20/11/19

Qui a une taille de guêpe (Hamish Macbeth 4), de M.C. Beaton

Qui a une taille de guêpeÇa se confirme : c'est de mieux en mieux !
Les enquêtes de Hamish Macbeth m'inspirent cocooning, ambiance vintage et dépaysement dans la campagne écossaise. C'est une lecture 100% confort et conduite en toute bonhomie avec en figure de proue notre sympathique policier (nonchalant et désintéressé de sa carrière). Lui se plaît dans son village de Lochdubh (on se souvient de son exil contraint et forcé dans Qui s'y frotte s'y pique). Il aime sa petite vie tranquille, auprès de son chien et de ses moutons. Et pas loin de la ravissante Priscilla Halburton-Smythe.

Dans ce nouvel épisode, un couple venu s'installer dans une vieille bicoque fait déjà beaucoup jaser car l'épouse, intrusive et insolente, s'attire de moins en moins la sympathie des gens. À l'exception des ménagères qui périssent d'ennui, la population a vite fait de fuir Trixie Thomas sans demander son reste ! Et puis... le drame, encore.
Hamish Macbeth sent l'appel du crime et y répond en retoquant posément le médecin (dont les conclusions vont susciter la suspicion). Humm... C'est fort sympathique à lire, tout ça. J'aime de plus en plus cette série qui est fraîche et distrayante. Il y a aussi un fil rouge concernant l'amourette entre Hamish et Priscilla... de quoi devenir chèvre ! Mais c'est assez cocasse et moins fastidieux que le problème entre Agatha Raisin et James Lacey.
#vaderetrosatan

©2019 Albin Michel (P)2019 Audible Studios

La performance de François Delaive me sied davantage ! Miracle. C'est plus tolérable à écouter, moins de voix crispantes pour ridiculiser les personnages féminins. Ce n'était plus possible... donc on dit merci !

 


08/11/19

Un Noël presque parfait (Agatha Raisin enquête #18), de M. C. Beaton

Un Noël presque parfaitCe roman voit l'arrivée d'une nouvelle recrue : Toni Gilmour, blonde, les yeux bleus, des cils clairs et un visage harmonieux. La jeune fille vient de décrocher le poste de stagiaire pour seconder Agatha Raisin à retrouver les chiens et chats perdus.
Car notre Agatha est lasse et s'ennuie fermement - James Lacey est en vadrouille, ouf ! Pourquoi ne pas organiser un réveillon exceptionnel en invitant tous ses amis ? Oui, oui... elle récidive, après une expérience mémorable (rappelez-vous dans Bal fatal).
En attendant (nous sommes au mois d'octobre), Agatha accepte de rendre visite à une vieille excentrique qui prétend être en danger. Mrs Tamworthy a rassemblé toute sa famille pour son anniversaire et compte sur la détective pour sentir le traître qui souhaite la zigouiller.
L'affaire va s'embrouiller. Ses complices défilent (Charles et Roy sont dans la place). Finalement c'est sa nouvelle assistante qui va se montrer efficace et intuitive. Agatha sent la moutarde lui monter au nez... mais pour quelle raison, vous demandez-vous ?
Certes, au bout de 18 tomes, on connaît la chanson : Agatha Raisin a le crime dans la peau et dénoue les enquêtes sans aucune délicatesse et avec beaucoup de chance. Là où on voit une évolution, c'est dans son regard sur son âge et le temps qui passe (soupirs). Agatha ne court plus après tous les spécimens masculins qui pointent dans son radar. Et puis - surtout - Agatha fait enfin preuve d'une grande lucidité concernant James Lacey.
Oui, oui. Préparez-vous : danse de la joie ou crise de nerfs. Moi, je dis ça...

description

 

©2019 Albin Michel (P)2019 Audible Studios

 

