30/03/15

Les Légendes de Blackwell : Les Corbeaux d'Odin (T.2), de K. L. Armstrong & Melissa Marr

LEGENDES DE BLACKWELL T2

Leur mission : arrêter le Ragnorök, la fin du monde annoncée par les mythes scandinaves. Selon la saga ancestrale, tous les dieux allaient périr. Sauf qu'ils étaient déjà morts. Odin, Balder, Loki... tous, sans exception. Matt et son équipe devaient donc prendre leur place, si possible sans mourir à la fin. Car s'ils échouaient... alors le monde sombrerait dans un hiver éternel.

Pas de temps mort à l'ouverture de ce livre. L'action reprend exactement là où nous l'avions quittée à la fin du 1er tomeavec des héros affrontant tous les dangers (le gouffre de l'enfer, le royaume des morts, les zombies Vikings, la rivière acide, les Valkyries, le troupeau de chèvres, les Berserks et le Serpent de Midgard...). L'histoire est pleinement ancrée dans la mythologie nordique et exploitée de façon captivante, même si parfois son utilisation me paraît également excessive.

On a l'impression que les protagonistes ont été projetés dans ce décorum et sont employés comme des pantins sans âme. Ils enchaînent action sur action (pour ça, on ne s'ennuie pas) mais ils ne reflètent aucune émotion. Ils restent, pour moi, des jeunes gens stéréotypés (13 ans, immatures et brouillons) dans une série d'aventures pour collégiens. Par principe, c'est passionnant et ingénieux, mais peut-être trop fourni / fouillis. 

On ne prend pas le temps d'apprécier le calme, le silence, la réflexion, il n'y en a pas. L'action prime, de manière abusive. Point positif, K.L. Armstrong et M. Marr ne brident plus leur écriture, qui retrouve enfin son naturel et sa fluidité ! L'histoire se termine aussi sur un retournement de situation que le lecteur aura hâte de démêler dans le dernier livre à paraître (Thor's Serpents en mai 2015 pour la VO).

Éditions Milan, janvier 2015 ♦ traduit par Emmanuelle Pingault (Odin's Ravens)

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19/12/14

Le Tour du Monde en 80 jours, de Jules Verne & ill. de Jonathan Burton

Adaptation de Maxime Rovere

IMG_2672

Cette adaptation du classique de Jules Verne est une brillante réussite, qui se veut accessible pour des enfants (texte abrégé et remodelé avec pertinence), mais propose aussi une lecture délicieusement guindée, avec des illustrations traditionnelles et d'une grande sobriété.

Phileas Fogg, gentleman de la haute société anglaise, se lance dans un pari insensé : faire le tour du monde en 80 jours. Réputé pour être casanier et toujours d'une grande ponctualité, l'homme relève le défi de partir à l'aventure, en bateau, en train ou encore à dos d'éléphant, en compagnie de son nouveau majordome, le très efficace Passepartout. 

À leurs trousses, on retrouve un inspecteur de police, Fix, convaincu et borné que ce sont les suspects recherchés après le cambriolage à la Banque de Londres. Selon lui, ils tentent de masquer leur fuite à travers cette course contre la montre. Fogg, imperturbable, trace sa route, dans la plus grande insouciance.

Il est vrai que le personnage apparaît hautain et peu attachant : de plus, il est indifférent aux lieux qu'il visite ou aux us et coutumes des civilisations. Car, il « ne voyage pas, mais décrit une circonférence ». Moi qui le voyais jovial et conquérant d'après le dessin animé des années 80 !... un Mythe s'effondre. ;-)

Et puis, sur sa route, il croise la douce Mrs Aouda... et enfin son attitude engoncé va vaciller ! Ce voyage ne rapportera probablement rien au gentleman, sur  un plan culturel ou financier, mais il connaîtra l'Amour ! « Et ne ferait-on pas, pour moins que cela, le tour du monde ? » C'est d'un romantisme !

