17/03/12

100 raisons de prendre la vie du bon côté !

Face aux situations désespérées, il n'y a que des solutions ! 

IMG_6940  IMG_6941  IMG_6942  IMG_6943  IMG_6944

100 raisons de prendre la vie du bon côté ! par Amélie Falière

Des illustrations rondes et colorées, des idées pour toujours voir le verre à moitié plein, un éventail de situations qui font grimacer (ça sent le vécu, moi je vous le dis, rien qu'avec la page de la cantine !) et qui finalement peuvent devenir rigolotes si on adopte la philosophie Hakuna Matata..., bref voilà un petit ouvrage aux pages cartonnées et au contenu résolument optimiste (ça fait du bien) ! 

En fil rouge, les numéros 1 à 100 se sont cachés tout au long du livre, à toi de les trouver.

Seuil jeunesse, 2012

smileyc002

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


16/03/12

Salon du livre de Paris 2012 : le Japon à l'honneur

Ma première nuit ailleurs, par Chiaki Okada et Ko Okada (Seuil jeunesse, 2012)

C'est la première fois que Lapin ne dort pas dans sa maison. Il doit passer la nuit chez Haruchan. Il emmène avec lui son crocodile en peluche, mais loin de chez lui et sans sa maman, Lapin est effrayé et ne veut pas jouer. Et puis, au matin c'est la catastrophe : Lapin fait une chute et la patte de sa peluche se déchire un peu. Heureusement, Haruchan lui fait un pansement...

IMG_6672  IMG_6673

L'histoire est toute simple, mais adorable. Les illustrations sont empreintes de douceur, dans la plus pure tradition japonaise. Un thème classique, indémodable, qui séduira les petits lecteurs. 

Dix petits amis déménagent, par Mitsumasa Anno (Ecole des Loisirs, 2012)

Dans ce livre, il y a deux maisons. La maison de gauche et la maison de droite. La maison de gauche est habitée par dix enfants, mais ils vont partir l'un après l'autre dans la maison de droite. On ne peut voir qu'un intérieur de maison à la fois. Dans quel ordre les enfants déménagent-ils? Et combien se cachent? Pour savoir si le compte est bon, il suffit de tourner la page.

IMG_6951  

L'originalité de l'album veut que le lecteur ne va pas se contenter de lire (album sans texte, au passage), ni de feuilleter les pages, ni d'admirer les illustrations, non, il va devoir compter. Il y a mêmes des ouvertures dans les pages pour apercevoir les petits amis, comme s'ils passaient leurs têtes à travers la fenêtre. C'est fort d'un sens de l'observation à toutes épreuves que le lecteur s'armera donc avant d'ouvrir ce livre pas comme les autres. 

Un goûter en forêt, par Akiko Miyakoshi (Syros, 2011)

IMG_6128 

Je vous invite également à découvrir l'album d'Akiko Miyakoshi parce qu'il saura à tous les coups vous surprendre ! D'abord c'est beau, gourmand, généreux, alléchant et simple. L'histoire est classique (une petite fille rejoint son père chez la grand-mère avec le gâteau qu'il a oublié). Il y a juste quelques petites touches de couleur, comme le rouge, pour rappeler le conte du Chaperon rouge... Cette fois, la petite fille va rencontrer des animaux qui vont la convier à partager un goûter. Et là j'ai fondu, le partage autour de la table est (comme je le soulignais) généreux et gourmand, c'est superbe, les dessins sont magnifiques, le réalisme est frappant... impossible de ne pas tomber sous le charme ! Un album à découvrir en toute confiance.

mais aussi, 

IMG_6960

Bien sûr, le papa de Kenji est très fort et capable de beaucoup de choses : remettre un gyrophare tombé d’une voiture de police ou redresser l’antenne tordue d’un robot. Mais dans certains cas, le papa de Kenji n’est pas le mieux équipé. Heureusement, tous les samedis, à la bibliothèque municipale, officient les champions de la clinique des jouets. Ils savent tout réparer. Devant leur comptoir, il y a une longue file d’enfants avec des jouets endommagés. Un peu de patience, quelques bons outils, et les jouets retrouvent une deuxième vie !

