05/04/17

Pêle-Mêle : Au lit Miyuki - Le parfum des feuilles de thé

au lit miyuki

“Pluie d'or sur les collines argent, le jour offre son dernier sourire avant de laisser place à la nuit. Les fourmis terminent d'engranger leurs provisions, le rossignol prépare son nid, et le crapaud rejoint le seau pour se mettre à l'abri. Le soleil se cache lentement pour observer la lune qui s'apprête, et le clocher sonne l'heure du repos, accompagné du chant des mouettes.”

La journée s'achève, mais Miyuki joue encore à travers champs, pas pressée d'aller au lit. Grand-père aussi a bien du mal à la convaincre « de se préparer à rêver ». Car la fillette trouve une flopée d'excuses pour reculer l'échéance - il faut arroser le potager, rassembler les escargots, envelopper le chat dans sa couverture, danser pour le soleil, prendre un bain... Et alors, seulement, consent-elle à se glisser sous la couverture, son Grand-père près d'elle, tenant un livre entre les mains pour lui chuchoter une dernière histoire « avant de rêver » ...

Cette lecture est franchement un petit miracle, à découvrir rien que pour le plaisir de s'ébahir en tournant les pages. Tout est beau, doux, raffiné, tendre et poétique. Les couleurs et les illustrations de Seng Soun Ratanavanh forment un tableau sophistiqué et font forte impression auprès du public conquis et sous le charme. La composition du texte est également très élaborée et résonne comme une ritournelle qui accompagne l'enfant dans son rituel du coucher. Par sa délicatesse, la lecture parvient à apaiser les plus récalcitrants. Ses effets sont envoûtants, son esthétisme est renversant. Une pure merveille. ♥

Au lit Miyuki, de Roxane Marie Galliez & Seng Soun Ratanavanh

De la Martinière Jeunesse, 2017

 

*****************

Pour les amoureux des belles histoires et des albums aux illustrations foisonnantes, découvrez aussi 

Le Parfum des feuilles de thé, d'Ingrid Chabbert & Célia Chauffrey

Le parfum des feuilles de thé

Après avoir été bannie par son père, Yi Jie et sa fillette Jia vivent dans une petite maison au cœur des plaines verdoyantes du Tibet. Chaque jour, après avoir confectionné les vêtements qu'elles vont vendre au marché, Jia accompagne sa mère à la cueillette des feuilles parfumées et s'initie à leurs vertus. Devenue jeune femme, elle n'a rien oublié des secrets des infusions. Sa rencontre avec l'empereur va néanmoins la conduire vers une destinée incroyable. Le temps aidant, elle guérit enfin de son chagrin, tombe amoureuse de son bienfaiteur et file connaître enfin le vrai bonheur.

De l'évasion, du romantisme, des traditions... Ce conte réunit tous les ingrédients qui font le succès des plus belles lectures et qui invitent à rêver ! Un album au grand format éclatant, qui nous emporte dans une histoire de traditions, de famille et de passion. Magnifique !! ♥

 

*****************

 


03/02/16

Attends Miyuki, de Roxane Marie Galliez & Seng Soun Ratanavanh

IMG_5712

Le jardin s'éveille pour sa première aube de l'année, le printemps est à la porte et Miyuki est pressée de découvrir les jeunes beautés à peine écloses. Mais sa joie est douchée par la découverte d'une petite fleur qui refuse de s'ouvrir comme les autres. Patience, lui dit son grand-père, celle-ci, plus qu'une autre, a besoin de temps, d'eau pure, de souffle secret ou de magie pour étirer ses pétales et étaler sa splendeur.

La fillette s'entête et décide d'activer le processus pour que le jardin rutile de joliesse. Elle n'écoute plus son grand-père qui réclame toujours plus de patience. Et l'enfant s'éparpille, excitée, elle grille d'envie et ne se contient plus. Son aventure l'entraîne alors loin, très loin dans la forêt, car le puits est vide, le ciel est bleu, sans nuage, la cascade gronde férocement... rien ne va plus et la journée s'écoule lentement, sans permettre à Miyuki de parvenir à son but.

