27/01/14

Attirance & Confusion, par Simone Elkeles

IMG_0453

Les avis étaient partagés, mais j'ai tenté le coup et je ne le regrette absolument pas ! Je crois même que cela a contribué à mon enthousiasme, puisque j'avais globalement anticipé une grosse déception, j'ai été finalement surprise et complètement folle de Derek Fitzpatrick ! Beau gosse, insupportable, avec blessure secrète, sans attache, ou presque, bref notre Derek débarque dans la petite ville de Fremont le temps d'un été, pense-t-il, et va tout déchirer.

Il a suivi la nouvelle femme de son père, Brandi, une jolie écervelée, maman d'un petit bonhomme de 5 ans, Julian, car elle souhaitait se rapprocher des siens, dans la maison de son père, un type bourru et acariâtre, qui vit coupé du reste du monde, mais aussi de sa soeur, la ravissante Ashtyn, blonde, sportive, frondeuse et décidée, tout juste élue capitaine de son équipe (de football américain).

Tout de suite, la première rencontre entre Ashtyn et Derek fait des étincelles : c'est drôle, mais drôle. Cela donne le ton des échanges que ces deux-là vont s'envoyer pendant tout le roman, car c'est clair, ils se plaisent, ils sont attirés l'un par l'autre, mais ils se barricadent, ils ont leurs soucis personnels, et pourtant tout va participer à les jeter dans les bras l'un de l'autre, à moult reprises, et pour notre plus grand plaisir.

Je ne dis pas le contraire, le schéma est répétitif, il n'y a rien de nouveau sous le soleil, mais ça a suffi pour me faire passer un très bon moment de lecture. Après tout, je n'en attendais pas moins non plus. Moi qui décrétais, par avance, qu'il serait temps que l'auteur change de crèmerie, je retire aussitôt mes dires. Qu'elle ne change rien ! Absolument pas ! C'est tout bon comme ça, c'est frais, c'est pétillant, c'est coquin, c'est attendrissant, c'est gros, c'est niais, c'est dégoulinant de guimauve, ça colle aux doigts... mais c'est tellement bon !

C'est le 1er tome d'une nouvelle série, autour de joueurs d'une équipe de football américain. L'auteur a placé ses billes, déjà présenté les autres protagonistes, et je me frotte les mains de les retrouver tous, les uns après les autres !

La Martinière J., janvier 2014 - traduit par Cyril  Laumonier

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


05/02/13

“I gave you my heart, but it wasn't enough.”

IMG_8527

Huit mois ont passé depuis le départ inexpliqué de Caleb, mais suite à de nouveaux soucis judiciaires le garçon est dans l'obligation de s'inscrire à un programme d'intervention dans les écoles avec d'autres victimes de la route. Et paf, il est dans le même groupe que Maggie. Ces deux-là ne sont pas à l'aise de se retrouver, leur début de relation amoureuse, vite écourtée par les aléas de la vie, leur revient en pleine figure. Ils doivent faire comme si tout était oublié, sauf qu'ils sont encore bien empruntés, par les mensonges et les non-dits, mais aussi par leur attirance commune.

Alors, Caleb joue le chaud et le froid, il cherche à maintenir Maggie à distance, à ne plus lui donner le moindre espoir et il se montre parfois cassant avec elle. D'un autre côté, il est jaloux dès qu'elle s'approche d'un autre, il la cherche, il a besoin d'elle, il la désire tout en sachant que c'est impossible. Maggie n'est pas dupe, mais elle est devenue plus forte et plus sûre d'elle. Elle cherche même à le pousser dans ses retranchements pour qu'il avoue toute la vérité sur leur sordide affaire. Bref, ce n'est pas de tout repos.

L'histoire n'est donc pas simple et n'a pas fini de brusquer le petit couple. Caleb a encore beaucoup de démons à chasser, par contre Maggie est devenue une chouette petite nana, qui a énormément à apporter. Toute perspective d'idylle semble d'ailleurs compromise, même si les sentiments sont là, très forts et sincères. Non vraiment, ils ont encore du chemin à faire et ça peut paraître bien long au bout d'un moment. Sinon, j'ai franchement apprécié  l'ensemble du groupe de RESTART, avec ce barjot de Lenny en tête, et j'ai adoré l'épilogue, entre tendresse, espoir et délivrance, mon cœur a fait boum ! C'était une belle petite série, en deux tomes, qui touchera le lecteur pour la portée de l'histoire et pour la richesse des personnages.

