01/12/22

Fièvre rouge (Les chroniques de MacKayla Lane #2) de Karen Marie Moning

Fievre rougeJe me sens légèrement honteuse d'avoir tout oublié de ce deuxième tome ! Et pourtant, cette ambiance m'avait tellement manqué ♥ je savoure le plus possible.

Dans ce deuxième tome, le prince V'lane dégaine sa séduction fatale. Barrons se montre possessif, autoritaire et abusif (oui, un tatouage !). Le papa de Mac débarque dans sa librairie et rend enfin des comptes. La police devient insistante. Trop de disparitions, ça inquiète de plus en plus. La vieille dame (Rowena) fait flipper à force de gronder sans bouger. Sa dernière recrue, Dani, entre en scène et réclame de l'action. Les Ombres prennent la confiance. Ça bouge et ça grouille dans l'impasse. Pour parer à toute éventualité, Mac reçoit un téléphone avec trois numéros magiques (hello Ryodan). Un charmant écossais du nom de Christian MacKeltar propose un rendez-vous à notre sidhe-seer. Mais en chemin pour Trinity College, elle finit à genoux dans le caniveau, prête à avoir une syncope.

Cette fois encore, c'est bim-bam-boum pour la tension qui imprègne cette lecture. Action, suspense, sensualité font bon ménage. Je n'ai aucun soupçon sur qui est qui. Et je ne veux pas savoir. Je poursuis ma relecture même si je me rends compte que je redécouvre tout comme si c'était la première fois. SIC. Quel plaisir aussi ! C'est fou. C'est bon.

Recevoir une marque de tendresse de la part de Jéricho Barrons est une expérience unique et inoubliable. Cela vous donne le sentiment d'être la personne la plus extraordinaire au monde. Imaginez-vous marchant droit vers le lion le plus puissant, le plus sanguinaire de la jungle, vous étendant devant lui, plaçant votre tête dans sa gueule et, alors que vous vous attendez à être dévoré, l'entendre ronronner comme un gros chat avant de vous lécher affectueusement la joue. Voilà à peu près ce que je ressentis en cet instant.

éditions J'ai lu, 2010 pour la traduction

⭐⭐⭐⭐⭐


16/11/22

Fièvre Noire, de Karen Marie Moning

Depuis le temps que je voulais replonger dans cette saga ! J'étais complètement excitée de retourner à Dublin pour suivre les aventures de MacKayla Lane. Je ne craignais pas du tout d'être déçue. D'ailleurs, j'avais un peu oublié de nombreux détails donc j'ai savouré.

Fièvre Noire

Dans ce premier tome, on se base avant tout sur les présentations : une héroïne ordinaire, totalement ignorante du monde surnaturel, qui se lance dans une quête d'objets précieux pour le compte d'un libraire au charme ténébreux. En même temps elle cherche l'assassin de sa sœur mais découvre qu'elle est en réalité une sidhe-seer et qu'elle doit sauver le monde contre l'intrusion des faes.

Rien que pour l'ambiance, vraiment, ça vaut le coup de s'y remettre. C'est pile ce qu'il me faut en ce moment : du gris, du froid, des rues sombres, des ombres qui fichent la frousse, des hommes dangereux, de l'ironie et du suspense. Bim-bam-boum. C'est aussi un bon livre d'introduction, où l'on prend son temps pour cerner les personnages (j'aime beaucoup MacKayla et son côté « jolie blonde sudiste et frivole ») et où on se pose encore beaucoup de questions sur Barrons (drôlement intimidant, attitude dominante et autoritaire, tout ça tout ça). Pour l'heure il n'y a aucune ébauche romantique et aucun soupçon d'érotisme. C'est un inconnu, il est séduisant mais il est beaucoup trop mystérieux pour inspirer à MacKayla de baisser sa garde.

Go Mac ♪♫ you're my number one ♫♪ Je ne me souvenais pas de la fin non plus, en particulier la scène où Barrons lui pose du vernis sur les ongles. Oh purée !

Suis limite en train de tomber amoureuse. 😁

Hop, je poursuis avec Fièvre rouge.

