13/04/20

L'Héritier de l'Arc-en-ciel (Shikanoko #4), de Lian Hearn

A63837Rappel des tomes précédents : L'Enfant du Cerf ; La Princesse de l'Automne et L'Empereur Invisible

Dans cet épisode, les derniers pions vont trouver leur place sur l'échiquier. L'heure des retrouvailles va donc sonner entre les amis et ennemis d'hier. En tête, Shikanoko est un personnage brisé mais porté par un destin incroyable. Jamais il ne reculera devant ses responsabilités et acceptera son sort avec dignité. D'autres vont également se distinguer... en bien, en mal. De toute façon, il règne une ambiance particulière dans ce roman. Comme un souffle d'espoir et de nostalgie qui chante sur les dernières pages.

Et pourtant, les sacrifices ne manquent pas. Lian Hearn a un certain penchant pour les amours impossibles et brode son histoire en mettant l'accent sur les drames... Mais c'est tout à fait supportable car très lyrique et riche en émotions. D'ailleurs une belle surprise finale vous attend car cette série introduit délicatement un autre monument littéraire (Le clan des Otori).

Gallimard jeunesse (2017)

Traduction de Philippe Giraudon 

Le ciel est plus menaçant que jamais, laissant planer sur l'Empire des Huit Îles l'ombre de la mort... Les esprits jouent une dernière partie de go. Les pièces de l'échiquier tombent une à une tandis que l'étau se resserre sur chacun des personnages confronté à son destin. Shikanoko choisit alors de livrer son ultime combat pour la justice.

Un final flamboyant porté par une écriture captivante. Lian Hearn déploie un univers plein de magie, de dangers et de beauté pour clore la magnifique épopée qui annonce le Clan des Otori.

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


L'Empereur Invisible (Shikanoko #3), de Lian Hearn

A63833... de l'eau a coulé sous les ponts depuis le début de ma lecture & découverte de cette série ! Cela a été difficile de se remettre dans le bain. #staystrong

Suite à La Princesse de l'Automne, Shikanoko s'est éloigné du monde terrestre pour absorber son chagrin. Ses enfants démons ont été contraints de s'assumer seuls et vont peu à peu se tourner vers la magie la plus sombre. Il règne toujours un mystère autour du fils de l'empereur, caché désormais parmi des saltimbanques, mais seule Hina a connaissance de son identité. L'amie d'enfance de Shikanoko a été recueillie par une courtisane qui soigne son éducation pour faire d'elle son joyau sur ses bateaux de maisons de plaisir.

La destinée des uns et des autres est vraiment poignante et dramatique. Mais malgré des revers difficiles, les personnages font toujours preuve de noblesse. C'est aussi grâce à la plume de Lian Hearn, poétique et raffinée, que la lecture ne perd ni en intensité ni en beauté.
Vraiment super !

Gallimard jeunesse (2016) 

Traduction de Philippe Giraudon

La saga épique de Lian Hearn se poursuit, puissante, envoûtante : dans ce nouveau récit, les pièces maîtresse de l'échiqiuer se mettent en place. Les sombres intrigues de pouvoir menacent plus que jamais de tarir la source claire des sentiments.

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13/02/20

La Princesse de l'Automne (Shikanoko #2), de Lian Hearn

Aux sources du «Clan des Otoris»... Le deuxième livre de la nouvelle épopée fantastique de Lian Hearn.

A63825

Cette suite à L'enfant du Cerf est sans temps mort (un petit résumé ouvre le livre pour ceux qui ont la mémoire qui flanche). On retrouve donc Shikanoko en mauvaise posture : seul et abandonné dans la forêt. Il retrouvera néanmoins son vieux sorcier et la belle enchanteresse dont il recevra en mission la charge de son étrange progéniture.

Mais tout est lié. On se souvient d'une prémonition selon laquelle Shikanoko devait tuer les jeunes démons. Trop tard, le destin est enclenché. La Princesse de l'Automne a également scellé son sort : elle devait escorter le fils de l'empereur vers une cachette sûre, et puis son chemin a croisé celui de Shikanoko.

Les deux clans ennemis sont en guerre, les espions grouillent, les traîtres vont et viennent, les secrets sont dévoilés, les esprits rôdent et la vengeance s'arme de patience pour s'abattre sans pitié. C'est une lecture qui n'en finit pas de nous surprendre et de nous enchaîner à sa narration hypnotique et captivante.

Avec toujours le cœur battant la chamade et les yeux écarquillés de stupéfaction !

On passe à la suite sans attendre : L'Empereur Invisible

Gallimard jeunesse (2017) - traduit par Philippe Giraudon

Superbe couverture, illustrée par : Yuko Shimizu

 

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11/02/20

L'Enfant du Cerf (Shikanoko, #1) par Lian Hearn

A58814C'est encore une immersion hallucinante que nous propose Lian Hean à travers cette série (en quatre tomes) qui s'inspire des grandes épopées guerrières du Japon médiéval. Comme souvent avec les romans japonais, les noms des personnages me freinent un peu pour me sentir à l'aise et naviguer à l'aveugle. J'ai besoin de temps pour m'acclimater et mémoriser la distribution.
Nous suivons donc le jeune Kazumaru, orphelin de père, condamné par son oncle, abandonné en pleine montagne où il rencontre un sorcier et reçoit un masque de cerf au pouvoir remarquable. Désormais Shikanoko (son nom adulte) voyage en compagnie d'un vieux sage et d'une belle enchanteresse qui fera tourner les sens du seigneur Kiyoyori. Lorsque son fils, le jeune Tsumaru, est enlevé, l'homme n'a plus trop le choix que de se rendre chez le prince abbé pour prêter allégeance. Une conspiration contre l'empereur gronde, mais Kiyoyori reste fidèle à ses valeurs.
Humm... en fait, c'est pratiquement mission impossible de présenter cet ouvrage car l'intrigue est nouée de mille nœuds qui cadenassent le plan de façon remarquable. Plus on progresse dans la lecture, plus les liens nous apparaissent et nous ébranlent.
Car c'est une sempiternelle histoire de pouvoir, de vengeance, d'amour et de jalousie. Une histoire avec des accents fantastiques car les bois sont hantés par des esprits, les personnages sont possédés et la magie circule dans l'air. C'est assez sombre aussi car les ambitions - et les passions - sont dévorantes. Je ne vous raconte pas la fin, mais j'étais sous le choc !
Impossible de ne pas ouvrir La Princesse de l'Autumne dans la foulée.

Gallimard jeunesse, 2017 

Couverture illustrée par : Yuko Shimizu

Traduit (anglais) par : Philippe Giraudon

Lian Hearn dévoile dans ce «prequel» les origines mythiques du «Clan des Otori». Elle nous plonge dans un monde envoûtant où se mêlent les aventures de samouraïs traditionnelles et une dimension surnaturelle d'une grande originalité.

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,