29/06/20

La mort leur va si bien (Roy Grace #2), de Peter James

La mort leur va si bienDeuxième titre de la série Roy Grace qui ne m'inspire pas grand-chose... ni plus ni moins.

C'est bien tourné, action et rythme, suspense et rebondissements, bons personnages, Brighton en toile de fond et un fil rouge pas piqué des gaufrettes, non vraiment c'est pas mal et ça se lit vite, ponctué de scènes riches en descriptions bien sanglantes, avec un supplément de sensualité, servez-vous, c'est gratuit !

Sympa, donc mais pas indispensable non plus.

Le truc, c'est que je voudrais savoir pourquoi Sandy a disparu et ce qu'elle est devenue ! Le soir de ses trente ans, la belle s'est volatilisée dans la nature. Son homme n'a rien vu venir (eh oui, il est policier). Il a également confié son désespoir à une kyrielle de voyants et autres extralucides prompts à éclairer sa lanterne. Tous ont fait chou blanc.

Le pauvre gars devient fou. Et on le comprend ! D'ailleurs, pour la première fois, l'époux éploré succombe au chant des sirènes - une légiste sexy en diable, qui cache bien son jeu. Imaginez le retour de Madame ? ... sacré micmac en perspective. En attendant, le mystère reste entier.

Lira... lira pas la suite ? Tel est mon dilemme. 

Sinon, pour ceux que ça intéresse, c'est l'histoire d'un type qui trouve un CD dans le train et qui aurait tout gagné à le laisser sur la banquette, car son petit monde va basculer en enfer ! ...

©2006 Pocket, pour la traduction française (P)2018 Lizzie

 


22/06/20

Au-delà de l'horizon et autres nouvelles, de Franck Thilliez

Au-delà de l'horizon et autres nouvellesMerci Franck d'avoir bouclé cette lecture sur une histoire de virus qui se propage à bord d'un paquebot en ne comptant plus ses victimes... on n'aurait pu rêver mieux pour envisager un peu de sérénité au moment de vous quitter ! Trop sympa, vraiment.
Sinon, le reste du temps en votre compagnie a été agréable et coutumier. Vous savez, chaque histoire lue évoque des souvenirs, en appelle d'autres et passe la main vers d'autres aventures. On reconnaît vos thèmes fétiches, avec des énigmes, du double, de l'anticipation, de la science et un peu de machination. On passe ainsi d'un univers à l'autre, en douze variations. Et on regrette parfois de s'arrêter en si bon chemin.
Petite pointe de frustration d'abandonner les cinq scientifiques dans leur mission d'entraînement pour leur prochain voyage sur Mars, envie d'en savoir plus sur les doubles littéraires ou soupirs d'échapper à l'ambiance terrifiante face aux grizzlis... demandez le programme : frissons et sueurs froides garanties !
Ainsi donc, l'ambiance huis clos souvent pesante peut conduire à perdre ses repères (l'épisode dans la voiture après l'accident fait grimper les compteurs dans le rouge écarlate... non ?). De toute manière, ce recueil réussit à nous faire tourner la tête, tout en produisant quelques grammes d'insatisfaction passagère. Oui c'est le jeu ma pauvre Lucette.
Mais cette expérience confirme aussi que les nouvelles lues en format audio sont définitivement ma tasse de thé ! Sans prise de tête... un grignotage sans complexe.

©2020 Pocket (P)2020 Lizzie

  • Lu par : Pierre LognayFrançois MontagutJulie Basecqz
  • Durée : 9 h 42
  • Sommaire : Au-delà de l'horizon , Hostiles , Charybde et Scylla , Gabrielle , Sopor , Double je , Ouroboros , Lasthénie , La croisée des chemins , Un dernier tour , Origines , Le grand voyage

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21/06/20

Son espionne royale et le mystère bavarois, de Rhys Bowen

Son espionne royale et le mystère bavarois LizzieCe deuxième tome est toujours aussi pétillant et gracieux. C'est un régal de suivre Lady Georgiana dans son univers : entre étiquette royale et soirées huppées, elle ne laisse rien paraître de son impécuniosité (certes, elle passe moins de temps à faire le ménage sous couvert d'anonymat) car Georgie a une mission de la plus haute importance.

