12/11/22

La Reine de la comédie, de Jenny Jägerfeld ✨adapté au cinéma✨

Note info : le roman de Jenny Jägerfeld a été adapté au cinéma par Sanna Lenken sous le titre Comedy Queen .

la reine de la comédie

Petit flashback sur cette lecture, qui est un cocktail d'émotions positives ! Eh oui. Il ne faudrait surtout pas s'effrayer du sujet du roman - une maman qui se suicide - car l'héroïne de douze ans est étonnante et tellement forte !

Quand un malheur d'une amplitude incommensurable vous tombe dessus, vous vous effondrez ? Sasha, elle, a choisi de ne pas céder au chagrin et dégaine un humour caustique pour masquer sa détresse.

Elle a également dressé une liste de tout ce qu'elle ne doit pas faire, à partir des goûts de sa mère. Genre, lire des romans, se promener dans la forêt, ne pas s'attacher à un autre être vivant, pas de chien donc. Ne pas reproduire les mêmes erreurs. Fuir la fatalité.

Mais ce jeu de faux-semblant finit par inquiéter son papa, qui s'adresse à une psychologue. Cette visite est vécue comme un échec par l'adolescente, qui redouble d'efforts pour réussir son stand-up et prouver que tout va bien. Qu'elle est drôle jusqu'à la moelle.

J'avais lu ce roman au moment de sa sortie, vers septembre 2019. Et j'avais beaucoup aimé. C'est typiquement le genre de petits romans qui font un triple salto dans mon cœur, parce qu'ils me racontent des histoires adorables et néanmoins émouvantes avec des personnages qu'on aimerait serrer fort contre soi.

Ce roman est surtout incroyable car il est débordant d'optimisme, de tendresse et de courage. Il vous raconte aussi qu'il n'existe peut-être pas de solution miracle pour soigner un chagrin immense. Mais en parler, c'est déjà un bon point. Pile pour toucher mon cœur d'hypersensible.

Bonne lecture !

Seuil Jeunesse (2019) - Traduit du suédois par Rémi Cassaigne

« Et dans ma poitrine, c'est comme un arc-en-ciel de petites bulles effervescentes qui s'élèvent en tourbillonnant. Et en montant vers mon cœur, mon cerveau, elles éclatent, l'une après l'autre, avec un léger crépitement. Et dedans, il y a de l'amour. Rien que de l'amour sous sa forme la plus chaude, la plus pure. »

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


26/10/22

Édition ✨collector✨ pour la suite d'A.C.O.T.A.R en français

Si vous aimez les couvertures cartonnées, le doré et les sensations fortes... Ou si vous êtes simplement accro à la saga de Sarah J. Maas et qu'une âme de monomaniaque vous habite...

Un Palais d'épines et de roses T3 - Collector Un palais de glace et de lumière

Vous avez donc sauté de joie et pioché avec excitation lors de la parution de ces superbes éditions reliées !

Ce premier cycle venant boucler l'intrigue découverte depuis Un palais d'Épines et de Roses. Au risque de me répéter, cette lecture est incroyable. Pour les émotions, pour l'univers, pour les personnages. Tout est surprenant ! C'est encore meilleur si l'on ne soupçonne rien de l'histoire et si l'on prend le risque d'y plonger en toute innocence. 

Le plus dingue, au fond, c'est aussi cette sensation indescriptible qui vous saisit dès que vous explorez cet univers. Cette sensation d'appartenir à un monde soi-disant imaginaire et de rencontrer des personnages plus vrais que nature. Sans savoir pourquoi, tout paraît si évident. C'est ça qui est bon.

Ça et tomber amoureuse de Cassian. Voilà, voilà.🙈

Un Palais de Cendres et de Ruines (t.3) & Un Palais de Glace et de Lumière (t.3.5)

La Martinière J. fiction, 2019 pour la traduction. /// édition collector (2022) - Traduit par Anne-Judith Descombey

Titre VO : A Court of Wings and Ruin / A Court of Frost and Starlight

⭐⭐⭐⭐⭐

20/09/22

The Heart of Betrayal (The Remnant Chronicles #2) de Mary E. Pearson

Oh mazette, encore une série qui aura ma peau ! Moins de trois jours après The Kiss of Deception je quitte le tome deux et je suis en manque de la suite. Épargnez mes souffrances, pitié @lamartiniere.jfiction ! Je veux la fin sans trop attendre.

