22/10/18

Mör, de Johana Gustawsson

Mör Johana Gustawsson

J'avais bien aimé le premier roman de l'auteur (Block 46), où l'on faisait déjà la connaissance d'Alexis Castells (écrivain à succès) et Emily Roy (profileuse déterminée). Dans Mör, la lecture nous entraîne à nouveau entre la Suède et l'Angleterre où se télescopent des corps mutilés, un coupable sous les écrous, une actrice enlevée, un passé retentissant et un sombre imitateur. Le doute est permis. En attendant, la même équipe est à pied d'œuvre pour élucider ce dossier épineux. On retrouve Bergström, Olofsson, Jack Pearce et deux nouvelles recrues, Karla Hansen et Aliénor Lindbergh. Silence, moteur, ça tourne, action ! Et les chapitres courts s'enchaînent, sans temps mort. On les gobe à la suite, on ne voit pas le temps passer. J'admets que c'est terriblement efficace, un peu comme les épisodes d'une série TV qu'on regarde avec frénésie. Mais en grattant bien, on se rend compte de tous les clichés aussi : l'histoire est assez sommaire et artificielle, il y a trop d'anglicismes et l'auteur se montre parfois trop assidue à démontrer le fruit de ses recherches. C'est un peu lourd. Pas inintéressant, mais sans surprise. Le Londres du XIXe siècle n'est finalement qu'un leurre (où on parle de Jack l'Éventreur, normalement) : double frustration. En somme, c'est un bon thriller, avec des méthodes classiques et redoutables, peut-être trop basique à mon goût.

©2015 / 2017 Bragelonne / Hardigan (P)2017 Hardigan

La voix d'Émilie Ramet, aussi charmante soit-elle, ne colle hélas pas à ce registre. Émilie Ramet, c'est Jojo Moyes en fait. De la fraîcheur, de la légèreté, de la détente... En décalage total avec l'atmosphère âpre du cas présent. L'interprétation est bonne, mais pas crédible. Sensation déconcertante, malgré une écoute agréable.

 

 

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04/05/16

Block 46, de Johana Gustawsson

Block 46

Alexis Castells, une française installée à Londres, écrit des livres sur les maniaques criminels et les dossiers les plus tordus impliquant des psychopathes. La jeune femme s'est fait un nom dans la profession et avoue exercer cette fascination morbide pour se “guérir” d'une perte traumatisante, mais ceci appartient à son jardin secret. Depuis, Alexis mène une vie mondaine et superficielle, refusant de s'investir dans toute nouvelle relation. Son univers de nouveau s'effondre à l'annonce du meurtre sauvage de son amie Linnéa, une créatrice de bijoux, originaire de Suède. Alexis parvient à convaincre une vieille connaissance, la profileuse Emily Roy, de participer à l'enquête et se rend sur place pour constater qu'un serial killer sévit en toute impunité dans la région de Falkenberg sans jamais avoir alerté la police jusqu'à présent. En parallèle de cette sombre histoire, on plonge aussi dans l'enfer des camps de concentration pour suivre le calvaire d'un jeune allemand, Erich Ebner, un étudiant en médecine qui va servir d'assistant au Doktor Horst Fleisher dans le fameux Block 46. Ce chassé-croisé entre le passé et le présent va naturellement alimenter l'investigation menée de concert par Alexis et Emily, mais chaque élément est amené au compte-gouttes et accentue l'atmosphère poisseuse et pesante du livre. L'ensemble est plutôt bien construit, malgré quelques maladresses et le besoin de déballer des détails glauques, sans doute pour rendre le récit plus saisissant (la surenchère, parfois... faut y prendre garde !). Cela reste néanmoins un premier roman agréable à parcourir, particulièrement bien ficelé et documenté, avec une fin assez surprenante et menée à un train d'enfer. L'auteur a réuni de bons ingrédients pour rendre une copie tout à fait correcte et convenir d'une lecture efficace et prenante. 

Texte lu par Emilie Ramet (durée : 7h 48) pour Hardigan
>> Disponible en téléchargement sur Audible

Block 46 | Livre audio

Avec l'aimable autorisation des éditions Bragelonne, 2015

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,