26/05/16

Que du bonheur ! de Rachel Corenblit

Que du bonheur

Mais quelle lecture jubilatoire que ce journal d'une adolescente de quinze ans, Angela Milhat, qui manie l'humour, le sarcasme et la dérision avec une dextérité époustouflante ! Eh oui. Pourtant, ce livre raconte la série de galères qui a jalonné son année, depuis la rentrée scolaire en septembre, où elle se casse le nez devant tout le monde, est évacuée en urgence par les pompiers, dégoulinante de sang, jusqu'à ses deux mois d'été, en Ariège puis au Camping de Palavas-les-Flots, où notre miss va enfin opter pour une philosophie de vie à sa convenance, « dans un monde pas vraiment parfait, pas vraiment à ma taille et à mes dimensions », une grande avancée pour une adolescente qui touchait le fond de la piscine, d'où elle ne souhaitait pas en déloger. Le résultat est drôle, mais franchement drôle à lire ! Angela dégaine vite, et bien. Elle évolue au sein d'une faune hostile - celle du lycée et de son univers impitoyable - où elle se prend sur le front l'étiquette de boulet boulotte (quinze kilos pris en six mois), car pour parer à son stress et ses angoisses, Angela a pris pour habitude de vider son frigo en chronométrant le temps que ça lui coûte (le plus vite possible). Elle va également se brouiller avec sa meilleure amie, encaisser le divorce de ses parents, récolter des mauvaises notes en classe et couler toujours plus profond dans cette existence qui lui échappe. Attention, pas d'apitoiement à bord ! Angela n'est pas hermétique aux coups durs, seulement elle préfère se draper dans un voile d'indifférence en société pour ensuite se lâcher par écrit dans son journal. Sa plume est aussi cinglante, ironique et acerbe que possible. Un pur régal. La lecture est décidément légère, distrayante et désopilante. A glisser dans son sac pour les vacances ! Incontournable. ☼♥

Rouergue, mai 2016

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


19/05/16

Le Mensonge, de Catherine Grive & Frédérique Bertrand

IMG_6142

C'est l'histoire d'un mensonge qui apparaît sous la forme d'un disque rouge. Comme ça, sans prévenir. Le soir, au moment de se coucher, il est là. Et le lendemain matin, aussi. Il ne va plus quitter la fillette et va la suivre tout le temps, au point d'envahir son quotidien. Plus le temps passe, et plus le disque rouge ne cesse de grossir. Il va même commencer à se multiplier. Quelle angoisse. La fillette n'en peut plus et cherche une solution. Mais à ce stade, elle se sent piégée. Est-ce qu'après un mensonge les gens ne vous croient plus et ne vous aiment plus ? Comment dire la vérité maintenant ? Face à son désarroi, ses parents s'inquiètent et l'interrogent. C'est ainsi que, tout simplement, rien qu'une petite épingle et ... pouff ! la vérité enfin peut éclater.

Cet album raconte avec intelligence la spirale infernale dans laquelle s'enferme l'enfant après un mensonge. On ressent le poids de la culpabilité, le piège et la torture qu'il s'impose, un poids vraisemblablement exacerbé par son imaginaire, alors qu'il suffit d'un rien pour lâcher la pression. Beaucoup de sensibilité et de poésie dans le propos, avec pour s'aider des illustrations qui ne sont pas sans rappeler l'univers de la regrettée Claire Franek. 

éditions du Rouergue, avril 2016

IMG_6143   IMG_6144

IMG_6145   IMG_6146

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09/05/16

Heu-reux ! de Christian Voltz

IMG_6003

Encore un excellent album bidouillé par le talentueux Christian Voltz, qui nous raconte comment Jean-Georges, le fils du puissant taureau Grobull, majesté de son état, va faire son coming-out au terme d'un long défilé de prétendantes à marier...

Le père a en effet décidé de marier son fils et convoque les plus belles vaches du royaume en espérant que celui-ci trouve son élue. Et puis, non. Aucune de ses femelles ne trouve grâce à ses yeux. Alors le père décide d'élargir le cercle des galantes, au diable le snobisme, mais toujours rien. Jean-Georges se refuse-t-il à l'amour ou serait trop difficile à combler?

Finalement, le fils bredouille, gêné, que son cœur est déjà pris et avoue à son paternel l'objet de son affection. Han, han. 

