05/07/17

La Quête d'Ewilan #2 : Les Frontières de glace, de Pierre Bottero & lu par Kelly Marot

EWILAN 2Après une découverte réjouissante de la série, cf. D'un monde à l'autre, voici déjà le deuxième volume de La Quête d'Ewilan ! 

Une courte introduction permet de remettre le lecteur dans le bain en rappelant le parcours de la jeune Camille, assistée de son ami Salim, tous deux lancés dans une aventure extraordinaire, basée dans un univers parallèle. La jeune fille a ainsi découvert ses vraies racines et son rôle dans un destin dont elle ne soupçonnait guère l'importance. Des ennemis, Ewilan en rencontre à la pelle. Mais heureusement, elle ne manque pas d'alliés pour affronter les multiples dangers ! 

J'ai de nouveau pris un plaisir fou à m'embarquer dans cette lecture, à écouter l'actrice Kelly Marot (la voix française de Jennifer Lawrence) nous raconter cette histoire au souffle épique ébouriffant. L'action est dense, les périples s'enchaînent, l'adrénaline ne faiblit jamais. C'est palpitant, sans cesse dans le mouvement, à la fois tourbillonnant et constructif.

Les personnages forment également un groupe soudé auprès de leur petite protégée. On y reconnaît les figures loyales et déterminées d'Edwin Til' Illan, le fringant maître d'armes, de Bjorn et du vieux Duom, sans oublier Ellana, la belle et fascinante Marchombre, auxquels viennent s'ajouter deux nouvelles recrues - Artis Valpierre, un Rêveur de la confrérie d'Ondiane, et Chiam Vite le Faël. Au-delà de la tension palpable, on sent une véritable complicité au sein de notre fine équipe. Les blagues fusent, les clins d'œil sont appuyés et les petits cœurs parfois s'emballent au-delà du raisonnable.

Petit à petit, la série enrichit son monde et peaufine son intrigue. De mon côté, le charme ne cesse d'opérer. J'attends déjà avec impatience la prochaine parution de la suite des aventures d'Ewilan (probablement en fin d'année, courant novembre 2017).

Série : La Quête d'Ewilan, Livre 2 - Lu par  Kelly Marot (durée : 6h 17)

©2003 / 2006 Rageot Éditeur, Paris (P)2017 Audiolib

 

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


28/04/17

La Quête d'Ewilan #1 : D'un monde à l'autre, de Pierre Bottero & lu par Kelly Marot

Ewilan 1Même si cette série existe depuis 2003, à ma grande honte, je ne la découvre qu'aujourd'hui par le biais du livre audio, mais que de réjouissances lors de cette écoute ! J'ai été littéralement enchantée, transportée dans l'univers créé par Pierre Bottero, je n'ai franchement pas boudé mon plaisir. C'est aussi grâce à Kelly Marot, la narratrice pour Audiolib, que l'évasion promise a été une aussi belle réussite. Sa voix ne vous semblera pas étrangère, puisqu'elle est, entre autres, la voix française de Jennifer Lawrence (Katniss, dans Hunger Games), Dakota Fanning (Jane, dans Twilight), Amanda Seyfried (Sophie, dans Mamma Mia!), Lea Michele (Rachel, dans Glee), et aussi Mimi Geignarde dans Harry Potter ou Sansa Stark dans Game of Thrones. Bref. Le tableau est posé, la voix agréable et familière, la réalisation impeccable, la lecture nous emporte alors dans son univers riche et fouillé, pour une aventure extraordinaire. J'ai déjà dit que j'avais adoré ? :)