Retour à Paradise, par Simone Elkeles
La Martinière J., 2013 -  traduit par Sabine Boulongre

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23/10/12

“You make me believe in the impossible.”

IMG_8046

Luis est le p'tit dernier des frères Fuentes. Contrairement à ses aînés, c'est un garçon sérieux et passionné par ses études. Très ambitieux, il a tracé un plan sur les dix prochaines années et ne compte pas se détourner du droit chemin. Il a dix-sept ans lorsque sa mère et lui reviennent à Chicago. De retour au lycée Fairfield, Luis renoue avec d'anciennes relations, dont Marco, son ami d'enfance, qui a vendu son âme au gang, mais aussi Nikki Cruz, l'insupportable petite peste croisée deux ans plus tôt, au mariage de son frère.

Parce qu'elle a été bafouée par son ex, accessoirement son premier amour, Nikki a fait une croix sur les sentiments et sur la confiance accordée aux garçons. Elle est très amère, cynique et blessante. Coquin dans l'âme, Luis lui joue son numéro de charme. Elle y est totalement insensible. En fait, tout chez le garçon lui rappelle son ex ! Mais Luis persiste et signe. A côté de ça, le gang des Latino Blood lui sert le traditionnel discours de bienvenue : il est lié par le sang, il a des obligations ou c'est sa famille qui trinque.

J'ai adoré ce retour aux sources, dans la ville de Chicago, dans le lycée d'Alex, avec même Mme Peterson en cours de chimie (suis-je la seule à fantasmer sur une idylle, dans le futur, entre sa fille et le petit Paco ?!). Luis est un grand charmeur, il est irrésistible, drôle et a le sens de l'honneur. Sa famille, pour lui, c'est sacré. D'ailleurs, c'est bon de revoir Carlos et de se rappeller sa mauvaise humeur légendaire. Il ne change vraiment pas ! La romance entre Luis et Nikki est, elle aussi, torride, mouvementée et alimentée par des peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Pour un dernier tour de piste, l'auteur ne se foule pas et sert son plat traditionnel, celui qu'on aime et qu'on redemande.

Irrésistible Fusion, par Simone Elkeles
La Martinière J. (2012) - traduit par Cyril Laumonier

Posté par clarabel76 à 07:45:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30/01/12

A gagner ! 1 exemplaire du roman de Simone Elkeles : Paradise

PARADISE Tentez votre chance !  

Il suffit de déposer en commentaire votre réplique culte d'une lecture coup-de-coeur récente.

Bonne chance à tous ! Ce concours est ouvert à tous les lecteurs résidant en France métropolitaine, Suisse, Belgique et Luxembourg. Le gagnant (par tirage au sort) sera désigné le 3 février et prévenu par mail.

Envoi assuré par Maïna pour les éditions La Martinière J. 

RESULTAT DU TIRAGE AU SORT : le 3 février, à 14 heures il s'agit donc du commentaire n°9 c'est-à-dire Angie. Bravo, et désolée pour les autres. Je te contacte par mail.

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags :

27/01/12

“I believe in lust at first sight. And attraction. But not love.”

Il s'appelle Carlos, c'est le petit frère d'Alex Fuentes, et lui aussi est un rebelle, un vrai. Après un passage au Mexique où il a mené la vida loca, Carlos est expédié auprès de son frère afin que celui-ci lui mette un peu de plomb dans le crâne. Mais Carlos a la haine, il porte un jugement dédaigneux sur les choix de son aîné, lui ne croît plus en rien, et surtout pas en l'égalité des chances. Sur son chemin, la petite Kiara Westford va lui donner du fil à retordre. Elle a été désignée pour lui servir de guide au lycée, pouah, cette nana insignifiante dont le look fait pleurer de désespoir... mais Carlos se prête au jeu, celui qui consiste à la titiller exprès pour avoir le plaisir de se frotter à une personnalité pas si fade ! La demoiselle a en effet un caractère bien trempé, et ce couple atypique va nous réserver un véritable duel de séduction haut en couleurs. Il s'agit d'une relecture dans sa traduction française, et franchement j'ai savouré. Mieux que la première fois, c'est pour dire. Toutes les répliques sont là, elles font mouche, et même les scènes les plus tordantes donnent lieu à de grands éclats de rire. C'était comme anticiper le bon, le brut, le truand. Vraiment parfait. Pas de surprise, non, mais que du bon, du très, très bon ! 

