14/02/13

11 Unforgettable YA Kissy Scenes

1. Shatter Me by Tahereh Mafi

First, there was the shower scene with perfect Adam.

“And he’s kissing me. Once, twice, until I’ve had a taste and realize I’ll never have enough. He’s everywhere up my back and over my arms and suddenly he’s kissing me harder, deeper, with a fervent urgent need I’ve never known before.”

 

 

2. Unravel Me by Tahereh Mafi

And then there was Chapter 62 with perfect Warner. Between this chapter and the shower scene no wonder Juliette is so torn.

“I feel his lips against my shoulder, soft and scorching and tender, so gentle I could almost believe it’s the kiss of a breeze and not a boy.”

 

 

3. The Unbecoming of Mara Dyer by Michelle Hodkin

Caution: kissing like this might make you forget a lot of things.

“He would kiss me, right now, after everything I’d done. I was poison, and Noah was the drug that would make me forget it.”

 

 

4. Fangirl by Rainbow Rowell

There’s more kissing later in Fangirl, but we love Cath and Levi’s first stolen kiss.

“Levi’s kisses were all taking. Like he was drawing something out of her with soft little jabs of his chin. She brought her fingers up to his hair, and she couldn’t open her eyes.”

 

 

5. Under the Never Sky by Veronica Rossi

Why can’t all first kisses be like Aria and Perry’s?

“They molded together, fitted against one another with stunning perfection. Aria had never felt as she did now, exploring the taste of him. Feeling the strength of his arms around her. Inhaling sweat and leather and woodsmoke. His scents. She felt as though she’d found a moment of forever. Like this was how they should’ve always been.”

 

 

6. The Crown of Embers by Rae Carson

You may think kissing in a sewer would be unappealing, but you’d be wrong.

“Suddenly, he yanks me against him and bends his head to kiss me. I melt into him as his fingers tangle in my wet hair. My mouth opens to his, and our tongues meet for the briefest instance before he pulls away.”

 

 

7. Divergent by Veronica Roth

Sometimes it’s the moment right before the kiss…

“Are you asking me to undress, Tris?”

That makes the kissing even better.

We kiss again, and this time, it feels familiar. I know exactly how we fit together, his arm around my waist, my hands on his chest, the pressure of his lips on mine. We have each other memorized.”

 

 

8. The Miseducation of Cameron Post by Emily M. Danforth

Sometimes perfect doesn’t even begin to cover it.

“I turned around and found her face, and her mouth was already waiting like a question. I’m not gonna make it out to be something that it wasn’t: It was perfect—Coley’s soft lips against the bite of the liquor and sugary Coke still on our tongues. She did more than just not stop me. She kissed me back.”

 

9. Harry Potter and the Deadthly Hallows by J.K. Rowling

The kiss that was seven books in the making. Was it worth the wait? Yes, yes it was.

“There was a clatter as the basilisk fangs cascaded out of Hermione’s arms. Running at Ron, she flung them around his neck and kissed him full on the mouth. Ron threw away the fangs and broomstick he was holding and responded with such enthusiasm that he lifted Hermione off her feet.”

 

 

10. The Distance Between Us by Kasie West

Things really heat up between Caymen and Xander in the kitchen.

“He takes me by the waist and lifts me onto the counter. I wrap my legs and arms around him and press my lips to his.”

 

 

11. Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe by Benjamin Alire Sáenz

Sometimes the second kiss is better than the first.

“I took him by the shoulders. I looked at him. And he looked at me. ‘You said I wasn’t scared of anything. That’s not true. That’s what I’m afraid of. I’m afraid of you, Dante.” I took a deep breath.
     ‘Try it again,’ I said. ‘Kiss me.’
     ‘No,’ he said.
     ‘Kiss me.’
     ‘No.’ And then he smiled. ‘You kiss me.’
I placed my hand on the back of his neck. I pulled him toward me. And I kissed him. I kissed him. And I kissed him. And I kissed him. And he kept kissing me back.”

source : http://www.epicreads.com/blog/

Posté par clarabel76 à 19:12:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


05/11/07

Retourne à la vraie vie, Moldue Mordue !

Bah voilà, c'est fini ! Harry Potter vient de me lâcher la main, de me quitter, après 809 pages d'aventures qui ont mis mes nerfs à rude épreuve. Je pensais sortir de cette lecture effondrée, complètement liquifiée et puis non ! Je me sens heureuse et ravie ! (alors cela ne détermine pas l'orientation du bouquin et la façon dont il se termine, c'est juste ce que tout ceci m'inspire,  maintenant que c'est fini !...)  Ce n'est pas un sentiment d'abandon, se dire que ça y est, l'univers créé par JK Rowling vient de fermer ses portes, qu'il ne nous reste plus que des bribes, des souvenirs, bons et douloureux, et qu'il faudra se contenter des miettes désormais. Bah non, étonnament je me sens en paix ! 

