22/07/08

Les Chroniques de Pont-aux-Rats - Tome 1 : Au Bonheur des Monstres

IMGP5864

Par une nuit de pleine lune, une silhouette se faufile de sous une plaque d'égout et s'envole aussitôt vers les toits des maisons. Avec son bonnet-casque et ses ailes mécaniques, jamais on ne soupçonnerait qu'il s'agit d'un petit garçon. On le connaît sous le prénom d'Arthur, il vit seul avec son Bon-Papa dans le monde de l'En-dessous. Il profite souvent du soir tombant pour aller à la cueillette, autrement dit chercher quelques victuailles dans les jardins du Dessus.

Mais cette mission va prendre un tour particulier, Arthur sera témoin d'une chasse aux Fromages sauvages, qui est pourtant devenue une activité prohibée. Poussé par sa curiosité et guidé par la prudence, le garçon suit de loin ce remue-ménage mais est surpris par Grapnard et sa clique. La bande lui confisque ses ailes et fonce sur lui pour le mettre sous les verroux, mais l'enfant parvient à s'échapper et trouve refuge chez Willbury Chipott, avocat de la couronne, en retraite. Ce dernier vit entouré de bricoliaux, de choutrognes et autres fifrelins.

Peut-être faut-il ouvrir une parenthèse pour présenter cette étrange cité qu'est Pont-aux-Rats... Un monde imaginaire, peuplé de créatures aussi loufoques que des vaches aquatiques, des blaireaux courvites, des lapinelles et des rats qui oeuvrent à bord de la Laverie Automatique Ratipontaine. Il existe aussi un monde souterrain où se cachent Arthur et Bon-Papa, mais où s'organisent des travaux d'entretien sur les canalisations et autres tâches maraîchères...

Depuis le Grand Krach Fromager, la chasse aux fromages sauvages est donc formellement proscrite, entraînant la dissolution de la Guilde Fromagère Ratipontaine. Tout cela est bien obscur et il semblerait que Grapnard combine quelques vilains tours pour contourner les règles établies. Arthur et son nouvel ami Mr Chipott découvrent avec horreur que toutes les plaques d'égout ont été condamnées avec de la forte glu. Il se passe vraiment de drôles de choses à Pont-aux-Rats, avec notamment des disparitions, des enlèvements et des mascarades à la barbe du peuple nigaud (Madame Froufrou et sa mode de Parii). Cela devient plus qu'inquiétant quand Mr Chipott constate avec tristesse que ses fidèles compagnons sont tous portés disparus, avec une maison mise à sac.

Ce sont 540 pages du même registre que nous offre Alan Snow, auteur totalement déjanté - si l'on se base sur le contenu de cette brique jaune !  Auteur, mais illustrateur de renom, car Alan Snow fournit son texte d'une centaine d'illustrations qui allège l'impression de lecture. Le jeune lecteur sera happé par l'ambiance et aura maille à quitter cet univers farfelu. La folle du logis a sorti ses plus belles parures pour s'étaler de long en large et en travers dans ce premier tome. On ne se lasse pas de tourner les pages, impatient de découvrir ce que nous réserve le chapitre suivant. Et c'est hallucinant la somme d'imagination que nous sert l'auteur, ce n'est jamais redondant ou gavant, il n'y a pas de surenchère non plus, et c'est encore moins débile. C'est un joyeux fourre-tout, avec un côté rétro qui pourrait laisser penser que l'histoire se passe au 19ème siècle... mais un autre détail nous rattrape et nous fait revoir nos calculs élémentaires.

Finalement, il faut se laisser porter par ce livre, aussi beau et chouette à l'intérieur qu'à l'extérieur, original par son contenu (et pas seulement), bien écrit et traduit, étourdissant par sa fantaisie et son lot d'aventures. On ne s'ennuie pas, on rigole beaucoup et on devient forcément curieux de ce que l'auteur peut nous réserver à l'avenir !

Les Chroniques de Pont-aux-Rats, tome 1 : Au Bonheur des Monstres - Alan Snow

Editions Nathan, (mars) 2008 pour la traduction - 540 pages. 19,50€

traduit de l'anglais par Rose-Marie Vassallo

Le site : http://www.nathan.fr/chroniquesdepontauxrats/ (avec le premier chapitre à découvrir)

IMGP5865

(aperçu)

Pour acheter :

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,


30/01/08

Premières (ou deuxièmes ?) lectures

Que dire, que faire ? Ma fille ne sera sans doute pas une grande lectrice comme son phénomène de mère, mais il n'est pas dit que je n'en faisais pas mon affaire ! Des piles de livres, elle disposera. Des envies de les lire, elle aura (ou pas). Tant pis, après tout !