C'est donc l'histoire de Camille Duciel, une adolescente surdouée, qui vit chez sa famille adoptive dans une ambiance froide et guindée, mais c'est auprès de son meilleur ami Salim qu'elle se libère du joug de leur éducation stricte. Camille est intrépide, elle a une imagination débordante. Le jour où elle manque être renversée par un camion, elle bascule sans comprendre dans un monde parallèle. C'est son premier “pas de côté”. Sa première rencontre avec le royaume de Gwendalavir, auquel elle appartient. Camille s'appelle en fait Ewilan Gil' Sayan. Ses origines, son don prodigieux, sa quête... Elle va découvrir tout ça au cours d'une épopée fantastique, dont l'auteur veille à développer toute la complexité avec patience et talent, sans négliger le rythme, l'action, le suspense, l'émotion. Les enchaînements sont parfaits et suivent un tempo enlevé, auquel la lecture faite par Kelly Marot colle à merveille. L'ensemble fait bon ménage et a sans doute participé à mon enthousiasme. Il me tarde de découvrir la suite - à paraître en juin chez Audiolib - car je suis totalement sous le charme ! ♥♥♥

Texte lu par Kelly Marot (durée : 5h 16) ©2003-2006 Rageot Éditeur, Paris (P)2017 Audiolib

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28/05/13

A comme Association, VIII : Le regard brûlant des étoiles ☄

IMG_8901

Pour ce dernier tome, vient l'heure de toutes les révélations : Jasper a plus que jamais besoin du soutien de Walter et Mademoiselle Rose car Fulgence, le grande patron de l'Association, ordonne que le garçon lui soit confié. Ses intentions étant très floues, tout le monde est sur le qui-vive. Une petite mise au vert, chez les Trolls, est donc fortement conseillée. Jasper y retrouve sa douce Arglaé, au grand mécontentement de Nina, mais le temps presse et notre joyeuse troupe doit de nouveau décamper.

Réfugiés dans les bureaux de la rue du Horla, transformés en bunker pour l'occasion, les rares survivants font front commun contre l'ennemi. Dans l'intervalle, Jasper se trouve face à son destin en découvrant la vérité sur ses origines et sur Ombe. Que de révélations au programme !!! Ce dernier tome, plus épais que la moyenne, avait tellement de choses à nous raconter, tant d'aventures à partager, qu'il ne pouvait en être autrement. Cette fin, donc, ne déçoit pas un seul instant. Nous sommes pris dans le feu de l'action, c'est intense et tourbillonnant, mais à côté de ça, l'émotion aussi est très présente, surtout vers les dernières pages, lorsque les masques tombent, quand les choix décisifs se posent à notre sémillant héros.

Jasper n'a jamais cessé d'évoluer au cours des 8 tomes de la série, en apparaissant d'abord comme un adolescent pataud, qui masquait son manque d'assurance derrière un humour foireux, puis il a essuyé des coups durs, a été confronté à des événements hors du commun, a su gagner en puissance, a multiplié ses dons et a finalement découvert sa réelle identité. Son personnage a grandi, mais il a su conserver ce mélange de sensibilité et d'ironie comme armure. Ombe, quand à elle, est un personnage à part. C'est un peu de son auteur qu'on retrouve aussi à travers elle. Et avec l'histoire qu'on sait...

Jusqu'au bout, l'ombre de Pierre Bottero aura plané sur cette série, que Erik L'Homme a su conduire et conclure de main de maître. C'est tout ça qui remue en nous, alors qu'on lit ce dernier tome. On se sent le cœur serré, on est captivé par le déroulement de l'intrigue, c'est un dernier tour de piste remarquable, touchant et passionnant. A l'image de la série, qui a été magistrale du début à la fin. Je n'oublie pas non plus, les couvertures superbes et les titres aux douces consonances poétiques. Une série à découvrir à tous les âges !

A comme Association, livre 8 : Le regard brûlant des étoiles, par Erik L'Homme
Gallimard jeunesse / Rageot éditeur (2012)