éditions J'ai Lu, 2009 pour la traduction. Traduit par Cécile Desthuillez

⭐⭐⭐⭐♥️

“You want to believe in black and white, good and evil, heroes that are truly heroic, villains that are just plain bad, but I've learned in the past year that things are rarely so simple. The good guys can do some truly awful things, and the bad guys can sometimes surprise the heck out of you.” ― Karen Marie Moning, Darkfever

 

“Stay to the lights.”
― Karen Marie Moning, Darkfever

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24/06/22

Les douze folies d’Emma, de Cécile Chomin

Les douze folies d’EmmaJe poursuis ma cure de vitamines en refermant ce roman le cœur en joie. Qu'est-ce que c'était rigolo ! Simple. Spontané. Rafraichissant. Un tourbillon de folie douce.

On suit les chroniques d'une trentenaire, parisienne et célibataire, qui doit tester pour son boulot les lieux branchés, les expériences farfelues et mêmes les relations amoureuses avec le plus de transparence possible. Son but : décomplexer la lectrice qui ne se retrouve plus dans la presse féminine. Et tout de suite, Emma donne le ton avec son caractère fantasque. Ses copines seront aux premières loges pour l'encourager dans ses délires, car Emma a envie de tomber amoureuse mais se méfie des hommes. C'est sans doute lié à son histoire familiale, le divorce de ses parents, la dépression de sa maman, la nouvelle épouse de son père, le sentiment de n'avoir plus sa place dans sa vie. Ça mériterait d'en discuter entre quatre yeux mais la déception a creusé une distance. Depuis, Emma préfère prétendre qu'elle est plus heureuse sans eux. Juste deux, trois rendez-vous par an. Des remarques acerbes sur son allure et son style de vie. Merci, au revoir. C'est donc sur ce constat (navrant) qu'un Admirateur Secret entre dans le jeu des prétendants. Chaque mois, Emma reçoit des colis qui viennent toucher sa corde sensible. Ce sont de petites attentions pour l'inciter à reprendre confiance. Du moins, elle s'en rendra compte au fil du temps tout en s'amusant à deviner son identité parmi son entourage. En attendant, Emma butine copieusement : des soirées à boire des cocktails en gloussant, des rendez-vous galants à lui faire tourner la tête. Finalement, ce job est source d'épanouissement et de sursaut. Car des erreurs, oui elle va en faire. Après tout, Emma est romantique, elle croque la vie avec gourmandise et rêve d'avoir sa part de bonheur.

On craque aussi pour son entourage, Fred le restaurateur, Pablo le photographe, Alexandre l'avocat, Anthony le meilleur ami, Yann le confident, Evan le pansement, Coco, Jessica, Maëlys et Stéphanie, les terreurs. La tension avec l'oncle (par alliance) est torride. Le gars est arrogant, têtu et imperturbable - je dis banco. Tout ça pour dire que c'est très sympa à lire. Vraiment. On rigole, on mise sur son candidat, on voit venir le truc mais on fait semblant. Je vis l'été pour me gaver de telles lectures. Donc, merci.

J'ai Lu (2020)

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21/02/22

Compromise, de Judith McNaught

CompromiseEntre mes envies d'Écosse et mes humeurs nostalgiques, en ce moment, je me régale avec les vieilles romances historiques, dont Almost Heaven de Judith McNaught qu'il me semble avoir déjà lu et que j'ai de nouveau énormément apprécié. Cette chère Judy tient une place de choix dans mon temple des grandes prêtresses. C'était couru que j'allais adorer.😜

Elizabeth Cameron est une jeune beauté promise à tourner les têtes des meilleurs partis lorsqu'elle débarque à Londres pour sa première saison. Mais la situation va déraper lors d'un weekend à la campagne alors qu'elle rencontre l'impénitent Charles Thornton. L'homme est séduisant mais traîne une piètre réputation. Un scandale va d'ailleurs éclater et bouleverser le destin d'Elizabeth. On la retrouve deux ans plus tard, dans sa demeure familiale, seule et sans ressource. Son oncle a pourtant décidé de la marier et a contacté ses anciens soupirants pour l'occasion. Seules trois réponses leur sont parvenues, dont une invitation de Thornton lui-même !

