01/10/18

Pêle-mêle : Une histoire très en retard - Coyote et le chant des larmes - Les feuilles volantes - Denis Fifty-fifty

une histoire très en retard

Il était une fois une page blanche… qui ne resta pas blanche très longtemps.

Ils sont cinq potes à attendre que l'histoire se pointe, sans se presser. L'un d'eux finit par perdre patience et se met à dessiner dans son coin, en fait sur la page de gauche. Et plus le temps passe, plus les compères s'interrogent, n'osant plus bouger de peur de louper le rendez-vous, tandis que le lapin continue son œuvre. Son imagination se déploie : un arbre, un dinosaure, des oiseaux, une balançoire, une maison bleue, une licorne, la pluie et le beau temps...

En bref, ce sont deux histoires qui se lisent en parallèle, l'une plus volubile avec ses créations colorées, l'autre plus cocasse avec ses espoirs et ses attentes désespérées. C'est drôle, c'est beau, c'est poétique. Oui, vraiment, Marianna Coppo est une enchanteresse et offre au lecteur le pouvoir de s'évader rien qu'en tournant les les pages d'un album. Superbe !

Une histoire très en retard, de Marianna Coppo

seuil jeunesse, 2018

=======================

 

 

Coyote et le chant des larmes

Une petite colombe fait provision de graines dans la plaine, mais se blesse à la patte et se met à gémir sa douleur. Pas loin de là, un coyote perçoit son chant éploré et tombe en amour ! Il court la rejoindre pour complimenter la qualité de son chant et lui demande de répéter cette douce mélodie qu'il souhaite rapporter chez lui.

La colombe le traite de tartempion, avant de se raviser car elle craint d'être dévorée. Elle lui confie son chant, le coyote part en courant, bim, il chute et perd ses précieuses notes, du coup il revient et intimide la colombe, qui beugle à nouveau, et rebelote. Cette sérénade va se répéter. Trois fois.

Finalement, la colombe va se rebeller et duper le coyote ! Gare aussi au corbeau qui tournoie dans le ciel, encore “ un crétin sans oreilles”... Ha, ha ! Muriel Bloch nous régale avec ce conte surprenant et très drôle (inspiré d'après une légende indienne). L'auteur a le sens de la formule et de l'humour : on sourit tout du long à la lecture du dialogue improbable entre une colombe (une proie qui se refuse de l'être) et un coyote (un prédateur en quête d'inspiration). 

Coyote et le chant des larmes, de Muriel Bloch & Marie Novion

seuil jeunesse, 2018

=======================

 

les feuilles volantes

Dans une vallée secrète, cinq personnages vont se croiser au cours d'une aventure palpitante. Sara la renarde décide de suivre les feuilles qui s'envolent vers un horizon incertain, Yula la louve, trop accaparée par sa peinture, se met en retard pour dire au revoir à son ami, Yuki l'oiseau, trop impatient de rejoindre la chaleur du sud, et qui se demande ce qui retient son artiste peintre préférée...

Ce premier tome des Contes de la vallée, qui se déclinent au fil des saisons, nous plonge dans une ambiance magique et fascinante. Ici, place à l'automne, au vent qui souffle, aux arbres qui se déplument, aux couleurs rousses et aux premiers frissons qui font tourner le dos à la langueur estivale. En clair, l'espagnol Carles Porta nous impressionne avec sa dextérité à mêler les techniques picturales et propose une lecture impressionnante, et de toute beauté.

On se familiarise avec un univers, mais on rencontre aussi des personnages, en assistant à la naissance d'une nouvelle amitié. L'histoire est adorable et un brin lyrique. On adore cette vision de l'automne, son atmosphère et son histoire qui tourbillonne. La mise en scène est franchement épatante. Il nous tarde déjà de lire la suite, Bonjour M. Froid (disponible en novembre). Les deux tomes suivants sont annoncés en 2019, au gré des saisons. C'est fantastique !