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08/11/11

Ce Qui Dort Dans La Nuit

IMG_5723

Ce tome est excellent ! Nous retrouvons une intrigue plus sombre et au suspense haletant, l'histoire prend un virage sans concession, c'est brutal, étonnant et on en redemande.
Jasper, après avoir séché ses larmes, fait un peu la tête de n'avoir plus de nouvelles de mademoiselle Rose ou de Walter, mais c'est sans se douter qu'il règne un bazar monstre au 13, rue du Horla ! Rien ne va plus, tous les repères s'effondrent : le Sphynx est toujours porté absent, Walter perd la boule et redoute l'arrivée prochaine d'un petit homme sans allure que les Agents doivent cibler et neutraliser.
De son côté, Jasper refuse de rester inactif et se mêle à l'enquête, de loin et par le processus d'un mouchard planqué dans un bijou en forme de scarabée. Ce qu'il découvrira lui fera dresser les poils sur les bras ! Au passage, il vient aussi en aide à une jeune stagiaire, Nina, très charmante, toute balbutiante de reconnaissance. De là à penser qu'elle chipe la place d'Ombe... ce serait délicat ! (A ce propos, Ombe continue de se rappeler à Jasper, de façon plus discrète, c'est vrai, mais elle n'a pas l'intention de le lâcher. Ouf !)
Comme je le soulignais en introduction, ce tome adopte un ton plus dur autour d'une intrigue qui se veut plus intense et où règne un climat de suspicion. On ne sait plus trop qui sont les gentils et les méchants, même des personnages comme mademoiselle Rose ou la petite Nina sèment le trouble dans notre esprit. Et puis cette révélation finale, non mais franchement, voilà de quoi nous filer un beau hoquet !
Seule constante dans cette série, c'est bien entendu l'humour (la facétie de Jasper, son intelligence, ses ressources, son blabla infernal, son stress et ses angoisses, son sentiment d'être seul au monde, ses émois amoureux, son sens de l'amitié, etc.). C'est rassurant, et en même temps attachant. Attendons maintenant la suite avec impatience, ça vaut vraiment le coup et j'apprécie définitivement la direction que prend la série. 

6. Ce qui dort dans la nuit - Erik L'Homme (A comme Association)
Gallimard jeunesse / Rageot éditeur (2011) - 205 pages - 9,90€ 

Prochain rendez-vous en février 2012 : Car nos coeurs sont hantés. 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05/11/10

Azilis : Le Sortilège du Vent

IMG_0696

J'étais particulièrement anxieuse avant de lire ce 3ème et dernier tome de la série, soucieuse de la fin que je pressentais injuste mais inévitable, angoissée de ne plus retrouver Kian, qui est parti en brisant le coeur d'Azilis (et le mien), et parce que la jeune femme est également ensorcelée par Myrddin, ce barde au charme si troublant. Ses enseignements lui valent toute l'estime et l'admiration de l'enchanteresse, en échange elle a promis de se donner à lui, oui elle a osé, mais avant cela il faut qu'elle retrouve Ninian, elle a rêvé de lui, enchaîné comme un esclave, et seul Myrddin peut l'aider.

Leur relation n'est pas simple, Azilis est également tombée amoureuse de lui, or une partie d'elle se refuse toujours, ne veut pas croire à la sincérité du barde. Sa magie est trop puissante, flirte avec les interdits, peut-être a-t-il abusé de sortilèges inavouables pour la séduire ?

De son côté, Kian est plus taciturne que jamais. Il a suivi Arturus jusqu'en Cornouailles afin de rallier les roitelets de la région, la tâche est rude, la menace d'une invasion n'est jamais loin, et c'est ce que recherche le jeune homme, à braver la mort pour mettre un terme à ses souffrances morales. Un voile funeste entoure chacun de ses trop rares passages dans ce livre, c'est déconcertant.

C'est probablement le tome le plus enivrant de la série, même si chaque roman m'a passionnée. Je crois que la sensation d'aboutissement a eu pour effet de me griser, hélas la fin arrive beaucoup trop tôt, les événements se précipitent, cet empressement me dérange, mais puis-je contester ? Non, bien sûr. Valérie Guinot a eu parfaitement raison d'en arriver là. Cette fin est pleinement satisfaisante. C'est un déchirement de quitter cet univers qui était devenu familier et attachant, m
ais la suite appartient à l'histoire et aux légendes. Azilis, Niniane, Kian, Myrddin... Ils ont été les acteurs d'une formidable épopée, romantique et chevaleresque. J'ai adoré suivre leurs parcours, j'ai vibré à leurs côtés, c'était magique ! Et je pèse mes mots...

( A noter : Bladelor, la coupable...)

