24/03/17

Pas celle que tu crois, de Mhairi McFarlane

Pas celle que tu croisInvitée au mariage de ses collègues, Jack et Charlotte, Edie est surprise en train d'embrasser le marié par l'épouse de celui-ci ! Le scandale du siècle. N'osant pas se disculper, la jeune femme se carapate en douce jusqu'à sa chambre, avant de prendre un taxi aux aurores pour se réfugier chez son père, à Birmingham. Edie a décroché un nouveau contrat avec son agence et doit rencontrer une vedette locale pour rédiger ses mémoires. Loin du chaos, loin de la haine, notre héroïne pense avoir trouvé un bref sursis, mais c'est sans compter sur l'acrimonie vindicative de sa sœur Meg, ainsi que sur l'accueil peu amène de l'acteur Eliott Owen. Celui-ci n'a clairement pas envie de jouer le jeu des confidences et donne du fil à retordre à la jeune femme, exaspérée par cette accumulation de petites bassesses qui font déborder la coupe. Trop, c'est trop. Il est temps de remettre de l'ordre dans sa vie !

Cette lecture a été une douce et agréable surprise, un rendez-vous de gaieté, de tendresse et de lucidité. On y trouve évidemment tous les ingrédients pour réussir une bonne comédie romantique (personnages attachants et intrigue savoureuse), mais on partage aussi une belle aventure humaine, parsemée de chemins entortillés, avec des déceptions et désillusions en pagaille, ainsi que des petites perles salvatrices qui rappellent qu'aucun malheur n'est totalement invincible. Autre bon point, l'histoire ne se focalise pas sur la romance et propose une approche autrement plus subtile et raffinée. Alléluia. Edie a 35 ans et fonctionne moins à l'instinct et plus dans l'affect. Cela tient du miracle de rencontrer une héroïne qui ne grille pas ses neurones dès qu'entre en orbite un spécimen mâle affolant de sexytude. Pour ça, et pour la délicatesse, l'authenticité, l'humour et l'émotion, je dis OUI à ce roman, simple, distrayant, hyper touchant. La parfaite petite bulle de lecture, pétillante et légère. ♥

Harlequin, coll. & H - Trad. Nolwenn Guilloud [Who's That Girl?] - 2016 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


20/03/17

Happy ending, de Victoria Van Tiem

happy ending

Kenzi est accro aux comédies romantiques et rêve de faire de sa vie une réalisation aussi féerique et aboutie ! Pour l'heure, elle a décroché le prétendant idéal, Bradley, un bel avocat que sa famille adore, et qui comble Kenzi de bonheur.

Et puis, bim ! Au moment d'annoncer ses fiançailles, sa belle-sœur lui vole la vedette en révélant qu'elle est enceinte. Sa mère décide alors d'organiser une réception groupée pour fêter toutes ces bonnes nouvelles. Kenzi se sent spoliée, mais ne dit rien. Au boulot, son poste est également sur un siège éjectable, sauf si elle réussit à décrocher le gros contrat d'un nouveau client... Shane Bennett, accessoirement son ex petit copain. Leur histoire a cessé brutalement lorsque Kenzi a découvert qu'il l'avait trompée, puis le gars est parti en Angleterre et elle n'en a plus jamais entendu parler. Ce retour fracassant fait donc vaciller ses fragiles remparts, car Shane lui lance pour défi de rejouer les scènes mythiques de dix films romantiques (Pretty Woman, Dirty Dancing, Le Mariage de Mon Meilleur Ami, Bridget Jones, etc.). Kenzi panique rien qu'à l'idée de partager autant d'intimité avec ce spectre du passé, qui non seulement ravive de folles sensations, mais l'oblige aussi à faire le point dans sa vie et à revoir ses choix.

J'avais clairement fantasmé sur cette lecture, ayant aussi un gros penchant pour les mêmes comédies qui font battre le cœur de Kenzi. L'idée de départ est extra - extirper des scènes cultes pour les transplanter dans la vraie vie - qui n'a jamais rêvé d'une séance de shopping sur Rodeo Drive, d'être portée par Johnny Castle ou de recevoir un baiser de (Mark) Darcy ?! J'étais partante pour glousser comme une dinde, mais au final je me sens un peu flouée car je n'ai pas trouvé le déroulement de l'histoire follement mirifique. En vrai, les personnages manquent d'étoffe et perdent leur temps à gérer des situations de crise (mensonge, trahison, non-dit) éprouvantes pour nos nerfs. Kenzi est une chic fille, coincée entre sa copine sournoise et sa famille monolithique, mais qui s'écrase plus qu'il ne faut pour ne pas les décevoir. Shane resurgit dans son existence sans masquer ses intentions, mais c'est encore trop lisse, trop gentillet pour émoustiller la lectrice en alerte. Heureusement, il  y a de bonnes séquences farfelues (la soirée des homards ou la partie de paintball), qui font oublier les défauts d'une lecture aux attentes, peut-être, trop grandes ! 

Un roman au charme pétillant et dégoulinant de promesses, qui ne tiennent pas toujours la distance, mais qui font miroiter de douces espérances, toujours agréables à grappiller. Recommandé pour une soirée cocooning, avec pop-corn, chocolat chaud et guimauve. ☺

Harlequin - Coll. &H - Trad. Nolwenn Guilloud [Love Like the Movies] - 2017

« Peu importe que les comédies romantiques soient prévisibles, elles nous touchent, car elles sont ancrées dans la réalité et sa magie. »

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,