11/09/18

Trop beau pour être vrai, de Kristan Higgins

Trop beau pour être vraiGrace a rompu avec Andrew quand celui-ci est tombé amoureux de sa sœur Natalie. Malgré sa souffrance, la jeune femme a longtemps fait bonne figure pour éviter toute compassion excessive, jusqu'à l'annonce de leurs fiançailles. Pour échapper à la honte et à la pitié de ses proches, elle s'invente donc un petit ami idéal.
Mais Grace en a assez de son statut d'éternelle célibataire et cherche à trouver un nouvel homme dans sa vie. Pourquoi pas son voisin ? Lorsque Cal s'est installé dans la maison d'à côté, Grace l'a d'abord accueilli en l'assommant avec une crosse de hockey. Elle pensait qu'il s'agissait d'un cambrioleur et a prévenu la police (elle était certes un peu éméchée et bouleversée).
Depuis, Cal lui lance des regards incendiaires et l'évite comme la peste. Quel sombre idiot... mais ô combien sexy et attirant ! Grace se rince souvent l'œil depuis son grenier mais Cal n'est pas aveugle et lui demande de cesser ses séances d'espionnage. Voilà, c'est dit.
Cal et Grace forment donc un couple impossible et aux réparties explosives. On applaudit des deux mains en savourant le ton comique. On y retrouve aussi tous les ingrédients chers à Kristan Higgins : des personnages entiers, passionnés, sensibles et attachants. L
a famille occupe toujours une place primordiale : encombrante mais indispensable. Et la relation entre Grace et ses sœurs est farfelue (par contre le coup du fiancé qui permute les prétendantes... au secours !).
Prof d'histoire, Grace est passionnée par les reconstitutions géantes et pousse ses élèves à l'accompagner. Cal est forcément torride dans son genre. Dès lors qu'il y a rapprochement entre Grace et lui, cela va beaucoup trop vite (aaaah Autant en emporte le vent sur grand écran, comment ne pas craquer ?!). Par contre je n'ai pas vu venir la fin et c'est tant mieux. J'ai adoré. Kristan Higgins, tu es définitivement mon héroïne !

HarperCollins (2015) - traduit par Sandrine Jehanno

 


07/09/18

Sans plus attendre (Blue Heron 2), de Kristan Higgins

Sans plus attendreSi j'ai craint, au départ, ne pas adhérer au caractère de l'héroïne, cette sensation a rapidement été dissipée ! Honor Holland a 35 ans, une allure de bonne sœur (cheveux longs, serre-tête, tailleur strict) et le même sex-friend depuis dix-sept ans. Prévenue par son médecin que son horloge biologique est en train de tourner, elle demande à son amant de l'épouser, mais Brogan refuse en la comparant à « un vieux gant de base-ball ». Pire, il lui avouera peu de temps après qu'il sort avec sa meilleure amie Dana. Bref. Honor est au fond du trou et accepte un rendez-vous arrangé avec un prof venu d'Angleterre, en quête de carte verte. Tom Barlow fait ainsi son entrée fracassante : éméché, sarcastique et insultant. Honor refuse de le revoir, mais leurs chemins vont sans cesse se croiser !

Comme toujours, chez Kristan Higgins, l'ambiance est primordiale : petite ville américaine, communauté soudée, famille envahissante, célibataires aux abois, réparties savoureuses, séduction subtile et séquences sexy. C'est un sans-faute sur toute la ligne. On prend son temps pour connaître Honor, pourquoi elle a longtemps mis sa vie entre parenthèse, et on savoure le charme canaille de Tom, son sourire tordu et son humour décalé. Tous deux doivent simuler le couple amoureux pour les services de l'immigration, leur famille et leurs amis... Lui semble plus à l'aise dans cet exercice, tandis que Honor est tétanisée de lâcher prise. Mais leurs différences culturelles font mouche et viennent équilibrer la balance d'un duo impossible et néanmoins compatible jusqu'au bout des ongles.

J'ai passé un super moment, encore une fois, c'est léger, attendu et distrayant. La lecture par Tatiana Werner est harmonieuse, on ne tombe pas dans la caricature des voix viriles ou hystériques, par contre il faut juste s'accommoder aux interventions des ovaires (d'autres ont bien une déesse intérieure...). Un petit détail insolite, qu'il faut prendre à la rigolade, comme le reste. Bienvenue à Blue Heron... on ne s'y ennuie guère et on se fait des tonnes de copains !

©2015 Kristan Higgins / HarperCollins pour la traduction francaise. Traduit par Karine Xaragai (P)2018 Audible Studios

 

31/07/18

À un détail près (Blue Heron 1) de Kristan Higgins

La série Blue Heron débarque chez Audible Studios pour épicer votre été avec une belle escapade romantique !

À un détail près Blue Heron 1Direction Manningsport, petite ville de 715 habitants, où vit la famille Holland sur leur domaine viticole. Faith, la petite dernière, rentre au bercail pour affronter ses vieux démons : une maman décédée dans un accident de voiture et un fiancé qui a avoué son homosexualité lors de leur cérémonie de mariage. Humiliée publiquement, Faith était donc partie à San Francisco pour ses études et son boulot. 

Outre ses retrouvailles avec sa tribu turbulente (les grands-parents grincheux, les entremises pour caser le père veuf, la sœur qui joue à Christian Grey...), la jeune femme revoit Levi Cooper, le meilleur ami de son ex, à l'origine de leur rupture. Aujourd'hui c'est lui le chef de la police, il est taciturne et insensible, loin de ramper face à ses exigences de princesse. Autant dire que leur couple va faire des étincelles.

L'histoire est, sans surprise, convenue et sentimentale, avec parfois des dialogues trop artificiels (cf. la première nuit qui pêche en sensualité et tombe un peu dans le ridicule), mais il règne une ambiance formidable et chaleureuse, avec des personnages tous attachants et des séquences tour à tour drôles, émouvantes et sexy, si bien qu'on ferme les yeux sur les défauts mineurs.

J'ai naturellement adoré plonger dans ce cocon douillet, durant 14 heures délicieuses, et j'ai déjà cliqué pour la suite (prévue fin août : Sans plus attendre) ! L'écoute est agréable, même si je trouve que Juliette Croizat stéréotype certains traits des hommes et des femmes qu'on croise ci et là (voix masculines, femmes fatales, même Levi ne fait pas exception à la règle, dommage). Heureusement j'ai dépassé ce détail pour déguster une lecture fraîche et savoureuse !

©2015 Kristan Higgins / HarperCollins pour la traduction française. Traduit de l'anglais américain par Karine Xaragai

(P)2018 Audible Studios. A été lu par Juliette Croizat

  • Série : Blue Heron, livre audio 1
  • Durée : 13 h 49

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08/09/15

À un détail près, de Kristan Higgins

A un détail près

Quoi de mieux, en cette période de déprime post-vacances, qu'un roman de Kristan Higgins pour vous rendre la vie plus doucereuse et supportable ? Et se consacrer ainsi à une histoire de cœurs brisés, qui cherchent à colmater ses failles dans une petite ville new-yorkaise (Manningsport), avec un bataillon de personnages attachants et tendrement envahissants. Un programme peu folichon, au scénario téléphoné, mais dont le traitement ne manquera pas de vous surprendre par sa fraîcheur, son humour et son énergie.

Tout commence sur les chapeaux de roue : Faith Holland décide de rentrer au bercail pour affronter ses vieux démons (un fiancé gay qui l'a plantée devant l'autel) pour ensuite trouver l'homme de sa vie. Cela implique également de revoir Levi Cooper, désormais le chef de la police locale, ancien héros de guerre et meilleur ami de son ex, à l'origine du sabotage de son mariage. Ces deux-là ne se portent pas une estime folle, mais font contre mauvaise fortune bon cœur.

Amenés à se croiser souvent, parfois dans des situations embarrassantes (la scène des toilettes !), ils génèrent par leurs dialogues de chouettes moments de lecture qui font mouche. C'est piquant, drôle et ça distille une intensité sexuelle appréciable, car jamais racoleuse. C'est ce que j'aime tant dans les livres de K. Higgins, qui sont avant tout des comédies romantiques, brassant des valeurs traditionnelles, des couples charmants et des intrigues simples mais efficaces. (L'auteur fustige par deux fois une célèbre saga aux nuances grisâtres...) ;-)

Cette lecture offre un concentré de bonheur, sur 450 pages, entre tendresse, émotion et une avalanche de clichés. J'ai adoré me promener dans les rues de Manningsport, avaler un café chez Lorelei ou dévorer des nachos chez Colleen. C'est juste doux, réconfortant, attachant et attendrissant. Kate est une héroïne moderne, loin d'être parfaite, avec son physique moelleux et sa vieille peur de finir seule. Elle a besoin de reprendre confiance en elle en chassant son sentiment de culpabilité depuis la mort de sa mère.

Et donc, Levi... taciturne et renfrogné, traumatisé par son passé, incapable de se confier aux autres, a lui aussi du travail à accomplir pour laisser libre cours à sa corde sensible. L'alchimie au sein du couple est réelle, touchante et pleine d'allant. Autour d'eux gravite l'imposante et infatigable famille Holland qui, par leurs anecdotes et leurs frasques, offre un portrait explosif et déjanté ! J'ai franchement hâte de les retrouver dans les prochains livres à paraître (au moins 4). Et je conclurai sur cette note, que seuls les initiés comprendront, en reconnaissant à Justin Timberlake un “potentiel” insoupçonné ! ^-^

éditions Mosaïc / Juin 2015 ♦ Traduit par Karine Xaragai (The Best Man)

18/11/13

❤ Amis et rien de plus, par Kristan Higgins ❤

IMG_0045

Chaque roman de Kristan Higgins offre la douce promesse d'un instant mémorable, au sein d'une communauté attachante, d'une histoire adorable et de situations à vous filer des loopings dans le ventre ! Ce nouveau livre ne fait pas exception à la règle : prenez la petite ville d'Eaton Falls, la famille O'Neill, tous pompiers et secouristes de père en fils, une héroïne répondant au prénom de Chastity Virginia (ce n'est pas une blague !), sa quête du grand amour, avec moult péripéties et l'embarras du choix ! Miam.