Ce formidable conte poétique, qui traite de l'art de la patience, est illuminé par un graphisme d'inspiration japonisante, accompagné d'un texte d'une grande sensibilité, qui raconte l'énergie d'une fillette intrépide en des termes très délicats. Ce mélange de charme et de tendresse confère à cet album une grande noblesse ! ;-)

De la Martinière Jeunesse ♦ Février 2016

IMG_5713   IMG_5714

IMG_5715   IMG_5716

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

25/11/14

Le petit Théâtre de Casse-Noisette, de Roxane Marie Galliez et Hélène Druvert

IMG_2225

Ah, Casse-Noisette ! Depuis longtemps, nous avons une tendresse particulière pour ce ballet... Et découvrir ce joli album, sous forme de théâtre, avec six magnifiques illustrations en papier découpé, un superbe travail de précision et d'élégance ... naturellement, notre cœur a fait boum ! 

La petite histoire : Clara découvre au pied du sapin de Noël un jouet un peu particulier, offert par son parrain. C'est un petit casse-noisette, en forme de prince très élégant. Il a fière allure avec sa belle veste rouge et sa toque noire !  Si Clara l'adore aussitôt, elle est loin de se douter qu'il va l'entraîner dans une aventure féerique...

De la Martinière jeunesse, octobre 2014

IMG_2228

IMG_2229

IMG_2230

IMG_2231

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05/11/13

J'ai laissé mon âme au vent de Eric Puybaret et Roxane Marie Galliez

IMG_0408

Un album superbe, poétique, merveilleusement écrit.
Les illustrations sont aussi douces et apaisantes.
C'est une histoire de deuil, de disparition, de souvenirs.
Une lecture bouleversante.

J'ai eu le coeur serré, la boule au ventre. J'ai lu et relu ce livre qui m'a donné les larmes aux yeux. Les mots me manquent pour exprimer tout ce qu'il a réveillé en moi...

Promets-moi de ne pas trop pleurer
Je n'aime pas l'océan dans tes yeux
Promets-moi de penser à mon rire
De temps en temps, ça me rendra joyeux.

La Martinière jeunesse, septembre 2013

IMG_0409

IMG_0410

IMG_0411

IMG_0412

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

11/10/08

Des caramels fondent dans le sable Leur goût de miel est un peu diable *

 

 

 

 

 

 

* Paroles de Daphné / Théo Soleil

Des chocolats, rappelle moi
D'éviter ça pour la prochaine fois...

A moins que ta peau, Théo, tout l'été dans l'eau
J'la parfume au sirop d'érable de Toronto

**********

IMGP6181

C'est l'histoire d'une légende. A Paea, sur les terres de Tahiti, on raconte qu'une enfant plus brillante que l'aurore vit le jour. On l'appela Anani. Elle était très belle, avec de longs cheveux roux et une peau étonnamment claire. Mais Anani le savait et avait ainsi développé un amour-propre disproportionné. Tous les hommes souhaitaient l'épouser, mais elle refusait de se marier.

Un jeune voisin, Hangaroa, tomba fou amoureux d'elle lorsqu'il la vit la première fois, la belle déclina sa demande en mariage car il n'était qu'un simple cultivateur.

Le chef du village, qui était d'une grande beauté, demanda lui aussi sa main mais elle refusa encore. Elle voulait être reine, sans jamais se plier devant un roi.

Le roi, piqué de curiosité, décida d'envoyer des messagers pour rendre compte de cette beauté légendaire, mais Anani s'offusqua. Cette attitude provoqua la colère du roi qui dépêcha son grand prêtre, le Tahua, pour punir l'insolente. C'était un vieillard, philosophe et un peu sorcier. Il fit la leçon à Anani, lui déclara qu'elle ne savait pas aimer et qu'elle était sèche comme le bois que l'on met dans le feu.

Anani éclata de rire et le Tahua, agacé, transforma la prétentieuse en un arbre majestueux au tronc pâle comme sa peau.

" Si un homme est encore amoureux de toi à présent, sans ta voix veloutée et ton doux sourire, s'il te choisit pour épouse, alors dans toute ta beauté tu réapparaîtras. "

L'ancien soupirant d'Anani, Hangaroa, n'avait pas oublié sa belle et priait en regardant les étoiles pour être aimé en retour. Ses longues promenades dans les hauts plateaux de l'île le mirent sur le chemin de l'arbre auprès duquel il trouva de l'ombre, de la fraîcheur et un délicieux parfum qui lui rappelait son amour perdu.

L'arbre avait fleuri et Hangaroa fut fou de joie de trouver du réconfort grâce à cet arbre. Il décida de le bichonner. Quelques temps après, les fleurs blanches avaient disparu à la place de gros fruits ronds et oranges. La peau était dure et amère, il fallait l'enlever car à l'intérieur se trouvait une chair délicieuse, juteuse et sucrée.