The-Heart-Of-Betrayal-The-Remnant-ChroniclesLes événements dans The Heart of Betrayal ayant désormais pris une sombre tournure, notre trio héroïque doit sortir du pétrin dans lequel ils ont chacun un rôle à jouer. Tous vont d'ailleurs livrer un brillantissime jeu de composition dans ce théâtre de faux-semblants. Tromperies, mensonges, trahisons. Tension dramatique en puissance. Waouh. C'est hyper stressant à lire.

Où que j’aille, je ne pouvais échapper aux secrets. La tromperie ne connaît aucune frontière.

Car un nouvel adversaire s'est invité à cette partie de poker. Le Komizar en personne. Plus rusé, plus redoutable que jamais. Séducteur et impitoyable. C'est de loin le meilleur candidat dans ce bal des maudits !

- Mais s’il y a une chose dont je suis certain, Lia, c’est que je t’aime. Je t’aimerai toujours. Souviens-t’en demain quand tu t’uniras à jamais au Komizar. Je t’aime et je sais que tu tiens à moi.

Les émotions vont donc crescendo. On retrouve une princesse captive et résignée à son triste sort. Elle a également perdu toute innocence. La jeune fille insouciante, qui rêvait d'amour et qui servait joyeusement du cidre dans l'auberge de Terravin, n'existe plus. C'est maintenant une femme bafouée, humiliée et menacée de mort. Elle n'a plus confiance en personne. Elle comprend vite qu'elle doit se servir de ses propres armes pour sauver sa peau - elle accepte d'être exhibée par son tortionnaire pour séduire les foules qui croient en son Don. L'Assassin rôde toujours dans les parages. Son personnage s'étoffe également et dévoile peu à peu la complexité de sa position. C'est difficile de ne pas s'attacher à lui. Même le Komizar est extrêmement troublant dans son attitude. Mais lui aussi exerce une fascination digne du grand Darkling dans Shadow and Bone ! C'est dire l'imbroglio qui se met en place dans cette intrigue.

— Arrête de me donner des ordres ! J’en ai assez que tout le monde essaie de contrôler ce qui sort de ma bouche ! Ses yeux brillaient, sans que je sache si c’était de peur ou de colère. Que lui était-il arrivé aujourd’hui ?

Mary E. Pearson réussit à construire un univers qui gagne en force et qui pointe les limites des certitudes, des engagements, des ambitions et des dévotions. La princesse n'a pas fini de percer les mystères de Venda et de faire face aux conflits qui s'annoncent. Les drames chantent aux portes. Pfiou c'est inquiétant. Certains pièges sont déjà tendus, les victimes s'accumulent. Et je m'interroge sur l'issue de tout ceci ! C'est allé trop loin. De graves décisions attendent la princesse, l'assassin et le prince. Quid des promesses et autres belles paroles ? Tout a volé en éclats.

Nous avons mal commencé notre histoire, mais ça ne veut pas dire qu’elle doit mal se terminer.

Hmm. J'aurais aimé prolonger cette aventure mais le tome trois n'est pas encore traduit. Hashtag frustration ultime. Car je n'arrive pas à me détacher de cet univers. Suis encore imprégnée de ma lecture. Encore sous le charme. Sous le choc. Soucieuse et impatiente. Suis tentée de craquer pour la VO. Sinon l'attente va être longue. :-/

— Si l’on doit retomber amoureux, autant commencer par un baiser. 

