12/10/12

Prends garde à toi méchante ogresse : y'a des filles qui sont malignes !

En ce moment, c'est carrément la folie avec toutes les nouveautés, je ne sais plus où donner de la tête, tout me fait envie, envie de lire, de découvrir, de partager, voici déjà un échantillon ! 

IMG_7933

D'un seul coup d'oeil j'ai reconnu qu'il s'agissait des illustrations de Nathalie Choux, hmm, j'adore ! Cette couverture me plaît infiniment. Plus une seconde à perdre, je glisse le CD dans un lecteur et je m'installe. J'ouvre l'album et j'attends... Rhooo, quelle surprise ! les deux conteuses que sont Fabienne Morel et Debora Di Gilio m'enchantent aussitôt ! Avec leur accent chantant, elles rendent cette lecture truculente et pittoresque ! J'étais sur un petit nuage, plus que comblée.

L'histoire est une version détournée du Petit chaperon rouge. Nous avons une fillette qui se rend chez sa grand-mère, avec un panier de beignets, pour récupérer la poêle qui sert à faire les crêpes. L'ogresse poilue croise son chemin, la fillette ne s'en méfie pas et livre, sans savoir, sa mémé aux flammes de l'enfer. Bref, la suite est drôlissime, l'enfant trouve effectivement que sa mémé est différente, elle ne cesse de poser des questions et l'ogresse y répond sans se départir. Alors, tous ces poils sur les bras, les mains, la poitrine, c'est un peu la faute des bijoux et des talons hauts, par exemple... Et les commentaires ne s'arrêtent pas là, parce que la fillette est butée, pas si naïve. Mais pourquoi l'ogresse se retient-elle de ne pas l'engloutir en souper ?!  

L'histoire n'est qu'une succession de petits plaisirs et de gloussements de rire, c'est franchement hilarant, merveilleusement bien raconté et mis en scène, en plus des illustrations rondes et colorées de Nathalie Choux, cet album ne peut que remporter tous les suffrages ! Durée du CD : 16 minutes approximativement. Fabienne Morel et Debora Di Gilio forment le pétillant duo Huile d'olive & Beurre salé.

L'ogresse poilue, par Fabienne Morel et Debora Di Gilio (illustrations de Nathalie Choux)
Syros, 2012

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


28/03/12

Je vous écris cette lettre...

Presque chaque jour, le grillon écrit une lettre à la chenille. Mais il ne lui envoie jamais, car il la trouve toujours trop, ou pas assez. Pourtant, un matin pas comme les autres, il décide de l'inviter à dîner...

IMG_7028

Grillon est éperdument amoureux de Chenille, il aimerait lui envoyer une lettre mais les mots lui manquent. Alors il décide de l'inviter à dîner, de façon simple mais élégante. Il demande l'aide du castor pour lui mitonner une potée (ça ne lui dit rien du tout, mais le nom lui plaît !) et attend avec fébrilité l'arrivée de sa tendre amie. Chenille est coquette, bavarde et pas du tout intimidée, ce qui contraste avec les silences religieux de Grillon. 

Toute la délicatesse de l'album repose dans le traitement raffiné de la timidité en amour, en passant par la découverte de l'autre, la valse des hésitations et le jeu de séduction. Pour parfaire le tout, les illustrations de Nathalie Choux sont un bonheur pour les yeux, j'aime beaucoup la tendresse exprimée dans les traits des personnages, il y a un petit quelque chose de doucement poétique dans l'air ! Même l'écriture de l'histoire m'a paru subtile et recherchée, s'appuyant sur les silences et les soupirs. Une très belle réussite.

Le dîner du Grillon, par Astrid Desbordes & Nathalie Choux (Autrement, 2012) smileyc219

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

07/01/12

Les Comptines de la récré ♥

Faut de tout pour faire un monde
Faut du monde, approchez-vous
Faut tout le monde dans la ronde
Dans la ronde, faut de tout.

Faut la famille, les cousins,
Les amis, les voisins,
La maîtresse et le cuisinier
La directrice et l'infirmier.

