04/02/20

Dans notre pile de 📚 : Une histoire de vampire - Lottie et Walter - Les Bijoux du Maharadjah - Un Noël (presque) parfait

une histoire de vampire

Vladimir est né vampire, avec sa peau bleue et ses petites dents qui ne demandent qu'à croquer la chair fraîche. Ses amis, pourtant, ne se prêtent guère à l'exercice. Qu'il s'entraîne sur des enfants, après tout, c'est son destin... Mais Vladimir ignore tout de cette engeance. Il se rend donc, en pleine nuit, dans le plus proche village. Les maisonnées sont bien calmes. Pas une lumière, pas une âme qui vive. Que signifie cette mascarade ?

En fait, les enfants dorment la nuit. Première leçon de Vladimir. Sauf deux silhouettes surgissent à une fenêtre et lui font des grimaces en s'esclaffant. En voilà des manières ! Les villageois sont désormais tous réveillés et le supplient de déguerpir. C'était la deuxième leçon de Vladimir : les enfants n'ont pas peur des vampires, les parents oui. Et pour boucler cette nuit riche en enseignements, vite, vite, ne pas traîner sa mauvaise mine dans les rues pavées, car le soleil pointe déjà ses rayons... 

Pour les amateurs de contes à mourir de rire : testez, c'est approuvé ! Grégoire Solotareff s'inspire du mythe vampirique pour servir une intrigue espiègle et rigolote. Le résultat est extra !

Une histoire de vampire, par Grégoire Solotareff

l'école des loisirs, 2020

*********************

Lottie et walter

Lottie a une peur bleue de la piscine... car un requin vit planqué au fond du bassin et attend son repas avec gourmandise. C'est Lottie qu'il souhaite dévorer ! Pas ses camarades, pas sa maman, pas son petit frère. Non, juste elle. Lottie n'ose se confier à personne et reste des heures figée sur place à scruter l'eau. Comment sauver sa peau ? Demandez Walter ! Ce morse sympathique est le Mitch Buchannon de la piscine. Il accompagne Lottie dans sa maison, tout en chantonnant. C'est son meilleur ami. Il comprend sa détresse et se dévoue pour plonger dans le grand bain afin d'assurer les arrières de la fillette !

Quel fabuleux duo ! Lottie et Walter sont solidaires pour nous raconter une histoire de complexe, de trouille, d'ami imaginaire, d'aquaphobie et de confiance en soi ! C'est un album lumineux, attachant et très didactique dans sa façon de présenter les petits soucis et leurs solutions. Et pour bien faire, les illustrations sont ravissantes. Vraiment, une belle découverte !

Lottie & Walter, par Anna Walker

Kaléidoscope, 2020

*********************

LES BIJOUX DU MAHARADJAH

La vie d'un Maharadjah peut parfois être ennuyeuse : les réunions, les discussions, la politique... bof, bof. Notre jeune ami a d'autres rendez-vous à honorer. Chaque soir, il retrouve une mystérieuse panthère qui se faufile dans son palais et qui l'aguiche avec son sourire enjôleur avant de s'éclipser dans la nature. Cette fois, la panthère a chipé les bijoux du Maharadjah ! Le prince a saisi le message et se lance à sa poursuite pour jouer à cache-cache. Mais il va se perdre dans la jungle. Pire ! il tombe dans une embuscade. Voilà des pirates qui le kidnappent pour le jeter dans une cage suspendue. Rholala.

Quelle formidable aventure ! Magnifique album, aux illustrations sublimes, et intrigue palpitante qu'on suit avec des yeux ronds comme des billes. Oui, oui, oui. C'est génial. Je dis OUI à cette lecture exotique, passionnante, drôle et inattendue. Une belle et chouette découverte, qui confirme aussi tout le talent de Magali Arnal (Capitaine Maman). ♥ Viiiite... n'attendez plus !

Les Bijoux du Maharadjah, par Magali Arnal

L'école des loisirs, 2018

*********************

Un noel presque parfait emily gravett

Sunny le suricate rêve d'un Noël différent (dans son désert du Kalahari, on fait avec les moyens du bord). Lui souhaite un Noël plus traditionnel, à l'image de son magazine qui publie des photos magnifiques avec des paysages enneigés, un sapin décoré, des étoiles et des guirlandes, des lumières partout et un barbu en costume rouge. Bref. Sunny fait son petit baluchon et part pour un tour du monde des saveurs. En route, il multipliera les expériences qu'il partagera en envoyant de sympathiques cartes postales. Avec toujours pour objectif de toucher son rêve. Certes, il s'y approche, mais à chaque fois un détail cloche.