La Martinière J. / 2022 pour la traduction. Traduit par Alison Jacquet-Robert

⭐⭐⭐⭐⭐

Parce que je savais que tout ce qu’elle m’avait dit au sujet du Komizar et de son pouvoir était un mensonge, et que je voulais la mettre au pied du mur. Parce que je voulais faire croire au Komizar que notre relation avait changé irrémédiablement. Parce que j’essayais de la protéger une nuit de plus en la gardant dans ma chambre. Parce que tout partait en vrille. Parce qu’elle avait raison – je voulais lui faire confiance, mais j’en étais incapable. Parce qu’avant mon départ, une semaine plus tôt, elle m’avait embrassé. Parce que je l’aimais, idiot que j’étais. Je vis la tempête qui faisait rage dans son regard, comme si elle soupesait chaque mot, cherchant à décider ce qu’elle pouvait et ne pouvait pas dévoiler. Ce soir, je ne pouvais attendre aucune honnêteté de sa part.
— Tu joues à un jeu dangereux, Lia. Et tu ne gagneras pas.

🖤🔥

Posté par clarabel76 à 07:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16/09/22

The Kiss of Deception (The Remnant Chronicles #1) de Mary E. Pearson

Une princesse en fuite. Un prince rancunier. Un assassin sous contrat. Un trio qui n'a pas fini de distribuer les cartes en inversant les rôles. Tout de suite, j'ai plongé les deux mains jointes.

the kiss of deceptionAu départ, l'histoire ressemble à une parenthèse enchantée dans la vie de la princesse de Morrighan. Après avoir fui un mariage arrangé, Lia trouve refuge dans une auberge à Terravin et travaille en tant que serveuse. Deux jeunes hommes vont faire chavirer son cœur, Kaden et Rafe, mais la demoiselle sait in petto qu'elle n'est pas libre de son destin. La réalité viendra lui rappeler ses devoirs et ses responsabilités. Un peu douloureusement, d'ailleurs. Au moment où elle apprend que des troupes ennemies sont en mouvement, Lia décide de rentrer et se confie à ses prétendants. C'est là que tout bascule.

Si la première moitié du roman est bucolique, charmante, légère, insouciante, confondant les uns et les autres (car parmi eux se trouvent un prince et un assassin), la deuxième partie est plus rude. Plus abrupte. Les masques sont tombés, certaines vérités font froid dans le dos. Et le long périple qui attend Lia soulève autant d'émotions que de haut-le-cœur. Ce serait d'ailleurs mentir que de qualifier cette lecture comme captivante, c'est plutôt son tempo qui retient notre attention. Ce faux sentiment d'oisiveté qui règne pendant une partie. La duperie qui sommeille. Les ombres dans le décor, finalement plus si idyllique.

Il passait sans cesse du feu à la glace, se montrant très attentionné avant de soudain m’envoyer promener. Quelle bataille pouvait bien faire rage en lui ?

Et ça le fait ! C'est prenant à lire. Ça ne propose pas un rythme échevelé mais une intrigue surprenante et bien ficelée, qui sème ses petits cailloux au fil des chapitres. Oh, ils pourraient presque passer inaperçus. L'univers se construit ainsi, subtilement. Pour moi, c'est suffisant pour en vouloir davantage, toujours et encore plus ! Cette fine mise en scène a su me séduire. Au point de me pousser à lire la suite, The Heart of Betrayal, dans la foulée.

— Reste ici, ordonna-t-il en tirant d’un coup sec. Tu n’es plus une princesse. Tu es une prisonnière. Ne l’oublie pas.

Petit conseil : il faut lire cette trilogie avant Dance of Thieves qui a été publié en VF au préalable & qui est susceptible de gâcher le plaisir de lecture en dévoilant certains éléments.

La Martinière J. (2021) pour la traduction. Traduit par Alison Jacquet-Robert

⭐⭐⭐⭐✨

20/06/22

L'Héritière du feu (Keleana #3) de Sarah J. Maas

Keleana-tome-3-L-Heritiere-du-Feu (1)Ce troisième tome continue de marquer un tournant dans la série : l'histoire s'enrichit et gagne en intensité. De nouveaux personnages font leur entrée : Rowan le prince guerrier, Manon la sorcière, Sorscha la guérisseuse et Aedion le général fae. C'est dire le potentiel qui se profile !