La Reine est préoccupée par la liaison de son fils avec la scandaleuse Wallis S. et souhaite détourner son attention vers de charmantes célibataires issues de son rang. Elle a donc invité une princesse bavaroise à séjourner chez Georgie pour que toutes deux croisent “fortuitement” le prince de Galles. Ladite Hannelore est toutefois un sacré numéro ! Tout juste sortie du couvent, la demoiselle a soif de découvrir le monde qu'elle imagine comme dans les films américains. Son langage est fleuri, son comportement sans-gêne et maladroit, cette princesse est en roue libre et fait tourner chèvre son entourage. Georgie doit désormais jongler entre ses soucis domestiques et son cœur brisé, en plus de cette jeune fille candide et imprévisible... il n'en faut pas davantage pour qu'elles se retrouvent toutes deux au cœur de situations compromettantes avec crimes à résoudre !

Quelle lecture délicieuse qui combine à merveille l'élégance, la frivolité, l'aventure et quelques rebondissements ! Ça m'a parfois rappelé l'exubérante Phryne Fisher ♥ ... L'ambiance est tout aussi légère et dégoulinante de charme - un régal ! J'avais lu le tome 1 en format papier, mais j'avoue que le format audio est très, très agréable. La comédienne joue son rôle à merveille, on prend plaisir à accompagner lady Georgiana dans cette lecture légère, tout simplement distrayante.

La série prend doucement son envol mais m'enchante de plus en plus. Tellement impatiente de découvrir la suite !

©2008 / 2019 Titre original : "A Royal Pain" / Editions Robert Laffont, pour la traduction française. Traduit par Blandine Longre (P)2020 Lizzie

 

05/06/20

Les Sept morts d'Evelyn Hardcastle, par Stuart Turton

Les sept morts d'Evelyn HardcastleCette lecture est un vrai labyrinthe démoniaque : une pure torture mentale !
Un crime va être commis au cours d'une soirée dans la demeure des Hardcastle. Celui-ci pourrait être empêché par le zèle du personnage central - un individu dont l'identité est encore floue et insaisissable. Il dispose toutefois de huit jours pour démasquer le coupable et sauver des vies. Le temps presse et le destin s'en mêle.
Car rien, absolument rien, n'est acquis. Chaque coin de page réserve son rebondissement et tout nouvel indice se révèle complexe et pernicieux. Au final, plus on avance dans l'histoire, plus on perd pied dans sa résolution.
Il faut dire aussi que la construction n'est pas simple et qu'elle nous force à demeurer attentif au moindre sursaut. Ce jeu de l'esprit a cependant ses limites car on frôle parfois la révélation de trop et ça devient un peu long.
Mais quelle prouesse ! Je n'avais rien deviné, rien vu venir et c'est très excitant... C'est comme plonger dans une partie de Cluedo en supposant que Mme Pervenche va être zigouillée dans la forêt de Blackheath House et voilà qu'un majordome vous assomme avec une boussole, ou bien... non ? C'est autre chose, une lutte acharnée pour déterrer le vrai du faux, dans un décor grandiose mais cerné de témoins peu recommandables.
En bref, c'est une lecture remarquable car innovante et inattendue. Pour stimuler les petites cellules grises, c'est tout bon !

©2018 Stuart Turton/ Traduit de l'anglais par Fabrice Pointeau (P)2019 Lizzie

  • Lu par : Laurent Natrella
  • Durée : 17 h 15
  • EXCELLENTE LECTURE AUDIO ! Un jeu d'acteur tout en nuances et qui tient en haleine : suspense au taquet ! tension palpable ! on retient son souffle, l'oreille tournée vers ses exploits... et on aime ça ! Bravo. ☺

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27/05/20

Chez Nous, de Louise Candlish

Chez Nous

Fiona et son mari Bram ont décidé de se séparer en douceur et occupent en alternance leur belle demeure de Trinity Avenue pour assurer aux garçons confort et stabilité. Mais de retour de son weekend, Fiona découvre chez elle des déménageurs avec un couple qui prétend être le nouveau propriétaire. Face au silence de son ex qui ne répond pas au téléphone, Fiona comprend qu'elle vient d'être victime d'une grosse arnaque. Ou pire - car ses fils ont également disparu.

