12/10/17

Pêle-Mêle : Nomi-Nomi Dans ma ville - Le crocodile du boulevard de Belleville - Papa à grands pas - Tohu Bohu

Nomi-Nomi Dans ma ville

Passionnée par le chant et le spectacle, Noémie Brosset - alias Nomi Nomi - est depuis son plus jeune âge une “touche-à-tout” : danse à 4 ans, piano à 11 ans, théâtre à 15 ans. Élève au Conservatoire de Lyon, entre 16 et 19 ans, elle suit le cursus de chant lyrique avant de se lancer héroïquement dans la création. Elle écrit et compose, avec ses claviers et son ordinateur, ses propres chansons. Cet album est donc le fruit de son labeur - un album plein de pep's et de mélodies rafraîchissantes, qui viennent égayer le quotidien des enfants. Au menu, on trouve diverses comptines, sur Paris, les promenades en plein air, la gourmandise, l'Amérique, le chat de la sorcière, le blues du policeman ou les copines coquettes. La lecture est d'autant plus adorable car ce sont les illustrations d'Aurélie Guillerey qui viennent ponctuer tout ça de leur note enjouée. Un album très enfantin, qui séduira les plus jeunes.

Nomi-Nomi : Dans ma ville, illustrations d'Aurélie Guillerey

Nathan, 2017

----------------------------------

 

Le crocodile du boulevard de Belleville

Tous les soirs, le petit Wang et son ami Ban-Ji le tigre se promènent dans les rues de Belleville et se racontent des histoires sur la Chine éternelle. Ils surprennent également une dame et son crocodile à la sortie du métro, approcchent timidement avant de lier connaisance. Madame Aminati est une férue de constellations et scrute chaque nuit le ciel à l'aide d'une longue-vue. Moboutou son crocodile n'est pas bien méchant, il préfère de loin écouter les histoires sur les étoiles du cosmos et les grains de sable du fleuve Niger. Tous les quatre prennent ainsi l'habitude de se retrouver chaque nuit pour se balader et partager des anecdotes... jusqu'au jour où Moboutou se présente seul - Madame Aminati “est partie explorer les étoiles”. Wang lui propose aussitôt de l'adopter et de poursuivre leurs explorations, avec une pensée pour leur grande amie en train de “faire dada sur les astéroïdes”. Quel tour de passe-passe ! À aucun moment, l'histoire ne laisse filtrer une pointe larmoyante, alors que la mort est suggérée mais jamais évoquée textuellement. C'est joliment troussé et cela rend hommage à l'imagination, à la curiosité et au partage. Les enfants seront sensibles à ce quatuor improbable qui vit sa vie secrète dans les rues de Belleville en se racontant des contes et des légendes sur la culture des uns et des autres. Une lecture pleine de tact et de richesse.

Le crocodile du boulevard de Belleville, de Didier Lévy & Aurélie Guillerey

album nathan, 2017

----------------------------------

Papa à grands pas

Mathieu est inquiet, car c'est son papa qui doit venir le chercher à la crèche avec sa vieille voiture verte, qui a toujours du mal à démarrer. Et si elle décidait de ne plus jamais démarrer ? Comment faire ? Le papa de Mathieu ne manque pas de ressources - il fera appel au voisin, il piquera le tracteur rouge, il volera à dos de dragon ou il demandera aux lapins un coup de pouce... Les solutions ne manquent pas ! Et au grand jamais, papa peut également prendre ses deux jambes à son cou pour voler jusqu'à son fiston. C'est un papa infaillible ! Et une lecture pleine de tendresse pour rassurer les petits bouts qui se sentent abandonnés et pour dédramatiser l'angoisse de la séparation. L'histoire met en avant l'imagination de papa qui tourne à plein régime ! C'est franchement drôle. ☺

Papa à grands pas, de Nadine Brun-Cosme & Aurélie Guillerey

album Nathan, 2016

----------------------------------

 

tohu bohu

En voilà une fantastique lecture, qui ne se contente pas d'être un basique inventaire d'instruments de musique, car Rémi Courgeon a choisi de jouer avec les mots et leur musique pour proposer un concerto vraiment rigolo ! J'ai souri tout du long... pour le trompettiste et le tronc péteur, la cornemuse et le corps de muse, la basse pourrie et le basset peureux, le tambourin et le taon bourré, le duo d'olifants sur le dos d'éléphant... et j'en passe ! C'est délicieusement décalé, ingénieux et surprenant. Un album que je recommande fortement. ☺

Tohu-Bohu, de Rémi Courgeon

album Nathan, 2016

 


02/12/15

J'attends Noël..., de Nadine Brun-Cosme & Olivier Latyk

IMG_5513

Léo est en train de décorer le sapin de Noël avec ses parents. Encore cinq dodos avant le grand soir ! En attendant, Léo a un programme bien chargé, jour après jour : préparer le feu de cheminée, faire des gâteaux, mettre son beau pyjama et trépigner d'impatience.