  Tant d'émotions avaient réveillé les désirs de l'homme,
" je suis fait pour la vie, je suis fait pour aimer. Je rêve d'une épouse que je laisserai libre comme le vent pour qu'elle ne soit pas comme mon bel oranger, prisonnier de ses racines. "

A ses mots, l'arbre dans lequel le corps de la jeune fille habitait frissonna. Et Anani apprit l'amour.

Elle sera libérée de sa prison, et Hangaroa obtiendra son amour éternel. Et c'est ainsi que les orangers de Tahiti - appelés Tamu Anani - devinrent les symboles de l'amour profond et sincère. Chaque année, les hommes descendent les bras chargés d'oranges pour partager leur parfum sucré et le plaisir des amoureux.

Un magnifique album, plein de poésie, de senteurs, de goûts et de sensations.
C'est aussi une histoire sensuelle, assez magique et porteuse d'espoir.

De Roxane Marie Galliez
Illustrations de Marie Diaz

Balivernes, 2008 - 14,50€

IMGP6183

Feuilleter le livre

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07/11/07

Contes et légendes

 

banniere_lectures_de_miss_C

Poeata, le poisson, est la fille du roi des profondeurs, Temoana. Elle est amoureuse de Manuiti, un oiseau. Pour le royaume, cet amour est scandaleux et impossible. Et pour les deux protagonistes aussi, l'histoire s'annonce difficile. Leurs efforts pour se fondre dans l'élément de l'autre se solde d'échec en échec.

« Différents. Il leur arrivait pourtant d'être suffisamment ensemble pour prolonger les instants, et nul ne sait vraiment ce à quoi ils s'entraînaient silencieusement. »

Et puis, au coeur de la mer, vit une créature que personne n'a vue et qui chante.  « Et son chant, que seuls les coeurs purs entendent, guide les désespérés, les amoureux, les mal-aimés. » Meherio, ainsi s'appelle-t-elle, est la fille d'une anguille et d'une jeune fille. Ce n'est pas un monstre, c'est un être exceptionnel, doué d'une grande lucidité et qui va rassurer Poeata par ses chansons et ses paroles.

« La terre, la mer et les cieux sont peuplés d'êtres différents. C'est le mélange entre eux, les amours clandestines qui ont permis cette force. Si tu t'allies à quelqu'un qui te ressemble, tu seras heureuse. Mais si tu choisis un partenaire différent, tu seras obligée de t'enrichir en ouvrant les yeux plus grands pour le comprendre. »

Des amours d'un poisson et d'un oiseau va naître un enfant ... Marara. Celui qui réunit les peuples de la mer et des cieux, « un nouvel être, une nouvelle histoire qui commence et peut s'appuyer sur deux cultures pour créer la tienne. »

marara

Cette histoire est une légende tahitienne racontée avec poésie et sensibilité par Roxane Marie Galliez, en souvenir de ses voyages dans les îles du Pacifique. C'est en quelque sorte l'apanage de la tolérance, du métissage et des amours extraordinaires, de celles qui s'échappent des cases et des définitions. L'histoire a une résonnance  « conte philosophique » adoucie par les illustrations de Sandrine Lhomme (ambiance maritime, couleurs qui en rappellent les nuances, et beaucoup d'imagination pour tracer le royaume des fonds marins...).

Cette plongée au fond des océans saura bercer les plus rêveurs d'entre nous !

Marara, un amour de plumes et d'eau - écrit par Roxane Marie Galliez - illustrations Sandrine Lhomme. Editions Balivernes - 32 pages.  12,00 €

**********

Retrouvons à la plume Roxane Marie Galliez pour ce sublime album  « Le murmure des Dieux » où Cathy Delanssay exerce à nouveau et avec une incroyable virtuosité son art du pinceau (déjà beaucoup admiré dans  « A l'orée des fées » par exemple).

le_murmure_des_dieux

Cette lecture continuera de vous enchanter et conviera petits et grands à visiter d'autres contes et légendes à travers le temps et à travers le monde. Ce sont des dieux et déesses du monde entier dont les histoires, les cultures et les mythologies expliquent à leur façon l'origine du monde.

