17/02/16

L'Accélérateur d'Amour, d'Arnaud Tiercelin

Avec un titre pareil, la curiosité est titillée à fond ! 💚

L'accélérateur d'amour

Clément est tombé raide dingue amoureux de Kenza, le 2 septembre au matin, dès qu'elle a franchi la porte de sa classe de CM2. Depuis, il plane sur son petit nuage... mais souffre aussi le martyr car il se sent transparent aux yeux de sa douce. Invisible. Inexistant. La fille ne le calcule pas, ignore même son prénom ! Clément est effondré. Il se confie alors à sa “nouvelle sœur” Solenn qui déclare détenir LA solution. Une formule magique, Amoradabra, quelques infusions à avaler, des poèmes à déclamer, un chat à sauver, du gingembre à ingurgiter... Nul doute qu'après tout ça, la femme de sa vie lui tombera dans les bras ! ;-)

Mais alors que tout semble se goupiller au mieux pour notre Roméo de dix ans, ses certitudes s'effritent et le plongent de nouveau dans un profond désarroi. Clément est fou amoureux de Kenza, mais pense de plus en plus à Solenn. Il ferme les yeux, et ce sont ses yeux, ses dents, son sourire qui s'impriment dans son esprit. Quelle confusion. Est-ce seulement envisageable de penser si fort à la fille de la nouvelle amoureuse de son papa ? Et peut-on tomber amoureux de deux filles à la fois ? Notre pauvre Clément est carrément paumé. 

En voilà un chouette roman qui traite d'amour et des émotions avec légèreté, tendresse et humour ! Nos jeunes héros tourmentés ont à peine dix ans, mais connaissent déjà les cœurs qui palpitent, les affres de l'incertitude et la confusion des sentiments. L'histoire est naturellement racontée en toute simplicité, sans chichis, mais avec justesse et bienveillance. Les tergiversations romantiques de Clément se frottent aussi à des situations cocasses, dont le fameux accélérateur d'amour, et plantent un portrait de famille recomposée attachant, et celui d'un papa écrivain, doux-rêveur, résolument craquant ! 

Rouergue Jeunesse / Novembre 2015 ♦ Illustration de couverture : Thomas Rouzière / Olivier Douzou pour le graphisme

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


14/12/15

Voici l'histoire, de Sara Donati

IMG_5492

Voici l'histoire d'une minuscule graine qui va devenir une plante géante.

L'histoire de Fante, qui s'ennuie terriblement devant sa télévision.

C'est encore l'histoire d'une erreur : un couvercle de théière qui a été confondu avec un chapeau.

L'histoire d'Hydromel qui adore l'odeur du thé et en prépare tous les jours, dans sa théière incomplète. Sait-on jamais… des fois où quelqu'un viendrait toquer à sa porte.

Voilà...

Quelle histoire ! Ouh là là !

Il y a de la poésie là-dedans. De la magie. De la sensibilité. De la délicatesse. C'est impossible à décrire. Il faut juste ressentir. Cet album est une pépite de douceur et de tendresse. À découvrir sans plus tarder. 

Car c'est avant tout l'histoire de la rencontre entre Hydromel et Fante et le début d'une très longue amitié. ♥

Rouergue / Octobre 2015

IMG_5493   IMG_5494

IMG_5495   IMG_5496

IMG_5497

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26/11/15

Le Petit Poucet, de Thisou

IMG_5498

Quelle fantastique version de l'histoire du Petit Poucet, revisitée par Thisou, grâce à des broderies !

On y découvre un concept nouveau, original et fort réussi - déjà, la broderie en elle-même pour illustrer une histoire est une idée audacieuse ! Mais on découvre aussi une double lecture du conte classique. Côté recto, la formule polie et attendue. Côté verso, les fils de broderie laissent supposent un autre décor et racontent une histoire plus sombre, plus opaque, plus angoissante...

C'est prodigieux, on s'amuse rapidement à tourner les pages du livre pour découvrir ce jeu des images et de la perception (l'envers du décor est carrément glaçant). C'est un patchwork d'images douces et d'images inquiétantes. Un jeu sur les différentes façons de lire les contes et d'interpréter les images. J'ai été particulièrement bluffée.