IMG_6664

Irrésistible attraction, par Simon Elkeles 
La Martinière J., 2011 - traduction de Sabine Boulongne. 

 ★☆★☆★☆★☆

Place à un registre un petit peu différent, avec l'histoire de Maggie et Caleb. Ils sont voisins et amis. Ils se connaissent depuis toujours. Un soir, Caleb prend le volant de sa voiture, il est éméché et il renverse une passante en la laissant pour morte. C'est Maggie qui est sur le carreau. Son corps est brisé, marqué à jamais. De longs mois de rééducation vont lui permettre de pouvoir de nouveau marcher, de reprendre un semblant de vie... et pourtant, rien n'est plus comme avant. Caleb a été arrêté, envoyé dans un centre de détention pour mineurs, il a purgé sa peine et doit rentrer à la maison. Le choc pour Maggie, la honte pour Caleb. Tous les deux refusent d'être en présence l'un de l'autre, mais ce ne sera pas évident. Cette fois, pas de bluette avec papillons dans le ventre. Pas de numéro de charme. Pas de roulement d'épaules ou de sourire sarcastique. Le ton est dur, âpre, avec très peu de romantisme. Maggie et Caleb ne cherchent pas à se séduire, mais à survivre. Leur histoire est tellement liée, du coup ils doivent composer l'un avec l'autre, ce qu'on imagine difficile et éprouvant. C'est une histoire plus sensible et profonde, où l'on parle de culpabilité, de douleur, de remords et de non-dits. C'est vraiment pesant, mais quelque part c'est ce qui fait aussi tout son charme. En somme, c'est un roman poignant et très touchant. 

IMG_6665 

“Are you following me?" she asks, but doesn't meet my gaze. 
"Yeah," I say. 
"Why?" 
I give her the only honest and true answer I have. "You're where I want to be.”

Paradise, par Simone Elkeles
La Martinière J., 2012. Traduction de Sylvie Del Cotto.

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


13/02/11

That seems to be the theme of our lives... wishing we could turn back time and make different choices.

Il s'agir de la suite de Leaving Paradise.
(Oui, je sais : la couverture est décevante, c'est mielleux, inutile, berk.)

IMG_2470Oh, ce joli épilogue ! Qu'est-ce que c'était mignon ! J'avais des papillons dans le ventre.
Mais avant cela, l'histoire est compliquée. Caleb et Maggie ont toujours des sentiments l'un pour l'autre, ils se cherchent et jouent un jeu dangereux, je t'aime, je te veux, pourtant tu m'as trahie(e), menti(e), trompé(e), il faut passer à autre chose. Le voulons-nous vraiment ? Bref, à ce régime-là, j'ai trouvé que c'était frustrant, long, répétitif. Et pourtant, ça reste touchant, poignant et ça le fait.

Après son départ de Paradise, Caleb a échoué dans un squat de dealers à Chicago, s'est fait embarquer lors d'une intervention de la police et est de nouveau menacé de retourner en prison. A la place, on l'envoie pour quatre semaines dans un programme d'intervention dans les écoles avec d'autres victimes de la route. Leur but : raconter leur histoire, partager leur sinistre expérience. Or, parmi les six jeunes inscrits à ce programme, se trouve Maggie. Leurs retrouvailles ont un goût amer. Elle affirme être totalement indifférente à sa présence, elle veut aller au bout de son ambition pour effacer l'accident de sa mémoire, parce qu'elle a repris du poil de la bête et veut avancer. Caleb n'a pas l'intention de la contredire, il va dans son sens, il la brusque, ne l'épargne pas et il est parfois sans pitié.

Pourtant, entre eux, rien n'est mort, dès qu'ils sont en présence l'un de l'autre, ça palpite, ça s'attire, ça s'embrasse, ça s'enlace et plus. Ce sont constamment des hauts et des bas, et j'avoue que c'est aussi fatigant. Plus d'une fois, on a envie de les voir jouer cartes sur table, de s'affranchir de leurs mensonges et de mettre de côté ces précautions inutiles qu'ils prennent, pensant protéger l'autre. Leur histoire est complexe, agaçante parce que tellement empruntée et inutile.