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07/11/19

Qui s'y frotte s'y pique (Hamish Macbeth 3), de M. C. Beaton

Qui s'y frotte, s'y pique Hamish MacbethHamish Macbeth doit remplacer un collègue durant trois mois dans la désolante petite ville de Cnothan. Une décision imposée par son supérieur et qu'il digère très mal. Il remarque d'ailleurs que l'ambiance y est délétère et peu hospitalière. Son nouveau chef est irascible. On le fait tourner en bourrique à propos d'une histoire de sorcières et de squelette... Bref. Hamish Macbeth file un mauvais coton. Seule sa rencontre avec une charmante artiste peintre pourrait parvenir à chasser ses idées noires. Ça et un nouveau crime ! ... Car là où Hamish passe, un individu trépasse.
On y est !!! Cette série poursuit son bonhomme de chemin et s'enrichit pour le mieux. L'intrigue se révèle délicieusement cocasse et saugrenue (ah... cette anecdote sur les homards !). Hamish s'empêtre dans des ruminations qui font sourire (demande en mariage ou pas ?). Autour de lui, c'est le festival des mauvaises langues. Adieu Lochdubh, on s'expatrie vers des terres plus hostiles mais les décors font toujours rêver. Et on apprend aussi qu'en Écosse, on entre toujours par la cuisine et seulement par la porte principale pour les grandes occasions ou pour un cercueil !
Suis définitivement conquise par cette série pleine de charme. Coté intrigue, je n'avais pas deviné le coupable... ou peut-être ne m'étais-je pas pleinement impliquée pour le découvrir tant j'étais séduite par ce qu'il se passait autour !
Même la performance audio ne m'a pas fait grincer des dents. On progresse. C'est bien !

©2019 Albin Michel (P)2019 Audible Studios

« En cette fin du mois de janvier, le nord de l'Écosse était encore accablé par une obscurité quasi permanente : un soleil bas et maussade faisait son apparition vers neuf heures du matin pour s'éclipser dès le début de l'après-midi. La terre brune des champs était jonchée de broussailles, la lande désolée se transformait en un marécage lugubre, et des écharpes de brume spectrales s'accrochaient aux flancs des hautes montagnes. »

 

Résultat de recherche d'images pour "mois celte 2019" Résultat de recherche d'images pour "mois celte 2019" Résultat de recherche d'images pour "mois celte 2019"

Mois Celte 2019 chez Cryssilda

 

12/09/19

Qui va à la chasse (Hamish Macbeth 2), de M. C. Beaton

On ne risque pas de connaître quelques nuits blanches avec Hamish Macbeth ! C'est le genre de roman policier suranné qu'on lit pour se consoler du retour de la grisaille. On n'est pas loin du cliché en recommandant une théière chaude et un plaid à moumoute pour entamer sa lecture.

Qui va à la chasse

L'histoire nous invite dans le château de la famille Halburton-Smythe (rappelez-vous de Priscilla qui fait battre le cœur de notre grand échalas à la chevelure flamboyante). La demoiselle ramène de Londres le dramaturge en vogue - également son fiancé attitré - que les invités de ses parents sont impatients de rencontrer. Mais la soirée est polluée par les remarques déplaisantes d'un affreux goujat. Comme d'habitude, cet individu est retrouvé mort. Et les suspects ne manquent pas. Même s'il est écarté de l'enquête, Hamish Macbeth continue de fouiller la lande pour apporter la preuve du crime parfait. En effet, la police a d'abord conclu au banal accident de chasse. Que nenni. Notre écossais a de la suite dans les idées et trace son chemin en vagabondant ci et là, en ressassant les discussions entendues, en téléphonant à son cousin journaliste ou en toquant à la porte d'une vieille tante pour cerner la personnalité du défunt.

Il oublie ainsi ses déboires sentimentaux en sachant la jolie Priscilla inaccessible et prisonnière de son rang. Sa relation avec Henry est d'ailleurs un vrai casse-tête (... et je n'étais pas loin de penser à Sidney Chambers et Amanda). En tout cas c'est tout aussi élégant et poudré, baignant hors du temps, conduit sans esbroufe et avec un grand classicisme. Je n'avais pas deviné le dénouement - après tout je considère que cette série se lit surtout pour son emballage, moins pour son suspense qui n'est pas franchement insoutenable ! Ça manque encore de piquant, ceci dit...

©1987 / 2019 M.C. Beaton / Albin Michel. Traduit de l'anglais par Marina Boraso (P)2019 Audible Studios

Par contre, je ne suis pas contente... mais vraiment pas contente... de la lecture faite par François Delaive concernant les voix féminines - c'est à pleurer de rire ! Franchement ridicule. Il me semble avoir sursauté quand j'ai entendu l'une d'elles dans les cinq premières minutes. Je n'en revenais pas. C'est une blague ou quoi ? En tout cas, on se moque du monde. Revoyez votre copie, faites simple - la narration est par ailleurs agréable et fluide - donc quel intérêt de singer les dames du roman.. C'est insupportable !

