13/01/17

Pêle-Mêle : Bric à brac magique - La mer enchantée - Illuminature - Parades

bric a brac magique

Voilà un livre stupéfiant, qui lance le lecteur sur une piste de décryptage de feuilles (découpées au laser), lesquelles révèlent par le truchement de la superposition des mots... magiques ! 

L'histoire est simple, elle nous entraîne dans l'univers des magiciens et de leurs précieux accessoires, comme le balai, l'armoire, la baguette, la cape invisible etc. La prouesse, donc, consiste bien à deviner les outils en question. Certains sont plus faciles à deviner que d'autres, mais l'exercice est habile car il ne nous lâche pas d'une semelle.

Plus on tourne les pages de ce livre original, plus on se prend au jeu pour pénétrer les arcanes d'un monde fabuleux ! Rien que pour la technique, le travail de patience et de précision, cet album vaut bien le petit coup d'œil ! ;-) La chute, d'ailleurs, est fabuleuse et cocasse. Quel est l'objet magique par excellence ? À vous de le découvrir. ^-^

Bric à Brac Magique, de Lysiane Bollenbach, Diane Boivin & Camille Von Rosenschild

Seuil jeunesse, 2016

 

la mer enchantee

Après La Forêt enchantée, On retrouve l'univers judicieusement enchanteur d'Aina Bestard dans ce fantastique album qui se découvre avec le support des trois loupes de couleurs différentes (rouge, bleu, vert) et offre ainsi une triple perspective de lecture ! 

La mer semble bien tranquille et silencieuse, mais il ne faut pas s'y fier. Que peuvent bien dissimuler ses profondeurs ? Des trésors cachés sous les algues ou derrière les rochers, des habitants inattendus, comme les anémones, les crabes, les coquillages, mais aussi les baleines et les pingouins ! Pour sûr, le spectacle est partout ! Grâce aux trois loupes magiques, il n'aura plus de secret pour le lecteur. Cette manière d'aborder la lecture est excitante, car selon la couleur choisie, l'histoire met l'accent sur une atmosphère et donne l'illusion de lire une nouvelle histoire selon sa loupe !

Une découverte fascinante et ludique des fonds sous-marins.

La Mer Enchantée, d'Aina Bestard

Seuil Jeunesse, 2016

 

 

On retrouve cette superposition des couleurs dans ce magnifique album qui réserve également une lecture multidimensionnelle, selon le filtre sélectionné, et permet ainsi une meilleure exploration des différentes strates de la nature ! 

illuminature

On parcourt ainsi la jungle, les océans, la savane, en gros toutes les forêts du monde, pour observer les animaux dans leur habitat naturel et percer tous leurs mystères. La fresque est époustouflante, l'univers chatoyant et la lecture devient un jeu qui associe la connaissance au spectacle sensationnel. Une découverte toujours étonnante et magique !

Illuminature, de Rachel Williams & Carnovsky

Milan, 2016

 

 

parades

Pour boucler cette parade spectaculaire de la nature dans tous ses états, penchons-nous sur l'ouvrage de Frédéric Clément, qui avait su m'émerveiller l'an dernier avec son album Métamorphoses. Merveille parmi les merveilles.

C'est toujours un bonheur de retrouver son univers qui allie la beauté, l'élégance, la poésie et le lyrisme... sans jamais basculer dans l'emphase. Ce sont des albums délicats et d'une sensibilité unique. Je suis totalement subjuguée. Cette fois, l'auteur nous entraîne dans un documentaire qui raconte en mots et en images les parades amoureuses... de la luciole, du fugu, du paon, du paradisier, de l'hippocampe ou du jardinier satiné.

Ce sont autant de numéros de cabrioles, de prestidigitation, de majesté et de créativité qui se dévoilent sous nos yeux ébahis. Pour nous embarquer dans cette farandole, comptons aussi sur le maître de cérémonie, qui enthousiasme par son texte lumineux, les différentes parades nuptiales aux couleurs, aux émotions et aux sensations diverses. Une lecture impressionnante de finesse, de précision et de beauté. 