Ce que Emily Gravett nous propose, c'est évidemment d'être du voyage et de partager la correspondance de notre ami. On suit son épopée avec délice. Bien évidemment, le champ des explorations est vaste et étonnant. On sourit beaucoup face à l'ingéniosité de l'album et on aime son esprit ludique ET cocasse. Vraiment TOP comme évasion.

Un Noël presque parfait, par Emily Gravett

Kaléidoscope, 2019

*********************


23/10/19

Ici, on lit : Les habits rouges de Monsieur Loup - La souris qui voulait peindre - La valise - Le livre des erreurs - Imagine...

Les habits rouges de Monsieur Loup, par Isabelle Bonameau

les habits rouges de monsieur loup

C'est une excellente journée qui commence pour Monsieur Loup car, ce matin, il neige ! Chic... Monsieur Loup sort aussitôt (sans même s'habiller) et se roule de bonheur dans la neige. Au bout du compte, Monsieur Loup grelotte. Brrr... il fait froid !

Hop, au passage, il saisit le bonnet d'Isidor, les bottes de Gorfi et les moufles d'Anastasia. Monsieur Loup est maintenant bien au chaud... et tout de rouge vêtu. Ça lui donne une idée !

Pourtant, les elfes ne sont pas contents d'avoir été spoliés de leurs accessoires douillets et veulent retrouver le Loup. Celui-ci s'est replié dans sa maison et drapé dans un déguisement charmant : et si on fêtait déjà Noël ? Mais attention aux usurpateurs, car l'authencité fait loi. Il suffirait d'une visite surprise et d'une distribution de cadeaux bleus pour réconcilier tout le monde.

Un album rigolo qui anticipe les fêtes de fin d'année et qui rappelle qu'un enfant sage est aussi un enfant comblé ! Cette histoire est arrosée d'un zeste d'humour, forcément.

(L'école des loisirs, Loulou & cie, 2019)

==========================

La souris qui voulait peindre, par Aude Picault

la souris qui voulait peindre

Ludivine et sa famille viennent d'emménager dans un atelier d'artiste - l'occasion pour notre petite souris de découvrir les pinceaux, la peinture, les toiles. Bref. Tout ceci finit par lui donner envie de dessiner ! Après des essais peu encouragés par ses proches, qui se moquent, qui rouspètent ou qui appellent à la prudence, notre artiste en herbe laisse éclater son inspiration et s'échappe du cocon familial pour faire les choses en grand.

Trop accaparée par sa passion, Ludivine met finalement les siens en danger car elle est surprise hors de sa cachette et comprend que leurs jours sont comptés. Impossible de sortir leur museau, de partir en quête de nourriture, tous pensent déjà au prochain départ. Mais Ludivine possède un vrai sens artistique et sa créativité n'a pas échappé à l'œil des experts... 

Une sacrée belle aventure pour cette famille de souris, entre passion dévorante, émancipation et création, voilà une histoire palpitante qui fera battre le cœur des plus jeunes !

(Kaléidoscope, 2019)

==========================

La valise, par Chris Naylor-Ballesteros

la valise

Face à cet étranger poussant sa lourde valise, visiblement épuisé de son long périple, les animaux s'interrogent... qui est-il ? que fait-il ici ? d'où vient-il ? et que cache sa valise ? L'inconnu leur explique qu'il transporte une tasse, mais aussi une table et une chaise en bois, et une cabane d'où l'on peut voir la mer. Puis il s'écroule à leurs pieds et plonge dans un profond sommeil.

Seulement, voilà... les animaux sont dubitatifs. Une table, une chaise, une cabane, et puis quoi encore ? Les animaux sentent l'arnaque et décident d'ouvrir la valise sans demander l'avis de l'étranger. La vérité, eh bien, les mettra terriblement mal à l'aise. D'où cet élan de générosité spontané pour montrer qu'ils ne sont pas que des nigauds craintifs mais des êtres accueillants et solidaires.

En écho avec l'actualité, cette lecture aborde le thème des migrants pour expliquer aux enfants que la peur de l'autre est réelle. Il faut cependant apprendre à dépasser ses préjugés et tendre la main aux plus démunis. Un album tendre et poétique, très poignante.

