30/09/14

Dans la peau d'un oiseau, de DanKerleroux

IMG_1893

« Un jour, je me suis réveillé dans la peau d'un oiseau, ou plutôt, en fait, dans ses plumes. 
Ça m'a fait un choc ! »

Cette petite histoire raconte une incroyable péripétie : vivre la vie d'un oiseau. C'est l'occasion pour le jeune héros de cette incroyable péripétie d'apprendre que l'oiseau dort debout sur une branche, qu'il mange des graines au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner (ça varie rarement), qu'il vit entouré d'une floppée d'amis et qu'ils aiment voyager ensemble pour se réchauffer aux rayons du soleil. Par contre, les amours sont des chasses gardées et il faut aussi se méfier des dangers environnants (comme les rapaces ou les chats). Et la pluie, non vraiment, ce n'est pas génial.

C'est dans l'ensemble mignon et joliment illustré, avec des répliques tordantes du héros de l'histoire. Un enfant y sera sensible et appréciera le ton intrépide de cette folle aventure ! (Et l'oiseau avec ses lunettes a une trogne absolument craquante...) 

La Martinière J., août 2014

IMG_1894

IMG_1895

IMG_1896

IMG_1897

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


08/07/14

De plus en plus haut, de Justine de Lagausie et Mikhail Mitmalka

IMG_1282

De plus en plus haut, ou comment gravir 8846,70 mètres en 40 pages, soit la différence entre un enfant de 10 ans et l'Everest...

Qu'y a-t-il de plus haut qu'un enfant ? Une girafe. Et de plus haut qu'une girafe ? Les statues de l'île de Pâques. Et encore ? L'obélisque de Louxor. Et encore, et encore... ?

IMG_1283 IMG_1284

Voici un superbe album tout en hauteur qui présente de page en page des sujets de plus en plus élevés. Les illustrations sont sobres, édifiantes et soulignées par une courte légende indiquant la hauteur. 
Sur les gardes, de petits textes apportent un éclairage documentaire pour chaque illustration. 

Le dernier monument illustré est la Burj Khalifa, à Dubaï, la plus haute tour du monde qui culmine à 828 mètres. Mais qu'est-ce à côté du toit du monde, l'Everest, qui clôt l'ouvrage en pointant ses 8848 mètres ? Tous les efforts de l'homme n'arriveront-ils jamais à surpasser la nature ? ... 

IMG_1285 IMG_1286

Cet album attire le coup d'œil rien que par son format effilé ! Une longue silhouette filiforme, annonçant un concours haut en couleurs entre les monuments de la planète et les éléments de la nature. Le résultat est prodigieux ! Votre regard est happé par la démonstration en vigueur, les comparaisons judicieuses et pertinentes, servies par des illustrations racées, de toute beauté. Instructif aussi, cet album apporte des informations pour chaque élément, entre le nom, le lieu et la petite anecdote sur son origine.

C'est typiquement le genre de lecture à découvrir une première fois avec enthousiasme, puis à redécouvrir pour le plaisir et à consulter encore et toujours en s'étonnant sans cesse des nouvelles trouvailles ! ... En somme, c'est une lecture pérenne, capable de séduire petits et grands.

De la Martinière Jeunesse, juin 2014

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05/06/14

Ce si joli trouble, par Cora Carmack

Ce si joli trouble

Bliss traîne dans un bar pour y rencontrer un bel inconnu et se débarrasser de son encombrante virginité (selon sa meilleure amie). Alcoolisée, la demoiselle n'en garde pas moins à l'esprit qu'elle est terrorisée, jusqu'à ce qu'elle tombe nez à nez sur Garrick Taylor, assis seul dans son coin, avec un livre de Shakespeare.
Son cœur s'emballe. Elle flirte ouvertement avec lui, l'emmène chez elle, bascule dans le lit, et puis...

L'histoire prend un détour savoureux, franchement hilarant et incongru, et je m'en suis réjouie car le point de départ n'était pas folichon.
Par la suite, forcément ça se complique : Bliss réalise que Garrick est son nouveau prof de théâtre. Relation strictement interdite, sous peine d'exclusion. Du moins, en théorie car ces deux-là ne vont pas se formaliser et continuer d'agir sans crainte d'être pris la main dans le sac.
Ajoutez un meilleur ami qui révèle ses sentiments, des rapports tendus et conflictuels, un climat lourd, qui exacerbe les jalousies, hi hi.