Encore un terrible quiproquo qui va provoquer des étincelles, puisque Charles et Elizabeth ont coupé tout contact et se détestent cordialement. Charles n'attend pas la visite d'Elizabeth, ce qu'elle ignore lorsqu'elle débarque dans sa maison au fin fond de l'Écosse. Même si l'attirance entre eux est toujours forte, les vieilles rancœurs et les nombreux non-dits vont peser dans leur relation. Lui est impitoyable mais elle tient tête et dégaine sans hésiter une arme contre lui ! Gageons que cette cohabitation forcée va permettre de délier les langues ou réchauffer leurs cœurs trop longtemps muselés. Huhuhu.

Donnez-moi un héros endurci par la vie et déterminé à ne plus accorder sa confiance à quiconque. Un homme franc et farouche, qui livre ses combats avec détermination. Un gentleman mâtiné d'une âme d'aventurier, qui trace sa fortune par sa seule volonté et son audace. Je craque ! Thornton est le candidat parfait. Il sait pourtant se montrer intraitable et tellement froid. Mais je suis une Scarlett en quête de Rhett😄Et cette relation pour le moins tourmentée a finalement beaucoup de charme. Et m'a conquise.

Ce roman aurait pu être sans faute s'il n'y avait eu ce petit passage avec le frangin et l'attitude incompréhensible d'Elizabeth qui livre (une fois encore) sa réputation à la vindicte populaire. Grrr ! De ce gâchis, du moins, on retiendra les retrouvailles épiques et enflammées.🔥

J'ai Lu Pour Elle, Aventures & Passions, Réédition 2020 - Traduit par Catherine Plasait

Collection La Bibliothèque Idéale ⭐⭐⭐⭐⭐

description

07/12/21

Un brin fleur bleue (Hard Play #1), de Nalini Singh

Un brin fleur bleueJe ne vous cache pas avoir frôlé la peur panique en découvrant dans les trente premières pages que l'héroïne se jette dans les bras du prétendant et lui arrache un baiser sans avoir échangé un seul mot. Pourvu que l'affaire ne soit pas déjà conclue. Et puis, non. La belle se ressaisit à temps et prend la poudre d'escampette. Elle n'envisage pas de recroiser ce bel inconnu et range ce moment d'égarement au fond de sa mémoire. Mais le destin en a décidé autrement. Rire maléfique.

Isalind Rain est une jeune femme célibataire et indépendante. Elle n'a d'ailleurs pas envie de suivre les pas de sa mère (femme d'affaires) et préfère enseigner la poésie. Mais elle accepte de lui rendre service en travaillant à ses côtés durant l'été. À cette occasion, elle rencontre Sailor Bishop - le séduisant jardinier qui lui avait fait perdre la tête sur le campus de son école. Lui aussi n'a pas digéré l'attitude de sa rousse pas si farouche - les sens émoustillés par leur baiser enfiévré et la promesse d'une liaison torride - avant sa volte face. Et il entend bien reprendre sa séance de bécotage intensif. Cependant, sa dulcinée est prudente. Non seulement ils sont partenaires au boulot mais elle est plus âgée que lui et n'a aucune confiance en elle etc. Qu'à cela ne tienne ! Sailor est sexy, patient, doux et craquant. Impossible de résister à son numéro de charme.

Finalement, le contenu de l'histoire est très primaire. Le couple se plaît mais prend son temps. Ou doit ronger son frein face aux imprévus. Il n'y a aucun drame superflu et pas de chichis dans l'évolution de la romance. C'est simple et acquis. Ajoutez que la plume de Nalini Singh est d'une sensualité affolante ! C'est vraiment son truc. Et c'est franchement bon. J'avais ressenti la même chose en lisant Rock Addiction l'an dernier. Du sexy mais drôle - miam, miam. J'ai craqué. Ce n'est pas foufou mais tout mignon. Hop, hop, hop. J'espère qu'on découvrira l'histoire de sa copine Nayna en VF car ça promet d'être épique également !