Azilis, tome 3 : Le Sortilège du Vent - Valérie Guinot
Rageot (2010) - 400 pages - 16€
couverture : Stéphanie Hans

sparkling_20heart

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


28/10/10

Azilis : La Nuit de l'Enchanteur

IMG_0681

Quelques 370 pages plus tard, je repose le livre et je me sens complètement vide. La faute à cette fin qui me fend le coeur, qui me laisse lourde, malheureuse, déchirée et impuissante. Valérie Guinot est elle-même une enchanteresse, elle possède le don de nous envoûter par les mots, et croyez-moi, c'est une arme précieuse et redoutable !

Ce deuxième livre s'ouvre donc, et contre toute attente, sur la fuite de Ninian, le frère d'Azilis, qui s'échappe de son monastère, accusé de vol et de crime. Pendant une centaine de pages, nous en apprenons plus sur lui, et surtout sur son extrême sensibilité, le fait d'avoir été le jumeau d'une soeur exceptionnelle et vénérée par tous, de n'avoir jamais su trouver sa place ni d'avoir eu le sentiment d'être compris par les siens. Ninian a cherché un refuge, pensant le trouver dans la religion, mais le garçon s'est leurré.

Azilis, de son côté, mène une vie heureuse et épanouie auprès de Kian, à Ynis-Witrin. Arturus et ses compagnons y font une brève escale, essentiellement par amitié, même si cela va entraîner des complications et de violents remous. Paralysé par une entorse, le dux est contraint de prolonger son séjour à la villa, tandis que Caius et Kian rallient les armées pour reprendre la cité de Portus Adurni récemment assaillie par les Saxons. Myrddin en profite pour se rapprocher d'Azilis, renouvellant sa proposition de lui enseigner ses secrets. Cela sent le piège, la manipulation, la magie... Malgré elle, la jeune femme est ensorcelée, et ce qui ne devait surtout pas arriver arrivera. C'est triiiiste !!!

Cette série est superbe, belle, captivante, elle possède un charme fou, son pouvoir de séduction est implacable, à tel point que vous ressentez ce que les personnages éprouvent - colère, amertume, ivresse, fascination, chagrin et j'en passe. De plus, si vous ne l'aviez pas encore relevé, il y a une histoire cachée derrière l'épopée d'Azilis, une romance où s'enlace une légende, radieuse et invicible. Je pressens une issue qui me laissera un grand vide au ventre...

Encore un extrait ?

Les lèvres du barde ne se posèrent pas sur ses lèvres, comme elle s'y attendait, mais à la naissance de son cou. Sa bouche glissa lentement jusqu'au lobe de son oreille, qu'il mordilla, puis le long de sa mâchoire pour se poser enfin sur sa bouche qu'il effleura à peine.
La peau d'Azilis était parcourue de frissons.
" Cette grotte est glacée, se dit-elle en serrant contre elle les pans de son manteau. Je vais attraper... "
Sa pensée s'arrêta net lorsque Myrddin l'embrassa réellement. Il tenait son visage entre ses mains, à genoux devant elle, sans la serrer contre lui. Pourtant, le contact de sa bouche sur la sienne avait réveillé le sentiment de fusion entre leurs êtres qu'elle avait éprouvé quand ils chevauchaient le vent.
Le coeur d'Azilis s'affola, son souffle devint plus rapide et moins profond, elle s'accrocha aux bras de Myrddin pour ne pas chanceler.
Ce fut quand il cessa de l'embrasser qu'elle s'aperçut que ses mains n'enserraient plus son visage mais sa taille. Il relâcha son étreinte et termina comme il avait débuté, en laissant glisser ses lèvres du coin de sa bouche à la base de son cou.
- Merci, dit-il dans un souffle. Ce baiser mérite tous les sacrifices.