** aucune spoiler ne sera dévoilé !!!! **

Harry_potter_7

Je fais donc partie des nombreux lecteurs complètement mordus de la saga Harry Potter. Moi aussi j'ai imaginé des tas de suppositions, j'ai craint pour la vie de untel ou de l'autre, j'ai refusé d'admettre l'impensable et je me suis ainsi longtemps demandé comment - mais, comment ! ? ! - allait se dépatouiller l'auteur avec sa fin de série. Pas facile, entre nous...

Parce qu'à bien lire et relire le début des aventures, les indices étaient probants : le destin de Harry est lié à celui de Vous-Savez-Qui, et donc ... Brrr ! Un face-à-face doit avoir lieu, les deux ennemis ne peuvent occuper l'un et l'autre le même territoire, imaginez donc : le bien contre le mal. Non, il faut trancher. Et il faut bien admettre que depuis quelques tomes, l'avenir était assez sombre pour l'Ordre du Phénix et l'armée de Dumbledore. Le Seigneur des Ténèbres étend son pouvoir sur le ministère, sur la banque des Gringotts et même sur Poudlard ! Harry est pourchassé, ciblé comme l'Indésirable selon les uns (et le Survivant, par les autres !).

Et depuis la fin du tome 6, Harry Potter est investi d'une mission secrète qu'il va décider de mener à son terme en compagnie de ses fidèles Hermione et Ron. Mais nul autre ne doit être tenu au courant du propos de cette quête ! Ainsi, ce tome 7 continue de s'enfoncer dans la tonalité déjà éprouvée depuis la fin du tome 4 (La Coupe de feu) avec une ambiance lourde, flippante, tantôt capturée par les doutes et les questionnements et aussitôt saisie par les rebondissements, les scènes d'affrontements avec les Mangemorts. Tandis que les partisans du Mal accomplissent leurs méfaits avec arrogance, la résistance peine à s'organiser depuis le départ de Harry, forcé de se cacher pour poursuivre sa propre mission ordonnée par Dumbledore.

Mais c'est justement l'heure propice pour les détracteurs de salir l'image de l'ancien directeur de Poudlard en répandant dans la presse et un livre à scandale les pires horreurs sur le personnage, son passé et les erreurs commises par celui-ci. Tout ceci fait que Harry perd de plus en plus confiance en lui-même et se demande s'il n'est pas qu'une marionnette entre les mains de l'homme qu'il vénérait ! Et tout lecteur passionné que l'on est, on se dit que "aïe, aïe" le moindre voile d'incertitude est la porte ouverte aux cauchemars et à l'Ennemi.

Je ne pense pas en dire davantage, c'est tellement dense et touffu qu'il ne faut pas dénaturer ce gros pavé en tirant quelques morceaux. Cela sortirait de son contexte et cela deviendrait tout à fait dangereux. J'ai tellement veillé à ne pas saisir la moindre fuite sur ce dernier tome (j'avais hélas lu LA révélation du tome 6 par mégarde !!!). C'est pourquoi je vais respecter la même ligne de conduite.

Je crois que, selon ses attentes, tout lecteur sortira de ce tome 7 avec un sentiment de bien-être ou de frustration. De toute façon, c'est BIEN ! Comme d'habitude ce dernier livre montre une grande intelligence, véhicule des valeurs honorables, fait sursauter et trembler du début à la fin. Beaucoup d'émotion aussi, mais moins de larmes que prévu ! Enfin bref, il est à l'image de ce qu'on espère. La série avait débuté dans un esprit bon-enfant et se termine en apothéose. Jamais la tension ne faiblit, jamais les personnages ne déçoivent, jamais l'auteur ne pêche ou ne tombe dans la facilité - c'est la dernière ligne droite, celle de toutes les divulgations, tous les éclats et tous les dangers ! C'est LA FIN !  (retourne à ta vraie vie de Moldue Mordue !!!! ;o) )

Et comme d'autres, je pense maintenant à l'avenir de JK Rowling. Comment se reconstruire une autre 'vie' sans Harry ???

Harry Potter et les Reliques de la Mort (tome 7) - JK Rowling - Gallimard jeunesse. 809 pages -  26.50 €

Posté par clarabel76 à 18:15:00 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , ,