04/10/17

Pêle-Mêle BD Kids : Zouk Abracadablagues ! - Les Super Super, Capes sur le monde

Zouk AbracadablaguesZouk est une petite sorcière qui aime les farces. Avec son ami Nono, bougrement nigaud, il ne se passe pas une journée sans qu'elle se lance dans des projets insensés. Une fois, c'est s'amuser à terroriser le cochon de sa grand-mère, une autre fois c'est réinventer la recette du gâteau aux larmes d'escargots, la fois d'après c'est donner un coup de pouce à son copain lors du tournoi des bagarredeguilis contre un clown tricheur, sans oublier la fois où elle est outrée de son comportement lors de sa visite de la fabrique de son père, la fois où Nono se prend pour un grand sorcier... ahem. Comme Zouk est encore une sorcière en apprentissage, ses tours ne sont pas toujours au point. La fillette s'emmêle les pinceaux, d'où des situations embarrassantes, comme lors du bal costumé pour le carnaval, ou mieux encore, quand elle rêve d'être une princesse avec son carrosse en potiron et qu'elle se lance dans une longue procession parmi les embouteillages.

Voilà une série fraîche et rigolote, avec une héroïne adorable, championne toutes catégories des blagues et des bêtises. On assiste à un festival de formules magiques qui partent dans tous les sens, mais qui mettent du sel aux petites intrigues facétieuses. 

Zouk - Abracadablagues ! de Serge Bloch & Nicolas Hubesch

Mini BD Kids, 2017

 

-------------------------

 

les super super capes sur le mondeChez les Super Super, alias Juju et Aglaé, être superhéros est une histoire de famille. Aussi, quand pépé Dédé leur confie son bien le plus précieux, datant de sa folle jeunesse, les enfants réalisent enfin leur rêve - pouvoir voler grâce à des capes magiques, et ainsi mieux sauver le monde avec des missions de haute volée ! Soit, les Super Super doivent se méfier de l'eau et ne sortir que la nuit. Mais Juju et Aglaé sont habitués à la prudence, et ce n'est pas Juju qui dira le contraire, avec sa mère poule toujours sur le dos. L'aventure peut donc commencer, au fil des 11 chapitres qui entraînent notre duo jusqu'en Chine ou à Madagascar. Les Super Super ne chôment pas et interviennent en toute discrétion pour rendre le Nouvel An chinois plus vrai que nature, pour retrouver une poupée perdue lors de l'exode en 1940, pour donner de la vie à une fête des grands-mères loin de la solitude, pour voir l'avenir en rose ou pour traquer la sirène qui a volé la voix de la maîtresse... 

Une lecture aussi réjouissante que cocasse, avec les charmantes illustrations de Lucie Durbiano - toujours un bonheur pour les yeux. 

Les Super Super : Capes sur le monde, de Sophe Lodwitz, Eve Pisler & Lucie Durbiano

BD Kids, 2017

 


10/07/15

La Valise rose, de Susie Morgenstern & Serge Bloch

IMG_4067

Parmi les nombreux cadeaux reçus pour célébrer sa naissance, entre les peluches, les mobiles, les grenouillères, le cheval à bascule et la balançoire géante, le petit Benjamin a également reçu une valise rose. Par sa grand-mère un peu excentrique. Sa maman s'arrache les cheveux pour comprendre la signification d'un tel cadeau, tente de cacher la valise au fond de l'armoire, puis dans la cave, mais rien n'y fait, le petit Benjamin est fou amoureux de sa valise et ne peut pas s'en passer. Il dort dedans, il fait ses premiers pas avec ou part à l'école en y rangeant toutes ses fournitures. Le temps passe et la valise continue de l'accompagner durant les plus grandes étapes de sa vie.

Une valise rose utilisée comme un doudou inséparable, en voilà une idée originale proposée par Susie Morgenstern ! Elle suppose ainsi qu'il ne sert à rien de ressembler à tout le monde, c'est comme être invisible, après tout. Quel ennui. C'est avec beaucoup d'humour et de cocasserie qu'elle nous transporte dans cette histoire qui fait la part belle à la relation pleine de tendresse entre la grand-mère et son petit-fils, sans écarter les tensions dans le couple, avec la place de la « belle-mère », sujet de discorde intemporel. (De manière générale, l'épouse n'a jamais le beau rôle. Cf. la fin de l'histoire !)

Bref. C'est avec autant d'espièglerie que Serge Bloch s'empare du récit, grâce à ses dessins débordant de charme vintage, qui rendent la lecture drôle, intelligente et très attachante. On retrouve aussi l'obsession de S. Morgenstern pour le rose qu'il faut offrir aux garçons, afin d'en finir une bonne fois pour toute avec la discrémination sexiste... Cf. Des roues roses dans la tête (Seuil jeunesse) avec Ch. Dutertre.

Gallimard Jeunesse / mars 2015 

IMG_4068   IMG_4069

IMG_4070   IMG_4071

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20/09/13

ღ Enquête au collège - L'intégrale (tome 1) ღ

IMG_9253  heart red

Un régal, vrai de vrai ! Sur papier déjà, les histoires de Rémi, Mathilde et P.P. Cul-Vert sont désopilantes en diable. On se marre, on savoure, on en redemande. Version audio, c'est le festival de l'humour grâce à une interprétation tout à fait remarquable d'Olivier Chauvel. C'est vivant, pétulant et brillant. On se sent immédiatement à son aise, au cœur de l'action. On vit et partage les aventures particulièrement cocasses de nos trois amis, on vibre sitôt que la tension monte d'un cran, en cela le narrateur a vraiment joué le jeu, il chuchote, il vitupère, il gronde, il flambe ... il est génial !

Cette intégrale réunit les trois premières histoires de la série, comprenant Le professeur a disparu ; Enquête au collège ; P.P. Cul-Vert détective privé. Ce sont des intrigues rigolotes, avec du suspense et du mystère, dans lesquelles nos trois héros font preuve de pertinence pour démêler les fils de leurs enquêtes. C'est du léger, léger, mais c'est très bon aussi. Les enfants adorent, moi aussi.

J'ai même un petit faible pour le personnage de P.P. Cul-Vert, absolument insupportable pour son nombrilisme patenté, et pourtant l'auteur n'a pas grossi le trait et a su nous le rendre sympathique et attachant. Sans lui, je pense que les histoires de Rémi et Mathilde n'auraient pas le même peps ! Lisez, pour vous en convaincre, la troisième enquête (P.P. Cul-Vert détective privé) qui se passe en Angleterre. C'est tout bonnement irrésistible, tout y est, l'humour, la caricature, les clichés, l'enquête bidon.. c'est un ré-gal !

Allez, un petit extrait : « Au fur et à mesure que les rangs s'éclaircissaient, j'avais du mal à modérer mon impatience. Parmi les quelques Anglais qui restaient, une famille ignorait encore la chance qui était la sienne : avoir tiré au sort, dans cet échantillon d'élèves disparate et bruyant, le seul, l'unique Pierre-Paul de Culbert... Un pur produit du raffinement français allait entrer dans leur foyer tel un rayon de soleil dans ce soir pluvieux. Je devais être à la hauteur de ce moment historique. »

Impayable, n'est-ce pas ?

Enquête au collège - L'intégrale (tome 1) par Jean-Philippe Arrou-Vignod (Gallimard jeunesse, coll. Ecoutez Lire, août 2013)
Textes intégraux, lus par Olivier Chauvel. Durée d'écoute : env. 5 h 20.

12/09/13

L'encyclopédie des héros, icônes et autres demi-dieux de Jean-Bernard Pouy, Francis Mizio, Anne Blanchard et Serge Bloch

IMG_1389

Ils s'appellent Ulysse, Blanche Neige, Robin des bois, Arthur, Bilbo ou Superman et sont tous rassemblés en un livre.

Un ouvrage complet et passionnant pour comprendre nos héros, sourire de nous et réfléchir sur le monde ! (eh oui) Cette lecture nous raconte donc les temps forts de la destinée de nos héros en 25 portraits informés et pleins d'humour (l’origine du Père Noël, né de l’imagination d’un professeur new-yorkais de poésie, Clément Moore, rattrapé par la marque coca-cola, ou le jour où Luke Skywalker découvre que Dark Vador n'est autre que son père...).

