04/11/11

“Breaking rules isn't bad when what you're doing is more important than the rule itself.”

IMG_5656

L'histoire fait suite à la nouvelle publiée dans le recueil Prom Nights from Hell au cours de laquelle nous faisions connaissance avec Madison Avery, fauchée le soir du bal par un Ange impitoyable, lequel va perdre son amulette dans la bataille, ce qui permettra à la jeune fille de revenir sur Terre sous une apparence humaine. Ce qu'on continue de découvrir, dans ce livre, c'est le pourquoi de cette attaque et la réelle identité de son agresseur. A partir de là, le destin de Madison est lié. Marqué d'une croix blanche. 
Son tuteur désigné, Barnabas, est convoqué par son supérieur pour répondre des actes loupés de la demoiselle, puisque celle-ci ne fait toujours pas preuve d'efficacité et s'attire bévues et autres imprévus partout où elle passe ! En attendant, un ange gardien de première sphère lui est attribué (irrésistible petite Calice, qui s'époumone avec des comptines ridicules !), dans l'espoir que Madison demeurera tranquille et discrète l'espace de quelques heures. 
Mission impossible, on s'en doute ! Madison se rapproche de Josh, son rendez-vous arrangé le soir du bal de la promo, et découvre qu'il court un grave danger. Elle décide alors de le coller aux basques, quitte à griller sa couverture et passer pour plus débile qu'elle ne l'est. De toute façon, l'adolescente de 17 ans ne fait jamais rien comme tout le monde et possède un don particulier pour s'attirer les foudres de ceux qui tentent de l'aider, la protéger ou la guider. 
Résultat, elle échafaude un plan tiré par les cheveux pour régler le compte du Gardien qui a volé son corps mais doit d'abord se frotter à un Faucheur tenace et rancunier... Tout ceci n'est qu'un aperçu, car ça voltige à tous les étages. Il se passe effectivement beaucoup de choses au cours de cette lecture, et pourtant j'ai parfois eu le sentiment que ça demeurait confus. Les explications et autres scènes introductives ont tendance à s'enliser dans du blabla, parce qu'il y a tant à expliquer et parce qu'il faut placer tous les pions, et tout ça en un temps record (le livre n'étant pas bien épais), je vous laisse deviner l'impression de stress et de désordre qu'il règne. 
Ceci étant dit, j'ai été totalement séduite par les personnages et par l'humour dans le récit. J'attends beaucoup de la suite !

Madison Avery, tome 1 : Ange Gardien, par Kim Harrison
Castelmore, 2011 - 285 pages - 12,90€
traduir de l'anglais (USA) par Arnaud Demaegd 

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21/04/08

Nuits d'Enfer au Paradis - S. Meyer, M. Cabot, L. Myracle, K. Harrison, M. Jaffe

Nuits_d_enferCoupable, je reconnais m'être procurée ce livre car le nom de Stephenie Meyer y figurait ! Forte de mon ensorcellement pour sa série Twilight, je voulais lire autre chose d'elle, dans ce registre de la nouvelle, mais j'ai été épouvantablement déçue. Son texte, L'Enfer sur Terre, présente une démone, habillée d'une sublime robe rouge, qui est chargée de pourrir l'ambiance du bal de promo. Or, elle croise Gabi-aux-yeux-bleus et ses jambes flanchent. Pouah, pathétique ! C'est très pauvre, stylistiquement parlant. Pas du tout enthousiasmant. Je m'en suis rendue compte, aussitôt, en lisant la deuxième nouvelle, celle de Meg Cabot, La Fille de l'Exterminateur. Mieux écrit, le propos de l'histoire ne se révèle pourtant pas transcendant : un pastiche de Buffy the vampire-slayer ! Bof, le résultat est convenu et attendu au tournant. Un peu frustrant, quoi. Le bouquet de Lauren Myracle relève enfin le niveau d'un calme plat. Trois amis, Frankie, Yun Sun et Will, se rendent chez madame Zanzibar, une médium un peu barrée et capricieuse. Elle lance trois prédictions très floues qui remplissent d'insatisfaction la jeune narratrice (Frankie). Celle-ci met alors la main sur un bouquet ayant appartenu à une française qui lui a jeté un sort. Les yeux brillants, Frankie se sauve avec, malgré les recommandations formelles de madame Z. Ce bouquet porte malheur, et les trois voeux à venir vont bouleverser la nuit du bal de promo de nos trois protagonistes. Absolument délirant, au début. C'est très bête, mais très drôle. Puis ça vire lentement au glauque et finit dans le flip, mais heureusement avec une touche de second degré fort appréciable ! J'ai bien aimé, vraiment.

Madison Avery et l'Ange des Ténèbres de Kim Harrison raconte la soirée catastrophe d'une lycéenne de 17 ans, qui vient d'emménager dans un bled paumé chez son père, suite à la décision punitive de sa mère. Le bal de l'école se passe très mal, et Madison a une attitude méprisante. Elle se fâche avec son cavalier et s'apprête à quitter la salle, rouge de honte, quand arrive Seth, séduisant, inquiétant, bref attirant. Elle se sert de lui pour se venger de son ancien partenaire et part à son bras pour d'autres... aventures. La suite est intéressante, mais un tantinet brouillonne. J'ai failli penser à la série Dead like me, avec ce même humour cynique, mais quelques scènes me semblaient pataudes. Somme toute, le résultat est assez concluant. And last but not least, Baisers Fatals de Michele Jaffe, qui ouvre sur une scène fort palpitante avec un garçon et une fille qui s'empoignent, lui les deux mains autour de sa gorge à elle. Puis, l'un des deux s'écroule, KO. La suite ? Cela se passe huit heures plus tôt. Ce n'est pas trop mal non plus, assez long et bien amené. Le portrait de la serial-kisseuse est truculent, les dialogues impertinents. Bref, un bon gâteau moelleux pour mettre un terme à cette lecture qui ne fut qu'un en-cas, pour moi. J'attendais plus, de manière générale. J'ai été fort déçue par le texte de Stephenie Meyer mais agréablement surprise par Lauren Myracle. Cependant, cette lecture n'est pas un aller-simple pour l'Enfer ni les nuits blanches qui L'accompagnent... A tenter (mais les accros de Twilight seront amèrement déçus ! Vivement le tome 4 !).

Nuits d'Enfer au Paradis, recueil de nouvelles écrites par 5 auteurs américaines :

Stephenie Meyer, Meg Cabot, Lauren Myracle, Jim Harrison, Michele Jaffe

Hachette jeunesse, coll. Black Moon, 2008 pour la traduction française (par Maud Desurvire). 16€

A également été amorcé par Gawou