En attendant, je lui trace peu à peu son chemin de dévoreuse de livres en mettant mon nez dans ce que les librairies nous proposent de beau (et de neuf !)...

akimbo_lionsAkimbo et les lions est un livre qui m'a personnellement beaucoup touchée. C'est le petit frère du roman de Kessel (Le Lion), que j'ai lu et adoré aussi. Dans Akimbo, on parle d'une rencontre entre un garçon et un lionceau, qui sera synonyme de grande amitié. Et puis un jour, l'enfant comprend que le lion doit regagner son environnement naturel, évoluer parmi les siens, dans la savane. La séparation est triste et émouvante. Et pourtant il se dégage du livre une grande sagesse et une fraîcheur tout à fait appréciable. Ceci est une belle leçon d'humanité, en somme.

Ce livre s'inscrit dans une série (il existe déjà Akimbo et les éléphants & Akimbo et les crocodiles). Ce sont les aventures d'un garçon qui vit en Afrique, dans une grande réserve naturelle. L'auteur n'est autre que Alexander McCall Smith, célèbre aussi pour ses intrigues policières avec Mma Ramotswe détective. Mais je ne suis pas d'accord avec ce que j'ai lu dans une critique : ceci n'est pas Le Club des cinq transporté dans la savane ! Akimbo est un petit garçon qui se trouve au coeur d'histoires palpitantes, mais ce ne sont pas des enquêtes policières.

A conseiller pour les 8 - 10 ans (et plus).

Akimbo et les lions - Alexander Mc Call Smith / illustré par Peter Bailey.

**********

adieu_chats_volantsEncore une autre série : Les chats volants (le premier tome, paru en 2005, avait obtenu le prix Tam-Tam). Ce sont donc, bel et bien, des chats qui peuvent voler (grâce aux ailes qu'ils ont sur le dos). Très honnêtement je ne trouve pas ça très beau, malgré le grand talent de S.D. Schindler qui s'exprime dans les décors, les personnages, etc. L'histoire est toutefois attachante : la petite Jane s'ennuie à la ferme où elle vit avec ses frères et soeurs. Elle veut plus de liberté, plus d'aventure. Alors elle décide partir en ville, où elle découvrira que les zêbres humains ont une curieuse façon de s'attacher l'affection des animaux extraordinaires.

L'histoire finit bien, tout rentre dans l'ordre et pas de la façon qu'on pensait ! Il existe déjà trois tomes, plus ce dernier nouvellement paru. A découvrir, donc, pour les enfants qui aiment les chats (et les histoires avec des chats).

Dès 7 - 8 ans.

Au revoir les chats volants - Ursula K. Le Guin / illustré par S.D. Schindler.

 

**********

chat_et_diablePreuve que la littérature jeunesse est une affaire de grands noms, aussi. Le chat et le diable a été écrit par l'illustre James Joyce pour son petit-fils, il y a plus de cinquante ans. L'histoire est à nouveau proposée aux jeunes lecteurs qui pourront savourer l'humour espiègle de ce diable qui scelle un pacte avec le maire de Beaugency pour l'aider à construire un pont qui traverse la Loire. En contrepartie, le maire accepte que la première personne qui passera le pont appartiendra au diable pour l'éternité. Malin, le maire va imaginer une petite combine, à la barbe du diable, qui s'en mord les doigts. Et ainsi naquit la légende selon laquelle les habitants de la ville sont appelés Les chats de Beaugency ! ...

Comment résister à cette histoire, qui est drôle et espiègle, et servie par de chouettes illustrations ? ! 

(Titre de la liste 2008 de l'Education nationale, cycle 2 (CP-CE1). )

Le chat et le diable - James Joyce / Illustré par Roger Blachon.

 

**********

Ce dernier titre, Le chat et le diable, convient davantage à une première lecture. Peu de texte, assez facile d'approche, des illustrations vives et chaleureuses, plus une histoire très drôle, tous les ingrédients sont réunis. Je réserve encore les deux premiers livres cités ci-dessus pour plus tard, dans quelques mois (dirons-nous).

La Miss C. vient pour l'heure de découvrir une toute nouvelle héroïne, qui est devenue une vraie copine. C'est Mademoiselle Zazie !

zazie_a_t_elle_un_zizi    zazie_veut_un_bebe

Zazie est une petite fille qui a toujours la pêche, qui n'a peur de rien et qui fait tourner maboule son meilleur ami Max. Cela promet de belles heures de lecture (et de relecture). Le texte est drôle, vif, intelligent. Les illustrations sont mignonnes et absolument craquantes !

