21/03/12

“My life sucks pretty hard right now. So, yeah. I’m making jokes.”

IMG_6957  

J'étais excitée comme une puce avant de lire ce tome 3 ... et au final, je suis contente, un peu triste, un peu frustrée, mais pas surprise non plus.
J'ai bien aimé la première partie, qui avait la lourde et délicate charge d'assurer le passage de relais, et franchement l'auteur a bien géré son affaire : on retrouve Sophie, son humour, sa détermination et son flegme, elle doit rejoindre sa mère et se rend chez les Brannicks où d'étonnantes révélations l'attendent.
Et de nouveau l'histoire nous transporte vers d'autres lieux, je vais éviter d'en dévoiler trop, mais ça tourbillonne pas mal et ça nous réserve de belles surprises, parfois un peu crispantes, le climat est plus tendu, les enjeux ne sont plus l'innocence d'antan, et Sophie se voit investie d'une mission déterminante pour l'avenir des Prodigium.
Mais à longtemps chercher des solutions, à tâtonner dans le vide et le noir, à se poser des questions sur le comment et pourquoi, l'intrigue finit par tourner sur elle-même, tel un long statu-quo qui nous fait ronger notre frein, franchement je me demandais quand l'action allait démarrer !
C'est un peu le reproche que je ferai à ce dernier tome, l'activité est plus lente, même un peu plus cérébrale (sauf que j'avais déjà remarqué que c'était une manie de l'auteur), et donc tout se met en branle dans les 70 dernières pages, c'est un peu rapide, avouons-le, le défi final laisse un goût amer, et certaines solutions peuvent être jugées trop faciles.

Il n'en demeure pas moins que j'ai beaucoup apprécié cette lecture, qui boucle gentiment la série. Hex Hall se classe à jamais parmi mes meilleures séries de divertissement. Si l'intrigue peut paraître gentillette, la série est sauvée par le charisme de ses personnages, leur humour et leurs sarcasmes. C'est frais, léger, ça donne des petites palpitations et on passe vraiment un bon moment avec Sophie Mercer.
Je ne regrette pas un seul instant d'avoir découvert cette série, qui a toujours su remplir son office : distraire le lecteur !

Spell Bound (Hex Hall #3) - Rachel Hawkins
Published March 13th 2012 by Hyperion Book 

the_end 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


09/03/12

“Uh, my lord, I am not actually food. You do realize this, yes?”

“Please, Lord Maccon, use one of the cups. My delicate sensibilities.” 
The earl actually snorted. 
“My dear Miss Tarabotti, if you possessed any such things, you certainly have never shown them to me.” 

IMG_6905 IMG_6900 IMG_6901 IMG_6902 IMG_6903

Une adaptation quasi parfaite, idéale pour visualiser ce que la lecture nous faisait imaginer... C'est drôle, sexy et dynamique.
Il y a juste un petit truc qui me chiffonne : Alexia est limite trop belle ! :)

Soulless, the manga #1 by Gail Carriger - illustrated by Rem
Published March 2012 by Yen Press 

smileyc219

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14/02/12

Who needs a replica when you can see the real deal ?

IMG_6769

Phoebe débarque sur une petite île grecque qui abrite une académie réservée aux descendants des dieux, mais Phoebe est une 'nothos', une rien-du-tout, et ses camarades lui en font baver, comme Griffin Blake, son partenaire de l'équipe de cross. Toutefois Phoebe est une héroïne avec du caractère. Elle refuse qu'on lui marche sur les pieds et a trouvé le moyen de mettre la pression sur Griffin en acceptant de servir les basses intentions de sa charmante demi-soeur, Stella. Celle-ci voudrait que Griffin casse avec sa petite copine pour mieux le récupérer. Sans le savoir, Phoebe participe à ce mauvais plan... et refuse de s'avouer que le garçon lui plaît aussi. Phoebe a donc du pain sur la planche. Face à elle, Adara Spencer, sublime et impitoyable..
Finalement, Serfopoula réunit les mêmes critères en matière de comédie pour teenagers : l'académie rassemble son lot de pestes, de beaux gosses, de gens cool, de geeks et de sportifs, tout ça sous couvert des dieux. Malgré le cadre fantastique, les élèves ont interdiction de recourir à leurs pouvoirs, comme de lancer des foudres et provoquer des chutes.
La vie familiale de Phoebe prend aussi un nouvel essor, puisque sa mère a trouvé l'homme de sa vie et prévoit de se marier avec lui (Damian est un beau-père adorable !), de plus elle va apprendre les causes véritables du décès de son père et accuser un héritage étonnant.
Prévisible, mais sucré et léger comme de la chantilly, ce roman se savoure sans retenue. C'est adorable et drôle, plutôt caricatural dans le fond, mais Phoebe et Griffin offrent l'image d'un couple impétueux, qui passent aussi leur temps à s'échanger des répliques piquantes, ce qui fait beaucoup sourire.