Quoi qu'il en soit, on ne perd pas de vue nos trois principaux protagonistes : Keleana est partie en mission, loin du royaume d'Adarlan. C'est une jeune femme brisée que l'on va suivre. Elle a le cœur en miettes et se lamente beaucoup sur son sort. Elle va finalement débarquer dans un fort pour y suivre un apprentissage très dur. Son humeur va s'assombrir car elle se sent misérable et va également se confronter à son passé.

Pendant ce temps, Dorian se sent lui aussi trahi. Tenu à distance des confidences, des secrets, des plans. Le prince est intrinsèquement désemparé, face à ses propres découvertes notamment. C'est peu d'avouer que le gars file un mauvais coton. Le plus terrible, c'est de voir son amitié avec Chaol aussi malmenée. Ça fait mal de voir les non-dits s'installer entre eux.

C'est en effet le capitaine qui a orchestré le départ du champion du roi. Un choix que Dorian ne comprend pas. Chacun cherche à protéger l'autre, et résultat, c'est la méfiance qui fait son nid. La méfiance et la déception. Comme c'est triste. De son côté, Chaol cherche à réparer ses erreurs. Sauf que la destinée est terrible.

Et ça ne loupe pas : les derniers chapitres sont explosifs ! Les pions mis en place avec prudence, patience et calcul sont balayés d'un revers de main. Le retour de Keleana est proche. Ô suspense. On sent que l'intrigue devient plus sombre. La magie et les ténèbres prennent le pas. Les caractères des personnages se forgent. Il y a aussi beaucoup de désarroi, beaucoup d'amertume et de désespoir. Et malgré tout, c'est fascinant.

Cette saga ne cesse de me bouleverser. J'adore. ♥

« Il regarda donc son ami, peut-être pour la dernière fois, et lui dit ce qu’il avait su dès leur rencontre, quand il avait compris qu’ils étaient frères d’âme. – Je t’aime. Dorian inclina la tête et leva les mains vers son père. Frère, ami et roi... »

La Martinière J. Fiction, 2020 pour la présente édition. Traduit par Anne-Judith Descombey

⭐⭐⭐⭐⭐


La Reine sans couronne (Keleana #2) de Sarah J. Maas

Keleana-tome-2-La-Reine-sans-CouronnePeu de temps après ma lecture du premier tome de Keleana, je replonge dans cet univers et savoure mes retrouvailles. Une chose est sûre, ce deuxième tome est diablement bon (même si le précédent était très bon aussi). C’est juste qu’on sent davantage l’histoire monter en puissance, en émotion et en révélation.

Pour Keleana, d’abord. Pour ses proches, la princesse Néhémia, le prince Dorian et le capitaine Chaol. Pour ses missions, le danger, la traque, le sang. Les énigmes dans les catacombes. Les projets secrets du roi. La confiance qu’on peut accorder contre la conviction de protéger les autres. Se taire. Devenir complice. Bref. On doute beaucoup.

Si l’on évite un tant soit peu les (nombreux) spoilers, on peut tout gober. Et fantasmer, trembler, hurler. Parce qu’il y a des séquences incroyables, des instants romantiques et bouleversants, et d’autres moments plus durs et irrévocables.

« Il essuya ses larmes, souleva son menton et l’embrassa. Ce baiser lui fit tout oublier. (...) Ce fut comme rentrer chez elle, renaître, ou découvrir une moitié d’elle-même qui lui avait toujours manqué. »

Pour le moment, j’aime tous les personnages. Le dévouement de Chaol. La détresse de Dorian. Et l'apparence trompeuse de notre redoutable criminelle (tellement plus fragile et instable). Ça promet ! Surtout que chaque décision, chaque non-dit, semble avoir des répercussions sans appel.