Parades, de Frédéric Clément

Seuil Jeunesse, 2016

 

 


21/12/16

Entre chiens et loups, de Malorie Blackman, John Aggs & Ian Edginton

Adaptation en format BD du roman à succès de Malorie Blackman : Entre chiens et loups.

entre chiens et loups

Dans une société ségrégationniste, où les Primas (noirs) contrôlent le pays en opprimant les Nihils (blancs), Séphy et Callum tentent au mieux de préserver leur amitié. Fille du ministre Kamal Hadley, Séphy doit également tenir son rang, sous l'œil scrutateur des caméras, et ne pas faire de vagues. Aussi, le jour de la rentrée, la jeune fille fait scandale en voulant apaiser les tensions du fait de l'arrivée de cinq jeunes Nihils, dont Callum, à Heathcroft, une école privée réservée à l'élite.
Dès lors, la relation entre les amis d'enfance n'aura de cesse de traverser des hauts et des bas pour se maintenir à un semblant de complicité. L'adolescence les pousse aussi à ne plus fermer les yeux face aux injustices. Lorsque la famille de Callum soutient la milice de la libération et leurs opérations terroristes, elle tombe aussitôt dans le collimateur de la police. Son père est arrêté, puis condamné. Après quoi, Callum refuse de baisser l'échine.
Chez Séphy, la situation aussi est explosive. Ses parents se déchirent, sa mère sombre dans l'alcool. La jeune fille est malheureuse et veut s'éloigner du foyer pour vivre en pension. Le jour de son départ, elle envoie un courrier désespéré à Callum... qui loupera ce rendez-vous de la dernière chance.
Mais l'histoire ne s'arrête pas là, elle continue toujours plus loin et valse sur les tourments, les malentendus, les actes manqués et les trahisons. Séphy et Callum ne sont plus des enfants naïfs et impuissants, ils se chargent de prendre leur avenir à bras-le-corps, dans un monde qui n'accepte pourtant aucune compromission. 
Quelle lecture poignante ! Avec son histoire universelle, et intemporelle, sur l'amour et la perte, elle remue beaucoup de sentiments et fait réfléchir sur le racisme, les inégalités et les persécutions. Son format en bande dessinée, tout en noir et blanc, lui redonne ainsi un coup de jeunesse dans sa conquête d'une nouvelle génération de lecteurs, lesquels ne manqueront pas d'être émus par le couple mythique de Séphy et Callum ! 

Traduit par Marion Roman - Editions Milan / BD Kids (Novembre 2016)

noughts-and-crosses-09

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27/11/16

T'as la trouille, pistrouille ? de Charlotte Ameling

T as la trouille pistrouille

Voilà un album super drôle, qui invite les enfants à participer à la lecture. D'abord, en les mettant au défi d'affronter leur vieille peur : s'approcher du loup. Après quoi, il lui faut suivre les empreintes de ses pas, caresser ses oreilles, tirer sa queue... Ah, ah, le lecteur s'enhardit jusqu'à ce qu'il tombe nez à nez avec lui !

C'est un vrai régal de glisser sa main sur les pages du livre, de sentir les différentes textures, qui correspondent autant aux différentes parties du corps du loup (sa truffe, son pelage, sa queue... argh, ses dents !). L'histoire est également drôle et se boucle sur un final époustouflant. Émotions fortes garanties. Et grands éclats de rire aussi. ☺

Milan - Septembre 2016

Posté par clarabel76 à 09:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17/11/16

Passion et Patience, de Rémi Courgeon

PASSION ET PATIENCE

Oh, la petite merveille que voilà ! Rémi Courgeon nous régale avec cette histoire de sœurs jumelles, Passion et Patience, physiquement identiques mais au caractère opposé. L'une est intrépide et fonceuse, l'autre privilégie le calme, la douceur, la contemplation. Ces deux-là se complètent et ne se quittent jamais. Leur voisin, Gus, partage aussi leurs jeux et teste avec elles ses nombreuses idées de constructions de balançoires, de cabanes... Les filles sont enchantées de son esprit créatif et en redemandent. En grandissant, Gus poursuit ses études d'ingénieur et quitte la maison de ses parents pour ne revenir que des années plus tard. C'est un beau jeune homme, fringant et astucieux. Il déborde de projets et d'envies, tandis que ses charmantes voisines ne font que l'encourager et l'inciter à ne pas stagner sur des refus. Ainsi, pour l'Expo Universelle de 1889 à Paris, Gus voit son projet de jeunesse plébiscité et pense fortement à ses amies d'enfance, parties parcourir le monde, et qui ont été ses muses durant toutes ces années.

Alors ne cherchez pas dans la biographie de Gustave Eiffel la trace concrète d'une Passion ou d'une Patience, car cette rencontre est purement fictive mais elle paraît si vraie, si authentique et si romanesque qu'on a très envie d'y croire aussi. L'album est, de fait, magnifique & passionnant. On l'admire sous toutes les coutures, avec son grand format (26 x 36,5 cm), son élégance et sa noblesse, on ressent instinctivement une vénération pour lui. L'histoire aussi est belle, assez fleur bleue et remarquablement écrite. On s'enthousiasme pleinement pour le destin des personnages, les sœurs sont fascinantes et de véritables pionnières dans l'émancipation féminine (elles font de la photographie, écrivent des romans, voyagent en Inde et portent le sari). Elles se concrétisent autrement que dans le mariage et pour des jeunes femmes du XIXe siècle c'est assez spectaculaire ! Rêves d'amour, rêves de gloire, cet album met à l'honneur le pouvoir de l'inspiration et des égéries dans des parcours de vie hors du commun. 

Une lecture magique, bouleversante & pleine de charme. Gros coup de cœur. ♥

éditions Milan - Octobre 2016

Pour une nouvelle expérience de lecture, un flash code sur l’album vous permettra d’écouter gratuitement l’auteur en personne, vous raconter l’histoire des muses de Gustave Eiffel…

Écouter un extrait :

https://soundcloud.com/user-940935112/extrait-passion-patience-remi-courgeon

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le Pingouin qui avait Froid, de Philip Giordano

le-pingouin-qui-avait-froid

Milo est un petit pingouin frileux. Contrairement à ses parents, et aux autres pingouins sur la banquise, Milo a froid, très froid. Il refuse de sauter dans l'eau glacée pour pêcher, il reste transi sur son bout de banquise à attendre un miracle. Celui-ci se présente sous la forme d'une baleine, qui lui propose de partir en expédition. Un long voyage les attend, jusqu'à leur arrivée sur l'île des oiseaux. Là, tout est plus doux, plus chaud, plus coloré. Mais c'est déjà l'heure de rentrer à la maison, et Milo confie son désarroi. Sur la banquise, il a désespérément froid. Le chef des oiseaux, le grand perroquet blanc, lui confectionne alors une longue écharpe multicolore. Ce cadeau lui tiendra chaud sur son iceberg, en plus de lui faire penser à ses nouveaux amis.

Et la vie reprend son cours, Milo est blotti dans son cache-nez en plumes d'oiseaux et n'a plus froid. Un jour, il croise un autre pingouin grelottant sur la banquise, lui aussi refuse de sauter dans la mer glacée. Milo ne se sent plus seul à ne pas aimer le froid. Cette histoire est fabuleuse et raconte le parcours initiatique d'un pingouin sensible au froid, qui découvre le monde et qui est fier de partager son expérience avec d'autres pingouins dans son cas. Par son très grand format, l'album propose de riches illustrations de pingouins aux formes géométriques (rond, rectangle, triangle) avant d'explorer les tropiques aux couleurs plus flamboyantes. Le contraste est saisissant, la lecture n'en paraît que plus sensationnelle ! Un très beau rendez-vous qui réchauffe en cette saison tristounette.

éditions Milan - Septembre 2016

Le Pingouin qui avait Froid - BookTrailer from Pilipo Giordano on Vimeo.

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


On a trouvé un chapeau, de Jon Klassen

ON A TROUVÉ UN CHAPEAU

Deux tortues trouvent un chapeau mais réalisent que ce ne serait pas juste que l'une arbore un chapeau, et pas l'autre. Alors elles décident d'un commun accord de passer leur chemin. Autant se priver toutes deux du chapeau !

Seulement voilà, l'une d'elles soupire de regret. Elle se lamente in petto d'avoir abandonné le couvre-chef, elle y pense le soir au moment de se coucher, elle y pense fort, fort, fort, mais n'ose pas l'avouer à son amie. Lorsque celle-ci tombe de sommeil, la tortue nouée de frustration s'éclipse en douceur, et alors... ?

