02/12/22

Le Prince des Ténèbres (The Mortal Instruments, Renaissance #2) de Cassandra Clare

Mon cœur est en joie, car ce deuxième tome a été bien meilleur, après une impression en demi-teinte pour La Princesse de la Nuit, qui ouvrait ce nouveau cycle Renaissance.

Le Prince des Ténèbres

Dans ce deuxième tome, l'histoire ne se concentre plus uniquement sur le couple de Julian et Emma, les autres personnages vont également jouer un rôle crucial. C'est fini de lire les atermoiements sentimentaux de nos jeunes gens qui s'aiment, refusent de l'admettre, cèdent à leurs pulsions, puis se rétractent en prenant conscience de la malédiction qui plane sur leurs familles.

Si vous en aviez soupé de cette valse des hésitations, dites-vous que ce deuxième tome a dilué la dose de prise de tête. En fait, il se passe tellement de choses, ici et là, qu'il devient clair que la ritournelle passe au second plan.

Les enfants Blackthorn vont tous devoir s'impliquer dans l'intrigue. Les faes toquent aux portes de l'institut, ils n'ont pas digéré les accords de paix, ils subissent trop de pression et ils convoitent un fameux livre capable de renverser la situation.

Seulement, au sein des Shadowhunters, les tensions aussi persistent. Beaucoup d'ambitions enfouies refont surface. L'heure de vengeance a sonné. Duperies et trahisons en cascade vont chambouler le destin de cette famille déjà bien meurtrie. Les groupes vont donc se diviser pour mener plusieurs missions.

C'est aussi l'occasion de fonder d'autres trios, entre Kit et les jumeaux Ty et Livia d'un côté, Cristina, Mark et Kieran de l'autre. Et vous n'ignorez pas l'affection de Cassandra Clare pour ce schéma qui bouleverse sentiments et prétendants ! Un conseil : ne vous attachez pas, c'est risqué.

L'action est ainsi présente de bout en bout. De vieilles connaissances font leur apparition - Magnus ♥ Par contre, le ton est grave. Munissez-vous de quelques précautions contre la fin. Terrible ! Et ça s'arrête brutalement. Bim-bam-boum. Attendez le prochain round pour vous remettre de vos émotions.

Pour ma part, je guette la suite en audio et je n'en peux plus d'attendre même si la délivrance est proche (début décembre) avec La Reine de l'air et des ombres

©2018 Cassandra Clare / Univers Poche. Traduit de l'anglais par Julie Lafon (P)2022 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐


21/10/22

Inheritance Games (Inheritance Games #1) de Jennifer Lynn Barnes

J'ai découvert ce roman en audio et je dois dire que le format colle parfaitement à l'ambiance baroque et inquiétante (l'écoute est entraînante) !

Inheritance GamesNous embarquons à bord dès les premières pages, quand l'héroïne de dix-sept ans, Avery Grambs, une lycéenne ordinaire qui a perdu sa maman et qui trime pour joindre les deux bouts, est curieusement conviée à la lecture d'un testament d'un riche inconnu lequel lui lègue sa fortune. Seule contrepartie : vivre un an dans le manoir des Hawthorne. Et ainsi cohabiter avec une famille dédaigneuse et rancunière.

Pause.

Dans votre tête, comme dans celle de la jeune fille, vous vous dites : comment et pourquoi. Toute la lecture se base donc sur cette intrigue : riche en suspense, en non-dits, en secrets et en énigmes. Que de faux-semblants et de mensonges. Cette famille incroyable planque en effet plusieurs fantômes dans les placards. Des disparitions. Des drames. Des trahisons. Et on découvre tout ça petit à petit. Splendeur et décadence chez les nantis.

Le concept n'est pas nouveau. Mais ça fonctionne très bien car la lecture est étonnamment rapide, les chapitres sont courts et dégainent les révélations à un rythme effréné. J'avais du mal à stopper la lecture tellement j'étais prise dans le feu de l'action.

