05/07/22

Le Secret de Lost Lake, de Jacqueline West

Tout d'abord, qu'on se pose cinq minutes pour admirer cette magnifique couverture, illustrée par les sœurs Balbusso. S'il vous plaît, merci.

Le Secret de Lost Lake

Puis, on peut se pencher sur l'histoire, heureusement entraînante, mystérieuse et fascinante. Pourtant, le démarrage est assez commun : un déménagement dans une petite ville, une famille qui vit à travers la passion d'un enfant au détriment de l'autre, ce qui ne manque pas de susciter quelques aigreurs.

Entrez dans la nouvelle vie de Fiona Crane ! Spectatrice de l'engouement de ses parents, qui se plient en quatre pour les entraînements et les compétitions de patinage de sa sœur Arden, l'adolescente a finalement choisi la fuite et le repli. Direction la bibliothèque de la ville. Un bâtiment historique, qui renferme lui aussi des trésors.

Fiona vient de trouver un vieux livre, La Disparue, dont l'histoire l'interpelle immédiatement. Il est en effet question de deux sœurs, d'une ville et de rumeurs inquiétantes. Sauf que tout va concourir pour empêcher Fiona à avancer dans sa lecture - la jeune fille ne peut pas s'inscrire pour l'emprunter ou le roman va disparaître.

Ou ne serait-ce pas le livre lui-même qui refuserait d'être découvert ? En tout cas, Fiona a la tête farcie de questions et est maintenant complètement obsédée par celui-ci. Elle part donc en quête de preuves, fouille les archives de la ville, parcourt les rues, trouve des similitudes avec son intrigue, détecte des fantômes et des secrets de famille... 

Après, il faut reconnaître que Lost Lake est un théâtre grandiose en matière d'ambiance un peu particulière. L'endroit semble non seulement figé dans le temps, mais les habitants sont aussi très curieux et semblent épiés les derniers arrivants de façon fort peu aimable. Atmosphère, vous avez dit atmosphère !

Voilà un petit roman, dédié à la jeunesse, qui procure mine de rien son petit effet. Cette tension dramatique qui monte, qui monte... vous la sentez glisser sur votre peau et vous donner des frissons. C'est subtil, mais très habile. Tout l'ensemble est d'ailleurs étrange, tantôt glaçant, tantôt banal. On croise des questions adolescentes, des rivalités entre frangines, contre des spectres du passé et des rumeurs qui grondent. Quel contraste.

Ce bel écrin promet donc une plongée riche et excitante dans un univers élégamment dressé. C'était charmant, et en même temps sinistre par ses petites touches effrayantes. Une très bonne lecture !

Seuil jeunesse, 2022 - Traduit par Rosalind Elland-Goldsmith

⭐⭐⭐⭐ 

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


24/02/22

April et le dernier ours, par Hannah Gold

April et le dernier oursPlace à une petite lecture enchanteresse : au milieu de l'Arctique, sur une île sauvage et sans âme, découvrez une rencontre inimaginable... et mon cœur s'emballe !

April part vivre avec son père dans une station météorologique sur l'île aux Ours pour une mission de six mois. Une vie à deux, loin de toute civilisation, les attend. Tandis que l'un vaque à ses recherches, l'autre part en vadrouille et trompe sa solitude en explorant la nature aride.

Au détour d'une promenade, la fillette finit par croiser un ours, blessé et affamé. Contre toute attente, il va se laisser approcher... en échange de biscuits trempés dans du beurre de cacahuète. April retient sous souffle. Nous aussi. Les premiers pas sont magiques. Et pour rien au monde, on ne souhaiterait échanger notre place.

Pfiou, quelle histoire ! Inutile de rappeler que l'ours est un animal dangereux et que cette amitié naissante est hautement improbable. Il faut simplement aborder cette lecture avec le cœur pur. Absorber la tendresse et la poésie de l'instant. Tendre l'oreille. Combler le vide et le silence.

C'est très franchement ce que j'ai retenu de ce roman : contempler, patienter, admirer. Après tout : « Les animaux lisent le monde avec leurs émotions. » 🐻‍❄️🐾✨

Moi qui suis fascinée par les ours, j'ai dégusté cette histoire comme si je buvais du petit lait ! Pourtant, le climat est froid, le cadre rudimentaire, l'ambiance souvent triste, surtout entre le papa et l'enfant. Même la fin est poignante. Le rugissement du cœur, et tout ça. J'étais complètement bouleversée. C'est tellement beau.

Les illustrations en noir et blanc, qui ponctuent le récit, viennent également mettre leur grain de sel. Penchez-vous sur les détails, juste une minute. On se prête plus d'une fois à rêver et à s'extasier sur cette complicité inattendue. Si ce n'est pas un grand privilège, s'il vous plaît.

Je suppose que les plus jeunes seront sensibles au message sur le réchauffement climatique, à ses conséquences et aux études en cours. Hannah Gold n'a pas choisi par hasard de mettre en scène un ours polaire, puis de rappeler que l'espèce est en danger. Prolongez la lecture après le mot Fin - c'est important.

S'il est vrai que la lecture inspire une sensation douce-amère au fil des chapitres, elle propose aussi un voyage exceptionnel et riche en émotions. Je ne m'attendais pas à être autant touchée par ce roman, que je trouve harmonieux et très attachant.  

Seuil Jeunesse, 2022 - Traduit par Amélie Sarn & Illustré par Levi Pinfold

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01/12/21

Avalanche d'albums chez Clarabel : Ha ! un cache-cache monstrueux (et autres nouveautés)

 ⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

Ha un cache cache monstrueux

Chaque année, Clotilde Perrin nous propose un ouvrage remarquable inspiré de monstres en tous genres.

Le format est comme toujours très grand. Le défilé des horreurs est impressionnant. Ils sont laids et dégoûtants. Ils font peur. Et pourtant, la magie de la lecture opère, notamment grâce aux 40 flaps à soulever et pour toutes les petites histoires derrière la grande histoire. Le fil conducteur est celui d'une partie de cache-cache endiablée. Préparez-vous : la terreur n'est pas forcément celle attendue.

Trois créatures terribles cherchent donc à semer la panique. Le lecteur est plus malin et se planque dans des contes populaires (les trois petits cochons, la maison en pain d'épices de Hansel et Gretel, le château de la Bête attendant sa Belle...). Bon, je vous avoue que les pages mettant en scène les affreux jojos ne paient pas de mine. Public sensible s'abstenir, hahaha.

Bien sûr, c'est pour de faux. La lecture est en fait une partie de rigolade, avec un jeune héros plein de morgue. Sans peur et sans reproche. Il bondit sur son lit, boum, lance un défi aux monstruosités, même pas peur. Et la bande de mauviettes va filer droit, gnak gnak gnak. C'est juste poilant et désopilant à souhait.

Le travail accompli dans les albums de Clotilde Perrin est également extraordinaire. Rien que pour ça : total respect.

Ha ! Un cache-cache monstrueux, de Clotilde Perrin

Seuil jeunesse, 2021

 ⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

 

Si loin de noel

Ça vous dit de prendre le large et de célébrer Noël sur une petite île du Pacifique ?

Penchez-vous ici. Découvrez l'histoire de quatre amis qui désespèrent de rencontrer le Père Noël, puisqu'ils se sentent isolés au bout du monde et se sont résignés à être oubliés, année après année. Mais l'espoir n'est jamais éteint.

Et ça tombe bien car il semblerait qu'un évènement inattendu va survenir dans leur existence. Cette fois, c'est sûr, une surprise les attend. Un coffre en bois vient en effet d'échouer sur la plage. Hmm, hmm. Il contient des petits trésors qui feront, sans nul doute, le bonheur de la joyeuse bande. 

