11/12/13

Les Enfants du Roi, de Sonya Hartnett

IMG_0146

Jeremy et Cecily Lockwood quittent Londres avec leur mère pour vivre à la campagne, chez leur oncle Peregrine. C'est le début de la guerre, la ville a décrété un blackout et les premiers raids aériens se font attendre. En route, les Lockwood recueillent une jeune évacuée, May Bright. Elle a dix ans, elle est toute mignonne et timide, Cecily décide d'en faire “sa chose”, mais la demoiselle est rebelle.

Finalement, sans prévenir, elle part se promener dans les jardins ou les bois, elle fait même une découverte étonnante dans les ruines du château et propose à Cecily, revêche, de la suivre. Deux garçons, deux frères, sont là. Méfiants, blessants, moqueurs. Cecily prend la mouche, tandis que May est intriguée. Peu de temps après, l'oncle Peregrine leur fait part d'une vieille légende (triste et effrayante) au sujet de Richard III et du mystère des Princes de la Tour.

Plus qu'un simple roman historique, c'est aussi une plongée dans un monde chimérique (avec des fantômes, des mystères, des secrets). On y trouve aussi une ambiance surannée, des personnages crispants (surtout Cecily), du charme, une écriture remarquable, tout en poésie et en subtilité. On se laisse séduire, en dépit de nos doutes ou de nos réticences, ce qui est assez inhabituel. Je pense d'ailleurs que c'est une lecture qui plaira davantage aux adultes, mais qui risque de laisser les enfants dans une certaine perplexité. 

éditions (Les Grandes Personnes), avril 2013, traduit par Fanny Ladd et Patricia Duez, illustration de couv. : Gérard Dubois

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


18/02/09

Finnigan et moi - Sonya Hartnett

finnigan_et_moiUn garçon de vingt ans est en train de mourir. Dans sa chambre, seul, il repense à son enfance, marquée par la rencontre avec Finnigan, un garçon sauvage, qui n'allait jamais à l'école, qui était libre comme l'air et qui faisait tout ce qu'il voulait. C'était un garçon mal élevé, mais fascinant. Anwell va aussitôt en faire son ami, accepter le pacte mi-ange, mi-démon proposé par Finnigan. Anwell se rebaptise Gabriel, comme l'archange. Il craint un peu Finnigan, il n'a pas tort car quelques mois plus tard, la ville de Mulyan est en feu. Des incendies se déclarent dans tous les coins, et Anwell sait pertinemment qu'il s'agit de l'oeuvre machiavélique de Finnigan. Mais impossible de révéler l'info à ses parents, ou à la police. Il se tait, il ne veut pas parler de Finnigan, à personne, c'est son secret même si Finnigan se révèle de plus en plus dangereux et incontrôlable.

C'est un roman sur l'enfance, sur les secrets et sur les drames qui s'enchaînent en un point de non-retour. L'histoire est admirablement bien écrite, racontée alternativement par Anwell et Finnigan. De son côté Sonya Hartnett joue avec dextérité sur la complexité des liens entre les garçons, et sur la personnalité de l'adolescent qui se meurt dans son lit. Quelque part, ce roman m'a rappelé ma récente lecture du Proscrit de Sadie Jones, surtout parce qu'il s'agit encore d'un enfant-martyr, pas tabassé ou violenté, mais incompris, humilié et mal-aimé. Les parents d'Anwell sont terriblement absents, vides, ternes et décevants. Ils sont maudits ou zinzins, comme dit la rumeur.

L'ambiance à Mulyan, petite ville australienne, y est dépeinte sans état d'âme, d'abord toute mielleuse et hypocrite, puis au fur et à mesure des faits du pyromane, les relations deviennent plus tendues, les voisins entre eux se lancent des regards suspicieux, ou alors les habitants cherchent à faire eux-mêmes la loi, créent des milices pour provoquer le coupable, ce qui l'excite davantage. C'est un roman sous pression, un brin mystérieux et fantastique, mais surtout hallucinant de page en page, lorsque les vérités se précisent et prennent une réalité déconcertante. La fin, d'ailleurs, est bouleversante. 

Peut être lu par des adolescents. Une lecture davantage poétique que pesante. 

Le Serpent à Plumes, 2009 - 312 pages - 21€
traduit de l'anglais (Australie) par Bertrand Ferrier

# On the other side - The Strokes

http://www.deezer.com/track/940448 

Finnigan et moi, roman de Sonya Hartnett

Posté par clarabel76 à 18:15:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,