04/09/15

Un tour de passe-passe, de Marco Malvaldi

Après La briscola à cinq...

Un tour de passe-passe

Cette fois, l'enquête criminelle se révèle nettement moins passionnante, car trop bavarde sur les maths et l'informatique. Alors que se tient en ville un séminaire réunissant des chercheurs venus de par le monde, un professeur japonais fait une mauvaise chute dans sa chambre d'hôtel et décède peu de temps après. Massimo va de nouveau prêter main forte au commissaire Fusco et tenir son rapport auprès de son public avide de spéculations criminelles pour de nouvelles séquences mémorables ! Sans quoi, le Bar Lune a tenté son entrée dans le monde 2.0 mais se heurte à nos joyeux retraités qui refusent de céder leur table fétiche (merci le Wifi franchement capricieux), tandis que Tiziana cherche à redonner du cachet au bistro en bousculant les habitudes de son patron. Se relèvera-t-il d'un tel choc ? Qu'importe la légèreté de l'intrigue policière, ce que j'apprécie tant dans cette série c'est sa galerie de personnages, son humour et l'ambiance toujours extra. Le rendez-vous invite aussi à l'évasion et à la détente. J'ai déjà hâte de lire le prochain épisode ! 

10/18 ♦ Grands Détectives ♦ Christian Bourgois éditeur ♦ Juin 2015 ♦ Traduit de l'italien par Nathalie Bauer (Il gioco delle tre carte)

♦♦♦♦♦

« Massimo s'assit confortablement, but une goutte de thé et ouvrit le journal avec un soin renouvelé. Au même moment, la porte s'ouvrit, et un être bizarre d'environ un  mètre soixante-dix, de couleur verte et piriforme, pourvu de deux bras mais dépourvu de jambes et ruisselant de pluie, apparut.
“ Bordel, quelle pluie ! T'as vu ça ? ”
Au son de sa voix, Massimo comprit que son rêve enfantin de faire la connaissance d'un Barbapapa en chair et en os n'était pas en train de se réaliser et que l'entité qui avait franchi le seuil n'était autre que Tiziana, engoncée dans un énorme ciré à capuche qui dissimulait son visage et lui descendait jusqu'aux pieds. »

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


La Briscola à cinq, de Marco Malvaldi

La briscola à cinq

Le corps d'une jeune fille étranglée est retrouvée dans une benne à ordures et c'est le barman du coin qui vient en aide au témoin éméché pour appeler d'urgence la police. Sauf que le commissaire Fusco n'a pas la réputation d'émoustiller ses petites cellules grises... C'est donc pour éviter qu'un innocent soit inculpé à tort du meurtre d'Alina Costa que Massimo, notre éminent propriétaire du Bar Lune, décide d'épier et d'interroger les acteurs du drame. Jusque-là, rien de neuf sous le soleil d'Italie, pensez-vous...

Et effectivement l'intrigue criminelle sert juste de contrefort à la mise en scène qui est carrément fabuleuse ! Cocasse et chaleureuse, elle offre un spectacle désopilant grâce aux quatre papys bien guillerets, les habitués du bistro, qui jouent aux cartes et rechignent de ne pouvoir boire du café selon leurs convenances. “Pas de café. Il fait trop chaud.” bougonne Massimo. Lui aussi tient son rôle à la perfection, en tant que vigile grincheux et cynique, il fait tourner sa boutique entre dérision et tendresse.

Tous ensemble vont donc discutailler de l'enquête en cours, non pour alimenter les commérages, mais pour pimenter leur quotidien morne et ronronnant. Le résultat est frais, rigolo et désaltérant ! On rêverait de déguster ce petit bouquin comme on avalerait un Cappuccino bien crémeux, avant de se raviser pour ne pas voir Massimo sortir de ses gonds. Oups, il fait trop chaud... pas de café ! On glisse donc sa chaise près de la tablée de nos joyeux septuagénaires et on fond de bonheur à les écouter. Le ton est volubile et convivial, dans une éclatante ambiance italienne. J'ai adoré.

10-18 Grands Détectives / Christian Bourgois éditeur ♦ Juin 2014 ♦ Traduit de l'italien par Nathalie Bauer (La briscola in cinque)  

19/06/15

En Poche ! # 47

2ème moisson de juin ... miam ! 

♦♦♦♦♦♦

 

Dans la maison de l'autre   L'homme du verger   Sweetwater

Dans la maison de l'autre, de Rhidian Brook

L'homme du verger, d'Amanda Coplin

Sweetwater, de Roxana Robinson

 

L'Épouse modèle   Troubles   Un tour de passe-passe

L'Épouse modèle, d'Emma Chapman

Troubles, de Florian Lafani & Gautier Renault

Un tour de passe-passe, de Marco Malvaldi  [LU]

 

L'Echo du doute   Petites Recettes de bonheur pour les temps difficiles   L'Immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes

L'écho du doute, de Rebecca Frayn

Petites recettes de bonheur pour les temps difficilesSuzanne Hayes & Loretta Nyhan

L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, de Karine Lambert  [LU]

 

ASHFORD PARK   Blackmoore   Le cabinet chinois, de Patricia Wentworth

Ashford Park, de Lauren Willig

Blackmoore, de Julianne Donaldson

Le cabinet chinois, de Patricia Wentworth [LU]

 

La reine des abeilles   Chanel & Co   La bobine d'Alfred

La Reine des abeilles, de Gill Hornby

Chanel & Co, de Marie-Dominique Lelièvre

La Bobine d'Alfred, de Malika Ferdjoukh  [LU]

 

Après la guerre

Après la guerre, de Hervé Le Corre

 

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,