 

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31/07/19

Qui prend la mouche (Hamish Macbeth 1), de M. C. Beaton

Qui prend la moucheAprès une Agatha Raisin pittoresque, nous rencontrons un Hamish Macbeth particulièrement affable et a priori benêt. Mais qu'on ne se trompe pas sur l'énergumène dont la patience et la logique sont hautement plus ciselées que les apparences laisseraient supposer... Quiconque croise ce policier débonnaire au détour d'un loch ou dans la verte campagne écossaise aurait tout lieu de conclure qu'il serait vain de lui confier une enquête. L'homme n'est pas antipathique mais assez intrusif dans la vie des gens. Les stagiaires du séjour de pêche organisé par les Cartwright en font d'ailleurs l'expérience et anticipent souvent la petite collation dès qu'il s'approche nonchalamment de leur groupe. Eux aussi ont tendance à sous-estimer ses talents de fin limier, et pourtant... Quand le crime est commis, tous ont néanmoins le profil idéal pour être le coupable et ne perçoivent plus alors l'ingérence de Macbeth dans leurs petites affaires de manière aussi complaisante.

OK l'intrigue policière est pauvrette mais ce n'est clairement pas ce qu'on attend des livres de M.C. Beaton. J'ai vite pris mon parti de découvrir ses romans pour leur ambiance et la brochette de personnages insolites qu'ils ont tendance à proposer. Rien que pour ça, le voyage vaut le coup d'œil !

Le dénouement se déroule en clin d'œil à Agatha Christie même si la démonstration est moins grandiloquente et beaucoup plus expéditive car l'auteure n'a vraiment pas pris le temps de peaufiner son intrigue. Hop hop hop les faits sont exposés, les indices dévoilés, les dés lancés, les masques envolés. Et le rideau tombe aussi. 
Fin de la représentation.

Une petite lecture sympathique... certes pas révolutionnaire et moins piquante que la série Agatha Raisin. Toutefois je suis séduite par l'esprit vintage et pantouflard de cette échappée écossaise. Affaire à suivre dans Qui va à la chasse !

©2019 Albin Michel. Traduit de l’anglais par Karine Guerre (P)2019 Audible Studios

 

Vous aimez Agatha Raisin ? Vous allez adorer Hamish Macbeth ! Comme sa grande sœur Agatha, cet Hercule Poirot à la sauce écossaise entraîne le lecteur dans des aventures totalement déjantées sorties tout droit de l'imagination de M.C Beaton. Avec, en prime, le charme des lochs, des highlanders mystérieux et des châteaux hantés. Attention, fantômes !

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


11/06/19

Cache-cache à l'hôtel (Agatha Raisin #17), de M. C. Beaton

Cache-cache à l'hôtel Agatha Raisin 17Dans ce 17ème épisode, on s'intéresse moins à l'enquête criminelle (une sombre histoire de meurtres en série dans un hôtel défraîchi du bord de mer) mais davantage aux déboires sentimentaux de notre chère Agatha !

Comment va-t-elle gérer le retour de James ? Va-t-elle retomber dans son obsession ? Ou aura-t-elle retenu la leçon en se montrant forte et détachée ? Parviendra-t-elle à déstabiliser son ex et le pousser hors de son piédestal... lui qui a coutume de régner sur sa cour d'admiratrices sans lever le petit doigt. Le suspense est à son comble. 

Humour, dérision, cavalcades et supercheries... du bon Raisin, comme toujours ! Notre chère Agatha va se montrer digne et sans équivoque ! Fidèle à sa réputation.

description

Son public applaudit à tout rompre. 

Lu par la talentueuse Françoise Carrière qui surjoue le caractère ronchon de notre anglaise fétiche. 
En bref, on est fan ou on passe son chemin.

