04/03/12

Le Journal de Fanny

IMG_6843

Fanny a neuf ans quand elle voit son père arrêté par deux agents de la police secrète. Son seul tort : avoir quitté l'Allemagne quelques années plus tôt pour se réfugier en France. Nous sommes en 1939. La famille de Fanny est juive, et très vite sa mère prend l'initiative de confier ses trois filles à un organisme chargé de protéger les enfants. C'est ainsi que Fanny et ses soeurs vont vivre quelques années à la campagne, au château de Chaumont, dans la Creuse. Mais la tranquillité sera de courte durée puisque les activités des Justes ont été dénoncées à la Gestapo. A seulement treize ans, Fanny assumera de conduire pas moins de 28 enfants jusqu'en Suisse ! 

Ce livre est avant tout un témoignage bouleversant retraçant l'incroyable courage d'une adolescente de 13 ans qui a pris sur elle pour protéger ses soeurs et d'autres enfants juifs en bravant la police allemande. Son âme de cheftaine va guider tout ce petit monde vers un lieu plus sûr, au-delà des frontières suisses, bien évidemment son parcours sera semé d'embûches, mais jamais la jeune fille ne baissera les bras. Elle fera preuve d'une témérité exemplaire, portée par l'espoir et la rage de survivre. C'est très fort, je n'avais jamais entendu une telle histoire, et franchement j'ai terminé ma lecture encore étourdie d'admiration.
Cela restera, incontestablement, une belle leçon de bravoure et d'héroïsme.

Le Journal de Fanny, par Fanny Ben-Ami
Récit recueilli par Galila Ron-Feder et traduit de l'hébreu par Benjamin Ben-Ami.
seuil, 2011 

Suivi de Les Enfants juifs au coeur de la guerre, un texte documentaire de Claude Grimmer. 

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


07/02/12

☆ Carte blanche ☆

IMG_6716

Cinquième tome de la série, et aucun coup de mou ! 
Plusieurs scènes cocasses ont retenu notre attention : d'abord l'anecdote du poignet cassé parce que Greg s'est étalé en se levant des cabinets, où il était resté des plombes, et ses jambes étaient engourdies. Humour potache, je sais, mais humour tout de même ! 
Ensuite la mère décide de reprendre ses études et demande aux garçons de la maison de se gérer comme des grands. Ahem. Place à une série de catastrophes, qui vont du linge à trier, de la cuisine à assurer, du réveil le matin, des devoirs à réviser... Et même le passage avec Isabella, la femme de ménage, donne droit à de bons moments de rigolade. 
C'est une série de la loose, qui assume son anti-héros, pour ça et pour son ton humoristique, le lecteur s'y retrouve et en redemande. 

Journal d'un dégonflé, tome 5 : La vérité toute moche par Jeff Kinney
Seuil jeunesse, 2012. Traduction par Natalie Zimmermann 

 ★☆★☆★☆★☆

Deuxième tome de la série, qui confirme toutes les bonnes qualités déjà aperçues.
Olive cherche un moyen pour sauver son ami Morton, prisonnier des peintures magiques, à travers lesquelles il était possible de voyager grâce à une paire de lunettes (bon, celles-ci sont cassées !). Aidée des trois chats qui parlent, et d'un petit voisin passionné de dinosaures, Olive doit trouver un livre des sorts qui pourrait détenir la solution. Toutefois, ce petit jeu-là peut s'avérer plus dangereux qu'une simple partie de chasse enfantine...

IMG_6715

Une ambiance à la Neil Gaiman, une héroïne courageuse, trois chats qui parlent, des peintures magiques, un ami en détresse, un livre des sorts à retrouver, un petit voisin qui en sait beaucoup, des parents perdus dans leur monde, une grande maison au style baroque, un dénouement stupéfiant, beaucoup de charme et de mystère pour cette série qui peut séduire les plus jeunes lecteurs, dès 10-11 ans.

La maison des secrets, tome 2 : Le livre des sorts par Jacqueline West
Seuil jeunesse, 2012. Traduction par Jimmy Montrose.
illustrations de Poly Bernatene 

03/02/12

Quand papa était petit, c'était il y a très très longtemps, au temps des hommes des cavernes...

Edition collector de l'album de Vincent Malone et André Bouchard à tirage limité et accompagnée d'un tiré à part : la couverture toilée est superbe ! 