Le ton de l'histoire est désopilant et décomplexé, aidé par une mise en scène cocasse et super drôle. En découvrant l'exigeant Grobull, on imagine au début avoir affaire à une grosse brute qui ne veut pas voir plus loin que le bout de son nez et qui pourrait condamner l'orientation sexuelle de sa progéniture. Que nenni. Grobull n'a pour autre ambition que de voir son fils heu-reux ! Et c'est tant mieux.

Cet album traite donc avec subtilité et humour des préjugés et des préoccupations liées aux penchants sexuels. Ce qui importe, après tout, c'est d'être heureux, de trouver le bonheur dans la vie et de se balancer du qu'en-dira-t-on ! ;-) Une lecture pimpante, fraîche, décalée et délirante. Fortement conseillée. ♥

Rouergue / Mars 2016

IMG_6004   IMG_6005

IMG_6006

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30/03/16

Cui cui, de Marine Rivoal

IMG_5979

Quelle cacophonie chez les cacaotès ! Les oiseaux piaillent et parlent haut. Ils s'amusent aussi à imiter le rugissement du lion. Crocodile décide à son tour d'entrer dans la ronde et imite une stupéfiante autruche, laquelle joue le jeu en imitant l'éléphant, celui-ci devient, non pas un cochon pendu, mais un singe, lequel va imiter le caméléon, puis le serpent, lequel se lancera dans une imitation de l'étoile de mer ! 

Car tout vient de là, d'une petite étoile de mer qui s'ennuie dans son coin et qui se contente de regarder les autres jouer ensemble avant d'avouer son impuissance, car elle n'est qu'une petite étoile avec cinq branches et ne peut imiter personne. Qu'à cela ne tienne ! s'exclame l'éléphant qui fait voltiger notre étoile dans les airs et lui octroie dans la foulée le premier rôle du spectacle en brillant au firmament ! ^-^

C'est là un très bel album, très coloré, très drôle, très astucieux. Il attire le coup d'œil et nous surprend par sa série de devinettes qui nous fait tourner les pages en gloussant de bonheur (les répliques des oiseaux sont tordantes à souhait). C'est pétillant, joyeux et ça envoie de bonnes ondes positives, pleines de chaleur, et ça fait un bien fou ! 

Editions du Rouergue / Février 2016

IMG_5980   IMG_5981

IMG_5982   IMG_5983

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26/03/16

Bientôt, de Henri Meunier

IMG_5984

Bientôt est un album poétique et doux, qui aborde la question de l'avenir, à grande ou petite échelle, et invite l'enfant à réfléchir sur l'hypothèse, le possible et le probable. Un vaste programme.

Mais les illustrations de Henri Meunier sont enchanteresses ! Que de jolies pages colorées, que de simplicité et de délicatesse dans le dessin ! L'ensemble est épuré, très élégant. C'est ravissant. 

On découvre un bateau qui part en mer et on se demande ce qu'il va devenir. Le gland du chêne deviendra-t-il un arbre immense à son tour ? Le beau temps viendra-t-il après la pluie ? Et les flaques ne sont-elles pas le reflet du ciel ? La nuit vient après le jour, puis la nuit succède au jour, etc. Et l'histoire de tourner en rond. 

Voilà une lecture aussi envoûtante qu'intelligente, à lire doucement et à haute voix, pour réfléchir ensemble aux questions de cette histoire surprenante et ludique ! Un petit instant de philosophie appréciable...