Rouergue jeunesse / Octobre 2015

IMG_5499   IMG_5500

IMG_5501   IMG_5502

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23/11/15

Quel bazar ! de Christian Voltz

IMG_4946

Quel Bazar ! est le nouvel album sorti de la caisse à outils de Christian Voltz, fidèle à son principe d'illustrations en volumes de récupération.

Fantaisiste et fantasque Christian Voltz ! Avec cet album fait de bling bling, poc poc, flapi flapi, releu releu, les objets se faufilent entre les pages et forment un joyeux cafouillage qui donnera lieu à une tournure plus précise (celle d'un visage). L'assemblage est progressif, toujours habile, il démontre ainsi qu'on peut faire beaucoup avec le strict minimum.

Ce principe du recyclage, si cher à l'auteur, trouve un nouvel aboutissement dans cette histoire qui invite les enfants à scruter chaque scène dans ses moindres détails et les prépare tout aussi sciemment à dormir. La précieuse histoire du soir ! ^-^

En bas de page, on notera la présence d'un escargot sur un fil, qui avance tranquillement dans sa course, et qui indique au lecteur ce qui le sépare de la fin. Encore un procédé génial et bluffant. Christian Voltz a le don de nous proposer des albums aussi fouillés et habilement troussés, qui savent autant divertir que guider dans l'apprentissage de la lecture. 

Pour info, cet album a été offert à tous les nouveaux-nés et aux tout-petits en 2014 dans le département de l'Hérault.

Rouergue Jeunesse / Septembre 2015

IMG_4949   IMG_4951

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

18/11/15

Cache-cache, de Catherine Chardonnay

IMG_5305

Je m'ennuie ! dit Woune, Je m'ennuie ! dit Pô, Jouons à cache-cache ! dit Rita.

La partie qui s'annonce ressemble à s'y méprendre au véritable jeu : le dernier repéré est, normalement, celui qui a gagné. Tous les personnages partent donc se cacher et se fondent dans le paysage.

Les voilà tous rapidement retrouvés, non sans mal... sauf un, trop bien caché sûrement. Youpi, il a gagné ! Mais le temps passe, et il réalise qu'il a été complètement oublié. L'angoisse monte d'un cran. Oubliée la joie du succès, place à la peur panique ! 

Catherine Chardonnay signe ici son premier album en tant qu'auteur-illustratrice avec des images très originales au crayon de couleur. L'histoire est tendre, attachante, assez inattendue. Les enfants pourront également participer à la partie de cache-cache en retrouvant les personnages fondus dans le décor.

Rouergue jeunesse / mars 2015

IMG_5306   IMG_5307

IMG_5308   IMG_5309

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


03/11/15

Les Autodafeurs, Tome 1 : Mon frère est un gardien, de Marine Carteron

Les autodafeurs - tome 1

Il me tardait de découvrir cette série couverte d'éloges - et je maudissais ma procrastination légendaire - quand enfin j'ai tout envoyé balader pour me plonger dans les aventures de la famille Mars. Et quel bonheur ! J'ai été littéralement transportée par l'histoire qui nous réserve de belles surprises, habilement mises en scène pour notre plus grand plaisir. Découvrons, donc. 

À la mort de leur père, Auguste se voit quitter Paris avec sa mère et sa petite sœur Césarine, pour vivre avec leurs grands-parents à La Commanderie, une demeure qui appartient à la famille depuis des générations. Le garçon tente de cacher sa détresse et son chagrin derrière des attitudes de guignol et des répliques sarcastiques, mais la perte tragique de son père le taraude. Son entrée au lycée ne lui réussit pas non plus - épinglé par le directeur dès le premier jour, il récolte aussi coups et blessures par un trio de choc, aux manches retroussées, qui fait la pluie et le beau temps sur l'école. Son existence va finalement s'éclairer par une nouvelle révélation en faisant de lui un maillon indispensable au sein d'une Confrérie secrète, qui s'oppose depuis des siècles aux Autodafeurs, afin de protéger la connaissance qui se trouve dans les livres, jalousement conservés comme des trésors. Les enjeux sont énormes et c'est tout doucement, parfois par la force des choses, qu'Auguste en prend conscience, alors que sa jeune sœur Césarine a déjà une longueur d'avance selon sa logique d'«artiste» (comprendre : autiste).