Petite initiation à l'histoire de la littérature et à l'histoire des arts, l'ouvrage redonne vie au monde de leurs créateurs et au contexte historique qui entoure la naissance de leurs personnages. Pour mieux comprendre les ennemis qu'ils combattent, les valeurs qu'ils incarnent et pourquoi ils sont immortels. (eh oui)

Une lecture PASSIONNANTE, avec des textes ciselés et les illustrations facétieuses de Serge Bloch. La bible de tous passionnés (mais attention, pas seulement pour les héros de Marvel... le brassage des cultures est très large !).

Gallimard jeunesse, novembre 2012


Avec : Gilgamesh, Vénus, Ulysse, Hercule, Antigone, le roi Arthur, fée Mélusine, Robin des Bois, Sinbad le marin, Don Quichotte, d'Artagnan, Zorro, Robinson Crusoé, Blanche Neige, Peter Pan, Superman, Tarzan, Sherlock Holmes, James Bond, Le Père Noël, Bilbo le hobbit - La communauté du Seigneur des Anneaux, Tintin, Harry Potter, Luke Skywalker et Leia, Lieutenant Ripley. 

 

IMG_1390

IMG_1391

IMG_1392

IMG_1393

19/03/12

En route vers l'aventure

Un 7ème tome inespéré ! 

IMG_6962

Rémi et Mathilde se lancent à la recherche de leur camarade Pierre-Paul Louis de Culbert, alias P.P. Cul-Vert, dont le box à l'internat a été saccagé, laissant quelques indices qui seront fort habilement exploités par nos deux amis. Les voici partis en Bretagne, dans un coin paumé, sur une île où se trouve un château (hanté par des ancêtres et un trésor caché).
Ce sont de nouvelles aventures palpitantes qui s'offrent au lecteur, et moi qui connaissais la série sans jamais avoir ouvert un seul tome, je me tortille sur ma chaise, de confusion et de plaisir ! Car j'ai tout bonnement savouré cette lecture. C'est drôle, écrit aux petits oignons, avec des personnages dont j'ai tout de suite apprécié l'humour et la singularité, à commencer par P.P. Cul-Vert. Avouez qu'il pète-sec, excentrique, imbu de sa personne, sournois et lâche, mais c'est proposé avec une réelle tendresse, et beaucoup de finesse, qu'il est impossible de lui en tenir rigueur.
C'est une lecture avenante, balayée par le crachin breton, cernée par des mystères et des fantômes un peu rancuniers. Je me suis aussitôt prise d'affection et d'intérêt pour cette histoire, j'ai également beaucoup aimé les illustrations de Serge Bloch, je comprends mieux pourquoi la série Enquête au collège remporte autant de succès auprès des lecteurs. C'est un succès amplement mérité ! 

Enquête au collège, tome 7 : Sa Majesté P.P. Ier, par Jean-Philippe Arrou-Vignod
illustrations de Serge Bloch - Gallimard jeunesse, 2012 

smileyc219

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

28/02/12

"Mais oui, la guerre va finir. Vous verrez, nous fêterons le prochain Noël tous ensemble."

IMG_6840

Paris, 1943. Comme beaucoup de Français, les locataires du 24 rue des Quatre-Vents ont la vie dure, ils ont faim et froid, ils n'en peuvent plus de la guerre et ils ont peur. Mais la générosité et l'entraide prennent le dessus, et tous se serrent les coudes dès que l'un d'eux rencontre le moindre souci. Michel, douze ans, vit avec sa mère, son frère et sa soeur, en attendant le retour de leur père prisonnier en Allemagne. Son meilleur ami Georges est juif et vit avec ses parents sous une autre identité. Ensemble, plus trois, quatre copains, ils ont créé le journal des Pirates de la résistance, en veillant à ne pas attirer l'attention de Stéphane Gourre, un camarade de classe, également locataire rue des Quatre-Vents, sa famille et lui sont en effet de farouches collabos, prêts à tout dénoncer pour s'offrir le privilège d'une dinde et du champagne à Noël...

