01/03/18

Pêle-Mêle : C'est moi le grand frère - Mon île - Aller retour - Le jour où mon doudou a dit non - Une pluie d'amour

C'est moi le grand frèreEn apprenant qu'il va devenir grand frère, le jeune héros de l'histoire imagine déjà les mille et une activités qu'il va pouvoir partager - jouer aux cartes, faire des courses, apprendre les sauts en trottinette, se lancer dans des inventions, partir en voyage, se battre contre des pirates et vivre sur une île.

Bon, de temps en temps, ça sera la bagarre pour des broutilles mais ça ne doit pas durer longtemps car il y a trop de jeux à imaginer pour rester fâchés ! En racontant à ses parents combien il a hâte d'accueillir son petit frère, ces derniers précisent, non sans inquiétude, qu'ils vont avoir une fille.

Qu'importe, petit frère, petite sœur, l'importance c'est de s'amuser tout le temps ! Et de conclure la lecture sur une fabuleuse note d'humour, d'optimisme, de fraîcheur, de candeur... Bref. Un album génial, qui fait sourire et qui touche petits et grands.

C'est moi le grand frère, de Benjamin Perrier & Jules

De la Martinière jeunesse, 2018

===========================

 

Place à la poésie avec cet album MERVEILLEUX ! 

 

Mon île

Seng Soun Ratanavanh nous transporte dans son univers raffiné représentant le refuge de l'enfance et de l'imaginaire. Une fillette vit sur une île sans nom, elle y accueille des animaux autour de sa dînette en plastique, bien à l'abri dans sa cabane faite de bric et de broc. Un lieu féerique pour passer des heures à lire ou bricoler. Un cocon douillet où il faut bon se réfugier parmi les fleurs, les couleurs, les chants et les escargots...

C'est tout beau, tout chaud, enchanteur et magnifique. Un album qui invite à réfléchir, contempler, aimer. Une lecture riche de sens et non dénuée de tendresse pour s'évader à loisir sur l'île de son choix. Paradisiaque, vraiment ! ♥

Mon île... de Stéphanie Demasse-Pottier & Seng Soun Ratanavanh

De la Martinière jeunesse, 2018

===========================

 

Aller RetourUn petit avion rouge traverse les airs, sans toucher terre. Il est rapide et file droit devant. Et bim, retour à l'envoyeur.

Ce petit album cartonné est en fait simple mais efficace. Un enfant fait voler son avion autour de lui. Et l'histoire nous embarque à sa suite, pour un voyage au-delà des mers et des champs, au-dessus de la tête des chiens et des fillettes.

C'est un doux périple qui fait s'élancer l'esprit et l'imaginaire des enfants pour un aller-retour dans les nuages, et bien au-delà. Une lecture élégante et bourrée de charme.

Aller-retour, de Delphine Chedru

de la Martinière jeunesse, 2018

===========================

 

Le Jour où mon doudou a dit non

Noé emporte son doudou partout avec lui - au parc, aux courses, chez le coiffeur et même à l'école. Sa présence le rassure et l'aide à affronter les petites angoisses de l'enfance. Ils sont ainsi “enchaînés l'un à l'autre par une cordelette d'amour invisible”.

Et puis un jour, le doudou de Noé change de comportement et se rebelle. Il dit non à l'école, non aux balades, non aux copains. Noé se sent d'abord abandonné, puis décide à son tour d'avancer tout seul. Comme un grand.

Cette chouette histoire permet à sa façon de donner des ailes aux jeunes lecteurs, attachés à leur bien le plus précieux - le fameux doudou - qu'on sait nécessaire pour un tas de choses. Mais l'histoire d'amour avec le doudou n'est pas de celles qui durent - c'est normal et c'est une affaire de temps aussi.

L'enfant est seul maître à bord pour la suite de son aventure - une séparation en douceur et la décision de pousser plus loin en toute confiance. Le doudou, c'est une vraie transmission d'amour et de courage. Et c'est avec humour et tendresse que cet album en fait l'écho. Franchement, adorable !

Le jour où mon doudou a dit non, de Virginy L. Sam & Jules

de la martinière jeunesse, 2018

===========================

 

une pluie d'amourDans la vie, on peut manquer de pain, de courage ou d'espoir.
De temps, d'argent, de caleçons propres.
De lait, de confiture, de patience.
De chance, de colle, de savon.

Par contre, dans la vie, jamais on ne peut manquer d'amour ! L'amour est partout, il est en nous, il nous suit tout le temps. Il est vaste comme la terre, la mer, le ciel. Il n'a ni longueur, ni poids, il ne se mesure pas.

On peut s'en servir sans compter. Donner et en recevoir. Les jours où tout fout le camp, l'amour, lui, est toujours présent !

Superbe déclaration à lire et relire à voix haute ! Les pages de cet album sont autant de chants mélodieux pour roucouler de bonheur.