©2019 Albin Michel (P)2019 Audible Studios

28/03/19

Jamais deux sans trois (Agatha Raisin enquête 16) de M. C. Beaton

Jamais deux sans trois AudiblePour sauver son agence qui bat de l'aile, Agatha accepte de s'immiscer dans l'intimité du couple Smedley : un mari veut espionner sa femme trop parfaite. Tout de suite, Agatha Raisin prend en grippe l'individu mais se ressaisit en agissant en digne professionnelle qui se respecte et traque ladite épouse avec son nouveau photographe. Mrs Smedley mène cependant une vie tout à fait ordinaire - une vraie sainte à qui l'on donnerait le bon dieu sans confession. Trop beau pour être honnête ? Mrs Raisin fait appel à son bon sens. À côté de ça, Agatha enquête sur la disparition d'une adolescente après une virée en discothèque. Ses copines sont des bêcheuses, totalement ignorantes et d'aucun secours, sauf qu'en fouillant bien cette histoire va dépasser leurs espérances. Et notre tandem va s'en mordre les doigts.

Comme souvent lorsque notre héroïne soupire d'ennui, un meurtre sonne à sa porte ! Ding Dong. Salut Agatha, c'est l'heure du crime. Arme-toi de ton flegme légendaire car les rebondissements vont te donner le tournis. Si l'histoire n'est sans doute pas transcendante - les adolescentes sont horribles - trop de clichés et de lourdeur ci et là, le final pourrait bien vous en boucher un coin. Je dis ça... Mais c'est juste pas possible de nous lâcher un sourire aussi innocent après tant de haine ! Bref. On retient vite la date du 29 mai pour la suite des réjouissances. En attendant, une nouvelle série de MC Beaton arrive fin avril introduisant le policier écossais Hamish Mcbeth - dont Albin Michel propose un extrait ICI.

Toujours sympa à écouter en livre audio. François Carrière donne du bonheur à nos oreilles. Son incarnation d'Agatha Raisin nous imprègne : elles sont toutes deux indissociables.

 

©2019 Albin Michel. Traduit par Béatrice Taupeau (P)2019 Audible Studios

 

05/03/19

Bal fatal (Agatha Raisin enquête 15), de M. C. Beaton

Bal fatalAgatha Raisin vient enfin de sauter le pas en ouvrant son agence de détectives privés. Elle a embauché sa voisine, Mrs Comfrey, comme assistante. Et déjà les premières affaires viennent remplir leurs journées, même si ce sont des demandes pour retrouver un animal perdu ou une voiture volée.
La roue tourne quand une riche divorcée évoque les menaces de mort dont sa fille est la cible. Celle-ci doit prochainement se fiancer et il ne faudrait pas que la cérémonie vire au cauchemar. Agatha accourt avec ses gros sabots et déclenche une véritable émeute !
Mais le pire est écarté... du moins, il semblerait que notre détective concentre désormais toute la haine et la rancœur d'un assassin en puissance. Tentative d'empoisonnement, agression ou intimidation deviennent son lot quotidien. Ses amis vont et viennent, bougonnant contre Agatha, sans cesse par monts et par vaux pour résoudre ses enquêtes. Un grand repas de Noël ne sera pas de trop pour réconcilier tout ce petit monde.
Eh bien, i
l y a du rythme et de la folie dans cette histoire ! Agatha Raisin continue de mener sa barque en employant sa matière grise et son bagou au service d'une clientèle en détresse. Certes, les habitants de Carsely lui reprochent d'attirer le crime et le chaos dans leur village. De plus, il ne fait pas bon vivre dans Lilac Lane. L'ancien cottage de James Lacey voit désormais défiler les locataires et les affinités ne sont pas toujours de mise avec notre chère Agatha.
Mais que cette lecture est drôle et avenante ! Mention spéciale pour le personnage d'Emma Comfrey et le majordome Gustav. Sinon, avec son héroïne aussi extravagante, la série assure le show et nous régale de péripéties mouvementées et néanmoins loufoques. C'est absolument irrésistible, lu avec entrain et volubilité par Françoise Carrière - un autre bonus à ce rendez-vous incontournable.