La clinique des jouets, de Yuichi Kasano (Ecole des Loisirs, 2011)

IMG_6959

La culotte de Kayo s’envole pendant qu’elle sèche au vent. Tous les animaux s’interrogent sur cet objet mystérieux : est-ce un bonnet ? Un drapeau ? Une couverture pour les petits ? Jusqu’à ce que Kayo arrive en courant et leur montre qu’il faut la porter « comme ceci ! »

Quelle culotte ! par Yumiko Imai (Pastel, 2011)

 

salon_du_livre2012

15/03/12

“Here’s Lego Zombie Chef! Here’s Lego Zombie builder! See their grasping hands and posable limbs!”

IMG_6931

Au retour d'une classe de neige en Ecosse, un car transportant des adolescents fait une halte dans un restoroute. Tout le monde, ou presque, y descend pour se sustenter. Roberta, alias Bobby, n'a pas trop envie de se mélanger à la foule. Anglaise, elle est partie vivre en Amérique avant de rentrer au pays avec sa mère, pour une question professionnelle. Sans comprendre, cela fait d'elle une étrangère aux yeux de ses camarades. Smitty aussi est resté dans le car, mais parce qu'il est incontrôlable et puni par le prof. Ces deux-là peuvent dire merci à la providence, car ils vont avoir la vie sauve tandis que les autres vont être frappés par un étrange virus et devenir des zombies !

Finalement, ils vont être quatre adolescents à se débattre dans cette galère. Pete, l'intello à la tête d'albinos, et Alice, la pimbêche, vont vite se réfugier dans le car et raconter les horreurs qu'ils viennent de voir. Avec Smitty et Bobby, ils vont organiser la résistance, mais c'est difficile d'accorder ses violons quand on a du mal à se supporter. Ils ne se font pas confiance, ils se chahutent, chacun veut faire sa loi, ils s'éparpillent et hurlent, bref ils perdent autant d'énergie à gérer la cohabitation qu'à trouver des solutions pour s'enfuir.

Le roman a un vrai bon rythme qui oscille entre l'horreur et l'humour, c'est décalé, vif, inquiétant et saugrenu. Vraiment un bon cocktail dont les ingrédients peuvent sincèrement séduire le jeune lectorat ! On retrouve aussi dans l'histoire toutes les ficelles qui font le succès des comédies pour teenagers : quatre ados qui se détestent mais se voient forcés de s'entraider, des zombies laids et repoussants qui veulent mordre tous ceux qui croisent leur chemin, l'isolement, le froid, les moyens de communication inexistants, ils sont seuls contre leurs ennemis, coupés du reste du monde, et ils doivent comprendre ce qui a provoqué la transformation de leurs camarades en morts-vivants ! Peu de temps mort dans l'histoire, le suspense est bien entretenu, l'action dense est sans cesse renouvelée, même les personnages sont vraiment sympathiques... bref, voilà un livre qui fait passer un bon moment sans se prendre la tête !

Zombies Panic, par Kirsty McKay
Seuil jeunesse, 2012 - traduction de Daniel Lemoine (titre VO : Undead)

Run! ZOMBIES

Photobucket

Run! ...

Posté par clarabel76 à 12:15:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14/03/12

Qu'est-ce qui m'a pris ? Aller me faire couper les cheveux la veille d'un jour important est une erreur de débutant.