Prochainement, nous parlerons du p'tit dernier : Les baisers de Mademoiselle Zazie.

(Merci Gawou pour la recommandation ! ... Très bon, ton karma ! ;o) )

20/09/07

Les enquêtes d'Enola Holmes, tome 2 : L'affaire Lady Alistaire - Nancy Springer

enola_holmes_2Ne perdons pas de temps à refaire les présentations, pour cela reportez-vous au tome 1 "La double disparition" où Nancy Springer introduisait la soeur cachée des frères Holmes, Enola, âgée de 14 ans.

La jeune fille vit désormais seule à Londres, derrière la facette polie du Dr. Leslie T. Ragostin, spécialiste en recherches. En fait, Enola a chipé à Sherlock la ruse des déguisements puisque la jeune fille peut tour à tour devenir Miss Ivy Meshle, secrétaire, Mrs Ragostin ou une nonne muette. Ce n'est pas parce que sa mère ne lui donne aucune nouvelle qu'elle doit se morfondre ou accepter de rentrer dans le rang pour devenir une jeune lady appliquée. Héritière de la nature indépendante de sa mère disparue, Enola a pris le risque de s'émanciper à la barbe de ses frères, livrée chaque jour aux risques grouillant dans les rues de Londres. N'a-t-elle pas failli être étranglée par un individu, en pleine nuit ?

Qu'importe. Enola Holmes a décidé d'accomplir sa première mission : retrouver lady Cecily, demoiselle de la bonne société, et briller de discrétion pour éviter tout scandale. La tâche sera plutôt difficile, car Sherlock Holmes, ce fin limier, se rapproche dangereusement de la cachette de sa jeune soeur !

Après un début qui se place dans une réflexion tatillonne, conviant ainsi le lecteur à partager les pensées de l'enquêtrice, la trame du roman connaît de remarquables tournures de situations avec une cadence soutenue, une vision réaliste de la condition sociale de l'Angleterre du 19ème et un final tout à fait époustouflant ! A découvrir, à suivre sans tromper son ennui ! Vraiment une série qui confirme toutes les espérances !

Nathan - 265 pages  / Septembre 2007.  Traduit de l'anglais par Rose-Marie Vassallo.

Prochain tome à paraître au printemps 2008 !

Couverture : Raphael Gauthey

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,

03/06/07

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaine - Tome 13 : La fin - Lemony Snicket

orphelins_baudelaire_la_totaleLes aventures des Orphelins Baudelaire se résument en l'annonce tragique de la mort des parents des enfants, de l'incendie de leur maison, de l'adoption par un sinistre Comte Olaf qui veut dilapider leur fortune.. Les trois Baudelaire vont avoir recours à leur esprit imaginatif, inventif et ingénieux pour se sortir de cette guigne. C'est ce qui est particulièrement captivant dans cette série : l'auteur ne nous plonge pas dans un univers surréaliste ou magique, au contraire on se rapproche davantage de Tim Burton et de la Famille Adams par l'esprit glauque et sinistre de bout en bout. Ambiance sombre et grotesque comme il n'est pas permis ! L'auteur Lemony Snicket va se révéler un personnage dans cette histoire, pour commencer il est le narrateur qui interpelle son lecteur, plus tard il en déballera davantage ! Les promesses sont à venir, il faut persévérer jusqu'au tome 5 (oui, c'est un peu long) pour s'embarquer dans une folle aventure palpitante ! Mais le début est annonciateur de terribles et terrifiants augures ...

 

Voilà, j'ai commencé cette série en décembre 2004 et je la termine en juin 2007. Voici mon avis sur le dernier tome :

Autant le dire de suite : j'ai été très déçue par ce 13ème volume de la Série ! Entre le sentiment de frustration, d'incompréhension et de lassitude, j'avoue avoir été balancée par une foultitude d'émotions. Il m'est cependant difficile de prétendre avoir autant aimé que les tomes précédents, non !
Je me posais la question si justement l'attente n'avait pas trop exacerbé mon envie et râpé mon enthousiasme ! ? Puisque c'est généralement très difficile de mettre un point final à une production fructifiante, de la part du lecteur et de l'auteur. Mais Lemony Snicket donne franchement l'impression de broder du vide, de tartiner du blabla et de revenir sans cesse sur des faits survenus dans le passé, un peu pour faire le point et pour rappeler les désastreuses aventures des orphelins.
baudelaire_13Dans ce Tome 13, Violette, Klaus et Prunille échouent sur une île après une terrible tempête en mer. Ils rencontrent une étrange communauté d'hommes et de femmes vêtus de blanc et qui rejettent toute possession matérielle, au nom des prêches de leur grand Facilitateur, un dénommé Ishmael. Et pour la première fois, le comte Olaf ne parvient pas à duper les îliens et se retrouve mis en cage pour crimes et agissements illicites !
L'idée était bonne, pourtant rien n'est creusé. Et les énigmes lancées depuis les derniers tomes ne trouvent hélas guère de réponses concrètes dans ce dernier volume. Tout semble dix fois plus philosophique, Lemony Snicket étale d'ailleurs une théorie confondante sur le mot "fin"... C'est déconcertant.
Je suis donc déçue. Ce tome 13, qui clôt une série assez longue, n'offre aucune apothéose, bien loin de là ! Et la frustration menace de poindre chez tous les fans !