(Kaléidoscope, 2019)

==========================

Le livre des erreurs, par Corinna Luyken

le livre des erreurs

On ne soupçonne pas le potentiel de ce MAGNIFIQUE album ! Croyez-moi, vous allez être éblouis sur place.

Tout commence par une erreur... un tache d'encre, un œil mal dessiné, puis rattrapé, et ainsi de suite. C'est comme mettre le lecteur dans la confidence, l'inviter dans les coulisses de la création, comment inventer une histoire, comment illustrer cette histoire, envers et contre tout. Comment on rebondit d'un cou trop long, d'un coude trop pointu, d'une jambe trop longue, d'un chat qui ressemble à une vache ou d'un buisson trop foncé...

Quelle ingénieuse idée de proposer au lecteur de se pencher sur les petits riens, les détails, les loupés, les raccommodages d'une œuvre en mouvement ! C'est très, très beau. On tombe sous le charme, car le reste de l'histoire n'en finit plus de s'épanouir et de surprendre, toujours et encore, et la boucle tourne sur elle-même. Fantastique ! Cette ode à l'imagination est une prouesse de chaque instant, chaque indice compte, c'est formidable !

(Kaléidoscope, 2019)

==========================

Imagine un Loup, par Emmanuel Lecaye & Marc Majewski

imagine un loup

Imagine un loup perdu dans une forêt qui découvre un arbre magique quand soudain…
Imagine un cheval intrépide galopant à travers le monde faire halte face à un spectacle incongru…
Imagine une sirène solitaire qui vit dans une ville au fond de l’océan quand un matin…

Douze bouts d'histoires qui se terminent par trois petits points, car c'est au lecteur d'inventer sa propre histoire ! Un bel exercice de style, tout d'abord surprenant, et puis finalement épatant. La lecture ouvre à la divagation, au rêve ou à la fantaisie. Au moins, aucune déception quand à la fin de chaque histoire... puisque c'est à toi de raconter la suite !

(Pastel, 2019)

==========================

 

24/04/18

Pêle-Mêle : C'est louche ! - Combien d'arbres ? - La Déclaration - Le récital de piano

c'est louche

Chouchouté dans sa famille, un chat s'étonne des brusques changements qui surviennent dans son quotidien : des jouets étranges, un nouveau panier en osier, des toilettes étonnantes, une chambre entièrement repeinte... Par contre, plus de poisson ! Sa charmante famille n'est décidément plus la même. Le chat soupire, résigné. Et voilà le couple en train de claquer la porte pour partir en quatrième vitesse... à la maternité. 

De l'humour et l'espièglerie pour évoquer l'arrivée de bébé, parfois susceptible d'attiser la jalousie dans un foyer. Polly Dunbar dédramatise la crise avec un grand éclat de rire. Son album est joyeux et coloré de bout en bout. C'est adorable !

C'est louche ! de Polly Dunbar

kaléidoscope, 2018 

=========================

 

combien d'arbres

Combien d'arbres faut-il pour faire une forêt ? Chacun leur tour, le cerf, l'ours, le renard et la souris prétendent connaître la réponse. Sûrs d'eux, ce sont les rois de la forêt. Et blablabla. C'est finalement la petite fourmi qui va souffler tout le monde avec son histoire de petite graine. 

On a là une fable écologique cocasse et intelligente car elle rappelle également au lecteur qu'il faut prendre soin de la planète car ses ressources ne sont pas éternelles. Du Barroux craquant et pertinent. On aime. 

Combien d'arbres ? par Barroux

kaléidoscope, 2018

=========================

 

 

la déclaration

Les animaux en ont assez. Des siècles qu' ils sont chassés, enfermés, maltraités... Cette fois, c'est décidé. Ils passent à l'offensive. Après une longue mission d'infiltration, ils tapent un grand coup et se faufilent dans la société. Hop, à eux les postes habituellement brigués par les humains ! Tout est sens dessus dessous. Une trêve s'impose.

Et la Déclaration universelle des droits de l'animal est signée. « Il est désormais interdit de détenir des animaux en captivité ou de les considérer comme des objets. » Satisfaits, les animaux peuvent retouner vivre en paix dans leur milieu naturel.

Une lecture un brin déjantée, avec une chute tout aussi désopilante ! Une excellente surprise. 

