13/11/18

Pêle-mêle : Moi, ma grand-mère - Toubien toumal - Girafe Blues - L'Homme qui plantait des arbres - La Forêt

Moi ma grand mere

Quand tous les enfants rivalisent et fanfaronnent à raconter les exploits de leurs grands-mères, cela donne des portraits farfelus : pilote d'essai d'ascenseur, mousquetaire du roi, romancière, exploratrice ou capitaine d'un bateau. Que d'imagination ! Et pourtant, l'un d'eux n'oublie pas l'essentiel : sa grand-mère sait faire de bonnes tartines de beurre avec des morceaux de chocolat. Tout simplement.

Cet album fétiche de Pef a donc quarante ans ! Il s'adresse aux rêveurs et suscite toujours des sourires au fil des pages. Une relecture éclatante et qui met de bonne humeur. 

Moi, ma grand-mère... de Pef

Gallimard jeunesse, 2018

==========================

 

toubien toumal gj

Toubien et toumal sont deux frères jumeaux que tout sépare : l'un est exemplaire, l'autre une catastrophe ambulante.

D'un côté, tout est lisse, parfait, irréprochable. Et plus la vie de Toubien est cadrée, rythmée à la seconde près, plus elle laisse entrevoir le bazar qui règne dans la vie de son frère. Avec Toumal, on collectionne les mauvais points, les pas de travers. Tout ce qu'il ne faut pas faire. Est-ce que c'est mal ? Non, après tout. La balance est équilibrée. Après tout, même les enfants sages rêvent de sortir des clous pour inverser les rôles !

Quelle bonne surprise ! Cette lecture est pleine d'humour et se termine sur un grand sourire. Un beau clin d'œil qui donne envie de relire cet album. À découvrir pour dépasser les préjugés et les apparences. TOP !

Toubien Toumal, de Constance Verluca, Julien Hirsinger & Cathy Karsenty

gallimard jeunesse, 2018

==========================

 

girafe blues gj

La girafe n'aime pas son cou. Elle se plaint qu'il est trop long, trop bariolé, trop COU. Ce serait mieux d'avoir un cou comme celui du lion ou de l'éléphant. Moins voyant, plus gracieux. Mais la tortue proteste : elle aussi se sent riquiqui et impuissante. La preuve, cela fait une semaine qu'elle scrute la banane dans son arbre, rêvant de la manger. Comment l'attraper quand on a un cou tout rabougri ?

Une très belle fable, pleine de dérision et d'allusions sur les complexes et l'importance de prendre confiance en soi. Lane Smith & Jory John forment un tandem rigolo et offrent un album de grande qualité, à l'humour totalement décalé. Très bonne pioche !

Girafe Blues, de Jory John & Lane Smith

gallimard jeunesse, 2018

==========================


Superbe adaptation du grand classique de Jean Giono dans une édition magnifiquement illustrée par Olivier Desvaux.

l'homme qui plantait des arbres gj

Ce texte raconte l'aventure tranquille d'un berger solitaire, qui passe la fin de sa vie à planter des arbres dans les collines provençales afin de combler le vide laissé par les hommes. Les années passent, deux guerres éclatent, mais Elzéard Bouffier poursuit son objectif. Peu à peu, le pays se transforme : joie, jeunesse et énergie reprennent leur place.

En fait, Elzéard Bouffier est un personnage imaginaire mais il incarne à sa façon un message d'espoir et une prise de conscience sur la nature à préserver. Cette lecture est d'autant plus d'actualité dans notre société en manque d'idéaux (heal the world, make a better place). Cette nouvelle édition est donc une formidable aubaine pour porter son message et l'élargir auprès de la jeune génération, par exemple.

Soulignons aussi que les peintures d'Olivier Desvaux en mettent plein la vue et donnent noblesse et prestance à cet album. 