C'est une romance absolument délicieuse et déculpabilisante, truffée de niaiseries, de clichés et autres situations insolites, mais j'ai envoyé balader mon sens commun et dégusté le tout comme une friandise défendue.
C'était succulent !
Garrick est sexy en diable, c'est tout vu. Bliss est encore une chrysalide, sa trouille de l'autre est l'occasion de glousser et de pimenter la relation.
Ce n'est que sensualité, délire entre étudiants (soirées arrosées et virées en boîte), petit cocon, début sur les planches, épanouissement personnel, confiance en soi... Cela fait un peu fouillis, mais on passe un vrai, bon moment. Sans prise de tête.

La Martinière J. ♦ mai 2014 ♦ traduit par Sophie Passant

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27/05/14

Colorama, de Sophie Ledesma

1 cahier de coloriage haut en couleur + 1 boîte de peinture + beaucoup d'imagination et de talent = Colorama, pour apprendre les couleurs en s'amusant avec les animaux !

IMG_1522

Le livre s'ouvre sur quelques leçons pratiques, les bonnes bases pour mieux encourager le lecteur vers sa fibre artistique... Puis vient la découverte plus en avant, vers la palette des couleurs, les mélanges possibles et les idées de dessins à créer au fil des pages. Avec une galerie d'animaux, tous volontaires pour revêtir de nouvelles parures.

Conformez-vous aux suggestions, suivez les lignes et les traits... et après, n'hésitez pas à partir à l'aventure, à brasser les codes et faire éclater votre sens esthétique. Peignez, colorez, saupoudrez... laissez votre imagination prendre le pas sur l'originalité, la création et l'embrasement des couleurs.

COLORAMA est un fabuleux bouquin pour qui souhaite se familiariser avec le cercle chromatique et ses multiples possibilités créatrices. Un format original et très sympathique, qui enchante petits et grands.

De la Martinière Jeunesse, avril 2014

IMG_1523

IMG_1524

IMG_1525

IMG_1526

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20/05/14

Teaser Tuesday #58

IMG_0921

40 pays en Europe, 267 familles et 458 ados à photographier et interviewer (séparément), sur des sujets comme l'avenir en 2020, l'Union européenne, la famille, les rapports entre parents et enfants, l'écologie et les vœux. On obtient ainsi un assortiment de réponses et de portraits très enrichissant !

L'ouvrage en lui-même est énorme, c'est un gros pavé de plus de 300 pages, qu'on prend le temps de feuilleter pour mieux en apprécier la variété. Si vous êtes curieux sur la vie que mènent vos voisins européens, c'est une lecture incontournable ! Car on ne peut que sourire devant la diversité des perspectives : des ados grecs qui se voient éleveurs de chèvres, une jeune lettone qui veut partir en Angleterre poursuivre ses études, la pollution à Malte, les gallois qui ne se sentent pas européens, un libraire français qui s'inquiètent des tablettes numériques...

Autant d'opinions qui entrent en collision, s'embrassent, se croisent, se répondent... et font aussi mesurer nos acquis, nos manques, nos prétentions. C'est foncièrement passionnant !

IMG_0922

IMG_0925

IMG_0926

Familles d'ados de Uwe Ommer et Regine Feldgen (De la Martinière, octobre 2012)

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


20/03/14

Rosie & Rosette, par Eléonore Thuillier

100% pur porc avec un zeste de loup

IMG_0761

Vous prenez deux copines inséparables, Rosie et Rosette, qui décident de sortir cueillir des myrtilles pour tromper leur ennui. Après ça, elles feront des tartes. C'est cool ! Mais en chemin, elles apprennent une TERRIBLE nouvelle : il paraît qu'une famille de loups vient de s'installer dans la forêt. Et vous savez ce dont raffolent les loups ? Des cochons, bien entendu. Surtout en ragoût.

Nos deux copines sont tétanisées et décident de rentrer dare-dare à la maison. Et devinez sur qui elles tombent museau à museau ?! Oui, oui, LES LOUPS ! Panique à bord, mes amis, panique à bord. Et ça chouine, et ça geint, et ça course dans tous les coins... la tension est à son comble. Vite, retenez votre souffle et tournez la dernière page.

Alors franchement, quand vous voyez cette délicieuse couverture, vous n'avez qu'une envie : ouvrir le livre avec un sourire niais sur les lèvres. Ni plus ni moins. La lecture confirme tous les espoirs et se révèle charmante, drôle et pétillante. C'est un régal pour les enfants, ils adorent et en redemandent. (Chic alors, Rosie & Rosette reviennent dans une nouvelle aventure en août prochain !)

