08/09/21

Morsure de sang froid (Les vampires de Chicago#6), de Chloe Neill

Morsure de sang froid

Dans ce sixième tome, l'action est au rendez-vous ! Tout de suite et tout le temps. Ce qui ne nous laisse guère de place pour souffler.

Tout d'abord, on part en road-trip jusqu'au Nebraska pour retrouver un objet magique et mettre un terme aux délires d'une sorcière devenue folle et d'une créature non identifiable (et qui sentait bon la tarte au citron).

On rencontre aussi des gnomes. Et c'était vraiment sympa !

Notre Sentinelle a également retrouvé son binôme. Est-il en un seul morceau ? Arrogant, sexy et désirable ? OUI. Autoritaire et versatile ? TOUJOURS.

Les pas de danse vont et viennent entre Merit et Ethan. Tu veux ou tu veux pas ? Attention, ce jeu deviendrait (presque) usant. Décide-toi. Ou place au Capitaine de la Maison Grey.

Soupire.

Ou sourire. #espiègle

Politiquement, l'héritage Catogan est menacé. Le Présidium ne décolère pas et veut rappeler qui commande les vampires d'Amérique. C'est malheureusement mésestimé la mutinerie du Maître revenu d'entre les morts (plus revanchard que jamais).

M'enfin, voilà une série qui ne déçoit pas. C'est l'une des plus distrayantes du genre : les personnages sont top, l'humour est présent, un peu de romance aussi et surtout le plein d'action. Sous vos applaudissements.

Encore une fois, le final est renversant. Je me procure la suite dans la foulée. Allez, zou... 😵‍💫

Milady (2014) - Traduit par Anne-Claire Payet
Titre VO : Biting Cold

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


23/08/21

Morsures en eaux troubles (Les vampires de Chicago #5), de Chloe Neill

Morsures en eaux troublesRien ne va plus pour la Maison Cadogan : la disparition du Maître, l'arrivée du curateur (la Saucisse de Francfort), les nouvelles règles en vigueur, l'acharnement du Présidium à briser cette institution. En ville aussi, c'est la pagaille. Les habitants de Chicago n'en peuvent plus des vampires et le font savoir.

La nouvelle candidate à la mairie a d'ailleurs déclaré la guerre. Elle se sert de la terreur galopante et des phénomènes étranges qui jaillissent ci et là sans explication plausible. Le lac est devenu noir, le ciel rouge écarlate, la terre tremble de toutes parts et bientôt le feu va embraser la cité.

Brrr ! C'est tendu comme contexte. L'enquête de Merit n'est pas simple et piétine. Elle la balade pourtant chez de nouvelles créatures (nymphes, sirènes et sorciers). Mais la solution du problème demeure floue. L'ancien maire de Chicago profite de la situation. Et Merit se sent si seule et désemparée.

Oui, sortez les mouchoirs.

Ce cinquième tome met en avant le personnage de Jonah. Le séduisant capitaine de la Maison Grey. Sa relation avec la Sentinelle n'est pas totalement désintéressée non plus. Toutefois c'est encore tôt pour comprendre son rôle dans toute l'histoire.

Et Mallory fait un coup d'éclat. OMG 😲

La série repart sur les chapeaux de roue !

Milady, 2012 - Traduit par Sophie Barthélémy

Avec la multiplication des manifestations contre les vampires et la ville qui menace d’adopter une loi sur le fichage des surnaturels, les temps n’ont jamais été aussi durs. On aurait bien aimé se faire oublier quelque temps. Sauf que le lac Michigan a viré au noir, et là ça a dégénéré.
Le maire de Chicago prétend qu’on n’a pas à s’en faire, mais moi je sais quelle magie est assez puissante pour perturber les lois de la nature. Et laissez-moi vous dire que ça sent mauvais, pour les vamps comme pour les humains.

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08/08/21

Mordre vous va si bien (Les vampires de Chicago #4), de Chloe Neill

Mordre vous va si bienLe vent tourne pour nos vampires qui n'ont plus la cote auprès du public. Et la perspective de raves sanguinaires impliquant des victimes humaines fait évidemment désordre.

Le maire de Chicago convoque donc le Maître de Cadogan et sa Sentinelle à faire du ménage illico presto. Sous peine de lourdes représailles.

Comme Merit doit se changer les idées, elle se lance à fond dans cette enquête et met à jour un trafic de drogue qui réveille les bas instincts vampiriques. Elle doit néanmoins mettre un terme à ses recherches avec l'arrivée surprise d'un membre du Presidium.

