake

Sur ma liste Rosie BlakeC'était facile de succomber à cette petite sucrerie durant les fêtes de fin d'année : promesse d'évasion, de miel et de douceur... Bingo, j'ai croqué à pleines dents.
Direction le petit village anglais de Yulethorpe où Clara vient de poser son lourd sac à dos, en plein périple à travers le monde. La jeune danoise est en quête de refuge et de second souffle. Elle croise inopinément Louisa, propriétaire d'un magasin de jouets, qui lui confie sans réfléchir sa boutique et son appartement avant de partir sous le soleil d'Espagne.
Son fils Joe tombe des nues et débarque à l'improviste... persuadé d'avoir affaire à une croqueuse d'héritage. Or, il découvre en Clara une délicieuse personne, attentive et bienveillante, adepte du fameux hygge, cet art de vivre nordique qui consiste à jeter des plaids partout dans la maison, illuminée de bougies, où il ferait bon se nicher autour d'une boisson chaude et d'un gros bouquin.
Un programme idyllique et chaleureux. Forcément, j'ai plongé les deux mains jointes et apprécié les intentions de l'auteur à déployer autant de charme et de délicatesse dans une histoire sans surprise (et digne d'un feuilleton TV de l'après-midi).
Tout est lisse et convenu. Le lecteur est convié à partager la philosophie du hygge, déjà très en vogue, en fermant les yeux pour se couler dans l'ambiance. La magie opère, même si j'aurais bien gratté pour davantage de vagues et d'humour. Un peu de fantaisie dans cette avalanche de crème onctueuse, non ?
En bref, l'invitation au bien-être est pleinement assumée : la lecture offre une  parenthèse appréciable dans un quotidien pas toujours jovial. C'est adorable, parfois risible (la séquence cocooning dans la salle de bains.. mouarf !). Mais je ne regrette pas la sensation de confort que ce roman inspire.

J'ai lu / collection LJ (2018) - traduit par Marilyne Beury 

Titre VO : The Hygge Holiday

 

Posté par clarabel76 à 16:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07/09/18

Pas facile d'être une fille facile, d'Anna Premoli

Pas facile d'etre une fille facileFraîchement débarquée à New York, Jordan Walsh décroche exprès un job de serveuse à la cafétaria qui fait face à l'hôpital. Son but : trouver un mari, médecin et riche, forcément vieux. La jeune femme est ravissante, elle possède un physique avantageux dont elle n'hésite pas à jouer, elle a aussi un caractère optimiste et enjoué. Un vrai rayon de soleil. Oui, franchement, on craque pour elle ! Pourtant, Jordan est loin d'être une blonde vaporeuse et idiote. Si ses intentions affichées sont de rencontrer et épouser un riche médecin, c'est aussi pour soigner sa maman malade. Mais le premier jour de son boulot, elle s'effondre aux pieds de Rory Pittman, médecin des urgences, et est opérée de l'appendicite. Rory est très beau, charmant et n'ignore rien du plan de carrière de Jordan... car Rory est un électron libre : il est trop jeune et déjà fiancé. S'installe donc une connivence délicieuse entre le docteur et sa patiente, pleine de taquineries, de virées romantiques, de tendresse et d'humour. C'est adorable. Il n'y a aucune ambiguïté entre eux - caramba - et c'est ce qui rend leur relation formidable. C'est seulement lorsque Jordan va enfin dégoter la perle rare que l'attitude de Rory va vaciller. Notre docteur glamour va se montrer distant, capricieux et blessant. Jaloux ? À ce stade, inutile de préciser que la lectrice a des yeux de merlan frit et sent son petit cœur tout mou battre la chamade. Cette lectrice, c'est moi. Totalement conquise et gâteuse. Savourant avec gourmandise cette comédie débordante de peps et de légèreté. Les personnages sont justes et très attachants. Jordan est une héroïne extraordinaire : audacieuse, fantasque et généreuse. J'ai adoré la complicité entre Rory et elle, naturelle et directe. Tous deux ont beaucoup à partager et vont améliorer leur vision de la vie, ce qu'ils attendent et espèrent. Pas besoin de vous faire un dessin. La lecture est entraînante, elle inspire joie et bonheur. J'ai pleinement succombé à son sortilège et j'espère que d'autres romans d'Anna Premoli seront traduits et publiés en VF ! ♥ Gros big-up pour Mme Eliza et Casey (la bibliothécaire). 