Si les illustrations ne m'ont pas particulièrement emballée, l'album renferme un beau message de partage et d'espérance pour passer un bon moment en famille. De plus, l'ambiance exotique change complètement des lectures ordinaires.

Si loin de Noël, de Gilles Baum et Thierry Dedieu

seuil jeunesse, 2021

 ⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

 

Un spectacle à compter

Lui, j'avoue, m'a plu énormément. ♥

L'histoire se déroule dans un théâtre, où le lecteur est invité à entrer pour prendre place parmi le public et apprécier le spectacle sur scène. A priori, c'est assez banal. Sauf que l'histoire est plus espiègle et glisse des détails pour apprendre à compter en toute simplicité.

Veuillez vous dépêcher. 1 guichetier vous attend. Il ne reste plus que 2 places, vous êtes chanceux. Tout semble calme. Les 3 portes des loges sont encore fermées. Mais à l'intérieur, les 4 maquilleurs et costumiers font les dernières retouches.

Et ça continue, ça monte haut, très haut. Puis ça redescend, et on compte à l'envers. Jusqu'au dernier bouquet final, abandonné sur scène. On compte aussi par dizaine, on se retrouve avec 1000 yeux totalement hypnotisés. Public en liesse. Applaudissements du tonnerre.

Le résultat est vraiment chouette, en plus des décors, de l'atmosphère et des couleurs, le ton est drôle et savoureux.

Un spectacle à compter, de Sara Gavioli

seuil jeunesse, 2021

 ⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

 

Pourquoi les lapins ne fêtent pas leur anniversaire

Zou, le petit lapin blanc de Pourquoi les lapins ne portent pas de culotte, est de retour !

Dans ce nouvel album, il a choisi de partir à la découverte du vaste monde. Sauf que son expédition tourne court, avec une opération de sauvetage express par des castors. Mais sa motivation demeure intacte. Zou poursuit l'aventure et traverse des ronces de mûriers sauvages derrière lesquels se planquent des lapins (effarouchés). Le voilà encore dans la panade. Traité en indésirable et placé en quarantaine ! « Quarante jours au bout desquels Zou aspire secrètement à ce que la barbe lui pousse, dans l'impossible espoir de ressembler bientôt à Edmond Dantès, alias le comte de Monte-Cristo. »

Cette communauté a tout lieu d'une secte, ou disons que la colonie prône la gloire et l'honneur au Grand Bagadou, grand maître de la carotte bleue. Hmm. Est-ce que je suis un peu songeuse ? Oui. Cet album m'a clairement prise de court. Il y a de l'humour, des références à la pandémie, au repli sur soi, à la peur de l'étranger, au besoin de se protéger et aux théories complotistes. Tout ça, tout ça. Ce n'est pas banal, ça, non. Mais je me suis sentie larguée.

Pourquoi les lapins ne fêtent pas leur anniversaire, d'Antonin Louchard

seuil jeunesse, 2021

 ⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

 

Raymond la taupe Détective

Raymond est un chef cuisinier reconnu. Mais au fond de lui, il n'aspire qu'à devenir détective !

Il est d'ailleurs convaincu d'être le meilleur sur le marché. Il faut juste lui donner sa chance pour le prouver. Et ça tombe bien, une voisine est au bord du désespoir car son grand-père a disparu. Raymond va alors faire la démonstration de son talent.  Il vous le dit, tout net : il a le sens du détail et un nez prodigieux. En théorie.

Car l'enquête est plus cocasse, et « la plus grande qualité d'un véritable détective, c'est d'être au bon endroit au bon moment ». 

« Les détails, tout ça, c'est pour les amateurs. » Hahaha. Super album, l'humour est fin et tordant. J'adore.

Raymond la taupe, Détective de Camilla Pintonato

seuil jeunesse, 2021

 ⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

 

18/11/21

Farandole de lectures : La Soupe magique - La Petite sorcière et la forêt noire

 ⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

La Soupe magique

Place à un superbe & grand (très grand) album qui met en joie !