Car Darius West n'est pas content et le fait savoir. Ethan en prend plein la tête et risque de perdre son job.

Tremblez, amis lecteurs. C'est carrément l'hécatombe dans ce tome 4. Merit fait du mieux qu'elle peut pour que ça s'arrange. La bataille est rude vu que la Maison est prise en étau - encerclée par mille dangers.

C'est alors que survient L'IMPENSABLE 😲😱😭

Et me voilà sous le choc !

De toute façon, il plane sur ce roman un voile de tristesse, d'amertume et de nostalgie. On sent que le vent tourne. La relation entre Merit et Ethan est dans le creux de la vague. C'est beau, mais si touchant et bouleversant.

HOLY CRAP.

Je suis traumatisée, définitivement. Et vais de ce pas ramasser les morceaux épars de mon cœur en miettes 💔

Milady, 2011 - Traduit par Sophie Barthélémy

Depuis que les métamorphes ont eu la mauvaise idée de révéler leur existence, les humains manifestent contre nous et campent devant les grilles de la Maison Cadogan. Et ce n’est pas la disparition de trois femmes attaquées par des vampires qui va arranger nos affaires.
Alors, à charge pour Ethan et moi de rétablir l’ordre dans nos rangs. Pas sûr que cette enquête nous permette de mieux nous entendre ! Mais nous avons tout intérêt, car si nous n’arrêtons pas nous-mêmes les coupables, le maire de Chicago prendra de sévères mesures de rétorsion.

Posté par clarabel76 à 19:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

03/08/21

Mordre n'est pas jouer (Les vampires de Chicago #3), de Chloe Neill

Mordre n'est pas jouerRELECTURE. Ce troisième tome est un véritable ascenseur émotionnel ! ❤️‍🔥

Ethan Sullivan est sexy, torride, irrésistible et odieux. Entre le « j'ai besoin de toi » et le « je prends le risque », mon petit cœur a fait des loopings à chaque coin de page. C'est chaud.

Merit, accroche-toi !

Sinon, dans ce troisième tome, notre Sentinelle est invitée par le Meneur des Métamorphes à assurer sa sécurité lors d'une convention à hauts risques. On plonge alors dans un univers très éloigné des vampires - et c'est bien aussi. Ce n'est pas une simple parenthèse mais une ramification essentielle à la suite des aventures.

Je prends d'ailleurs toujours autant de plaisir à redécouvrir cette série ! Les strates politiques gagnent en épaisseur. La cohabitation entre les humains et les êtres surnaturels atteint ses limites. On sent qu'une guerre peut éclater à tout moment.

Et au milieu de tout ça, Merit et Ethan sont au cœur d'un psychodrame qui tient en haleine. Bizarrement je trouve jouissif ce jeu entre eux. La Sentinelle a pris le pouvoir et compte bien se venger.

Go, Merit ! Tu es Mon Héroïne ! 🤩

Milady, 2011 - Traduit par Aurélie Tronchet

Mon nouveau job : garde du corps d’un alpha, Gabriel Keene, l’organisateur d’une convention qui rassemble les quatre Meutes du continent, ici, à Chicago. Je suis censée le protéger et l’espionner pour le compte d’Ethan. Point positif : pour me préparer, ce dernier m’offre des entraînements plutôt chauds. Une fois sur le terrain, tout se complique. Quelqu’un cherche à tuer Gabriel. Métamorphe ou non, quand on me confie une mission, je fais tout pour la mener à bien. Et sur ce coup-là, je vais avoir besoin d’aide. 

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28/07/21

Petites morsures entre amis (Les Vampires de Chicago #2), de Chloe Neill

Petites morsures entre amisRELECTURE. Pour la deuxième fois, j'ai adoré ! ❤️‍🔥

Merit s'acclimate difficilement à sa vie de vampire et sent qu'une part d'elle (la part humaine) se chamaille avec la prédatrice. Elle se sent anormale et dispersée. Il est pourtant hors de question de s'épancher. Pour se convaincre du contraire, elle continue d'arroser son Sire de mille reproches. C'est la faute d'Ethan si elle a quitté l'université et subi sa transformation sans son consentement. Et gnagnagna.

