11/01/21

Gare aux empoisonneuses (Agatha Raisin enquête #24), de M. C. Beaton

Gare aux empoisonneuses Agatha Raisin enquête 24Agatha est appelée pour résoudre le meurtre d'une mégère dans un village voisin. Celle-ci était tellement détestée qu'on ne compte plus le nombre de potentiels suspects. Mais le pasteur voudrait mettre un terme à ce climat délétère qui rend les uns et les autres méfiants et grincheux. Malheureusement Agatha ne se sent pas du tout à l'aise dans cette affaire et risque sa peau en fourrant son nez dans leur intimité. Elle ne se fait donc pas prier pour se tailler vite fait après une énième tentative d'intimidation.

Le rythme est plutôt soutenu pendant une grande partie de l'enquête. Sauf dans le dernier quart d'heure qui voit l'apparition d'une sorcière avec sa soif de vengeance. Euh ? MC Beaton a fumé la moquette, dirai-je. J'ai également la sensation de retrouver des passages déjà lus ou qui me rappelaient d'autres romans. OK, c'est encore et toujours la même rengaine. Une histoire banale et entendue. Le dénouement revient de loin ou emprunte un chemin tortueux pour nous enfumer. Je ne suis pas sûre que l'option prise soit la bonne non plus.

Sinon on retrouve le petite monde d'Agatha Raisin et on soupire à juste titre après James, on vénère Charles et on peste contre Roy, on regrette Bill et on râle après Toni. MC Beaton est charmante mais ne se foule plus du tout pour nous surprendre. Au bout d'une vingtaine de tomes, c'est lassant.

C'est finalement le format audio qui me tire de l'ennui car j'aime suivre la série par ce biais très distrayant et franchement cocasse. La comédienne est géniale.

©2020 Albin Michel (P)2020 Audible Studios

Personne ne peut rester indifférent au charme de Gloria French, une veuve londonienne au rire sonore et aux joues bien roses ! Les habitants des Cotswold ont accueilli avec joie cette dame toujours prête à rendre service et à lever des fonds pour l'église. Même si sa fâcheuse manie d'emprunter des choses à ses voisins, sans jamais les rendre, en irrite plus d'un...

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


26/11/20

Rira bien qui rira le dernier (Hamish Macbeth #7), de M. C. Beaton

Rira bien qui rira le dernier Hamish Macbeth 7Une réunion familiale qui vire à la soupe à la grimace ? Rendez-vous chez les Trent qui s'attendaient à se recueillir auprès d'un vieil homme mourant et qui réalisent trop tard avoir été les dindons de la farce. Encore une fois. Andrew Trent est en effet connu pour ses vilaines blagues, sauf qu'elles ne font rire personne. Ses proches n'en peuvent plus. Surtout qu'ils s'imaginaient assister à son trépas puis à la lecture du testament. Bref. Cette déconfiture vient plomber tous les projets.

Heureusement un meurtre va mettre un peu de piment au séjour et Hamish Macbeth va débarquer avec ses gros sabots. Celui-ci va vite se rendre compte que les membres de cette famille sont tous cinglés et détestables. Nul n'est affligé par le drame qui se joue. Lui aussi est désarçonné par ce qu'il découvre - a priori l'enquête ressemble à un huis-clos rempli d'amertume et de rancœur - mais sa présence va aussi mettre un peu d'ordre au chaos.

Tiens donc, cette chère Priscilla est dans la place et prête une oreille attentive aux spéculations de son ami. Ouf ! Le malentendu sentimental entre eux semble dissiper. Hamish a admis qu'il n'était plus amoureux d'elle. Elle a digéré la pilule mais se montre un tantinet jalouse dès qu'une péronnelle s'approche trop près. Ça va, c'est de bonne guerre - l'ensemble de la lecture ayant été salutaire et très apprécié. J'aime bien cette série écossaise, son ambiance cosy et ses intrigues criminelles habilement troussées (je n'avais rien deviné). Hamish Macbeth est un bon bougre débonnaire et très sympa comme rencart.

©2020 Albin Michel (P)2020 Audible Studios

EXCELLENTE LECTURE AUDIO ! J'aime beaucoup le travail proposé par François Delaive - sans fausse note. Il ne ridiculise pas Hamish donc c'est bien. 🤭

 

03/10/20

Serpent et séduction (Agatha Raisin #23), par M.C. Beaton,

Serpent et séduction Agatha RaisinCe présent tome est globalement très sympa (sauf vers la fin) : les rebondissements se répètent et deviennent incompréhensibles. J'avais l'impression d'un roman bâclé dans sa façon de faire. Pff ! De toute manière il ne faut plus compter sur les effets de surprise car les schémas se ressemblent au fil des livres. Ce n'est pas un reproche non plus, juste un constat.