La Déclaration, de Michaël Escoffier & Stéphane Sénégas

kaléidoscope, 2018

=========================

 

 

le récital de pianoPour son premier récital, Momoko est tétanisée par la peur. Attendant son tour en coulisses, elle est prête à s'évanouir quand une petite souris l'invite à voir son spectacle. Derrière une porte minuscule, se déroule en effet le show le plus incroyable, avec des saltimbanques, des magiciens, des danseurs, une cantatrice et une ballerine. Momoko est enchantée... tant et si bien qu'elle oublie son trac et se sent prête à se produire sur scène en prenant un plaisir fou !

Un album d'une grande finesse et au charme japonisant irrésistible !

Le récital de piano, par Akiko Miyakoshi

kaléidoscope, 2018

=========================

 

12/04/17

Pêle-mêle : Tout est magie - Bienvenus - Le Chat blanc et le Moine - Ma sœur, je la déteste !

tout est magie

Monsieur Lapin est un célèbre magicien, qui a toutefois bien du mal à trouver l'assistant idéal. Sa chance tourne le jour où il auditionne Houdini Bouquin. Un petit lapin au poil. Efficace, appliqué, sommant les troupes, veillant au grain, vraiment irréprochable. Mais un soir de représentation, une peau de banane oubliée sur scène, tout dérape. Monsieur Lapin perd le contrôle de la situation, Houdini aussi. Et les rôles sont inversés. Houdini va briller sous les feux de la rampe, devenir la nouvelle coqueluche en tant que magicien et faire salle comble en enchaînant une tournée à guichets fermés. Plus Houdini s'épanouit, plus Monsieur Lapin s'étiole en coulisses. La magie lui manque terriblement, il est temps de renverser le sablier. Quelle belle et étonnante histoire, franchement adorable ! Et quel fabuleux tour de passe-passe ! L'histoire et les illustrations offrent un très joli numéro de prestidigitation, assez cocasse et stupéfiant. Elle montre aussi que les lapins et les humains sont capables de choses “incroyablement surprenantes”, de quoi donner des étoiles dans les yeux aux enfants, enchantés à la lecture de cet album, coloré, fantasque, tout simplement magique ! ♥

Tout est magie, de Meg McLaren

Kaléidoscope, 2017 - Trad. Elisabeth Duval


©Tout est magie, de Meg McLaren

 

bienvenus

Trois ours polaires se prélassent sur la banquise, quand soudain la glace cède et les emporte au beau milieu de l'océan, sur leur fragile embarcation. Affrontant les intempéries, ils pensent crier victoire à la vue d'une terre à l'horizon, mais l'accueil réservé par les habitants est froid, inhospitalier. Ils doivent donc repartir, chercher une autre terre d'asile, loin, toujours plus loin. Chassés, ignorés, snobés, conspués, nos ours errent comme des âmes en peine. Désespérés, à bout de force, ils s'imaginent périr en mer, dans l'indifférence générale. Ce magnifique album, au sujet tristement d'actualité, présente aux enfants une vision des mouvements migratoires sous une apparente légèreté et beaucoup de poésie, sans écarter l'injustice et la complexité que peut provoquer cette transhumance. On nous présente aussi des pays planqués derrière leurs barricades, fermés aux autres, rejetant fermement toute nouvelle intrusion. Barroux illustre le thème des réfugiés en toute sobriété en racontant une histoire d'ours polaires, en train de dériver sans but, sans avoir recours à des propos moralisateurs. Chaque lecteur jugera selon son ressenti, sa sensibilité, en tenant compte du chemin parcouru pour nos trois ours aux abois. J'ai beaucoup apprécié la démarche, surtout que l'histoire baigne dans un beau cadre lumineux et pointe du doigt l'absurdité des uns et des autres. À découvrir ! Un album très pertinent.

Bienvenus, par Barroux

Kaléidoscope, 2017

 

le chat blanc et le moine

Un moine et un chat blanc partagent la douceur de vivre ensemble, dans le calme d'une cellule ascétique, chacun vaquant à ses occupations, dans un silence respectueux. L'un s'abîme les yeux à étudier des manuscrits, pesant chaque mot, ne négligeant aucun détail. L'autre scrute le trou dans le mur et attend son heure pour sauter sur la souris qui se cache. Cette cohabitation respire la sérénité, la plénitude et la sagesse. À première vue, l'esthétisme peut sembler austère, les couleurs sont ternes et les illustrations plutôt sobres, mais cette ornementation épurée colle aussi avec l'ambiance du récit, d'où l'impression d'une harmonie parfaite. Cette lecture hyper apaisante fait également écho à un poème (Pangur Bán) inspiré d'après un moine bénédictin du 9e siècle et de sa relation complice avec son animal de compagnie. Il se dégage de cet album une vraie sensation de pureté et de bien-être. 