L'étrangeté de cette histoire tarabiscotée m'a vite interpellée - j'avais moi aussi envie de comprendre qui disait la vérité et pourquoi une telle magouille avait pu se mettre en place sous le nez de l'épouse... Et d'imaginer rapidement un tas de théories sans forcément toucher le but. Parce que le résultat est diablement machiavélique ! Par contre les personnages sont pathétiques - entre l'attachement matériel d'un côté et les duperies de l'autre... on a envie de les secouer. La lecture est cependant stressante sur toute la ligne, juste un peu longuette dans la dernière ligne droite, avant un dénouement bien mesquin (et qui m'a fait doucement ricaner).

Vraiment pas mal : roman lu d'une traite & écouté en format audio. Performance irréprochable des trois comédiens pour une lecture entraînante, dont on ne voit pas le temps passer !

©2020 Titre original : "Our House" / Sonatine Éditions / Traduit par Caroline Nicolas (P)2020 Lizzie

 


20/05/20

Quand les astres s'emmêlent, de Minnie Darke

Quand les astres s'emmêlentJustine et Nick étaient amis d'enfance, avant que leurs chemins se séparent. La jeune fille n'a jamais oublié son béguin pour ce garçon qui n'avait pas peur de se donner en spectacle. Des années après, ils se recroisent : lui est un comédien sans cachet, elle travaille pour un magazine dont il lit avec fanatisme l'horoscope car il dicte son existence selon les conseils du prophète. Le découvrant, Justine va un peu mettre sa touche personnelle pour influencer le destin en sa faveur. Seulement, le Nick est un gros nigaud (on me souffle que c'est fait exprès pour donner du ressort à la comédie). Ah bon ?

En vérité, l'histoire paraît brouillonne car une ribambelle d'intervenants secondaires sont également impactés par les ajustements de Justine. Sauf que toutes ces digressions m'ont également fait perdre le fil (je me demandais sincèrement où cela nous menait). Les personnages aussi sont décevants, pas très attachants, en particulier Nick que je trouve immature et grotesque. Justine est mignonne avec ses petites manies - c'est une monomaniaque de l'orthographe - et ses rêves romantiques. Dommage que ça manque de Wow ! Wow ! Wow ! (comprendre : l'ingrédient « qui fait que » c'est la danse de la joie dans mon salon). Comme ces temps-ci j'étais plutôt en veine avec mes lectures, j'ai vite senti que j'avais tiré le mauvais numéro. Ce n'est pas mauvais mais simplement quelconque. Ou disons que cela m'inspire une totale indifférence. Rendez-vous loupé, donc.

Et puis d'abord, les horoscopes... moi je n'y crois pas une seconde. #bélier #faroucheetimpatiente 😄

©2019 Le cherche midi. Traduit par Eva Montheilhet (P)2020 Lizzie

  • Lu par : Marcha Van Boven
  • Durée : 11 h env. 
  • Lecture audio pertinente et agréable qui démêle habilement les imbroglios des astres ! ;o)

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18/05/20

Surprends-moi ! de Sophie Kinsella

Surprends-moiDan et Sylvie forment un couple ordinaire mais très heureux de leurs habitudes. Ils se connaissent par cœur et n'ont pas de secret l'un pour l'autre. Un jour, un médecin leur prédit encore une soixantaine d'années de vie commune. Sauf que cette annonce va planter une petite graine d'incertitude et d'angoisse ! L'homme et la femme réalisent qu'ils doivent redonner du piquant à leur mariage et se lancent dans des entreprises de surprises (cadeaux, sorties etc.) qui vont hélas créer une vraie cacophonie. C'est le risque, ma pauvre Lucette. Du moins, c'est surtout Sylvie qui va perdre pied dans cette affaire : convaincue que son époux prend conscience des potentielles erreurs de leur vie à deux, elle s'imagine qu'il est nostalgique du passé et désireux de reconquérir son ex !