Seul bémol : les personnages sont plutôt quelconques. Ou trop stéréotypés. On retrouve la nana solitaire, née sous une mauvaise étoile, intelligente et curieuse, mais propulsée au cœur de vieux tourments, avec quatre frangins qui ont appris à jouer des coudes pour ne pas perdre leurs intérêts. Ils sont beaux, séducteurs et joueurs. Portent aussi un lourd bagage émotionnel.

Les Hawthorne font pourtant front commun - contre la jeune Avery. Elle est avertie dès le départ. Surtout ne pas craquer pour eux. Pour Jameson ou pour Grayson. Verboten. Forbidden. À mon goût, ces sursauts romantiques sonnent faux. Et j'ai donc du mal à gober leur pathos, pour l'instant.

Pour conclure, ce premier tome ouvre le bal d'une saga familiale pleine de mystères ! Le roman se termine sur un nouvel aveu avec un énième défi pour l'héroïne. Bravo, l'invitation est lancée et acceptée. C'était une lecture très divertissante et captivante à écouter.

©2020 / 2022 Jennifer Lynn Barnes / éditions Pocket Jeunesse, département d'Univers Poche, pour la traduction française. Traduit par Guillaume Fournier (P)2022 Lizzie, un département d'Univers Poche

  • Lu par : Audrey d'Hulstère
  • Durée : 10 h 26
  • Bravo à Audrey d'Hulstère pour son interprétation soignée et sensible. On se glisse dans la peau de l'héroïne avec confusion, on vit ses émotions, on ressent ses doutes et ses craintes. C'était très bien. Dosé comme il faut, ni trop ni peu.

 #InheritanceGames #NetGalleyFrance

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13/10/22

La Princesse de la Nuit (The Mortal Instruments, Renaissance #1) de Cassandra Clare

De retour auprès de mes Shadowhunters ! L'histoire se déroule cinq ans après les événements survenus dans La Cité du Feu Sacré.

La princesse de la nuitNous sommes à Los Angeles chez la famille Blackthorn (ou ce qu'il en reste) puisque les enfants sont désormais orphelins et élevés par leur oncle Arthur. Enfin, c'est surtout Julian qui mène la barque et s'occupe de ses frères et sœurs. Il peut néanmoins compter sur son amie Emma Carstairs qui a rejoint l'institut depuis le meurtre de ses parents. Leur duo est tellement soudé qu'ils sont naturellement devenus des parabatai. Partenaires à vie et liés par un serment inaliénable. Les Blackthorn sont cependant les héritiers d'un lourd passif dramatique : une sœur en exil et un frère emmené au Royaume des Fées. Julian a endossé trop tôt des responsabilités qui le dépassaient. Et aujourd'hui il a la possibilité de retrouver Mark s'il vient en aide aux fées : ces derniers proposent de l'échanger contre un meurtrier en série. Tout le monde va donc s'impliquer dans cette enquête pour plusieurs raisons : Emma veut prouver que ses parents ont été assassinés par une tierce personne (view spoiler) ; Julian s'accroche au retour de son frère même si celui-ci peine à s'acclimater ; Cristina (une shadowhunter débarquée du Mexique) observe et place ses pions.

Ceci nous donne un GROS roman bourré de détails et de rappels qui pourraient potentiellement ralentir le rythme et plomber l'action. Et puis, non. La lecture est toujours aussi agréable et facile. Cassandra Clare maîtrise tellement bien son sujet et plante son univers à n'en plus finir. Cette fois, elle explore les liens sacrés des parabatai en rappelant qu'aucun sentiment amoureux ne doit exister entre eux. Mais voilà que Julian et Emma réalisent qu'ils sont plus que des amis et qu'ils aimeraient bien mais qu'ils n'ont pas le droit sauf s'ils s'aiment en cachette ou alors s'ils plaquent tout pour vivre cachés. Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Au secours. C'est pénible. C'est l'aspect le plus creux du roman sur lequel l'auteure va surfer pendant trois tomes. Pfff. Je m'accroche car je suis trop intriguée par le reste des intrigues tout en râlant contre certains choix. Après tout, j'ai trop envie d'explorer les failles de ces grandes familles de Shadowhunters ♥