Le Chat Blanc et le Moine, par Jo Ellen Bogard & ill. par Sydney Smith

Kaléidoscope, 2017 - Trad. Elisabeth Duval

 

ma soeur je la deteste

Place maintenant à un grand classique : la sacro-sainte rivalité au cœur de la fratrie ! Christine Davenier nous raconte l'histoire de ce joli duo de frangines, qui ne se supportent plus. L'une est forcément plus douée, intelligente et préférée des grands, a contrario de l'autre qui se sent dans l'ombre et cherche à tirer la couverture à elle. Que de bisbilles pour presque rien. Quand l'une reçoit un chien en cadeau, l'autre choisit une belle palette de crayons... pour exprimer son talent artistique et susciter l'émerveillement de tous ! Et hop rebelote. La crise de jalousie alterne selon les jours, les humeurs, les circonstances. C'est une ronde sans fin. Et c'est ce qui rend l'album aussi attachant, amusant et authentique. On se retrouve implicitement dans cette guerre d'usure, chère en souvenirs ou autres anecdotes qui sentent le vécu, d'où le fil invisible qui relie le lecteur aux personnages et inspire une charmante connivence. 

Ma sœur, je la déteste ! de Christine Davenier

Kaléidoscope, 2017

 

16/03/17

Pêle-Mêle : À chacun son chat - Oh hé, ma tête ! - Pas beau, Coco !

A chacun son chat

Cet album, a priori simple et banal, n'est pas loin de vous étonner ! C'est l'histoire d'un chat vagabond, qui croise en chemin un enfant, un chien, un renard, un poisson, une abeille et aussi un ver de terre, une puce, un serpent et une chauve-souris.

Le plus incroyable, finalement, c'est la façon dont chacun le perçoit car chaque vision est différente. Du matou adorable à câliner, à la créature chêtive qu'on jauge du regard, à la bestiole grossière dont la silhouette floue flotte par-dessus l'eau ou au monstre sanguinaire et aux crocs acérés... À chacun son chat !

C'est une lecture sensationnelle, notamment pour son esthétisme psychédélique et son approche poétique. L'enfant peut également envisager de se glisser dans la peau d'un oiseau, d'une souris ou d'une moufette pour s'imaginer comment percevoir le félin. L'exercice est remarquable, car chaque page réserve son effet de surprise ! 

Un bel album, époustouflant ! 

À chacun son chat, de Brendan Wenzel

Kaléidoscope, 2017

 

oh he ma tete

Attention, album très rigolo ! C'est l'histoire d'un petit bonhomme qui rouspète, car il a la tête coincée dans son pull. Il nous explique alors que c'est la faute de sa maman. Au moment de prendre le bain, elle était pressée et n'a pas voulu qu'il se déshabille tout seul. Mais au final, notre bambin est planté dans son coin, avec la tête saucissonnée dans son maillot.

Il doit à tout prix se dépatouiller comme un grand, à moins de se résoudre à vivre avec les bras en l'air et composer avec cette originalité. Mais comment boire, comment câliner son chat, comment jouer avec les copains... Il n'est pas sans doute pas seul dans son cas, comment savoir ? Le temps passe, la situation frise le désespoir. Et pourquoi pas enlever le bas ?

Que d'humour dans cette lecture, si malicieuse, si adorable ! Avec ses illustrations savoureuses, son texte facétieux et son histoire cocasse, cet album parle d'une expérience vécue par de nombreuses familles - les préludes d'une émancipation loupée (surtout lors des premières séances pour apprendre à se déshabiller ou à s'habiller sans l'aide d'une grande personne). ^-^

Un rendez-vous à ne pas louper - sourires et complicité sont de mise. 

Oh hé, ma tête ! de Shinsuke Yoshitake

Kaléidoscope, 2017

 

pas beau coco

Léo donne la touche finale à son déguisement, ses amis vont bientôt arriver pour faire la fête. Seulement, Coco son perroquet casse la baraque en répétant à tout-va “pas beau, pas beau”. Les potes font grise mine. L'ambiance est plombée.