Contes de la Vallée : Les feuilles volantes, de Carles Porta

seuil jeunesse, 2018

=======================

 

 

Denis Fifty-fifty

Denis Fifty-Fifty a six ans et demi, et il fait tout à moitié. Le matin, il mange une demi-baguette, boit un verre de lait à moitié vide et un bol de chocolat chaud à moitié plein. Il passe la moitié de sa vie à jouer, l'autre à s'amuser. Au foot, ce qu'il préfère, c'est la mi-temps. À la piscine, il a la moitié du corps qui flotte, et l'autre qui coule. Il ne fait que des demi-longueurs. Et ses notes à l'école sont moyennes (5 sur 10 ou 10 sur 20). Bref.

Le soir de son anniversaire, Denis ne dort que d'un œil. En fait, il voudrait que son chien Bowie souffle également ses bougies. Tous deux se faufilent dans le salon. Une chose entraînant une autre, un incendie et une inondation vont dévaster la moitié de la maison. Oui, oui. Son père et sa belle-mère n'en reviennent pas. Puis relativisent. Après tout, “c'est parce que Denis fait tout à moitié que nous sommes tous entiers”.

Voilà une joyeuse histoire, truffée de jeux de mots et de gags rigolos ! Où l'on perçoit aussi un portrait de famille recomposée sans mélo et qui raconte une vie ordinaire, avec ses anecdotes courantes, que le tempérament malicieux du jeune héros transforme en péripéties incroyables. 

Denis Fifty-Fifty, d'Olivier Costes & Laurent Simon

seuil jeunesse, 2018

=======================

 

 

 


26/10/13

Le vieux Cric Crac, de Muriel Bloch et Alexandra Huard

IMG_9744

Il était une fois un roi qui refusait de marier sa fille unique et avait mis au défi ses prétendants en créant dans la nuit une montagne de sel. Quiconque serait capable de grimper jusqu'au sommet sans tomber obtiendrait la main de la princesse.

IMG_9745

Hélas, tous les garçons tombent comme des mouches, se brûlent les mains et rentrent éclopés. Le roi se félicite de sa trouvaille et crie déjà victoire.

IMG_9746

Or, la fille vient de rencontrer un jeune cavalier qu'elle apprécie énormément. Elle souhaite faire de lui son promis, aussi propose-t-elle à son père d'accompagner le prétendant jusqu'à la montagne de sel pour l'aider dans son ascension.

IMG_9747

Mais c'est le drame ! La fille du roi va glisser et tomber au creux de la montagne, qui se referme aussitôt sur elle. Le cavalier rentre seul au château, le roi est éploré. Ses soldats tenteront de secourir la princesse, sans succès, et les années vont passer.

IMG_9748

La jeune fille est donc tombée au fin fin fond de la montagne et a trouvé refuge dans une maison couverte de feuillage, qui appartient au vieux Cric Crac. Celui-ci est tellement vieux que lorsqu'il marche, ses os font cric crac, cric crac, cric crac. Sa barbe grise est si longue qu'il marche dessus. Bref, il découvre la princesse et la garde prisonnière chez lui.

IMG_9749

Tous les matins, le vieux bonhomme cherche sous son lit une échelle minuscule et ferme la porte à clé avant de partir. Il rentre le soir, passé minuit, les poches pleines d'or et d'argent. Il mange de bon appétit, puis se couche et s'endort avec sa longue barbe grise en guise de couverture.

Sept longues années vont ainsi passer. Un matin, le vieux oublie la clé sur la table. Vite, la princesse s'enferme et ignore les supplications du vieux Cric Crac. Elle veut s'enfuir, retrouver son château, son père, son cavalier, sa vie, sa liberté...

Ce conte des frères Grimm raconté par Muriel Bloch est absolument remarquable ! L'auteur explique en fin d'ouvrage que c'est un des tout premiers contes qu'elle a racontés et sur lequel elle a choisi de travailler à nouveau, en y apportant quelques modifications. Car ce conte est effectivement saisissant : son ton, son mystère, son impact, sa ritournelle, sa forêt sombre et angoissante, son vieux bonhomme qui geint encore toutes les nuits... Mazette, quelle rencontre !

Et Muriel Bloch est une conteuse hors pair. Ecoutez, écoutez son Cric Crac, Cric Crac, Cric Crac... Vous vous surprendrez à fureter sous le lit avant de vous coucher, juste comme ça.