L'homme qui plantait des arbres, de Jean Giono & illustrations d'Olivier Desvaux

gallimard jeunesse, 2018

==========================

 

la forêt gj

Comment ne pas songer à Elzéard Bouffier, héros de Jean Giono, lorsqu'on se lance dans cette randonnée initiée par Riccardo Bozzi ? Il n'y a qu'à suivre les marcheurs aguerris pour explorer les bois (la variété des arbres, les espèces animales ou végétales). On peut ainsi parcourir des kilomètres de sentiers sans jamais se lasser et découvrir toujours plus de richesses. Car la forêt imaginée par l'auteur italien est extraordinaire (dense, luxuriante, mystérieuse). Visuellement, l'album est assez remarquable par son graphisme, ses couleurs, ses effets en creux et en relief, ses yeux en découpe (on s'imagine à la place des randonneurs et on contemple la forêt à travers leur regard). Tentez l'aventure, c'est inattendu et étonnant. Bravo. 

La Forêt, de Riccardo Bozzi / illustrations de Violeta Lopiz & Valerio Vidali

gallimard jeunesse Giboulées, 2018

==========================

 

 


17/07/09

L'homme qui plantait des arbres ~ Jean Giono

lhomme_qui_plantait_utovieIl s'appelait Elzéard Bouffier. Cinquante-cinq ans. Il avait possédé une ferme dans les plaines. Il y avait réalisé sa vie. Il avait perdu son fils unique, puis sa femme. Il s'était retiré dans la solitude où il prenait plaisir à vivre lentement, avec ses brebis et son chien. Il avait jugé que ce pays mourait par manque d'arbres. N'ayant pas d'occupations très importantes, il avait résolu de remédier à cet état de choses.

Ce texte raconte l'aventure tranquille d'un berger solitaire, en Provence, qui passe la fin de sa longue vie, à semer et planter des arbres dans des collines où l'exploitation humaine incontrôlée avait créé le désert. Les années passent, deux guerres éclatent, mais Elzéard poursuit son bonhomme de chemin. Un pays se transforme, la ruine et le vide font place à la joie de vivre, au souffle gai et enchanteur, à la jeunesse qui apporte l'énergie.

Le narrateur est spectateur du prodige créé par Elzéard, qui n'en tire aucune gloire, ce qui rend sa mission plus honorable et admirable. Jean Giono raconte l'histoire d'un symbole, car cet Elzéard Bouffier n'a jamais existé, mais cette histoire fait envie, donne des idées en se voulant superbe leçon d'écologie et de sagesse.

Les droits d'auteur que Jean Giono n'a jamais voulu toucher sur ce texte sont reversés à l'association de protection de l'environnement Robin des Bois.

Utovie jeunesse, 2006 pour cette édition et les illustrations (par Nicole Pommaux) - 32 pages - 6€

Existe aussi en édition Folio cadet chez Gallimard jeunesse, illustré par Willi Glasauerlhomme_qui_plantait

A lire aussi : Le petit garçon qui avait envie d'espace, écrit par Jean Giono

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

05/10/07

Vite fait, bien fait ... pour tous les goûts !

fletcher_mene_l_enqueteUn jeune détective indiscret + Une famille de malfrats renommés + Une très jolie fille = Une foule de ... Problèmes. Avec un P majuscule et un S après le E !
Fletcher Moon, 12 ans, est détective privé. Pour cela, il a suivi pendant deux ans les cours de la célèbre Bob Bernstein Academy, reçu un badge et une carte au nom de son père ... qui est semblable au sien. Heureuse coincidence. Jusqu'alors le garçon résolvait les petites embrouilles de ses camarades du collège, genre à la recherche de fraises Tagada égarées, et recevait les fonds de poche, entre bonbons ou chocolats, pour le récompenser de ses efforts. Et pour une fois, les choses vont changer quand la très ravissante Avril vient lui confier sa première Grande Enquête : remettre la main sur une mèche de cheveux appartenant à une star de la pop. Ce qui tombe bien, aussi, pour Fletcher Moon c'est que le principal suspect est aussi celui qui vient de lui chiper son précieux insigne de détective !
Cette nouvelle série du « papa » d'Artemis Fowl est engageante, plutôt destinée à un plus jeune lectorat (dès 8-10 ans, à mon avis). Beaucoup d'humour pour ce qu'on présente comme étant un pastiche du polar des années 50.
Les amateurs vont apprécier !