Oh.My.Gods. by Tera Lynn Childs
Published May 2009 by Puffin 
Romance Writers of America RITA Award for Best First Book (2009) 

"Because I want to be with you so badly I don't care if you're screaming at me the whole time as long as I'm with you." ♥

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17/01/12

MiSSed CoNNectIOns

Découvert ce roman graphique, ou cet album, ou bien ce recueil de petites annonces illustrées : 

IMG_6598 IMG_6599 IMG_6600 IMG_6602 

Missed Connections est à la base un site où des inconnus adressent à d'autres inconnus des petites annonces suite à leur rencontre furtive, mais intuitive. Ce sont des petites bouteilles lancées à la mer. Sophie Blackall a découvert ce phénomène et s'est aussitôt passionnée pour toutes ces histoires, à tel point qu'elle a rassemblé les textes les plus drôles, les plus poignants, les plus poétiques dans un recueil, en y apportant sa touche personnelle, à savoir les illustrations. Le résultat est parfait ! Et le point commun entre toutes ces histoires, c'est le grand vide qu'elles laissent. Avec cette question imparable : et si ... ? Parce que nous restons là avec nos incertitudes, nos interrogations. Nous ne savons pas si les messages trouveront une réponse. C'est l'autre charme de la vie, après la rencontre et ce sentiment qui fait qu'un petit détail de rien du tout peut à jamais nous bouleverser, il y a aussi le fait de ne pas savoir. Et de vivre avec.
En somme, ce livre s'adresse à tous les amoureux des signaux de fumée, et des lettres écrites dans le sable.  

Missed Connections : Love, lost & found - Sophie Blackall
Published September 2011 by Workman Publishing Company, Inc. 
http://missedconnectionsny.blogspot.com/ 

http://www.deezer.com/music/track/

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

30/12/11

Getting weirder. But not in a bad way.

"What, no balloons?' Billi asked drily. 
'You want balloons, join the circus."

IMG_6533

A quinze ans seulement, Billi est la plus jeune des chevaliers de l'Ordre du Temple. Elle doit ce privilège à son papa, Arthur SanGreal, mais a sacrifié l'insouciance de sa jeunesse. Car en fait, tout ce qu'elle rêverait d'avoir, c'est une existence ordinaire, aller au lycée, sortir entre filles et avoir un petit copain, en gros ne plus laisser son père dicter sa vie ! 
Le sort en a décidé autrement, et Billi doit prendre les armes, se battre contre les forces du mal et protéger l'humanité en jouant les martyrs. Comme sa mère. C'est qu'on ne se marre pas du tout dans ce livre ! Et puis les évènements s'enchaînent, surtout dès le chapitre 14, et plus le temps de souffler, d'espérer, de croire qu'on va ingurgiter un petit bouquin sympa, avec des références historiques et religieuses bien brossées, pour porter une héroïne en crise et en quête identitaire. Bah naaaan. C'est plus dur, plus féroce et plus strict. Et puis c'est triiiiste, bon sang. C'est comme une grosse coulée d'amertume qui vous fond dessus. Bouh.
En gros, voilà une lecture qui change un peu de la donne actuelle. C'est très peu sentimental, cela propose des choses intéressantes, mais ça se cherche aussi. J'ai néanmoins eu l'avantage d'être surprise, parce que je ne m'attendais pas du tout à ça en entamant ce livre.

Devil's Kiss - Sarwat Chadda
Published May 2009 by Puffin 

LUENVOLu en VO - 51

- disponible en VF chez Pocket jeunesse (jolie couverture) : devilskiss

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


29/12/11

"What if I was the sexual equivalent of popcorn? Suitable for light snacking only?"