IMG_6542 IMG_6539

Un livre-cd joyeux, coloré, créatif et instructif, pour les enfants et les plus grands. Il est enrichi des illustrations de Julia Wauters, Caroline Hamel, Chamo, Aurore Petit, Rémi Courgeon, Elisa Géhin, Laurent Moreau, Chris Haughton, Muriel Kerba, Oréli, Pascal Lemaître, Frédéric Bénaglia, Albertine Zullo, Olivia Sautreuil, Charlotte des Ligneris, et Nathalie Choux.
Les comptines sont enjouées, dynamiques, les chanteuses (Flore et Géraldine des 2Zélectriques) nous enchantent avec leur accent qui sent bon le soleil, et les textes sont très rigolos.
Voilà une belle trouvaille que je dois à Gaëlle !  

Les Comptines de la récré de Pomme d'Api, avec les 2Zélectriques et avec un cd pour chanter et s'amuser 
par Claude Sicre (Bayard jeunesse, 2011) 

Claude Sicre, musicien (Fabulous Trobadors) et auteur-compositeur, dit des comptines qu'elles sont "la meilleure des écoles pour l'éducation première à la musique, à l'expression orale et au bien vivre ensemble". 

15/12/11

★☆ 10 jours ★☆

IMG_6090

Cet album a non seulement beaucoup de charme, il est également ingénieux (on suit le facteur dans sa tournée et on découvre les courriers distribués aux habitants de la forêt en glissant la main dans les enveloppes, chaque missive est personnelle, drôle et cocasse), l'histoire est simple et la dernière page laisse indéniablement une impression de quiétude et de bonheur. Un joli moment de lecture.

Le facteur du Père Noël, par Janet et Allan Ahlberg (Gallimard jeunesse, 2011)

IMG_6092

Dictionnaire : petit livre rouge et vert que le Père Noël utilise souvent pour rappeler à ses lutins que la plupart des mots qu'ils emploient n'existeraient pas si, comme ils le disent parfois entre eux lorsqu'ils sont en colère contre lui, il n'existait pas.

C'est notre livre de chevet du moment. Celui qu'on prend le temps de feuilleter un peu chaque soir. Celui qui nous fait doucement glousser de bonheur. Celui qui raconte un peu tout et n'importe quoi sur le barbu en habit rouge et ses insupportables lutins. Celui qui parle d'artichauts aussi, pour la simple et bonne raison qu'ils n'ont aucun rapport avec le Père Noël. Celui qui révèle des secrets et qui laisse voguer son imagination vers des flots déchaînés, ou zébrés de rouge et blanc. Toujours, le rouge et le blanc !

Dictionnaire du Père Noël, par Grégoire Solotareff (Gallimard jeunesse, rééd. 2011) 

IMG_6094

Et pour rêver toujours un peu plus, pour faire la liste des CADEAUX EXTRAORDINAIRES, oui ceux-là qui font rêver... par exemple, les plantes vertes à bonbons, la bague qui change de couleur pour indiquer le temps qu'il va faire, le passage secret qui s'adapte à tous les types de murs, l'oreiller et la couette dans la matière des nuages, l'équipe de lutins cuisiniers, l'armoire qui donne sur un immense jardin avec des bêtes sauvages (en option, les bêtes sauvages), le bateau de pirates pour aller à l'école le matin (livré avec son équipage grognon mais sympathique), la table de nuit avaleuse de monstres, les lunettes qui me révéleront, en regardant une grenouille, si elle se transformera un jour en prince charmant ... et la potion magique pour donner l'âge que l'on veut (pour une journée maximum) !

Le livre des cadeaux extraordinaires, par Nathalie ChouxElisa GéhinMandana Sadat et Rémi Saillard (Syros, 2010)

01/12/11

Angora

Encore une tournée de petites lectures, pour le plaisir de vivre des rêves qui pincent le coeur et nous font comme des papillons dans le ventre. Ceux qui nous feraient courir à l'autre bout de la Terre même sous la pluie, même sous la neige ou le soleil brûlant. Marika ne rêve pas d'aller à la mer (voyage offert par le Secours Populaire) mais elle rêve de galoper sur un pur-sang arabe. C'est un rêve inaccessible parce que cela représente beaucoup trop d'argent, et ses parents, comme tous ceux de la cité des Muguets, ne roulent pas sur l'or. Alors, ce sera une journée à la plage en compagnie de sa meilleure amie Sofia. Et quelle journée ! Les filles vont s'amuser, barboter dans l'eau, faire des batailles de sable, découvrir le talent caché de Christian... Voilà une lecture qui donne du baume au coeur, et du rose aux joues. Et des étoiles dans les yeux ! C'est important d'avoir des rêves et de s'y attacher très fort (on ne sait jamais). Très beau texte d'Agnès de Lestrade, avec des illustrations au poil de Nathalie Choux.