Pour connaître mes résumés sur les 12 tomes précédents, cliquez ici !

Nathan, 234 pages. Traduit de l'anglais par Rose Marie Vassalo. Illustrations de Brett Hellquist.

Posté par clarabel76 à 21:15:00 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : ,

27/04/07

Les enquêtes d'Enola Holmes, tome 1 La double disparition - Nancy Springer

enola_holmesAvec ce 1er livre qui annonce une série passionnante, l'auteur Nancy Springer a eu l'audace d'imaginer une soeur cachée aux frères Holmes, Mycroft et Sherlock. Enola a 14 ans, c'est l'enfant du scandale et de la honte, car née tardivement (sa mère avait cinquante ans) et dans la bonne société anglaise c'était simplement inadmissible ! Est-ce pour cette raison qu'Enola a grandi loin de ses frères, seule dans sa grande maison, auprès d'une mère absente et perdue dans sa peinture, et du couple Lane, unique serviteur de la famille ?
Or, en cette journée d'anniversaire, Enola va découvrir avec dépit que sa mère est partie. Elle a sciemment disparu ! Elle informe ses aînés qui accourent sur le champ, par le premier train arrivant de Londres. Mais face à l'excitation de la jeune fille, l'imperméabilité des Holmes fait effet de douche froide ! Enola comprendra vite qu'elle ne peut compter que sur elle-même, chose qu'elle va d'ailleurs mettre à profit en mijotant un petit plan de fuite, à la barbe du grand détective !
Et l'aventure continue, dans un Londres bruyant, malodorant, livré à la racaille, et une étrange affaire de disparition d'un jeune vicomte de 12 ans... Enola sent l'inspiration la guider, mais ne voit pas venir le danger.
Franche baignade dans l'ambiance Holmesienne par excellence, dans un Londres plus victorien qu'en vrai ! Les enquêtes d'Enola Holmes promettent de vives émotions, où rien n'est brodé dans la dentelle. Cette série offre une vision très pertinente de la condition des femmes au 19ème siècle, et grâce à son intelligence et sa bravoure, Enola promet de tenir la dragée haute à l'éminent Sherlock Holmes !
La figure de ce dernier est esquissée en semi-ombre, mais la personnalité est fort respectée (personnage taciturne, malade de dépression, dépréciant la gente féminine...). Et la peinture de Londres, du siècle victorien est brillamment étudiée ! De même le style littéraire est élaboré, très élégant et pour cela cette lecture s'adresse plus à des "bons" lecteurs.
Dès 14 ans, à mon avis.

Nathan, 250 pages. Traduit de l'anglais par Rose-Marie Vassallo (LA traductrice de la Série des Orphelins Baudelaire !).  Prochain tome à paraître en septembre 2007.

  • L'avis qui m'a donné envie : EMJY !

Posté par clarabel76 à 12:15:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

23/04/07

The Midnight Library - Nick Shadow

Bienvenue, chers lecteurs... J'ai rassemblé pour vous la plus terrifiante collection de récits du monde. Voici trois nouvelles qui vous glaceront le sang, vous donneront la chair de poule et feront trembler vos petits os fragiles. Alors prenez votre courage à deux mains et ouvrez ce livre... Nick Shadow.

Midnight_library_1Les voix : à la demande de sa mère gravement malade et hospitalisée, Kate va déposer un bouquet d'iris sur la tombe de sa grand-mère pour célébrer son anniversaire. Mais suite à cette visite, Kate va entendre des voix. Serait-ce à cause des antennes de téléphonie mobile installées un peu partout ? Peut-être. Mais ce qui est vraiment étrange, c'est que la jeune fille entend des conversations qui n'ont pas encore eu lieu !