J'ai Lu, 2021 - Traduit par Charline McGregor

bookshelves: bookboyfriendlyguilty-pleasure

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 16:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15/11/21

Les sœurs Charbrey, de Cassandra O'Donnell

Cette édition (intégralement révisée par l'auteure) reprend deux romans préalablement parus : Sans orgueil ni préjugé (2013) et Un mari récalcitrant (2015)

Les sœurs CharbreyJe suis hélas très, très déçue de cette tentative de romance historique dont les codes sont franchement erronés.

Dans la première histoire, on fait la connaissance de la famille Charbrey. Quatre sœurs élevées par leur oncle dans un grand domaine à la campagne. L'aînée a juré qu'elle ne se marierait jamais car c'est elle qui a en charge les cordons de la bourse et l'éducation de ses petites sœurs. Il a donc été convenu qu'elle se passerait de sortir dans le monde sous prétexte d'une grave maladie.

Mais Morgana doit sortir de sa retraite pour accompagner sa cadette, Rosalie, jusqu'à Londres car celle-ci a rendez-vous avec un éditeur après avoir insinué être un homme. S'il souhaite publier son roman, il doit connaître la raison de sa duperie. Or, lord Greenwald n'a pas la réputation d'être un homme cordial ou compréhensif. Sa réaction va d'ailleurs être explosive.

Erk. De tout façon, ce type est un horripilant personnage. J'ai détesté. Cinq minutes après avoir croisé sa prétendante, il lui arrache un baiser. Quand elle annonce qu'elle ne veut pas se marier, il s'introduit dans sa chambre et lui vole sa vertu. Et après avoir affirmé qu'elle préfère une union libre, il lui colle un polichinelle dans le tiroir.

Moi ... 😡😡😡

Cette lecture m'a donc inspiré de longs et profonds soupirs ! Autant vous dire que ce n'était pas d'extase. Entre le personnage masculin indigeste et les idées de l'héroïne, trop révolutionnaires pour l'époque, ça sonne beaucoup trop incohérent pour le genre. L'écoute n'est pas désagréable, mais la véracité du contenu est hélas plus compromettante.

©2013 Les éditions J'ai lu (P)2021 Audible Studios

▶️ Concernant le deuxième roman, Un mari récalcitrant.

 

un mari récalcitrant

L'histoire se déroule deux ou trois ans après Sans orgueil ni préjugé. Rosalie est désormais fiancée mais pas avec celui qu'on supposait ! Du moins, découvre-t-on que ces deux-là ont entretenu une liaison avant le départ du goujat qui refuse de s'engager.

Ahem. Les demoiselles Charbrey ne sont pas à cheval sur la morale ou les conventions. C'est toutefois hautement improbable de se comporter en étant si peu orthodoxes ! Et lors des retrouvailles du couple, c'est le tutoiement instantané. Hmmm. Je souffle et je peste.

Si les codes du genre sont toujours erronés, ils frisent moins l'absurde. L'attitude ingrate du personnage masculin trouve une vraie explication. C'est un débauché. Un libertin. Mais Monsieur a de l'honneur. On découvre son implication dans une drôle d'affaire et tout s'éclaire.

Moins imbuvable que son ami le comte, donc.

Je reste assez sceptique quant à cette série dans laquelle Cassandra O'Donnell veut montrer son amour pour la régence et la romance historique. (Et l'éditeur profiter du succès des Bridgerton). Seulement, c'est très éloigné du schéma traditionnel. La lecture en devient parfois dérangeante à force de tout faire de travers !

©2015 Les éditions J'ai lu (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Eve Reinquin
  • Série : Les sœurs Charbrey, Volume 2
  • Durée : 6 h env.
  • Je n'ai pas été convaincue par les voix masculines ! L'écoute est cependant très plaisante.

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21/10/21

Rozenn (Livre 2), de Laëtitia Danae

RozennPour une découverte, cette duologie a tapé dans le mille ! C'était exotique, ensorcelant et riche en sensations. D'un charme vaporeux, c'est fou.

Pour rappel : Rozenn et ses sœurs ont été conviées chez leurs ennemis pour fumer le calumet de la paix. Sous couvert de rapprochement avec les princes Maddy. Mais le Sultan œuvre en coulisses pour biaiser les relations et placer ses pions stratégiquement. Quand Rozenn réalise sa duperie, le temps lui est déjà compté. La belle est kidnappée par les rebelles et les masques tombent.

Petite frustration au moment d'entamer le deuxième tome car il m'a semblé moins entraînant. Plus politique et engagé. On explore davantage les particularités des djinns, des éthérés et des dagnirs. Les enjeux sont mis en avant. Finalement, ce qui était aussi le charme du premier tome, à savoir la séduction et les rivalités amoureuses, est beaucoup moins prononcé ici. La valse des sentiments persiste mais elle occupe moins le terrain.

D'ailleurs, j'ai éprouvé un petit pincement au cœur pour Cece Roya (alors que je n'étais pas particulièrement fan) mais je n'envie pas son rôle. C'est assez triste !

Quant au dénouement, expédié vite et bien, c'est un poil frustrant même si la solution trouvée était évidente. Ça reste du miel sur mon cœur donc c'est précieux. J'ai profondément aimé cette série, son univers enchanteur, ses personnages, la sensation d'évasion et les émotions qu'elle procure. Un très bon point pour cette lecture qui se conclut plaisamment.

Sous vos applaudissements. Merci & au revoir.

J'ai Lu (2020) - Existe aussi en format audio ©2021 SAGA Egmont (P)2021 SAGA Egmont

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18/10/21

Baiser brûlant (Dark Elements #1), de Jennifer L. Armentrout

Baiser brûlantMea culpa. J'avais failli jeter l'éponge en ouvrant le roman qui présentait un démon fan de McDo et avec une « énorme faim de Big Mac ». J'ai relu plusieurs fois les deux premières lignes en me demandant si je faisais bien de m'y aventurer ! Ahem. J'ai finalement très bien fait de poursuivre mon chemin car j'ai beaucoup aimé l'histoire & l'univers du roman. La lecture a été captivante. J'ai adoré.

On y rencontre la jeune Layla, lycéenne le jour, traqueuse la nuit. C'est en fait une créature hybride - moitié démon, moitié gardien. Deux entités opposées. Orpheline, la jeune fille a grandi chez les gardiens et reçu une éducation tendant à renier sa partie démoniaque. Mais sa rencontre avec Roth va bouleverser son quotidien. Ce garçon est venu la chercher. C'est un démon supérieur. Il est très séduisant, drôle et irrésistible. Sauf que Layla a plutôt envie de le fuir et de repousser ses approches. Elle n'imagine pas qu'il pourrait lui faciliter son existence en équilibrant les flux. Ou qu'il volerait à son secours au moindre souci. Ou qu'il serait en mesure de la débaucher pour de sombres desseins inavoués. Son cœur balance. Et puis, il y a Zayne aussi. Son « grand frère ». Son ami fidèle. Son pilier. Il est destiné à une autre et pourtant il est plus protecteur que jamais avec Layla.

Triangle amoureux ou pas ? La suite nous confirmera la tendance. Pour l'heure, ça se lit en deux, trois bouchées. C'est super bon. Le rythme est fou. L'univers des démons et des gardiens très addictif. L'action prime. Et l'humour de Roth est excellent ! Ses techniques de drague sont pour le moins désopilantes. Heureusement, l'héroïne est forte, pas trop bécasse. Son lien avec Zayne prédomine aussi. Je croise les doigts pour la suite (que je lirai avec grand plaisir) !

J'ai Lu (2020). Traduit par Paolo Appelius

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04/08/21

L'apprenti assassin (L'Assassin Royal #1), de Robin Hobb

L'apprenti assassinCe premier livre tient toutes ses promesses !

On y fait la rencontre du jeune Fitz, fils illégitime du prince Chevalerie, qui a grandi loin du faste de la cour car il ignorait tout de ses origines. Lorsqu'il est finalement conduit aux Six-Duchés, il découvre un monde de faux-semblants et de danger. Confié au bras droit du prince, il s'installe dans les écuries et ne doit poser aucune question. Chevalerie, de son côté, renonce au trône et part se réfugier loin des intrigues royales pour protéger l'enfant.