Chez la Famille Chat, l'agitation est à son comble. C'est l'anniversaire de Mamie Chat. Maman ne sait plus où donner de la tête dans sa cuisine. Les légumes volent, la soupe est prête et ce sont les petits Chats qui doivent apporter la précieuse marmite avant la fin de la journée.

En chemin, les chatons vont néanmoins croiser des voisins, des amis, des âmes en détresse. Et au fil des rencontres, ils distribuent une cuillerée de soupe (à boire tous les soirs, jusqu'à la dernière goutte, ça donne des forces et ça fait grandir).

Sauf qu'à l'arrivée, malheur, la marmite est vide !

Mais c'est sans compter sur la formidable solidarité de la communauté de la forêt.

Outre le message de bienveillance, de partage et d'entraide que l'album souligne, la lecture propose aussi une fantastique promenade dans les bois, où tous les détails sont importants. C'est même un régal de se pencher sur les pages pour scruter les indices (par exemple, le loup qui court après les chatons).

C'est une belle lecture, éclatante de couleurs et surtout riche en clins d'œil amusants ! Un bonheur.

La Soupe Magique, de Katerina Gorelik

Seuil Jeunesse, 2021

⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

La Petite sorcière et la forêt noire

Deux sorcières parcourent la forêt, en chevauchant leur balai. 

Elles approchent sans bruit et se rendent dans une cabane à l'abri des regards. Seule une poignée de curieux ont repéré leur manège et ont osé s'approcher pour les observer.

En vérité, ils sont tous impatients de leur arrivée. La forêt est malade et attend son remède que seules les deux sorcières sont en mesure de concocter.

Tous les espoirs sont tournés vers elles. L'attente est longue. Et la nuit promet d'être éternelle.

Quelle ambiance, vraiment ! Mais j'ai adoré ça. C'est curieux et fascinant.

On s'imagine tout à fait plonger dans cette lecture le soir, sous la couette. Comme les animaux, on scrute les faits et gestes des guérisseuses aux allures de sorcières. On attend le verdict avec hâte et une pointe d'excitation. On savoure le cocktail de sensations : frissons, incantations et suspense.

C'est tout bon. Et ça se lit comme un conte, mis en lumière par la japonaise Chiaki Okada dont la finesse de trait est un régal pour les yeux.

La Petite Sorcière et la Forêt noire, de Chiaki Okada & Mutsumi Ishii

seuil jeunesse, 2021

⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11/10/21

Gargantis (Les Chroniques de Sinistre-sur-Mer #2) , de Thomas Taylor

GargantisJ'ai découvert cette série en mars 2020 - ô mois cruel - et suis immédiatement tombée sous le charme. Tout m'avait plu : l'histoire, les personnages, les illustrations, l'humour et le suspense. Il me tardait de lire la suite des aventures de Herbert et son amie Violette.

Depuis les tragiques événements, la tranquillité n'a pas regagné leur petite ville de Sinistre-sur-Mer puisqu'une violente tempête s'annonce et contraint les pêcheurs à la prudence. Tous refusent de sortir leurs bateaux et évoquent une vieille légende qui fait trembler les murs (Gargantis... ce monstre des profondeurs marines).

Mais notre jeune héros est lui aussi au cœur d'un terrible conflit, qui oppose le directeur du musée, la récolteuse des objets échoués et des familles de pêcheurs. En effet, tous réclament une certaine bouteille en forme de poisson qui vient de surgir de nulle part et qui suscite leur convoitise. Herbert et Violette doivent trancher mais s'engagent d'abord à mener leur enquête.