Un album entêtant, aux illustrations poignantes, qui ne manquera pas de hanter vos nuits !

Le vieux Cric Crac (1CD audio) de Muriel Bloch et Alexandra Huard (Syros, septembre 2013)

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30/09/10

Pêle-Mêle Clarabel #7

Un petit tour de lecture ?

IMG_0239

Un superbe écrin pour les contes de garnements et galopins de Beatrix Potter : indispensable, indémodable, regroupant 11 contes classiques dont Pierre Lapin, la famille Flopsaut, Sophie Canétang... (chez Gallimard jeunesse). Un régal !

Dans un autre genre, mais tout aussi classique :

IMG_0288

La belle lisse poire du prince de Motordu fête ses 30 ans ! Il était un prince de Motordu qui menait la belle vie et habitait un chapeau magnifique au-dessus duquel, le dimanche, flottaient des crapauds bleu blanc rouge. Le prince aimait beaucoup lancer des poules de neige ou mener paître son troupeau de boutons. Il ne s'ennuyait jamais. Un jour, ses parents lui conseillent de se marier (s'il venait à tomber salade, qui lui repasserait son singe ?!) et le prince monte dans sa toiture de course pour se mettre en quête d'une fiancée. En chemin, il rencontre la princesse Dézécolle, en train de cueillir des braises des bois, également  institutrice dans une école publique, gratuite et obligatoire, qui le prend sous son aile afin de le guérir de ses mots de tête. Et ainsi de suite... L'histoire est un festival de liberté et d'impertinence pour l'exercice de l'apprentissage de la langue. C'est drôle, oui, car aux yeux des enfants cette histoire brise tous les interdits, avec intelligence !

(La nouvelle aventure, intitulée Motordu et Rikikie, manque un peu de peps et de charme, mais elle fait la part belle à tous les héros de l'imaginaire, tous les héros issus de la littérature de jeunesse qui trouvent refuge dans l'imagination des lecteurs, lesquels s'en nourrissent pour mieux grandir. C'est donnant-donnant !)

Nous avons aussi écouté de la musique indienne,

IMG_0257  IMG_0260

La culture indienne me fascinant toujours, j'apprécie de lire des histoires se passant en Inde ou écouter de la musique typique, comme celle que nous offre cette danse du démon, fortement enrichie de couleurs chatoyantes, dans un grand tourbillon de sons d'instruments traditionnels indiens, comme la flûte bansuri, le sitar, les grelots ghungru, le tambour dhol, les cymbales krotales, et les voix de chanteurs en bengali. A la fin de l'ouvrage, tout est bien expliqué, c'est toujours utile.

La danse du démon est une histoire de Muriel Bloch, illustrée par Allegra Agliardi, qui raconte la ruse d'un garçon très paresseux, nommé Devdas, qui croise sur son chemin un vilain démon, prêt à le dévorer. Le garçon sort alors de sa poche un miroir et lui déclare qu'il est un redoutable chasseur de démons et qu'il vient de capturer son visage. La ruse fonctionne à merveille, le démon se plie en quatre pour satisfaire tous les caprices de Devdas et lui crée aussi sa richesse.

Et pour finir, deux sorties en FOLIO JUNIOR absolument épatantes :

tobie_lolness_2  le_livre_du_temps_3

Le troisième tome de la série Le Livre du Temps de Guillaume Prévost, non ce n'est pas mon préféré, mais il a le grand honneur de boucler cette saga passionnante, riche en rebondissements, pleine d'élégance et de détails historiques qui apportent un intérêt pédagogique à cette lecture (en plus du reste, c'est bien compris ?). C'est une série que je recommande fortement, j'avais été bluffée par les deux premiers tomes, le dernier est juste un peu plus ... frustrant, car c'est le dernier, le plus attendu, il a beaucoup à faire, et il s'acquitte admirablement de toutes ses missions, apportant toutes les solutions, même les plus surprenantes, mais fait sentir que c'est fini, qu'il faut tourner la dernière page, et non, vraiment, je n'aime pas ça, je suis trop nostalgique...