IMG_6870

Xav vient de commettre un terrible faux pas en se rendant chez le coiffeur la veille d'une rentrée scolaire. Oubliez les mèches folles, il a pratiquement la boule à zéro. Une horreur ! La mort dans l'âme, il se rend au lycée avec le sentiment d'être insignifiant, une bille perdue dans la cour de récré, tandis que son meilleur pote Martin barbote comme un poisson dans l'eau en section cuisine, où il a déjà lié connaissance avec ses camarades. De son côté, Xav n'a pas trop l'embarras du choix et se voit traîner avec les deux premiers de la classe, qui s'enferment chaque midi au CDI. Autant être franc, c'est la loose, sa vie n'est qu'un échec sur toute la ligne.
J'ai souvent souri aux réflexions de l'adolescent, son regard sur lui et sur les autres est un mélange de tendresse et d'ironie, ce n'est jamais méchant, juste piquant et drôle. Et puis c'est tellement vrai. On découvre dans ce faux journal les affres de l'adolescence dans toute leur splendeur, leur justesse et leur cocasserie. Xav n'a pas changé (retour sur Récit intégral (ou presque) de mon premier baiser), c'est un garçon attachant, pris au piège de ses questions existentielles, vis-à-vis desquelles beaucoup d'autres adolescents se reconnaîtront.
L'histoire évoque le passage pas si anodin du collège au lycée, un cap à franchir chargé d'angoisses et d'interrogations (l'orientation scolaire, les nouveaux copains, les anciens qu'on pense perdre, l'envie de plaire, les parents qui ne comprennent rien, les nouvelles envies, comme de se lancer dans un groupe de rock et abandonner le piano et le classique, le regard qu'on porte sur soi, l'image qu'on aimerait renvoyer, ce que les autres voient en nous, la façon de juger et de cataloguer, la jalousie, la solitude, lire ou ne pas lire... parce que Xav trouve que la lecture est une activité de solitaire, alors que lui veut briller en société, mais heureusement il rencontre une bibliothécaire très sympa, qui va le convaincre du contraire ! ...). Enfin bref, c'est une lecture délicate et légère, qui se veut proche des adolescents et qui rappellera aussi aux autres ce qu'est l'adolescence, sans prétention, sans donner de leçon, juste avec pertinence et facétie ! 

Récit intégral (ou presque) d'une coupe de cheveux ratée, par Jo Witek
Seuil jeunesse, 2012 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

04/03/12

Le Journal de Fanny

IMG_6843

Fanny a neuf ans quand elle voit son père arrêté par deux agents de la police secrète. Son seul tort : avoir quitté l'Allemagne quelques années plus tôt pour se réfugier en France. Nous sommes en 1939. La famille de Fanny est juive, et très vite sa mère prend l'initiative de confier ses trois filles à un organisme chargé de protéger les enfants. C'est ainsi que Fanny et ses soeurs vont vivre quelques années à la campagne, au château de Chaumont, dans la Creuse. Mais la tranquillité sera de courte durée puisque les activités des Justes ont été dénoncées à la Gestapo. A seulement treize ans, Fanny assumera de conduire pas moins de 28 enfants jusqu'en Suisse ! 

Ce livre est avant tout un témoignage bouleversant retraçant l'incroyable courage d'une adolescente de 13 ans qui a pris sur elle pour protéger ses soeurs et d'autres enfants juifs en bravant la police allemande. Son âme de cheftaine va guider tout ce petit monde vers un lieu plus sûr, au-delà des frontières suisses, bien évidemment son parcours sera semé d'embûches, mais jamais la jeune fille ne baissera les bras. Elle fera preuve d'une témérité exemplaire, portée par l'espoir et la rage de survivre. C'est très fort, je n'avais jamais entendu une telle histoire, et franchement j'ai terminé ma lecture encore étourdie d'admiration.
Cela restera, incontestablement, une belle leçon de bravoure et d'héroïsme.

Le Journal de Fanny, par Fanny Ben-Ami
Récit recueilli par Galila Ron-Feder et traduit de l'hébreu par Benjamin Ben-Ami.
seuil, 2011 

Suivi de Les Enfants juifs au coeur de la guerre, un texte documentaire de Claude Grimmer. 