Rouergue / Mars 2016

IMG_5985   IMG_5986

IMG_5987

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


19/03/16

Sale temps pour les Pattes noires ! de Claudine Aubrun & Anne-Lise Combeaud

Sale temps pour les pattes noires

On retrouve dans ce livre les héroïnes de Pas de pitié pour les Pattes Noires ! qui ont pris leur envol avec leur groupe de musique et sillonné les basses-cours en donnant une série de concert à succès. L'hiver venant, la troupe doit se mettre au chaud et trouver de la nourriture mais se sent complètement désarmée face à cette situation imposée par leur nouvelle indépendance. C'est trop, trop dur... Nina Grouve, Betty Boom et Étienne Delaho font grise mine et sont prêts à renoncer à leurs rêves, lorsqu'ils font la rencontre providentielle de Gwladys la musaraigne. Celle-ci les accueille dans sa cabane en bois, les nourrit, les bichonne et leur sert son show en imitant des voix humaines. Les semaines passent et nos musiciens n'en peuvent plus. Ils sont épuisés et ne supportent plus leur nouvelle amie qui n'a aucun talent, mais n'osent pas le lui avouer. Et puis, ils ont la trouille du loup qui rôde dans les bois. Gwladys leur a raconté un tas de misère à son sujet. Aussi, quand l'ennemi pointe le bout de son museau, c'est l'enfer qui sonne à la porte... Ce thriller pour les mômes est franchement efficace, drôle, cocasse et farfelu. Le livre a su tirer parti des codes du genre (suspense, angoisse qui monte, qui monte, mais aussi fourberie et trahison). Il distille à l'envi des détails effrayants pour susciter juste ce qu'il faut de peur et d'inquiétude chez l'enfant, et dans le même temps, l'histoire est pleine de surprises er riche en rebondissements (Séraphin Lascar, fan numéro un des Pattes Noires). C'est une petite série originale et sympathique, qui aime jouer avec le lecteur et ses émotions. Pas mal du tout ! ;-)

éditions du Rouergue / collection ZigZag (mars 2016)

bannerfans_17181035 (1)bannerfans_17181035 (1)bannerfans_17181035 (1)

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16/03/16

Cornichon Jim, de Benjamin Desmares

Cornichon Jim

Victor Fauchoins a dix ans et déjà une carrière de détective privé derrière lui, sous le pseudonyme de Cornichon Jim. Il pensait en avoir fini avec les enquêtes, lorsqu'un garçon de 5ème le recrute pour espionner sa mère... qui n'est autre que Mme Vigo, la directrice de l'école. En échange d'une boîte de cachous, au goût détestable, notre petit bonhomme se lance donc dans une filature étonnante et très drôle, mais l'histoire est également surprenante et mêle avec talent le mystère, le suspense et les rebondissements ! Car il ne faudrait pas se leurrer avec cette intrigue qui nous réserve une bonne maîtrise du genre et tient plus que bien la route du début à la fin. J'ai clairement été emportée par le rythme, soutenu et efficace, et j'ai suivi avec un réel plaisir notre détective amateur, qui est également fort sympathique. Victor va également s'appuyer sur les conseils avisés de la fabuleuse Clémence Dulac, sa petite voisine dont il est secrètement amoureux. Tous deux vont ainsi examiner avec attention leur mission et dépouiller un mensonge familial, mettre à jour des identités masquées et débusquer des rendez-vous secrets dans la mezzanine de la bibliothèque de littérature policière. Ce roman jeunesse n'a franchement pas à rougir de sa modestie et peut tenir la dragée haute à ses aînés. Il est rondement mené et nous entraîne, de bout en bout, dans une course-poursuite particulièrement haletante et bien ficelée. J'ai tout de suite accroché et beaucoup apprécié son humour combiné à une petite touche de poésie (les titres des chapitres sont géniaux). Tapis rouge pour Benjamin Desmares, dont il s'agit du premier roman, qui va direct me conduire à une autre Histoire de sable

éditions du Rouergue, mars 2015

bannerfans_17181035 (2)bannerfans_17181035 (2)bannerfans_17181035 (2)

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12/03/16

Au panier ! de Henri Meunier & Nathalie Choux

IMG_5969

Cet album a fait l'objet d'une première édition en Octobre 2004 et ressort aujourd'hui avec une nouvelle couverture et une fin différente.

La quiétude règne dans le parc municipal, quand soudain les fourgons déboulent, sirènes hurlantes, et le gendarme beugle à tout rompre, vos papiers, vos papiers ! La nounou noire les a oubliés à la maison et propose gentiment de les récupérer ni une ni deux, mais le gendarme est en pétard, pas de papier, au panier ! Et il pointe du doigt le chat vert, l'oiseau et envoie tout ce petit monde “au panier” !

L'enfant, dégoûté par ce spectacle, cherche à tourner en dérision le gendarme, puis se dirige de lui-même dans le fourgon, comme tout le monde. Au panier !

Cette lecture a priori rigolote cherche à expliquer aux enfants la tolérance, le racisme et le respect de la différence. Le gendarme de l'histoire fait preuve d'abus de pouvoir et se ridiculise à force de condamner sans réfléchir. C'est joliment exprimé, à travers des illustrations aux tons pastel de Nathalie Choux, qui se distinguent également par leur candeur et leur douceur, très appréciable. 