Néanmoins, sur près de 300 pages, on a le coeur en vrille. Et puis c'est beaucoup plus sexy que dans le premier livre. Pardonnez l'image, mais Caleb est un dur au coeur tendre. Le voir craquer pour Maggie, la blesser à dessein pour qu'elle se détache de lui, pour l'aider à tourner la page, c'était juste irrésistible, même si ça peut sembler cruel et pervers.
Un bon deuxième livre donc, une suite qui réconcilie les coeurs broyés, qui renoue avec les drames et les mises au point, enfin les vérités voient le jour, ça se tasse, ça réconforte, ouf ça fait du bien.

Return to Paradise - Simone Elkeles
Published September 2010 by Flux 

LUENVOLu en VO - 8

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25/01/11

Teaser Tuesday #4

Plaisir régressif ...

- Tu m'embrasses maintenant ou plus tard ?
- Tout de suite.
Il en reste ébahi, je le vois à ses mains crispées.
A la maison, papa et maman régissent ma vie. Au lycée, les choses sont différentes. Il faut que je garde le contrôle et la maîtrise de mes actes pour ne pas être qu'un mannequin sans cervelle.
- Vraiment ?
- Oui.
Je place sa main dans la mienne. J'avoue qu'à ce moment, j'apprécie grandement l'intimité du rayon Biographies. Sa respiration ralentit tandis que je me mets à genoux et me penche vers lui. J'évite de penser à ses doigts longs et rugueux que je touche pour la première fois. Je suis nerveuse. Pourtant, je n'ai pas de raison de l'être. C'est moi qui contrôle la situation.
Je sens qu'il se retient. Il me laisse prendre les devants. Je pose sa main sur ma joue ; il gémit. J'ai envie de sourire car sa réaction montre à quel point j'ai du pouvoir sur lui.
Nos regards se croisent, Alex demeure immobile.
De nouveau, le temps s'arrête.
Puis soudain je tourne la tête et lui embrasse la paume de la main.
- Voilà, je t'ai embrassé !
Je lui rends sa main, le jeu est terminé.
Monsieur Latino et son grand ego se sont fait plumer par la blonde écervelée.

IMG_2277

J'ai reçu les épreuves non corrigées du roman qui va paraître en VF le 10 février aux éditions La Martinière jeunesse ! Je ne relis que certains passages, qu'est-ce que ça me fait rigoler ! C'est encore EXACTEMENT ça !  (Bon je ne regrette pas de l'avoir lu en VO non plus. La trad. tient la route, ils ont conservé tous les dialogues en espagnol pour faire style...) 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21/07/10

Leaving Paradise

 

Leaving_Paradise__Simone_Elkeles

L'histoire réunit deux adolescents - Caleb et Maggie - qui se connaissent depuis toujours, ils sont voisins, ont grandi ensemble, la jumelle du garçon est aussi la meilleure amie de la jeune fille. Et puis, un soir, tout bascule. Caleb, ivre, prend le volant de sa voiture, renverse Maggie en chemin, fait demi-tour en abandonnant son corps meurtri sur le bas-côté. Il sera arrêté, envoyé dans un centre de détention pour mineurs, tandis que Maggie engage son propre combat pour remarcher.

Un an a passé, Caleb reçoit son autorisation de sortie. Maggie est écoeurée. Elle a gardé de profondes séquelles de l'accident, en plus des cicatrices sur sa jambe, elle boîte, a renoncé au tennis, ses camarades la traitent comme une pestiférée. Sa vie est fichue, par la faute de Caleb, qu'importe ses vieux sentiments à son égard, aujourd'hui elle le déteste, panique rien qu'à l'idée de le revoir, se sent misérable et encore plus désireuse de quitter Paradise, sa petite ville natale, pour étudier en Espagne.

Néanmoins, le retour de Caleb implique aussi que le garçon doit affronter son passé, renouer avec ses copains, retrouver sa petite amie, reprendre le lycée, affronter sa famille totalement ravagée et revoir Maggie. Pendant longtemps, le roman nous montre l'étendue des dégâts. C'est long, poignant, assez lourd. Et puis, Maggie et Caleb vont travailler ensemble chez une vieille dame excentrique. Peu à peu, l'amitié va renaître. Tous deux réalisent avec stupeur qu'en plus du poids de la culpabilité ils sont seuls face à eux-mêmes, pire, ils se comprennent, se font confiance et tombent amoureux l'un de l'autre. Mais alors là, si vous attendiez une bluette facile et papillonnante, vous risqueriez d'être déçues !