Dans cet épisode, Agatha qui souhaite combler le vide affectif de son existence tombe sur un nouveau tocard dont elle perce les nobles intentions bien tardivement. Je soupçonne d'ailleurs l'auteure de détester son héroïne tellement elle lui en fait baver ! Et plus le temps passe, plus Agatha devient amère et jalouse de sa jeune assistante par exemple. On tombe vite dans la caricature et parfois dans la vulgarité. C'est pas bien. Car on sait Agatha trop indépendante pour les relations conventionnelles. À quoi servirait Charles, si ce n'est de pimenter son horizon par de brèves liaisons sans lendemain !

La série n'évolue plus du tout, c'est un fait. Long soupir. En tout cas, j'ai beaucoup aimé ce tome-ci, du moins j'y ai cru, j'ai cru que c'était possible. Le même style, sans cesse, mais j'en redemande. Dommage, tout a une fin. Même celles qui sont loupées !

©2020 Albin Michel (P)2020 Audible Studios

 

16/09/20

Du lard ou du cochon (Agatha Raisin enquête #22), de M. C. Beaton

du lard ou du cochonLe succès d'Agatha Raisin ne se dément pas, mais la série s'essouffle. Je ne dis pas le contraire : la lecture reste sympathique malgré une intrigue redondante.

Preuve encore dans ce nouveau tome. Agatha s'ennuie, Agatha cherche des clients pour son agence, Agatha se mêle de la vie de son entourage... Avec elle, un simple barbecue devient le lieu d'un crime. Sa relation avec sa jeune assistante connaît des hauts et des bas. Autre détail : Agatha semble enfin avoir tiré un trait sur les hommes de sa vie. Aucun éparpillement hormonal à l'horizon. Ahem.

Enfin, pour se consoler, Agatha veut dicter les choix amoureux de Toni. Mauvaise pioche. La réaction de celle-ci n'est plus nouvelle non plus : la demoiselle est agacée et menace de démissionner. À ce stade, les personnages sont hélas tous catalogués et enfermés dans leurs rôles en servant les clichés attendus.

C'est un peu lassant car la série tourne en rond et les prochains tomes à paraître ne prévoient vraisemblablement guère de révolution. Autant se résigner : les livres se suivent et se ressemblent mais le rendez-vous demeure incontournable.

Et puis, j'adore toujours autant l'interprétation de Françoise Carrière donc je privilégie le format audio pour être à la page.

Par contre, il ne faudrait pas non plus que AUDIBLE abuse de la tendance actuelle car ses tarifs augmentent : presque 20€ pour ce volume 22, alors que les premiers tomes de la série coûtaient entre 10-12€.
Soyez corrects SVP, merci.

©2020 Albin Michel (P)2020 Audible Studios

Noël a été décevant dans les Cotswold, fief d'Agatha Raisin. Pour réchauffer les cœurs et les estomacs, le petit village de Winter Parva propose une fête avec costumes, danseurs folkloriques et cochon de lait rôti.

Amatrice de barbecue, Agatha Raisin se jette sur l'occasion. Le tournebroche qui grésille a de quoi ravir les foules par cette journée brumeuse ! Mais la fête tourne au cauchemar lorsquon découvre que la bête n'est autre qu'un homme assassiné et embroché. 

 

15/04/20

Trouble-fête (Agatha Raisin enquête #21), de M.C. Beaton

Trouble-fêteCertes, ce roman a été lu dans une bulle de brouillard.

Mais j'ai pu saisir quelques bribes de l'histoire... après tout on y retrouve les mécanismes habituels avec une Agatha qui râle, se plaint et se mêle à une enquête (policière) qu'on lui refuse. Encore des meurtres, encore des suspicions et encore des pièges.

Encore du James Lacey aussi... mais également du Charles Fraith ! Le petit monde d'Agatha est désormais ancré dans ses rituels même si les dossiers de notre détective prennent de plus en plus un tour burlesque (perdent parfois beaucoup de sens).

Techniquement ce n'est pas grave car la lecture est purement récréative. La série approche de la fin (30 tomes) donc chaque aventure avalée est un onguent pour un moral en berne. Merci Françoise Carrière pour la version Audible Studios très à la pointe et complètement déjantée.

©2020 Albin Michel (P)2020 Audible Studios

Le village de Carsely s'apprête à fêter Noël. Sauf que John Sunday, membre de la Commission de santé et de sécurité, menace de mettre fin aux traditions si chères aux habitants. L'arbre de Noël sur le toit de l'église ? Un danger public. Les décorations accrochées aux réverbères ? Inutiles. Les jouets réalisés par une villageoise ? Nocifs pour les enfants. Foutaises ! protestent les membres de la Société des dames du village : il faut mettre ce trouble-fête hors d'état de nuire ! Qu'à cela ne tienne : son corps est retrouvé, lardé, tel un gigot, à coups de couteau de cuisine.