Lj (16 mai 2018) * Traduction d'Alexandra Teissier

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


29/06/18

Comme une ombre, de Pascale & Gilles Legardinier

Je n'ignorais pas que ce roman avait été écrit sur commande à une époque où Gilles Legardinier galérait pour se faire éditer. L'homme se gaussait des romances à la Barbara Cartland et avait fait le pari de proposer à son tour une aventure sentimentale. Voici donc le fruit de son labeur - version revue et corrigée aux goûts du jour - mais c'est tout de même très éloigné des romans qui ont depuis fait son succès. Je ne vous cache pas ma déception...

G02086Alexandra est une belle jeune femme qui aime parcourir le monde sur les sites archéologiques, mais son millionnaire de père tremble pour sa sécurité et l'oblige à voyager avec un cerbère. Notre demoiselle rebelle supporte mal cette surveillance constante et s'amuse à faire tourner en bourrique chaque garde du corps.
C'en est trop pour son père, qui embauche finalement un vrai mercenaire - promu à assurer la sécurité du président américain - sans rien dire à sa fifille. Tom Drake entre alors en scène. Décrit en des termes de killer - mâchoire carrée, voix grave et yeux de braise - on frémit d'avance...
Entre la belle et son garde du corps, bien sûr le courant ne passe pas. Ils ont tous deux ont des caractères de chameau et aucun ne veut céder à l'autre une part de raison. Alexandra se comporte comme une enfant gâtée (même si elle se sent blessée d'être prise pour une bécasse sans cervelle). Tom veut montrer qu'il est seul maître à bord (mais comprend tardivement que c'est un gros lourdaud aux jugements hâtifs). 
On tombe vite dans les rouages d'une romance classique et saupoudrée d'action avec un kidnapping interminable (à lire pour le plaisir des scènes nunuches et les clichés à la pelle). Les personnages sont risibles ou aveugles ou nigauds ou grotesques (au choix). Je ne confierai certainement pas ma vie à ce Tom Drake - qu'est-ce qu'il est long à la détente ! Sérieusement, j'aime beaucoup Gilles Legardinier donc je vais fermer les yeux mais je le préfère dans un autre registre. Moi je veux de l'humour, de l'humour et encore de l'humour.
J'ai ainsi été agréablement surprise par la nouvelle qui clôt cette lecture : « Mange le dessert d'abord » se déguste en une bouchée tout à fait digestive. Cela m'a d'ailleurs fait oublier tout le reste ! Car le reste est tout à fait dispensable.

Gallimard coll. Écoutez Lire (2018) - Lu par Anatole de Bodinat

Anatole de Bodinat nous entraîne dans le périple d’une jeune fille téméraire et intrépide. L’homme qui la suivra comme son ombre n’est pas au bout de ses surprises... (résumé de l'éditeur)

 

