13/02/16

Mon chagrin éléphant, de Cécile Roumiguière & Madalena Matoso

IMG_5107

Après la perte de sa grand-père, l'enfant éprouve beaucoup de chagrin. Un chagrin énorme et encombrant, comme un éléphant. Ce dernier est bleu et vient de surgir sans crier gare dans la voiture, assis confortablement à côté du garçon. Il lui demande même de chanter une chanson... Ses parents ne voient rien, mais lui reprochent de ne pas respecter leur chagrin et réclament du silence.

L'enfant est contrarié. D'abord, il y a cet éléphant qui ne le quitte plus. Il incarne son chagrin, dit-il. C'est lourd, ça ne s'oublie pas, ça vous colle partout. Et l'absence de Mamiette aussi pèse lourd dans la balance. C'est douloureux de penser à elle, de songer à son jardin et à ses fleurs qui vont faner. Aussi, le temps passe et l'éléphant ne part pas.

La tristesse est là, tenace et entêtante. Mais elle s'amenuise tout doucement. D'ailleurs, la taille de l'éléphant aussi se réduit. Il prend de moins en moins de place, se fait discret. L'enfant peut même chanter à tue-tête dans la voiture, ses parents reprennent le refrain en chœur. Le temps de l'éléphant est compté...

Cette belle image du deuil, du chagrin, de la tristesse, représentée par un gros éléphant bleu, est ingénieuse et adorable dans sa façon de faire éclater les couleurs, les rondeurs, les volumes, les chansons. Quand le chagrin vous imprègne des pieds à la tête, il finit par vous obséder et vous accabler. Seulement, l'amour ne se mesure pas, n'est pas non plus affaire de souffrance.

On n'oublie jamais un être cher, on peut y penser souvent, en humant une fraise des bois, un hortensia ou une tarte aux pommes. Un chagrin éléphant ne se cramponne pas, il sert à vous accompagner, à vous guider vers la gaieté. À soulager les mines tristes, les larmes, les moues boudeuses, le cœur trop gros, trop lourd.

Beaucoup de tendresse, de sagesse et de poésie dans ce magnifique texte de Cécile Roumiguière, à travers un album émouvant que les illustrations rayonnantes de Madalena Matoso détournent pour incarner la joie, les sourires, la vie. Une belle lecture, nécessaire pour contrer les petits bobos de la vie et tacler les coups de blues.

Thierry Magnier, août 2015

 

IMG_5108   IMG_5109

IMG_5110   IMG_5111

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


10/04/10

Mon immeuble avait toujours été très calme.

IMGP7346Un immeuble trop calme voit arriver un énorme camion de déménagement avec son lot de petits, gros et grands cartons. Puis le nouveau voisin fait son entrée : c'est un chien ! Très vite, les parents de la narratrice font la fine bouche. Ils n'apprécient pas cet intrus et lui trouvent tous les défauts de la terre. Heureusement, la petite fille le trouve charmant. Les jours passent et ne cessent d'accueillir des nouveaux arrivants dans cet immeuble qui se repeuple d'étonnantes personnalités. Mais les parents font toujours la grimace. Les éléphants sont trop bizarres, le crocodile trop mielleux et souriant ... cela cache forcément quelque chose. Aussi suspicieux se montrent ses parents, aussi compatissante se révèle la fillette. Un jour, prenant conscience du comportement de sa famille, elle n'hésite pas à poser la question à ses voisins.

" Vous ne trouvez pas ça bizarre que mes parents vous trouvent bizarres ? "

"C'est tes parents qui sont bizarres !"

" Ils nous regardent de haut en bas ", s'est plaint le chien.

" Toujours avec un air supérieur ", ont dit les éléphants.

" Et ils n'ont même pas dit merci pour les cadeaux ", a ajouté le crocodile blessé.

N'est finalement pas meilleur voisinage celui qu'on pensait !

L'album traite de la tolérance avec un ton joyeux et plein d'humour, soutenu par des illustrations aux teintes colorées de rouge, de rose et de bleu. Très joli ! C'est vrai, je m'attendais à autre chose, au vu du titre et de la couverture, mais je n'ai pas été mécontente de la surprise non plus.

Mon voisin est un chien ~ Isabelle Minhos, Madalena Matoso
éditions thierry magnier, 2010 - 13€

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,