10/04/14

Elle marchait sur un fil, de Philippe Delerm

IMG_0830

Marie, cinquante ans, partage sa vie entre Paris et la Bretagne. Attachée de presse indépendante, elle tient à défendre des ouvrages de qualité, dont un petit roman qui va connaître un succès fulgurant, duquel elle se détachera très rapidement, ne se reconnaissant plus dans le système et la soif de reconnaissance de l'auteur.

En fait, Marie vient de rencontrer une jeune troupe de comédiens, avec qui elle a décidé de monter un spectacle. Forte de son expérience, de sa passion dévorante pour le théâtre, elle se lance dans ce nouveau projet avec une énergie folle, quasi intransigeante. Une manière de la consoler du choix de son fils, comédien prometteur, qui a mis un terme à sa carrière pour une profession plus conventionnelle, et avec lequel elle a aujourd'hui bien du mal à accorder ses violons.

Aussi apprécie-t-elle chacun instant passé en compagnie de sa petite-fille Léa, chez laquelle elle entretient amoureusement la fibre artistique, dans le dos des parents. Finalement, je crois que ce qui m'a le plus touché dans ce roman, c'est la sensation de familiarité, de retrouver un vieil ami, de me sentir chez moi, à l'aise, parmi les pages du livre. Sans quoi, le personnage de Marie n'est pas du tout attachant, car trop froid, indifférent, rigide et au caractère exclusif et entier (au vu de la fin).

L'histoire aussi s'écoule lentement, timidement, avec des petites notes toujours appréciables sur la vie, les livres, Proust, la Bretagne, la vie parisienne, la vie précieuse et le théâtre, le don de soi, l'amour filial, conjugal, etc. De belles petites choses, à apprécier au compte-goutte, mais sur lesquelles on referme la dernière page du livre, en sachant pertinemment qu'elles s'évanouiront tout aussi vite dans les airs. Des retrouvailles savoureuses, mais trop fugaces... 

Seuil ♦ avril 2014 ♦

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


25/11/09

Préparer Noël #1

dans un mois, c'est noël ; déjà la course aux cadeaux, les envies qui vont et viennent, commencent donc les petites listes des suggestions, pour glisser dans les chaussettes ou au pied du sapin.

 

 

*********

quellescouleurs« Un jour je me suis rendu compte que je n’avais pas vraiment de couleur préférée.
Ce que je sais, c’est que si le monde était sans couleur, il ne serait pas noir et blanc comme dans les vieux films. Si le monde était sans couleur, il serait bêtement invisible à nos yeux.
Ce livre n’explique ni comment, ni pourquoi les couleurs existent.
Ce livre est un imagier, une suite d’illustrations, de photographies portée par les envies et les idées de raconter les couleurs à ma manière. »
Régis Lejonc

Un album à feuilleter, à lire à voix haute, rien que pour s'entendre énoncer la palette des couleurs, blanc vanille, opalin, argile, écru, laiteux, ivoire, platine, zinc, bulle, neige, arzel ou sable ... Rouge capucine, brique, framboise, cinabre, andrinople, amarante, groseille, sang, magenta, cardinal, cramoisi, tomette, alizarine, vermeil, cerise, tomate, écarlate, anglais, grenat, fraise, vermillon, ponceau, coquelicot, garance, carmin, ... Les illustrations, ou autres accompagnements, ne manquent pas d'idée ni de génie. Ce sont de belles découvertes et de la réflexion en douceur qui se glissent insidieusement dans cette lecture. Pour petits et grands.
Editions Thierry Magnier, 16€

*****

 

cest_bienC'est bien de ... lire un livre qui fait peur, acheter des bonbons chez la boulangère, faire ses devoirs sur la table de la cuisine, jouer au flipper, faire un volcan de purée, choisir un parfum de glace, être abonné à un journal, se lever le premier dans la maison, parler sous les étoiles, mouiller ses espadrilles, goûter après la baignade, regarder ses billes, sentir Noël, être malade, faire un feu d'artifice, s'asseoir dans l'herbe à la fin d'un match de foot, plonger dans un pot de confiture.
Et ceci n'est qu'un échantillon.
On fait du neuf avec du vieux, paraît-il.
En clair, il s'agit de la compilation des « C’est bien » de Philippe Delerm, en format album, illustrée par plein de gens (en fait, plusieurs illustrateurs jeunesse). 4 textes inédits sont venus compléter cette édition, en plus des illustrations très différentes les unes des autres qui renouvellent sans cesse l'ambiance et accentuent l'impression qu'on ne lit jamais le même livre. 
Delerm, ensuite, c'est l'assurance de la tranquillité, une valeur réconfortante, la simplicité de raconter les petits moments de la vie, lesquels sauront à un moment ou un autre toucher le lecteur, enfant ou adulte.
Quelques noms parmi les illustrateurs qui participent au projet : Marc Boutavant, Olivier Balez, Loïc Méhée, Barroux, Déborah Pinto, Vincent Bergier, Eric Gasté, Anne Simon, Nancy Ribard, Olivier Latyk ... et j'en oublie.
Milan jeunesse, 19,95€

*****

la_petite_sirene

Un artiste indien s'approprie le conte de "La Petite Sirène" : une version poétique et personnelle de cette histoire bien connue, qui conserve le caractère fabuleux du conte originel de Hans Christian Anderson.

L'édition est vraiment très belle, au toucher la couverture a un effet toilé et le texte à l'intérieur a été imprimé sur un beau papier épais. Les illustrations possèdent un certain charme (par contre, ma fille n'y est pas sensible), j'en retiens principalement une impression de passion chaude sur fond d'excentricité exotique. Le conte de La petite sirène est une histoire assez cruelle, pourtant l'interprétation ici est plus poétique, la fin offre une nouvelle perspective, elle n'est pas non plus un pendant de féérie à la disney, c'est une autre perspective qui me plaît beaucoup.
Un bel album original, avec une couverture-surprise grâce à ce petit poisson qui s'enlève pour révéler la petite sirène.
Feuilleter l'album.
Syros, 16€

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,