Il arrive, parfois, que le désir est si fort qu'il vous obsède, que la convoitise est imprimée en vous et qu'elle vous ensorcelle... Si c'est le cas, alors cette lecture ne peut que vous parler. Son histoire de partage et de sacrifice qui rend amer est forcément cocasse, mais tellement subtile aussi. Car l'humour de Jon Klassen est extraordinaire.

Il y a un tel décalage entre l'image, au graphisme simple et épuré, et le texte, qui laisse filtrer ce que l'on ne voit pas et place ainsi le lecteur dans la confidence, que le résultat sonne juste. L'humour est sarcastique, mais la morale est sauve. Au final, les deux tortues ont éprouvé leur amitié et résisté à la tentation. Un album comique et sans chichis. 

Milan - Octobre 2016 (Adaptation française de Jacqueline Odin)

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

15/11/16

Inhuman, de Kat Falls

inhuman-tome-1Dans une Amérique décimée par un virus mortel, Delaney Park vit désormais seule avec son père dans la zone Ouest du pays, une zone saine protégée par un Mur contre la zone sauvage, où croupissent des individus contaminés. Malheureusement, la jeune fille va être contrainte d'y aller pour sauver son père accusé d'être un trafiquant d'œuvres d'art et de franchir régulièrement la frontière en toute illégalité. Lane parvient à un accord pour supprimer les preuves accablantes, en échange elle dispose de peu de temps pour retrouver son père et lui confier une mission secrète. C'est dans ce contexte de précipitation, d'ahurissement et d'angoisse que Delaney découvre un univers qu'elle avait appris à redouter et détester. La Zone sauvage. Elle regagne d'abord une base militaire et se fait surprendre par une jeune recrue, Everson Cruz, qui préfère comprendre ses motivations plutôt que de la dénoncer. Mais la jeune fille doit duper son adversaire pour poursuivre son but, quitte à s'associer avec le très sulfureux Rafe, étonnamment prompt à aider la fille du célèbre Mack. Lane va d'ailleurs peu à peu comprendre le rôle de son père dans la zone interdite et assimiler aussi vite la réalité qui l'entoure : des expériences génétiques détournées, des humains devenus des mutants... Réalisant que l'avenir de l'humanité se joue au-delà du mur, Lane va choisir son camp et se battre pour trouver le remède au virus. 

Cette dystopie est certes peu innovante, mais fonctionne quand même pour les amateurs de relations fortes et indécises, car l'héroïne est entourée de deux prétendants au charme certain, mais au caractère qui diffère totalement. L'un est compatissant, scrupuleux et plein d'abnégation, l'autre est égoïste, arrogant et malhonnête. Les fondamentaux d'Inhuman sont d'une banalité... resucée. Toutefois, les phénomènes hors normes grouillent, les événements s'enchaînent, les décors également se succèdent, les personnages combinent la jeunesse, la fougue et la morgue. Excitant au début, pesant à la longue. En y regardant de plus près, le roman empile les clichés et façonne une intrigue convenue & peu surprenante, mais la promesse d'aventure, de survie et de suspense dans un monde post-apo très en vogue aura tout lieu d'adoucir les réserves. La suite tarde à paraître, courant 2016 pour la VO... le flou reste entier ! 

Traduit par Christine Bouard-Schwartz pour les éditions Milan / Février 2015

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28/10/16

Tek, L’Accro-Magnon des tablettes, de Patrick McDonnell

tek-laccro-magnon-des-tablettes

Tek est un gamin accro aux jeux et aux écrans (téléphone, tablette, console). Il passe tout son temps à jouer et refuse de quitter sa grotte pour retrouver ses copains ou prendre un simple bol d'air. Ses parents se sentent impuissants et ses camarades ont fini d'espérer son retour parmi eux. L'heure est grave et Grand Boum, le volcan du village, n'a plus d'autre choix que d'intervenir en créant un bing-bang. Bug général. Black-out chez les troglodytes. Tek est enfin déconnecté. 

En imaginant un livre qui ressemble à une tablette, avec mot de passe à taper etc., Patrick McDonnell s'adresse directement aux enfants & aux jeunes accros de technologies nouvelles. Le but n'est pas forcément de les dégoûter ou d'interdire leur utilisation, simplement de rappeler qu'il est bon de lever le pied  et le nez pour vivre aussi sa vie réelle.