Au cours de l'histoire, riche en péripéties, les enfants vont également se confronter à leur passé. Herbert ignore tout de sa famille. Il sait juste qu'il a miraculeusement survécu à un naufrage et a été retrouvé sur la plage dans une caisse de citrons. Herbert a autant envie de percer le mystère de ses origines qu'il meurt de trouille d'apprendre toute la vérité. C'est sans compter sur son amie Violette qui le bouscule et le force à sortir de sa zone de confort (hello le bibliodispensaire).

Quel bonheur de retourner dans cette contrée peuplée de légendes et où les habitants forment une communauté à part. Tout est chargé de mystères, d'intrigues impénétrables, de promesses et de secrets. Je trouve ça follement excitant. Dans ce deuxième tome, on perd moins de temps à décrire les lieux, à présenter les particularités des uns et des autres, et croyez-moi, c'est pour le moins insolite. On adopte instinctivement notre rythme de lecture à la course frénétique qui se dégage de l'histoire : humour, tendresse et frissons. Voilà un chouette programme.

Si vous n'aviez jamais tenté jusqu'à présent, n'hésitez plus à prendre un ticket pour Sinistre-sur-Mer. 

Seuil jeunesse, 2021 - Traduit par Amélie Sarn 

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


30/09/21

Les Sept chamouraïs, de Jean-Luc Fromental & Christian Roux

Les Sept chamouraïs

Quel album délirant !

Au départ, j'étais un peu perplexe au moment de goûter les premières pages, écrites en rimes. Le texte ne me semblait pas très accessible auprès des plus jeunes (mon public cible est une princesse âgée de quatre ans et grande amoureuse des histoires lues à voix haute). Perplexe donc, perplexe.

Et puis... la magie a opéré. J'ai souri, gloussé, beaucoup aimé la suite ! Voyez donc.

C'est l'histoire d'un meunier qui accueille dans son moulin une colonie de souris. Mais ce secret doit être jalousement préservé. Malheureusement, la nouvelle se répand à travers la campagne. Et atteint les oreilles de rats noirs qui réclament leur part de butin. Ils prennent aussitôt d'assaut le moulin, mettant les souris k-o.

Le meunier est désemparé et s'en va engager sept chamouraïs rompus aux arts martiaux. Il leur promet une belle récompense s'ils parviennent à virer les intrus. Les chats, en vrais ninjas, ne font qu'une bouchée des horribles rats.

Comme promis, le meunier leur offre leur prime. À savoir, une vache chacun. En bon lecteur soucieux des fins heureuses, le sourcil est dressé. Quoi, comment ?

La conclusion est cependant heureuse et désopilante !

Voilà un très, très chouette album avec un texte aux allures de conte étiologique et servi par de superbes illustrations. Grand format, couleurs chatoyantes, mise en scène époustouflante. Vous m'en direz des nouvelles. Allez, blague à part, ça se lit comme du petit lait.

Seuil Jeunesse, 2021

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28/09/21

Byx la valeureuse (Le Monde de Nedarra #3), de Katherine Applegate

Byx la valeureuseJe referme le livre et suis définitivement conquise par la richesse de cette série ! Ce dernier tome, qui clôt l'incroyable épopée de Byx, me comble de joie.

Pour rappel, Byx est la dernière survivante de son clan (les dairnes). C'est une petite créature peureuse et traumatisée mais qui a énormément appris au cours de son voyage en rencontrant des amis dévoués.

Dans ce troisième tome, on sent la guerre approcher, on assiste aux dernières tentatives de diplomatie pour écarter les drames, on a le cœur qui bat la chamade aux côtés de nos jeunes héros qui remuent ciel et terre. C'est palpitant et également poignant.

J'ai adoré le dénouement. C'était très fort. Comme un voyage dans le passé pour apporter des solutions au futur. L'histoire a vraiment montré des trésors de tendresse, de loyauté, d'amitié et de sacrifice sans trop forcer la dose.

C'était PARFAIT.