Comble de tout, entre le Maître de Cadogan et la Sentinelle, la relation est explosive. Tension sexuelle et tout le bazar. C'est chaud ! Mais Merit refuse de succomber. Cet homme ne cesse de la manipuler et se moque d'elle. Il n'a jamais caché son attirance sauf qu'il juge qu'elle n'est pas assez bien pour lui ! Y'a du Darcy dans l'air... en mode tyrannique et sexy.

Plus globalement, Merit en a marre de jouer les pions pour les stratégies politiques de la Maison. Dernièrement, elle n'a pas eu d'autre choix que de renouer avec sa famille et se rendre à des mondanités afin de désamorcer la bombe qui pèse sur la réputation des vampires. En gros, elle doit amadouer son ex devenu journaliste et qui semblerait tellement en pétard qu'il promet un article suicidaire.

Pauvre Merit. Entre ses histoires de famille, ses peines de cœur et sa position flageolante au sein des Cadogan, son existence n'est pas de tout repos. Sa relation avec Morgan ? compliquée. Son amitié avec Mallory ? sur la corde raide. Son enquête en cours ? un casse-tête. Et l'ennemi de toujours est également de retour.

En bref, j'adore ça. Je continue sur ma lancée. J'ai enfilé mon cuir et saisi mon katana. Je suis prête pour la suite des aventures ! 

Milady, 2011 pour la traduction. Traduit par Sophie Barthélémy

Des vampires À Chicago ?
En apprenant ça, les citoyens auraient dû partir en chasse… eh bien, pas du tout ! Nous sommes devenus des stars et nous devons tenir à distance les paparazzis, presque si redoutables que les pieux et les crucifix. Mais ce fragile équilibre risque d’être rompu à cause d’un journaliste décidé à révéler l’existence des raves, ces orgies où les vampires regroupent les humains comme du bétail avant de s’offrir une petite beuverie. C’est pourquoi Ethan Sullivan, mon Maître, me demande de renouer avec ma famille afin de faciliter les interactions entre humains et vampires. Mais quelqu’un ne voit pas ça d’un très bon oeil. Quelqu’un qui nourrit une vieille rancune...

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


23/07/21

Certaines mettent les dents (Les Vampires de Chicago #1), de Chloe Neill

Certaines mettent les dentsIl semblerait que ces temps-ci, seule la relecture trouve un écho favorable dans mes choix - ma concentration étant particulièrement volage. Au moins je vais pouvoir me mettre à jour dans mes séries, d'où cette envie de replonger dans Les vampires de Chicago. Une lecture extra. Dix ans après (ouille), je ne boude pas mon plaisir.

On ne présente plus cette chère Merit, une étudiante en littérature médiévale dont la vie a basculé suite à une agression sur le campus. Sauvée in extremis par un vampire, elle a été transformée dans la foulée mais un peu contre son gré. Lorsqu'elle se réveille trois jours après, vêtue d'une robe de créateur, elle tombe des nues et voit rouge.

Elle se précipite donc à la porte de son Créateur et le provoque devant ses fidèles. Car Merit veut qu'on entende sa réclamation et n'y va pas avec le dos de la cuillère. Face à elle, Ethan Sullivan. Maître de la Maison Cadogan. Superbe. Arrogant. Odieux. OMG.

Sitôt cette première rencontre enflammée, Ethan lui propose de partager sa couche. La jeune vampire est cependant outrée. Scandalisée par son impudence. Ne doute de rien, le Sire. Elle lui oppose un refus ferme et catégorique. Puis s'en retourne chez sa coloc.

Voilà qui augure une relation tendue et orageuse. Mais ce n'est pas tout. Pour l'heure, Merit a surtout besoin de se construire, de découvrir son nouveau monde, de tester ses limites. De prêter allégeance ou pas. Ce qui met les nerfs de notre Maître Tout-Puissant à cran.

Bref. C'est électrique, chimique et magique. Ça fait frétiller et glousser honteusement. Eh oui, j'adore ça. Les stratégies politiques aussi se mettent en place. Accessoirement, un meurtrier zigouille à la chaîne des nanas physiquement semblables. La ville commence à suer de grosses gouttes. La presse s'en mêle. Les vampires ont les crocs. La résolution est hâtive mais ouvre la porte vers d'autres intrigues à venir.

Chic ! Je poursuis l'aventure, forcément.