Pour une première approche, voilà une lecture appropriée, soignée et délicate, où l'on saisit de subtiles descriptions, qui font « l'effet d'une belle coquille de colimaçon, éclairée et chauffée ». Cela donne forcément envie d'en parcourir davantage !  

Milan, octobre 2014

IMG_2673  IMG_2677

IMG_2675

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le Papa de Simon, de Guy de Maupassant, ill. de François Roca & adapt. de Charlotte Moundlic

IMG_2666

Simon, sept ans, souffre à l'école d'être la risée de ses camarades, car le garçon n'a « pas de papa ». Il s'en défend et se bagarre avec les malotrus. Dépité, l'enfant songe même à plonger dans le lac pour oublier ce flot de quolibets. C'est alors qu'un homme lui pose la main sur l'épaule et engage un début de conversation.

L'enfant, rassuré, le conduit chez lui, où vit sa maman, la belle Blanchotte, qui l'accueille avec réserve. Mais Simon a décrété que son nouvel ami, Philippe, serait son papa ! Il le clame avec fierté, mais de nouveau ses camarades se moquent de lui, sous prétexte qu'il n'a pas le même nom de famille ou ne vit pas avec lui. 

Après tout, un papa, qu'est-ce que c'est ?

Ce texte, adapté d'après une nouvelle de Maupassant, remis au goût du jour par Charlotte Moundlic, en offre une définition assez simple, mais attendrissante. Un papa, ça va au-delà du nom, de la présence, de l'idée ou de l'éducation, c'est tout ça à la fois, mais surtout cela comble de bonheur un petit garçon, confronté à la bêtise et à la méchanceté, qui considérera providentielle la rencontre avec le forgeron.

Les illustrations de François Roca nous régalent avec des décors de campagne, ambiance très 19ème siècle, culottes courtes, chemise blanche, cheveux peignés, souliers vernis, besace en cuir... chaque détail compte et c'est d'un raffinement ! Toutefois, l'histoire n'en demeure pas moins contemporaine, à traiter de la cruauté du groupe et d'exclusion, sitôt qu'un détail vous distingue.

Pari est donc réussi pour C. Moundlic, qui a su distiller sa touche personnelle dans ce très beau texte, poignant et saisissant, en parfaite harmonie avec le style précieux et élégant de F. Roca.

Milan, septembre 2014

IMG_2667  IMG_2668

IMG_2670

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/12/14

Le Voyage de Zadim, de Landy Andriamboavonjy & Charlotte Gastaut

IMG_2467

Le père de Zadim souffre d'insomnie et ordonne à son fils de partir à l'aventure pour lui trouver sept fleurs précieuses et les lui ramener avant la tombée du jour. Le garçon, âgé d'à peine sept ans, est plutôt contrarié par cette mission. Il part sur son tapis volant, confiant son destin au hasard. Et il fait bien, car les rencontres seront multiples, chanceuses et auréolées de charme et de chansons. 

C'est très beau, magnifiquement illustré par Charlotte Gastaut, qui offre de pleines pages débordantes de couleurs chaleureuses. L'album est accompagné de 2 disques, l'un lu et composé par Landy Andriamboavonjy, une talentueuse artiste d'origine malgache, et l'autre proposant les berceuses de Zadim, pour un voyage musical à travers le monde.

C'est encore une très belle rencontre littéraire et musicale, subtile et délicate, qui ne manquera pas de séduire petits et grands lecteurs ! J'en suis sortie imprégnée et envoûtée ... ! 

Milan, octobre 2011

IMG_2469  IMG_2470IMG_2472  IMG_2471

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

28/10/14

Lili Goth et la souris fantôme, de Chris Riddell

IMG_2188

Nouvelle série pour Chris Riddell, à qui l'on doit déjà l'excellente Apolline.