La touche d'humour et d'originalité se situe forcément dans le fait que l'histoire se passe au temps des hommes des cavernes, ils ne connaissent pas encore le feu mais portent la barbe et le gourdin, et puis il y a internet ! Ah, ah. Une lecture décalée & qui prête à sourire rien que pour ses nombreuses petites allusions distillées dans le texte, avec suspense, poésie, cocasserie... Un album complet. ☺  

éditions Milan - septembre 2016 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22/09/16

Les Petits doigts qui Dansent, de Claire Zucchelli-Romer

les petits doigts

Tes petits doigts frétillent, tes petits doigts fourmillent. Ils se dandinent, ils se tortillent.
C’est sûr, tes petits doigts veulent danser !


Une lecture qui bouge, qui donne des consignes, qui invite à toucher, qui suggère de danser... quel beau programme. 

Ce livre cartonné, d'un bleu pastel, est creusé de formes fluo (rond, rectangle, zigzag...), avec une petite légende qui conseille à l'enfant de suivre la ligne, de sauter sur place, de glisser, de ne pas franchir la limite, de tourner d'un côté, puis de l'autre, de faire des sauts de cabri, de compter haut et fort, de reconnaître les couleurs, de jouer à la toupie, de ziguer de gauche à droite, et inversement.

C'est ludique, éclatant, joyeux & original. Ce nouveau concept de lecture surprend agréablement l'enfant, c'est parfait pour stimuler leur imaginaire, mais c'est aussi un bon moyen d'éveiller la motricité. Ou comment apprendre à danser avec les doigts sans que ce soit tout à fait anodin ! Astucieux et étonnant.

Milan, Septembre 2016

Les petits doigts qui dansent from Milan Presse - Editions Milan on Vimeo.

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27/06/16

Half Bad : Quête Noire, de Sally Green

Half Bad 3

L'heure du dénouement est arrivé ! L'Alliance des sorciers libres a essuyé une sévère raclée, les pertes sont nombreuses et Nathan se sent responsable du carnage. Il a été trahi et a soif de vengeance. Il a donc fait de la lutte son combat personnel et devient incontrôlable. Il part en roue libre, prend tous les risques, tue à tour de bras, ne ressent aucun remords.

Nathan n'est plus une bête traquée, mais un véritable prédateur. Toutefois, cette propension au mal effraie Gabriel, qui sent son ami s'éloigner et tomber dans la folie obsessionnelle. Les blagues, les câlins, les promesses n'ont plus lieu d'être. Gabriel tape du poing sur la table. Pourtant, Nathan le rassure - blessé, pas perdu. Leur leitmotiv.

Ce refrain va guider l'essentiel de leurs missions et devenir leur étoile du berger. D'ailleurs, Nathan a établi un nouveau plan pour s'opposer au Conseil des sorciers blancs - il veut retrouver une vieille et puissante sorcière, Ledger, qui détient la moitié d'une amulette pouvant assurer l'invicibilité.

Mais le temps presse, les chasseurs ne lâchent rien et multiplient leurs efforts pour traquer les survivants et pulvériser leurs camps. Nathan voient ses amis tomber, faillir, hésiter. La tension monte d'un cran et annonce des retrouvailles ardentes entre les ennemis. Toute la communauté des sorciers est sens dessus dessous. Les cœurs s'emballent et présagent un final bouleversant ! 

Ce dernier tome est plus court que les précédents (il est allégé de quelques 25 pages). Par conséquent, la narration est plus mordante, plus efficace. On y trouve aussi beaucoup d'intensité et d'émotion. Des choix douloureux, des sacrifices, des renoncements, des abnégations et des liens inaliénables. La fin est cependant discutable, car elle casse l'image d'une série rock-n-roll qui refusait le mélo. On retombe là dans le basique, le déjà-vu. C'est un peu dommage.

De toute manière, la série a globalement oscillé entre le bon et le moins bon, elle a renouvelé le genre de la sorcellerie et proposé un thème original, elle a aussi abordé des sujets sensibles et poignants, autour de l'amour filial et l'homosexualité, mais a manqué de rigueur pour relater ce parcours délicat. Un roman honorable pour une série inégale, d'où une certaine frustration après la lecture des 3 tomes.

Publié chez Milan, mai 2016 - Traduit par Marie Cambolieu (Half Lost)

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,