06/06/18

Journal d'une fille débordée : L'année de l'intox, de Suzy K. Quinn

On change d'ambiance pour ce mois anglais - place à la comédie ! ☺

journal d'une fille débordéeJuliette est maman d'une petite Daisy et vit en couple avec Nick - acteur sans le sou, égoïste et immature, qui passe davantage son temps à boire des bières au lieu de s'investir dans sa vie de famille. Résultat, Juliette est dépassée par la situation - elle déplore ses kilos en trop et les nuits sans sommeil à calmer les crises de larmes de son bébé. Désemparée, elle souhaite mettre Nick au pied du mur, en retour celui-ci la demande en mariage. La coupe est pleine - sa belle-mère est intrusive et perfide, l'argent manque et Juliette se débat avec les régimes. Elle débarque, vaincue, dans le pub familial, avec son bébé sur les bras. Quel cauchemar... On plaint sincèrement Juliette du début à la fin, entre ses histoires de poids, de mec, de môme, d'estime de soi, de bouffe, d'ambition et de pognon ! Le tableau n'est guère reluisant et manque parfois de finesse. Et pourtant, c'est rigolo et culotté. J'ai bien aimé le franc-parler de notre héroïne, qui donne du peps à la lecture. Ajoutez une famille bruyante et excessive (qui ressemble quelque peu à la famille Bennet) en plus d'être incroyablement solidaire et attachante. Et vous tapez des pieds et des mains en gloussant ! La mère de notre héroïne a pour devise de vivre selon ses envies - elle boit plus que de raison, elle danse sur les tables, elle mange gras et sucré, elle aime le fluo et elle se moque du regard des autres. Les mois passent et Juliette trace sa route en rédigeant un journal léger et distrayant. Cherchant un nouveau sens à sa vie, elle a décidé de courir le marathon de Londres - 42 kilomètres par un froid de canard - et s'entraîne avec un coach sportif de rêve. Alex Dalton, un camarade d'enfance qui roule en Rolls et possède une chaîne d'hôtels à travers le monde. Un ersatz de Darcy snob et orgueilleux ? J'avoue, l'idée est proche mais maladroite car Alex n'a pas de jugement hâtif sur les valeurs sociales (par contre, il s'embrouille tout seul en pensant que Juliette veut renouer avec Nick etc.). Quel idiot. C'est d'ailleurs le point faible du roman - l'auteur a caricaturé les spécimens masculins, du coup on ne bat pas follement des cils à leur évocation et on boude le dénouement lourd et gauche. Toutefois, rendez-vous est déjà pris pour septembre et des retrouvailles avec notre anglaise déjantée ! Car ce premier tome m'a tout de même fait passer un bon moment à suivre le quotidien pas toujours rose de Juliette, mais toujours traité avec dérision. Allez, zou ... 

LJ (2018) des éditions J'ai Lu / traduit par Barbara Versini

 

LJ est le nouveau label des éditions J'ai Lu visant un plus grand choix de comédies romantiques à des prix tout doux - 4 nouveautés déjà programmées pour accompagner l'été / 12 titres pour 2019. 

Retrouvez les premières parutions sur le site

 

mois anglais myloubook mois anglais myloubook mois anglais myloubook

#moisanglais_2018

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19/05/17

Les Perles noires de Jackie O., de Stéphane Carlier

EN POCHE ! Une savoureuse comédie new-yorkaise qui a plus d'un tour dans son sac... 

Les Perles noires

C'est en faisant le ménage chez Irving Zuckerman, un vieil esthète amateur d'art et de jeunes apollons, que Gabriela tombe par hasard sur la combinaison de son coffre-fort, lequel contient 164 000 dollars, six lingots d'or et des perles noires ayant appartenu à Jackie Kennedy Onassis.

Sans le moindre scrupule, elle met au point un plan diabolique pour faire main basse sur ce trésor. Elle convainc d'abord son neveu Franck de s'improviser escort-boy pour approcher leur victime et s'introduire dans son appartement le temps d'une soirée. En amont, Gabriela a aussi pris soin de glisser quelques somnifères dans la bouteille de lait de son patron. Elle a également fait appel à une ancienne fripouille, qui connaît du monde en Belgique pour refourguer le collier de collection, et doit composer avec un adorable carlin, qui vagabonde au gré des chapitres, avant d'aspirer à ses rêves sous le soleil de Colombie. 

Ainsi peut donc commencer le casse du siècle orchestré par cette équipe de bras cassés. 

La suite réserve une bonne partie de rigolade ! Car le plan idéal va forcément cumuler les couacs et multiplier les scènes loufoques et insensées. On se croirait dans une comédie des années glorieuses (50-60s) où les situations cocasses s'enchaînent avec une parfaite virtuosité. C'est drôle, audacieux et virevoltant. Parfait pour combler des heures de détente !

J'ai Lu, 2017

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27/03/17

Les aventures improbables de Julie Dumont, de Cassandra O'Donnell

EN POCHE ! ☺ 

Les aventures improbables de Julie DumontJulie Dumont est journaliste, parisienne, célibataire, fonceuse et gaffeuse. Effrayée de se réveiller un matin avec un homme nu dans son lit, incapable de se souvenir de son identité, la belle brune file à l'anglaise en Normandie pour l'anniversaire de mariage de ses parents. En route, elle voit un type jeté d'une voiture et lui porte secours alors qu'il gise dans le fossé. Son détour par l'hôpital la met en retard et lui vaut les pires remontrances de sa mère. Mais les ennuis continuent, lorsqu'une convive tombe raide morte sous son nez. Trêve des réjouissances. Julie est persuadée d'avoir la scoumoune et revoit son séduisant rescapé, Benjamin Stein, qui lui confie en retour une nouvelle mission : enquêter sur le meurtre d'une épouse de notable. L'affaire a fait grand bruit dans la région (argent, liaison, amant roumain, disparition...) et a attiré un journal à scandale comme Le Nouvel Inquisiteur, pour lequel bosse Benjamin. Celui-ci soudoie alors Julie pour reprendre le flambeau, quitte à s'improviser détective avec pertes et fracas. Là où elle passe, les témoins trépassent. Et pour tout arranger, son inconnu abandonné dans son lit déboule dans sa verte campagne. 