IMG_6531

Kaylee Cavanaugh n'est pas folle. Elle voit des ombres, cela survient sans crier gare et cela touche des personnes qui décèdent peu de temps après, et à chaque fois cela lui donne envie de hurler. Son entourage pense la calmer en la gavant de petites pilules, en pure perte. 
Et c'est là qu'intervient Nash Hudson, le beau gosse du lycée, celui qui collectionne les conquêtes sans rougir. Cette fois il a jeté son dévolu sur Kaylee, la nana la plus quelconque des alentours. C'est forcément une blague. Elle est tentée de se méfier de lui, pourtant il a été témoin d'une de ses crises inexplicables et cela ne semble pas l'effaroucher. Au contraire, Nash a un don pour l'apaiser. Il ira même plus loin en lui avouant qu'elle n'est pas la simple humaine qu'elle imaginait, c'est une bean sidhe, ou banshee (celle qui pleure les morts et chante pour sauver leur âme). 
Je crois au potentiel de cette série, même si je trouve que ce premier tome souffre de sa position de leader en livrant une intrigue étalée, liée au fait qu'il faut planter le décor et les personnages. Implicitement il y a des passages longuets opposés à une histoire d'amour trop fulgurante, à mon goût, c'est assez bizarre. (Nash semble surgir dans la vie de Kaylee comme un beau diable sortant de sa boîte, la demoiselle est naïve et en pleine découverte de sa particularité, je suppose qu'elle est aussi bêtement aveuglée par le sex-appeal du garçon, à la réputation qu'on nous décrit comme étant sulfureuse, huhuhu. Pour l'heure j'attends encore de voir, c'est mignon, un peu plat et chaste.) 
J'ai bien apprécié le climat flippant quant à savoir pourquoi des adolescentes tombent comme des mouches, sans raison valable, si ce n'est (et c'est bien évidemment une supposition de notre héroïne) qu'un Faucheur doit oeuvrer dans l'ombre en faisant preuve d'un zèle remarquable. C'est comme ça qu'on fait connaissance avec un certain Tod, Grim Reaper de son état, et écorché vif devant l'éternel. Nash aussi semble le connaître et manifeste un agacement prononcé en sa présence. (On comprend un peu pourquoi à la fin, mais tout n'est pas expliqué non plus !) 
En bref, j'imagine que l'auteur avait besoin de temps pour placer toutes ses cartes afin de nous offrir une suite qui prendra plus de hauteur. Pour l'heure, c'est bien mais pas transcendant, à voir sur la distance donc.

My Soul to Take (Soul Screamers #1) - Rachel Vincent
Published August 2009 by Harlequin 

LUENVOLu en VO - 50 (objectif atteint, pour moi !)

- disponible en VF en collection Darkiss : detoutemoname

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28/12/11

Old habits died hard. #2

RisesthenightSuite à la débandade survenue dans le tome précédent, Victoria s'est retirée du monde pendant un an, afin de revenir plus vindicative et déterminée à se venger. Les vampires semblent avoir déserté la capitale britannique, Max Pesaro ne donne plus signe de vie, et même Sebastian Vioget s'est évaporé dans la nature. C'est en renouant avec de vieilles connaissances que Victoria rencontre le célèbre Polidori, escorté par un garde du corps qui fait naître un trouble grandissant chez notre chasseuse de vampires. ^-^
Et l'action s'enchaîne, puisqu'il faut partir en Italie pour mener une enquête plus approfondie concernant l'organisme secret nommé Tutela. Sur place, une surprise de taille attend Victoria : Max est bel et bien vivant, mais a trahi son clan. 
L'héritière des Gardella va devoir livrer une bataille plus féroce, dans un milieu qui lui paraîtra encore plus fourbe et dangereux. Heureusement qu'elle a gagné en maturité et en force, la jouvencelle du début est aux oubliettes, c'est en femme maîtresse d'elle-même, de ses choix souvent intempestifs et de ses décisions radicales, que Victoria se présente désormais. 
Ce tome 2 fait également la part belle au personnage de Sebastian, qu'on ne cerne pas très bien, sauf qu'il est séducteur et sarcastique, sans oublier qu'il ne laisse pas totalement indifférent notre chère Victoria. Gniiii... La faucheuse a pourtant bien du souci à se faire, Sebastian n'est pas digne de confiance, on le sait, elle aussi, et d'ailleurs on va découvrir une partie de son secret au cours de l'histoire, ce qui risque de chiffonner nos petites supputations de base. Hanlala, c'est plus qu'excitant ce qui nous tombe sur la pomme, croyez-moi. 
Finalement, c'est ce qui me plaît dans cette série - l'intrigue n'est peut-être pas foncièrement originale et aurait tendance à se répéter (sur le principe qu'à chaque fois il faut sauver un objet sacré des mains de l'ennemi), mais cela reste incroyablement divertissant et plaisant à lire. La recette est simple : on trouve du badinage amoureux, de l'action et du suspense. De plus, l'auteur n'hésite pas à zigouiller des acteurs importants à l'histoire, ce qui donne forcément envie de vouloir lire la suite, le principe est vicieux mais efficace. En bref, il me semble que cette série a enfin trouvé son rythme de croisière, ce qui me convient parfaitement. 
Série bouclée en 5 tomes.