C'est donc ça, La maison des Quatre-Vents, c'est un petit roman chaleureux, indémodable, écrit par Madame Colette Vivier, une plume rare et raffinée. Elle savait raconter les grandes choses de la vie avec des petits bouts de rien, comme ici, il s'agit de la vie ordinaire d'une maison où étaient logés des gens simples, aux horizons divers, alors qu'ils sont tous confrontés aux mêmes angoisses, d'où le formidable élan de solidarité. L'histoire est principalement centrée sur Michel, à douze ans c'est encore un môme qui s'imagine que jouer à la guerre, c'est faire de vous un héros, comme si l'auteur avait voulu opposer son innocence à la dure réalité du terrain. C'est ce mélange qui rend la lecture si attachante, d'un côté la légèreté, de l'autre la gravité. Parce qu'après tout, on a vécu ces années sombres du point de vue d'un enfant, c'est naïf mais ça n'occulte pas le reste. A travers ce roman, c'est aussi un grand auteur qu'il faut redécouvrir !  

La Maison des Quatre-Vents, par Colette Vivier
Illustrations de Serge Bloch. Casterman, 2012 pour la présente édition. 

pour mieux découvrir l'auteur : Les maisons de Colette Vivier

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25/10/11

Pêle-mêle Clarabel #44

IMG_5623

Des retrouvailles au poil ! Monsieur Stan fait sa star, depuis qu'il a été retenu par un réalisateur de cinéma pour jouer le premier rôle dans un film. La ville ne parle plus que de lui ! Conséquence, l'animal se la pète, avec ses caprices de vedette, ce qui exaspère Antoine. Le garçon perd tout - l'attention de ses parents, et de son meilleur pote. Du coup il se lie d'amitié avec le p'tit nouveau, Pierrot, dont la famille, aussi extravagante soit-elle, remet monsieur Stan à sa place. Ce n'est qu'un animal, après tout ! De quoi le piquer au vif.
Humour sarcastique judicieusement dosé. Illustrations tout aussi fines et délirantes, en symbiose avec l'histoire. Cette suite est une réussite !

Monsieur Stan n'a qu'à bien se tenir, par Claudine Aubrun et Delphine Perret
Syros, 2011. 

IMG_5622

Clarence, éminent scientifique de 8 ans passés, est le roi des expérimentations farfelues. Si certaines se révèlent parfois peu fructueuses, il ne désespère pas de faire un jour une découverte de la plus haute importance, et de démontrer son talent à la classe entière. Ce matin, c'est le grand jour. Clarence est sur le point d'achever son très élaboré "Système solaire n° 2", moyen infaillible et révolutionnaire de comprendre les individus même les plus secrets, tels Sybille Espelette, sa jolie camarade de classe. Mais pour achever son prodigieux plan, il doit d'abord lui dérober un objet très personnel... 

Démonstration habile et astucieuse, à la sauce scientifique, mais pas trop, de la naissance des sentiments amoureux entre deux enfants que tout oppose. Sybille est discrète, silencieuse, rêveuse tandis que Clarence fourmille d'idées et d'envies, fait parfois preuve de maladresse et veut trouver une explication claire, nette et précise aux petites choses de la vie.
C'est mignon, les illustrations sont charmantes et l'approche des deux héros devient la promesse d'autres aventures qui prouvent que la science et la poésie font bon ménage.

Clarence Flûte et le secret de Sybille, par Sandrine Bonini
Autrement jeunesse, 2011. 

IMG_5619

Six petites aventures de Zouk, sorcière new-yorkaise, qui aime l'école, sa maîtresse, ses meilleures copines, son amoureux secret, et son copain aussi collant qu'un chewing-gum. Les sorts jetés ne sont jamais méchants, parfois ils permettent de mettre en sourdine les cris de la maîtresse ou de se venger des camarades trop moqueurs, et même de voyager du temps de la Préhistoire pour découvrir un autre mode de vie. Aucune grosse surprise au cours de la lecture, le schéma narratif se répète assez souvent, c'est simple et sympathique, un peu trop basique pour de grands lecteurs car cela s'adresse essentiellement à des premières lectures.

Zouk, une sorcière à l'école par Serge Bloch et Nicolas Hubesch
Bayard jeunesse, 2011.  
A savoir : le magazine Les Belles Histoires publie chaque mois une nouvelle aventure de Zouk.