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


07/02/12

☆ Carte blanche ☆

IMG_6716

Cinquième tome de la série, et aucun coup de mou ! 
Plusieurs scènes cocasses ont retenu notre attention : d'abord l'anecdote du poignet cassé parce que Greg s'est étalé en se levant des cabinets, où il était resté des plombes, et ses jambes étaient engourdies. Humour potache, je sais, mais humour tout de même ! 
Ensuite la mère décide de reprendre ses études et demande aux garçons de la maison de se gérer comme des grands. Ahem. Place à une série de catastrophes, qui vont du linge à trier, de la cuisine à assurer, du réveil le matin, des devoirs à réviser... Et même le passage avec Isabella, la femme de ménage, donne droit à de bons moments de rigolade. 
C'est une série de la loose, qui assume son anti-héros, pour ça et pour son ton humoristique, le lecteur s'y retrouve et en redemande. 

Journal d'un dégonflé, tome 5 : La vérité toute moche par Jeff Kinney
Seuil jeunesse, 2012. Traduction par Natalie Zimmermann 

 ★☆★☆★☆★☆

Deuxième tome de la série, qui confirme toutes les bonnes qualités déjà aperçues.
Olive cherche un moyen pour sauver son ami Morton, prisonnier des peintures magiques, à travers lesquelles il était possible de voyager grâce à une paire de lunettes (bon, celles-ci sont cassées !). Aidée des trois chats qui parlent, et d'un petit voisin passionné de dinosaures, Olive doit trouver un livre des sorts qui pourrait détenir la solution. Toutefois, ce petit jeu-là peut s'avérer plus dangereux qu'une simple partie de chasse enfantine...

IMG_6715

Une ambiance à la Neil Gaiman, une héroïne courageuse, trois chats qui parlent, des peintures magiques, un ami en détresse, un livre des sorts à retrouver, un petit voisin qui en sait beaucoup, des parents perdus dans leur monde, une grande maison au style baroque, un dénouement stupéfiant, beaucoup de charme et de mystère pour cette série qui peut séduire les plus jeunes lecteurs, dès 10-11 ans.

La maison des secrets, tome 2 : Le livre des sorts par Jacqueline West
Seuil jeunesse, 2012. Traduction par Jimmy Montrose.
illustrations de Poly Bernatene 

03/02/12

Quand papa était petit, c'était il y a très très longtemps, au temps des hommes des cavernes...

Edition collector de l'album de Vincent Malone et André Bouchard à tirage limité et accompagnée d'un tiré à part : la couverture toilée est superbe ! 

IMG_6689 IMG_6690

Le contenu ne change pas : on retrouve une succession de gags à travers des scènes anachroniques. Ton papa, à force de raconter son jeune temps, passe aux yeux de ses enfants pour un homme de la préhistoire. A ce petit jeu-là, l'auteur a recensé des idées loufoques, comme la distribution des cadeaux de Noël absolument hasardeuse, ou les transports en commun à dos de dinosaure, ou l'invention du feu et du barbecue pour le même prix, l'absence d'antibiotiques, de montre ou de bureau (en gros, si tu attrapes la grippe, ben tu meurs ! En plus, tu n'as pas l'heure, tu es en retard au bureau... mais les bureaux n'existent pas !). Bref, il y a toute une série d'exemples ainsi repris et mis en scène. C'est très, TRES drôle. Si vous ne connaissiez pas encore, c'est l'occasion ! 

IMG_6691 IMG_6692 IMG_6695

Ou encore : Quand papa était petit, Batman, Superman et l'homme-araignée n'avaient pas encore les bons costumes. Comme musique, il n'y avait que le roc. Etc, etc. 

Quand papa était petit, y'avait des dinosaures - par Vincent Malone et André Bouchard (illustrations)
Seuil jeunesse, rééd. 2012. Collector. 

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

26/01/12

Petit Chien

Oh, un ballon !" se dit Petit chien en découvrant dans l'herbe une belle balle rouge à pois blancs. Mais la balle grossit, grossit et c'est un champignon ! Mais en voici un autre ici ! Et un troisième là ! Petit chien se trouve bientôt au beau milieu d'une forêt de champignons géants, qui grimpent jusqu'au ciel. Leurs pois deviennent alors flocons de neige. Tout est blanc ! De la neige surgit soudain un petit point rouge. A son tour, il grossit, grandit : c'est une fleur ! Le printemps est là !