Rises the Night (The Gardella Vampire Chronicles #2) - Colleen Gleason
Published June 2007 by Signet  

LUENVOLu en VO - 49

- disponible en VF chez City éditions : gardella2

27/12/11

“Sometimes life doesn't allow us to be free to fly wherever we'd like.”

"Vi?" Jag's soft voice called from the other room. I'd been soaking so long, the water in the tub was cold. I stepped out, careful not to get the book wet, and wrapped a towel around myself. 
"In here," I whispered. He had switched the lamp on and was rubbing his eyes when I came into the bedroom. 
"Hey." 
I slipped the book back onto the table next to his bed. "I didn't get it wet." 
"Not. That." His eyes raked over my only-towel-covered body with a hungry expression. 
"Knock it off." I pulled the towel tighter and returned to the bathroom. He followed me, putting his hand on the door before I could close it. I looked anywhere but at him. Lying fully clothed in bed with him was bad enough. 
I couldn't help it when I drank him in, starting at his feet and slowly creeping up to his neck, past his chin, lips, nose to his eyes. When I finally reached them, my heart clutched almost painfully. I swallowed hard and cleared my throat, playing with the end of my towel. 
"Vi, babe-" 
"Don't talk like that," I said. 
He smiled his Jag-winner. I took a shuddering breath and tried to focus. "Don't smile like that either. It's not fair." 
"Okay, then. Let's talk about being fair." He carefully wove his fingers through mine. The way he studied the ground was adorable. He took a few slow steps back into the bedroom, pulling me with him. 
"Jag-"

IMG_6196

Punie pour avoir été surprise dans un parc, alors qu'elle se baladait avec un garçon, Violet est conduite dans une cellule où un autre type poireaute depuis des lustres. Il s'appelle Jag Barque, c'est un vrai bad boy et il se moque bien des conséquences de ses actes. Il veut dénoncer le contrôle exercé par certaines puissances invisibles, réveiller les esprits endormis, d'où la forte connivence qui se crée entre lui et Violet. La jeune fille est également une rebelle, elle n'a jamais pardonné la disparition de son père puis la mort de sa soeur aînée. Depuis, elle est déchaînée et fait tout le contraire de ce qu'on attend d'elle. Forcément, quand Jag et Violet se rencontrent, ça fait des étincelles. Ils se découvrent, ils se plaisent mais ont un combat à mener. En même temps, Violet est confrontée à son passé et à ses secrets. Et implicitement elle est tenue prisonnière face à des choix qui seront lourds de conséquences.

Voilà un roman que je jugerai bien généreusement, puisqu'effectivement la lecture ne s'est pas fait sans heurt. Alors que l'intrigue promet monts et merveilles, au point de nous servir son lot d'actions et de péripéties plus d'une fois stupéfiantes, elle n'est pas non plus avare en détails confus et confondants. A dire vrai, l'ensemble peut paraître brouillon et on croirait que nos deux chéris, Vi et Jag, pédalent de temps en temps dans la semoule. Il faut bien cette fabuleuse alchimie entre eux pour adoucir nos sursauts récaltitrants, parce que, très franchement, ils forment un couple passionnel aux réparties suscitant souvent des gloussement de dinde ! Bah oui, je suis comme ça. ;) Et quand la fin décide de s'y mettre à son tour, ça vous met bien évidemment la tête à l'envers. 

Possession - Elana Johnson
Published June 2011 by Simon & Schuster

LUENVOLu en VO - 48

Un roman à découvrir en VO, car l'édition française propose une construction bancale et inexacte, laissant une impression fade, ce qui est dommageable pour l'histoire en elle-même.

23/12/11

Kinda funny, kinda gross, and more than kinda messy.