Seuil jeunesse, 2021 - Traduit par Rosalind Elland-Goldsmith

⭐⭐⭐⭐⭐

Résumé

Autrefois, Byx était une petite dairne insouciante et peureuse. Mais c’était avant que le Murdano ne décide de déclencher une guerre qui pourrait mettre Nedarra à feu et à sang.

Et surtout, c’était avant qu’elle ne rencontre Khara, Renzo, Tobble et Gambler, sa nouvelle famille.

Aujourd’hui, Byx est devenue l’ambassadrice de l’Armée de la Paix. Sa mission ? Trouver des alliés aux quatre coins du royaume.

❤️ Pour la série !

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03/05/21

Catcheur d'amour, de Gala Vanson

8912120E-ACF2-4F47-9795-7221BFAD45FF 

Je n'ai pas résisté à l'appel de cet album : mystérieux, drôle et inattendu.

Nous suivons en direct le combat entre Catcheur d'Amour et Brique de Pierre. Deux légendes qui vont briller sur le ring.

Attention, tous les coups sont permis.

De page en page, les adversaires vont donc se contourner, s'attaquer, se livrer une danse ensorcelante qui réduit le public au silence. La chorégraphie est soignée en une succession de pas et d'acrobaties étourdissantes. La foule est ainsi suspendue à leurs gestes. Le souffle coupé. Tous s'interrogent sur le potentiel gagnant d'un tel défi. Suspense, suspense.

Le dénouement de l'histoire est plutôt cocasse et achève une lecture qui n'a pas cessé de jouer sur la mise en scène, la dramaturgie, le sens du détail, l'attente et la surprise. C'est vraiment grandiose.

Les illustrations sont remarquables. Elles apportent une touche de poésie et d'élégance à un ensemble qui aurait pu emprunter un chemin trop abrupt (après tout, c'est une histoire de catch). Et puis, pas du tout. C'est drôle, tendre et renversant.

D'où ce sentiment d'avoir assisté à numéro d'équilibristes parfaitement exécuté, avec de jolies pirouettes et des artistes au sommet. Bravo.

Seuil Jeunesse, 2021

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

02/04/21

Mari Moto : Seule contre l'ouragan, de Dorothée de Monfreid

Mari Moto seule contre l'ouragan

La jeune Mari a toujours rêvé d'aventures alors que ses parents ne cessent de briser ses espoirs en prônant la prudence. Pfff, ras-le-bol de vivre sous cloche. Au moins, sa grand-mère comprend sa frustration. Dans son atelier d'artiste peintre, celle-ci n'est pas peu fière de lui montrer sa moto. Souvenir de sa folle jeunesse.

Dans les yeux de Mari, les étoiles brillent de mille feux. La fillette de dix ans s'imagine elle aussi chevaucher la bête et voir du pays. Et puis - boum - un violent ouragan s'abat sur la maison. Ses parents gisent au sol, inconscients dans leur salon. Dehors, c'est la désolation générale. Toutes les lignes ont été coupées, impossible de contacter les urgences pour les secours.

Sa grand-mère lui confie son précieux bijou motorisé pour qu'elle se rende en ville au plus vite. Promis juré mémé, elle sera prudente et réactive. Sur ces bonnes paroles, Mari saisit son casque et son sac à dos avec des provisions et un carnet de bord. Youhou. En route pour de folles péripéties !

Et nous, on adore cette lecture pleine de peps et de surprises. 

Avec son format hybride, un savoureux mélange entre roman d'aventures et roman illustré, ce petit bouquin est vraiment tentant. Non seulement l'intrigue vous embarque pour une incroyable épopée, mais on la partage avec une héroïne dégourdie et consciencieuse. Car Mari mesure le rôle essentiel de sa mission, elle ne prend aucun risque insensé et anticipe les plans B selon les imprévus, les rencontres et autres situations saugrenues.