Le duo frère/sœur est attachant et fonctionne à merveille dans la conduite de l'histoire (se glisser dans la peau de Césarine est d'ailleurs une expérience fantastique et incroyable). Tandis que l'un se débat avec ses problèmes d'ado parfaitement crédibles, qui se mouille aussi à une entreprise périlleuse et inquiétante, l'autre collecte des informations précieuses, sans avoir l'air d'y toucher, et ébauche une piste tangible vers leurs nombreux secrets de famille. Il y a du danger, du suspense, de l'action, mais aussi de la tendresse et de l'émotion dans ce roman d'aventures, qui est intelligent, drôle, original et passionnant. J'ai adoré et je me réjouis déjà de plonger dans la suite de cette trilogie franchement excitante.

éditions du Rouergue / mai 2014 ♦ couverture : © Barrère & Simon

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29/09/15

Teaser Tuesday #63

« Elle a retiré ses lunettes pour les essuyer et j'ai regardé ses yeux. Ils étaient plissés comme sous l'effet d'un rayon de soleil trop fort. Au coin de l'œil droit, une petite larme traçait son chemin dans un réseau de minuscules rides, comme un filet d'eau dans le désert. Soudain, j'ai eu l'impression qu'une main invisible m'étranglait. Tout ce que j'ai trouvé à dire, c'est ce truc complètement nul : 
- Mais pourquoi ?
Dans ma tête, ça voulait dire : « Comment t'as chopé ça ? » Mais aussi : « Pourquoi toi et pas une autre ? » La maman d'Élodie qui fume comme un pompier, par exemple. La nouvelle femme de papa qui est pleine de silicone dans les seins, tiens. Mais, dans ma bouche, ça sonnait comme une question de bébé : « Pourquoi le ciel est bleu, pourquoi il pleut, pourquoi on a des cheveux, pourquoi la neige est froide, et pourquoi les gens meurent ? » Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?
- Je ne sais pas. Ils n'ont pas pu me dire. Ils disent que c'est un ensemble de facteurs. Je crois surtout que c'est la faute à pas-de-chance...
Elle a remis ses lunettes et m'a pris la main entre les deux siennes avant de m'annoncer d'un ton presque enjoué :
- Enfin, voilà, je suis malade. Mais j'ai bien l'intention de guérir, tu sais ! »

Ma mère, le crabe et moi - Anne Percin (Rouergue, 2015)

ma mère

Tania, 14 ans, apprend que sa mère est atteinte d'un cancer du sein. Je vois d'ici votre mine apeurée à l'évocation de la maladie, mais inutile de craindre les violons et les pleureuses en coulisses car l'histoire se révèle étonnante d'humour et d'optimisme. Comme un pied-de-nez au destin. Et c'est tant mieux (y'en a marre de ces bouquins qui nous font pleurnicher exprès). Anne Percin a choisi pour narratrice une ado crâneuse et caustique, qui aime tourner le monde en dérision et se blinde derrière les sarcasmes pour encaisser l'onde de choc et soutenir du mieux qu'elle peut sa maman dans son combat (la chimio, les nausées, les gros coups de pompe, la perte des cheveux, le désespoir et l'isolement). On ne va pas se mentir - Tania est naturellement morte de trouille mais refuse de baisser les bras. Elle se lance alors pour défi de rejoindre l'équipe de cross du collège - elle qui a longtemps considérait que l'EPS signifiait « ensemble de pratiques sadiques » - et va exorciser sa frustration et sa colère sur la piste de course.

Le roman est court (127 pages), mais livre avec justesse, sensibilité, tendresse et fantaisie deux parcours de combattantes, en clin d'œil aux mythiques amazones, et dessine une relation mère / fille attachante et riche en complicité. L'histoire fait fi des clichés et du pathos, grâce au choix de dédramatiser la maladie, sans en négliger l'aspect barbare et médical. Un parfait équilibre entre prévention et émotion. ♥

 

logo

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

24/07/15

Emily et tout un tas de choses, de Piret Raud

IMG_4405

Magnifique, cet album ! Il nous raconte l'histoire du poisson Emily qui aime se promener dans les fonds marins pour récolter des choses qu'elle ramène chez elle. Jusqu'au jour où elle découvre une bouteille avec une lettre : Chère Emily, Je suis la chose la plus importante qui soit et si je vous écris, c'est pour que vous m'aidiez à me retrouver car je suis perdue.