Amateurs de comédies policières façon Janet Evanovich ou Sophie Henrionnet, vous allez vous régaler avec Julie Dumont et ses aventures improbables ! L'histoire est complètement folle, futile et légère. C'est donc avec un plaisir sincère que j'ai suivi Julie dans ses péripéties rocambolesques, tentant de résoudre une énigme crapuleuse, habilement troussée, riche en suspense et en rebondissements. La personnalité de l'héroïne donne aussi du pep's au récit : Julie est une jeune femme moderne et indépendante, spontanée et pleine d'ambition, elle collectionne les impairs et les cadavres, mais ne s'apitoie jamais sur son sort. Son retour sur les terres de son enfance lui donne également du fil à retordre, entre son éternel célibat, son choix de carrière et son départ pour la capitale, ses oreilles n'en finissent plus de siffler ! Il faut dire que son entourage est particulièrement gratiné - famille de croque-morts, vivant au Neubourg, une mère impatiente de la marier, un père au flegme admirable et un grand-père obsédé sexuel. Les tablées autour du rôti dominical ne manquent pas de saveur ! Tous les codes de la comédie ont ainsi été réunis pour combler la lectrice en quête de détente et de bonne humeur. Rien que pour ça, le roman a rempli son contrat et m'a fait passer un très bon moment. ☺

J'ai Lu - 2017 (7.60€)

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

21/03/17

Les crevettes ont le cœur dans la tête : Journal sexy d'une trentenaire, de Marion Michau

les crevettes

C'est avec son indéfroissable optimisme, sa gourmandise et ses excès que Marion nous transporte dans son univers de drague et de “perdition”. Chaud devant, voici un journal sexy mais avant tout déjanté !

Célibataire de trente ans, parisienne bossant dans le cinéma, Marion multiplie les rencontres, les aventures et les espoirs fous de trouver le grand amour. Sous ses allures de croqueuse d'hommes, Marion est aussi une romantique éperdue. Sa peur de l'engagement, sa quête de la perfection ou son besoin insatiable de plaire la font néanmoins perdre pied, car Marion aime sans détour, puis hésite, et enfin se plante avec panache, de nouveau regrette et se morfond. Bref. Marion, c'est cette petite nana insatisfaite et indécise qui nous plaît aussi pour ses nombreux défauts, elle est drôle, attachante et pleine de dérision. C'est une Carrie Bradshaw, entourée de ses copines, qui écume les bars et les soirées alcoolisées, parle fringues et chaussures, fantasme sur un comédien inaccessible (Solal, alias Mr Big), rencontre le type craquant et honnête (Adrien, alias Aidan) et joue les girouettes pour x, y raisons. C'est futile, mais pas seulement, car Marion possède aussi les gènes d'une Bridget Jones, à se coltiner des tocards et vivre des situations grand-guignolesques, tout en noyant son chagrin ou son désespoir dans un pot de glace devant sa série tv.

Même si je ne me retrouve pas du tout dans son personnage, Marion me fait beaucoup rire ! Tantôt délurée, tantôt romantique, c'est une femme moderne, sensible et sincère. La lecture de son journal mérite qu'on s'y attarde, simplement pour le plaisir de déguster une histoire croustillante, décalée et décomplexée. J'ai passé un vrai bon moment, avec fous rires, mecs canons, champagne, vacances, soleil, famille, routine, St-Valentin... Un rendez-vous sexy mais jamais de mauvais goût. 

Interprétation mutine et facétieuse de Célia Charpentier pour Audible Studios. La pétillante révélation de la semaine ! 

>> Ce livre audio en version intégrale est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©2015 Albin Michel (P)2017 Audible Studios

Les crevettes ont le cœur dans la tête : Journal sexy d'une trentenaire | Livre audio

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,