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


05/03/20

Voici venir la mariée (Agatha Raisin enquête 20), de M.C. Beaton

Voici venir la mariéeDans cet épisode, Agatha Raisin multiplie les frasques et les dossiers. Accrochez-vous, c'est rock'n roll.

Tout d'abord, elle assiste au mariage de son ex en grinçant des dents (longue, longue histoire) puis devient la principale suspecte lorsque l'épouse est assassinée (couic). Enfer et damnation, notre chère Agatha part se ressourcer sur le continent mais cumule les rencontres et tombe dans des pièges pas possibles. On a à peine le temps de dire ouf qu'un nouveau chapitre nous happe et nous entraîne vers de folles péripéties. D'un autre côté, Agatha résout affaire sur affaire grâce à son équipe de choc. La délicieuse Toni est de retour... pour le plus grand bonheur de notre détective, même si Agatha s'enfonce dans la déprime en notant les ravages du temps.

Que j'aime cette série qui montre aussi une héroïne forte et néanmoins vulnérable face à son miroir. Agatha se sent trop vieille et victime de son époque. Elle est aussi pleine de contradictions car n'est pas franchement féministe et recherche sans cesse l'amour, mais n'est pas prête pour jouer les ménagères modèles et perdre son indépendance. Vous l'avez compris, Agatha Raisin c'est du brut de décoffrage ! Cette 20ème enquête (!) est une lecture bouillonnante et survoltée. L'histoire part dans tous les sens sans perdre son sens de l'humour. Et que dire de ce clin d'œil juste avant le point final... GOOD JOB, AGGIE !

©2020 Albin Michel (P)2020 Audible Studios

Excellente performance de Françoise Carrière, notre lectrice attitrée, qui rend cette expérience inoubliable et délirante ! Ce rendez-vous est aussi le vôtre, merci.

#challengebritishmysteries orchestré par @lou_myloubook et @hildelle

26/12/19

La Kermesse fatale (Agatha Raisin enquête #19), de M. C. Beaton

La kermesse fatale audibleLa ravissante Toni Gilmour est toujours sur le devant de la scène - Agatha pourrait en prendre ombrage mais comment lutter contre la jeunesse, la fraîcheur, la compétence aussi ? Car Toni est extrêmement douée dans son rôle de détective ! Ce que Agatha ne lui reproche guère... en fait, notre sémillante quinquagénaire se désespère de trouver un amoureux. *encore*

Dans cet épisode, Agatha va tomber sous le charme d'un certain George, venir à la rescousse de Mrs Bloxby et débusquer l'individu qui aurait glissé du LSD dans la marmelade de la kermesse (panique à bord, les petites dames du village ont plané des journées complètes !). Ah oui, James Lacey aussi fait son comeback.

Je n'en reviens pas d'être déjà au TOME 19 !!! Certes on tourne en rond dans cette série même si le peps ne manque pas : Agatha Raisin est une héroïne pétulante et allergique à la monotonie, donc toujours prompte à s'embarquer dans de folles aventures. Ses histoires criminelles sont cocasses sans être ébouriffantes non plus. Par contre il serait temps de lui trouver un nouvel ancrage pour adoucir ses petits coups de blues. Les hommes défilent mais nul ne parvient à convaincre l'assistance ... mise à part Charles Fraith ! HAHAHA.

©2019 Albin Michel (P)2019 Audible Studios

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20/11/19

Qui a une taille de guêpe (Hamish Macbeth 4), de M.C. Beaton

Qui a une taille de guêpeÇa se confirme : c'est de mieux en mieux !
Les enquêtes de Hamish Macbeth m'inspirent cocooning, ambiance vintage et dépaysement dans la campagne écossaise. C'est une lecture 100% confort et conduite en toute bonhomie avec en figure de proue notre sympathique policier (nonchalant et désintéressé de sa carrière). Lui se plaît dans son village de Lochdubh (on se souvient de son exil contraint et forcé dans Qui s'y frotte s'y pique). Il aime sa petite vie tranquille, auprès de son chien et de ses moutons. Et pas loin de la ravissante Priscilla Halburton-Smythe.

Dans ce nouvel épisode, un couple venu s'installer dans une vieille bicoque fait déjà beaucoup jaser car l'épouse, intrusive et insolente, s'attire de moins en moins la sympathie des gens. À l'exception des ménagères qui périssent d'ennui, la population a vite fait de fuir Trixie Thomas sans demander son reste ! Et puis... le drame, encore.
Hamish Macbeth sent l'appel du crime et y répond en retoquant posément le médecin (dont les conclusions vont susciter la suspicion). Humm... C'est fort sympathique à lire, tout ça. J'aime de plus en plus cette série qui est fraîche et distrayante. Il y a aussi un fil rouge concernant l'amourette entre Hamish et Priscilla... de quoi devenir chèvre ! Mais c'est assez cocasse et moins fastidieux que le problème entre Agatha Raisin et James Lacey.
#vaderetrosatan

©2019 Albin Michel (P)2019 Audible Studios

La performance de François Delaive me sied davantage ! Miracle. C'est plus tolérable à écouter, moins de voix crispantes pour ridiculiser les personnages féminins. Ce n'était plus possible... donc on dit merci !