Lili Goth est la fille unique de lord Goth du manoir des Frissons frissonnants (sa mère a fait une chute mortelle lors d'un exercice de funambulisme). Depuis, père et fille se croisent autour du rituel du thé, une fois par semaine. Le reste du temps, c'est une gouvernante qui est chargée d'instruire la demoiselle au caractère bien affirmé. Pour signaler le moindre de ses déplacements, Lili est tenue de porter de gros godillots très bruyants. Elle peut ainsi parcourir de fond et comble le manoir, ses pas résonnent à des kilomètres à la ronde ! Il y a cependant une zone qui lui est strictement interdite : l'aile brisée, où le garde-chasse d'intérieur élève des créatures pour la prochaine grande fête de lord Goth. C'est une cérémonie qui est réputée dans le microcosme intellectuel qu'affectionne le père de Lili. Les invités se bousculent pour avoir l'honneur d'être reçus au manoir des Frissons frissonnants et aussi la chance de participer à la course de bicyclettes métaphorique et la fameuse chasse d'intérieur ! Toutefois il se passe des petites anomalies qui intriguent notre héroïne et ses nouveaux amis du Club du grenier.

L'univers de Chris Riddell est toujours fourmillant de détails, d'inventions et de jeux de mots délirants qui rendent l'ensemble follement excentrique et drôle. Peut-être parfois au détriment de l'intrigue, qui passe au second plan, mais je pense qu'à travers ce 1er livre, l'auteur avait envie de placer ses pions et de tracer son décor avant de laisser libre cours à son imagination. Même l'emballage est extrêmement bien pensé, peaufiné au centimètre près. C'est à la fois beau, chic, extravagant et cocasse. Un cocktail détonnant !

Milan, octobre 2014 ♦ traduit par Amélie Sarn (Goth Girl and the Ghost of a Mouse)

IMG_2187

IMG_2189 IMG_2191

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,


08/10/14

Enfernité Tome 2, de Brodi Ashton

Enfernité

L'histoire reprend juste après la fin d'Enfernité : *** spoilers *** Nikki erre comme une âme en peine, suite au sacrifice de Jack, elle se sent coupable et veut qu'il revienne. Pour cela, elle a besoin de Cole, fait des pieds et des mains pour retourner en Enfernité. Le beau gosse résiste, la prévient, ce n'est pas une partie de plaisir, cela va tester son amour pour Jack, et blablabla. Mais Nikki est butée, Cole désespéré. S'engage alors un poker menteur entre quatre yeux. Soupir de déception, alors que j'avais été complètement sous le charme du premier tome !

L'histoire ici est longue, très lente et adopte une pose affectée, sans proposer de suspense. Franchement, j'en attendais davantage. Nikki est une héroïne passive, son obsession pour Jack résonne comme une complainte répétitive et son pacte avec Cole est peu surprenant, avec une issue hautement prévisible. Bref, la sérénade du couple maudit a atteint ses limites ! Trop naïve, Nikki saoule son monde. Jack, lui, brille par son absence. Les réminiscences de leur histoire offrent cependant des interludes touchants et agréables (mais trop succincts). Reste Cole, bougrement fascinant, séducteur dangereux et manipulateur contraint et forcé... on se comprend !

À part ça, la série cherche à se démarquer par son atmosphère au romantisme désabusé et propose une mythologie grecque déclinée sur fond diabolique et implacable. C'est désarmant, truffé de désespoir, et ça participe au charme ambiant. Seule l'intrigue amoureuse suscite un réel questionnement, en manquant de consistance, et donne l'impression au lecteur de faire du surplace. Evertrue, déjà disponible en VO, conclut cette trilogie. 

Milan, coll. Macadam, juin 2013 ♦ traduit par Emmanuelle Pingault

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25/09/14

La Tour Eiffel est amoureuse, d'Irène Cohen-Janca & Maurizio A.C. Quarello

IMG_1947

Paris vous fascine, vous éblouit, vous fait rêver ? Alors revisitez les plus beaux bâtiments de la capitale avec cette histoire attachante.