Jusqu'au bout, cette lecture vous étonnera par les chemins qu'elle emprunte. C'est très drôle et exaltant. Sans compter que Mari est une sacrée nana, un modèle de courage et d'intelligence. You rock, Girl ! ♥

Seuil jeunesse, 2021

 

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24/03/21

Pêle-mêle : Quand Dehors t'appelle - Le Ciel - Voilà le printemps

Je ne vais pas épiloguer sur la situation actuelle et blablabla, on le sait, par contre voici quelques lectures qui viendront illustrer ce que nous ressentons et aspirons vivre. Trois nouveautés poétiques et magnifiquement illustrées. À découvrir !

*************

Quand dehors t'appelle

Un album pour renouer avec une nature indispensable, et qui parle à qui veut bien l'écouter !

Cet album cherche à rappeler qu'il faut renouer le dialogue avec la nature. Car celle-ci nous parle, nous interpelle, nous invite à la rejoindre. Elle nous entoure, elle est partout, dans le coton des vêtements, dans le bois des meubles, dans l'eau qui coule et qu'on boit... Il suffit d'écouter. De percevoir et de comprendre. Et pourquoi pas retourner à l'état sauvage pour renouer avec nos sens : sentir, regarder, écouter et toucher.

Les récentes privations ou autres frustrations trouveront donc un écho tout particulier auprès du lecteur : quand le Dehors t'appelle... Ou parfois, ça prend tout son sens, ou retrouve tout son caractère. J'ai beaucoup aimé cet album poétique et doux, aux illustrations lumineuses et fascinantes.

684838CE-752F-4CCF-B6B7-EA9897758F21

0A9CE4C8-7540-490B-BD9A-F769D1017C1E

Quand Dehors t'appelle, de Deborah Underwood & Cindy Derby

Seuil Jeunesse, 2021

**************************

A5AFAE6D-BA8C-4FA7-8DE2-960FDB14A0AB  9546C1CF-3CCC-429F-BE32-D99CC717C8C5

Beaucoup de tendresse dans cette lecture, qui appartient à une nouvelle collection destinée aux plus jeunes. Format court, pages cartonnées, illustrations aux couleurs pastel, émotions et confort douillet. C'est très joli.

Au départ, il y a cette citation : « Au-dessus de moi et tout autour de moi, il y a le ciel. » 

Il s'agit d'une invitation pour l'enfant à découvrir le monde qui l'entoure, à travers notamment les quatre éléments (le ciel, le feu, la terre et l'eau). J'ai surtout apprécié la petite touche de délicatesse au détour des pages, et ce clin d'œil à mon adorable Little J. qui se passionne pour des histoires de dragon lues chaque soir par son papa. ♥ 

C'était mignon de retrouver cette anecdote au fil de ma lecture. 

Le Ciel, de Cécile Roumiguière & Manon Duval

Seuil jeunesse, 2021

**************************

DFFE13CD-C8AC-4BF0-85A6-085735E2B262  7EBDA990-3EC4-47F9-B28C-F2E621C8DF82

Un album tout-carton à toucher pour entrer joyeusement dans le printemps !

Pauline K. est une enchanteresse qui conte les saisons avec un talent rare. Voilà le printemps, ou le temps de sortir de chez soi, de pointer le nez au ciel, de respirer l'air sucré, de contempler la nature resplendissante, de peindre la nature de mille couleurs, de chanter, de danser et de s'aimer.

Ceci est donc une histoire de renouveau, de sens qui bouillonnent et d'envie de profiter de la vie qui continue (et réclame notre retour). Encore et toujours. Mais que ça fait du bien ! Oh oui.

Avec l'arrivée du printemps, c'est aussi la bougeotte qui nous saisit. Ce petit album, à sa façon ludique, donne envie de caresser les pages, de soulever les flaps, de suivre du bout des doigts les détails de l'histoire. Le travail est en effet minutieux et très élégant. N'hésitez pas. Pour les enfants et pour tous.

Voilà le printemps, de Pauline Kalioujny

seuil jeunesse, 2021

**************************