 

08/11/19

Un Noël presque parfait (Agatha Raisin enquête #18), de M. C. Beaton

Un Noël presque parfaitCe roman voit l'arrivée d'une nouvelle recrue : Toni Gilmour, blonde, les yeux bleus, des cils clairs et un visage harmonieux. La jeune fille vient de décrocher le poste de stagiaire pour seconder Agatha Raisin à retrouver les chiens et chats perdus.
Car notre Agatha est lasse et s'ennuie fermement - James Lacey est en vadrouille, ouf ! Pourquoi ne pas organiser un réveillon exceptionnel en invitant tous ses amis ? Oui, oui... elle récidive, après une expérience mémorable (rappelez-vous dans Bal fatal).
En attendant (nous sommes au mois d'octobre), Agatha accepte de rendre visite à une vieille excentrique qui prétend être en danger. Mrs Tamworthy a rassemblé toute sa famille pour son anniversaire et compte sur la détective pour sentir le traître qui souhaite la zigouiller.
L'affaire va s'embrouiller. Ses complices défilent (Charles et Roy sont dans la place). Finalement c'est sa nouvelle assistante qui va se montrer efficace et intuitive. Agatha sent la moutarde lui monter au nez... mais pour quelle raison, vous demandez-vous ?
Certes, au bout de 18 tomes, on connaît la chanson : Agatha Raisin a le crime dans la peau et dénoue les enquêtes sans aucune délicatesse et avec beaucoup de chance. Là où on voit une évolution, c'est dans son regard sur son âge et le temps qui passe (soupirs). Agatha ne court plus après tous les spécimens masculins qui pointent dans son radar. Et puis - surtout - Agatha fait enfin preuve d'une grande lucidité concernant James Lacey.
Oui, oui. Préparez-vous : danse de la joie ou crise de nerfs. Moi, je dis ça...

description

 

©2019 Albin Michel (P)2019 Audible Studios

 

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07/11/19

Qui s'y frotte s'y pique (Hamish Macbeth 3), de M. C. Beaton

Qui s'y frotte, s'y pique Hamish MacbethHamish Macbeth doit remplacer un collègue durant trois mois dans la désolante petite ville de Cnothan. Une décision imposée par son supérieur et qu'il digère très mal. Il remarque d'ailleurs que l'ambiance y est délétère et peu hospitalière. Son nouveau chef est irascible. On le fait tourner en bourrique à propos d'une histoire de sorcières et de squelette... Bref. Hamish Macbeth file un mauvais coton. Seule sa rencontre avec une charmante artiste peintre pourrait parvenir à chasser ses idées noires. Ça et un nouveau crime ! ... Car là où Hamish passe, un individu trépasse.
On y est !!! Cette série poursuit son bonhomme de chemin et s'enrichit pour le mieux. L'intrigue se révèle délicieusement cocasse et saugrenue (ah... cette anecdote sur les homards !). Hamish s'empêtre dans des ruminations qui font sourire (demande en mariage ou pas ?). Autour de lui, c'est le festival des mauvaises langues. Adieu Lochdubh, on s'expatrie vers des terres plus hostiles mais les décors font toujours rêver. Et on apprend aussi qu'en Écosse, on entre toujours par la cuisine et seulement par la porte principale pour les grandes occasions ou pour un cercueil !
Suis définitivement conquise par cette série pleine de charme. Coté intrigue, je n'avais pas deviné le coupable... ou peut-être ne m'étais-je pas pleinement impliquée pour le découvrir tant j'étais séduite par ce qu'il se passait autour !
Même la performance audio ne m'a pas fait grincer des dents. On progresse. C'est bien !

©2019 Albin Michel (P)2019 Audible Studios

« En cette fin du mois de janvier, le nord de l'Écosse était encore accablé par une obscurité quasi permanente : un soleil bas et maussade faisait son apparition vers neuf heures du matin pour s'éclipser dès le début de l'après-midi. La terre brune des champs était jonchée de broussailles, la lande désolée se transformait en un marécage lugubre, et des écharpes de brume spectrales s'accrochaient aux flancs des hautes montagnes. »

 

Résultat de recherche d'images pour "mois celte 2019" Résultat de recherche d'images pour "mois celte 2019" Résultat de recherche d'images pour "mois celte 2019"

Mois Celte 2019 chez Cryssilda