Les ravissantes illustrations de l'anglaise Ali Pye forment également la clef de voûte à cette lecture enchanteresse. ♥

Une pluie d'amour, de Helen Docherty & Ali Pye

de la martinière jeunesse, 2018

===========================

 


30/10/17

Pêle-Mêle : Le voyage d'Ignacio - Tant pis pour la pluie ! - Mes endroits à moi

Le voyage d'ignacio

Ignacio est impatient de rendre visite à son cousin Hans, qui vit dans le grand Nord. Mais à l'annonce de cette nouvelle, ses amis Ferdinand et Ernest fondent en larmes et le supplient de ne pas les abandonner. Ignacio est faible et accepte de repousser son voyage, or c'est au tour de son cousin d'être très déçu de son choix. Ignacio est pris entre deux chaises. Malheureux, il s'enferme dans le silence et n'ose pas confier son tourment.

Pourtant, il fait bonne figure et participe aux activités organisées dans la forêt, comme la récolte des noisettes pour préparer la pâte onctueuse qui régale toutes les papilles. Car au fond de lui, Ignacio ressent tristesse et frustration. Même le soir de son anniversaire, parmi ses plus chers amis, son cœur n'est pas à la fête et le renard s'enfonce dans la déprime.

Branle-bas de combat chez nos joyeux camarades qui comprennent tardivement qu'en accaparant exclusivement l'amitié d'Ignacio, ils le privent de vivre ses propres rêves. Ses copains n'ont pensé qu'à eux et le regrettent, si bien qu'ils veulent réparer leur maladresse ! C'est toute une histoire de partage et d'entente, finalement. Voler de ses propres ailes, se lancer dans une aventure, prendre des risques, se mettre à la place de l'autre et comprendre ses attentes.

Voilà une jolie histoire qui désamorce les malentendus en les résolvant en toute simplicité ! Amitié, tendresse, compréhension et partage en sont les règles d'or. C'est tout aussi joliment illustré et donne à lire un album généreux et d'une grande sensibilité ! 

Le voyage d'Ignacio, d'Anne Cortey & Vincent Bourgeau

Grasset jeunesse, 2016

 

-------------------------------------

 

Tant pis pour la pluie

Que faire les jours de pluie, à part se morfondre chez soi en soupirant d'ennui ? ! Les enfants, pourtant, rêveraient de se faufiler dehors et jouer à chat-mouillé. Au lieu de ça, ils se contentent d'écouter la petite musique des gouttes d'eau et rêvent de tresser des couronnes de pissenlits. Ils observent par la fenêtre une bergeronnette se réfugier dans l'arbre ou un escargot tracer sa route. Plus la pluie chante à tue-tête, plus l'envie d'en découdre gagne nos bambins. Finalement, maman craque et ordonne d'enfiler les cirés. Allez ouste, on sort d'ici !

Quelle belle ode à la pluie, souvent synonyme de grisaille et de mélancolie. Cette lecture montre un aspect plus poétique et enchanteur des bonnes rincées, ici tout sonne doux, tout semble dépaysant, tout paraît déchargé de toute contrainte. C'est une invitation à courir dans les flaques et à jouer à la pêche ! Tout est soudain plus joyeux et débordant de pep's. À l'image du texte chantant, qui se lit comme une comptine. Un chouette album qui invite à penser positif ! ☺

Tant pis pour la pluie ! de Stéphanie Demasse-Pottier & Lucia Calfapietra

Grasset jeunesse, 2017

 

-------------------------------------

 

Mes endroits à moi

Alice nous entraîne à la découverte de ses endroits préférés, à commencer par sa maison, “son château, son abri”, où l'on trouve même une table ronde, comme celle du roi Arthur ! Puis, un petit tour dans la serre où elle se sent pousser des ailes d'exploratrice dans cette jungle peuplée de plantes inconnues. Alice aime aussi le théâtre - un lieu si calme et surprenant, qui fait bouillonner son imagination - tout autant que le musée, où elle découvre sans cesse de nouvelles choses et apprend à peaufiner sa sensibilité artistique.

Alice voue également une admiration sans borne pour les pompiers, “des acrobates qui surgissent pour vaincre les flammes”. Elle adore le cocon douillet de la bibliothèque, plonger son nez dans les livres pour se perdre au bout du monde ou se faire des nouveaux amis. Et n'oublions pas le planétarium, où sous le toit en forme de dôme, la fillette contemple l'univers avec ses constellations, ses planètes, ses étoiles...

Encore un bel album sur l'enfance qui dévoile ses secrets à travers son univers familier et qui laisse apparaître un champ des possibles vaste et incroyable. L'histoire fait la part belle à la poésie et à l'imagination, tout en explorant un graphisme frais et lumineux pour une jolie balade distrayante. En fin de parcours, c'est au tour du lecteur de se pencher sur ce qui l'entoure et constitue “ses endroits à lui”. 

Mes endroits à  moi, de Gaia Stella

Grasset jeunesse, 2017