07/09/18

Pas facile d'être une fille facile, d'Anna Premoli

Pas facile d'etre une fille facileFraîchement débarquée à New York, Jordan Walsh décroche exprès un job de serveuse à la cafétaria qui fait face à l'hôpital. La jeune femme est ravissante, elle possède un physique avantageux dont elle n'hésite pas à jouer, elle a aussi un caractère optimiste et enjoué. Un vrai rayon de soleil. Oui, franchement, on craque pour elle ! Pourtant, Jordan est loin d'être une blonde vaporeuse et idiote. Si ses intentions affichées sont de rencontrer et épouser un riche médecin, c'est aussi pour soigner sa maman malade. Mais le premier jour de son boulot, elle s'effondre aux pieds de Rory Pittman, médecin des urgences, et est opérée de l'appendicite. Rory est très beau, charmant et n'ignore rien du plan de carrière de Jordan... car Rory est un électron libre : il est trop jeune et déjà fiancé. S'installe donc une connivence délicieuse entre le docteur et sa patiente, pleine de taquineries, de virées romantiques, de tendresse et d'humour. C'est adorable. Il n'y a aucune ambiguïté entre eux - caramba - et c'est ce qui rend leur relation formidable. C'est seulement lorsque Jordan va enfin dégoter la perle rare que l'attitude de Rory va vaciller. Notre docteur glamour va se montrer distant, capricieux et blessant. Jaloux ? À ce stade, inutile de préciser que la lectrice a des yeux de merlan frit et sent son petit cœur tout mou battre la chamade. Cette lectrice, c'est moi. Totalement conquise et gâteuse. Savourant avec gourmandise cette comédie débordante de peps et de légèreté. Les personnages sont justes et très attachants. Jordan est une héroïne extraordinaire : audacieuse, fantasque et généreuse. J'ai adoré la complicité entre Rory et elle, naturelle et directe. Tous deux ont beaucoup à partager et vont améliorer leur vision de la vie, ce qu'ils attendent et espèrent. Pas besoin de vous faire un dessin. La lecture est entraînante, elle inspire joie et bonheur. J'ai pleinement succombé à son sortilège et j'espère que d'autres romans d'Anna Premoli seront traduits et publiés en VF ! ♥ Gros big-up pour Mme Eliza et Casey (la bibliothécaire). 

Lj (16 mai 2018) * Traduction d'Alexandra Teissier

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


06/06/18

Journal d'une fille débordée : L'année de l'intox, de Suzy K. Quinn

On change d'ambiance pour ce mois anglais - place à la comédie ! ☺

journal d'une fille débordéeJuliette est maman d'une petite Daisy et vit en couple avec Nick - acteur sans le sou, égoïste et immature, qui passe davantage son temps à boire des bières au lieu de s'investir dans sa vie de famille. Résultat, Juliette est dépassée par la situation - elle déplore ses kilos en trop et les nuits sans sommeil à calmer les crises de larmes de son bébé. Désemparée, elle souhaite mettre Nick au pied du mur, en retour celui-ci la demande en mariage. La coupe est pleine - sa belle-mère est intrusive et perfide, l'argent manque et Juliette se débat avec les régimes. Elle débarque, vaincue, dans le pub familial, avec son bébé sur les bras. Quel cauchemar... On plaint sincèrement Juliette du début à la fin, entre ses histoires de poids, de mec, de môme, d'estime de soi, de bouffe, d'ambition et de pognon ! Le tableau n'est guère reluisant et manque parfois de finesse. Et pourtant, c'est rigolo et culotté. J'ai bien aimé le franc-parler de notre héroïne, qui donne du peps à la lecture. Ajoutez une famille bruyante et excessive (qui ressemble quelque peu à la famille Bennet) en plus d'être incroyablement solidaire et attachante. Et vous tapez des pieds et des mains en gloussant ! La mère de notre héroïne a pour devise de vivre selon ses envies - elle boit plus que de raison, elle danse sur les tables, elle mange gras et sucré, elle aime le fluo et elle se moque du regard des autres. Les mois passent et Juliette trace sa route en rédigeant un journal léger et distrayant. Cherchant un nouveau sens à sa vie, elle a décidé de courir le marathon de Londres - 42 kilomètres par un froid de canard - et s'entraîne avec un coach sportif de rêve. Alex Dalton, un camarade d'enfance qui roule en Rolls et possède une chaîne d'hôtels à travers le monde. Un ersatz de Darcy snob et orgueilleux ? J'avoue, l'idée est proche mais maladroite car Alex n'a pas de jugement hâtif sur les valeurs sociales (par contre, il s'embrouille tout seul en pensant que Juliette veut renouer avec Nick etc.). Quel idiot. C'est d'ailleurs le point faible du roman - l'auteur a caricaturé les spécimens masculins, du coup on ne bat pas follement des cils à leur évocation et on boude le dénouement lourd et gauche. Toutefois, rendez-vous est déjà pris pour septembre et des retrouvailles avec notre anglaise déjantée ! Car ce premier tome m'a tout de même fait passer un bon moment à suivre le quotidien pas toujours rose de Juliette, mais toujours traité avec dérision. Allez, zou ... 

LJ (2018) des éditions J'ai Lu / traduit par Barbara Versini

 

LJ est le nouveau label des éditions J'ai Lu visant un plus grand choix de comédies romantiques à des prix tout doux - 4 nouveautés déjà programmées pour accompagner l'été / 12 titres pour 2019. 

Retrouvez les premières parutions sur le site

 

mois anglais myloubook mois anglais myloubook mois anglais myloubook

#moisanglais_2018

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,