De la Martinière Jeunesse, mars 2014

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

11/03/14

Vertige, par A. Kaufman & M. Spooner

IMG_0749

Tout indiquait que j'allais a-do-rer ce roman : un couple, que tout sépare, se retrouve seul au monde, coincé dans une situation désespérée. Le temps, l'adversité, la solitude, le désarroi... bref tout concorde pour briser les tabous, faire sauter les barrières et rapprocher nos deux opposés. Bingo, l'étincelle surgit et les paupières ne cessent de cligner frénétiquement.

Mais revenons à la toute première rencontre, entre Lilac LaRoux et Tarver Merendsen. Soit la riche héritière, habituée aux égards de son rang, et le commandant tout juste auréolé de gloire, en tant que héros de guerre, mais qui ne cadre pas avec le tralala qui règne à bord du majestueux vaisseau où ils se trouvent, bref le contact est fatal et se solde sur une humiliation publique.

Elle est froide, snob et détestable, il se tient à distance et nourrit une rancune tenace, et pourtant les voilà tous deux à bord d'une navette de secours, avant un atterrissage catastrophique sur une planète inconnue ! Ils vont devoir se serrer les coudes, mais surtout se supporter, pour trouver une solution rapide et se sortir de ce mauvais pas. Jamais un tel manque d'affinités entre deux personnages n'aura suscité autant d'enthousiasme et de gloussements !

Il faut les suivre dans leur épopée, à grincer des dents et se méprendre sur les intentions de l'autre, les accompagner dans leur déroute, marcher, marcher encore, des heures et des jours durant, explorer un terrain désertique, et peut-être hostile. L'alchimie émergeant entre Lilac et Tarver est finalement LE POINT FORT du roman !!! Leur relation va s'écrire avec beaucoup de finesse et de pudeur, un peu d'humour aussi, dans un contexte mystérieux et un brin angoissant.

Car tout n'est pas clair sur cette planète, et on finit par douter de la tranquillité environnante et suspecter un drame prochain. Jusque là, franchement, c'est impeccable. On savoure, on ricane, on tourne les pages avec fébrilité et enthousiasme, puis ... à quelques pages de la fin, survient un TWIST invraisemblable, qui soulève perplexité et embarras, ni plus ni moins. La partie SF prend son envol, alors qu'elle avait été purement anecdotique jusqu'à présent. Je suis moyennement convaincue par cette issue, toutefois cela n'a pas nui à mon appréciation générale qui reste TRES positive !

Encore une fois, je regrette le choix de l'éditeur français pour cette couverture, qui est nettement moins jolie que la version originale, These Broken Stars. D'autres livres vont paraître, mais en introduisant de nouveaux personnages plantés dans un décor similaire. Il ne sera plus question de Lilac et Tarver, ce qui rend cette série intéressante à découvrir, sans être contraignante sur la durée.

La Martinière J. , octobre 2013 - traduit par Maïca Sanconie et Daniel Lemoine

22/02/14

Gipsy Song, Le choix de Kenzie par Beth Kephart

IMG_0671  heart

J'ai adoré ce roman qui m'a littéralement transportée en Espagne, un pays qui ne me fait pas plus rêver que ça en temps ordinaire, mais là, j'étais fascinée, envoûtée par le décor, la chaleur, les personnages, la tendresse, et que de lyrisme dans tout ça ! C'est merveilleux, très beau, doux et apaisant, on comprend pourquoi l'héroïne, Kenzie, s'y sent à son aise et considère son exil comme un refuge, un nouveau départ.

Pourtant, c'était plutôt mal parti pour elle. Elle a été envoyée dans le ranch de Miguel, dans la campagne de Séville, sous ordre de sa mère, qui n'a pas supporté l'annonce de sa grossesse. La jeune fille n'a que 18 ans, tout un avenir à construire, elles ne sont plus que deux à la maison, depuis le décès brutal du père, qui reste un chagrin insurmontable pour elle. Complètement paumée, elle se repose à l'ombre des arbres, discute avec l'enfant à naître (et qu'elle va faire adopter), passe des heures en cuisine avec Estela ou à parler oiseaux et chevaux avec Esteban, le jeune palefrenier (gentil, séduisant, secret, etc.).