Milady, 2011 pour la traduction. Traduit par Aurélie Tronchet

Ils m’ont tuée. Ils m’ont soignée. Ils m’ont changée.
Les vampires de Chicago ont décidé de révéler leur existence et ont fait de moi l’une des leurs. Certes, ma vie d’étudiante n’était pas très excitante, mais elle me convenait. Maintenant je dois apprendre à maîtriser mes pouvoirs naissants sans pour autant jurer fidélité à Ethan Sullivan, le Maître de mon clan. D’accord, il m’a sauvé la vie, mais c’est quand même à cause de lui si je suis allergique au soleil ! S’il croit que je vais fondre sous prétexte qu’il a des siècles d’expérience en matière de séduction…

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14/06/21

Le Secret de Pembrooke Park, de Julie Klassen

Le Secret de Pembrooke ParkPour sauver sa famille proche de la ruine, Abigail convainc son père d'accepter la proposition de louer une vieille maison abandonnée en rase campagne. Les clauses du contrat sont certes énigmatiques mais les Foster n'ont plus le choix.

Pembrooke Park s'offre comme un nouveau départ.

Sur place, Abigail est très sensible au charme des lieux et néanmoins perplexe. Il semble évident qu'un mystère entoure le domaine (et ce ne sont pas les nombreuses rumeurs qui vont la rassurer). On parle de trésor caché et de meurtre mais aussi de fantôme et de vengeance.

Abigail se tourne alors vers son proche voisinage - la famille Chapman connaît la maison comme sa poche. De plus, William (le fils) se montre particulièrement prévenant.

Si les débuts du roman m'ont immédiatement captivée, avec son ambiance à la Jane Eyre, son décor romantique et ses secrets de famille, j'ai hélas déchanté au fil des (longues, très longues) 680 pages.

Pourtant la mise en place était parfaite : l'héroïne est réveillée chaque nuit par des bruits étranges, elle reçoit au courrier des pages tirées d'un journal intime et elle sent une présence spectrale dans le jardin. Que dire aussi de son entourage trop parfait pour être sincère ?

Mais j'ai été moins emballée par le rythme (traînant) et les rebondissements (moins attendus). Pour moi : c'est une petite déception.

Milady, 2015 - Traduit par Agnès Jaubert

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 16:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Blackmoore, de Julianne Donaldson

En toute franchise, ce roman n'est pas sans défaut. Mais je m'en moque : j'ai adoré le héros. 🥰

BlackmoorePour échapper aux nombreux scandales occasionnés par sa famille, Kitty a décidé de partir aux Indes en compagnie de sa tante célibataire. Avant ça, elle souhaite se rendre à Blackmoore, la demeure familiale de son meilleur ami Henry, et doit répondre à trois demandes en mariage pour décrocher la bénédiction de sa mère (une horrible croqueuse de dots). Malheureusement, Kitty est trop impatiente de débarrasser le plancher pour réfléchir aux conséquences d'un tel engagement.

Sur place, la situation va effectivement aller de mal en pis. Les Delafield lui réservent un accueil désobligeant. Sa présence est loin de faire l'unanimité, surtout que la fiancée de Henry vient également de prendre ses quartiers d'été. Or ce dernier est un modèle de dévouement, de loyauté et d'abnégation. Il est en admiration devant Kitty depuis des années (amoureux secret ? chut !). Leur relation amicale, complice et attachante, est franchement extraordinaire.

Pourtant, Kitty a juré qu'elle ne se marierait jamais. Elle ne veut pas ressembler à sa famille. Elle refuse de céder aux élans amoureux. Et elle tient absolument à quitter le pays. Henry est prêt à tout pour la soutenir ou répondre à ses projets insensés. C'est d'ailleurs lui qui devra lui faire ses trois demandes en mariage ! En contrepartie, Kitty accepte de lui livrer trois de ses secrets les plus intimes.

Le romantisme ne vous effraie pas ? La douceur, la tendresse, l'émotion pure ? Foncez. Ce roman est juste bouleversant. Et puis, Henry Delafield est parfait. Il fera battre votre cœur à une cadence infernale. Promis. Autre bon point : le charme des lieux, la campagne verdoyante, les landes sauvages, le chant des oiseaux, l'ambiance hors du commun. Tout simplement splendide !

Seul bémol : la surdose des drames et des malheurs qui s'abattent sur notre héroïne. Au départ, il me semblait que Kitty était une jeune femme indépendante et sûre d'elle. Avec son enthousiasme communicatif, sa propension à rêver et s'éblouir, elle semblait incarner la fraîcheur et la fougue de la jeunesse. Mais le sort s'acharne sur elle. Les gens la méprisent. Et elle doit sans cesse lutter contre les préjugés. Sans compter sa famille... SOUPIRE.