Il referma la porte d'un geste délibéré. Quand il lui fit de nouveau face, une lueur d'amusement féroce brillait dans ses yeux et il émanait de lui une désinvolture héritée d'un monde où les lois humaines n'existaient pas. Il semblait avoir apporté la sauvagerie de ce monde avec lui, une magie froide, douce et néanmoins malfaisante dans ses origines. Il lui fit signe d'approcher. - Pourquoi mentir ?

©2016 / 2017 Cassandra Clare / Univers Poche / Pocket Jeunesse. Traduit de l'anglais par Julie Lafon (P)2022 Audible Studios

27/07/22

Le Prince Mécanique (The Infernal Devices #2) de Cassandra Clare

Tout d'abord, je tiens à saluer Audible_fr pour la parution rapprochée (quinze jours). Cela permet aux lecteurs (impatients) d'écouter ce deuxième tome dans la foulée ! Au moins, les souvenirs sont encore frais dans la mémoire.

LE PRINCE MÉCANIQUE

Depuis son arrivée en Angleterre, la vie de Tessa Gray a connu moult retentissements (son frère a disparu, des créatures démoniaques veulent sa peau et une guerre se profile avec des armées de poupées mécaniques). La jeune fille a vite rangé dans sa poche ses doutes et ses craintes.

Désormais, elle vit au sein de l'Institut de Londres chez les Shadowhunters. Elle suit d'ailleurs des cours d'auto-défense en compagnie des frères Lightwood. Elle panse ses peines de cœur. Discute poésie et littérature. Se soucie des autres. Tous craignent, en effet, le retour du Magistère et la sentence de l'Enclave.

Bizarrement l'action est moins forte et pourtant on ne s'ennuie pas non plus. C'est tout le talent de Cassandra Clare de distiller ce parfum d'ambiance, subtil et accrocheur. Par contre, ce deuxième tome s'attarde peut-être sur le triangle amoureux.

Et là, j'avoue, mon cœur se serre face aux situations inextricables - je suis incapable de choisir entre la fougue rebelle de Will et la tendresse bienveillante de Jem. Mais je comprends le choix de Tessa ♥

Sinon le Magistère brille par son absence, même s'il continue de placer ses pions et ses espions au sein de l'Institut. Les révélations font frémir les murs de cette vieille bâtisse. Rien de surprenant non plus. L'avenir s'annonce indécis et déchirant !

Je n'ai donc fait qu'une bouchée de cette lecture, tellement le rythme est entraînant. Je l'écoute aussi en format audio (exclusivité audible) et j'aime beaucoup. Vivement la suite ☺

©2014 Cassandra Clare / Univers Poche. Traduction de Julie Lafon (P)2022 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

L'Ange Mécanique (The Infernal Devices #1) de Cassandra Clare

Je viens de relire ce premier tome en livre audio (exclusivité audible). Cela m'a remis le pied à l'étrier car j'ai très envie de lire la suite maintenant. Plonger dans l'univers des Shadowhunters dans un Londres du 19e siècle. Retrouver les personnages. L'histoire. Les rebondissements. C'était parfait ! ♥

L'ANGE MÉCANIQUE

Endeuillée par la mort de sa tante, Tessa débarque à Londres sur l'invitation de son frère. Or, dès son arrivée, elle n'a aucune nouvelle de celui-ci et doit séjourner chez d'inquiétantes Sœurs Noires. Non seulement elles lui révèlent qu'elle n'est pas qu'une simple humaine et possède un don, mais elles prévoient aussi de la marier à un inconnu. Tessa est anéantie et prévoit de fuir dès que possible. 