On y croise donc Thor le Nordique, Huitzilopochtli ou Marishi-Ten, la protectrice des samouraïs. Les Divinités de l'amour comme Parvati et Shiva, les âmes soeurs de l'Inde, Vénus la belle ou Oshun l'africaine. Quelques simples mortels devenus légendaires et l'égal des dieux eux-mêmes...

Le livre s'ouvre sur la prière aux Muses, puis se décompose en quatre parties : La création du monde, La guerre, L'amour et les Héros. Cela commence par Waagal, le temps du rêve aborigène, et cela s'évanouira par Héraclès, le chevalier grec - avant la prière à Ganesh, l'hindou.

La lecture est complète, éblouissante et irradie de beauté, de poésie et d'intelligence.

Pour ceux qui ne jurent que par Rebecca Dautremer (au talent incontestable) n'hésitez pas désormais à vous pencher vers la virtuose Cathy Delanssay. Ses illustrations sont importantes pour peaufiner le charme de ce livre, tant elles sont en parfaite harmonie avec le texte. Le mélange est jubilatoire !

**********

J'avais parlé du livre A l'orée des fées .

Et ces dames ont chacune un blog ! Celui de Roxane Marie : http://roxanemariegalliez.over-blog.com/  & celui de Cathy  « la goutte de rosée » : http://lagouttederosee.blogspot.com/

(Le lien direct pour ce livre est ici !)

**********

Et je vous livre un extrait (délicieux) parmi tant d'autres !!!!

« Cette histoire-là vient de l'Irlande, elle est parfumée du souffle des trèfles, elle concerne le mystère des elfes, de ceux que l'on ne voit pas. Vous connaissez les fées et les magies, mais vous a-t-on déjà parlé des Bansidhs ? Peu d'hommes peuvent se vanter d'en avoir rencontré.

Femme, sorcière, messagère ou guérisseuse, la Bansidh est une divinité dont il faut se méfier. Bran, fils de Feoal pourrait en témoigner. Il était à la noce avec ses compagnons : chants, danses, rires et ripailles... Il percevait un son au milieu de la joie, quelque chose de faible et pourtant si pur, une mélopée, un frisson d'éternité.

Bran se lève et cherche ce qui caresse son oreille. Est-ce le Vent ? Dis, est-ce le vent, Bran, que tu entends ? Le chant vient de l'Océan. Alors Bran s'en va et ses hommes le suivent car il est de ces rois qui découvrent le monde et ne s'en satisfont pas. Bran s'en va et son bateau chargé de guerriers se laisse guider par une voix que seul Bran perçoit. Oui, seul Bran entend cette voix... »   (à suivre !)

Bon, encore un tout petit peu pour les plus sages qui lisent ces lignes ... 

 

« Connais-tu l'Egypte et ses hautes pyramides ? Connais-tu le Nil, Thèbes et Memphis ? Et parmi toutes les divinités, connais-tu Isis ?

C'est une magicienne capable de se métamorphoser. Son mari Osiris était le roi d'Egypte mais son frère Seth, jaloux, préparait son crime. Pour prendre le pouvoir et perdre Osiris, Seth l'enferma dans un coffre et le jeta dans le Nil. Isis le cherche, Isis court.  Où est Osiris ? Où est l'époux d'Isis ? »  ...

**********

« Regardez-la, née de l'écume, regardez-la, Belle Divine. Fermez les yeux un instant et laissez-vous bercer par le ressac et le vent.

Vénus porte à ses cheveux des coquillages pour parures, ses pieds délicats glissent sur l'onde pure et ses cheveux si longs couvrent un corps nu que les alizés osent à peine caresser.

Regardez-la, née de l'écume, elle porte l'amour dans ses yeux, le printemps dans son rire chaleureux.

Les sirènes et les tritons arrêtent de jouer pour la laisser passer, et Poseidon lui-même oublie un instant la mer et ses baisers.

Belle Vénus, Amour et Beauté, est-ce ton sourire, les plis de ton cou ? Belle Vénus, est-ce ta cambrure ou tes gestes si doux ? Aucune déesse n'est plus belle que toi et Pâris ne s'y trompera pas. Quand le joli berger devra choisir une divinité, c'est à toi qu'il remettra la pomme dédicacée : A la plus belle...  »

Le reste se cache dans le livre ! ... La chasse aux pépites est ouverte !

Le Murmure des Dieux - Roxane Marie Galliez (texte) & Cathy Delanssay (illustrations) - Balivernes.  72 pages.  15,00 €

Posté par clarabel76 à 08:35:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , ,