27/04/20

Écouter le noir, lu par Sophie Loubière & Stéphane Ronchewski

Écouter le noirLes nouvelles lues en format audio sont définitivement ma tasse de thé ! Au programme, nous avons des textes courts, qui vont à l'essentiel et qui nous plongent à chaque fois dans une ambiance où les compteurs sont remis à zéro, fermant aussi la porte à toute fioriture inutile. Pour trente minutes en moyenne, on se glisse dans une bulle et on oublie tout.

Pour ce recueil, les auteurs avaient reçu pour mot d'ordre de broder autour du thème : audition. Les auteurs en question - tous issus du roman à suspense ou du thriller - n'avaient plus qu'à se retrousser les manches pour nous embarquer dans une aventure frémissante. Tous ont d'ailleurs rempli leur contrat sans faillir. Bravo ! Les histoires sont assez variées, entre adultère rancunier, braquage en pleine déroute, weekend cauchemardesque, fête foraine diabolique, concerto possédé, éternel pacte satanique ou vengeance implacable... mais toutes sont sans détour. ♪♫ Noir c'est noir il n'y a plus d'espoir ♫♪

Bilan de ma lecture ? C'était franchement appétissant et distrayant à expérimenter. Un voyage en apnée où chacun s'exprime avec son style, son univers, ses obsessions. En bref, tous les coups sont permis et c'est vachement bon !

©2019 Belfond, un département Place des éditeurs (P)2020 Lizzie

Laissez-vous chuchoter à l'oreille, venez Écouter le noir.

 


10/02/20

La Police des fleurs, des arbres et des forêts, de Romain Puértolas

La Police des fleurs, des arbres et des forêtsUn jeune officier de police, fraîchement diplômé, est envoyé dans le petit village de P. pour résoudre le meurtre de Joël, seize ans, dont le corps a été découpé en petits morceaux et éparpillés dans des sacs Galerie Lafayette retrouvés dans des cuves à confiture ! Sur place, notre homme ne cache pas son scepticisme face à une « police des fleurs, des arbres et des forêts », alias le garde-champêtre Provincio, du genre débonnaire et qui va servir de guide dans cette sordide affaire familiale.

Imaginez, un môme orphelin, maltraité au vu et au su de tous, à peine pleuré et déjà enterré sans autre forme de procès. C'est fort de café ! Notre officier promet de remuer ciel et terre pour épingler le coupable et rendre justice à cette pauvre victime innocente. De son côté, le maire a choisi d'ériger une statue en la mémoire de Joël, en attendant la police a du pain sur la planche !

Et quelle bidonnade ! C'est ce qu'on nommerait une comédie policière hautement burlesque ! C'est franchement bon. On se passionne pour l'histoire, pour l'enquête, pour les personnages. On rit à la lecture des lettres échangées entre l'officier, la procureure de la République et le garde-champêtre. L'histoire se déroule en plein été 1961, dans un petit coin de campagne, le téléphone a été coupé suite à une tempête donc les échanges ont lieu par écrit et par cassette audio. Quelle farce ! Mais vraiment. On vous prévient en avance : cette histoire policière n'est pas « comme les autres » car elle réserve un « coup de théâtre final époustouflant ». Ah ah. La couleur est annoncée.

Et c'est vrai que c'est carrément tordant ! Cela ne nous taraude pas non plus tout au long de la lecture. On avance plaisamment dans le récit et on savoure les bons mots, les déconvenues et les ressorts de cette enquête loufoque. Et puis, bim bam boum... la belle affaire ! J'adore cette rouerie. Si vous avez aimé Tout un été sans Facebook, alors vous allez adorer cette nouvelle aventure.

©2019 Éditions Albin Michel (P)2019 Audiolib

Format audio vraiment TOP ! Et que dire de la conversation qui conclut l'écoute... entre Romain Puértolas et Thomas Marceul, la complicité est de mise. On croirait assister à une discussion entre deux potes. C'est très drôle et intéressant à partager (avec une petite incursion technique livrée en live, sans coupure, vraiment on partage TOUT !). 

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05/03/19

Tout un été sans Facebook, de Romain Puértolas

EN POCHE !

TOUT UN ÉTÉ SANS FACEBOOK

Après cinq étés à croupir dans la petite ville de New York (Colorado), le lieutenant Agatha Crispies jubile à la découverte d'un macchabée : cette enquête pourrait relancer sa carrière et son retour au bercail (NY City). Assistée du taciturne lieutenant MacDonald, elle procède à sa façon et sans formalité. Elle empiète chaque scène de crimes, donuts à la main, pose des questions inutiles, suit des déductions tarabiscotées et sent peu à peu l'influence de son illustre père rejaillir sur elle.

Mais attendez-vous à une comédie policière parfaitement burlesque, avec une héroïne sémillante et rusée. Agatha raffole des acides gras saturés, assume ses grosses fesses, elle est noire et vit dans une ville raciste (New York, Colorado, étant aussi la seule localité du pays à n'avoir aucun réseau internet, un seul feu tricolore et pas moins de 198 ronds-points). Férue de littérature, elle dévore les romans policiers et est actuellement la présidente du plus grand club de lecture des environs (3 membres) !

Le tableau est planté : cocasse, un peu lourd, parsemé d'anecdotes littéraires et de références à la culture pop. La promenade est fantasque, l'action donne le tournis. Mais on passe un délicieux moment, sans prise de tête, avec un dénouement tout aussi farfelu. C'est frais et très distrayant. Je me réjouis déjà de lire la suite annoncée récemment par l'auteur lui-même. 

Le Livre de Poche (2019)

Editeur d'origine : Le Dilettante

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07/08/18

Tout un été sans Facebook, de Romain Puértolas

Tout un été sans FacebookAprès cinq étés à croupir dans la petite ville de New York (Colorado), le lieutenant Agatha Crispies jubile à la découverte d'un macchabée : cette enquête pourrait relancer sa carrière et son retour au bercail (NY City). Assistée du taciturne lieutenant MacDonald, elle procède à sa façon et sans formalité. Elle empiète chaque scène de crimes, donuts à la main, pose des questions inutiles, suit des déductions tarabiscotées et sent peu à peu l'influence de son illustre père jaillir sur elle.

Attendez-vous à une comédie policière parfaitement burlesque, avec une héroïne sémillante et rusée. Agatha raffole des acides gras saturés, assume ses grosses fesses, elle est noire et vit dans une ville raciste (New York, Colorado, étant aussi la seule localité du pays à n'avoir aucun réseau internet, un seul feu tricolore et pas moins de 198 ronds-points). Férue de littérature, elle dévore les romans policiers et est actuellement la présidente du plus grand club de lecture des environs (3 membres) !

Le tableau est planté : cocasse, un peu lourd, parsemé d'anecdotes littéraires et de références à la culture pop. La promenade est fantasque, l'action donne le tournis. Mais on passe un délicieux moment, sans prise de tête, avec un dénouement tout aussi farfelu. C'est frais et très distrayant. Je me réjouis déjà de lire la suite annoncée récemment par l'auteur lui-même. Autre bon point : la lecture faite par Laurence Porteil - agréable et souriante.

©2017 Le Dilettante (P)2017 Audible Studios


 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29/06/18

Les nouvelles aventures du fakir au pays d'Ikea, de Romain Puértolas

Les nouvelles aventures du fakir au pays d'Ikea Le fakir 2

Même si je n'avais jamais lu les premières aventures du fakir au pays d'Ikea, je n'ignorais pas non plus de quoi cela retournait mais craignais une lecture trop burlesque pour m'y hasarder. C'est finalement pour le rendez-vous mensuel du Club Audible que j'ai relevé le défi et suivi avec beaucoup d'étonnement les joyeuses péripéties de notre Ajatashatru Lavash Patel (acte 2) !

Le fakir escroc a depuis fait du chemin en devenant un homme riche après avoir écrit un roman à succès et se repose donc sur ses lauriers dans son appartement cossu à Paris. Son éditeur lui fait cependant comprendre que son nouveau manuscrit ne vaut pas tripette et qu'il ferait bien de repartir en vadrouille pour pimenter sa prose. Retour donc en Suède pour concrétiser son rêve ultime - s'acheter son fameux lit à clous et rencontrer le grand patron d'Ikea. En parallèle, on replonge dans ses souvenirs d'enfance alors qu'Ajat suivait son apprentissage de jeune fakir auprès d'une autre fripouille, ce sacré Baba Ohrom. Ajoutez des quiproquos, des chassés-croisés, des petits mots doux qui s'envolent, une dulcinée qui imagine son amour perdu et un chauffeur de taxi gitan qui écoute du Raphaël à longueur de journée... La bidonnade est assurée ET assumée. Cette suite a été pour moi une totale surprise - tant mieux - j'ai été épargnée de toute comparaison et mon enthousiasme n'en a été que plus débordant à l'écoute de cette histoire - fabuleusement lue par Dominique Pinon, au passage. Sa gouaille de vainqueur et l'humour pince-sans-rire qui découle de chaque page font évidemment mouche. Le fakir est un antihéros par excellence, toujours présent pour mettre les pieds dans le plat, amateur de jeux de mots débiles, confondant d'une niaserie abyssale et se couvrant souvent de ridicule, mais avec panache...

En somme, cela se lit comme une fable truculente et déjantée. On redécouvre le royaume des boulettes et des pains à la cannelle sous un autre jour, mais on voyage aussi entre l'Inde et la France, on évoque les flux migratoires et l'idée folle d'une Europe aux abois et condamnée à se réfugier en Afrique... Tiens donc, et si on inversait les rôles ? Ne serait-ce point les prémices d'une nouvelle aventure ? Pour l'heure, c'est drôle et savoureux. L'auteur a certes annoncé qu'il allait écrire un troisième épisode - entre autres lubies - mais gare à la surdose tout de même. En attendant je m'en vais écouter Tout un été sans Facebook !

©2018 Le dilettante (P)2018 Audiolib. Lu par : Dominique Pinon

Série : Le fakir, livre audio 2 (Durée : 6 h env.)

#Club_Audible MAI 2018

Discussion  #ClubAudiblePage FB

https://www.audible.fr

 

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,