IMG_6689 IMG_6690

Le contenu ne change pas : on retrouve une succession de gags à travers des scènes anachroniques. Ton papa, à force de raconter son jeune temps, passe aux yeux de ses enfants pour un homme de la préhistoire. A ce petit jeu-là, l'auteur a recensé des idées loufoques, comme la distribution des cadeaux de Noël absolument hasardeuse, ou les transports en commun à dos de dinosaure, ou l'invention du feu et du barbecue pour le même prix, l'absence d'antibiotiques, de montre ou de bureau (en gros, si tu attrapes la grippe, ben tu meurs ! En plus, tu n'as pas l'heure, tu es en retard au bureau... mais les bureaux n'existent pas !). Bref, il y a toute une série d'exemples ainsi repris et mis en scène. C'est très, TRES drôle. Si vous ne connaissiez pas encore, c'est l'occasion ! 

IMG_6691 IMG_6692 IMG_6695

Ou encore : Quand papa était petit, Batman, Superman et l'homme-araignée n'avaient pas encore les bons costumes. Comme musique, il n'y avait que le roc. Etc, etc. 

Quand papa était petit, y'avait des dinosaures - par Vincent Malone et André Bouchard (illustrations)
Seuil jeunesse, rééd. 2012. Collector. 

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

26/01/12

Petit Chien

Oh, un ballon !" se dit Petit chien en découvrant dans l'herbe une belle balle rouge à pois blancs. Mais la balle grossit, grossit et c'est un champignon ! Mais en voici un autre ici ! Et un troisième là ! Petit chien se trouve bientôt au beau milieu d'une forêt de champignons géants, qui grimpent jusqu'au ciel. Leurs pois deviennent alors flocons de neige. Tout est blanc ! De la neige surgit soudain un petit point rouge. A son tour, il grossit, grandit : c'est une fleur ! Le printemps est là !

IMG_6676  IMG_6677  IMG_6678  IMG_6679  IMG_6680  IMG_6681

On retrouve dans ce livre les images simples, graphiques, jouant sur les anamorphoses et sur l'absurde, qui ont fait le succès des premiers albums d'Anne Brouillard. Le texte, court, s'adresse aux plus petits. En filigranne, l'importance de la nature et du temps qui passe, à travers les 4 saisons qui se succèdent dans l'album, viennent rappeler les constantes de l'univers de l'auteur. (présentation de l'éditeur, qui dit tout et très bien)

MAGNIFIQUE ET CONFONDANT DE DELICATESSE.

Petit chien, par Anne Brouillard (Seuil jeunesse, 2012)

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16/01/12

Dors, dors, bébé, Maman fredonne à côté.

J'ai l'impression qu'en ce moment je suis très sensible à des histoires dont l'atmosphère dégage une sensation de cocon et de sérénité (ou est-ce parce que c'est ce dont j'ai le plus besoin et envie ?). Pas de doute, Anne Brouillard excelle dans ce domaine ! Elle avait su m'enchanter avec un autre titre, De l'autre côté du lac, un voyage unique, beau, chaleureux et apaisant. Une fois encore, la magie a eu lieu et la délicatesse a été au rendez-vous. 

IMG_6589 IMG_6590 IMG_6592 IMG_6593 

Dans sa chambre, bébé dort. Sa maman vaque à ses occupations dans la pièce d'à côté en fredonnant une douce berceuse. Le merle, sur sa branche, se garde bien de perturber cette tendre tranquillité, tandis que dans le jardin les enfants jouent au ballon.

Voilà une histoire qui s'épanouit dans la simplicité, et dont l'absence d'artifices ne nuit surtout pas à la qualité. Il suffit d'admirer les lumières, subtiles et raffinées, de cet après-midi ensoleillé, dans une maison où règnent le calme, l'ordre et le confort. Oui, parce que la description du milieu ordinaire et ménager a aussi un effet rassurant et touchant. Le lecteur se sent à l'aise. Le texte se veut une chanson qui peut être chuchotée ou reprise grâce à la partition glissée en page titre. Tout cela mis ensemble fait de cet album un instant complice pour une lecture définitivement apaisante. 

Cette œuvre a été imaginée par Anne Brouillard à la demande du département de la Seine-Saint-Denis, dans le cadre de son aide annuelle à la création d'albums pour les tout-petits. Plus de 8000 exemplaires seront offerts aux enfants dans les crèches et PMI du département.

Berceuse du merle, par Anne Brouillard (Seuil jeunesse, 2011)

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


13/01/12

De A comme asticot à Z comme zig-zag, en passant par le M de musicien

C'est d'abord la couverture qui m'a donné envie de me pencher sur cet album. Certes, il s'agit d'un abécédaire et la lectrice de la maison n'a plus l'âge de s'y intéresser, ceci ne nous empêchera pas d'y jeter un coup d'oeil car les illustrations de Julien Rosa sont vraiment notre tasse de thé.