IMG_5969

Après le temps des rêves, le temps de rire. Janin s'interroge sur son identité, à savoir s'il est bien le fils de son père. C'est suite à la réflexion de l'épicier italien qu'il s'est mis à douter, en se regardant dans le miroir. Autant il est blond comme les blés, autant son père est brun, très brun, avec une fossette au menton, la marque de fabrique, comme il dit, même le petit frère en a hérité et pas lui ! Janin est un garçon à l'imagination débordante, il va d'abord croire que ses parents ont été le choisir dans un supermarché de nourrissons, au prix de cinquante-cinq euros le kilo. Cela va lui coller une fièvre phénoménale et le droit de rester à la maison le lendemain. L'occasion de se rendre au Monoprix, d'acheter une coloration pour cheveux, de rentrer ni vu ni connu chez lui, et le soir dans la salle de bains, il passe à l'action. Alors, là, c'est vraiment le moment le plus drôle du roman. J'ai ri, mais qu'est-ce que j'ai ri ! C'est un petit livre très attachant, qui fait dire aux enfants qu'on doit ressembler goutte pour goutte à ses parents, sinon c'est inquiétant. Cette introspection est vécue avec tout le charme et la folie de l'imagination débordante du jeune héros. Les illustrations de Gabriel Gay sont très expressives et ont su plus d'une fois m'enchanter.

IMG_5986

Ce n'est pas nouveau de lire des romans où les enfants s'interrogent sur qui ils sont, où ils vont, à quoi ils ressemblent, etc. Raphaëlle, neuf ans et des pépettes, est confrontée à un corps qu'elle ne comprend plus. Tout fout le camp : des poils par ci, des seins par là... mais à quoi elle ressemble ? A une créature monstrueuse, pense-t-elle. A moitié fille, à moitié garçon ? Ne supportant plus son image, Raphaëlle se camoufle sous des piles de vêtements, qu'on lui fiche la paix ! Perdue dans la galaxie entre deux planètes inconnues, elle est à la recherche de ses semblables et, allez savoir pourquoi, son vaisseau ne répond plus... Tellement vrai et juste, ce texte de Charlotte Moudlic fait dans la simplicité et parle de la préadolescence avec tendresse. Et tant mieux, j'ai envie de souligner, c'est un passage qu'on oublie trop souvent de raconter ou de mettre en mots, pourtant ça aiderait les petites demoiselles ! 

IMG_5982

On termine sur une note d'émotion avec le très, très beau texte de Thierry Lenain : l'histoire d'une rencontre entre une jeune fille, très proche de son père, et d'un bébé abandonné à l'autre bout du monde. Marion prend très à coeur sa mission à l'orphelinat, aussi elle se sent insultée lorsqu'une infirmière lui reproche de trop s'attacher au bébé, en lui donnant goût au bonheur, aux petites attentions... C'est une remise en question, où l'on se demande si l'on peut faire du mal en croyant faire du bien, et on découvre aussi que c'est un formidable apprentissage pour Marion, qui vient de son pays doré, qui aime et est aimée en retour et qui réalise ainsi que c'est un luxe. Qu'est-ce que j'ai aimé cette façon de tout raconter à travers le regard du papa ! Très beau, très touchant. Qui fait réfléchir, pleurer et sourire aussi.