©2019 Albin Michel (P)2019 Audible Studios

 

Posté par clarabel76 à 13:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14/12/18

Gare aux fantômes : qui vivra verra ! (Agatha Raisin enquête 14), de M. C. Beaton

Agatha Raisin enquête Gare aux fantomes

Il y a encore du remue-ménage dans la vie d'Agatha Raisin. Ayant eu vent de ses talents d'enquêtrice, son nouveau voisin, Paul Chatterton, la convie chez une vieille dame acariâtre qui prétend que son manoir est hanté. La police a fait peu de cas de son affaire et ses voisins sont tous d'avis que c'est une vieille peau détestable. Agatha et Paul sont également reçus comme des malpropres et estiment qu'ils ont tout à gagner de retirer leurs billes avant le massacre. Dommage pour Agatha qui commençait à trouver excitant de passer du temps avec son nouvel ami...
Je vous vois venir, mais rassurez-vous, point de béguin à l'horizon. L'homme est marié, même si son épouse est absente. Et Agatha Raisin est vaccinée contre les peines de cœur. D'ailleurs, j'étais juste en train de songer à Charles Fraith que... tadam... le voici le voilà dans toute sa superbe. Le tandem qu'Agatha et lui forment figure parmi les plus attachants et improbables !
Mais revenons à notre intrigue : quid des fantômes chez l'horrible Witherspoon ? Sont-ce des affabulations d'une grand-mère esseulée et désireuse d'attirer l'attention ? Roulement de tambours. Et nouveau crime en perspective. On soupire d'aise à retrouver l'énergie positive d'Agatha Raisin. Même si la tournure de l'intrigue ne surprend plus, on apprécie énormément l'humour et les paysages anglais de ce rendez-vous incontournable. Je regrette un peu le personnage de John Armitage, au profit de ce Paul Chatterton, dont le rôle demeure encore très ambivalent (on apprend à se méfier aussi). L'enquête criminelle est également plus décousue, avec moins de substance croquante, par contre elle se conclut sur une perspective hautement réjouissante. À suivre, donc, très prochainement... et plus précisément fin février 2019 !
Bravo aussi à Françoise Carrière dont l'interprétation pleine de verve donne du piquant à cette lecture : sa participation est essentielle au succès de la série. Je ne cesse de le répéter.

©2003 / 2018 M.C. Beaton / Éditions Albin Michel. Traduit par Clarisse Laurent. Titre VO : Agatha Raisin and the Haunted House

(P)2018 Audible Studios

Résultat de recherche d'images pour "agatha raisin gif"

 

08/11/18

Chantage au presbytère (Agatha Raisin enquête 13), de M. C. Beaton

Chantage au presbytère Agatha Raisin 13

Chaaaaleur dans le village de Carsely : le nouveau vicaire fait sensation ! Il faut dire que Tristan Delon est particulièrement sexy. Toutes les femmes sont folles de lui. Et pourtant sous la façade du gendre idéal, le type se révèle odieusement arriviste. Couic, le bellâtre est assassiné dans le salon du pasteur, faisant de ce cher Alf Bloxby le principal suspect aux yeux de la police.
Son épouse (et amie proche d'Agatha Raisin) la supplie de leur venir en aide. Une aubaine pour notre héroïne, grande amatrice d'intrigues à résoudre, et qui justement soupirait d'ennui dans son cottage, sans nouvelles de James Lacey, de Charles Fraith ou de Roy Silver. Son nouvel acolyte se nomme John Armitage, un écrivain séduisant, qui ne la laisse pas insensible... sauf que Agatha a également appris de ses erreurs passées !
Au commencement de ma lecture, j'ai sans doute trouvé qu'il y avait une grande similitude avec l'histoire du vétérinaire (cf. Tome 2 : Remède de cheval). Ce sont en effet toujours les mêmes ficelles, les mêmes situations incongrues qui alimentent le quotidien d'Agatha Raisin. Les personnages sont tous interchangeables, Tristan Delon, Paul Bladen, James Lacey, John Armitage... bref, c'est de bonne guerre, du moment que l'humour est sauf, tout va bien !
Cette série de MC Beaton est du divertissement pur et dur. Je suis bonne cliente, car elle me fait passer un bon moment. Et la version audio, lue par Françoise Carrière, est également réjouissante ! Rendez-vous est d'ailleurs pris pour fin novembre et la parution du 14ème tome : Gare aux fantômes !

©2018 Albin Michel. Traduction de Françoise du Sorbier (P)2018 Audible Studios