Azilis, tome 2 : La Nuit de l'Enchanteur - Valérie Guinot
Rageot (2009) - 380 pages - 15€
couverture : Stéphanie Hans

sparkling_20heart

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25/10/10

Azilis : L'Epée de la Liberté

AZILIS_1024

Gros coup de coeur pour ce roman !
Il y a tout ce qu'on peut souhaiter rêver : l'aventure, l'amour, l'héroïsme, la trahison, la mort, la beauté, la magie, la folie, et j'en passe. C'est un premier tome annonciateur d'une trilogie passionnante, riche et intelligente ! Franchement, n'hésitez pas à vous faire plaisir et à découvrir ce pur moment de bonheur romanesque.

Nous sommes en Gaule, Azilis est fille de notable, elle est belle, riche, intelligente. Depuis son enfance, elle a bénéficié d'une éducation libre, coupée du reste du monde, élevée dans un cocon, par un père érudit et une mère que la mort viendra frapper trop tôt. Dès lors, la jeune fille perdra peu à peu ses repères, se sentira seule et préfèrera s'isoler en chevauchant les routes de campagne en compagnie de son esclave, Kian, ou à apprendre l'art de la guérison auprès de l'Ancienne de la forêt, Rhiannon.

De nouveaux bouleversements sont attendus, anticipés par le retour d'Aneurin, le cousin barde, qui revient de son long périple qui l'avait conduit jusqu'à Constantinople. Il est animé d'une flamme qui est proche de la folie, prétend posséder une épée taillée pour un Roi, Kaledvour, l'épée capable de faire saigner le vent. Azilis est fascinée, totalement admirative, boit ses paroles, tombe amoureuse, refuse l'autorité de son frère aîné qui veut la marier à un de ses amis proches, préfère prendre en main son destin, au prix de toutes les peines, tous les risques, mais l'aventure se mérite !

L'histoire est captivante, pas un temps mort n'est constaté, les personnages sont de toute beauté, on s'attache beaucoup à cet univers créé avec talent par Valérie Guinot. Je suis totalement sous le charme, absolument conquise, la suite n'attend plus que moi !

Un petit extrait, au hasard ...

Des larmes surgirent sans qu'elle puisse les arrêter.
Il la serra doucement, caressant ses cheveux. Ses doigts glissèrent le long de sa joue, descendirent dans son cou. Elle frissonna, s'abandonnant à sa tendresse. La douleur s'estompait, remplacée par une douceur étrange qui l'envahissait tout entière, coupait sa respiration. Elle ne pouvait détacher ses yeux de ce regard qui la fixait avec une telle intensité. Il avait le souffle court et elle sentait son coeur battre contre sa poitrine. Ils restèrent ainsi un long moment, comme en équilibre au bord d'un gouffre. Puis Kian plongea. D'un mouvement rapide, il la coucha sur le sol et l'embrassa.
C'était la seconde fois qu'un homme embrassait Azilis et ce baiser-là n'avait rien à voir avec le premier. Les lèvres chaudes de Kian ne provoquèrent en elle aucun dégoût. Au contraire. Sans se l'avouer, elle les avait attendues, espérées. Et ce baiser, le poids de Kian sur son corps, éveillaient en elle des sensations intenses que ses nerfs épuisés exaspéraient encore.
Elle ne résista pas quand les mains de Kian glissèrent sur elle, épousant ses courbes, faisant naître des frissons qui hérissaient sa peau. Elle s'abandonna aux émotions qui l'emportaient, bloquant l'accès à sa raison. Seuls existaient ces baisers, ces caresses, le sang qui battait dans ses veines à une vitesse folle.

Merci encore Anne, Alya & Bladelor !!!

Azilis, tome 1 : L'épée de la liberté - Valérie Guinot
Rageot (2007) - 426 pages - 16€
couverture : Stéphanie Hans