IMG_5984

Toutes les références : 

  • Tout le monde veut voir la mer, par Agnès de Lestrade (illustrations de Nathalie Choux) - Rouergue, coll. Zig Zag, 2011
  • Ma tête à moi, par Xavier-Laurent Petit (illustrations de Gabriel Gay) - Mouche de l'Ecole des Loisirs, 2011
  • Presque ado, par Charlotte Moundlic - Ed. Thierry Magnier, coll. Petite poche, 2011
  • Lali l'Orpheline, par Thierry Lenain (illustré par Olivier Balez) - Oskar éditeur, coll. Trimestre, 2011


19/09/11

Blanche

lu et tendrement apprécié,

IMG_5409

Nô, l'ami de Blanche, a le blues et ne veut plus bouger de son lit. Inquiète, la petite fille décide de partir pour un long voyage afin de lui trouver un remède. Commence alors une épopée fantastique, qui plonge l'héroïne vers l'inconnu, où il lui faudra affronter ses peurs et ses cauchemars, la violence, la haine, la colère, le chagrin... mais n'hésitant pas à récolter des échantillons de toutes ces émotions dans sa petite valise. Car heureusement ce qui est méconnu ou inexploré est également source de découverte, de bonté, de générosité. En chemin, donc, Blanche croisera l'amitié, le réconfort, la douceur, la gourmandise de la barbe à papa aussi. Et des mots, des sons, des murmures... des matières à histoires. De son voyage, Blanche rapportera à son ami Nô une envolée de mots, lesquels, mis bout à bout, vont lui redonner le sourire ... parce qu'en prêtant bien l'oreille, on entend des histoires, toutes sortes d'histoires.

Une belle histoire poétique et sensible, avec des illustrations magnifiques et justes. Bravo, et merci les filles! 

IMG_5410 IMG_5411

Blanche, par Anne Cortey et Françoise de Guibert - illustrations de Nathalie Choux (Hélium, 2011)

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06/12/10

Pêle-Mêle Clarabel #14

Weekend annulé, pour cause de mauvais temps, concert loupé de Cocoon, un papa pas franchement raisonnable et qui me fiche les jetons, à distance c'est pas brillant, et des idées noires que je chasse ... Humeur du jour, bonjour !

Maigre lot de consolation : nous sommes allées au Festival du livre de jeunesse de Rouen (très décevant). Ma fille et moi sommes pourtant revenues les bras chargés,

IMG_1039  IMG_1041

C'était chacune sa pile, inutile de préciser à qui appartient la pile de gauche. ;o) Ma fille a été enchantée par sa rencontre avec Dorothée Piatek et j'ai vainement attendu Johan Troïanowski, tant pis, ce sera pour une prochaine fois. La foule commençait à arriver, nous avons mis les voiles.

Au chapitre des petites découvertes pour les fêtes de Noël, voici un album ravissant qui fait place à l'émerveillement et à l'imaginaire.

IMG_1047

Le Livre des Cadeaux Extraordinaires est LE catalogue des cadeaux qui font le plus rêver parce que, justement, ils n'existent pas et qu'il est bon de les imaginer le temps de feuilleter cet album. Et entre nous, cet album fait des miracles car il fait autant rêver les petits et grands lecteurs !

C'est ainsi que je rêve de plantes vertes à bonbons, d'une bague qui change de couleur pour indiquer le temps qu'il va faire, d'un passage secret qui s'adapte à tous les types de murs, d'un oreiller et d'une couette dans la matière des nuages, d'une équipe de lutins cuisiniers, d'une armoire qui donne sur un immense jardin avec des bêtes sauvages (en option, les bêtes sauvages), d'un bateau de pirates pour aller à l'école le matin (livré avec son équipage grognon mais sympathique), d'une table de nuit avaleuse de monstres, des lunettes pour savoir, en regardant une grenouille, si elle se transformera un jour en prince charmant ... et une potion magique pour avoir l'âge que l'on veut (pour une journée maximum) !

Avis aux amateurs, cet album permet de s'évader et de s'exclamer de rire ou d'envie, c'est selon ses désirs et ses rêves, mais cela plairait à un grand nombre d'entre nous !  Les auteurs et illustrations sont : Nathalie Choux, Elisa Géhin, Mandana Sadat et Rémi Saillard. (Syros, 2010)

Et en nouveauté musicale, je demande Tamara Kaboutchek :

 

J'aime beaucoup. Cette chanson résume un peu ce qui se passe dans ma tête depuis deux semaines ...

24/11/10

Alice au Pays des Merveilles

la nounouillerie du jour :

IMG_0867 IMG_0870

Les illustrations sont de Nathalie Choux et c'est adorable !

L'oeuvre de Lewis Carroll a été adaptée par Marie Chartrain, l'ambiance est rose bonbon, c'est mignon et cela permettra aux plus jeunes d'aborder cette histoire avec facilité et délice. A noter : le service à thé d'Alice accompagne le livre dans un coffret (il ne peut être vendu séparément).