IMG_6572

 Ce sont près de 1000 mots qui sont proposés aux lecteurs, 1000 mots déclinés sous forme de dessins rigolos et mettant en scène des animaux dans des situations cocasses (une baleine dans sa baignoire, par exemple). A ce régime-là, les détails sont foisonnants, les dessins particulièrement mignons, le ton est doux, charmant et délicat. La séduction ne peut qu'opérer. L'enfant y trouvera une fonction instructive, tandis que l'adulte appréciera les clins d'oeil et la petite dose d'humour à chaque coin de page. De plus, l'auteur a su maîtriser sa joyeuse ménagerie en organisant la lecture à travers une multitude de scénettes qu'il est très facile de suivre. Définitivement une très belle découverte à apprécier sans retenue.

Mon super abécédaire : 1000 mots et plein d'autres choses, par Julien Rosa (Seuil jeunesse, 2011)

IMG_6574 

Parce que j'aime les westerns !  

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28/12/11

You are my winter

Nos lectures du soir, 

 IMG_6527 IMG_6529

Ogres, brigands et compagnie par Tomi Ungerer (Ecole des Loisirs, 2011). Cette édition comprend Les trois brigands (à voir la couverture, on s'en doutait !), Jean de la Lune, Le Géant de Zeralda et Zloty. Une édition spéciale pour fêter les 80 ans de l'auteur.
Contes choisis des frères Grimm, illustrés par Adolf Born (Seuil jeunesse, 2011). Vingt contes sélectionnés, parmi lesquels : Le loup et les sept chevreaux, Les trois fileuses, Hansel et Grethel, Les musiciens de la ville de Brême, Le roi grenouille ou Henri de fer...
A déguster !  

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21/12/11

A l'école des pages du Roy Soleil, Tome 2 : Le manuscrit volé

(lu par ma fille, 11 ans)

IMG_6144

Voilà un tome avec pas mal de suspense, où jusqu'au bout le secret est bien gardé. La mise en scène est théâtrale, Jean joue beaucoup la comédie, avec des scènes cocasses (comme lorsqu'il prétend être malade et se maquille à outrance). Prunelle est fidèle au poste, toujours charmante et attentive, très réfléchie, indispensable pour aider Jean et son enquête à avancer, même si elle ignore l'objet de leurs recherches (Jean doit effectivement tenir au secret la disparition du manuscrit du Roy). On fait connaissance avec un nouveau personnage, pour constituer le trio qui mènera l'enquête, il s'agit donc du marquis de VilleMandais. C'est un jeune homme avenant et qui cultive un certain humour. C'est aussi un roman qui introduit des faits historiques véridiques, ici on apprend l'existence de Louis Auguste, autrement dit le duc de Maine, le fils "préféré" de Louis XIV. Pour la première fois, on quitte Versailles pour se rendre à Paris (de nuit). De toute façon, le rythme de l'histoire n'offre pas le temps de souffler, Jean n'a que trois jours pour trouver le manuscrit volé. On n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer ! En gros, ce tome 2 confirme tout le bien pensé après la lecture du premier (du mystère, de l'action et un peu d'amour, tout ce que j'aime !).

Résumé de l'histoire (pas par nous) :

Le page Jean de Courçon assiste à un événement inouï à la cour de France : un courtisan mauvais joueur se lève d'une table de jeu et dans sa colère bouscule Louis XIV.
Cet incident aura pour logique conséquence de mettre fin à la présence de ce marquis à Versailles. Le lendemain, le secrétaire particulier du roi, Toussaint Rose, se rend en grand émoi chez M le Grand Ecuyer de France, pour lui confier un grave souci qui ne doit pas être éventé : il a perdu le manuscrit du souverain, intitulé « Manière de montrer les jardins de Versailles ». A moins qu'on ne le lui ait volé.
M le Grand Ecuyer charge le page Jean de Courçon de mener une discrète enquête. L'apprenti détective dispose de trois jours pour aboutir. Aidé de la jolie et subtile Prunelle, fille d'un des maîtres jardiniers de Versailles, et duc de Maine, fils du roi, Jean va partir sur les traces du manuscrit, jusque dans les coins les plus malfamés de Paris, là où tente de se reconstituer une cour des Miracles et où se déroule une meurtrière guerre des chefs.
Le danger devient pressant lorsque le fils du roi se retrouve mêlé à cette guerre entre clans de truands. Et le manuscrit ? Il sera retrouvé, certes, mais de la plus singulière manière et restitué de manière encore plus incroyable… et pourtant historiquement vraie.