Entre alors en scène Will Herondale. Un jeune Shadowhunter débordant de fougue et d'insouciance. Il va tirer Tessa de sa cellule et l'emmener à l'Institut dirigé par Charlotte et Henry Branwell. La jeune fille est accueillie, protégée et soutenue car la disparition de son frère Nate reste très préoccupante. Une enquête est rapidement ouverte et va conduire à un tourbillon d'aventures.

Ce premier tome dévoile donc beaucoup et peu sur l'intrigue. Et c'est très bien ainsi. Je ne cache pas non plus que l'ambiance du 19e siècle présente un attrait particulier, même s'il n'est pas poussé à fond non plus. Il faut dire que la vie au sein de l'Institut ne dispense aucune contrainte et fait fi de toute étiquette. Toutefois, c'est tout un microcosme qu'on observe et des personnages auxquels on s'attache.

Car le roman présente aussi le célèbre trio : Tessa Gray, Will Herondale et Jem Carstairs. La demoiselle est troublée, Will possède un charme fou mais se montre trop instable, tandis que Jem manifeste une grande sensibilité et une douceur qui ne peuvent laisser indifférente. Or, ces trois-là ont aussi leurs secrets. Leurs zones d'ombre. Leur passé. Et peut-être les révélations peuvent troubler les élans du cœur. Qui sait...

J'ai savouré ce moment de lecture, même si ce n'est pas nouveau, cela reste un univers riche et fascinant. Et j'ai apprécié scruter les indices et relever les références qui deviendront, par la suite, importantes. Croiser Magnus Bane, par exemple. Tracer les liens invisibles entre les familles. Bref. J'ai vraiment beaucoup aimé. Depuis le temps que j'envisageais d'y retourner... ♥

©2010 / 2012 Cassandra Clare / Univers Poche / Pocket Jeunesse. Traduit de l'anglais par Julie Lafon (P)2022 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


28/01/22

Le Syndrome du spaghetti, de Marie Vareille

Le Syndrome du spaghettiLéa est passionnée par le basket qu'elle pratique depuis toujours. Elle est entraînée par son père, lui aussi un ancien champion. Et son chemin semble tout tracé : la demoiselle vise l'excellence, pas moins. Elle se plie à une discipline stricte. Elle respire le basket. C'est son souffle de vie. Lorsque la sélection tombe, pour intégrer l'INSEP, elle est folle de joie. Pas à pas, elle touche au but ultime.

Et patatras, tout s'effondre. Tout ce qui était acquis n'est plus. Tout ce qui façonnait son univers et son monde rassurant est fissuré. Tout ce qui la motivait s'est envolé à jamais. Et comment une jeune fille de 16-17 ans encaisse tout ça ? En déconnant, bien sûr. Oh, pas méchamment. Léa se comporte juste différemment, elle va mentir ou édulcorer la réalité. Elle va se réfugier ailleurs pour ne plus affronter la tempête. Elle va choisir le déni. Elle fuit sa famille aussi. Même ses amis proches ignorent à quel point ça déraille... gare à la chute !

J'ai trouvé cette lecture extrêmement touchante et bien construite pour aborder les contrecoups du deuil et l'acceptation de tourner le dos à un rêve. On s'attache au parcours de Léa, même quand ça va mal et quand ses décisions sont erratiques. On suit son chemin en se demandant jusqu'où elle va pousser le bouchon. Car on lui pardonne tout. On a envie de lui tendre les bras et de la réconforter. J'avoue, j'avais le cœur lourd. Je me suis également sentie très proche de la maman ! Et j'ai aimé Amel, Nico, Tony, Oncle Ben... toutes ces âmes bienveillantes. 

Enfin voilà, j'ai aimé ce roman alors que j'avais hésité à le lire au départ (pas attirée par la couverture ni par l'histoire du basket). Finalement, j'ai été conquise. Je n'ai pas versé de larme, mais j'ai été profondément attendrie par les revers tragiques de l'histoire. Je crois avoir lu cette histoire au bon moment aussi. Ça m'a fait du bien, quelque part. Puisque c'est un roman positif et porteur, avant tout. Ne l'oublions pas !