Et toujours aux éditions Tourbillon,

IMG_0904

la très belle édition illustrée par Arthur Rackham, traduite de Henri Bué (1869), revue et corrigée par Quentin Le Goff.

IMG_0906 IMG_0907

de la très bonne collection des Histoires Universelles (rappellez-vous, Edouard Tulane...), qui plaira aux plus grands lecteurs, dès 9 ans.

Cette chère Alice et son rêve magnifique n'ont pas fini d'allumer l'imaginaire des lecteurs !

10/10/09

# recette pour un cake d'amour #

*-*-*-*-*-*-*

IMGP6710

IMGP6711

IMGP6716

IMGP6742

IMGP6721

IMGP6717

36 recettes faciles et délicieuses à réaliser,
1728 menus différents
grâce à un pêle-mêle rigolo !

Entrée plat dessert - un livre de Joseph Jacquet illustré par Nathalie Choux
Albin Michel jeunesse, 2009 - 9.90€

-) d'autres gourmands (je ne nomme pas, mais les coupables se reconnaîtront):  ICI !

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

03/07/07

Les enfants lisent aussi durant les vacances (1)

prune_et_rigobertoVoici un petit roman très mignon qui porte la touche fantaisiste d'Alex Cousseau. Déjà auteur de l'irrésistible Tout le monde s'embrasse, sauf moi, il continue d'enchanter le lecteur avec Prune et Rigoberto, une histoire qui se passe dans une piscine, mettant en scène deux enfants un peu timorés.

Ce jour-là, le maître nageur a demandé à tous les élèves de porter un pyjama pour la leçon. Il faut apprendre à nager sous l'eau avec le poids des vêtements trempés. L'idée fait rigoler les petits camarades, mais personne ne fait attention à Prune, une petite fille paralysée, toute blanche d'effroi et qui commence à pleurer. Rigoberto a bien observé la fillette et aimerait l'aider, même quand elle disparaît du bord de la piscine pour se réfugier sous les douches. Le garçon la suit et fait tout son possible pour vaincre ses inquiétudes.

Il est maladroit, il pense savoir pourquoi Prune est effrayée. Mais qui peut vraiment comprendre ce qu'est la peur ? Car Rigoberto doit également admettre que son coeur fait des bonds plus forts en pensant à Prune. La peur, ça ne s'explique pas. De manière générale : tomber amoureux ne s'explique pas, pleurer non plus. En somme, l'inconnu fait peur mais gagne à être "dompté". Le mieux est de prendre son courage, se jeter à l'eau et advienne que pourra !

C'est tout gentil, c'est tout simple. Les dessins de Natacha Sicaud soulignent parfaitement les traits d'innocence de ce joli petit couple. Dans le fond, l'histoire parle beaucoup d'amour avec l'aide des paraboles. Il faudra donc être attentif à bien tout expliquer à l'enfant qui, dès 8-9 ans, pourra se sentir concerné par ce roman.

100 pages - collection Zig Zag aux éditions du Rouergue - Février 2007

tout_le_monde_s_embrasseGrégoire, neuf ans, tombe amoureux d'une vendeuse de chaussures qui a vingt ans. C'est Léonor. Elle est jolie et le petit Grégoire est fou d'elle. Il rêve de la revoir. Belle aubaine : elle devient sa babysitter ! Léonor et Grégoire commencent à devenir très proches, le garçon le sent ainsi... L'univers de Grégoire est simpliste et sympathique. Et puis l'amour flotte partout : le chien est amoureux d'une taupe, papa et maman s'embrassent tout le temps. Il semble alors logique pour Grégoire que la belle Léonor va succomber à ses paroles d'amour !

Le texte, abordable dès 8 ans, s'accompagne des illustrations rondes et comiques de Nathalie Choux. Alex Cousseau a écrit là une franche histoire sympathique et attachante, c'est un livre sur l'amour, l'innocence et l'optimisme à toute épreuve. Qu'importe le résultat, le principal est d'y croire et d'espérer ! Vive l'amour, semble dire ce livre !

112 pages - Coll. Zig Zag aux éditions du Rouergue - Février 2004