En avant pour une promenade joyeuse et exaltante au pays de la gourmandise, car on se régale sur toute la ligne. L'auteur met en scène une héroïne ordinaire, qui trouve que son physique de grande bringue athlétique la pénalise dans ses rencontres amoureuses, on a coutume de la considérer comme l'éternelle bonne copine, alors qu'elle rêve de fonder une famille, purement et simplement. Pour bousculer le destin, Chastity s'est inscrite sur un site internet, se rend à des soirées shopping pour célibataires au supermarché, multiplie les frasques, les farces et autres bourdes. C'est une vraie partie de rigolade !

Se profile peut-être à l'horizon l'idylle parfaite avec un champion de karaté, chirurgien traumatologue de son état, auprès de qui Chastity se sent pousser des ailes. C'est sans compter sur son obsession pour Trevor Meade, le meilleur ami des frères O'Neill, le fils d'adoption, le copain de toujours (et accessoirement son premier grand amour). Pas facile à oublier ! Chastity papillonne toujours de désir en sa présence, mais se doit de ranger ses fantasmes dans les tréfonds de son âme ... SOUPIR.

J'ai adoré chaque moment de ma lecture, j'ai beaucoup souri, trouvé l'ensemble fabuleusement romantique, drôle, enlevé et délicieusement niais. On se sent merveilleusement à l'aise entre les pages du livre, on a le sentiment de faire partie d'une communauté, on pose ses bagages et on ne veut plus quitter Eaton Falls ! La sensation de petite bulle réconfortante est là, présente, très forte. C'est un déchirement de tourner la dernière page, de s'arracher à ce petit monde, mais on se réjouit déjà du prochain rendez-vous !

Harlequin, coll. Mosaïc, novembre 2013 - traduit par Karine Xaragai

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21/01/13

"Parfois, être optimiste, ça demandait simplement trop d'efforts."

lamourettout

Callie a 30 ans, elle est célibataire et folle amoureuse de son patron, Mark, avec qui elle a eu une brève aventure il y a quelques mois. Elle ne désespère pas de le reconquérir, même si celui-ci s'affiche déjà avec une nouvelle conquête. Complètement déboussolée, Callie décide d'opter pour le Plan B : il lui faut un autre homme dans sa vie, pour titiller la jalousie de Mark. Ce sera donc Ian McFarland, le jeune véto qui vient de s'installer en ville, un type trèèès séduisant mais aussi glacial qu'un iceberg. La jeune femme a bien du souci à se faire pour le dérider.

Et c'est ce qui est particulièrement drôle, car Callie est pétulante, enjouée, bavarde et pleine d'allant, tandis que Ian est tout son contraire. Or, dès que celui-ci lâche le moindre sourire ou montre qu'il n'est pas si insensible que cela, c'est la nouba à tous les étages. En attendant, il faut ramer sec. Donc, peu de jeu de séduction flagrant mais une tendre connivence qui s'installe au fil des chapitres... Certes, il est divorcé et marqué à vif, elle est obnubilée par son patron et a du mal à tourner la page. La romance entre ces deux-là ne peut que se gagner au terme d'une longue patience.

A côté, on découvre la petite ville de Georgebury dans le Vermont, avec sa communauté très attachante. Callie vit chez son grand-père, Noah, un monsieur grognon et taciturne, mais qui a un cœur d'or. Sa famille est complètement folle, ses parents ont divorcé depuis 22 ans mais son père espère se réconcilier avec sa mère, même si celle-ci ne lui pardonne pas son infidélité. Sa sœur aînée est devenue aigrie et a pris en horreur les hommes, son frère joue les détachés mais n'a aucun but dans la vie. Au milieu, Callie tente d'adoucir les angles et de faire en sorte que les réunions familiales ne virent pas à la catastrophe (peine perdue).

Enfin bon, tout ça pour dire qu'on découvre un roman surprenant et très agréable, où il est question d'amour et de romance, mais pas seulement, car une relation se construit aussi avec "tout ce qui va avec". Ceci dit, l'histoire se veut légère, frivole et alerte, j'ai beaucoup souri au cours de ma lecture et j'ai trouvé en Callie une héroïne formidable. Toujours à espérer, à garder confiance en elle et à partager cette joie de vivre. On sort de cette lecture avec la sensation de quitter une petite bulle de bonheur, sans la moindre tristesse non plus. Autant d'enthousiasme procure un bien fou ! Je relirai très prochainement cet auteur.

L'Amour et tout ce qui va avec, par Kristan Higgins
Harlequin, coll. Mosaïc, 2012 - traduit par Jeanne Deschamp

Posté par clarabel76 à 10:15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,