05/07/22

Pax, le chemin du retour ; de Sara Pennypacker

Attention, ils sont de retour ! Et votre petit cœur sensible va encore souffrir.

Pax, le chemin du retour

On retrouve donc Peter plus déprimé que jamais. Brisé par la disparition de ses proches. Désormais, Peter vit seul et s'isole du reste du monde. Il refuse qu'on s'attache à lui, qu'on cherche à lui tendre la main. Il ne veut plus. Il préfère ne plus risquer de s'attacher, ne plus aimer, pour ne plus souffrir.

Toutes ses pensées volent vers son ami Pax, son renard qui a pris son envol. Lui aussi a tracé son chemin, avec sa compagne, leurs enfants etc. Or, la nature est en péril car les animaux, surtout les plus jeunes, décèdent sans raison particulière. Pax doit donc trouver une solution, chercher un nouveau foyer.

Sauf qu'au moment de partir, il n'a pas remarqué qu'il était suivi pour la petite femelle de sa portée. La plus intrépide, et la plus chétive. D'ailleurs, ça ne manque pas, elle aussi va tomber malade. S'affaiblir au fil des jours. Pour Pax, pour le bien de son enfant, il prend alors la décision de retrouver son humain.

Peter a finalement rejoint des Soldats de l'eau, plus particulièrement un couple, Jade et Samuel, qui vont lui expliquer les ravages de la guerre, la pollution des sols, le plomb dans la terre et dans l'eau. La faune et la flore sont menacés. Peter tient peut-être un début de piste et se lance dans cette aventure, envisageant presque d'extraire l'écharde dans son cœur.

Ce roman ne se destine pas à la jeunesse - enfin, pas seulement. Ce roman est trop bouleversant pour laisser seul un enfant se dépatouiller avec ce trop-plein d'émotions fortes. Le désespoir, le chagrin, le désœuvrement, la solitude... tout vous coule dessus. C'est franchement poignant, mais oui c'est magnifique quand cette plume poétique vous raconte tout ça.

On plonge également dans l'histoire de Pax en s'imprégnant des ressources et des dangers de la nature. On baigne dedans. On ressent la sensibilité des animaux, leur dévouement et leur entraide. Comme des humains, quoi. La cohabitation n'est jamais simple, mais à force d'écoute et d'observation, elle s'apprend.

Une fois encore, je ressors de cette lecture en éprouvant de la gratitude et du bonheur. Certes, c'est un roman émouvant, mais il laisse une empreinte attendrissante et qui fait un bien fou. 

Gallimard jeunesse, 2022 - Traduit par Faustina Fiore & Illustré par Jon Klassen

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,