Quelle histoire ! D'un postulat classique, la lecture finalement nous entraîne dans un tourbillon de situations cocasses puis de faits plus bouleversants au vu des révélations qui vont apparaître dans le parcours de Sylvie. Ou Princesse Sylvie, la bien-nommée. Son père adoré lui avait donné ce surnom en clin d'œil à sa longue chevelure dorée. Disparu trop tôt dans un accident, il a laissé une famille choquée et incapable de faire son deuil. Sylvie lui voue toujours un culte sans fin, contrairement à Dan, dont les origines sociales sont plus modestes. La jeune femme a longtemps cru qu'il souffrait d'un complexe d'infériorité ou qu'il jalousait son éducation glamour. Encore un point sensible pour notre couple... décidément plus aussi idéal et beaucoup moins parfait !

Dans ce roman, Sophie K. s'aventure vers un domaine d'introspection qui peut sembler plus profond et aussi concerner nombre de couples actuels (lutter contre le temps qui passe et qui lasse, ne plus s'enfermer dans des illusions, affronter le présent et le passé et le futur... what else ?). En fin de compte, j'ai passé un très bon moment car j'ai également retrouvé l'humour, la tendresse, la pétulance qui sont la marque de fabrique de Queen S. Ça change des comédies romantiques habituelles... cette fois, le couple est à l'honneur. Autre invitée surprise : la famille (qui va occuper une place prépondérante). Bref. Contrairement aux retours en demi-teinte des autres lecteurs, moi j'ai été charmée par cette lecture !

©2019 Belfond pour la traduction française. Traduit par Daphné Bernard (P)2020 Lizzie

Reconnue mondialement pour la série culte L'accro du shopping mettant en scène l'inoubliable Becky Bloomwood, Sophie Kinsella est également l'auteure, entre autres, de Poppy Wyatt est un sacré numéro, Nuit de noces à Ikonos et Ma vie (pas si) parfaiteTous ses livres sont publiés chez Belfond et repris chez Pocket.

 

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04/05/20

Les Fleurs de l'ombre, de Tatiana de Rosnay

Les Fleurs de l'ombreÉtrange, très étrange... mais fascinant aussi ! Ce roman distille un délicat parfum qui donne le vertige tout en inspirant attrait et curiosité.

Clarissa Katsef vient de s'installer dans une résidence pour artistes après avoir quitté son mari. Sa décision a été prise sur un coup de tête. Trahie, blessée, pleine d'amertume, Clarissa préfère se calfeutrer. Par chance, la résidence Casa lui offre le confort espéré avec un assistant virtuel aux paramètres soigneusement personnalisés. Clarissa cohabite donc une Mrs Dalloway attentive à sa santé, ses fréquentations, ses allers et venues. Rien ne lui échappe. Engluée dans son chagrin, Clarissa s'y conforme sans résister. Et pourtant... un doute s'installe. Pernicieux. Pesant. Inquiétant.

De là, moi j'ai complètement adhéré à cette ambiance brumeuse et qui laisse place à l'imagination (j'ai tout supposé mais j'étais à côté de la plaque). Par conséquent, le dénouement ne m'a pas fait chavirer. Tout simplement parce qu'après de longues heures d'une lecture qui a habilement joué avec mes fantasmes, la fin m'est apparue déstabilisante. J'étais encore ancrée dans la sensation d'être au cœur d'un épisode de la Quatrième Dimension entre cette Mrs Dalloway hyper flippante et Clarissa assez borderline. Mais la réalité est autre - plus intime et émotionnelle. Pourquoi pas ?