Tobie Lolness, vous connaissez ? C'est ma série fétiche, chouchou, d'amour et tout ce que vous voulez. C'est du bonheur en barre, une combinaison d'amitié, d'amour, de respect et de tolérance, d'intérêt pour la planète, du mystère des arbres, etc.  "Les Yeux d'Elisha" suit "La vie suspendue (tome1) et signe la fin de l'aventure, snif. C'est à la fois un enchantement et un déchirement, car c'est toujours difficile de quitter un monde, des personnages, mais il n'en reste pas moins un souvenir ébloui et inoubliable. Tobie Lolness est une série INDISPENSABLE, à mes yeux, qui sait raconter une histoire authentique, captivante et très intelligente, le tout enrobé dans une ambiance poétique et romantique (merci François Place). Bref, il FAUT lire Tobie Lolness !  Timothée de Fombelle est un GRAND auteur, lisez VANGO, aussi, pour vous en convaincre !

19/11/09

Le Souffle des Marquises ~ Muriel Bloch & Marie-Pierre Farkas

Naïve, 2008 - 250 pages - 14€

le_souffle_des_marquisesEleonore, jeune lilloise qui ne vit que pour la musique, se heurte au refus obstiné de son père, pourtant premier piston de l'orphéon, qui prétend que ce n'est pas la place d'une fille d'être musicienne. Nous sommes en 1862. Pour la punir de jouer en cachette, il l'envoie à Paris travailler dans la blanchisserie de la tante Angèle. C'est un nouveau monde pour l'enfant, un monde bruyant, coloré, vivant et opportuniste. Car sur son chemin des livraisons, Eléonore découvre l'atelier d'Adolphe Sax, le génial inventeur du saxophone. Elle se fait passer pour un garçon afin de travailler chez lui, son rêve se réalise, même si elle ne peut plus jouer, elle vit auprès des instruments de musique. Son oncle et sa tante la soutiennent, jusqu'au jour où son identité est révélée. 
D'autres aubaines vont se présenter à elle, comme de faire partie d'une fanfare de femmes (avec tous les déboires à venir, puisqu'elles n'avaient jamais le droit de jouer en public. Les filles aux aiguilles, dit-on.). Elle rencontre aussi un garçon, Joseph, lui aussi cleftier aux ateliers Sax, il deviendra son premier amour.
L'époque n'est pas uniquement à la fête, la France de Napoléon III va basculer dans la guerre, les quartiers populaires vont se révolter, la Commune s'installer. Eléonore va choisir son camp, elle fera aussi la connaissance de Louise Michel, son coeur battra toujours plus fort, ses certitudes vont s'envoler mais la demoiselle va comprendre que son existence est vouée à un destin extraordinaire.
La musique est toujours associée à ses pas, et ce sera sur un air entraînant et sur le swing de Mississippi qu'elle n'hésitera pas à faire le grand saut !
Le Souffle des Marquises est un titre prometteur et qui affiche bien son ambition : en plus du souffle romanesque, c'est un hymne à l'amour, à la liberté, à la vie, à la passion pour la musique. C'est aussi un roman historique, la deuxième moitié du livre - avec le soulèvement populaire sur les buttes de Montmartre - rend l'histoire plus authentique, plus soucieuse des détails, avec parfois le risque de s'éloigner des personnages, mais la palette des figures est vraiment belle, intéressante, la fiction se mêle à la réalité avec une aisance qui ne donne pas à rougir.
On suit le personnage d'Eléonore avec bonheur, ses choix et son caractère affirmé font d'elle une héroïne admirable, en avance sur son temps. Le vocabulaire, aussi, donne une tonalité joviale et enlevée à l'histoire, nous sommes vite transportés à une autre époque, nous suivons les tourmentes et c'est un formidable tourbillon qui emporte le lecteur.
La suite s'annonce d'ailleurs totalement dépaysante, mais tout aussi ^chantante^.

-) a été lu sur le conseil de gaëlle.

Le deuxième tome est déjà publié : Le Swing des Marquises.
Le troisième est prévu pour mars 2010 : La Samba des Marquises.

Autre idée de lecture, Toni Mannaro (Jazz Band) dans "Ballade Nocture" - un récit de Manuela Salvi, illustré par Maurizio A.C. Quarello (lu ICI)

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,