C'est une histoire plus profonde, plus sensible et plus touchante. Un puits sans fond de douleur, de remords, de non-dits, de culpabilité. Je sentais mon estomac se nouer alors que je suivais l'histoire impossible entre Caleb et Maggie, je tombais des nues en tournant les pages, surtout lorsqu'une certaine révélation nous explose en pleine figure, et puis tous ces noeuds impossibles à délier, la somme des tourments qui pèsent dans le coeur des protagonistes et de leurs proches. C'est une histoire douce-amère, qui nous accompagne longtemps après la dernière page tournée.

J'ai envie de conseiller cette lecture à toutes celles qui sont allergiques aux histoires trop romantiques et cousues de clichés. C'est un roman assez inattendu, bouleversant et qui se termine sur un déchirement. La suite - Return to Paradise - est d'ailleurs espérée en septembre prochain.

Leaving Paradise / Simone Elkeles

LireEnVochallenge lire en VO - 22

Posté par clarabel76 à 10:15:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19/07/10

Rules of Attraction

 

rules_of_attraction

A la fin de Perfect Chemistry, la mère d'Alex quitte Chicago avec ses deux jeunes fils pour retourner au Mexique. Là-bas, Carlos a mené la vida loca en séchant l'école, en fréquentant des gangs et en dealant de la drogue. En punition, il est expédié auprès de son frère dans le Colorado afin de revenir sur le droit chemin. D'entrée de jeu, Carlos se révèle un rebelle qui refuse l'autorité d'Alex, qui ne croit pas en l'égalité des chances et qui ne fait confiance en personne. Au lycée, il est accueilli par Kiara Westford qui sera sa tutrice pendant une semaine. La rencontre frise la catastrophe - Kiara est une fille toute simple, qui ne casse pas la baraque et son look (tshirt informe, grosses chaussures de randonnée) horripile notre bad boy. Ces deux-là ne peuvent pas se supporter, mais jouent un jeu dangereux. Et nous, lecteur, on adore ça !

Car peu de temps après son arrivée, Carlos a des démêlés avec la police pour une histoire de drogue, le juge le place chez la famille de Kiara. Bonjour la cohabitation, mais le lecteur est toujours aux anges ! Il faut que ça pulse, il faut que nos antagonistes se fassent du rentre-dedans, il faut du clash et de la séduction sous-jacente. Yipi, on en a et on en redemande. Cela commence par une farce avec une floppée de cookies collée dans le casier de Carlos, cela s'enchaîne par des dialogues muy caliente (lors d'un repas en famille, Carlos réplique au petit frère de six ans qu'il pratique comme seule activité sportive le tango horizontal ! ). Malgré eux, Carlos et Kiara se cherchent de plus en plus. Et le type va se servir d'elle en lui demandant d'être sa fausse petite amie au lycée, au nez et à la barbe de la reine Madison qui voit rouge, en échange Kiara lui fait promettre d'être son partenaire au bal, condition qu'il accepte si la miss se décide à porter une robe et des chaussures à talons. Bref, notre couple se lance des défis à tout bout de champ (Kiara ne doit absolument pas tomber amoureuse de Carlos, il a été clair, le lecteur rigole, ha ha, car certains signes ne trompent pas).

Je pourrais vous en coller d'autres, des anecdotes et de ces moments forts et croustillants qui font le sel de l'histoire. Simone Elkeles a pratiquement ressorti la même recette qu'on savoure dans Perfect Chemistry (sweet girl meets bad boy), même si je trouve que la tension sexuelle est un cran inférieur entre Carlos et Kiara qu'elle ne l'était entre Alex et Brittany (argh, c'est d'ailleurs extrêmement frustrant de se contenter de cette pâle copie d'Alex, dans ce livre il est limite fade et moins sexy tellement il est lisse, gentil, amoureux etc.). Néanmoins, l'alchimie est bel et bien présente, Kiara est une petite nana au caractère bien trempé, élevé dans du coton, avec des parents extraordinairement ouverts et tolérants et bien sûr Carlos Fuentes es muy bonito, miam, on en mangerait !

... et la couverture du roman est aussi une scène du livre. La voici !