Quoi qu'il en soit, j'ai longtemps apprécié naviguer en eaux troubles et j'ai aimé tout ce mystère enveloppant l'histoire, la résidence, les personnages, le vrai du faux... oui, c'était vraiment bien de se projeter vers l'inconnu. La mémoire des murs, l'ombre d'écrivains torturés, des sujets forts et obsédants, encore et toujours, qui viennent eux aussi imprégner ce roman. Ma foi, cette lecture a filé en toute subtilité... Le format audio est divin : texte lu par Tatiana elle-même ! Quel chic.

©2020 Éditions Robert Laffont / Héloïse d'Ormesson (P)2020 Lizzie

 

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30/04/20

Rendez-vous avec le mal (Les détectives du Yorkshire #2), de Julia Chapman

Rendez-vous avec le malEncore une fois, conquise par le deuxième volet de cette série !
Alors que Samson doute des jérémiades d'une vieille dame se sentant en danger de mort, il accepte d'enquêter sur la disparition d'un mouton pour un fermier au bord de la ruine. Pendant ce temps, Delilah louvoie auprès de sa famille pour redorer le blason de son locataire. Les Metcalfe ont la dent dure. Au fond de lui, O'Brien aussi a ses raisons d'être mais se contente d'encaisser sans moufter. J'en profite pour glisser une réclamation personnelle car pas envie que le couple croque la pomme. J'apprécie leur bonne camaraderie actuelle et je trouve dommage de faire allusion aux troubles naissants et aux regrets du passé. Bof bof.
Pour moi, cette série est suffisamment haute en couleur et livrée dans son jus pour induire d'hypothétiques rapprochements amoureux. Je crains hélas que je prêche dans le vide et advienne que pourra ! Pour l'heure, le rythme de ce deuxième tome est tout en légèreté et avec vivacité. On se focalise sur d'étranges agissements survenant dans une maison de retraite... ce qui permettra de réunir Samson et son père. Le caractère joyeux des personnages de Fellside Court souffle un vent de fraîcheur à l'ambiance mystérieuse du roman. C'était un bon cru - très distrayant !

©2017 / 2018 Julia Chapman. Titre original : Date with Malice / Traduction française : Éditions Robert Laffont (P)2020 Lizzie

  • Lu par : Odile Cohen
  • Durée : 12 h 24
  • Une lecture audio très agréable par l'intonation, l'entrain et la vigueur d'ensemble ! Le format audio prouve de nouveau son efficacité. ☺

 

27/04/20

Écouter le noir, lu par Sophie Loubière & Stéphane Ronchewski

Écouter le noirLes nouvelles lues en format audio sont définitivement ma tasse de thé ! Au programme, nous avons des textes courts, qui vont à l'essentiel et qui nous plongent à chaque fois dans une ambiance où les compteurs sont remis à zéro, fermant aussi la porte à toute fioriture inutile. Pour trente minutes en moyenne, on se glisse dans une bulle et on oublie tout.

Pour ce recueil, les auteurs avaient reçu pour mot d'ordre de broder autour du thème : audition. Les auteurs en question - tous issus du roman à suspense ou du thriller - n'avaient plus qu'à se retrousser les manches pour nous embarquer dans une aventure frémissante. Tous ont d'ailleurs rempli leur contrat sans faillir. Bravo ! Les histoires sont assez variées, entre adultère rancunier, braquage en pleine déroute, weekend cauchemardesque, fête foraine diabolique, concerto possédé, éternel pacte satanique ou vengeance implacable... mais toutes sont sans détour. ♪♫ Noir c'est noir il n'y a plus d'espoir ♫♪

Bilan de ma lecture ? C'était franchement appétissant et distrayant à expérimenter. Un voyage en apnée où chacun s'exprime avec son style, son univers, ses obsessions. En bref, tous les coups sont permis et c'est vachement bon !

©2019 Belfond, un département Place des éditeurs (P)2020 Lizzie

Laissez-vous chuchoter à l'oreille, venez Écouter le noir.