Mais Fitz est déjà tombé dans les mailles du filet. Convoqué par le roi, il doit prêter allégeance et suivre une formation secrète. Le garçon doit notamment apprendre à se faufiler partout, à laisser ses oreilles traîner ci et là, à tout voir pour ensuite tout colporter. Fitz supporte les apprentissages en subissant brimades et humiliations sans moufter. Seule la compagnie des animaux parvient à adoucir son quotidien morose, mais son maître lui a formellement interdit de se servir du Vif, une étrange magie qui permet de communiquer avec les bêtes. 

Politiquement, les successeurs au trône se bousculent et complotent. Au large des côtes, la menace de Pirates Rouges devient également pressante. Entre diplomatie et duperie, la posture est vacillante. Alors que Fitz s'imagine tirer son épingle du jeu, d'autres maîtres plus aguerris vont doubler de ruse et le prendre à son propre piège.

S'il est vrai qu'il faut s'armer de patience au cours de cette histoire, longue et lente, le résultat en vaut la peine ! Ce sont donc 17 heures d'écoute à vivre pleinement. Le travail du comédien est remarquable - sa voix est parfaite et entraînante. Le roman est très bon, l'audio excellent. On parcourt un univers de magie et de mystère avec des personnages attachants. Le ton est parfois mélancolique et poignant. Mais on se prête au jeu en suivant les malheurs du héro face aux vicissitudes d'un monde sans pitié. Tout concourt à poursuivre l'aventure, forcément.

©2005 Les éditions J'ai lu. Traduit de l'anglais par Arnaud Mousnier-Lompré (P)2016 Audible Studios

FRANCHEMENT TOP !

⭐⭐⭐⭐

23/07/21

Léonora Kean #1 : Chasseuse d'âmes, de Cassandra O'Donnell

Léonora KeanCette série dérivée de Rebecca Kean ne pouvait exister autrement, car elle donne enfin à sa fille Leonora le premier rôle !

Il était temps de lâcher la bride à la jeune fille dont les pouvoirs extraordinaires ne cessent d'éclore (fille d'un père vampire et d'une mère sorcière). Mais ce n'est pas tout. Leonora est, comme sa mère, une créature hors du commun. Il faut d'ailleurs lire cet ouvrage juste après le sixième tome de la série Rebecca Kean - Origines

En effet, suite aux derniers événements, Leonora a été expédiée chez les Vikaris auprès de sa grand-mère. Elle est accompagnée de son ombre, Ariel, un garçon arrogant et persuadé d'appartenir à sa destinée. Toutefois, la présence de Leonora ne fait pas l'unanimité. La jeune fille se sent isolée et malheureuse. Rappelez-vous, son cœur est brisé.

Mais de nouveaux faits vont accaparer son esprit. Les Vikaris subissent d'étranges attaques, toutes ciblées. Leo comprend qu'on tente de l'éliminer et décide de s'enfuir pour protéger le clan. C'est finalement auprès de son père qu'elle trouvera refuge. Aaaah, le retour de Michael ! Ô joie.

Les liens entre eux ont certes été fragilisés, mais ils ne demandent qu'à se renforcer. Cette deuxième partie de l'histoire, se déroulant chez les vampires, est donc aussi croustillante et pleine de surprises. En bref, pour un premier tome, c'est réussi (même si je déplore la présence d'un certain Ariel alors que je réclame ardemment le retour de William). Soupire.

Précisons que deux autres tomes doivent paraître (dont l'un en Novembre 2021). J'ai hâte. L'ADN de Leonora Kean ne ment pas - l'héroïne est insolente, drôle et sarcastique. Elle ne craint rien ni personne. Du moins, ses boucliers sont fragiles. Et au fond, c'est une demoiselle sensible et très émotive. Mais ne le dites à personne.

©2018 Flammarion (P)2019 Audible Studios

PARUTION DU TOME 2 REPOUSSÉE À FIN MARS 2022 🥺😭

⭐⭐⭐⭐