He leans out his window, meeting me halfway. We're both wet and soaked, but neither of us seems to care. " Don't run away from me when I need to tell you somethin' important. "
" What ? " I say, hoping he doesn't notice the tears running down my face, and praying they're getting mixed up with the rain.
" Tonight was... well, it was perfect for me, too. You've turned my world upside down. I've fallen in love with you, chica, and it scares the fuckin' shit outta me. I've been shakin' all night, because I knew it. I've tried to deny it, to make you think I wanted you as a fake girlfriend, but that was a lie. "
" I love you, Kiara, " he says before his lips move forward and meet mine.

LireEnVoChallenge lire en VO - 20

07/03/10

You're like Danny Zuko in Grease.

You smoke, you're in a gang, and you've dated the hottest bad girl around. Brittany is like Sandy ... a Sandy who'll never show up to school in a black leather jacket with a ciggie hangin' from her mouth. Give up the fantasy.

Oh. My. God.
Alejandro Fuentes. Encore un béguin à inscrire en top-list de mes modern Crush-worthies...

perfect_chemistry

Alex est d'origine mexicaine, il habite dans les quartiers sud de Fairfield et appartient au gang des Latino Blood, Brittany est la reine du lycée, capitaine des pom-pom girls, elle sort avec le quaterback vedette, blonde aux yeux bleus, c'est une poupée parfaite qui est adulée et admirée par tous. Entre eux, cela commence par un cours de chimie alors que leur professeur décide de les incrire comme partenaires de paillasse...

Calm down, guys ! Je vous vois bondir et froncer les sourcils, les poings en l'air, rhaaa toujours la même histoire. Nan, nan. Ici c'est à mille lieues des délicieuses niaiseries déjà lues. Brittany et Alex se détestent, se conforment à l'image que l'autre renvoie et se nourrissent des potins qui courent sans se soucier de leur véracité. Fairfield High School, ou ton univers impitoyable... avec ses clans, ses rôles à jouer, chacun à sa place, pas un pour sortir du rang, sinon c'est la guerre ou la mise en quarantaine.

C'est alors qu'Alex relève un défi lancé par un pote : réussir à coucher avec Brittany avant Thanksgiving. Brittany The Untouchable. Miss Perfecta. Le lecteur se gausse, croit connaître le scénario et se frotte les mains. En fait, l'histoire nous apprendra qu'il ne faut pas se fier aux apparences et qu'on pourrait se voir en boucher un coin plus d'une fois !

J'ai tout simplement adoré. Le jeu de séduction, le caractère des deux protagonistes, la superbe de Brittany qui dissimule des blessures secrètes, et parallèlement le poids qui pèse sur les épaules d'Alex, lequel est un foutu bad boy par excellence, hmm...  Et jamais, jamais leur histoire ne sombre dans la mièvrerie, c'est tout de suite intense, passionné et passionnel, ça s'envoie les pires vannes en pleine figure, ça s'aime et se déchire au même tempo. Apportez-moi mes sels, j'ai comme une faiblesse.

Le roman mêle beaucoup l'humour à la tension dramatique, c'est l'effet de se dire ça reste léger mais le problème n'en demeure pas moins entier : l'appartenance au gang, par exemple. C'était un sujet qui me rebutait au début, et puis finalement c'est indéniablement le piment du livre. (En plus de la tension sexuelle, ne nous mentons pas !) Il y a aussi le fait d'être piégés par une image ou une attente, Alex et Brittany en sont les deux représentants, et pas un ne peut prétendre avoir remporté la palme du sort le plus pitoyable. C'est ce qui d'ailleurs finira par les rapprocher, la vérité derrière la façade...

Enfin, enfin, la bonne nouvelle maintenant, ce roman n'est pas disponible en français. Aucune information quant à une éventuelle traduction ou parution prochaine (ne nous leurrons pas). C'est tant pis pour ceux qui ne peuvent s'y coller en anglais, je suis désolée pour vous, c'est louper un grand moment de swoushitude puissance 10. (Clin d'oeil à my little g.)

Quelques films auxquels le lecteur songera : West Side Story, The Outsiders, Grease, Sexy Dance, Dirty Dancing, Mean Girls ...

Perfect Chemistry ~ Simone Elkeles
Walker Publishing Company, 2009 - 360 pages.

challenge Lire en VO - 12

LireEnVo