Dans une ambiance chaleureuse, cajoleuse et apaisante, cette lecture de Noël propose une alternative pour dompter les lions rugissants (= les bambins excités). Ainsi, page après page, le lecteur et le petit Léo comptent les dodos qui restent jusqu'à Noël. Oui, c'est long... mais de belles surprises récompenseront vos efforts.

Et puis, toute cette phase de préparation fait partie de la fête ! C'est doux, c'est tendre, c'est convivial, avec des jeux d'étoiles et de miroirs qui feront sourire les enfants, déjà bercés par cet album doudou par excellence.

Nathan / Octobre 2015

IMG_5514   IMG_5515

IMG_5516   IMG_5517

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

10/07/15

Moi devant, de Nadine Brun-Cosme & Olivier Tallec

IMG_4326

Ils étaient trois : Léon le grand, Max le second, Rémi le plus petit. C'était toujours Léon qui marchait devant, ouvrant la marche, protégeant les plus petits contre les dangers du monde... ou voulant aussi leur montrer toute la beauté environnante.

Et puis un jour, Max a voulu passer devant. Et découvrir le monde par lui-même. Rémi, coincé derrière, a fini par trouver le temps long. Léon n'était pas un causeur. Et les histoires de Max lui manquaient... Max et sa fantaisie. Alors Rémi décida de chanter le monde !

Quelle formidable histoire, qui prouve qu'ensemble, c'est tout ! ;-) Grandir, c'est pouvoir compter l'un sur l'autre, gagner en confiance et avancer dans la vie. L'histoire n'est que tendresse, écrite avec sensibilité et poésie, rendue à merveille par les illustrations douces et colorées d'Olivier Tallec (le panel des paysages est varié, franchement splendide à contempler).

C'est sur un ton câlin qu'on lit cette histoire, qui nous apprend à lâcher la main des grands, pour mieux revenir se nicher dans le giron rassurant et protecteur... Une pépite ! ♥

Père Castor / mars 2015

IMG_4327   IMG_4328

IMG_4329   IMG_4330

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21/03/12

Comme dit Papa : "Avec moi, c'est comme ça !"

Ce soir, Maman n'est pas là. Alors pour le bain, le repas et le coucher, il y a Papa. Avec lui, tout est différent, et Clara n'est pas au bout de ses surprises. 

IMG_6970

J'en connais qui doivent avoir un sourire jusqu'aux oreilles, c'est d'ailleurs ce qui s'est passé chez moi quand j'ai ouvert cet album, au moment de commencer l'histoire... Aussitôt, oui j'avais un sourire banane. Parce que c'est l'histoire d'une petite fille prénommée Clara, qui va pour la première fois passer seule toute une soirée avec son papa, maman étant partie au cinéma.

Qui ne se reconnaîtra pas dans cette histoire où la fillette ne cesse de chipoter sur le bain chaud un peu froid, sur la purée trop salée ou sur le pyjama mis à l'envers, jusqu'à l'histoire du soir... non vraiment, papa ne fait rien comme l'enfant a l'habitude avec maman mais est-ce vraiment un problème ? Car passer du temps avec papa offre aussi des bons côtés agréables, ça change, et comme il le dit si bien : "Avec moi, c'est comme ça !"

Histoire drôle, attachante, pleine de tendresse et de facétie, joliment illustrée par Magali Le Huche, qui réussit à merveille à souligner l'espièglerie de la situation. Un album à chouchouter et glisser au pied du lit de votre enfant, en vous éclipsant...

Avec moi, c'est comme ça ! par Nadine Brun-Cosme - illustrations de Magali Le Huche (Père Castor, 2012)

smileyc219

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26/03/08

banniere_lectures_de_miss_C

Tout d'abord, il est temps de rappeler à tous que nous sommes au printemps, la douce saison du renouveau, des bourgeons, du ciel bleu et des gazouillis de bon matin... (Pas facile à imaginer quand on sort à peine d'un week-end enneigé et frigorifié !)