« L’extrémité de ses cheveux trempée de sang était rouge vif. Et ses yeux… ils n’exprimaient plus rien, comme si Keleana n’était plus qu’une coquille vide. Pendant un bref instant, il se demanda si elle allait le tuer aussi, simplement parce qu’il était là, parce qu’il avait vu sa part d’ombre. »

« C’était une déclaration de guerre contre eux tous. Qu’ils tremblent devant ce qu’ils avaient réveillé. »

Impossible pour moi de résister à l’appel du tome trois, maintenant.

La Martinière J. fiction, 2020 pour la présente édition

Traduit par Anne-Judith Descombey

⭐⭐⭐⭐⭐

05/03/22

Un Palais de Glace et de Lumière (A Court of Thorns and Roses #3.5), de Sarah J. Maas

Un Palais de Glace et de LumièreCette lecture est en fait une petite parenthèse pour panser les plaies et les blessures des derniers événements. Un temps pour souffler, pendant 300 pages.

Et pour ce faire, la Fête du Solstice va servir de prétexte pour rassembler tout le monde en espérant libérer le trop-plein d'émotions.

Les cœurs ne sont hélas pas en joie. On perçoit le poids des larmes et des traumatismes. Les silences lourds et pesants. Les conflits en attente. Les lendemains difficiles en approche. Pfiou, que d'amertume dans tout ça.

C'est poignant et pourtant cette lecture me touche tellement. Car il reste de beaux apartés, des éclats de rire et des mots d'amour pour se consoler. Et les personnages sont tous parfaits. C'est peut-être un tome intermédiaire mais il est riche en indiscrétions qui seront importantes pour la suite.

Et même si le fond est drôlement mélancolique et angoissant, le tout est captivant à lire ! Enfin moi, j'ai adoré. Comme à chaque fois, cette série ne cesse de m'épater.

Je suis maintenant en chemin pour Un Palais de flammes d'argent 🥰 non sans une impatience folle !

La Martinière J. (2019)

⭐⭐⭐⭐⭐ 😍

26/02/22

Un Palais de Cendres et de Ruines (A Court of Thorns and Roses #3), de Sarah J. Maas

Un Palais de Cendres et de RuinesQue d'émotions dans ce troisième tome ! Comme l'histoire se déroule très lentement, on sent gonfler la pression et l'angoisse des personnages. J'étais imprégnée tout du long ! Résultat : j'avais envie d'avancer et de prendre mon temps (j'ai mis plus d'un mois pour lire ce roman). J'ai tout, tout, tout aimé. Tout savouré.

J'étais néanmoins une vraie boule de nerfs durant ma lecture. J'avais la boule au ventre rien que de penser à Hybern. Vous n'imaginez pas à quel point j'étais affolée car j'étais à fond dedans. Mais carrément. Soulignons également que je n'avais lu AUCUN spoiler sur la série (un vrai challenge) et c'était donc pure découverte pour moi. Youhou. Eh oui, c'était formidable.

Que dire ? ... Hmm. De nouveaux personnages font leur entrée. De sacrées surprises nous tombent sur le bec. Parfois, je ne savais plus s'il fallait en rire ou en pleurer. Les promesses. Les trahisons. Mais purée ! C'était chaud.

Le plus dingue, au fond, c'est cette sensation indescriptible qui vous saisit dès que vous explorez cet univers. Cette sensation d'appartenir à un monde soi-disant imaginaire et de rencontrer des personnages plus vrais que nature. Sans savoir pourquoi, tout paraît si évident. C'est ça qui est bon.

Ça et tomber amoureuse de Cassian. Voilà, voilà.🙈

La Martinière J. fiction, 2019 - Traduit par Anne-Judith Descombey

Titre VO : A Court of Wings and Ruin

⭐⭐⭐⭐⭐ 😍

24/02/22

Wolf Girl, tome 3 : La Grotte secrète, par Anh Do

Wolf Girl, tome 3Toc-toc ! Qui voilà ? Le troisième tome de WOLF GIRL.