IMG_6194

J'ai finalement renoué plus vite avec Zoey et ses camarades de la Maison de la Nuit, et bien m'en a pris parce que j'ai fortement apprécié ce troisième volume ! Et pourtant, Zoey fait tout pour agacer son monde. Ses atermoiements sentimentaux occupent toujours une grande partie de l'intrigue, entre Heath, Erik et Loren, la pauvre ne sait plus où donner de la tête. C'est simple, elle aime ses trois petits copains et ne peut (veut ?) pas choisir. Dans le fond, elle se sent flattée d'être leur élue et s'invente des prétextes bidons pour justifier ses agissements en papillonnant de l'un à l'autre sans comprendre que son attitude choque. 
Bref, le sort de Stevie Ray lui tient heureusement toujours à coeur. Pour la sauver, Zoey est prête à tout. Et pour l'occasion, elle se rapproche d'Aphrodite. La peste de service ! On a beau dire, elle a tout de même plus de chien. Son personnage évolue dans le bon sens, souvent elle m'a surprise en bien et m'a également fait sourire ! 
Autre chose aussi, le lien entre Neferet et Zoey commence enfin à se détendre. Les masques vont tomber. Des vampires sont sauvagement attaqués - par la faute des cinglés de la Foi ? Le conflit grogne et prend de l'ampleur. Définitivement ce tome prend un tournant plus sombre et captivant afin de préparer la suite des aventures avec ingénuosité. Et un peu de piquant aussi ! 
J'aime de plus en plus cette série, je pense qu'il faut mettre de côté la personnalité volage de Zoey (dommage, c'est l'héroïne), car le reste (histoire + univers) est juste parfait ! C'est très prenant, aussi efficace qu'une série tv. Désormais, de plus en plus de nouvelles données vont entrer en scène, ça va chambouler les cartes déjà en place, c'est sûr, et je m'en réjouis d'avance !

The House of Night #3 Chosen - P.C. Cast & Kristin Cast
Published March 2008 by St. Martin's Griffin 

LUENVOLu en VO - 47

"She's easy to lead around, a shiny present here, a pretty compliment there, and you have true love and a popped cherry sacrificed to the god of deception and hormones. Young girls are so ridiculous--so predictably easy."

- Disponible en VF chez Pocket jeunesse choisie

Posté par clarabel76 à 16:15:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22/12/11

“When Rome burned, the emperor's cats still expected to be fed on time”

“My name is October Christine Daye; I live in a city by the sea where the fog paints the early morning, parking is more precious than gold, and Kelpies wait for the unwary on street corners. Neither of the worlds I live in is quite mine, but no one can take them away from me. I did what had to be done, and I think I may finally be starting to understand what's important. It's all about finding the way home, wherever that is. I plan on finding out. 
I have time.” 

IMG_6171

October Daye menait une existence simple et heureuse : elle avait un mari, une petite fille, un job de détective. Son seul secret : c'est une Changeling. Au cours d'une mission pour son suzerain, Sylvester, dont Toby doit retrouver l'épouse et la fille, elle tombe entre les mains de ses ennemis et subit une terrible sanction puisque la voilà transformée en poisson, coincée dans une mare. Quatorze années vont passer sans pouvoir briser le sort. 
Le retour à la vie "normale" a donc un goût amer. October veut qu'on l'oublie, elle bosse de nuit, dort le jour et attend le moment où sa fille acceptera de la revoir. Malheureusement, son passé la rattrape alors qu'elle reçoit le coup de fil d'une vieille connaissance, lady Evening Winterrose, comtesse du fief de Goldengreen. Celle-ci est sauvagement agressée, et avant de mourir, lie par une malédiction October afin de l'obliger à démasquer le coupable de son meurtre. 
Commence une enquête pénible et imprégnée de mensonges. October doit renouer avec "les siens", ceux auprès de qui elle ne s'était jamais sentie à sa place, ceux pour qui elle a tout sacrifié et ceux qui n'ont pas hésité à la trahir. Toby n'a plus le choix, elle reprend contact avec l'univers faerique, les illusions brisées en poche. 
L'atmosphère est particulièrement sombre et oppressante. L'héroïne elle-même est une femme désabusée, tellement résignée sur ce qui l'attend, il faut dire aussi que tout ce qui l'entoure n'est que poudre aux yeux. Le milieu est cruel, indigne de confiance, ce n'est pas nouveau. Du coup, Toby traite son enquête avec un certain écoeurement (comme on la comprend !) mais ce n'est pas sans conséquence sur l'impression donnée au lecteur. Ce n'est pas gai du tout, mais ça ne me dérange pas, et puis l'action est lente, pas de problème non plus. 
En fait, le gros enjeu de ce roman était de placer tous les pions sur l'échiquier, de planter le décor et les personnages. Résultat, on apprend beaucoup, on découvre et on attend. A partir de là, je pense que cela sera du pain bénit pour la suite. Plus besoin de tergiverser, le train est maintenant en marche, il faudra développer ce qu'on nous laisse entrevoir dans ce tome 1. Et croyez-moi, il y a vraiment de bonnes choses ! Espérons que mes espoirs ne seront pas déçus.

Rosemary and rue (an October Daye novel) - Seanan McGuire
Published September 2009 by DAW BOOKS Inc. 

“There weren’t any fairy tales in the streets around me. If there was ever a 
Cinderella, her glass slippers shattered under her weight and she limped home bleeding from the ball.” 

LUENVOLu en VO - 46

 

DISPONIBLE EN VF CHEZ PYGMALION October-Daye-11