03/01/22

L'amour ne tient qu'à un fil (de tweed), par Lucy Score

L'amour ne tient qu'à un fil (de tweed)Le titre et la couverture sont un peu à côté de la plaque. Toutefois, j'ai été agréablement surprise par cette trouvaille. Il s'agit d'une romance sexy mais une romance drôle aussi !

C'est l'histoire d'un couple qui se déteste et qui se tourne autour en entretenant le chaud et le froid pendant longtemps. Dès leur première rencontre, l'hostilité entre Ally Morales et Dominic Russo est consommée. Pourtant, ces deux-là vont devoir se maîtriser car la jeune femme vient de décrocher un contrat dans le journal où il est directeur artistique. Fidèle à lui-même, Dominic va se montrer intraitable pour la pousser vers la sortie. Malgré tout, Ally résiste. En plus d'être combative et fière, elle a terriblement besoin d'argent (pour les soins de son papa). Imaginez donc le tableau : lui, grincheux et ignoble. Elle, d'une fraîcheur rayonnante. Le tableau prend feu. Leurs corps s'attirent, leurs pensées dérivent et les mots fusent.

Qu'est-ce qu'ils m'ont bien plu ! Leur histoire va s'installer doucement, tout en étant volcanique et passionnée. Haha. C'était plutôt cool à suivre. Monsieur est décrit comme un Darcy (fou de désir qu'il juge indigne). Ses déclarations, ou ses intentions, sont toutes inqualifiables. D'ailleurs, je m'interroge encore s'il est juste canon et irrésistible, ou si son attitude est trop abusive et impardonnable. Mmm. Fichu bagage émotionnel. Il est également question d'éthique et de séduction dans notre société post #MeToo. Et Dominic a du pain sur la planche...

La lecture a donc été un chouette rendez-vous : c'était épicé, cocasse et très cliché. J'ai tantôt gloussé et soupiré. Plaisir coupable assumé. Et un très bon moment passé !

©2021 Prisma Media (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Eva MeninAbel Goehrs
  • Durée : 15 h 
  • L'audio est sympa, les voix se conjuguent bien même si je ne suis pas fan du féminin qui se fait passer pour du masculin, et inversement...

⭐⭐⭐⭐