sparkling_20heart

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07/12/09

La Quête d'Ewilan, D'un monde à l'autre ~ Pierre Bottero

Rageot poche, 2007 - 280 pages - 7,50€
couverture : Jean-Louis Thouard

ewilan_couvEst-il encore besoin de présenter cette série ?
Ewilan, jeune héroïne de treize ans, est en fait Camille, une adolescente brillante, qui a été adoptée et qui vit dans une famille très riche mais pas très affectueuse. Sa vie est partagée entre l'école, où elle s'ennuie car son intelligence hors norme l'isole du reste de la classe, et la maison où elle est tenue de rentrer à l'heure, de ne pas bouger une oreille et de vouvoyer ses parents. Heureusement, elle peut compter sur Salim, son meilleur ami, seul véritable confident et soutien moral.
La vie de Camille bascule le jour où elle fait un pas de côté. Elle se retrouve alors dans une dimension fantastique et médiévale, où la jeune fille prend connaissance de ses véritables origines. En fait, elle possède le Don du Dessin et a un rôle à jouer pour sauver l'Empire de Gwendalavir de la menace ts'liche.
Ce premier tome installe les personnages, les lieux, le contexte et la mission de cette jeune héritière. D'habitude, c'est toujours un peu lent et on attend que ça se mette en place tout de suite pour entrer dans le vif du sujet, ma foi, c'est ce qui me surprend avec ce livre car l'action est bien présente, d'instinct et en force. On ne s'ennuie pas un instant, l'histoire coule tranquille, on tourne les pages avec un sourire de ravissement, on s'éprend tout doucement des héros, on frémit juste ce qu'il faut, on ne se triture pas les méninges pour comprendre les enjeux de l'intrigue, tout est opérationnel, fonctionnel et j'en passe.
J'avais très envie de lire cette série depuis des années, j'ignore pourquoi j'ai toujours remis à plus tard, et maintenant je me rends compte qu'il faut vivre dans l'instant parce que la vie est fichtrement trop courte.
Bref, n'hésitez pas à confier cette série à ceux qui sont fâchés avec la lecture, je n'en suis qu'au début mais je sens qu'elle est plus que passionnante !

A suivre : Les frontières de glace - L'île du destin.

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : ,

07/06/09

Kmille fait son blog ~ Cécile Le Floch

kmille_fait_son_blogCamille a treize ans, elle adore la tarte au citron meringuée et le koala est son animal préféré. Au cours des vacances de Pâques, l'adolescente apprend que ses parents vont divorcer. L'annonce est faite un soir, au camping, dans le sourire et les larmes. Sur le chemin du retour, c'est l'accident. Camille est gravement blessée. La moelle épinière touchée, les membres inférieurs paralysés, la jeune fille retourne à l'école, de longs mois après, en fauteuil roulant.

Camille a créé son blog qui lui sert de journal intime où, sous pseudo, elle crie son injustice, sa colère, son désespoir, ses accès de déprime, son incompréhension, sa révolte. Les chapitres se suivent, on découvre son quotidien au collège, où rien n'est matériellement adapté à sa situation. Elle décrit les regards extérieurs, les réflexions entendues, les questions des curieux, celles qui dérangent et qui agacent.

Dans son entourage, entre des parents qui ne se supportent plus et une excellente meilleure amie toujours là pour la soutenir, Camille compte également deux garçons qui ne la laissent pas indifférente - Florian, un garçon de seize ans aux beaux yeux verts, qui vient régulièrement donner un coup de main au CDI, et Kevin, son ancien camarade de classe, qui l'appelle sa petite souris, et qui est resté gentil et attentif avec elle. Mais Camille est encore fragile, son handicap a modifié son caractère. Devenue plus agressive et colérique, Camille en veut à la terre entière, alors qu'elle cherche simplement à se protéger derrière sa coquille.

Voilà pour ce roman, dont la jolie couverture avait attiré mon regard (*). J'ai été séduite par cette histoire, par la mélancolie de Camille, par ses raisonnements sincères et justes. Jamais elle ne nous apparaît puérile ou excessive, ses billets d'humeur publiés sur son blog nous la rendent émouvante et drôle, réfléchie et incomprise. L'approche est bien balancée, je me suis surprise à lire d'une traite ce roman simple, et qui ne tombe jamais dans le pathos. Peut-être les solutions de la fin sentent un peu trop le happy end, mais peut-on reprocher à un roman de vouloir être positif ? Non, je ne pense pas. Ou alors, ce serait dommage.