A l'école des pages du Roy Soleil, Tome 2 : Le manuscrit volé par Arthur Ténor
Seuil jeunesse, 2011. Illustrations de Benjamin Lacombe.

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

12/12/11

Des animaux si placides et autonomes...

 IMG_6016

Je m'attendais à un roman plus enfantin, et bien pas du tout ! Quelle bonne surprise ! Certes, des animaux sont au coeur de l'intrigue, mais leurs agissements et leurs pensées sont tellement calqués sur le modèle humain que ça en est confondant. Alors, on trouve des magouilles politiques, des kidnappings, des trahisons, des meurtres, de gros profits sur le dos des plus malheureux, des êtres égarés qui ne savent plus à quel saint se vouer... L'ambiance n'est pas à la fête, mais c'est justement ce climat sombre et sans pitié qui a su me captiver. 

A Foxboro, les renards crient famine et réclament auprès de leurs dirigeants de trouver une solution. N'y aurait-il pas dans les environs une forteresse de lapins, un garde-manger ô combien tentant pour des estomacs qui n'en peuvent plus de se tordre de douleur  ? Isaac, le vénérable directeur de l'administration de la ville, convoque son frère Harry pour une mission fortement monnayée. Il lui faut se rendre dans la forêt pour découvrir quel triste sort ont connu les éclaireurs précédemment envoyés afin de déterminer l'existence réelle, ou pas, des lapins. En chemin, il lui est notamment déconseillé de se rendre à l'Auberge de la Forêt ... il risquerait d'y faire des mauvaises rencontres. Un vison, par exemple. Un dénommé Gérard, très roublard à toujours vouloir arrondir les angles. Harry n'est pas un exemple de vertu non plus, aussi il sait toujours quand on cherche à le tromper. De toute façon, l'affaire confiée par son frère sent le mauvais plan pourri à des kilomètres à la ronde. Isaac et Harry se détestent depuis l'enfance, ils ont pris des chemins différents, aujourd'hui c'est juste par profit mutuel que tous deux se rencontrent. 

Et effectivement, il existe bel et bien une forteresse où sont planqués tous les lapins ! Eux aussi vivent au sein d'une communauté civilisée et hiérarchiquement organisée. Toutefois, depuis plusieurs mois, le climat est à la suspicion suite aux multiples disparitions de concitoyens. Le gouvernement veut arrêter les rebelles et leurs complices. Ce faisant, Quentin, un jeune lapin érudit, qui apprécie le confort et la routine, voit son existence bouleversée par la faute d'un ancien camarade d'école, Wally, qui prenait plaisir à le torturer. Il est de retour en ville et déterminé à se venger. Quentin doit à tout prix quitter l'enceinte protectrice de la forteresse, pensant trouver refuge auprès des rebelles, mais en chemin il va fourrer son museau dans une vaste escroquerie. 

J'ai beaucoup apprécié l'étonnante intrigue de ce roman, où les intentions les plus viles sont mises en scène, avec un certain humour noir. Même les personnages ne sont pas tous purs et nobles, mais opportunistes, craintifs et complices malgré eux. C'est une interprétation libre et intéressante de notre société corrompue par l'appât du gain, où il n'est pas dit que ce sont les meilleurs qui gagnent à la fin. Voilà un roman à lire, très vite et sans attente particulière. Ce fut un vrai plaisir !

La Forteresse des Lapins, par Linda Zuckerman
Seuil jeunesse, 2011. Traduit de l'anglais (USA) par Daniel Lemoine. 
illustration de couverture : Elizabeth Parisi 

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21/11/11

La Princesse des Ménines

IMG_5821 IMG_5822 IMG_5824 IMG_5825  

Magnifique album inspiré du tableau de Velasquez ! Sophie de la Villefromoit apporte douceur et tendresse à ce parcours de petite princesse, jalouse de la naissance du petit frère. C'est un sujet classique et intemporel (cf. Anouketh aussi, lu dernièrement). L'exercice de raconter une histoire en animant un tableau n'est pas nouveau, mais Sophie de la Villefromoit lui confère beaucoup d'élégance. Cet album est magnifique, je le répète ! 

La Princesse des Ménines par Sophie de la Villefromoit
Seuil jeunesse, 2011.

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,