La Tour Eiffel fait grise mine, car elle est malade d'amour. Les mouettes font un tour d'horizon auprès de l'Arc de Triomphe, la colonne Vendôme, le Génie de la Bastille et le temple des Buttes-Chaumont qui, tous, prétendent être l'élu de son cœur. Ils font fausse route. Car celui que la Tour Eiffel aime est un phare. Il domine la mer, elle domine la terre. Il protège les marins, elle distraie les enfants. Tout les oppose. Leur amour est impossible.
Vraiment ?

Album très beau, très élégant dans des tons de bleu et de rouge qui déclinent la passion amoureuse, les petits matins câlins, le soir qui se couche, les saisons qui passent, les feuilles qui roussissent, les ombres et les lumières... À réserver à tous les passionnés de Paris ! 

Milan, septembre 2014

IMG_1948

IMG_1949

IMG_1950

IMG_1951

 

Paris toujours, encore plus sensationnelle, à croquer en Pyjamarama !!

Paris en Pyjamarama

Découvrez le Moulin Rouge, les bateaux mouches, l'Institut du monde arabe, le centre Georges Pompidou et la fontaine Stravinsky... qui s'animent avec magie au simple passage d'un rhodoïd rayé.  STUPÉFIANT !

par Frédérique Bertrand & Michaël Leblond (Rouergue jeunesse, 2014)

 

17/04/14

Le Petit Chaperon qui n'était pas rouge, de Sandrine Beau et Marie Desbons

IMG_0842

Il était une fois une petite fille qui vivait au bord d'une forêt, dans le nord de la Russie. Sa grand-mère, qui tricotait, lui avait fait un long manteau bleu, de petits gants bleus, et lui avait cousu une chaude chapka bleue. Si bien que tout le monde l'appelait "Le Petit Chaperon bleu".

Un jour, sa maman lui confia un petit pot de miel pour sa grand-mère qui était malade, seule, chez elle. La fillette devait traverser la forêt pour s'y rendre, aussi la maman lui conseilla de ne pas traîner en route pour éviter les animaux dangereux.

Bien sûr, l'enfant n'en fit qu'à sa tête et perdit un temps fou en chemin. Quand la nuit tomba, le Petit Chaperon bleu eut la mauvaise surprise de croiser un OURS... puis un TIGRE DE SIBÉRIE, et enfin un petit LAPIN très gourmand. À chacun, elle promit, laissa un cadeau, proposa un échange de bons procédés.

Quand finalement elle parvint chez sa grand-mère, une délicieuse potée l'attendait. 

Mais une potée de quoi ? ...

Alors là, chers lecteurs, la surprise est au rendez-vous ! Et c'est très, très drôle !! L'auteur a, de plus, la malicieuse idée d'offrir plusieurs fins pour que l'enfant puisse choisir celle qu'il préfère. Ouf. Je ne vous raconte pas la stupeur, la première fois ! ! 

Le texte, très soigné, propose une plongée dans une jolie Russie folklorique (avec un choix de vocabulaire qui n'est pas anodin, comme une balalaïka ou la chapka), même les illustrations et les couleurs paraissent authentiques et donc fascinantes. Oui, j'étais sous le charme !! Marie Desbons a un style bien défini, très doux, très attachant. Je suis fan !!

Cette rencontre entre poésie, tendresse, facétie et espièglerie est précieuse et offre un plaisir de lecture trèèès appréciable ! J'ai adoré cet album, qui réécrit de façon originale le conte de Perrault dans l'univers magique et somptueux de la Russie. 

éditions Milan, mars 2014

IMG_0843

IMG_0844

Posté par clarabel76 à 19:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Jack Vandal, tome 2 : Super-héros Incognito, par Lee Bacon

IMG_0861

Suite des aventures de Jack Vandal, fils du célèbre couple des super-méchants qui veulent constamment détruire la planète. Sauf que, depuis quelques mois, ils se sont calmés dans leurs projets fous et préfèrent passer du temps à peaufiner leur nouveau robot majordome.