©2020 éditions Pocket Jeunesse (P)2021 Lizzie

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09/08/21

Did I Mention I Need You ? (D.I.M.I.L.Y #2), d'Estelle Maskame

Did I Mention I Need YouMa petite voix intérieure se gausse : mais pourquoi tu t'es infligée ce truc ? Moi, balbutiant : euh. J'avais juste envie de donner une seconde chance à la série puis de piocher dans une lecture audio divertissante.

Mais l'histoire est tellement niaise. Du psychodrame puéril.

La nana est amoureuse de son frère d'adoption mais sort avec son meilleur ami pour l'oublier. Lorsqu'ils se retrouvent à New York, ils succombent de nouveau à l'interdit et se sentent super mal de trahir leurs proches.

Comble de l'ironie : après avoir bravé le jugement des uns et des autres, ils se séparent à nouveau. Vont-ils enfin réaliser que leur relation est toxique car elle fait ressortir leurs mauvais penchants ? ! Ce serait trop beau.

Sur ce, j'abdique définitivement. Je suppose qu'ils vont se réconcilier et roucouler après moult prises de tête. NO WAY.

©2016 Estelle Maskame / Éditions Pocket Jeunesse, pour la traduction française et la présente édition. Traduit par Maud Ortalda (P)2019 Lizzie

  • Lu par : Astrid Roos
  • Série : D.I.M.I.L.Y, Volume 2
  • Durée : 7 h 20
  • Cela fait un an qu'Eden n'a pas vu son demi-frère Tyler... son amour secret. Leur histoire était impossible, mais Eden ne peut s'empêcher de se réjouir quand Tyler l'invite pour les vacances à New York. De toute façon, Eden est heureuse avec Dean, son petit ami, et Tyler est sûrement passé à autre chose, lui aussi.

⭐.5

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

26/06/21

Instant Karma, de Marissa Meyer

Instant KarmaNouveau roman de Marissa Meyer. Changement de registre : on bascule dans du contemporain 100% jeunesse. Verdict : histoire sympa mais héroïne infernale (trop puérile).

En fait, Prudence est une obsédée du travail bien fait, sauf qu'elle vient de louper son dernier exposé en biologie car elle n'a pas réussi à s'entendre avec son binôme. Leur prof les a donc sanctionnés. De son côté, Quint est un mec plutôt cool qui traite les lubies de sa camarade avec désinvolture. Il a cherché à partager ses idées, seulement Prudence est restée sourde et aveugle. Ne digérant pas sa mauvaise note, elle cherche à tout prix à rattraper le coup et se rend dans le refuge pour animaux qu'il a à cœur de soutenir. Contre toute attente, Prudence accepte de s'y investir et déborde très vite d'idées pour sauver le centre au bord du gouffre - campagne de communication et collecte de fonds. Elle va même perdre de vue ses petits calculs hypocrites en se passionnant sincèrement pour son projet. Enfin, ça reste un travail de longue haleine. Soupire.

Au final, on sent le roman soucieux de toucher un point sensible auprès du jeune public (thèmes d'actualité, question écologique, écosystème en souffrance, tourisme vert etc.). Par contre, ça reste ciblé jeunesse et de façon tangible avec une intrigue sans surprise et ordinaire. Globalement, c'est pas mal du tout. J'ai aimé l'ambiance (petite ville proche de l'océan), le parfum de vacances et d'insouciance. Et la petite idylle est trop mignonne. Par contre, le concept du karma est assez bizarroïde, si ce n'est d'apporter sa touche fantastique à cette jolie comédie d'été. Pour moi, c'était bien mais ça n'égale pas l'excellence des Chroniques lunaires non plus.

