17/11/17

Et il foula la terre avec légèreté, de Mathilde Ramadier & Laurent Bonneau

et il foula la terre avec legerete

Jeune ingénieur parisien, travaillant pour une compagnie pétrolière, Ethan se rend au nord de la Norvège, sur les îles Lofoten, pour étudier les gisements de pétrole. Sur place, c'est le choc. Choc des cultures. Choc des paysages. Choc des rencontres. Choc des enjeux. Sans s'y attendre, Ethan revoit ses priorités et remet sa propre existence en question. MAZETTE ! Cette bande dessinée se contemple et se dispense de commentaires. Tout est magnifique - les planches superbes, dignes de vrais tableaux paysagers, avec des couleurs toutes plus splendides. J'étais impressionnée. Le texte est plus sobre - le parcours d'Ethan est tracé sans remous - mais la portée de son récit va au-delà de la simple narration, car ce texte force évidemment à réfléchir et nous fait découvrir l'écologie profonde du philosophe Arne Næss (Une écosophie pour la vie). C'est beau, c'est pur, c'est bouleversant. C'est tout à la fois un voyage poétique, une réflexion sur le monde de demain, un dépaysement inégalable, un retour aux sources, une vrai magie. Une révélation. Franchement top ! 

« Être là, ce n’était pas simplement chercher ses repères et reconstruire le connu. Il fallait se rendre disponible. Être à l’affût des moindres choses pour comprendre ce nouvel environnement, l’expérimenter. »

Résultat de recherche d'images pour "et il foula la terre avec légèreté futuropolis" Futuropolis, 2017

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


12/03/16

Berlin 2.0, par Alberto Madrigal & Mathilde Ramadier

Berlin

Berlin a le vent en poupe et invite depuis des années des milliers de jeunes à tenter leur chance dans la capitale allemande, tous attirés par un niveau de vie abordable et sa frénésie ambiante. Berlin, vue de l'extérieur, est riche de promesses et de libertés nouvelles. Chacun a envie d'en être, d'y participer, de profiter de l'essor économique, de respirer son esprit sexy et rebelle. Margot, une jeune parisienne de 23 ans, vient donc de s'installer à Berlin, chez un ami libraire, souvent en déplacement, et ne doute pas une seconde de décrocher son premier job dans la culture. Elle se fond rapidement dans la masse, suit des cours d'allemand, multiplie les rencontres, sort dans des clubs et obtient aussi des entretiens d'embauche. Margot est une nana hyper motivée, elle accepte les stages sous-estimés, les longues heures à bosser pour tenir des délais scandaleux, les salaires de misère... Et donc, Margot mâche péniblement sa frustration et sa colère. Cette bande-dessinée se base d'après l'expérience de son auteur, Mathilde Ramadier, et nous livre une vision réaliste et quelque peu amère de la situation berlinoise. C'est sans tricherie, sans état d'âme, davantage une mise au point pour casser les clichés et torpiller le Mythe sacré du modèle allemand, lequel est loin d'être idyllique. Mais il ne faudrait pas non plus tout peindre en noir, car l'expérience berlinoise n'en demeure pas moins excitante, auréolée de glamour et de curiosité. Cette lecture cherche seulement à nuancer les rêves et les attentes, elle cajole les saintes illusions et veille aux désenchantements, pour au final tirer un bilan mi-figue mi-raisin de l'aventure outre-rhin, sans prétendre renoncer à vivre cette incroyable opportunité. Une perpétuelle contradiction qui rend cette lecture singulière et attachante. Comme Berlin. 😚

Futuropolis / Février 2016

   

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,