C'est l'été, Jack reçoit une mystérieuse invitation à un camp de vacances pour enfants doués et talentueux, auquel participe son amie Sophie. Milton aussi se joint au groupe, composé de ... Miranda et nFinity. Pas la foule des grands jours, et pour cause... l'organisateur a réuni les enfants pour créer l'Alliance de l'impossible, soit une équipe de super-héros les plus doués de leur génération !

Jack est estomaqué. Lui, le fils du couple Vandal, un super-héros ? Une probable erreur de casting. Ajoutez qu'il se voit accoutré d'un ridicule costume effet seconde peau, avec collants peu seyants, une véritable torture. Puis, il décroche la timbale en devenant la coqueluche des médias, le fameux « super-héros Incognito », que ses parents jugent ridicule, sans se douter qu'il s'agit de leur rejeton !

La coupe est pleine. Ou presque. Un vieil ennemi juré refait surface, clame vengeance, s'en prend à Jack et ses amis ... furibonds. Tout le monde se perd dans cette nouvelle répartition des rôles, c'est la soupe à la grimace. Et le lecteur, lui, est emporté dans sa lecture, débordante d'aventures et de rebondissements. Avec des personnages attachants, de l'humour, du suspense... On dirait la version jeunesse de La ligue des justiciers ! Très sympa. Pour bon public (dès 9-10 ans).

Milan jeunesse, janvier 2014 ♦ traduit par Amélie Sarn

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10/03/14

Les Légendes de Blackwell : Les Loups de l'Apocalypse (1), de K.L. Armstrong et M.A. Marr

IMG_0745

Totale surprise que ce roman ! Je n'avais pas noté sur l'instant qu'il s'agissait d'une nouvelle série écrite à quatre mains par les auteurs à succès que sont Kelley Armstrong et Melissa Marr. J'avoue que cela a ensuite contribué à mon envie d'en découvrir plus, car je n'étais pas particulièrement motivée par l'histoire. Ma foi, la surprise aura été bonne, avec quelques défauts notables.

Nous sommes donc dans la petite ville de Blackwell, en Dakota du Sud. Matt Thorsen, 13 ans, est le fils du shérif, le benjamin de la famille, celui qu'on raille volontairement et dont on reproche toujours de ne pas être au niveau des aînés. Et pourtant, Matt est destiné à accomplir un grand destin puisqu'il vient d'être déclaré le Champion de Blackwell, celui qui doit combattre le serpent de Midgard lors de Ragnarök.

Pardon ? comment ? qu'est-ce ... ? Eh oui, Matt est en fait le lointain descendant du Dieu Thor. Toute la ville est très, TRES attachée à ses coutumes ancestrales et cultive le mythe avec soin. Entre fêtes folkloriques et traditions transmises de génération en génération, le poids de l'éternel enjeu pèse lourd sur les épaules. De plus, Matt découvre qu'il doit s'allier avec ses ennemis s'il veut survivre, mais là... point trop n'en faut !

Je vous invite à découvrir ce petit roman foisonnant, dont l'idée de départ était de transposer la mythologie scandinave à une société d'aujourd'hui (on pense à Percy Jackson !), idée très pertinente, construite avec habileté, en proposant aussi une intrigue fouillée, truffée d'action et de suspense, et avec des personnages (trois principaux) assez attachants. Par contre, bémol sur l'écriture simpliste et trop travaillée à cet effet, on sent la retenue des auteurs, habitués à écrire pour un public plus mature, ici je l'ai ressentie comme une contrainte.

Cela n'en demeure pas moins une lecture divertissante et agréable à parcourir pour des enfants (bons lecteurs), amateurs de mythologie et d'aventures passionnantes. Deux autres tomes vont suivre.

Milan, février 2014 - traduit par Emmanuelle Pingault ♦ illustration de couverture : Vivienne To

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,