Des baskets de rêve : Justin a reçu en cadeau des nouvelles baskets. Or, il découvre avec perplexité qu'elles sont de plus en plus à l'origine d'actes malfaisants dans son entourage. Ce n'est pas lui le responsable, mais quelqu'un chercherait-il à lui porter ombrage ? Ou bien ces baskets sont-elles SEULES coupables d'être mal-intentionnées ?!

Mangez des pommes : Tim est arrivé dans la ferme de sa grand-mère et se moque gentiment de celle-ci qui le serine de proverbes bien mâchés qui commencent à l'ennuyer. Un jour, il découvre derrière un muret un immense verger avec des pommes rouges bien appétissantes. Mais le propriétaire, un dénommé Bill Cole, n'est pas du tout commode, il est au contraire fort menaçant ! Il ne doit plus mettre les pieds chez lui, sa grand-mère le supplie, tout comme elle lui conseille de ne jamais manger les pépins des pommes...

Midnight_Library_2Du sang sur le sable : Comme chaque année, John et sa soeur Sarah vont dans une station balnéaire minable mais qui compte beaucoup pour leurs parents. Pour passer le temps, ils s'inscrivent au concours de sculpture en sable, dépités de découvrir la participation du Marchand de Sable qui a coutume de remporter le Premier Prix. Son nouveau projet est protégé par une tente, les enfants décident de démasquer son secret mais leur découverte va bientôt leur faire regretter cette curiosité...

Le meilleur ami de l'homme : Ben vient de perdre son grand-père et assiste ses parents à déménager son appartement. Parmi son fourbi, il découvre une cage avec un perroquet du nom d'Igor. L'oiseau n'inspire aucune sympathie au garçon, mais subjugue les parents qui l'emporte chez eux. L'ambiance à la maison change du tout au tout, seul Ben n'est pas dupe. Il est encore plus effrayé quand il découvre les intentions d'Igor qui avoue avoir tué le grand-père et menace l'adolescent d'être le prochain sur sa liste !

Une inconnue dans la maison : Jessica, Robbie et Megan attendent la venue de leur baby-sitter, Laura. Un peu extraordinairement, celle-ci a du retard et arrive le souffle court, décoiffée et les vêtements chiffonnés, tachés de sang. Ce n'est plus la jeune fille qu'ils connaissent, et ses étranges yeux verts ont de quoi les inquiéter. Il y a une inconnue dans la maison, menaçante et maléfique !

Ces deux volumes présentent des atouts flippants, bien achalandés, et incroyablement efficaces pour aggripper l'intérêt du lecteur. Le point fort demeure, incontestablement, la chute de chaque histoire. Cela vous paralyse d'effroi et vous laisse bouche bée. A tenter ! A partir de 11 ans.

Nathan, 188 pages  * Juin / Octobre 2006 * Un 3ème volume vient de paraître en Avril 2007.

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,

03/01/07

Mercredi, jour des enfants

Ouf, c'est in extremis que nous présentons ce livre du jour : La maison hantée de Jan Pienkowski.

IMGP2949

IMGP2940

Oui ! un livre pour faire peur !

IMGP2942

IMGP2956

Visez la Miss C. qui se planque derrière son livre !...

Je vous prive de quelques superbes grimaces de son répertoire, puisque j'ai un gardien du phare (à vrai dire, ma soeurette) qui s'oppose à toute surexposition de sa filleule sur le net, et face à ses arguments indiscutables j'ai signé son pacte (...).

Mais en fait, ce livre n'est pas un livre d'épouvante à faire dresser les cheveux sur la tête, c'est au contraire plutôt drôle à faire peur /ou / terrifiant à mourir de rire ! .. Il n'y a pas d'histoire véritable, juste une petite phrase en bas de page, à propos d'un narrateur qui parle à son docteur de ses soucis, mais au fait où êtes-vous docteur ???

Cet album est truffé de pop-ups astucieux, camouflés dans les moindres recoins, et qui modifient le cours de l'histoire en un glissement de languette. J'admets avoir eu quelques surprises, mes sourcils ont haussé d'un étage, et quelques rides au front se sont dessinées ... mais lire ce livre procure un effet bénéfique pour les zygomatiques, un stimulant puissant pour l'adrénaline. La maison hantée est par ailleurs une réédition, ce livre est un classique paru en 1979 ! C'est une belle (étonnante) découverte que Miss C. elle-même a dénichée au salon du livre, la pioche fut bonne ! A manipuler sans retenue : succès fou certifié !

La maison Hantée, par Jan Pienkowski - Editions Nathan

Posté par clarabel76 à 21:27:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,