Rageot romans, 2009 - 180 pages - 6,30€
à partir de 11 ans

illustration : Yann Hamonic

(*) J'avais trouvé la 4ème de couverture trop vague :

M : Super bien, ton blog !
Kmille : J'y croyais plus et voilà ! Vous m'avez écrit ! Vous êtes trois maintenant, c'est génial ! Bon, vous ne vous foulez pas question commentaires, mais comparé au mutisme des visiteurs précédents, vous êtes en progrès !
Je constate que vous avez choisi l'anonymat avec des pseudos énigmatiques à souhait. Pas de problème, ça me va.

Posté par clarabel76 à 13:00:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29/03/09

Il n'y a pas de petits lecteurs ! #3

(nous lisons bien et beaucoup en ce moment... pourquoi s'en priver ?)

La drôle de vie d'Archie - Agnès Laroche
illustrations de François Foyard

archieLa vie n'est pas drôle pour Archie, élève de 6ème. Ses parents se sont séparés, sa mère est rentrée dans son pays, en Angleterre, et a cru que son fils n'aurait pas supporté le choc d'un déménagement doublé d'une expatriation. C'était sans savoir que la situation à la maison allait virer en catastrophe : son père ne travaille plus (il est enquêteur de police), il dort toute la journée et il s'est mis à boire. Archie doit se débrouiller seul pour manger, faire ses devoirs etc. Ses résultats scolaires sont déplorables, le garçon n'a pas la tête à apprendre ses leçons, il préfère dessiner (et il est doué pour croquer de savoureuses caricatures des personnages et des situations qui l'entourent).
Au collège, il a un seul copain, Pierre-Louis, surnommé le P'tit. C'est un enfant précoce, il a neuf ans. Lui aussi a des soucis : sa mère le couve trop, depuis son veuvage. Elle s'est dernièrement mise en tête d'inscrire son fils dans une école spécialisée pour les enfants surdoués, mais Pierre-Louis n'en a pas du tout envie. Comme sa mère reste sourde à ses protestations, le P'tit a un super plan. Il est persuadé que cela va résoudre tous les problèmes, y compris ceux d'Archie.
Pierre-Louis explique que leurs parents ont besoin d'un électro-choc. Alors il décide de disparaître. Il met en scène sa fugue, sauf qu'Archie ignore où se cache son copain, même lorsque sa mère vient le supplier ou lorsque la police a ouvert son enquête. D'ailleurs cela devient de plus en plus inquiétant. Où est Pierre-Louis ?

Un super plan qui n'en est pas vraiment un, un papa qui prend conscience de sa déchéance, une mère qui étouffe son enfant, un prof d'arts plastiques bienveillant, une enquêtrice qui ressemble à un hamster, un copain qui n'a peur de rien, une recherche de repères, un besoin d'amour, un espoir d'être entendu, écouté, compris... enfin voilà de quoi parle ce roman !

Nous avons pris beaucoup de temps à lire ce roman, à voix haute. Contrairement à d'habitude, c'est un livre assez long, de 155 pages, et qui parle de sujets que nous n'avons pas coutume de lire (mais cela n'empêche pas de s'y intéresser) :  l'alcoolisme, la solitude, le désarroi. Très vite, l'histoire parle également d'espérance, d'entraide et laisse présager un horizon teinté d'amour, des retrouvailles avec la maman et des familles qui resserrent leurs liens. C'est un roman sensible, agréable à lire. Nous avons beaucoup aimé la personnalité d'Archie et ses dessins qui illustrent son état d'âme.   

le blog d'agnès laroche : http://agneslaroche.blogspot.com/

Rageot, coll. Famille, 2009 - 155 pages - 6,30€
A partir de 9 ans.