PKJ (2021) - Traduit par Aurore Alcayde

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07/12/20

La Chute du soleil de fer (N.E.O. #1), de Michel Bussi

La Chute du soleil de ferCette série destinée aux jeunes lecteurs et écrite par Michel Bussi n'est pas mal du tout. L'histoire se déroule dans un Paris post-apocalyptique où seuls les enfants auraient survécu et vivraient soit dans le château (le Louvre) soit dans le tipi (la Tour Eiffel). Depuis des années, les deux clans s'observent sans oser franchir la frontière invisible.

Un jour, les enfants du Tipi décident finalement d'envoyer un espion. Une mission qui se solde rapidement sur un succès car Zyzo va croiser le chemin de la Reine du Château, la tirer d'un mauvais pas et ainsi gagner une place de choix parmi ses ennemis. Alixe veut aussitôt en faire un allié et partager leur mode de fonctionnement pour qu'il n'y ait plus de malentendus entre les deux tribus.

Ce formidable élan sera malheureusement bafoué par des trahisons et des mensonges pour semer la zizanie au sein des troupes. Mais je vous laisse le plaisir de découvrir tout ça. Michel Bussi a néanmoins réussi son exercice et embarque son lecteur (petits ou grands) en proposant un univers réfléchi, avec des personnages attachants et une intrigue rondement dessinée. L'ensemble fonctionne bien car j'ai passé un bon moment (particulièrement grâce au format audio).

Maxime Chattam aussi avait tenté une incursion dans le genre (série Autre-Monde). On retrouve dans l'une et l'autre une ambiance fascinante. On se projette facilement et on a la sensation de plonger au cœur de l'action. Par contre, Bussi choisit la facilité avec un final très arrangeant. Ça m'a un peu déçue puisque j'aurais préféré qu'on noircisse l'horizon des jeunes héros. Bref. À voir pour la suite !

©2020 PKJ / éditions Pocket Jeunesse. (P)2020 Lizzie, un département d'Univers Poche

La lecture de D. Witecka est captivante ! C'était un plaisir de partager ce moment au son de sa voix... efficace & prenant.

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16/11/20

The Revolution of Ivy (The Book of Ivy #2), par Amy Engel

The Revolution of IvySuite et fin de la série & avis toujours ultra positif !
Je suis un peu coincée à présenter l'histoire sous peine de SPOILERS. Quoi qu'il en soit, ce que je retiens par-dessus tout, c'est la dévotion sans bornes de Bishop pour sa jeune épouse paumée. Mon cœur n'a eu de cesse de faire des loopings au fil des pages. Qu'est-ce que c'était bon. ♥

Finalement la série ne propose pas d'action à la Hunger Games (ou autres séries dystopiques) mais met le doigt sur l'émotion en traçant délicatement le parcours sensitif de l'héroïne. Ivy a grandi auprès d'un père et d'une sœur avides de vengeance et de pouvoir. Elle n'a jamais contesté son rôle dans leur projet d'assassiner le fils du président. Son mariage arrangé était une simple pièce du rouage. Ivy était donc formatée pour accomplir sa mission. Seulement la réalité va ruiner ses certitudes car Bishop est un être à part. Il est loin de l'image du fils héritier qui vivrait dans une douce utopie et attendrait son heure pour reprendre le flambeau. C'est une âme pure et noble. Il se montre patient, attentif et à l'écoute de ses besoins. Comment résister ? Ivy va peu à peu chavirer et sera submergée par ce trop-plein de sentiments dont elle ne sait que faire !

L'histoire est incroyable - même si elle se déroule dans un univers rude et peu enclin à la frivolité, elle nous embarque avec délicatesse dans une lecture captivante et profonde. On croise aussi des personnages attachants. Big up à Caleb et Ash qu'on quitte avec beaucoup de regret. En bref, la série mêle l'aventure, la survie, le sens du sacrifice et l'espoir d'une nouvelle vie avec beaucoup de brio. C'est excellent. Beau et très fort. Je n'oublierai pas de sitôt Bishop & Ivy. ​😎​✨​

Lumen éditions, 2016 - Traduit par Anaïs Goacolou

// Repris en format poche chez PKJ.

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,