Il ressort de cette lecture une atmosphère qui nous imprègne, par l'odeur des épices, des oranges ou de la paella, par le soleil lourd et la chaleur accablante, par le rythme des guitares et des chants, par le flamenco, par les grigris des gitans de passage... C'est chatoyant, entêtant, magique, ensorcelant. La prose de Beth Kephart, joliment traduite par Corinne Julve, résonne comme une berceuse à nos oreilles. Un vrai festival pour l'âme et le coeur.

Je n'avais plus le goût de quitter cette histoire, qui est celle d'un apprentissage et de choix de vie, car je me sentais parfaitement à mon aise dans le ranch de Miguel. Comme un cocon douillet, tellement apaisant. Je trouve juste dommage le choix de la couverture française, alors que l'édition originale, Small Damages, est beaucoup plus attrayante, plus conforme au contenu du livre. Pas sûre que cet indigo tape dans l'oeil du futur lecteur... et ce serait tellement dommage de passer à côté !

La Martinière J., février 2014 - traduit par Corinne Julve

14/02/14

Anna et le French kiss, de Stephanie Perkins

IMG_0623

Voilà un joli petit roman pour illuminer quelques heures de lecture, un roman facile, franchement pas prétentieux, plutôt timide et gentillet, mais surtout délicatement mielleux. L'histoire nous parle d'une jeune américaine, Anna, qui part vivre à Paris. Inscrite pour une année scolaire, la demoiselle a du mal à prendre ses marques mais parvient à se glisser doucement au sein d'une bande de potes très attachante. Parmi eux, il y a Etienne St-Clair et là on a tout dit !

Franco-américain, ayant grandi à Londres, le garçon est sûr de lui, sûr de son charme, généreux, compatissant, attentif et dévoué. Tout de suite il prend sous son aile la craintive Anna et l'embarque dans des virées parisiennes, à l'écart des circuits touristiques (le livre est tout de même chargé de clichés et offre une image idyllique de la capitale française, après tout il faut vendre du rêve aux américains, qui ont tout gobé !). Pour ma part, j'ai été plus détachée. À tel point que je me suis complètement mise en retrait.

L'histoire est mignonne, mais avouons qu'il ne se passe pas grand-chose non plus. On passe la plupart du temps à s'enthousiasmer pour des anecdotes futiles, des situations attendues, des tours de passe-passe prévisibles, des psycho-drames exagérés, limite poussifs, bref j'étais finalement un peu surprise par la teneur de l'intrigue ! Anna et Etienne deviennent très proches, des amis complices, inséparables, mais disons que le garçon a déjà une copine, et puis “c'est compliqué”, vous savez... Hmm, j'ai trouvé ça tellement, tellement cliché !

Ceci dit, cela restera une lecture charmante, délectable et très séduisante... mais pas pour moi. J'ai été un peu déçue, car j'en avais trop espéré. Le couple vedette n'a pas su me convaincre, les types casés pour éviter la solitude, non merci, et que de naïveté ! Il en faut pour tous les goûts, c'est ainsi, j'avais envie de découvrir ce roman depuis quelques années, c'est fait, je ne regrette pas, mais l'étincelle n'a pas eu lieu. Tant pis.

La Martinière J., Février 2014 - traduit par Camille Bocquillon. Illustration de couverture : Hubert Van Rie

Posté par clarabel76 à 08:15:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11/02/14

Teaser Tuesday #51

A vous de juger ! 

« Et c'est à ce moment - le moment où il prononce mon prénom - que tout change.
Il n'est plus St. Clair, l'ami de tout le monde. Il est Étienne. Étienne, comme le soir où nous nous sommes rencontrés.
Je marche en rythme sur son prénom, É-ti-enne, É-ti-enne, É-ti-enne. Les syllabes glissent sur ma langue comme du chocolat fondu. Il est si beau. Si parfait. Ma gorge se serre lorsqu'il m'enlace. Mon coeur bat à tout rompre et je suis mal à l'aise parce que je suis sûre qu'il l'entend. Je trébuche lorsque nous nous séparons. Il me rattrape avant que je ne tombe des marches.
- Woh, dit-il.
Mais je ne crois pas qu'il fasse référence à ma chute évitée de justesse. Je rougis et mets ça sur le compte de ma maladresse.
- C'était moins une.
Ouf. Ma voix n'a pas tremblé.
- Est-ce que ça va ?
Je réalise que ses mains sont toujours posées sur mes épaules et mon corps tout entier se raidit à son contact.
- Oui. Super. Génial ! »

Chapitre 31, page 256 - extrait du roman Anna et le French kiss de Stephanie Perkins (la Martinière J. 2014)

J'en parle bientôt... 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,