Retrouvez, dans cette série étonnante, Gwen et ses fidèles compagnons dans un monde plongé dans le chaos suite à un conflit militaire. La jeune fille a pu survivre dans la forêt en compagnie d'animaux qui sont devenus sa nouvelle famille. Jamais ils n'ont failli à cette mission, Gwen non plus n'a jamais envisagé de les abandonner. Entre eux, s'est développé un vrai instinct de meute.

Le temps est cependant venu de quitter leur bulle car Gwen veut retrouver ses parents, dont elle avait perdu la trace au moment de l'exode. Elle a enfin trouvé un début de piste et mobilise sa troupe pour affronter cette nouvelle étape.

Face à eux : l'inconnu. Et vraisemblablement, le danger. Le choix est vaste. Des soldats sont à leurs trousses. Une mamie inquiétante les héberge dans sa cabane envahie par les chats. Des camps de travaux forcés surgissent de nulle part.

En partant en quête de ses proches, Gwen comprend qu'elle veut avant tout sauver le monde et redonner du sens à une vie qui ne tourne plus rond !

Depuis le premier tome, la série surprend par son rythme et son action soutenue. L'histoire tient sur une centaine de pages, toutes largement illustrées. L'histoire est riche en suspense, en rebondissements et en émotions - cœur sur toi, Zip.

Depuis peu, un garçon a rejoint leur petit groupe. Gageons in petto que Rupert et ses angoisses trouveront leur place dans ce noyau soudé ! En attendant, place à l'aventure. Place aux retrouvailles. Place aux leçons d'espérance et de courage.

Pour jeunes lecteurs qui débutent, dès 7-8 ans etc. je valide !😊

La Martinière J. (2022) - Traduit par Christophe Rosson

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01/02/22

Iron Widow (Iron Widow #1) de Xiran Jay Zhao

Iron Widow

Entre ce roman et moi, ça n'a pas été l'amour fou au premier regard. Disons que je suis d'abord tombée amoureuse de cette splendide couverture. J'étais impatiente de découvrir le reste, d'autant plus que les avis débordaient d'enthousiasme. Je me suis donc lancée en toute confiance.

Et puis, patatras. Début complexe, univers difficile à cerner. J'étais perplexe. L'histoire se situe dans un semblant d'Empire du Soleil version futuriste. Avec invasion extraterrestre, guerre technologique. Des machines dites des Chrysalides mènent l'assaut, conduites par des pilotes qui fonctionnent par deux, le yin et le yang. Les garçons sont préservés, les filles sacrifiées après avoir été appariées en grandes pompes. C'est comme ça que tout commence.

Zetian Wu veut venger la mort de sa sœur et éliminer l'un des meilleurs pilotes de la compagnie. Aussitôt, elle impose son statut de concubine frondeuse et intraitable. Elle n'était qu'une petite villageoise, sans éducation, brimée par sa famille et convaincue d'être une moins-que-rien. Voilà qu'elle décroche sa place au plus près du tortionnaire de sa sœur. 

La croisade de Zetian va cependant au-delà de la vengeance aveugle. Elle devient une arme de destruction massive. Un déferlement de rage. Mais entre la colère et la folie, il n'y a qu'un pas. Zetian flirte très souvent avec cette limite. Son sort est désormais lié à un garçon, lui aussi incontrôlable et dangereux. La rencontre entre ces deux êtres brisés ne peut donner qu'un couple explosif. Qui cristallise ferveur et passion.

La lecture est loin d'être de tout repos. La fougue de Zetian. La férocité du monde qui l'entoure. L'instinct de survie. Le sentiment d'injustice. Le destin implacable. Tout est perturbant. Je n'ai pas trop accroché au caractère de l'héroïne, irascible et morveuse. J'ai trouvé la construction malhabile, l'univers difficile à comprendre. Et malgré tout, j'ai été surprise par le rythme fiévreux et par les rebondissements inattendus. L'ensemble est vraiment prenant ! Pour un premier roman, en tout cas, l'intention est forte et pas prête d'être oubliée. À voir pour la suite... 

La Martinière J. (2022) pour la traduction par Isabelle Troin

⭐⭐⭐

Iron Widow large

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,