**********

Un week-end d'enfer - Brigitte Smadja

weedendMehdi et Baptiste sont meilleurs copains depuis toujours. Medhi garde pourtant secret son amour fou pour Angelica, la soeur de 17 ans de Baptiste. Il sent une profonde et inexplicable animosité chez le garçon envers son aînée, qui ne s'améliore pas lorsque les parents annoncent leur projet de week-end au Maroc et la charge à Angelica de garder son frère et son camarade. Medhi est fou de joie, ce qui contraste avec l'humeur bougonne de Baptiste. Il traite sa soeur de démone, et elle l'appelle Crapaud. L'ambiance s'annonce lourde et orageuse.
Mais dès le vendredi soir, tout se passe à merveille. Angelica bichonne les garçons, leur cuisine un gratin dauphinois (loupé) et gère sans sourciller la situation quand, en pleine nuit, ils sont tous tirés du lit en catastrophe car la chaudière manque de les asphyxier. Arrive le samedi et le climat idyllique est rompu. Angelica informe les plus jeunes qu'ils sont consignés dans la chambre de Baptiste car elle organise une fête (avec l'accord des parents) où ne sont invités que les 'vieux' de 17 ans, pas moins. Le petit coeur de Medhi se brise, il ressent la même rancune qu'éprouve son ami, meurtri et blessé d'être rejeté par sa grande soeur. Alors il choisit ses armes pour se venger : il passe la nuit à chatter sur le net avec une nana du nom de Dita, elle est plus âgée, ça le flatte. Aussi il accepte sans réfléchir un rendez-vous fixé au lundi.

Entre nuit d'enfer, nuit apocalyptique, climat polaire et climat enfiévré, le roman se balade... Angelica et ses amis sont des amateurs du gothique - un code comme un autre pour se prouver qu'ils existent en appartenant à un groupe. Le regard de Medhi, le narrateur de l'histoire, est intransigeant, parfois moqueur. Il sait aussi que son ami agit bêtement en discutant avec une inconnue, par simple esprit de vengeance et parce qu'il se sent incapable d'avouer à sa soeur qu'il l'aime très fort et qu'il attend d'elle de l'intérêt sincère.
La personnalité de Baptiste est vraiment troublante, très paradoxale, épuisante aussi car elle change tout le temps. On passe de l'euphorie au stade dépressif en un quart de tour. Une vraie crise d'adolescence, avec ses inépuisables complexités.
A lire en connaissance de cause, sinon ça use !

Ecole des Loisirs, coll. Neuf, 2009 - 93 pages - 8,00€
dès 10-11 ans

**********

Un oeuf dans la foule - Manuela Draeger

un_oeuf

Les Josette sont un groupe d'écolières qui s'appellent toutes Josette. Depuis un mois, elles ne vont plus à l'école mais sur les bords de l'estuaire manger des oeufs durs. Elles attendent la douze millième Josette. Bobby Potemkine, Lili Nebraska et Lili Iomelli essaient de savoir pourquoi.

Une brochette de personnages hors du commun, une histoire à se taper la tête contre un mur, une nuit qui ne tombe jamais, des écolières qui font l'école buissonnière, une Josette numéro 12000 est attendue... où, pourquoi, comment. Le narrateur - Bobby - mène une enquête qui échappe à toute logique. Le décor n'a pas de lieu, le temps n'est plus et le lecteur se sent vite perdu.
Ce livre correspondrait davantage aux goûts des amateurs d'intrigue tordue et innovante, aux amateurs d'onirisme.
S'assurer aussi que son cerveau est bien connecté. (Ce n'était pas mon cas, voilà pourquoi !)

Après recherche, j'ai trouvé ceci sur le site de Ricochet :

Derrière Manuela Draeger se cache Antoine Volodine, qui est peut-être lui-même un pseudonyme… On le connaît aussi sous le nom de Lutz Bassmann, Elli Kronauer. Les différents auteurs, qu’il appelle des « voix du post-exotisme », sont censés venir d’un ailleurs inventé, un monde de fiction politisé et dur. Ils racontent ces univers dans des livres pour en échapper. Cela donne des romans étranges, hypnotisants, et Manuela Draeger plonge dans le surréalisme le plus total. Son héros récurrent Bobby Potemkine lutte contre les difficultés de communication, la solitude engendrées par son environnement. Une expérience littéraire à ne pas manquer.

 

(Tout s'explique !)

 

Ecole des Loisirs, coll. Medium, 2009 - 63 pages - 7,00€

**********

rendez-vous le week-end prochain pour un nouveau tour d'horizon car... il n'y a pas de petits lecteurs ! ;o)

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,