IMG_6676  IMG_6677  IMG_6678  IMG_6679  IMG_6680  IMG_6681

On retrouve dans ce livre les images simples, graphiques, jouant sur les anamorphoses et sur l'absurde, qui ont fait le succès des premiers albums d'Anne Brouillard. Le texte, court, s'adresse aux plus petits. En filigranne, l'importance de la nature et du temps qui passe, à travers les 4 saisons qui se succèdent dans l'album, viennent rappeler les constantes de l'univers de l'auteur. (présentation de l'éditeur, qui dit tout et très bien)

MAGNIFIQUE ET CONFONDANT DE DELICATESSE.

Petit chien, par Anne Brouillard (Seuil jeunesse, 2012)

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16/01/12

Dors, dors, bébé, Maman fredonne à côté.

J'ai l'impression qu'en ce moment je suis très sensible à des histoires dont l'atmosphère dégage une sensation de cocon et de sérénité (ou est-ce parce que c'est ce dont j'ai le plus besoin et envie ?). Pas de doute, Anne Brouillard excelle dans ce domaine ! Elle avait su m'enchanter avec un autre titre, De l'autre côté du lac, un voyage unique, beau, chaleureux et apaisant. Une fois encore, la magie a eu lieu et la délicatesse a été au rendez-vous. 

IMG_6589 IMG_6590 IMG_6592 IMG_6593 

Dans sa chambre, bébé dort. Sa maman vaque à ses occupations dans la pièce d'à côté en fredonnant une douce berceuse. Le merle, sur sa branche, se garde bien de perturber cette tendre tranquillité, tandis que dans le jardin les enfants jouent au ballon.

Voilà une histoire qui s'épanouit dans la simplicité, et dont l'absence d'artifices ne nuit surtout pas à la qualité. Il suffit d'admirer les lumières, subtiles et raffinées, de cet après-midi ensoleillé, dans une maison où règnent le calme, l'ordre et le confort. Oui, parce que la description du milieu ordinaire et ménager a aussi un effet rassurant et touchant. Le lecteur se sent à l'aise. Le texte se veut une chanson qui peut être chuchotée ou reprise grâce à la partition glissée en page titre. Tout cela mis ensemble fait de cet album un instant complice pour une lecture définitivement apaisante. 

Cette œuvre a été imaginée par Anne Brouillard à la demande du département de la Seine-Saint-Denis, dans le cadre de son aide annuelle à la création d'albums pour les tout-petits. Plus de 8000 exemplaires seront offerts aux enfants dans les crèches et PMI du département.

Berceuse du merle, par Anne Brouillard (Seuil jeunesse, 2011)

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

13/01/12

De A comme asticot à Z comme zig-zag, en passant par le M de musicien

C'est d'abord la couverture qui m'a donné envie de me pencher sur cet album. Certes, il s'agit d'un abécédaire et la lectrice de la maison n'a plus l'âge de s'y intéresser, ceci ne nous empêchera pas d'y jeter un coup d'oeil car les illustrations de Julien Rosa sont vraiment notre tasse de thé.

IMG_6572

 Ce sont près de 1000 mots qui sont proposés aux lecteurs, 1000 mots déclinés sous forme de dessins rigolos et mettant en scène des animaux dans des situations cocasses (une baleine dans sa baignoire, par exemple). A ce régime-là, les détails sont foisonnants, les dessins particulièrement mignons, le ton est doux, charmant et délicat. La séduction ne peut qu'opérer. L'enfant y trouvera une fonction instructive, tandis que l'adulte appréciera les clins d'oeil et la petite dose d'humour à chaque coin de page. De plus, l'auteur a su maîtriser sa joyeuse ménagerie en organisant la lecture à travers une multitude de scénettes qu'il est très facile de suivre. Définitivement une très belle découverte à apprécier sans retenue.

Mon super abécédaire : 1000 mots et plein d'autres choses, par Julien Rosa (Seuil jeunesse, 2011)

IMG_6574 

Parce que j'aime les westerns !  

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,