Sur ce, Croco débarque... mais a oublié son déguisement chez lui. Rebelote. Coco se moque de lui, mais la réaction du reptile ne se fait pas attendre. Prends gare à tes plumes, Coco ! ^-^

Superbes illustrations, aux couleurs éclatantes, dans un écrin élégant et aéré. Un album qui ne manque ni d'humour ni de mordant ! 

Pas beau, Coco ! de Jean Leroy & Sylvain Diez

Kaléidoscope, 2017

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


27/10/16

Mon ami Fred, par Eoin Colfer & Oliver Jeffers

Mon ami Fred

Combiner le pouvoir de l'imagination à celui de l'amitié, c'est tout le talent de cet album pastel et raffiné. Voici l'histoire de Fred, un ami imaginaire lassé d'aller et venir dans la vie des enfants, sans possibilité de s'attacher ou rester pour l'éternité. Fred entre dans la vie des mômes pour les divertir un bref instant, puis la réalité reprend ses droits et chasse Fred de la carte. Il redevient cette petite ombre si légère qu'un simple souffle de vent peut l'attraper et l'emporter dans le ciel. 
Un jour, enfin, Fred voit son rêve se concrétiser : un enfant, Sam, qui est tout comme lui, perdu dans ses lectures, la tête dans les nuages, passionné de musique et de plomberie... Ces deux-là étaient faits pour se rencontrer. Aussitôt les deux copains deviennent inséparables et partagent les mêmes délires : faire semblant d'être Français, étudier l'art du mime, fabriquer des masques japonais et écrire une BD. Leur signature : le Duo Super-Doué.
Hélas, de nouveau le drame s'annonce. Sam ne fait que parler d'une nouvelle copine, qui s'appelle Sammi. Il passe de plus en plus de temps avec elle, au détriment de Fred, seul, triste, résigné. Prêt à s'effacer. Et c'est là que la magie intervient. Le miracle de l'amitié ! Après tout, “ce n'est pas parce qu'un ami est imaginaire que l'amitié n'est pas réelle”. Oh yeah. 
Franchement, voilà une belle, belle lecture teintée d'humour, de fantaisie, de tendresse, de confiance et d'espoir ! C'est tout simplement féerique. Les mots d'Eoin Colfer sont d'une grande justesse à évoquer la place du fameux ami imaginaire, qu'on découvre animé d'une sensibilité propre et d'une nature fantasque. Lui aussi rêve d'un alter ego avec qui tout partager. Alors, pourquoi ne pas provoquer la rencontre entre deux amis imaginaires ? Avec un peu d'électricité, de chance et de magie, rien de plus facile, on peut tout obtenir ! ^-^
Comptez aussi sur la touche d'Oliver Jeffers pour raconter cette histoire de façon ludique et adorable : les silhouettes floues des personnages imaginaires, les petites notes de couleurs, les faciès sans pareil des amis réels, tous expriment l'exubérance et l'authenticité, au service d'une lecture éclatante et riche en subtilités. Un vrai régal pour cette coédition unique et exemplaire. ♥

Gallimard Jeunesse / Kaléidoscope - Octobre 2016

Afficher l'image d'origine

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17/07/15

Bébés chouettes, de Martin Waddell & Patrick Benson

IMG_4372

Cet album au format minuscule (16 x 12 cm) est en fait un grand classique, incontournable pour vos enfants, qui s'abîment les yeux et les oreilles à lire et relire cette histoire de trois bébés chouettes qui se réveillent une nuit et découvrent que leur maman est partie.

À partir de là, nos trois bébés sont morts de trouille et paniquent à l'idée que leur maman ne revienne jamais. Ils se font un film pas possible, où ils imaginent le pire et pleurnichent en chœur, se serrant l'un contre l'autre, sur leur branche d'arbre, attendant le retour de leur maman.

C'est tout mignon et adorable, avec des illustrations réalistes et magnifiques. C'est une lecture qui permet de rassurer les enfants, dès qu'ils sont séparés de leur maman (crèche, école etc.) ou qu'elle s'absente de son côté (boulot, courses etc.). Simple, mais essentiel et ravissant. Un indispensable ! 

Un album tout-carton paraîtra en Septembre 2015.