Fletcher mène l'enquête - Eoin Colfer  ** Gallimard jeunesse - 333 pages - 12 € **

 


petit_gar_on_qui_avait_envie_d_espaceUn petit garçon se promène avec son père et rêve de grimper jusqu'à la cime des arbres pour voir au-delà du paysage, ce qui s'y cache, ce qui se promet... Mais le père freine son ardeur et l'emmène au moulin et à la ferme recueillir du miel. C'est bien beau tout ça, mais le soir dans son lit, le petit garçon rêve toujours qu'il grimpe dans les arbres, atteint le sommet et alors là ... son envie d'espace va être largement récompensée !
Ce livre doit s'offrir sans hésitation. C'est un beau texte, écrit par Jean Giono, une façon ainsi de renouer avec ses Classiques. A le lire, on y goûte le bien-être procuré par la nature, la bienveillance familiale, les rêves d'un petit garçon et l'envie des choses toutes simples. Cette promenade champêtre et littéraire est illustrée par François Place, autrement connu pour avoir immortalisé les traits de Tobie Lolness !
Un parfum de rêve et de liberté, un délice !

 

Le petit garçon qui avait envie d'espace - Jean Giono (illustré par François Place)  ** Gallimard jeunesse, coll. Folio cadet - 37 pages.  A lire dès 8 ans.

 


 

ile_aux_chiensPeau noire, chevelure rousse et yeux violets sont les signes distinctifs des enfants Gaja, Myrième et Songo, deux soeurs et un frère qui vivent sur l'île aux chiens avec leur père Bob.
Depuis sept ans, ils mènent une existence recluse sur cette île, voulue par leur père qui souhaite les protéger contre la menace d'un enlèvement par les terribles Dalahos. Pourquoi ? Bob a promis de leur révéler toute la vérité le jour du quinzième anniversaire de Gaja. La date approchant, d'étranges événements se précipitent, dont l'arrivée soudaine de la nouvelle petite amie de Bob, la jeune Taruma, qui est le sosie de leur défunte mère !
Le récit est un chassé-croisé entre le présent et le passé et permet ainsi au lecteur de découvrir une étonnante histoire avec secrets familiaux, ombres menaçantes et quête initiatique doublé d'un roman d'aventures tout à fait époustouflant ! Lecture passionnante, dépaysante et totalement intriguante, une sacrée réussite par un auteur très prolixe, doué d'une écriture bien jolie et poétique.
A lire dès 12 ans.

L'île aux chiens - Jean Paul Nozière (illustrations de Sébastien Mourrain)  ** Gallimard jeunesse, coll. Hors Piste - 155 pages.  8.50 €  **

 


 

lili_graffiti_se_deguiseConnaissez-vous la série Lili Graffiti de Paula Danziger ? Pas encore ? N'hésitez plus à faire connaissance avec cette adorable petite fille, un peu pipelette, surtout très facétieuse et observatrice de son petit monde qui l'entoure.
Dans cet ouvrage qui concerne la fête de Halloween, Lili a décidé de ne pas parler de son costume à son meilleur ami Justin. Au coeur de ce livre, on y découvre aussi une journée d'école plutôt originale, des blagues entre copains, une petite brouille entre les parents (qui mine notre héroïne) et des missions fantômes à accomplir en catimini.
Une lecture réjouissante, très agréable à parcourir (seul ou avec votre enfant). Les aventures de Lili Graffiti remportent un gros succès, et puis les illustrations de Tony Ross illuminent ces petites histoires fort séduisantes !

 

Pour en savoir + sur Lili Graffiti : http://www.gallimard-jeunesse.fr/3nav/contenu.php?page=personnage&id_perso=40

Lili Graffiti se déguise - Paula Danziger (illustré par Tony Ross) ** Gallimard jeunesse, coll. Folio cadet - 50 pages **

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,