À part ça, cette lecture est formidable. Toile de fond captivante et follement romanesque. J'avais des centaines d'étoiles dans les yeux dès que les amis d'enfance se retrouvaient. Même le final m'a fait glousser niaisement. C'est peu de dire que ce livre a enflammé ma raison ! ❤️‍🔥

Milady romance, 2015 - Traduit par Alix Paupy

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05/04/21

La Stratégie du hérisson, de Jane O'Connor

La Stratégie du hérissonJe m'attendais à un roman doudou, une lecture légère et souriante, moins à un rendez-vous chargé d'émotion. Quelle surprise, donc.

Le roman s'ouvre sur le portrait d'une femme de cinquante-six ans, assistante dévouée auprès d'un professeur d'université, dont elle est secrètement amoureuse. Lorsqu'il lui préfère une femme, plus jeune et plus belle, son monde s'effondre. Sylvia tombe dans la spirale de la jalousie et de l'amertume, avant de s'enfermer dans le désespoir et la dépression.

Si l'héroïne peut sembler a priori irritable (et naïve), elle m'est davantage apparue vulnérable et attachante. J'ai en effet ressenti beaucoup de compassion face à son parcours chaotique. Les saisons passent, faites de hauts et de bas, mais j'avais envie de ramasser ses petits morceaux éparpillés tant sa vie partait en cacahuète, son entourage n'étant pas toujours bienveillant.

Au fond, c'est le miroir de nos vies ordinaires et jalonnées à la fois de déceptions et de satisfactions. Il y a surtout un grand message d'espoir derrière puisqu'on termine le roman sur une note pleine de confiance - quel bien fou !

Milady Feel Good Books, 2019 pour la traduction

Par Pauline Buscail. Titre VO : Needlemouse

Un roman qui séduira les lecteurs de Graeme Simsion, Ruth Hogan et Gail Honeyman

« Les hérissons sont recouverts de plus de cinq mille piquants qui leur servent de mécanisme de défense. S'il se sent menacé, le hérisson peut se rouler en boule pour protéger les parties vulnérables de son corps des prédateurs tels que les blaireaux ou les renards. Hélas, les hérissons se roulent aussi en boule en cas de forte circulation, ce qui explique qu'un grand nombre d'entre eux finisse tué sur les routes. »
 

 

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04/04/21

Un couple presque parfait, de Marian Keyes

Un couple presque parfait miladyUn couple presque parfait ne raconte pas comment on tombe amoureux, mais comment on reste amoureux. Car l'histoire commence mal pour l'héroïne dont le mari vient de lui annoncer qu'il souhaite faire une pause et partir six mois en Asie du Sud-Est.

Amy est sonnée et ne cache pas sa déception. Elle doit désormais gérer seule son boulot et la famille. Un sacré bordel. Il faut dire que son rythme de vie est complètement fou. C'est même étourdissant combien on se laisse engloutir par cette frénésie (les premiers chapitres filent très, très vite). On ressent aussi ses angoisses, sa colère, son chagrin, son amertume. Mais on comprend peu à peu pourquoi et comment Amy et Hugh en sont arrivés là.

Au fond, l'histoire est banale mais formidablement exposée par Marian K. (prescriptrice du genre). Ça a un fond de chick-lit (ça court dans tous les sens, ça pouffe, ça ose et ça se plante) mais avec une conscience profonde et touchante du temps qui passe (les couples s'usent, les enfants vous bouffent, les parents vous minent, le boulot vous tue). La pression est partout, le quotidien pas franchement glamour. Et pourtant, on lit tout ça sur une sensation de légèreté. Ou d'effervescence. Car ça pétille du début à la fin, malgré les coups durs, les baisses de régime, les doutes etc. Le constat est désarmant.

Toutefois, si j'ai lu les 200-300 pages sans souci, j'ai fini par me lasser face au reste (le roman compte 700 pages). L'histoire s'essouffle face aux situations incongrues qui interviennent à tort et la solution paraît bien navrante après le passage du cyclone. Donc, un peu déçue sur la fin mais pas du tout mécontente d'avoir croisé cette famille extraordinaire et turbulente.

“ Manifestement, ce n'est pas la fin avec un grand F. Deux pas en avant, un pas en arrière. Ce n'est pas le terminus pour mes émotions. ”

éditions Hauteville (ex - Milady) , 2019 pour la traduction française par Agnès Jaubert

  Un couple presque parfait

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,