Bref, l'idéal pour se rafraîchir les idées, c'est de feuilleter l'album de Véronique Massenot : Grand ménage de printemps. L'histoire commence benoîtement quand, dans la forêt, quelque chose semble avoir changé. Il y a du nouveau dans l'air, mais quoi ? Les petits habitants s'activent, les uns à aiguiser leurs outils, les autres à faire la lessive... Cela annonce l'arrivée du printemps !

grand_menage_de_printemps 

Petites histoires et comptines convient le jeune lecteur à découvrir la forêt au printemps, à travers des personnages de contes traditionnels tels que Boucle d'Or, le Petit Poucet, le Petit Chaperon rouge, Hansel et Gretel ou encore l'Ogre, qui se font guides pour l'occasion. Un formidable exercice, mis en illustration par Lucie Minne (beaucoup de fraîcheur et de douceur dans ses pinceaux !) et servi par la plume de Véronique Massenot.

Grand ménage de printemps :  Véronique Massenot (texte) - Lucie Minne (illustrations)

Gulf Stream junior, Nantes / Collection : Les p'tites balades

petit_arbre

Au début, c'est une graine d'un petit arbre qui tombe là par hasard, à l'automne. Peu à peu un autre petit arbre sort de terre, un jour de très grand vent. Et le vent le pousse, si fort que le petit arbre grandit tout de travers. Il fait un coude mais ne se casse pas. Un animal vient s'y nicher, et... A plusieurs reprises, la même opération se répète : le petit arbre grandit, pousse de travers, fait un coude, recueille un animal, et rebelote. A la fin, le petit arbre, devenu le refuge des animaux (un chaton, un grillon, un oiseau), entend le chant de ses locataires et comprend qu'il est désormais devenu un arbre qui chantait.

Une histoire poétique qui aide l'enfant à dépasser ses complexes et trouver sa force. Mais pas seulement, car au-delà de l'aspect pédagogique, ce livre est aussi très joli à regarder ! Il avait été conseillé par Lili Oregane qui soulignait également tout le charme et l'incroyable beauté des illustrations (ça mérite un album, selon elle).

Le petit arbre qui chantait : Nadine Brun-Cosme (texte) - Muriel Kerba (illustrations)

Nathan Jeunesse, Mes p'tites histoires

grand_concours

Diop, le maître d'école, a inventé le Grand concours des idées extravagantes pour donner à ses élèves l'occasion de montrer leur intelligence et leur imagination. Depuis trois ans, Eugénie gagne à tous les coups. Mais cette fois, elle n'a pas d'idée et voudrait déclarer forfait. Au même moment, arrive à l'école une nouvelle - Malinka. C'est Eugénie qui est désignée pour la guider à trouver ses repères, et très vite les deux filles deviennent amies et se découvrent une terrain d'entente : le bricolage. A l'instar d'Eugénie, Malinka a les rouages de sa boîte crânienne en constant remue-ménage. Cependant, la fillette a un souci car elle se sent incapable d'inventer quelque chose d'utile, puis elle aimerait connaître les recettes secrètes d'Eugénie, comment lui viennent toutes ses idées. Or, Eugénie n'a point d'explication et cela exaspère sa nouvelle camarade, qui boude ! Autre chambardement à l'école, monsieur Diop accepte de bouleverser le réglement du concours pour permettre aux enfants de faire équipe. Eugénie se retrouve avec Malinka, et toutes deux rêvent de décrocher la première place !

La fin du roman est cocasse, car elle n'est pas celle qu'on supposait au début. Mais c'est une façon décomplexante pour les enfants d'assimiler le simple fait qu'on ne peut pas gagner coûte que coûte, puis de comprendre qu'il est préférable de participer. Ce roman traite de la confiance en soi, en plus de l'amitié. Car Malinka, la nouvelle, est une demoiselle qui boude tout le temps mais cela exprime, autrement, ses crises d'angoisse (ne pas comprendre, ne pas réussir, etc.). Le duo formé avec Eugénie est une balance équitable, la relation entre les fillettes est bénéfique pour toutes les deux. On parle alors de partage, du plaisir à confectionner un projet pensé à deux et réalisé à quatre mains. Il faut dire, aussi, que ce livre est un vrai bouillon pour la folle du logis, on y trouve des idées extravagantes d'inventions qui sont drôles et farfelues. Et dernier point : les illustrations de Laetitia Le Saux sont un petit régal de finesse dans ce joli monde créé par Hélène Vignal !

Le grand concours : Hélène Vignal (texte) - Laetitia Le Saux (illustrations)

Ed. du Rouergue, Zigzag

Le site de Laetitia Le Saux : http://www.laetitialesaux.com/

grand_concours_laetitia_le_saux

Credit illustration : Laetitia Le Saux