L'École des Loisirs / Janvier 2015 

IMG_4373   IMG_4374

IMG_4375

 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17/12/14

Rébellion chez les crayons, de Drew Daywalt & Oliver Jeffers

IMG_2525

Duncan vient de recevoir un gros paquet de lettres, de la part de ses crayons de couleur ! Rien ne va plus, entre réclamation, sentiment d'injustice, ras-le-bol, indiscrétion, usure anticipée, tromperie, négligence... les crayons ont leur mot à dire et ils l'expriment haut et fort ... et en couleurs ! 

C'est très, très drôle. Vachement original. Et bon enfant. Jugez plutôt.

Le rouge se plaint de trop travailler (pompiers, pommes, Noël, Saint Valentin, il n'arrête jamais !), le violet réclame plus de rigueur (ne pas déborder du dessin), le beige se sent seul au monde (à part le blé ?), le gris est épuisé (trop de pachydermes, pas assez de petits cailloux ou de bébés pingouins), le blanc se sent absent,  le noir en a marre de souligner les contours, le vert est satisfait de son sort (croco, dino, arbres et grenouilles, tout lui va !), le bleu est au bout du rouleau, le rose exige d'être plus présent dans la vie du garçon, le pêche se sent « nu ».

Sans oublier LA fameuse querelle entre le jaune et l'orange qui estiment tous deux être LA couleur du soleil (avec preuves à l'appui !). À Duncan de trancher, une bonne fois pour toute.

Le format est audacieux, il y a beaucoup d'humour, de tendresse et de finesse. Et l'enfant ne regardera plus ses crayons de couleur de la même façon, car oui eux aussi ont des états d'âme ! C'est subtil, mais super efficace. On le lit et le relit, avec énormément de bonheur.

Kaléidoscope, mars 2014

IMG_2526  IMG_2527

IMG_2528  IMG_2529

IMG_2530

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10/12/14

Le Filou de la forêt, d'Oliver Jeffers

IMG_2517

Une affaire bien mystérieuse secoue la forêt : depuis quelque temps, les branches des arbres disparaissent, quand ce ne sont pas les arbres eux-mêmes ! Une enquête est ouverte, mais nulle trace du voleur. La communauté des bois est ébranlée et convoque une réunion exceptionnelle : à force de discuter âprement, ils en viennent à s'accuser mutuellement... mais tous ont un alibi solide qui les innocente complètement.

Pendant ce temps, les crimes se multiplient et le voleur continue d'agir en toute impunité. Le lecteur, lui, devient complice malgré lui en découvrant le coupable, pom-pom-pom, accomplir ses méfaits dans le dos des investigateurs. Ah, ah, ah, quelle tendre ironie ! 

Inventive et drolatique, cette histoire fait mouche et conquiert un lectorat qui s'esclaffe et en redemande. On y retrouve tous les codes rattachés au genre policier (suspense, vocabulaire, mise en scène). Tout y est, on y croit dur comme fer. Et on apprécie, également, la petite touche de burlesque dans la ligne conductrice, le texte et les expressions des personnages. C'est follement bon, on ne voudrait jamais que ça s'arrête ! 

Kaléidoscope, août 2009 ♦ traduit par Elisabeth Duval (The Great Paper Caper)

IMG_2518  IMG_2519

IMG_2521  IMG_2522

IMG_2523  IMG_2524

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20/03/14

Elmer, Rose et Super El de David McKee

IMG_0639

Coloré, enjoué, pétillant et attendrissant ! Encore un rendez-vous réussi avec l'éléphant Elmer et ses amis Walter, Rose et Super El.

L'histoire veut démontrer qu'il faut positiver et profiter de chaque instant. En effet, le plus vieil éléphant de la troupe a failli casser sa pipe le jour de son centième anniversaire. Mais Super El est intervenu à temps pour le sauver et éviter que la fête vire au cauchemar. « C'est le plus extraordinaire de tous mes anniversaires » lui dit Aïeul, reconnaissant. Et chacun espère que son propre anniversaire sera aussi réussi.  « Mais pourquoi attendre ? demande Elmer. Chaque jour qui passe est extraordinaire. »

C'est délicieusement niais, avec une touche de fantaisie, mettant en avant les valeurs de l'amitié, la famille et de l'entraide. Les illustrations de David McKee sont une fois encore magnifiques et enchantent les jeunes lecteurs ! 

Kaléidoscope, mars 2013

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,