Qu'est-ce donc ? Une voiture, une télévison, une maison ? Quand elle comprend enfin l'origine de la missive, Emily décide de bazarder son fourbi. Place nette dans sa vie. Elle conserve simplement un crayon et du papier, car « écrire et lire sont si importants ». Emily a failli se perdre, mais pour mieux se retrouver. Désormais elle se promène sous les flots et ne cherche plus à dénicher des choses nouvelles. Elle promène juste son regard.

Cette fable racontée sur un ton naïf est aussi une réflexion sur la surconsommation et le matérialisme de surface. Entre être et avoir, il faut choisir. C'est tout cuit ! ;-) L'esthétisme épuré du livre contribue également à son charme poétique et décalé. J'ai beaucoup aimé. Les éditions du Rouergue ont débusqué là une petite pépite venue tout droit d'Estonie ! Une lecture fort originale et percutante.

Rouergue / Février 2015 ♦ Traduit par Olek Sekki

IMG_4406   IMG_4407

IMG_4408   IMG_4409

IMG_4410

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23/04/15

Les Mous, de Delphine Durand

IMG_3557 

Peut-être ne connaissiez-vous pas encore cette espèce extraordinaire que sont les mous, alors suivez le guide !

Delphine Durand vous livre un topo détaillé, bichonné avec humour, tendresse, minutie et facétie. Après quoi, les Mous n'auront plus de secret pour vous. En gros, les mous sont niais, n'ont pas de poils, ni de bras et ont des pieds ridicules. Ils aiment aussi l'absurde, ne savent pas tenir une conversation cohérente, sont paresseux, mollassons, mais peuvent s'avérer d'une compagnie agréable, dès lors qu'on s'en tient aux quelques règles d'usage (ne pas donner de l'ail, ni de bain et veiller à leur proposer des activités éducatives et sportives pour qu'ils ne finissent pas obèse). Petite précision, ne traitez jamais un mou comme un chat ou un chien - il pourrait se vexer. Mais faites-lui souvent des câlins ! ;-)

Cette lecture, complètement folle, peut se targuer de dénaturer dans le paysage actuel, grâce à son propos désopilant, son humour décalé, ses illustrations délirantes, son graphisme simple et foisonnant. Vous secouez tout ça et obtenez la recette pour ravir les grandes lectrices, comme moi, qui apprécient les albums à l'esprit aussi déjanté. Je ne m'en lasse jamais, et c'est si bon de rire !  

Rouergue ♦ Avril 2015 ♦   

IMG_3558   IMG_3560

IMG_3559   IMG_3561

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

20/03/15

Louison Mignon cherche son chiot, par Alex Cousseau & Charles Dutertre

IMG_2978

Le duo Alex Cousseau & Charles Dutertre s'offre un retour en grande forme et en force avec cette histoire croquignolette (les illustrations allant, bien évidemment, de pair !).

Louison Mignon est en vacances chez ses grands-parents, à la campagne. Tandis que son Papé chuchote des mots d'amour à ses tomates, Louison attend avec impatience la naissance des petits chiots. La chienne s'est repliée dans un coin tranquille, l'enfant la cherche partout et parle au futur-né, Aubergine ou Banjo, elle hésite encore.

Elle explore les coins et les recoins du jardin et de la forêt, elle fouille les fougères, fonce dans les ronces, rampe, ventre à terre, dans les orties... Rêve d'être un écureuil ou un oiseau, de se planquer en haut d'un arbre ou de voler dans les nuages.

On ne se lasse pas de cette histoire adorable, qui raconte avec beaucoup de tendresse et de douceur, la vie à la campagne dans ce qu'elle a de plus merveilleux à offrir : des plaisirs simples et ordinaires, des trésors cachés, une nature sauvageonne, toujours prompte à lever le voile sur ses secrets... Et les mots choisis pour exprimer tout ça sont aussi d'une grande sensibilité et vous charment instantanément ! 

« Quand les secrets sont bien mûrs, on les cueille et il en vient d'autres. »

« Si je ne rougis pas, on ne me voit pas. Alors je rougis des deux joues. Tu me vois ? » 

Exquis ! 

Rouergue, mars 2015

IMG_2979  IMG_2980

IMG_2981  IMG_2982

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,