L'histoire rappelle également que « Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat. Toute personne a le droit de quitter tout pays y compris le sien et de revenir dans son pays. »  Un album qui reste toujours, et tristement, d'actualité. 

Rouergue / mars 2016 

IMG_5970   IMG_5971

IMG_5972   IMG_5973

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Enfantillages, de Gérard DuBois

IMG_5964

Magnifique album de Gérard Dubois ! La couverture toilée promet déjà un voyage dans le temps, sous une forme très stylée et raffinée ! Et de plonger dans une étrange galerie d'images classiques, où s'opère un savant décalage entre ce qui est de mise - les sourires angéliques, les culottes courtes, les chaussettes blanches, la raie sur le côté ou la frange bien plaqué sur le front - et ce qui se pratique - scier la branche de l'arbre où se trouve la balançoire, car c'est chacun son tour, ou chiper la jambe de bois du papi qui fait sa sieste au coin du feu. La cruauté des enfants y est exposée sans retenue, les images ne nous épargnent rien, même si l'imaginaire participe aussi beaucoup à l'histoire qui se raconte. C'est stupéfiant, avec ce charme vintage qui dénote et fait toute la différence. 

Ces enfantillages sont une autre manière d'épingler les travers de nos bambins, mi-anges mi-démons, et d'assister à un spectacle parfois déconcertant, souvent effarant et, malgré tout, sournoisement impressionnant. Gérard Dubois maîtrise cet art de jongler avec les mots, les images et l'interprétation avec une rouerie savoureuse. A offrir davantage pour «grands» enfants.

Rouergue / Octobre 2015

IMG_5965   IMG_5966

IMG_5967   IMG_5968

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11/03/16

Ma fugue chez moi, de Coline Pierré

Ma fugue chez moi

« Assister à ma propre disparition est dérangeant et désagréable. Personne ne fugue pour voir ses proches réagir. On fugue justement pour ne plus plus se préoccuper de rien. Pour ne pas avoir à affronter les raisons et les conséquences de son départ. »

Anouk a quatorze ans et ne supporte plus d'être devenue le souffre-douleur de son ex-meilleure amie, qui prend un plaisir sadique à la ridiculiser devant tout le collège. Un soir de décembre, l'adolescente quitte la maison avec son sac à dos et son banjo. Fuguer, pour tout oublier. Et puis, c'est le couac. Anouk, n'envisageant pas de dormir dans la rue, rentre en catimini chez elle et décide de se cacher dans le grenier où elle compte faire semblant d'être partie pour de bon. C'est peut-être excitant de jouer au Robinson sous son propre toit, mais Anouk n'avait pas prévu la réaction de ses proches - son père fou d'inquiétude et sa petite sœur malheureuse comme les pierres. Malgré tout, la jeune fille campe sur ses positions et se calfeutre dans son placard, témoin impuissante de la détresse de sa famille, partagée entre l'envie de les rassurer et ce besoin inexplicable de se couper du reste du monde pour réfléchir, avancer, comprendre, trier, grandir, ne plus paniquer. Bref, ce très court roman de 115 pages est juste une petite perle de douceur et de tendresse (qui a aussi broyé mon cœur de maman, rien qu'à l'idée de vivre pareille situation). On finit par saisir les intentions d'Anouk, adolescente à fleur de peau, qui se sent paumée dans sa famille qui n'entre pas dans la norme, avec une mère, climatologue passionnée par sa carrière, qui part six mois de l'année sur une île, un père accro au boulot et une frangine inscrite à la semaine dans une école de danse... En clair, Anouk se sent seule, abandonnée, complètement larguée. Fuguer, c'est aussi son cri d'alerte, un SOS pour réclamer de l'attention et renouer avec les siens, le temps que chacun partage ses envies, ses manques et son amour.

J'ai trouvé ce roman très beau, très doux, très touchant (pas très réaliste, mais qu'importe...) car l'histoire cherche avant tout à rassurer et esquisse un portrait original et attachant d'une “famille biscornue et rafistolée, une famille joyeusement bizarre” qui finit par raccommoder ses petits bobos dans un grenier désormais rempli d'histoires. C'est sincèrement une très, très jolie lecture, rythmée comme de la musique jouée sur un banjo, avec de la sensibilité, de la débrouille et de l'innocence. Une découverte exquise et émouvante. 

Rouergue / Mars 2016

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,